Valsud Biomasse

Liste des observations
N° 29 : 15 mai 2021 - 20:03
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
il me parait préférable de favoriser des terres agricoles qui contribuent à une alimentation locale, peu polluante
N° 28 : 15 mai 2021 - 08:59
Auteur : Carole Foster
Organisation : Foster's Transport
Son avis : Défavorable
Habitants à moins de 600 mètres de Valsud Biomasse, nous subissons déjà le bruit, la poussière allergisante et les vibrations du broyeur.
Nous pensions être seuls à regarder avec tristesse la destruction de notre environnement immédiat par l’extension de la zone industrielle Saint Charles et la bétonisation des terres agricoles le long de la D6 depuis quinze ans.
Puis nous avons appris par hasard et avec stupéfaction que la régularisation de l’activité de Valsud Biomasse n’a jamais été faite, que derrière cette ‘régularisation’ nous sommes menacés par la construction d’une centrale de méthanisation - mais comment faire quand nous n’avons pas eu de réunion publique et que l’enquête se termine dans 6 jours ?
Nous demandons donc un rallongement de 30 jours supplémentaires, comme la loi permet, pour se rassembler et étudier en plus grand détail ce dossier.
N° 27 : 13 mai 2021 - 17:57
Auteur : CECILE BEILLIEU
Son avis : Défavorable
Apres lecture des rapports j'ai un avis défavorable, car ce site est trop proche de l'arc il y a aussi des risques non mesurés mais certains de pollution de la nappe phréatique.
Je suis opposée à ce projet à cet endroit.
N° 26 : 11 mai 2021 - 21:42
Auteur : Nadine LANGLAIS
Organisation : Retraitée MSA Provence Azur
Son avis : Défavorable
Observations – ValSud Biomasse

Je suis complèment opposée à ce projet de production de Biomasse à grande échelle sur ce site privilégié. La zone industrielle adjacente est déjà suffisamment polluante aux abords de ce site et, par ailleurs, il existe probablement des entrepôts désaffectés qui pourraient être utilisés pour l'implantation de ce projet, plutôt que de dévaloriser l'une des dernières terres agricoles fertiles en bordure de l'Arc.
Ce site agricole gagnerait à être remis en valeur compte tenu de son réel potentiel. La réalisation de ce projet dégraderait les ressources actuelles de ce site de façon irrémédiable (nuisances sonores, pollution de la nappe phréatique et sans doute aussi de l'Arc qui a déjà subi trop de perturbations écologiques du fait des agissements des différentes entreprises environnantes , rejets de poussières et de fines particules, odeurs nauséabondes, ...). Ajouter à cette lourde liste le spectre d'une déchetterie et d'une centrale de méthanisation devient terrifiant ! Par conséquent, la protection et la valorisation de ce beau site s'avèrent prioritaires et devraient constituer le véritable projet d'avenir à court et moyen terme. J'affirme mon profond rejet du projet destructeur de Valsud Biomasse.
N° 25 : 11 mai 2021 - 18:17
Auteur : Agnès Pellenz
Organisation : Fuveau demain
Son avis : Défavorable
Monsieur le commissaire enquêteur,
Veuillez trouver ci-joint nos observations
Souhaitant qu'elles soient prises en compte, recevez nos salutations distinguées
Les 8 élus minoritaires de Fuveau Demain
N° 24 : 11 mai 2021 - 09:58
Auteur : Richard CAPARROS
Son avis : Défavorable
Je suis absolument opposé à ce projet de production de Biomasse à grande échelle sur ce site privilégié en bordure de l'Arc. Les nuisances nombreuses que cela va occasionner, telles que nuisances sonores, pollution de la nappe phréatique et sans doute aussi de l'Arc qui a tant de mal à retrouver une eau propre et a subi déjà trop de perturbations écologiques du fait des différentes entreprises qui s'en servent de dépotoir, les rejets de poussières et de fines particules, les odeurs désagréables que cela va entrainer sont autant d'arguments de poids qui peuvent nous amener à s'opposer à ce projet. Cette zone, à l'origine agricole, gagnerait à se redévelopper sur des terres fertiles qui n'attendent que ça. Quand on voit aujourd'hui l'aspect horrible des structures adjacentes de Vert Provence en bordure de la RD6, on ne peut que s'inquiéter de ce que pourrait devenir cet emplacement dans le cadre d'une production "à grande échelle" qui en général ne s'accorde pas avec une volonté de redonner à ce lieu privilégié l'aspect naturel et sain qu'il mériterait.. Par ailleurs, l'éventualité d'extension sous la forme d'une "déchetterie" (tout est dit..) ou pire encore d'une centrale de méthanisation constituent à mes yeux des menaces aggravantes de destruction de l'environnement et pour cette centrale qui je l'espère ne verra jamais le jour un risque MAJEUR d'explosion et de pollution pour l'ensemble de toute cette zone... J'espère que tout cela ne se produira JAMAIS, et qu'au contraire d'autres projets plus respectueux de notre belle nature seront eux protégés et encouragés.
N° 23 : 8 mai 2021 - 10:03
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis défavorable à l'autorisation définitive d'exploitation de Valsud Biomasse.
En effet, les activités souhaitées par Valsud Biomasse seront une fois de plus à l'origine de pollutions majeures de l'eau et de l'air .
Il me semble impensable d’ autoriser un tel projet industriel, qui se verdit pour mieux faire avaler la pilule.
Les risques de pollution sur l’ Arc sont forts, et ceux concernant l’impact sur la population largement sous- estimés dans le rapport .
En effet, ce site est en bord d’une piste cyclable empruntée par des centaines de personnes par jour , hommes, femmes et enfants, alors que dans le rapport , le risque est estimé « faible »
De plus , une ferme en permaculture jouxte ce futur projet. Cette ferme nourrit des centaines de personnes, par le biais des paniers qu’elle propose.
De plus , cette ferme propose d’ores et déjà , des activités pédagogiques et thérapeutiques aux enfants et aux personnes en situation de handicap, qui seront donc soumis à la pollution générée par Valsud Biomasse.
Alors, pour toutes ces raisons , je conteste les risques concernant la population qui ont été largement sous évalués dans ce rapport .
Veuillez agréer, Monsieur , mes sincères salutations .
N° 22 : 7 mai 2021 - 13:07
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Nous sommes tout à fait contre un projet industriel et encore avec gros intérets financiers et non écologiques comme on en a l'habitude avec veolia entre autres. Nous sommes pour la favorisation de l'agriculture biologique des maraichers locaux et le réel respect de l'environnement dans toute cette vallée de l'arc. Pensez un peu à nos enfants, à l'humain qui fait partie integrante de la nature dont notre santé et survie dépendent. Merci de ne pas donner suite à ce projet polluant
N° 21 : 6 mai 2021 - 11:08
Auteur : Laure GILBERT
Son avis : Défavorable
A chaque campagne électorale, à chaque parution du magazine fuvelain, l'accent est mis sur la protection de l'environnement, les actions toutes plus vertueuses les unes que les autres envers la nature,...et on laisserait un tel projet se faire sur la commune ??? Les paroles sont belles, mais il faut agir !

Peu à peu, il n’y aura plus une seule terre agricole utilisée par les éleveurs, les maraîchers, les artisans, et la RD6 ne sera plus qu’une ligne continue de bâtiments et de sites industriels de La Barque à Rousset. La tâche d’huile s’étend déjà des 2 côtés. L’entrepôt Lidl est venu défigurer le paysage et la vue sur la Sainte-Victoire, côté Rousset. Et ça se développe également du côté de La Barque avec la Zac de La Barque et le nouveau bâtiment de Softway Medical en construction. Arrêtons cela. Conservons des espaces naturels !
Plus il y aura d’industries et de bâtiments, plus il y aura de fréquentations sur la zone et plus, il y aura de nuisances et de pollutions.

Je suis contre le projet d’exploitation de Valsud Biomasse qui va à l’encontre des tendances actuelles et du bon sens commun.
N° 20 : 5 mai 2021 - 19:58
Auteur : NATHALIE LE DUFF
Son avis : Défavorable
Bonjour,

Nous sommes une famille impliquée dans l'association de la Nourrice, ferme en permaculture, à Fuveau.
Toutes les semaines nous prenons un panier bio de légumes.
Nous sommes très attachés à cette production locale, qui va dans le sens de la protection de la planète.
Il nous semble donc que le projet de Véolia, à côté des terres de la Nourrice, est incompatible avec la préservation d'une culture bio et respectueuse de l'environnement.
C'est toute la biodiversité de la vallée de l'Arc qui est ainsi mise en péril.
Nous comptons sur vous, pour que ce projet, contraire à l'environnement et à la préservation de la nature, ne voit pas le jour.
En vous remerciant pour votre lecture,
Cordialement,
Nathalie Le Duff
N° 19 : 5 mai 2021 - 17:06
Auteur : Alexandra Leclerc
Son avis : Défavorable
Il me paraît impensable d'autoriser de façon définitive une activité polluante présentant des risques majeurs et sans aucun avenir pérenne (cf fermeture de la centrale de gardanne) encore moins à 50 mètres de l'arc et sur des terres agricoles. En sommes nous encore la en 2021 à l'heure de transition écologique !
N° 18 : 4 mai 2021 - 11:07
Auteur : Audrey Giraud-Héraud
Son avis : Défavorable
En pleine expansion des producteurs locaux et des circuits courts prendre des terres agricoles pour servir les gros industriels et polluer un peu plus la vallée n'est pas logique.
Surtout dans cette période particulière de COVID-19 ou nous avons vu que le ralentissement du trafic, la baisse des activités industrielles sont bénéfiques à la planete, l'utilité de cette production à grande échelle semble aux antipodes des besoins réels.
N° 17 : 4 mai 2021 - 10:30
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
NON  AUX RISQUES ET NUISANCES LIÉS AUX  PROJETS  D’EXPLOITATION De Valsud Biomasse ET À SES POSSIBLES EXTENSIONS!!
NON À CES PROJETS "PSEUDO" PROPRES! NOUS NE SOMMES PAS DUPES DE LA SPÉCULATION QUI SE CACHE DERRIÈRE. 

PRÉSERVONS  NOS DERNIÈRES TERRES ARABLES FUVELAINES, SOUTENONS LES PAYSANS QUI LES TRAVAILLENT ET NOUS NOURRISSENT!
PRESERVONS ET PROTEGEONS NOS DERNIÈRES FORÊTS, LA FAUNE ET LA FLORE SAUVAGES ET LES ÉCOSYSTÈMES DONT ELLES DÉPENDENT POUR LEUR SURVIE ( RIPISYLVES DE L'ARC) ET LA NOTRE!
ILS SONT NOTRE PATRIMOINE ET CELUI DE NOS ENFANTS ET NOTRE GARANTIE DE SUBSISTANCE DURABLE. 
N° 16 : 3 mai 2021 - 17:27
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Encore un projet industriel dans cette zone qui comporte déjà de nombreux sites industriels... comment est-il possible de qualifier de ferme de loisir dont l’occupation n’est pas permanente, l’Oasis de la nourrice qui est une exploitation agricole en pleine propriété. De plus c’est une ferme en permaculture productrice de produits 100% naturels, au bord de l’Arc au pied de notre belle Sainte Victoire.
N’est-il pas temps de stopper l’industrialisation de masse de nos campagnes ? Ces projets vont polluer notre rivière et amocher encore plus notre patrimoine, sans parler de l’impact sur la faune et la flore de ce havre de paix...
STOP , il est capital de recréer des zones de quiétudes ou l’on pourra revenir à l’essentiel, cultiver ces terres fertiles avec une agriculture raisonnée, nos enfants et petits enfants en auront besoin, bien plus que de n’importe quel projet emmené par un lobby industriel...
N° 15 : 2 mai 2021 - 19:27
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Madame, monsieur,

Je suis défavorable à l'autorisation définitive d'exploitation de Valsud Biomasse.

En effet, les activités qu'ils souhaitent mettre en place sont situées dans la vallée de l'Arc, juste à côté de l'Arc et de son affluent Le Vallat de la Foux de Rouvés situé en bordure du site industriel. Cette zone est une zone forestière dans laquelle la préservation des massifs est un enjeu majeur. Voisine au site industriel de Valsud Biomasse, se trouve une ferme agricole biologique (La Nourrice), qui produit chaque année des fruits et légumes biologiques, et accueille du public pour initier les individus à la permaculture. Il y a souvent des enfants présents auxquels divers ateliers sont proposés. De plus, de nombreux villages sont aux environs de ce site industriel.

Les activités souhaitées par Valsud Biomasse seront à l'origine de pollutions majeures de l'eau, de l'air et de risques d'incendies importants.

Premièrement, les activités de Valsud Biomasse génèreront de la poussière et des odeurs pestilentielles (dûes aux différents traitements du bois et de la dépollution) qui en fonction des vents, se répandront sur la Vallée. La ferme biologique de la Nourrice jouxtant le site de Valsud Biomasse, ses habitants et les différentes personnes (adultes ET enfants) qui y viennent (pour récupérer des paniers de fruits et légumes, pour des activités à la ferme...) seront les premières impactées.

Deuxièmement, ce projet aura un impact important sur la biodiversité du territoire et générera une pollution importante des sols, des nappes phréatiques et de l'Arc, de par les rejets d'eau issus des activités de traitement et de dépollution. De plus, ces rejets ne seront PAS contrôlés par un organisme extérieur à Valsud Biomasse, ce qui pose quelques problèmes en terme de fiabilité des mesures.

Troisièmement, l'autorisation définitive d'exploitation de Valsud Biomasse entraînera inévitablement une augmentation du trafic routier. La départementale en question est déjà extrêmement fréquentée, et dangereuse. Permettre ce projet augmentera, en plus, l'impact carbone, les dangers routiers et la production de la pollution.

Quatrièmement, ce projet entraînera la pollution et la disparition des dernières terres agricoles de Fuveau. Nous sommes à une époque à laquelle relocaliser nos productions, tisser des liens entre producteurs et consommateurs et revenir à la Terre sont des nécessités face aux changements climatiques, aux nombreuses disparitions d'espèces, aux diverses pollutions, etc. Je pense que permettre le développement de La Nourrice, et de projets qui soutiennent les mêmes valeurs, est une nécessité. Or, le développement de Valsud Biomasse, situé juste à côté de cette ferme, l'empêcherait. Je suis donc défavorable à leur projet qui n'est pas compatible avec celui de la ferme agricole de la Nourrice.

Je précise à nouveau que la ferme de la Nourrice, située à moins d'1km de Valsud Biomasse, est une ferme en agriculture biologique. Son activité est pérenne et son occupation permanente. De nombreux paniers de légumes et de fruits certifiés biologiques sont vendus chaque semaine. Les personnes qui achètent ces-dits paniers viennent récupérer leurs légumes deux fois par semaine sur le lieu. De plus, de nombreuses personnes (adultes et enfants) sont régulièrement accueillies sur le lieu, au minimum deux fois par mois lors des chantiers participatifs et des accueils de porteurs de projets, mais aussi lors de rencontres plus ponctuelles comme la journée des possibles qui a lieu en septembre. Enfin, de nombreux projets souhaitent voir le jour dans les prochains mois ou les prochaines années : accueil de classes (enfants de primaires ou maternelles), développement d'une auberge, etc.

Je refuse les risques et les nuisances liés à ces projets. Je souhaite que les terres agricoles fuvelaines soient préservées, que la faune et la flore de l'Arc soient préservées, et que l'exploitation de Valsud Biomasse Veolia ne soit pas autorisée.

En espérant que l'enquête décide en faveur de ce qui est le plus juste, humainement, écologiquement et intelligemment, et que les intérêts économiques ne soient pas la priorité.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l'assurance de mes sentiments respectueux.
N° 14 : 2 mai 2021 - 10:52
Auteur : Alain Gaubert
Son avis : Défavorable
Habitant à 1km du site actuel je signale qu'il y a deja5des nuisances ,notamment olfactives par vent d'ouest( mistral) je crains que l'augmentation des activités plus les nouvelles ne soient plus préjudiciables à la santé des habitants des environs
N° 13 : 2 mai 2021 - 08:54
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Encore un projet industriel dans cette zone qui comporte déjà de nombreux sites industriels... comment est-il possible de qualifier de ferme de loisir dont l’occupation n’est pas permanente, l’Oasis de la nourrice qui est une exploitation agricole en pleine propriété. De plus c’est une ferme en permaculture productrice de produits 100% naturels, au bord de l’Arc au pied de notre belle Sainte Victoire.
N’est-il pas temps de stopper l’industrialisation de masse de nos campagnes ? Ces projets vont polluer notre rivière et amocher encore plus notre patrimoine, sans parler de l’impact sur la faune et la flore de ce havre de paix...
STOP , il est capital de recréer des zones de quiétudes ou l’on pourra revenir à l’essentiel, cultiver ces terres fertiles avec une agriculture raisonnée, nos enfants et petits enfants en auront besoin, bien plus que de n’importe quel projet emmené par un lobby industriel...
N° 12 : 1 mai 2021 - 19:49
Auteur : mariehelene Dutrey
Son avis : Défavorable
Je souhaite faire entendre ma stupeur et ma tristesse qu'un tel projet soit envisagé, connaissant tous les risques et les conséquences d'une telle exploitation, sur la commune de Fuveau dont notamment sa valeur ajoutée est sa situation exceptionnelle au pied du site protégé de la Sainte-Victoire mais aussi de ce lieu ou plus justement de cette "niche agricole et naturelle" au pied du cours d'eau de l'Arc. L'implantation de la zone d'activité du Rousset apporte déjà son lot de nuisances et pollutions automobiles, camions, embouteillages,.... et assez récemment le grand entrepôt de Lidl n'a fait qu'accroitre l'ensemble de ces problèmes.
La situation géographique de ce projet est situé en amont de la grande ZI, endroit encore préservé où se trouve des cultures Bio, petits producteurs raisonnés, des élevages et pensions de chevaux, des horticulteurs, plus encore à lister..... un ensemble de métiers nécessaires à un quotidien humain, naturel, préservé, en conscience.
Nous savons tous que les transports permanents, les fumées, les pollutions, l'eau rejeté dans les sols etc... supprimeront définitivement toutes ces exploitations qui contribuent à nous nourrir (alimentaire, oxygène, lieux préservés de ballade,...)
Quand comprendrez vous que nous ne pouvons plus privilégier des grands projets financiers au détriment des petites exploitations par laquelle nous trouvons la survie. Les exemples et les constats ne manquent pas.
Pouvons nous ëtre enfin entendu dans cette vision a plus long terme, de la protection de la vie et donc des lieux de vie.
Je serai de ceux qui porteront haut ma voix et ma colère pour faire connaître ce projet qui est une aberration et une totale destruction de la nature, du lieux, des gens, des animaux et de la réflexion intelligente.
J'espère que les acteurs de ce projet sauront comprendre que c'est de leur vie, de leur santé à eux et à leur famille dont nous parlons et que nous défendons.
Vous en souhaitant bonne réception et bonne réflexion
Cordialement
N° 11 : 1 mai 2021 - 16:50
Auteur : marilene vigroux
Son avis : Défavorable
je suis contre cette exploitation de Valsud Biomasse à cause des pollutions qu'elle engendrera (sol, cours d'eau, air)
N° 10 : 1 mai 2021 - 08:29
Auteur : anne Bonnier
Son avis : Défavorable
La proximité immédiate du site de permaculture en plein développement est un élément majeur contre une implantation polluante.La faune et la flore environnantes seront forcément impactées par des activités polluantes(émission de poussières, odeurs, bruit). Il semblerait que l'étude des impacts soit minorée.
N° 9 : 30 avril 2021 - 23:49
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Nous subissons déjà des désagréments olfactifs où certains jours dès l'aurore nous ne pouvons pas laisser nos fenêtres ouvertes. Le risque d'incendie, de pollution et de destruction de la faune et de la flore est important. Je m'oppose fortement à cette nouvelle activité près de nos habitations et de nos agriculteurs biologiques qui font vivre nos villages et nos enfants.
N° 8 : 30 avril 2021 - 16:35
Auteur : MARTINE TROJANI
Son avis : Défavorable
Activité polluante et toxique en bord de rivière,de maisons individuelles et d'une exploitation agricole qui pratique la permaculture.
N° 7 : 30 avril 2021 - 15:55
Auteur : Jeanmarie Denorme
Son avis : Défavorable
Activité toxique et polluante à proximité d’une ferme en Perma culture et sur les bords de l’arc. D’ailleurs à cette endroit un projet d’une usine de panneaux photo voltaïque a déjà été refusé par la CPA dont j’étais membre
N° 6 : 30 avril 2021 - 15:45
Auteur : Andrea Caparros
Son avis : Défavorable
Activité polluante et toxique en bord de riviere
N° 5 : 30 avril 2021 - 13:55
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Bonjour,
La ferme de l'Oasis, voisine de ce projet, a une activité en plein développement de production de fruits et légumes bio selon les principes de la permaculture qui ont pour effet de régénérer les sols, favoriser la biodiversité. Comment autoriser cette activité sans aller à l'encontre des préoccupations légitimes et reconnues de transition écologique?
N° 4 : 30 avril 2021 - 12:22
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
À côté d’un producteur de légumes et fruits bio cela n’est pas possible - la ferme de l oasis -
Et la proximité de l Arc rend les risques de pollution immense
Cette activité n’a pas sa place sur notre commune, ni celles aux alentours
N° 3 : 30 avril 2021 - 12:10
Auteur : BEATRICE CHAUVIN
Son avis : Défavorable
POURQUOI sacrifier des terres agricoles en y favorisant des activités probablement polluantes ???
N° 2 : 30 avril 2021 - 10:57
Auteur : Aude Leuranguer
Son avis : Défavorable
Bonjour. Après avoir étudié les effets des traitements de la biomasse et en prenant en compte la situation géographique : lieu très proche de l'Arc et collé à une ferme qui pratique de l'agriculture biologique, je suis totalement défavorable à cette installation. C'est un non-sens et ce serait une honte pour Fuveau d'installer ceci à cet endroit.
N° 1 : 28 avril 2021 - 18:30
Auteur : max Sarlin
Son avis : Défavorable
Monsieur le Commissaire Enquêteur,

Par la présente, je viens déposer contre l’agrandissement de “Valsud”, filiale de “Véolia”.

Tout d’abord, le dossier de présentation est caduc, incomplet et faux.
Caduque car la commune de Fuveau est passée à 10 000 habitants depuis au moins 1 an, sinon plus.
Incomplet car le comptage des camions et des véhicules du mercredi 06 septembre 2018 est de 22 734 v/h, dont 20 % de camions. Si en tant que particulier j’ai pu obtenir ces chiffres, un cabinet d’étude sérieux aurait également pu les avoir.
Faux car la densité des habitations n’est pas “très faible”. Aux environs du site, plusieurs dizaines de maisons vont être gênées par le bruit de l’exploitation, et plusieurs centaines par le bruit des camions sur la route.

De plus, 2 sites SEVESO sont à proximité de cette entreprise : les conséquences en cas d’incendie peuvent être terribles, cf catastrophe SEVESO 1976.
Le terrain sur le site est en friche car “Vert Provence” ne voulait pas le louer : la zone du terrain est passée en Aa, et la création d’un “STECAL” a été votée par la Mairie : une STECAL doit “rester raisonnable”.

Avez-vous eu l’avis de la Métropole Aix-Marseille-Provence ?
Avez-vous eu l’avis du Conseil Départemental ?
Avez-vous eu l’avis du PDU (plan de déplacement urbain) ?

L’augmentation significative des véhicules sur la RD6 depuis plus de 5 ans est insupportable pour les riverains. Des actions sont menées contre le Conseil Départemental à ce sujet.
L’estimation est de 90 camions supplémentaires par jour, chiffre sorti du chapeau, sans justificatif. 90 ou 2 000 camions supplémentaires par jour ?

J’habite à 800 mètres à vol d’oiseau du site Valsud et lorsque les “broyeurs” fonctionnent, je les entends fortement. Les vibrations faites par ces outils mériteraient un contrôle NFE 90-020-1 septembre 2015, et NFE 90-020-2 septembre 2015, sur plusieurs distances par rapport au site. Même s’il n’y avait qu’1 seule habitation que cela dérange, cela serait de trop : voir loi Grenelle 1 adoptée le 23 juillet 2009.

Le projet est de “régulariser” la société Valsud. Je constate donc que cette société est en infraction depuis 6 ans. Le manque de réaction des pouvoirs publics pose la question : doit-on régulariser toute infraction ?

Le gros problème de l’agrandissement et la régularisation de “Valsud” est le bruit : bruit sur site et bruit des camions supplémentaires sur la route.

L’implantation de Valsud sur ce site est une erreur écologique, facilitée par nos élus. L’engagement n°3 de la société Véolia est, je cite, “Veolia est engagé à promouvoir une démarche écologique pour préserver la biodiversité”.

La pollution visuelle, atmosphérique, et sonore, faite par une filiale, ne lève en rien la responsabilité de Véolia.

Salutations.