Enquête publique sur la commune de Saint Clément de Rivière

Liste des observations
N° 1144 : 16 juin 2021 - 11:45
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Arretez de mordre sur des terres agricoles pour le l'industriel de la vente

Le livre de la vraie ecologie est "small is beautifull" arretons de tuer les petits et de creer des gros, arretons de betonner a outrance, d'artificialiser les sols

Non a cette zone Decathlon
N° 1143 : 16 juin 2021 - 10:45
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
L'artificialisation des terres est un danger pour la biodiversité, le climat, la ressource en eau... Elle ne doit se faire que lorsqu'elle est inévitable. Il est aberrant qu'un tel projet puisse ne serait-ce qu'être pensé à l'heure d'aujourd'hui, d'autant plus s'agissant de la création d'un magasin qui n'a rien d'essentiel et qui est déjà présent à une distance raisonnable.
N° 1142 : 16 juin 2021 - 10:40
Auteur : Antoine Rabadan
Son avis : Défavorable
Mon opposition à ce projet est, en particulier, liée au fait que je vais être directement impacté par les nuisances produites par ce projet. J'habite en effet à la sortie de Montferrier conduisant au domaine de Fontfroide et au lotissement des Fontanelles et à la voie qui relie ce site d'Oxylane à Saint-Clément de Rivière. J'ai bien lu dans le dossier déposé par les initiateurs de ce projet qu'ils reconnaissent qu'il impliquerait, s'il venait à être réalisé, une énorme augmentation du trafic routier avec ce que cela induit comme pollution sonore, de circulation et de contamination aérienne. Et cela "au bénéfice" d'une offre commerciale qui ne se justifie pas au regard de ce qui existe déjà et qui satisfait plus que largement aux besoins en la matière. Le plus grave est que cela affecte gravement la trame verte qui est un poumon écologique décisif pour compenser, autant que faire se peut, les dégâts provoqués par la folle bétonisation de l'aire métropolitaine de Montpellier et l'artificialisation irresponsable des sols alors que l'on a pu constater, il y a peu, sur la ville de Grabels toute proche ses conséquences en termes d'inondation et de destructions du bâti habitationnel. Par ailleurs, ce projet est en contradiction avec la volonté affirmée par le gouvernement de ne plus faciliter le développement des zones commerciales impactant les équilibres écologiques et paysagers qui sont des atteintes au bien-être des populations et une menace supplémentaire sur un climat déjà gravement mis à mal. Pour toutes ces raisons et bien d'autres je suis totalement, fermement et résolument opposé à la validation de ce projet.
N° 1141 : 16 juin 2021 - 10:23
Auteur : Maxime JOURDE
Son avis : Défavorable
Avis défavorable à la tenue de ce projet.
N° 1140 : 16 juin 2021 - 09:50
Auteur : Lydie Dufour
Son avis : Défavorable
Je suis défavorable à l'urbanisation de ce site qui comprend des terres agricoles, qu'il est vital de préserver. Il est également vital de préserver cette zone d'intérêt faunistique et floristique.
N° 1139 : 16 juin 2021 - 09:22
Auteur : Guy Auberson
Son avis : Défavorable
la préservation d'une zone agricole, d'espace vert, propice au maintien de la biodiversité, me paraît plus important que d'augmenter encore le développement de surfaces commerciales. Nous avons intersport, pas loin botanica; il n'est pas utile de doubler ces activités. Le trafic va augmenter d'une façon trop importante, polluant cet espace tampon entre la ville et l'arrière-pays. Qu'en sera-t-il de l'eau, de son écoulement sur des surfaces bétonnées ? Tout près, nous avons carrefour et cette grande zone commerciale. Ca suffit.
N° 1138 : 16 juin 2021 - 09:22
Auteur : Bertrand Croisille
Son avis : Défavorable
Je travaille à Euromédecine et je n'ai aucun mal à aller à Décathlon à Odysseum lorsque j'en ai besoin.

Ce projet ne se justifie pas selon moi. Je suis contre ce projet.

Je préfère voir les espaces naturels conservés qu'un décathlon plus proche de chez moi !
N° 1137 : 16 juin 2021 - 09:19
Auteur : Hélène GIOVANNINI
Son avis : Défavorable
Je suis défavorable au projet Oxylane et à l'extension des surfaces commerciales. Je souhaite le maintien des terres agricoles à la proximité de Montpellier.
N° 1136 : 16 juin 2021 - 08:16
Auteur : Félix Miller
Son avis : Défavorable
Sur la zone prévue pour Oxylane on aura une nouvelle zone commerciale à côté de celle qui existent déjà autour de Carrefour, à St Gély du Fesc, et à l'Est, et à l'Ouest, et au Sud, et de quantité de commerces en centre ville. Mais le projet c'est d'en créer encore une nouvelle.

D'un autre côté on a un espace naturel qui offre un paysage reposant, ouvert, qui permet de maintenir de la fraicheur, d'absorber l'eau, d'abriter une faune et une flore sauvage, une zone non polluée.

Pourquoi le sacrifier ? Pour provoquer plus de pollution, plus de bruit, plus de circulation... Les zones naturelles doivent-elles devenir toutes condamnées pour permettre un peu plus de consommation ? Mais pas plus d'emploi car ce sont d'autres commerces en ville, ou en périphérie qui fermeront. Les capacités de dépense des habitants ne vont pas augmenter.
N° 1135 : 16 juin 2021 - 07:49
Auteur : Robert Levesque
Son avis : Défavorable
Monsieur, Madame,
La Terre, notre maison commune, brûle.
Eteignons l’incendie tant qu’il en est encore temps.
Arrêtons immédiatement de jeter de l’huile sur le feu !
et donc refusons le projet de PLU.

Vous trouverez, ci-joint, mes observations argumentées sur le projet de PLU qui conduisent à un avis défavorable.
Vous en souhaitant bonne réception et bonne lecture
N° 1134 : 16 juin 2021 - 07:26
Auteur : Pablo Molanes Perez
Son avis : Favorable
Je suis contre le projet de création d'une nouvelle zone commerciale au nord de Montpellier car il y en a beaucoup autour de Montpellier, suffisamment pour satisfaire les besoins des heraultais/es. La crise climatique et le changement climatique nous met face aux enjeux pour l'avenir. La préservation des terres agricoles pour garantir une production agricole de proximité est un enjeux majeur pour la souveraineté alimentaire des montpelliérains. Merci de préserver ces terres agricoles et si vous estimez nécessaire encore un centre commerciale faite-le sur les plateaux calcaires de la garrigue et non sur les terres agricoles.
N° 1133 : 16 juin 2021 - 07:06
Cette observation a été classée comme doublon par le commissaire enquêteur.
N° 1132 : 16 juin 2021 - 06:08
Auteur : Christine CHOLET
Son avis : Défavorable
Cette zone commerciale d’Oxylane est vraiment à éviter.

Est-ce que les commerces du centre ville et des zones périphériques de Montpellier sont insuffisants ? Est-ce qu’on ne peut plus s’y rendre ? Non, le centre ville de Montpellier comme beaucoup de centre villes perd de son activité au profit des zones périphériques. Pourtant on peut s’y rendre en tramway, avec de grands parkings pour laisser son véhicule. Cette zone va supprimer des emplois dans d’autres entreprises et en particulier dans le centre ville.
Cette plaine agricole au nord de Montpellier a réussi à être sauvegardée, c’est un bel espace naturel qu’il faut continuer à protéger de la laideur.

C’est un moyen de lutter contre les canicules qui deviennent de plus en plus fréquentes.

Mais le pire c’est ce trafic que cela va générer, avec le bruit, la pollution de l’air, les émissions de CO2.
Que deviendront ces zones lorsque les déplacements seront plus difficiles avec la pénurie du pétrole ? Il faut favoriser les zones accessibles en tramway et en vélo.
N° 1131 : 16 juin 2021 - 01:15
Cette observation a été classée comme doublon par le commissaire enquêteur.
N° 1130 : 16 juin 2021 - 01:06
Auteur : Solène LEFEVRE
Son avis : Défavorable
Je suis opposée à la bétonisation de terres agricoles, qui contribue à aggraver les changements climatiques avec les catastrophes naturelles que cela peut engendrer et qui entrave la résilience locale (production locale des denrées nécessaires à notre vie) au profit d'activités commerciales qui augmentent notre production de déchets.
N° 1129 : 15 juin 2021 - 23:53
Auteur : Julien Vézilier
Son avis : Défavorable
Cessons la destruction des écosystèmes et de la biodiversité.
N° 1128 : 15 juin 2021 - 23:23
Auteur : Brigitte Seiller
Son avis : Défavorable
Inutilité car déjà des commerces de sports et jardinerie à proximité. Pollution des sols. Non respect de l’environnent. Pollution sonore
N° 1127 : 15 juin 2021 - 23:07
Auteur : maxime chambon
Son avis : Défavorable
opposé à ce type de projet : INUTILE
N° 1126 : 15 juin 2021 - 22:41
Auteur : Dominique Allègre
Son avis : Défavorable
Sauvons ce qui peut encore être sauvé! Arrêtons la bétonisation, préservons nos espaces agricoles et favorisons la biodiversité.
Limitons la pollution et la circulation de véhicules. Des commerces proches existent déjà, il est temps de consommer différemment. Cordialement!
N° 1125 : 15 juin 2021 - 21:47
Cette observation a été classée comme doublon par le commissaire enquêteur.
N° 1124 : 15 juin 2021 - 20:51
Auteur : Michel Julier
Son avis : Défavorable
Je suis défavorable au projet de PLU en raison de la place qu'il accorde au projet de Décathlon/Oxylane.
Ce projet est d'un autre temps car il cumule les inconvénients suivants:
1. importante consommation d'espace, par la création d'un complexe commercial plutôt qu'un commerce classique, et à cause des espaces de stationnement
2. modèle économique basé sur l'utilisation intensive de la voiture individuelle.
Les très grandes surfaces commerciales, type hypermarché, sont notoirement un modèle à bout de souffle. Mais surtout, il est indispensable que ce type de commerce recule, en raison de ses impacts importants, en termes de consommation d'espace et de besoin en déplacements (énergie, pollution, congestion routière, parkings).
Il est donc illogique d'autoriser aujourd'hui une nouvelle grande zone commerciale, à proximité immédiate d'une immense zone commerciale existante (la zone de Trifontaine). Au contraire, il faut favoriser l'installation ou le déplacement des commerces à proximité des lieux d'habitation.
Les zones commerciales existantes sont donc vouées, au mieux, à ne plus s'étendre, mais à se réorganiser, notamment en augmentant leur densité via le développement d'autres modes de transport que la voiture individuelle: transports publics urbains et vélo (dont VAE et vélo-cargo) notamment. Ce type d'évolution commence à être perceptible au sud de Montpellier (secteur du Fenouillet, à Pérols).
La volonté de Décathlon de s'implanter peut se concevoir, toutefois ce choix est collectivement inacceptable, en ce qu'il favorise cette entreprise via l'attribution de terres agricoles, destinées à la destruction, alors que si le projet rencontre un succès commercial, il faudra que la zone voisine, celle du Trifontaine, périclite plus ou moins sérieusement, et aboutisse à une friche qui, elle, aurait beaucoup plus de mal à revenir à l'état de terres agricoles (pour des raisons agronomiques, mais surtout parce que la valorisation de la terre agricole est beaucoup plus faible).
N° 1123 : 15 juin 2021 - 20:45
Auteur : antonia GUIBAL
Son avis : Défavorable
Je suis totalement contre ce projet d'urbanisation de terres vierges pour inciter les habitants à encore plus consommer. Il serait plus intéressant de réaliser un point de collecte des achats effectués sur internet.
N° 1122 : 15 juin 2021 - 20:17
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Projet totalement obsolète, du 20ème siècle, quand "on ne savait pas", destructeur de terres agricoles de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que des terres comme celle-ci pourraient porter d’autres projets d’intérêt vital pour le 21ème siècle, basés sur l’agro-biologie et l'alimentation par exemple !
N° 1121 : 15 juin 2021 - 19:14
Auteur : Claudine Goulon
Son avis : Défavorable
Défavorable à ce projet de zone commerciale. Protégeons les zones vertes indispensables à notre survie.
N° 1120 : 15 juin 2021 - 19:08
Auteur : Mazy Michelle
Son avis : Défavorable
Je suis opposée au projet Oxylane qui fondamentalement n'a aucun intérêt si ce n'est de bétonner la nature.
N° 1119 : 15 juin 2021 - 18:59
Auteur : CHRISTIAN MAILLY
Son avis : Défavorable
Monsieur le Commissaire enquêteur,
Je suis opposé au PLU car je trouve le nombre de logements prévu dans la partie ouest du Domaine de Saint Clément disproportionné par rapport à la seule
infrastructure existante dans le projet : l'avenue du Lez.
Cela va occasionner des problèmes de sur-circulation sur cette voie déjà très fréquentée, des problèmes de sécurité routière, de pollution, de nuisances sonores etc...
Il est impératif de trouver une autre voie d'accès ou alors réduire de façon drastique le nombre de logements pour que ce soit gérable.
D'autre part, diminuer le nombre de logements à cet endroit permettrait également de préserver l'entrée du village d'une bétonisation excessive et nuisible à l'environnement.
N° 1118 : 15 juin 2021 - 18:42
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Ce projet, créera des problèmes avec les eaux de pluies, quand nous avons des épisodes automnaux violents. Le ravinement via la Lironde sera catastrophique.
N° 1117 : 15 juin 2021 - 18:28
Auteur : Brigitte Smith
Son avis : Défavorable
Ce projet est néfaste pour de nombreuses raisons :
-- Suppression de terres agricoles fertiles. Elles constituent une ceinture verte qu'il faut préserver autour de l'agglomération de Montpellier. Supprimer les surfaces agricoles au profit de grandes surfaces commerciales déjà nombreuses dans les environs est une aberration. Ce sont ces terres qui nous nourrissent et elles disparaissent de plus en plus vite, en particulier dans l'Hérault.
-- Imperméabilisation des sols. Ceci favorise les inondations lors des fortes pluies, méditerranéennes ou cévenoles.
-- Nuisance environnementale sur la faune et la flore qui seront détruites.
-- Nuisance sonore et pollution considérablement accrues du fait de l'augmentation drastique de la circulation automobile.
N° 1116 : 15 juin 2021 - 17:58
Auteur : Jean-Claude DUPUIS
Son avis : Défavorable
Monsieur le Commissaire - enquêteur

Je suis contre le futur PLU de Saint-Clément de Rivière dans son projet de construction de 3 immeubles de 2 étages (100 logements environ) sur le Domaine, zonage 1AU1 du PLU, à cause des « incidences négatives prévisibles » qu’il écrit vouloir justement éviter.

1) D’abord, il prévoit de découper artificiellement le même terrain du Domaine de Saint-Clément, jusqu’à maintenant espace naturel en une zone constructible, classée 1AU1, alors qu’elle sera entourée de zones naturelles, classées N1 et A2

2) En effet du point de vue de l’écologie et de la biodiversité, ce projet va conduire :
à la déforestation et au bétonnage d’environ 3 hectares sur un terrain naturel, riche en biodiversité, jusque là protégée.
Ceci me paraît donc en contradiction avec les autres engagements écrits dans ce PLU :
« Préserver les milieux naturels et les corridors écologiques », « Préserver le cadre de vie et l’environnement »,
« Protection du poumon vert urbain », « Préserver et mettre en valeur les qualités paysagères »,
« Il s’agit aussi de préserver le caractère végétalisé des différents secteurs du village notamment par le maintien d’espaces libres végétalisés »

3) Du point de vue de la circulation
Les 100 à 200 véhicules (probables) des habitants de ces 100 logements entreront et sortiront, à angle droit, par l’avenue du Lez.
Cette avenue est elle-même déjà surchargée, quotidiennement empruntée par des habitants des communes voisines. Ceci créera une circulation difficile et des risques pour la sécurité routière, tant sur l’avenue du Lez, que sur la D112 au panneau « Stop ».
On peut également s’attendre à des stationnements anarchiques dans l’Allée des Peupliers, les habitants de ces immeubles et leurs invités, ne prenant pas forcément le temps, à chaque fois, de se garer dans leurs parkings personnels.
Ceci me paraît contraire à l’engagement du PLU :
« Améliorer les déplacements automobiles et le stationnement » (sous-orientation 2)

4) Du point de vue du risque inondation (PPRi)
Il y aura augmentation des surfaces imperméabilisées et du risque de ruissellement
Ceci me paraît contraire à l’engagement du PLU, et aux règles du PPRi :
« éviter l’imperméabilisation des sols, végétalisation accrue des espaces libres »

5) Du point de vue du risque incendie (PPRIF)
Il y a eu un feu de forêt sur le Domaine de Saint-Clément (zonage 1AU et N1) il y a un peu plus d’une dizaine d’années, avec nécessité d’importants moyens de lutte : pompiers au sol et largages aériens
Ceci me paraît donc contraire aux engagements du PLU :
« Le PLU a pour objectif la prise en compte du PPRIF de manière à ne pas développer de nouveaux quartiers dans les secteurs soumis aux risques les plus élevés » (Sous-orientation : Prendre en compte les risques naturels)

6) Du point de vue qualité et cadre de vie
Ce projet s’il se réalise, tel qu’il est prévu, apportera de nombreuses nuisances pour la qualité de vie, temporaires, mais aussi durables, comme déjà décrites ci-dessus
De plus, la forte hauteur résultante du terrain, à construire, collinette surplombante et les 2 étages des immeubles entraînera une forte inégalité de hauteur de ces nouvelles constructions par rapport aux anciennes (manque d’harmonie de voisinage et vues plongeantes).
Ceci me paraît contraire à l’engagement du PLU :
« Afin de préserver la qualité du cadre de vie, la commune, via ce PLU souhaite promouvoir une approche qualitative de son urbanisation. »

En conclusion
Pour toutes ces raisons, je suis contre ce projet de PLU, pour ce qui concerne la construction d’immeubles sur le Domaine de Saint-Clément, face à l’avenue du Lez, d’autant qu’il existe d’autres terrains, proches du centre de ville, où d’éventuelles constructions ne poseraient pas tous ces problèmes de sécurité et de nuisances aux riverains.

Je vous remercie, Monsieur le Commissaire – enquêteur, de l’attention que vous porterez à mon courrier et à mes remarques.
N° 1115 : 15 juin 2021 - 17:42
Cette observation a été classée comme doublon par le commissaire enquêteur.
N° 1114 : 15 juin 2021 - 17:41
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Le projet OXYLANE détruit Terres agricoles, Nature, Biodiversité.
Centre commercial Trifontaine suffit et peut être amélioré dans ce secteur.
Magasin de sport Intersport et pépinière Botanic existent à moins de 5 minutes.
Mode de consommation ont changé avec les commandes par internet.
On ne veut pas que le Nord de Montpellier ressemble au Sud de Montpellier. Urbanisation à outrance
De plus cela va générer du trafic routier, de la pollution.

DÉFAVORABLE AU PROJET OXYLANE
N° 1113 : 15 juin 2021 - 17:41
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Le projet OXYLANE détruit Terres agricoles, Nature, Biodiversité.
Centre commercial Trifontaine suffit et peut être amélioré dans ce secteur.
Magasin de sport Intersport et pépinière Botanic existent à moins de 5 minutes.
Mode de consommation ont changé avec les commandes par internet.
On ne veut pas que le Nord de Montpellier ressemble au Sud de Montpellier. Urbanisation à outrance
De plus cela va générer du trafic routier, de la pollution.

DÉFAVORABLE AU PROJET OXYLANE
N° 1112 : 15 juin 2021 - 17:38
Auteur : André Vioux
Son avis : Défavorable
Les orientations définies dans le PADD, très positives dans leur énoncé, sont malheureusement aussitôt démenties par le maintien de l'OAP "Oxylane", projet qui impacte un domaine de 24 ha composé d’espaces naturels riches en biodiversité et de bonnes terres agricoles, dont plus de la moitié seront imperméabilisées, le reste étant irrémédiablement dénaturé. Ce projet est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre devrait s’intégrer dans un projet de ceinture verte autour de l’agglomération montpelliéraine et porter d’autres projets économiques basés sur une agriculture biologique de proximité. Il faut retirer ce projet anachronique si on ne veut pas ruiner, en le décrédibilisant, le travail collectif réalisé dans le PADD.
N° 1111 : 15 juin 2021 - 17:08
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Bonjour,

Ayant vécu depuis toujours à Saint-Clément de Rivière, face à la colline boisée du Domaine de Saint-Clément, je suis contre le projet de PLU dans son projet de construction de 3 immeubles sur ce domaine, détruisant ainsi cet espace naturel, riche en biodiversité.
Ce projet de construction va à l’encontre de ce qui est écrit dans le PLU : vouloir protéger les espaces verts libres végétalisés, préserver et mettre en valeur les qualités paysagères du village.
D’un espace boisé à l’entrée du village, nous aurons 3 immeubles…

Cordialement
N° 1110 : 15 juin 2021 - 16:54
Auteur : patricia dassonville-maurer
Son avis : Défavorable
Montferrier-sur-Lez, le 26 février 2021Objet::: Arrêt du Plan Local d’Urbanisme de Saint-Clément-de-Rivière – Avis des personnes consultées à leur demandeMadame le Maire,Conformément à l’article L.153-16 du Code de l’urbanisme, vous avez bien voulu nous transmettrre leprojet de PLU de la Commune de Saint-Clément-de-Rivière qui a été arrêté par délibération duConseil Municipal du 16 décembre 2020, pour avis en tant que personne consultée à sa demande(association agréée pour la protection de l’environnement).Conformément aux objectifs de notre association, définnis dans ses statuts, et reconnus par l’agrémentpréfectoral au titre de la protection de l’environnement sur le territoire du département de l’Héraultqui nous a été renouvelé en 2019, cet avis portera essentiellement sur les aspects environnementauxde ce projet de PLU.1. Comme il est rappelé dans le préambule du Projet d’Aménagement et de DéveloppementDurable (PADD), ce document définnit les orientations générales et objectifs fondamentaux duterritoire. Il doit être en cohérence avec le Rapport de Présentation qui explique les choix retenus, etconditionne le contenu des autres documents composant le dossier de PLU, notamment lerèglement et ses documents graphiques, ainsi que les opérations d’aménagement et deprogrammation et leurs documents graphiques.Nous notons avec satisfaction que, dans chacune des 4 orientations du PADD il y a au moins unobjectif qui rentre dans le champ de préoccupations environnementales que nous défendons::: 1.Poursuivre un développement urbain maîtrisé et harmonieux, dans lequel s’inscrivent«Modérer la consommation d’espaces agricoles, naturels et forestiers et luttrer contrel’étalement urbain» mais aussi «Promouvoir la qualité urbaine»2.Renforcer l’activité économique locale, avec «Préserver et conforter l’activité agricole»mais aussi «Favoriser le maintien et le développement des commerces et services deproximité»3.Développer les équipements et améliorer les déplacements, avec «Développer les modes dedéplacements doux et les transports collectifs»4.Préserver le cadre de vie et l’environnement, avec tous ses objectifs.Ces objectifs étant posés, il nous appartient d’examiner de quelle manière ils sont mis en œuvre àtravers le PADD, le zonage et les règlements, à l’aune d’un principe de non-régressionenvironnementale par rapport à l’état actuel tel qu’il est décrit dans le Rapport de Présentation.1/7
Modérer la consommation d’espaces agricoles, naturels et forestiers et luttrer contre l’étalement urbain(I.1.3)On peut noter de manière très positive que les consommations d’espaces naturels et agricolesprévues dans le précédent projet de PLU sur la partie Sud de la commune dans les secteurs deBellevue et de Fontfrège aient été abandonnées. Cet abandon a été rendu nécessaire suite au refusdes services de l’État de valider cettre artifincialisation de 15ha en partie Sud de la commune, quiaurait en outre provoqué le morcellement de cettre magnifinque unité paysagère et réservoir de bio-diversité du «plateau de la Lironde». Cependant, l’affirrmation du PADD (I.1.3.1, page 11)::: «plus de 20 ha de terrains (I.1.3)anciennement classés constructibles dans le cadre de l’ancien POS sont reclassés en zone agricole ounaturelle dans le cadre du PLU, en particulier dans la partie Sud de la commune (secteur deFontfroide et Bellevue)» mériterait d’être précisée. Queelles sont ces zones qui étaient constructiblesdans l’ancien POS:::H N’y aurait-il pas confusion – pour partie – avec les 15ha de la zone Bellevue-Fontfrège qui ont du être reclassés en zone A ou N dans le présent projet (voir plus haut):::H Si c’est lecas, la phrase citée est erronée et susceptible de tromper le public::: ce n’est pas dans l’ancien POSqu’elles étaient constructibles, mais dans le précédent projet de PLU et elles ne sont redevenuesinconstructibles dans le projet actuel qu’à la suite des observations négatives des services de l’Étatsur le précédent projet abandonné.Plus globalement, il y a lieu de relever de manière positive la limitation à 3ha en extension del’enveloppe urbaine pour l’habitat, et qui se fera pour l’essentiel en préservant les espaces agricoles,avec toutefois une réserve sur l’OAP Bissy III qui va impacter un hectare de bois, sur un terrain enpente qui surplombe la RD 127E3.Par contre, le maintien de l’OAP «Oxylane» (qui s’appelait OAP «Le Campus» dans le précédentprojet) est injustifinable, pour les raisons qui ont été maintes fois expliquées, et qui seront reprisesbrièvement à difféérents passages de cet avis. Avant tout, cettre OAP est en contradiction avecl’objectif de «modération de la consommation d’espaces agricoles». En efféet, la réalisation de cettreOAP ferait disparaître irrémédiablement 17ha de terres agricoles sur les 20ha qu’elle comporteactuellement. Cettre consommation est excessive, surtout dans le contexte actuel de criseenvironnementale majeure, et il n’est pas admissible que les efféorts réels consentis pour lesextensions urbaines consacrées à l’habitat soient ainsi contredits par cettre extension urbaine auprofint d’intérêts commerciaux sans rapport avec les véritables besoins de la commune.Promouvoir la qualité urbaine (I.1.4)Les règlements des zones U devraient permettrre de maintenir le caractère végétalisé de la commune.La liberté laissée dans le choix des matériaux bioclimatiques et de toits terrasses végétalisés estpositive du point de vue des performances énergétiques. Au niveau patrimonial et esthétique, le nonrespect de la tradition architecturale de la région serait ainsi «compensé» par la végétalisation. Les restrictions sur les clôtures sont positives, notamment en interdisant les clôtures en «lisses»,qui occultent totalement la vue et remplacent les traditionnelles clôtures végétalisées largementdominantes dans les rues des quartiers pavillonnaires. Les séparations végétalisées, sous forme dehaies, voire de plantes grimpantes participent très activement à la biodiversité et à l’aspect esthétiquedu village (fleeurs, baies, gîtes pour la faune en particulier). En période de canicule cettre présence de2/7
volumes de végétaux importants participe au rafraîchissement nocturne. Ces séparations végétaliséesdoivent donc être privilégiées.Cependant, la création de nouveaux espaces publics de qualité n’est pas assez précisée. Le seulexemple mentionné - au demeurant très intéressant – est le «parc de l’Aqueduc», mais qui n’est pasnouveau puisque qu’il est déjà créé.Favoriser le maintien et le développement des commerces et services de proximité (I.2.2)Cet objectif, tout à fait justifiné, est lui aussi contreditpar le maintien de l’OAP Oxylane. Ce projetcommercial va déstabiliser le commerce de proximité – à commencer par le secteur du Boulidou -déjà fragilisé par le centre commercial géant Trifontaine (3 km à vol d'oiseau), et par les nombreuxcentres commerciaux déjà existants à proximité (moins de 5km)::: Intermarché et sa galerie à St Gely ,Géant casino et sa galerie à Grabels, etc. Il va aussi impacter fortement les pépinières déjà présentessur Saint-Clément (pépinière 1982, Route de Montferrier)Préserver et conforter l’activité agricole (I.2.3)L’objectif de préservation des espaces agricoles (I.2.3.1) n’est pas assez étayé. Il se contente dereprendre la définnition de la hiérarchie des espaces agricoles élaborée dans le SCOT, sans autreprécision. En efféet, il n’est fait mention d’aucun critère permettrant la protection efféective d’espacesagricoles, qui rendrait notamment impossible leur classement en zone constructible.Il est regrettrable qu’il ne soit fait aucune mention d’outils de protection plus forts que sont, parexemple, les ZAP ou les PAEN1.L’objectif d’accompagner la diversifincation des activités agricoles (I.2.3.2) cite notamment lespossibilités de changements de destination de certains mas et domaines pour permettrre ledéveloppement d’activités en lien avec les pratiques agricoles. Ces dispositions sont intéressantes. Laliste nominative des domaines concernés est fournie en annexe du Règlement. Parmi les troisdomaines citésfingure le «domaine de l’ancienne ferme des Fontanelles». Or le maintien de l’OAP«Oxylane», dont le périmètre inclut la majeure partie de ce domaine, à l’exception du mas lui-même, ôterait tout son sens à ce domaine agricole, qui se verrait ainsi amputé de la majeure partie deson territoire. Ce serait en outre contradictoire avec cet objectif de diversifincation, qui ne s’appuieraitplus que sur deux domaines au lieu des trois prévus. La zone faisant l’objet de l’OAP serait beaucoupmieux utilisée pour attreindre pleinement l’objectif de diversifincation annoncé.Sur ce sujet, le Rapport de présentation présente un diagnostic agricole très important (pages 68 à105). Il comporte beaucoup de points intéressants plaidant pour le maintien de l’activité agricole dela zone du vallon de Fontfroide (dont font partie les exploitations «SCEA de Fontfroide» et«indivision Castelnau» dont une partie du domaine constitue l’OAP «Oxylane») * «Les sols présentant le meilleur potentiel agronomique sont situés à l’Est de la commune [...] ainsique dans le Sud (vallon de Fontfroide et bordure de la Lironde)» p.86. Le secteur bénéfincie en outred’une nappe phréatique peu profonde (présence de puits) ce qu’attreste la toponymie (Fontanelles,Fontfroide, etc).1Zone Agricole Protégée, Périmètre de protection et de mise en valeur des espaces Agricoles Et Naturels3/7
* «dynamique et opportunités engendrées par la proximité urbaine, ce que relève notamment laChambre d’Agriculture» p. 87 * «Potentiel de redéploiement» notamment en partie Sud «ces terres à « potentiel » agricolepouvant être revalorisées, et permettrre, sous réserve d’une animation foncière permettrant deremobiliser les terrains concernés, de conforter les exploitations subsistant sur la commune,ou d’accueillir de nouveaux projets d’installation», p.88* «Projet Alimentaire Territorial [...] Ces difféérentes initiatives en faveur d’une alimentationlocale et d’un approvisionnement de proximité représentent une opportunité pour l’activitéagricole à Saint Clément de Rivière.» p.91* «l’élaboration d’un schéma directeur de l’eau brute [...] (notamment pour l’agriculture, dans uneperspective d’adaptation au changement climatique), étudier les difféérentes possibilités enapprovisionnement (eau du Bas-Rhône, réutilisation des eaux usées traitées, retenuescollinaires, etc.)» p.92Ces éléments positifs justifinent pleinement l’engagement fort d’accompagnement pour maintenirl’activité agricole dans cettre zone, exprimé dans ce point du PADD.Cependant, dans ce contexte, certains points de ce Rapport posent question:::* La carte des enjeux agricoles (page 101) identifine des périmètres permettrant de développer uneagriculture vivrière. Sur le secteur Sud, elle retient deux zones de culture::: autour de Fontfroide leBas, et la zone Bellevue-Fontfrège. Mais alors pourquoi exclue-t-elle la zone des Fontanelles (OAP«Oxylane»), pourtant contiguë et de même nature que celle de Fontfroide-le-Bas, et ceci sansaucune justifincation puisque c’est toujours une zone d’exploitation agricole:::H* Dans la carte de hiérarchisation des espaces agricoles (page 103), pourquoi la zone des Fontanellesest-elle classée «espace agricole ordinaire», alors que la zone contiguë (de l’autre côté de la RD127)ayant les mêmes caractéristiques, est classée – à juste titre - en «espace agricole à enjeux forts»:::HLa zone restée agricole dans l’OAP «Oxylane» est d’ailleurs classée A2 dans le zonage du PLU,c’est-à-dire «espace agricole à enjeux forts» (comme la zone située de l’autre côté de la RD117), cequi est conforme à la carte des potentialités agronomiques de la page 85 (source::: DRAAF) où ilapparaît que le terrain de l’OAP «Oxylane» est de classe 1 ou 2 ( densité de bon sol forte à trèsforte).Il semble donc que le Rapport de Présentation ait minimisé le potentiel agronomique du périmètre del’OAP«Oxylane» qui fait pourtant pleinement partie du vallon de Fontfroide, sans qu’aucunélément objectif ne puisse l’étayer. Ceci n’est pas non plus justifinable par le fait que le projet«Oxylane» serait un «coup parti», car la valeur d’une terre agricole ne saurait s’évaluer enfonction de l’existence d’un projet – non réalisé – d’urbanisme commercial, mais en fonctionde la nature des sols, des cultures présentes et potentielles, et de la présence d’activité agricole.Valoriser les potentialités liées au tourisme et aux loisirs (I.2.4)On ne peut qu’être d’accord avec l’objectif de valoriser les patrimoines naturels, paysages etarchitecturaux, en développant une activité de tourisme et loisirs, à condition que celle-ci soitrespectueuse de ces environnements à la fois riches et fragiles. A cet égard, la réaffirrmation du rôlede l’aqueduc Saint-Clément, à la fois comme élément patrimonial, comme réservoir de biodiversité,et comme support d’itinéraire piétonnier à aménager, est un élément très positif.Par contre, contrairement à la Base nature de Saint-Sauveur dont c’est la vocation «historique»(voir I.3.1.2) , le fait que l’OAP «Oxylane» puisse aussi jouer ce rôle est hautement contestable. En4/7
efféet, ce projet à vocation commerciale ne prévoit aucune activité sportive de plein air, hormis unhypothétique accrobranche (mais il en existe déjà un à moins de 20km), et l'aménagement du terrain,avec ses grands espaces commerciaux, ses parkings étalés en surface, ses bassins de rétentioninesthétiques par nature, et ses voiries de desserte, ne correspond que de très loin à une zoneaménagée pour la pratique sportive et le loisir. Équilibrer le développement de la commune et assurer une desserte effircace des nouveaux quartiers (I.3.2.1)La problématique énoncée dans le PADD::: «modérer le développement de l’habitat dans la partieSud de la commune qui a concentré une grande partie des dernières opérations et qui estconcernée par une problématique importante en matière de circulations de par sa proximitéimmédiate avec Montpellier» va évidemment être aggravée par l’OAP Oxylane::: plus de 5 000véhicules supplémentaires par jour en semaine, jusqu'à 8 500 le samedi (source  étude Décathlonpour la CDAC). Ce projet va donc clairement à l’encontre de l’objectif de modération affirché danscettre section.Poursuivre le développement des modes de déplacements doux (cheminements piétons et cyclables)(I.3.3.1)Les intentions sont louables, mais cettre section manque de projets concrets. La carte de synthèse desorientations du PADD (page 24) n’est pas assez précise. Il faut aller chercher le document deRèglements pour voir qu’il n’y a que deux emplacements réservés pour les déplacements «doux»,situés sur le linéaire de l’aqueduc (qui de toute façon est inaliénable, car propriété de la ville deMontpellier). Concernant l’aqueduc, il est cependant appréciable que les efféorts déjà entrepris soientconfinrmés et que l’objectif d’aménagement de ce linéaire en liaison piétonne soit réaffirrmé.De plus, il est dommage que le document ne mentionne pas la moindre ébauche de schéma directeurcyclable.Enfinn, concernant le stationnement des vélos, l’espace prévu par le règlement des zones U est trèsinsuffirsant::: l’espace d’1m2 par logement et/ou par bureau permet à peine de loger un vélo. En efféet,il faut au moins 2m de long et 90cm de large par vélo pour avoir l'espace de dégagement suffirsant.De plus, un logement ou un bureau peut avoir plusieurs personnes. Il faut donc prévoir au moinsdeux vélos par logement (comme pour les voitures) et une place de vélo par tranche de 50m2 desurface de plancher pour un bureau. De plus, les réhabilitations ne devraient pas être exclues de cettrerègle.Préserver les milieux naturels d’intérêt (I.4.1.1)Outre les espaces qui doivent être réglementairement préservés (zone Natura 2000, Espaces Naturelssensibles, zones humides), la mention des espaces naturels et agricoles des vallées alluviales du Lezet de la Lironde est pertinente. Cependant, là aussi, l’OAP Oxylane s’avère incompatible avec cetobjectif. Son périmètre ne se situe pas "en bordure" de ce milieu naturel d'intérêt, mais au sein decelui-ci. En brisant sa continuité et en introduisant une grande zone 1AU, la réalisation de cettre OAPcontredirait totalement l’objectif affirché de «préserver strictement ces espaces à travers le zonage duPLU».5/7
Maintenir et restaurer les corridors écologiques constituant la Trame Verte et Bleue (TVB) du territoire (I.4.1.2)La TVB du territoire et ses corridors écologiques est représentée graphiquement dans le Rapport dePrésentation (fingures 25 page 186 et 27 page 192) et dans le PADD (carte de synthèse des orientationsdu Padd page 24). Force est de constater que cettre TVB est en régression par rapport à celle qui étaitprésentée dans le projet de PLU de 2017::: le document d’«Évaluation Environnementale – voletBiodiversité» réalisé par les Écologistes de l’Euzière avait identifiné des «corridors secondaires»(carte page 21 de ce document). Il est surprenant que ces corridors aient disparu, non seulement desdocuments graphiques de l’actuel projet, mais aussi, en tant que notion, de l’analyse du Rapport dePrésentation (III.3.4 pages 183 à 195). Cettre «disparition» est d’autant plus discutable que deux deces corridors, fingurant dans le projet de PLU de 2017, traversaient l’OAP «Oxylane» (domaine desFontanelles) et s’y rejoignaient. Plus généralement, il est étonnant que la fingure 25 du Rapport de Présentation, qui prétend présenterla TVB du SRCE sur la commune de Saint-Clément-de-Rivière, ne soit pas conforme à la carte n°I6de ce même SRCE::: l’élément de trame verte Ouest-Est reliant la Mosson au Lez (et au-delà) estétrangement «coupée» au niveau de la commune, là aussi au niveau de l’OAP «Oxylane».Préserver les lignes de force du paysage et les grandes perspectives visuelles (I.4.2.2)Le PADD met l’accent sur les paysages viticoles, qui sont importants à préserver, ce qui estincontestable. Mais ces paysages viticoles ne sont pas les seuls à contribuer à «l’attrractivité et [le]rayonnement du territoire». La carte de synthèse des orientations du Padd page 24 pointe plusieurspositions permettrant de «Préserver les lignes de force du paysage et les grandes perspectivesvisuelles», et ce ne sont pas tous des paysages viticoles. Un de ces points, situé aux abordsimmédiats du domaine des Fontanelles, constitue un des éléments essentiels de ces paysages (secteurde vue ouverte) et contribue à la qualité de cettre entrée de ville. On retrouve aussi un point de co-visibilité et panorama en bordure de l’OAP (fingure 63)Un grand nombre d'habitants de la commune et des communes voisines sont très attrachés à cepaysage et accepteraient très mal qu'il soit sacrifiné par l’OAP «Oxylane», projet non essentiel.Préserver et mettrre en valeur l’architecture traditionnelle locale ainsi que les éléments de patrimoine bâti et le « petit patrimoine » (I.4.2.3)L’objectif de préservation des ces éléments du patrimoine est important. Les bâtiments du domainede Fontanelle (la Ferme et la Grande Maison), ainsi que le domaine de Fontfroide le Bas – et lemanoir de Piedmarche, qui n’est pas mentionné – s’inscrivent dans un ensemble cohérent::: leurvaleur patrimoniale ne tient pas seulement au bâti, certes remarquable (ce sont des œuvres du grandarchitecte montpelliérain Edmond Leenhardt), mais aussi à l’environnement paysager dans lequel ilsont été construits et qui s’est maintenu à peu près intact jusqu’à maintenant (malgré la route RD986). Toute personne de bonne foi, de passage dans ce secteur, ne peut que constater l’harmonie quise dégage de cet ensemble paysager et bâti, qui forme un tout et qui, de surplus, constitue l’une desprincipales entrées de la Communauté de Communes du Grand Pic Saint-Loup.Cet environnement mérite d’être préservé et valorisé, conformément aux orientations du PADD.Les bâtiments perdraient beaucoup de leur intérêt historique et de leur attrrait si le projet de centrecommercial permis par l’OAP se réalisait, banalisant irrémédiablement ce qu’il y avait d’unique etde singulier dans ce lieu auquel plusieurs artistes ont su se montrer sensibles.6/7
Prendre en compte les risques d’inondation (I.4.3.1)Parmi les quatre OAP prévues, seule l’OAP «Oxylane» inclut une zone inondable identifinée auPPRI. Concernant la luttre contre les ruissellements, seul le plan de l’OAP «Oxylane» fait fingurerl’emplacement des bassins de rétention. Il faut toutefois mentionner que cettre OAP est soumise àautorisation préfectorale au titre de la loi sur l’eau (article L 214-3 du code de l’environnement).L’autorisation préfectorale accordée le 23 juin 2015 est actuellement contestée auprès de la couradministrative d'Appel de Marseille, notamment pour une prise en compte insuffirsante desruissellements, déjà importants en l'absence d'artifincialisation, et une insuffirsance des mesures decompensation. Les épisodes pluvieux «exceptionnels», comme celui d’octobre 2014, ont causé degraves inondations sur toute la zone entre Lez et Mosson, incluant le périmètre de cettre OAP, etdépassant largement les limites finxées par le PPRI, ainsi que le SAGE l’avait constaté. Or, on saitdésormais que de tels épisodes sont susceptibles de se reproduire avec des périodes de retour plusrapprochées.Améliorer la qualité de l’air et luttrer contre les gaz à efféet de serre et les pollutions (I.4.4.2)La réalisation de cet objectif, indispensable enjeu de santé publique, est conditionnée par la mise enplace efféective des mesures visant à développer les déplacements alternatifs à la voiture individuelle.Il est donc regrettrable que l’OAP «Oxylane» prévoie attrirer de 5 500 à 8 500 véhiculessupplémentaires par jour selon les jours de semaine (estimation fournie par le porteur de projet).En conclusion, Le projet de PLU de Saint-Clément-de-Rivière s’inscrit, sur bien des aspects, dans des perspectivesinnovantes, que cet avis reconnaît à leur juste valeur. Malheureusement, comme il a été montré àplusieurs reprises, l’OAP «Oxylane» s'inscrit en contradiction manifeste avec plusieurs objectifsvertueux du projet de PLU et nous empêche de donner un avis favorable. Dans la période où nousnous trouvons, l'urgence climatique et les menaces pesant sur l'alimentation se placent au centre denos préoccupations, comme le soulignent de nombreux scientifinques et experts, et même les pouvoirspublics jusqu’au plus haut sommet de l’État. Dans ces conditions, rien ne peut plus justifiner que cettreOAP, issue d'une vision aujourd'hui dépassée, puisse encore être inscrite dans le PLU. En renonçantà cettre OAP «quoiqu’il en coûte», la commune de Saint-Clément-de-Rivière se montreraitexemplaire et serait approuvée par nombre de citoyennes, de citoyens, d’organisationsinstitutionnelles ou associatives, de collectivités, etc., solidaires de cettre démarche. C’est pourquoi l’avis de l’association SOS Lez Environnement sur ce projet de PLUarrêté ne peut être que défavorable, tant que l’OAP «Oxylane» n’aura pas été retiréeet que la zone 1AU impactée par cettre OAP n’aura pas été intégralement reclassée enzone A.Association agréée pour la protection de l’environnement sur le département de l’Hérault1943, Boulevard de la Lironde 349980 Montferrier-sur-Lez Tel/Fax::: 04 67 92 80 74mail::: soslez@neuf.fr Site::: httrp//sos.lez.free.fr7/7
N° 1109 : 15 juin 2021 - 16:33
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
DÉFAVORABLE AU PROJET OXYLANE.
Il faut améliorer la zone commerciale Trifontaine et cela suffit.
Il y a déjà Intersport sur le site Trifontaine et la pépinière Botanic à Clapiers à 5 minutes de là.
IL FAUT PRÉSERVER LES ZONES AGRICOLES ET DE NATURE.
Projet Oxylane crée que pour faire gagner encore plus d'argent à Decathlon et Truffaut. Emplois soit disant créés pour justifier ce projet seront encore précaires.
Les modes de consommation ont changé avec l'achat par internet donc ce projet est inutile.
N° 1108 : 15 juin 2021 - 16:32
Auteur : Marie Peyraube
Son avis : Défavorable
Ce projet d’un autre temps est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie, avec, pour loger les paysans, construction de petits éco-hameaux auto-suffisants en énergie.
La proximité d'établissements d'enseignement et de recherche, en particulier agronomique,sera une grande aide pour valoriser ces terres en développant les solidarités entre générations... La commune doit réfléchir et choisir l'intérêt général humain et social à long terme
La Commission d’Enquête Publique peut encore obliger la commune à retirer ce projet commercial, sans pour autant refuser l’ensemble de son PLU. Les observations déposées pendant l’enquête y contribueront fortement.
N° 1107 : 15 juin 2021 - 16:17
Auteur : Michele Vergé
Son avis : Défavorable
Stop à la consommation à outrance, stop aux grandes surfaces, stop à la betonisation sans limite, stop à la destruction de l'environnement, stop à l'avidité d'une minorité qui exploite la crédulité du consommateur !
Revenons aux fondamentaux, redevenons des humains raisonnables... À moins qu'il ne soit déjà trop tard !!!
N° 1106 : 15 juin 2021 - 16:11
Auteur : Francibe Gombert
Son avis : Défavorable
Nous n'avons pas besoin de plus de centres commerciaux, ni de plus de béton.
Laissez cette zone agricole, transformez la en circuit court, empreinte carbone réduite.
Tenez vos promesses, protégez la ceinture verte de Montpellier
Où est l'écologie dans tout ça ? Pas la peine ensuite d'aller faire la morale aux pays sous développés !!!
N° 1105 : 15 juin 2021 - 16:05
Auteur : Valerie Gombert
Son avis : Défavorable
Je ne peux pas cautionner cette prolifération de centres commerciaux destructeurs . OXYLANE ne va pas créer d'emplois mais va générer plus de chômage avec des emplois le plus sou ent précaires
OXYLANE va détruire une zone agricole, un biotope, des espèces protégées...
Qu'en est-il du moratoire de Macron ? Qu'en est-il de la politique de densification (non plus d'étalement), de l'utilisation des friches industrielles....???
Que de propos et de promesses qui ne seront jamais tenus.
Merci d'écouter ses cris d'alarme et de retenir les propos de St Exupery, nous empruntons la planète à nos enfants, qu'elle terre de désolation allons nous leur laisser ?
N° 1104 : 15 juin 2021 - 16:04
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Mon opposition au maintien du projet de centre commercial “Oxylane” dans le PLU de la commune de Saint-Clément-de-Rivière (en périphérie de Montpellier).
N° 1103 : 15 juin 2021 - 15:56
Auteur : Philippe Bordes
Son avis : Défavorable
perte de terre agricoles de proximite d'une grande agglomeration en eloignant les productions
N° 1102 : 15 juin 2021 - 15:50
Auteur : Charles Blanc
Son avis : Défavorable
Je serais favorable si la municipalité de St Clément avait fait disparaître le centre commercial Oxylane de son projet de PLU.
N° 1101 : 15 juin 2021 - 15:18
Auteur : Coralie MANTION
Organisation : Europe Ecologie Les Verts
Son avis : Défavorable
La prolifération des zones commerciales périphériques affaiblit, année après année, le commerce indépendant, le commerce de centre-ville et de proximité.
Après l’implantation des supermarchés aux entrées des communes, des grandes-surfaces comme l’Espace Trifontaine au porte de Montpellier, la communauté de commune du Grand Pic-St Loup veut construire Oxylane, un lotissement multi-activités de 23 hectares sur la route de Ganges. Des boites à chaussure sur du bitume.
Ce projet est une aberration écologique et économique.

Pourquoi une aberration économique ?

Pour 1 emploi créé dans une zone commerciale de périphérie, ce sont 3 emplois détruits en centre-ville.
Le projet a beau être en dehors de la métropole, il impactera les commerces de Montpellier.
La croissance démographique est forte à Montpellier. Mais elle est très loin d’être aussi rapide que la croissance des zones commerciales périphériques.
Depuis l’ouverture d’Odysseum, le chiffre d’affaire du centre-ville a baissé de 20 %. Qu’adviendra-t-il avec ce projet ?
Ce projet est une menace pour l’activité économique, les entreprises, les emplois.

Pourquoi une aberration écologique ?

Oxylane ce sont 23 hectares de terres agricoles et naturelles artificialisées : des parkings, des constructions, des bassins de rétention, des routes.
Alors qu’il faudrait, au contraire, préserver nos terres agricoles, la ceinture verte et limiter l’imperméabilisation. A fortiori dans cette zone identifiée comme corridor écologique dans le SRCE (Schéma Régional de Cohérence Ecologique).
La plaine des Fontanelles, ce sont 20ha de terres agricoles cultivées, 3ha d’espace boisé classé et un cours d’eau avec sa ripisylve. Ce sont 63 espèces sur le site, dont des chauve-souris, batraciens et autres amphibiens, reptiles et oiseaux de « forte » à « très forte » valeur patrimoniale. C’est un paysage bucolique.
Il est criminel de sacrifié au nom du business, ce site, cette ceinture verte nourricière et forestière.
La préservation de ces terres est un patrimoine acquis pour les générations futures.

En plus, de perturber gravement la bio-diversité, ce projet aura un impact sur les enjeux hydrauliques et les ressources en eau.
Ce projet est situé sur le bassin versant de la Lironde, un site sensible (cf épisodes cévenols de 2014) . L’imperméabilisation des sols affectera l’écoulement naturel des eaux et engendrera des conséquences en aval : inondation, dégâts matériels.

Dernier point, l’accessibilité.
Oxylane, ce sont jusqu’à 8000 véhicules par jour prévus le samedi. C’est un nouvel aspirateur à voitures qui augmentera le trafic routier, les émissions de CO2 et la pollution de l’air. Alors qu’il faudrait, au contraire, limiter la dépendance à la voiture, rapprocher habitat et commerce pour favoriser des modes de déplacements non polluants : marche, vélo, transports publics.
Aucun nouveau projet ne doit être programmé sans une desserte efficace en transports collectifs, et un réseau pour les mobilités actives. Nous devons favoriser la mixité fonctionnelle, la ville du ¼ d’heure.

Ce projet va porter une atteinte irréversible à notre territoire. Il doit être stoppé car il ne s’inscrire pas dans une logique de développement économique durable, de territoire résilient, de souveraineté alimentaire, de lutte contre le dérèglement climatique.

Les élu.es écologistes EELV de Montpellier
Coralie Mantion, Manu Reynaud, Marie Massart, Stephane Jouault, Catherine Ribot, Mustapha Laoukiri, Celia Serrano, Bruno Paternot, Fatma Nakib, François Vasquez
Les candidat.es EELV pour les élections départementales
Jacqueline Markovic, Sébastion Cristol, Rachid El Moudden
Le groupe local EELV de Montpellier
Odile De Charentenay , Michel Julier
N° 1100 : 15 juin 2021 - 15:13
Auteur : Sophie LUCAS
Organisation : Avocat
Son avis : Défavorable
Intervention pour la famille BONNIEU-Grabouillat- Fages suite à la décision de classer les parcelles BE 217 à BE 221 en zone agricole A2 et illégalité de l'ouverture à l'urbanisation de secteur actuellement classé en zone N1 et Espace boisé classé (voir OAP domaine de Saint Clément).
Voir fichier joint
N° 1099 : 15 juin 2021 - 14:21
Auteur : Marc Leygonie
Son avis : Défavorable
Les arguments contre sont nombreux :
-la poursuite de tels projets dans la situation actuelle est contestable de part l'occupation de surfaces agricoles de qualité
-l'argument de création d'emplois ne tient pas : les établissements de grandes surfaces existants sont suffisants. Un nouvel établissement. ne pourrait que déplacer des emplois.
-la zone considérée présente de surcroît un intérêt de protection d'espèces végétales et animales
-l'impermeabilisation de surfaces supplementaires ajouterai aux risques
d'inondations
Les alertes climatiques devraient nous inciter au contraire à réfléchir aux évolutions a prévoir pour préserver la planète .
N° 1098 : 15 juin 2021 - 12:41
Auteur : Jennifer JOURDE
Organisation : 29/09/1985
Son avis : Défavorable
Ce projet d’un autre temps est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie.
N° 1097 : 15 juin 2021 - 12:35
Auteur : Bernard LAPORTE
Organisation : Association St Jean Environnement
Son avis : Défavorable
L’association Saint Jean Environnement, dont l’objectif est de préserver l’environnement et le cadre de vie des citadins, notamment dans les secteurs périurbains de Montpellier, ne peut pas rester indifférente aux conséquences désastreuses de la réalisation du projet Oxylane que pourrait autoriser le PLU de St Clément de Rivière.
Est-il besoin de rappeler que la prédation de terres agricoles et d’espaces naturels pour créer de nouvelles surfaces commerciales apparaît aujourd’hui comme contraire à tous nos engagements collectifs pour assurer le développement durable de nos villes, et atteindre nos objectifs de :
- Lutte contre les effets du changement climatique, induit par les émissions de gaz à effet de serre, liées aux déplacements et transports routiers
- Reconquête agricole des espaces périurbains (dans le cadre du Plan Alimentaire Territorial)
- Préservation de la biodiversité, fortement altérée par l’étalement urbain, la destruction d’habitats naturels, les cloisonnements routiers, les pollutions urbaines, lumineuses et sonores.
- Réduction des risques d’inondation liés à l’artificialisation des sols,
- …

Ce projet Oxylane est par ailleurs supposé créer des emplois dans ce secteur déficitaire en entreprises. Il est probable que les emplois créés au nord de Montpellier, dans un vaste secteur pavillonnaire haut de gamme, seront pourvus par des personnes en moyenne peu qualifiées venant de quartiers éloignés, accroissant les déplacements routiers individuels, et l’encombrement des voies d’accès.
La création d’emplois par le projet Oxylane apparait illusoire. D’une part le commerce en ligne et les plateformes logistiques, nouvelles formes de commerce, se substituent progressivement aux grandes surfaces avec halls de présentation des produits, et réduisent globalement leurs besoins en personnel, ne serait-ce que par les gains de productivité dans les chaînes d’approvisionnement. D’autre part, le Projet Oxylane, bénéficiant d’une implantation géographique très attractive, offrant un avantage compétitif, irait fortement concurrencer certains commerces existants et les contraindre à se séparer de salariés, voire à fermer.

Enfin, le site des Fontanelles est exceptionnel sur le plan environnemental et paysager. Sa destruction représente une perte irrémédiable, notamment pour l’ensemble de la population au nord de Montpellier très sensible à la préservation de leur cadre de vie.

L’association SAINT JEAN ENVIRONNEMENT demande au Commissaire Enquêteur de prononcer un avis négatif sur le projet de PLU, et d’exiger le retrait du projet de centre commercial Oxylane et le classement de la totalité du secteur des Fontanelles en Zone Agricole Protégée (Art L-112-2 du code de l’Urbanisme).
Ou mieux encore nous encourageons le Commissaire Enquêteur à préconiser la création d’un PAEN (Périmètre de Protection et de Mise en Valeur d’Espaces Agricoles et Naturels Périurbains, art L-143-1 du Code de l’Urbanisme) intercommunal sanctuarisant la majeure partie des espaces agricoles et naturels au nord de Montpellier, et englobant le secteur des Fontanelles.
N° 1096 : 15 juin 2021 - 12:31
Auteur : Olivia Quesnel
Son avis : Défavorable
Non à la betonisation, gardons plutôt nos terres agricoles, beaucoup plus utiles
N° 1095 : 15 juin 2021 - 12:28
Auteur : Michel KACZOREK
Son avis : Défavorable
1- D'un point de vue géographique :Projet d'une municipalité dont l'impact ne sera pas pour ses propres habitants, mais pour les riverains et parties de communes entourant le dit projet. Il y a d'autres surfaces disponibles sur Saint Clément, mais elles impacteraient les habitants de St Clément, ce qui visiblement n'est pas acceptable pour cette municipalité.
2-D'un point de vue économique: projet inutile, car il existe déjà plusieurs jardineries, et un magasin de sport dans un périmètre de 2-4 km à vol d'oiseau.
3- D'un point de vue environnemental: destruction d'une superbe zone agricole , bien verte remplacée par des parkings, des batiments... Pour ce qui est des effluents des pluies, très grand risque de saturation de la Lironde, petit cours d'eau déjà sujet à des crues énormes lors de pluies cévenoles (voir ces 10 dernières années), sans parler de la petite biodiversité locale qui sera bien entendu touchée.
4- Augmentation de la circulation automobile dans un secteur déjà impacté par le développement de l'urbanisation -fort respectable- de St Clement, Montferrier. Il va en résulter une pollution sonore et pollution gaz dû aux gaz d'échappement, en particulier pour les riverains.
En résumé un projet totalement obsolète et décalé, alors que nous entrons dans une période où le respect de l'environnement et les évolutions des besoins socio-économiques deviennent prioritaires. L'Etat, me semble-t-il, a mis en place ou prévoit de le faire, la limitation, voire l'interdiction de construire de tels ensembles de magasins.
N° 1094 : 15 juin 2021 - 12:14
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
non au projet oxylane
N° 1093 : 15 juin 2021 - 12:10
Auteur : Marie MICHEL
Son avis : Défavorable
Comment peut-on encore aujourd'hui, à l'heure où de nombreuses questions se posent quant au devenir de la biodiversité, de l'autonomie alimentaire, du changement climatique, de la pollution des sols, de l'eau, de l'air (malheureusement la liste n'est pas exhaustive), imaginer un projet de ce type alors qu'il y a des centres commerciaux tout autour de Montpellier. Quand est ce que les élus prendront la mesure de leurs responsabilités ? Quand est ce que nous auront enfin des élus éclairés ?
N° 1092 : 15 juin 2021 - 11:43
Auteur : Luc Diaz
Son avis : Défavorable
De l'herbe plutôt que du béton
N° 1091 : 15 juin 2021 - 11:39
Auteur : Bernadette Backes
Son avis : Défavorable
Susan George

"Faire de la Planète le premier cercle

Pour résumer le monde tel qu’il est, j’ai eu recours à quatre cercles concentriques qui expliquent et décrivent les priorités et les valeurs de ceux qui mènent le monde actuellement. Par ordre d’importance ces priorités et ces valeurs peuvent être visualisées par des cercles. Imaginez que le plus grand cercle, celui à l’extérieur, qui englobe tous les autres, s’appelle la Finance. Il domine et détermine un autre monde : le Profit. Le profit est le but de toutes les activités économiques et il commande d’abord le second cercle, à l’intérieur du premier que l’on appelle l’Économie. L’économie est dominée par la finance, autrement dit par le profit, ne laissant pas de place pour le don et à peine pour les services publics comme l’éducation, la santé, les transports en commun -services que les plus puissants maîtres du monde cherchent à réduire à leur plus faible expression. Ensemble, la finance et l’économie entourent et contraignent le troisième cercle qui est la Société. Les membres des différentes sociétés, les citoyens, disposent de moins en moins de choix sur leur manière de vivre. Enfin, le quatrième, le plus petit et dernier cercle -le moins important de tous dans le monde actuel -s’appelle la Planète. Ces quatre cercles décrivent les priorités et les valeurs à présent de ceux qui mènent le monde.

Renverser le monde

Si nous voulons continuer à vivre dans des conditions décentes, notre objectif et notre devoir n’est rien moins que de renverser l’ordre de ces cercles et de les mettre à l’envers. Le plus important est sans conteste la Planète. Nous ne pouvons vivre sans elle ; elle serait sans doute bien mieux sans nous.

" L’hubris, l’orgueil et la démesure des hommes (plus que des femmes) leur font croire qu’ils fixent eux-mêmes les lois de la physique, de la chimie et de la biologie.

En plus d’être fausse, cette idée empêche de renverser le monde tel qu’il est, car tous les autres changements en dépendent. La Société pourrait ensuite s’émanciper, devenir neutre en CO2, et décider de la manière dont les citoyens, les êtres humains, veulent vivre ensemble, selon des règles, des priorités et des valeurs. Enfin, renverser les cercles implique de penser l’ Économie en termes de services à rendre aux choix écologiques et sociaux et choisir en fonction de ces trois facteurs-planète, économie et société- le type de financement qui convient le mieux, le quatrième cercle étant réduit à une fonction limitée et utile."
N° 1090 : 15 juin 2021 - 10:59
Auteur : INGRID TERRIER
Organisation : Indépendante
Son avis : Défavorable
Il semble complètement indécent et irréfléchis de réaliser le projet Oxylane compte tenu des réalités écologiques actuelles.
N° 1089 : 15 juin 2021 - 10:57
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis contre le projet qui va dénaturer l'espace protégé, la nature magnifique de St Clément de Rivière, au profit de la construction d'un site commercial de grande ampleur. Les exemples déjà existants sont à reproduire avec parcimonie. Cordialement.
Philippe Leclercq
N° 1088 : 15 juin 2021 - 10:40
Auteur : Gérald Pichard
Son avis : Défavorable
La mort du commerce de proximité, dans ces centres commerciaux le lien qui fait la vie n'existe plus, sans compter la bétonisation à outrance entraînant la pollution, ne permettant plus la perméabilité des sols et la perte de terre arrable.
N° 1087 : 15 juin 2021 - 10:38
Auteur : Nella Muller
Son avis : Défavorable
Vivant à Montferrier, à toute proximité de St Clément, je m'intéresse à ce qui advient autour de moi. J'avais projeté de lire in extenso le projet de PLU, je l'ai presque fait. J'ai été sensible au souci de la municipalité de manifester de grands principes auxquels une majorité de citoyens adhère désormais : éviter l'étalement urbain, maintenir et développer les commerces de proximité, préserver et conforter les activités agricoles, les milieux naturels, agricoles, forestiers et les corridors écologiques, mettre en valeur les qualités paysagères, lutter contre les risques d'inondation, etc etc...
Or le maintien du projet de centre commercial porté par Décathlon au sud de la commune contrevient totalement à ces louables objectifs d'urbanisme.
On peut certes demander, comme le fait l'auteur des observations 456, qui relève avec humour les contradictions des modes de vie auxquels nous sommes parvenus, que le projet soit "amendé". Quels amendements ? Un centre commercial reste un centre commercial ! Et les terres bétonnées ne reviennent pas à la nature.
N° 1086 : 15 juin 2021 - 10:27
Auteur : Anaïs Cramm
Son avis : Défavorable
Je suis défavorable au projet de centre commercial Oxylane car il ne répond pas à mes attentes.
Habitante d'une commune limitrophe je souhaiterais que la politique des agglomérations du nord de Montpellier soit tournée sur le développement local, créateur d'emploi et durable, comme par exemple l'approvisionnement en circuits-courts de nos écoles et maisons de retraites par l'installation d'agriculteurs bio.
Hors non seulement le projet de centre commercial détruit des terres agricoles mais il est polluant. Nous avons déjà accès à Odysseum à toute cette offre commerciale. Il me semblerait plus pertinent de renforcer les transports publics.
Cordialement,
Anaïs Cramm
N° 1085 : 15 juin 2021 - 10:23
Cette observation a été classée comme doublon par le commissaire enquêteur.
N° 1084 : 15 juin 2021 - 10:15
Auteur : MANON DUCLOS
Son avis : Défavorable
Défavorable au projet
N° 1083 : 15 juin 2021 - 10:02
Auteur : Mireille vioux
Son avis : Défavorable
La bétonisation d'une bonne terre agricole aux portes d'une métropole est une aberration. C'est supprimer un poumon vert et la possibilité pour de jeunes agriculteurs de s'installer .Et ce dans le seul but de faire du profit sans tenir compte de l'urgence environnementale. Par ailleurs, la présence dans les communes limitrophes de magasins d'articles de sport, de pépinières et jardineries rendent le projet inutile.
N° 1082 : 15 juin 2021 - 09:36
Auteur : Nil RAHOLA
Son avis : Défavorable
Ce projet d’un autre temps est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie.
N° 1081 : 15 juin 2021 - 09:30
Auteur : Christine Le Corbin
Son avis : Défavorable
Il faut cesser de détruire la végétation qui nous environne : avec toutes les commerces dans Montpellier et alentour, nous aurions besoin de toujours plus de zones commerciales ?! Toujours plus de pollution de l'air, des eaux, d'émission de CO2, de réchauffement de l'atmosphère. Il faut être raisonnable et abandonner un jour cette démesure.
N° 1080 : 15 juin 2021 - 09:27
Auteur : anna dupleix
Organisation : Université Montpellier
Son avis : Défavorable
projet d’un autre temps inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie.
N° 1079 : 15 juin 2021 - 09:26
Auteur : Heidi Lancon
Son avis : Défavorable
Je suis fermement opposée au projet de centre commercial “Oxylane” dans le PLU de la commune de Saint-Clément-de-Rivière pour les motifs évoqués par le collectif Oxygene. Je ne veux pas de ce projet commercial inutile, préservons les zones agricoles et naturelles des environs.
N° 1078 : 15 juin 2021 - 09:23
Auteur : Hervé Louche
Son avis : Défavorable
J'habite à St Gély du Fesc et passe devant le lieu du projet tous les jours depuis 11 ans. Cette plaine agricole est magnifique, je n'arrive pas à imaginer qu'elle puisse etre remplacée un jour par un centre commercial. Ce type de projet, d'un autre temps, doit être abandonné. Il va détruire des terres agricoles dont auront besoin nos enfants en artificialisant les sols à jamais. Nous avons la chance d'avoir encore dans notre agglomération des terres agricoles, il faut les conserver et les utiliser pour nourrir localement la population. Il y a suffisamment de centre commerciaux au nord de Montpellier et nous disposons également de tous les magasins de sport nécessaires. Le nord de Montpellier est relativement protégé de l'expansion des centres commerciaux. Ne faisons pas comme au sud de la ville. Les générations futures méritent mieux. Il faut retirer ce projet.
N° 1077 : 15 juin 2021 - 09:23
Auteur : FRANCIS MULLER
Son avis : Défavorable
La zone d’activité Oxylane ne se justifie plus. Les espaces naturels en périphérie des villes manquent. Pour lutter contre la canicule nous avons besoin d’arbres. Ce serait vraiment regrettable de détruire ceux qui subsistent.

Il existe de nombreuses autres zones commerciales autour de Montpellier. Même au Nord. Il faut préserver ces îlots pour préserver l'avenir, notre avenir car nous connaitrons d'autres canicules, l'avenir des enfants qui regretteront la suppression des espaces boisés au profit de zones commerciales trop nombreuses.

Il faut par ailleurs réduire les déplacements en voiture qui génèrent du bruit, de la pollution, des émissions de CO2 et favoriser ceux qui s’effectuent avec des moyens moins polluants. Par ailleurs, une fois la crise actuelle passée, il faudra s'attendre à une augmentation du prix des carburants comme en 2008, augmentation liée à la pénurie du pétrole. Que deviendront ces zones commerciales uniquement accessibles en voiture lorsque les déplacements seront bien plus coûteux ? Elles vivoteront tandis qu'auront été éradiqués les espaces boisés ?
N° 1076 : 15 juin 2021 - 09:16
Auteur : Estelle Lefrancois
Son avis : Défavorable
Bonjour,il est indéniable que ce projet consommera des terres agricoles en périphérie de Montpellier. En cela il est complètement anachronique et va à l'encontre de la politique actuelle de l'agglomération montpelliéraine (dont Saint Clément ne fait pas partie d'un point de vue administratif j'en suis conscience). Cependant le maintien des terres agricoles en périphérie des villes est un enjeu majeur pour l'ensemble de notre pays et même de notre planète.J'en appelle à votre bon-sens et à votre responsabilité. Il est urgent de prendre nos décisions en pensant prioritairement aux impacts sur la qualité de l'air, de l'eau, du sols,sur la biodiversité, nos ressources alimentaires, notre santé...notre survie. Bien cordialement
N° 1075 : 15 juin 2021 - 09:04
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Habitant au-dessus du campus de Bissy, je suis directement impacté par ce projet complètement inutile. L'entrée de Montpellier nord est de plus en plus soumise à une pression de l'urbanisation grandissante sur des espaces d'une grande richesse naturelle et agronomique notamment... Un décathlon alors qu'il y en a 2 autour de Montpellier, et un intersport à 5 mn du site du projet, c'est inutile. Un truffaut avec un botanic à clapiers, inutile. Il faut respecter les engagements environnementaux et arrêter cette consommation d'espaces naturels et agricoles.
N° 1074 : 15 juin 2021 - 08:23
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
L’entrée de St Clément de rivière doit rester une terre agricole car cela est un poumon vert. Installer un centre commercial va entraîner une forte fréquentation de voitures avec la pollution qui va augmenter et un trafic important à l’entrée de la commune.
Je suis défavorable au projet.
N° 1073 : 15 juin 2021 - 07:43
Auteur : Maxime more-chevalier
Son avis : Défavorable
Modérer la consommation d’espaces agricoles, naturels et forestiers et lutter contre l’étalement urbain(I.1.3)On peut noter de manière très positive que les consommations d’espaces naturels et agricoles prévues dans le précédent projet de PLU sur la partie Sud de la commune dans les secteurs deBellevue et de Fontfrège aient été abandonnées. Cet abandon a été rendu nécessaire suite au refus des services de l’État de valider cette artificialisation de 15ha en partie Sud de la commune, qui aurait en outre provoqué le morcellement de cettre magnifique unité paysagère et réservoir de bio-diversité du «plateau de la Lironde». Cependant, l’affirmation du PADD (I.1.3.1, page 11): «plus de 20 ha de terrains (I.1.3)anciennement classés constructibles dans le cadre de l’ancien POS sont reclassés en zone agricole ou naturelle dans le cadre du PLU, en particulier dans la partie Sud de la commune (secteur de Font froide et Bellevue)» mériterait d’être précisée. Quelles sont ces zones qui étaient constructibles dans l’ancien POS? N’y aurait-il pas confusion – pour partie – avec les 15ha de la zone Bellevue-Fontfrège qui ont du être reclassés en zone A ou N dans le présent projet (voir plus haut)? Si c’est le cas, la phrase citée est erronée et susceptible de tromper le public. Ce n’est pas dans l’ancien POS qu’elles étaient constructibles, mais dans le précédent projet de PLU et elles ne sont redevenues inconstructibles dans le projet actuel qu’à la suite des observations négatives des services de l’État sur le précédent projet abandonné.Plus globalement, il y a lieu de relever de manière positive la limitation à 3ha en extension de l’enveloppe urbaine pour l’habitat, et qui se fera pour l’essentiel en préservant les espaces agricoles,avec toutefois une réserve sur l’OAP Bissy III qui va impacter un hectare de bois, sur un terrain en pente qui surplombe la RD 127E3.Par contre, le maintien de l’OAP «Oxylane» (qui s’appelait OAP «Le Campus» dans le précédent projet) est injustifiable, pour les raisons qui ont été maintes fois expliquées, et qui seront reprises brièvement à différents passages de cet avis (http://sos.lez.free.fr/Urbanisme/PLU_Saint_Clement/avis_plu_st_clem_2021.pdf). Avant tout, cette OAP est en contradiction avec l’objectif de «modération de la consommation d’espaces agricoles». En effet, la réalisation de cette OAP ferait disparaître irrémédiablement 17ha de terres agricoles sur les 20ha qu’elle comporte actuellement. Cettre consommation est excessive, surtout dans le contexte actuel de crise environnementale majeure, et il n’est pas admissible que les efforts réels consentis pour les extensions urbaines consacrées à l’habitat soient ainsi contredits par cette extension urbaine au profit d’intérêts commerciaux sans rapport avec les véritables besoins de la commune.
N° 1072 : 15 juin 2021 - 02:08
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
MONTEE DU MORASTEL
Madame le Maire,
Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux,
La Montée du Morastel est la voie de circulation la plus importante de Saint Clément sud en terme de desserte de logements . Les élus savent ce que tout le monde sait : voirie étroite avec croisements souvent difficiles donc dangereux, pas de marquage au sol des voies donc dangereux, mauvais fossés donc dangereux, pas de trottoir donc dangereux pour les piétons, poussettes, enfants, pas de sécurité pour les deux roues donc dangereux. On est loin des voies « douces ». Le déversement du flot de voitures des riverains, de la Clémentide, de Bissy 1, puis Bissy 2 a rendu cette voie saturée depuis bien longtemps. Le lotissement Bellevue a été le coup de grâce.
Tout ce flot de voiture n’a qu’une sortie : le Stop dans le virage de la RD 127 E3, impossible à franchir à certaines heures quand précisément Montferrier et St Clément veulent tous deux atteindre la Route de Ganges RD 986. Il n’est pas signalé encore de mort ou d’accident grave à ce Stop. Comme j’ai lu dans un autre message de cette concertation, cela viendra hélas, car c’est strictement proportionnel au débit des usagers. Je crois qu’on appelle cela un point noir, en trafic routier. Celui-ci est en voie de constitution, sur notre commune, sous nos yeux et ceux de nos élus depuis plus de 20 années, élus qui dormiront très mal après le premier mort. Mettrez vous alors un feu tricolore ? Pas une bonne idée pour fluidifier le trafic… Promesses et fariboles habituelles se succèdent pour les usagers-électeurs en évoquant pour bientôt un élargissement ( matériellement impossible) ou une arlésienne devenue saint clémentoise : un grand rond point, qui fait partie du projet oxylane, au débouché du Stop. Avec tous les habituels arguments de dé-responsabilisations (« cela ne dépend pas de nous », « on a fait toutes les demandes » etc.. c’est certainement vrai, mais il fallait y penser avant !) On attend donc une grosse opération de restructuration routière globale. Dans longtemps. D’ici là, s’il vous plaît, et parce que vous êtes de fait responsables, et que vous imaginez, pourquoi pas, un deuxième mandat, je vous prie de faire deux choses : 1)- créer des postes supplémentaires de Policiers municipaux pour venir occuper le terrain au Sud, dans ce secteur, et pour réguler la circulation tous les jours aux heures dites de bureau ou de cars scolaires, lors desquelles le Stop est infranchissable. 2)- regarder le quartier tel qu’il est, en luttant contre cette perte du sens de la réalité se traduisant par un ensemble de convictions fausses, auxquelles le PLU parfois adhère de façon inébranlable. Vous deviez d’abord aménager la voirie et construire le rond point, et seulement APRES construire les logements. Comment avez-vous pu imaginer laisser d’ores et déjà sortir de terre 95 logements ( Bissy 3 et Hélène de Savoie) qui vont se déverser sur cette voirie saturée. Pourquoi l’OAP Hélène de Savoie est elle dans le PLU alors que le projet est déjà hors de terre ? Concertation étonnante en l’espèce…
Je ne suis pas opposant de l’équipe en place, au contraire. Mais pas de chèque en blanc pour un projet PLU trop fourre-tout. Donc mon opinion est défavorable au PLU à cause de votre vision de l’urbanisation du quartier desservi par la Montée du Morastel. Je ne fais pas intervenir Oxylane dans mon propos. Chaque chose en son temps, les problèmes sont fort différents. Je ne suis pas opposé à toute construction nouvelle, publique ou privée par dogmatisme, je conçois que la commune évolue et change, car la population augmente et la demande est réelle. Je comprends la densification de l’habitat à cet endroit mais je reste persuadé qu’en urbanisme bien compris, on construit d’abord les routes, puis les logements. Jamais l’inverse. Les habitants du Domaine de Pins attendent toujours depuis 35 ans un débouché correct pourtant promis au départ… Ne recommencez pas s’il vous plaît. Et oxylane ou pas oxylane, merci de commencer demain le fameux rond point, et d’arrêter immédiatement les chantiers de logements en attendant.
J’ai été aussi un peu étonné des schémas pas toujours assez informatifs proposés pour illustrer les projets OAP du sud ; pour Hélène de Savoie, ou Bissy 3, les voiries existantes sont toutes en gris foncé. Mais sans nous permettre de bien distinguer les voies privées des voies publiques. Ce n’est pas du tout pareil. On pourrait croire que les voiries du Lotissement La Clémentide, qui débouche sur la Montée du Morastel, sont publiques alors qu’elles sont encore privées : il suffit de consulter le cadastre. Et la traversée de Bissy 2 pour atteindre Bissy 3 se fait donc par une voie privée grevée d’une servitude pour désenclaver Bissy 3. Cela rend le dossier très compliqué. Quel est le prix de cette servitude ? Qui le paye ? Par avance, merci de nous faire des schémas complets la prochaine fois. Une dernière remarque : pourquoi le projet Bissy 3 n’est il pas desservi par une voirie directement issue du futur rond point de la RD 127 E3 à l’Ouest, et rejoignant à l’Est le projet Bissy 3, en montant à travers bois, au lieu de déboucher comme prévu sur la Montée du Morastel saturée. Un peu de travail en plus pour l’aménageur, très certainement; il survivra… Merci de ne pas me répondre que c’est impossible : ce n’est pas plus complexe que d’avoir crée une voirie adaptée aux pompiers et camions de ramassage des déchets pour monter au milieu des pins jusqu’au sommet du lotissement des Hauts des Fontanelles. Et cela n’a pas détruit la pinède non plus.
Je vous remercie, Madame le Maire, avec vos conseillers, de prendre en considération ces remarques.
N° 1071 : 14 juin 2021 - 23:57
Auteur : Hélène Manzanares
Son avis : Défavorable
En tant que agricultrice, éleveuse je m'oppose à ce projet
N° 1070 : 14 juin 2021 - 22:55
Auteur : Roseline Marie
Son avis : Défavorable
Il est essentiel de garder le maximum de zones vertes auprès de la ville pour diminuer l’impact écologique
Et si on faisait des jardins partagés ou un parc où se promener, faire du sport?? Ou les 2 ?
Il y a eu beaucoup de constructions ces dernières années le long du tram
St Clément est le poumon vert de Montpellier, il serait amputé ce poumon si cette construction voyait le jour avec une augmentation de la circulation dans cette partie qui est déjà bien embouteillée ....
merci
N° 1069 : 14 juin 2021 - 22:26
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Le maintien du projet de centre commercial Oxylane dans le projet de PLU est inacceptable pour plusieurs raisons:

- ce projet verrait la disparition de 17 ha de terres agricoles, et donc un potentiel de cultures non négligeable
- en artificialisant ces terres, il contribuerait à un risque accru d'inondations
- il viendrait concurrencer les commerces déjà nombreux dans la zone (en commençant par Intersport à Trifontaine)
- il aggraverait la pollution en favorisant le développement de la circulation automobile
- il détruirait un paysage et un environnement jusque là préservés
N° 1068 : 14 juin 2021 - 21:35
Auteur : Danièle Tomasini
Son avis : Défavorable
Habitant à proximité de la route de Ganges je fréquente, avec modération, le Centre commercial Trifontaine, commune de St Clément de rivière. Quel utilité de créer un nouvelle zone commerciale un ou deux km plus loin ? Trifontaine peut avoir sa propre dynamique et accueillir des enseignes envisagées à Oxylane. Oxylane me parait donc sans utilité.
Mon avis sur le PLU de Saint Clément de Rivière est donc défavorable parce qu'il conforte la perspective de réalisation du projet de zone commerciale Oxylane sans intérêt fondamental alors que les espaces concernés devraient retrouver un classement agricole.
A tous les arguments techniques, écologiques, agro-écologiques, urgence climatique, économiques, paysagers, etc. développés par de très nombreux citoyen.nes qui réfutent l’intérêt du projet de « Lotissement multiactivités Oxylane », j'ajoute celui du respect de l’esprit de la loi. Différents textes législatifs récents mettent en avant les objectifs, à différentes échéances, de zéro artificialisation des sols, d’interdiction de nouvelles grandes zones commerciales … Pourquoi nos collectivités locales concernées (mairie de St Clément-de-Rivière, Communauté de communes du grand Pic-St Loup) qui affirment la volonté d’une meilleure prise en compte de l’écologie dans leurs actions d'aménagement, ne s’inscrivent-elles pas dans l’esprit de ces lois et transforment sur leurs territoires ces objectifs vertueux en réalités 2021 ?
N° 1067 : 14 juin 2021 - 21:01
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Il faut cesser de bétoniser des terres fertiles et de laisser se développer des entreprises sans scrupule, intéressées que par l'argent et les actionnaires !!!
N° 1066 : 14 juin 2021 - 20:36
Auteur : anonyme
Son avis : Favorable
J’avoue avoir beaucoup de mal à comprendre qu’une grande surface nommée
« Grand frais » puisse s’installer à 2 pas de la sans poser problème à qui que ce soit.
De qui se moque-t-on?
N° 1065 : 14 juin 2021 - 20:06
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je m'oppose à 100% à ce projet totalement destructeur de notre environnememt et de nos paysages.
Laissons nos plaines en paix, arrêtons de massacrer nos terres pour des projets qui ne profitent pas à l'intérêt général mais seulement à un petit nombre motivé par des intérêts monétaires. Il est temps de revoir nos façons de traiter notre planète et ce genre de projets est a proscrire!
N° 1064 : 14 juin 2021 - 19:57
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Bonjour,
Le projet (et l’oap oxylane) presenté dans le Plu, n’a plus lieu d’ Être, obsolète ...
Impensable aujourd’hui de proposer un aménagement avec ces accès voiture, son imperméabilisation, , la disparition de terres agricoles de qualité, les risqyes de dégradation d’une source etc etc
Il n’y a aucun argument favorable au maintient d’un tel projet.
Il faut l’arrêter et propiser autre chose même si les porteurs de projet mettent la pression
Stop oxylane !
Merci
N° 1063 : 14 juin 2021 - 19:45
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Ce projet n'a aucun sens.
- Il n'y a aucun besoin dans ce secteur nord Montpellier de commerces supplémentaires liés aux activités sportives et de jardinerie. Ce projet risquerait de plus de déstabiliser économiquement les commerces déjà implantés. Les autres commerces et restaurants associés dans ce projet ne sont eux non plus d'aucune utilité, n'étant que des satellites du commerce principal.
- La création de cette zone commerciale entraînerait un développement considérable du trafic sur des axes routiers qui deviendraient fortement encombrés.
- Au plan paysager ce terrain cultivé est un enchantement de tous les jours pour ceux qui prennent cette route, et ils sont nombreux. Des hypermarchés et autres bâtiments commerciaux dégraderaient fortement cet endroit.
- Au niveau écologique l'impact négatif de ce projet est évident, en particulier en termes de fermeture des sols et de biodiversité. Cela au moment où il y a une prise de conscience grandissante de ces enjeux par la population.
N° 1062 : 14 juin 2021 - 19:31
Auteur : Constant Bourelly
Son avis : Défavorable
La construction de ce centre Decathlon ne correspond à aucun besoin ni demande local. Elle accentue le phénomène de betonisation et donc disparition des surfaces cultivables dont nous avons cruellement besoin. Betonisation qui provoque un problème de gestion de l'eau, inondation et coulée de boues. Je m'oppose donc à ce projet de construction
N° 1061 : 14 juin 2021 - 19:29
Auteur : OLIVIER KOENIG
Son avis : Défavorable
C'est un des nombreux grand projets inutile de Montpellier!!!
Il y as déjà un décathlon a odyséum.
N° 1060 : 14 juin 2021 - 19:02
Auteur : Nathalie Blanchard
Son avis : Défavorable
Le maintien de l’OAP «Oxylane» (qui s’appelait OAP «Le Campus» dans le précédent projet) est injustifiable, car cette OAP est en contradiction avec l’objectif de «modération de la consommation d’espaces agricoles». En effet, la réalisation de cette OAP ferait disparaître irrémédiablement 17ha de terres agricoles sur les 20ha qu’elle comporte actuellement. Cette consommation est excessive, surtout dans le contexte actuel de crise environnementale majeure, et il n’est pas admissible que les efforts réels consentis pour les extensions urbaines consacrées à l’habitat soient ainsi contredits par cette extension urbaine au profit d’intérêts commerciaux sans rapport avec les véritables besoins de la commune.
N° 1059 : 14 juin 2021 - 18:59
Auteur : Marie-France GUY
Son avis : Défavorable
Mon avis sur le projet de PLU de St Clément de Rivière ne concerne que la préservation des terres agricoles de la commune, gravement menacées par le projet de la société Décathlon sur le secteur des Fontanelles.
Peut-on manger du béton ?
Pourquoi ne prend-on pas en considération le besoin d'une certaine autonomie locale en matière alimentaire ?
Dans ma pratique quotidienne, je tiens à manger local.
D'où la nécessité absolue de préserver les terres agricoles, qui peuvent être des terres nourricières.
Merci de tenir compte de mon avis.
N° 1058 : 14 juin 2021 - 18:56
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Bonjour, je suis absolument opposé au projet Oxylane qui va à l'encontre de la transition écologique et sociale. Des études démontrent que la création d'un emploi dans ce type de zone commerciale entraîne la disparition de trois emplois dans les commerces traditionnels de proximité. L'artificialisation, qui plus est de terres agricoles dans ce cas, est incompatible avec les ambitions de ZAN "Zéro Artificialisation Nette" portées au plus haut niveau. De plus, ces zones commerciales périphériques induisent un étalement urbain et un allongement des déplacements qui est maintenant parfaitement documenté et connu des urbanistes (mais visiblement pas des décideurs politiques).
N° 1057 : 14 juin 2021 - 18:34
Auteur : francoise cornillon
Son avis : Défavorable
Le maintien de l’OAP «Oxylane» est injustifiable car elle est en contradiction avec l’objectif de «modération de la consommation d’espaces agricoles». En effet, la réalisation de cette OAP ferait disparaître irrémédiablement 17ha de terres agricoles sur les 20ha qu’elle comporte actuellement au profit d’intérêts commerciaux sans rapport avec les véritables besoins de la commune. On ne peut pas qualifier ce projet d'une zone pour la pratique sportive ou le loisir : ce projet à vocation commerciale ne prévoit aucune activité sportive de plein air, hormis un hypothétique accrobranche (mais il en existe déjà un à moins de 20km), et l'aménagement du terrain, avec ses grands espaces commerciaux, ses parkings étalés en surface, ses bassins de rétention inesthétiques par nature, et ses voiries de desserte, ne correspond absolument pas à une zone de plein air pur puisque le porteur de projet prévoit d'attirer de 5500 à 8500 véhicules supplémentaires par jour. Il est temps d'arrêter de grignoter les espaces naturels et de bétonner à tout va et de proposer des espaces naturels sources de fraicheur et de détente.
N° 1056 : 14 juin 2021 - 18:25
Auteur : SYLVIE LALOI
Son avis : Défavorable
Mon avis est défavorable tant que l’OAP « Oxylane » sera maintenue et que la zone 1AU que ce projet impacte ne sera pas intégralement reclassée en zone A. En effet, à l’heure de la transition écologique devenue impérative, ce projet est injustifiable : il consomme d’énormes surfaces agricoles qui pourraient être très utilement exploitées pour les besoins essentiels de la population locale de se nourrir au plus près et de façon saine. Ce projet s’exerce au profit d’intérêts commerciaux concernant des besoins déjà largement couverts, il mettra en difficulté le commerce de proximité existant. En outre, en accroissant de façon importante le trafic de véhicules, il va saturer la circulation dans la commune (contraire à l’objectif de réduire les gaz à effet de serre et les pollutions), dégrader la qualité de vie de l’ensemble des habitants, porter atteinte aux milieux naturels et à la biodiversité qui font un des attraits de la commune. En imperméabilisant de façon massive les sols, il va fragiliser la commune face à des épisodes pluvieux qui se sont déjà produits et sont susceptibles de se renouveler de manière plus régulière du fait du changement climatique.
N° 1055 : 14 juin 2021 - 18:18
Auteur : Frédéric ALENDA
Son avis : Défavorable
je suis contre le projet Oxylane, il faut arrêter avec cette bétonisation : "c’est avec enthousiasme qu’Emmanuel Macron a repris la proposition de la Convention citoyenne pour le climat d’instaurer un moratoire sur les futures zones commerciales. «Nos concitoyens ne veulent plus de nouvelles grandes surfaces en périphérie, a lancé le président. Ils veulent retrouver des commerces de centre-ville. Vous préconisez d’instaurer un moratoire sur les nouvelles zones commerciales en périphérie des villes, allons-y! Allons-y, agissons!»
ce n'est pas moi qui le dit c'est le président de la république.... lors de la convention citoyenne sur le climat !
N° 1054 : 14 juin 2021 - 18:13
Auteur : Michel MONNIN
Son avis : Défavorable
Je suis défavorable au projet de PLU de la commune de St/ Clément de Rivère aux motifs suivants:
1 - le projet maintient l'opération commerciale Oxylane sur le territoire de la commune, or:
2 - Oxylane entraînerait pour une large part une artificialisation des sols. Ce qui va à l'encontre du mouvement de pensée environemental, notamment issu de la Réunion Internationale de Paris.
3 - Oxylane apparaîtrait en plein territoire rural comme une insulte à l'environnement stricto sensu et à la richesse paysagère du site. Surgit au milieu d'une zone éminemment rurale sans aucune autre construction à proximité. En quelque sorte une verrue sur le nez de Cyrano.
4- Oxylane apparaît comme économiquement inutile voire néfaste pour des activités commerciales déjà en place sur le territoire des la commune (voir les ensembles Boulidou, Trifontaine ou la pépinière de la route de Prades)
5- le projet Oxylane aurait un impact négatif sur la circulation non seulement sur les voies situées dans la commune mais également celle situées à et dans Montferrier sur Lez
6 - le projet Oxylane indique l'existence de bassin de rétention. Il pose alors un prob!ème de Santé Publique; tant il est vrai que s'il y a rétention, il y a eau et qui dit eau stagnante à ciel ouvert dit prolifération de moustiques dont la variété "tigre" porteur éventuel des germes dengue et chikungunya
N° 1053 : 14 juin 2021 - 18:04
Auteur : Géraldine MARTIN
Son avis : Défavorable
Bonjour,

En périphérie d'une grande ville, très proche d'une zone commerciale déjà immense, sans compter la zone de St Gély du Fesc, je ne pense pas que soit nécessaire le bétonnage de terres fertiles.

Pensons
- aux jeunes agriculteurs qui recherchent des terres,
- au "zéro artificialisation",
- à une bouffée d'oxygène et non "d'oxylane",
- à la biodiversité ORDINAIRE, diurne et nocturne, faunistique et floristique,
- aux circuits courts,
- à la pollution associée à un nouveau centre commercial, aux pseudo-espaces verts,
- au trafic qui s'intensifie pour les riverains proches, aux engorgements,
- à la qualité de notre façon de consommer,
- ...
- et par dessus tout, à l'heure ou la population augmente encore et encore, pensons qu'il faut la nourrir !

Gardons les terres arables comme des terres agricoles et allons plus loin, proposons aux propriétaires qu'ils y "accrochent" des OBLIGATIONS REELLES ENVIRONNEMENTALES.

Merci,
N° 1052 : 14 juin 2021 - 18:01
Auteur : Sophie Belle
Son avis : Défavorable
Je suis contre.
N° 1051 : 14 juin 2021 - 18:00
Auteur : Hervé BACCOU
Son avis : Défavorable
Madame, Monsieur, je vous fait part de mon total désaccord sur le projet de lotissement Oxylane et des réseaux en infrastructures qui y sont rattachés.
Ce projet est absurde et va défigurer à jamais l'entrée ou sortie de l'agglomération de Montpellier dans laquelle, une écrasante majorité de saint-clémentois travaillent.
Ce site à flanc de colline est remarquable de beauté et n'a rien à envier à des paysages de la Toscane, mais il faut bien se tirer une balle dans le pied et considérer que nous avons trop de touristes dans notre région. Les zones commerciales sont du point de vue de l'urbanisme d'une pauvreté architecturale affligeante et constitue un vrai catalogue de matériaux divers et surtout inassortis. La municipalité croit agir aux intérêts de ses citoyens, mais fait la belle affaire d'une multiplication des centres commerciaux qui a vécu. Une fois que ce projet aura vu le jour et les espaces cultivés disparus, vous n'aurez plus qu'à laisser à vos héritiers la gestion des voiries, déchets et panneaux publicitaires. Tout cela pour permettre à de grands groupes d'offrir plus de surfaces de vente, alors que l'heure est en partie à l'achat en ligne et que bien d'autres enseignes sont déjà présentes sur le secteur.
Par ailleurs, le problème de la gestion des eaux existe: Imperméabilisation de surfaces à haut pouvoir d'absorption, ruissellement et risques d'inondation vers un verrou que constitue l'entrée de la clinique de la Lironde et le petit parc de bureaux d'Agropolis. Des inondations ont déjà eu lieu par le passé et à peu près à un rythme quinquénal.
L'accès à St Clément va souffrir d'un afflux de véhicules malgré le projet de giratoire quand aux villas situées sur les hauts de Fontanelles, elles subiront les nuisances sonores et autres.
S'agissant de la zone ludique accrobranche, elle n'est guère faisable en l'état de l'état des arbres en place mais surtout de leur essence pins d'alep et de la résine qui est est produite.
Bien cordialement
N° 1050 : 14 juin 2021 - 18:00
Auteur : Johanne Nahmani
Son avis : Défavorable
Je suis totalement opposée à ce projet qui n'apporterait pas de service utile (car ce service existe déjà dans un périmètre proche) mais qui aurait des conséquences environnementales délétères majeures.
N° 1049 : 14 juin 2021 - 17:57
Auteur : anonyme
Son avis : Favorable
Pour un développement économique du secteur
N° 1048 : 14 juin 2021 - 17:57
Auteur : Pierre Belle
Organisation : ALM-Formation
Son avis : Défavorable
Ce projet est tout à fait inutile par rapport aux besoins du secteur. Il contribuerait grandement à la destruction d'une zone fragile. Les valeurs du consumérisme doivent être questionnées en profondeur.
N° 1047 : 14 juin 2021 - 17:43
Auteur : Rémy Castéran
Organisation : Alternatiba Montpellier
Son avis : Défavorable
Je suis défavorable au projet commercial et urbain proposé dans le projet "Oxylane". C'est un projet d'un autre âge, ne répondant pas aux besoins fondamentaux actuels et futurs des habitants: nourriture de proximité, biodiversité, air pur non pollué, espaces naturels, prévention des îlots de chaleur, lutte contre le stress, beauté du paysage... Il est vital de promouvoir sur cet espace des activités et des protections qui permettent de répondre à ces besoins et non à ceux qui sont artificiellement créés par la publicité et l'activité d'une enseigne qui promeut un certain retour à la nature et ses bienfaits!
N° 1046 : 14 juin 2021 - 17:38
Auteur : Nicole Emontspohl
Son avis : Défavorable
Bonjour, je suis défavorable au projet Oxylane, essentiellement pour des raisons écologiques. Je préfèrerait que les terres soient maintenues pour l'agriculture, que la bétonisation soit évitée, que les espaces naturels soient sauvegardés.
A vrai dire, je trouve hypocrite de vouloir implanter un projet autour des produits de "loisirs nature et sport" en détruisant la nature où pratiquer les loisirs et le sport. Laissons la nature au naturel et stop à la "Disneyisation" de nos paysages.
N° 1045 : 14 juin 2021 - 17:31
Auteur : France BAYER
Son avis : Défavorable
J'ai déménagé en mars 2021 après avoir résidé dans le secteur pendant plus de 60 ans (plan des 4 seigneurs puis St Vincent de Barbeyrargues) . Je connais donc bien tout l'environnement de ce projet Oxylane dont je ne comprends toujours pas l'utilité, vu l'abondance d'offres de même nature en périphérie de Montpellier, et ce, même au nord de la métropole.
En outre ce projet entraine la disparition, encore et toujours, de zones agricoles. Pour moi, c'est un projet du monde d'hier... Les générations futures nous le reprocheront à n'en pas douter.
N° 1044 : 14 juin 2021 - 16:45
Auteur : Daniel Larigauderie
Son avis : Défavorable
Voir le fichier joint développant mon avis
N° 1043 : 14 juin 2021 - 16:27
Auteur : marie demange-baccou
Son avis : Défavorable
Je suis défavorable au projet Oxylane.
Un centre commercial supplémentaire est inutile avec les propositions existantes du centre commercial Trifontaine de St Clément et celles de Montpellier.
L'enjeu essentiel maintenant est de préserver les terres agricoles et non d'engendrer de nouvelles nuisances sonores et pollutions ( "5500 à 8500 véhicules supplémentaires par jour selon les jours de la semaine"-estimation fournie par le porteur du projet) !
N° 1042 : 14 juin 2021 - 16:15
Cette observation a été classée comme doublon par le commissaire enquêteur.
N° 1041 : 14 juin 2021 - 16:02
Auteur : Isabelle CANTRELLE
Son avis : Défavorable
Je suis tout à fait opposée à ce projet insensé, inutile à la population, qui enlève des espaces verts et des terres agricoles, qui va encore enrichir quelques uns au détriment du bien-être de tous. Assez!!!!
N° 1040 : 14 juin 2021 - 15:58
Auteur : Jean-Marc Lacape
Son avis : Défavorable
Merci d’abord de cette enquête publique et du partage des documents.
Visiblement cette consultation autour du PLU (un rapport de 546 pages !), et les observations que j’ai vues se focalisent autour du projet OXYLANE qui n’en est qu’une partie. Cela est dommage ; je pense que la commune devrait dissocier cette question du projet OXYLANE de l’ensemble du PLU (il me semble que la maire actuelle était favorable à une consultation spécifique des St Clémentois à ce sujet). A titre personnel mon avis sur ce projet OXYLANE (et pas nécessairement sur le PLU dans son ensemble) est DEFAVORABLE pour diverses raisons (St Clément est déjà suffisamment pourvue en grandes surfaces commerciales, les préoccupations environnementales sont forcément antinomiques à tout projet de bétonisation, il faut tout faire pour le maintien d’activités agricoles même si c'est compliqué)
N° 1039 : 14 juin 2021 - 15:38
Auteur : Caroline GINEL
Son avis : Favorable
Bonjour à vous tous, les analyses qui ressortent des problèmatiques de notre monde, selon mon point de vue, est de considérer les priorités des différents experts de tout domaine. Le but étant de créer un monde où le bien-être, la bienveillance puissent nous permettre de sentir ce monde viable et non plus moribond. Sachez que si la vie sur terre est vraiment menacée, elle le sera pour les richesses comme pour les pauvres. La préservation des terres cultivables doivent être privilégiée pour garantir nos nourritures au détriment de commerces qui ne tiennent compte que du profit.
Merci pour votre attention
N° 1038 : 14 juin 2021 - 15:27
Auteur : Anne-Rose LE VAN
Son avis : Défavorable
Le PLU de Saint Clément ne protège pas assez les terres agricoles. La crise du Covid a montré combien nous avons besoin d'agriculture de proximité. Le réchauffement climatique va amplifier encore les besoin de relocaliser les production. Or le PLU autorise à utiliser plusieurs hectares de terres agricoles pour un projet commercial Oxylane. Il est encore temps d'arrêter ce projet d'une autre époque : celle du tout voiture et de l'importation des produits agricoles. Les temps ont changé et je pense que même Décathlon prendra conscience que ce projet qui n'est pas relié ni par transports en commun, ni par piste cyclable, qui consomme des terres agricoles, est d'un autre temps et que penser l'avenir demande d'arrêter le projet Oxylane.
Le PLU étant un document des planification pour les années à venir, il doit prendre en compte les problématiques essentielles de notre époque : comment réduire les émissions de gaz à effet de serre, comment préserver la biodiversité et l'agriculture de proximité. Or le PLU de Saint Clément n'est pas à la hauteur de ces besoins.
N° 1037 : 14 juin 2021 - 15:11
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis contre le projet Oxylane c'est inutile ça defigures le paysage et il y a suffisamment de magasins.
N° 1036 : 14 juin 2021 - 14:51
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Arrêter l'artificialisation des terres.
Il existe déjà de multiples zones de ce type à la couronne e Montpellier.
La mise en valeur des atouts de la nature autour de Montpellier remplacerait ce type de complexe commercial de loisirs
N° 1035 : 14 juin 2021 - 14:49
Auteur : Sylvie Bousquet
Son avis : Défavorable
Destruction de zone agricole
Existence d’une zone commerciale à Trifontaine
C’est un si joli coin, pourquoi le détruire ?
N° 1034 : 14 juin 2021 - 14:45
Auteur : anonyme
Son avis : Favorable
Conserver les terres agricoles en raison du grand nombre de magasins déjà existants. C'est le simple bon sens pour éviter le bitume à outrance.
Sentiments distingués.
N° 1033 : 14 juin 2021 - 14:35
Auteur : Laure Marsicek
Son avis : Défavorable
Suffisamment d'espace commercial dans la zone.
N° 1032 : 14 juin 2021 - 14:30
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
je suis contre, le maintien du projet oxylane dans le PLU de ma commune de St Clément de Rivière.
N° 1031 : 14 juin 2021 - 14:06
Auteur : clémence chopineau
Son avis : Défavorable
Ce projet va nuire à l'environnement autour et à la quiétude des habitations en créant des nuisances
N° 1030 : 14 juin 2021 - 13:49
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis contre l'idée de bétonner des terres agricoles et naturelles dans le but d'accélérer la progression du capitalisme en France
N° 1029 : 14 juin 2021 - 13:45
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Bonjour,

Merci de promouvoir le territoire afin de créer des emplois et des productions agricoles pour un circuit court plutôt que de créer à nouveau des centres commerciaux pour consommateurs en perte de contact avec leur milieu naturel...

En espérant que vous porterez une attention à mon courrier.
Sincères salutations.
N° 1028 : 14 juin 2021 - 13:41
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Il me semble indispensable et urgent de préserver au maximum les terres naturelles et cultivées , préserver la vie sous toutes ses formes en respectant les écosystèmes naturels. De plus , bétonner les sols ne fait qu'aggraver les risques d'inondations . Je trouve qu'il y a déjà largement assez de zones commerciales existantes. Il y a déjà un magasin de sport tout proche : Intersport dans la zone carrefour trifontaine. Veut on laisser une terre bétonnée et irrespirable à nos enfants ou une terre où l'humain trouve sa place dans la nature sans la détruire ?
N° 1027 : 14 juin 2021 - 13:33
Auteur : florence costa-chopineau
Son avis : Défavorable
Madame, Monsieur,
Je suis totalement opposée au maintien du projet de centre commercial “Oxylane” dans le PLU de la commune de Saint-Clément-de-Rivière (en périphérie de Montpellier).
En effet, ce projet se fera au détriment de terres agricoles, cultivées actuellement, jouxtant la commune de Montpellier.
Pour quels bénéfices? un magasin de sport alors qu'un Intersport existe déjà à St clément et depuis peu un magasin "approach" spécialisé dans les articles de randonnée et de montagne. par ailleurs, il existe déjà un décathlon dans la périphérie de Montpellier.
Ce centre impactera forcément l'intersport et les emplois crées seront-ils aussi pérennes que ceux- l à?

Il n y' a pas de sortie voiture adéquate et le trafic généré causera des bouchons en amont dans Montferrier.Il n'y a pas non plus de piste cyclable puisque celle du bd de la lironde ne s'y prolonge pas .?

Cet endroit est inondable et une partie de la route peut être submergée.

Enfin et surtout, alors que le grenelle environnement recommande d'arrêter l'artificialisation des terres, un nouveau projet verrait le jour , transformant en goudron des terres agricoles?

tout cela me parait déraisonnable dans le contexte du changement climatique .

Avec mes salutations les meilleures,
F Costa Chopineau
N° 1026 : 14 juin 2021 - 13:28
Auteur : Isabelle Vauthier
Son avis : Défavorable
Il y a urgence à préserver 17 hectares de terres agricoles et spécialement autour d'une grande ville telle que Montpellier.
Ce projet détruira des emplois sur les villages alentours et au nord de Montpellier.
La bétonisation entrainera un important ruissellement des eaux.
N° 1025 : 14 juin 2021 - 13:04
Auteur : sophie constraint
Son avis : Défavorable
préservation de terres agricoles avant tout. Nous n'avons pas besoin d'un énième centre commercial, même déguisé en parc de jeux. Car si l'on continue ainsi, très peu de générations d'enfants y auront accès aux "parcs de jeux" naturels ou pas.
N° 1024 : 14 juin 2021 - 12:49
Auteur : Michel Dumas
Organisation : Non Au Béton
Son avis : Défavorable
Si le projet de PLU marque des avancées en matière de réduction de la consommation d’espaces agro-naturels, nous ne comprenons pas et ne pouvons accepter le maintien de l’OAP Oxylane. Pour cette raison, notre Association demande la sanctuarisation des terrains concernés et à défaut notre avis sur le PLU ne peut être que défavorable !
N° 1023 : 14 juin 2021 - 12:43
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Ce projet est ridicule et inacceptable : il est destructeur de terres agricoles, de biodiversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles. En 2021, prévoir d'augmenter le nombre de magasins au détriment de la nature est obsolète et incompatible avec notre DEVOIR de protéger NOTRE environnement à tous.
N° 1022 : 14 juin 2021 - 12:33
Auteur : Marianne VEILLET
Son avis : Défavorable
L'offre commerciale sur le Nord de Montpellier est amplement suffisante. Il est essentiel à l'heure actuelle de préserver les zones naturelles, de favoriser la biodiversité et d'encourager l'implantation de projets agricoles de proximité en bordure d'agglomération.
N° 1021 : 14 juin 2021 - 12:11
Auteur : anonyme
Son avis : Favorable
Je suis favorable au projet
N° 1020 : 14 juin 2021 - 12:08
Auteur : martine MASSON
Son avis : Défavorable
Il est temps de ralentir tous ces centres immenses de consommation
N° 1019 : 14 juin 2021 - 11:50
Auteur : marie eynard
Son avis : Défavorable
En temps que citoyenne , il me semble primordial de maintenir des terres agricoles . Dans ces temps actuels et futurs de réchauffement climatique , préserver l agriculture de proximité, la biodiversité est une donnée ,dont on ne pourra s abstraire . Et ne pas courir après un bétonnage des terres, pour des projets bien inutiles ,et d un autre temps.
N° 1018 : 14 juin 2021 - 11:33
Auteur : Sidonie Séron
Son avis : Défavorable
De multiples avis détaillés et étayés ont été émis pour relever l'incohérence de ce projet.
L'artificialisation prévue est en nette contradiction avec le besoin criant de «modération de la consommation d’espaces agricoles».
Sachant que d'un côté Montpellier et sa périphérie sont déjà grandement pourvus en commerces, dont un Décathlon de grande superficie à Odyseum, et que de l'autre les enjeux climatiques nous invitent au contraire à préserver les surfaces agricoles.
J'ose espérer que l'intérêt général de la population primera sur l'intérêt particulier des porteurs du projet Oxylane et me déclare défavorable à ce projet de PLU arrêté, tant que l’OAP «Oxylane» n’aura pas été retirée et que la zone 1AU impactée par cettre OAP n’aura pas été intégralement reclassée en zone A.
N° 1017 : 14 juin 2021 - 11:26
Auteur : Geneviève Gali Perret
Son avis : Défavorable
A l'heure où l'on réalise que ce modèle de grandes structures commerciales est obsolète, à quel point il est nuisible à l'environnement par la pollution et la destruction des surfaces agricoles , le recul des espèces sauvages et des zones paysagères qu'il engendre, vraiment quelle drôle d'idée que ce projet Oxylane !

Il ne correspond à aucun besoin, car nos besoins sont plus que jamais la préservation du paysage et la préservation de suffisamment de terres agricoles près des grandes villes, il en va de notre avenir à nous, les humain-e-s d'aujourdhui et aussi de l'avenir des humain-e-s de demain .
N° 1016 : 14 juin 2021 - 10:49
Auteur : Chantal BOULIN
Son avis : Défavorable
Je donne un avis défavorable au projet de PLU car il maintient l’OAP « Oxylane » qui s'inscrit en contradiction manifeste avec plusieurs objectifs vertueux du projet de PLU.
En particulier :
-L'objectif I.1.3 du projet de PLU de modérer la consommation d’espaces agricoles, naturels et forestiers et de lutter contre l’étalement urbain est desservi par l'OAP "Oxylane" qui vise à artificialiser de tels espaces.
- L'objectif I.2.2 du projet de PLU de favoriser le maintien et le développement des commerces et services de proximité sera mis à mal par l'OAP "Oxylane" qui va concurrencer les centres commerciaux et pépinières situées à proximité.
- L'objectif I.2.3 du projet de PLU de préserver et conforter l’activité agricole pourrait être alimenté par le maintien en zone agricole des terres qui seraient au contraire artificialisées par l'OAP "Oxylane".
- L'objectif I.4.1.1 du projet de PLU de préserver les milieux naturels d’intérêt doit inclure les espaces naturels et agricoles des vallées alluviales du Lez et de la Lironde. L’OAP Oxylane s’avère incompatible avec cet objectif car son périmètre ne se situe pas "en bordure" d'un milieu naturel d'intérêt, mais au sein de celui-ci.
- L'objectif I.4.2.2 du projet de PLU de préserver les lignes de force du paysage et les grandes perspectives visuelles est mis à mal par l'OAP "Oxylane" qui modifiera le secteur de vue ouverte contribuant à la qualité de l'entrée de ville situé aux abords immédiats du domaine des Fontanelles.
- L'objectif I.4.3.1 du projet de PLU de prendre en compte les risques d’inondation est contredit par les bassins de rétention prévus pour l'OAP "Oxylane" qui dénotent une prise en compte insuffisante des ruissellements, déjà importants en l'absence d'artificialisation, et une insuffisance des mesures de compensation.
- L'objectif I.4.4.2 du projet de PLU d'améliorer la qualité de l’air et de lutter contre les gaz à effet de serre et les pollutions, indispensable enjeu de santé publique, serait mis à mal par les 5500 à 8500 500 véhicules supplémentaires par jour selon les jours de semaine qui rejoindraient le complexe Oxylane.
N° 1015 : 14 juin 2021 - 10:47
Auteur : Céline ROBERT
Son avis : Défavorable
Ce projet est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie.
N° 1014 : 14 juin 2021 - 10:11
Auteur : christian GROS
Organisation : Centre d'art la Fenêtre
Son avis : Défavorable
Le PLU d St Clément la Rivière importe bien des aspects positifs en partie contredits par le projet d'implantation d'u centre commercial (Décathlon) sur des terres d'intérêts agricoles et paysagers avec présesence de constructions ayant un indéniable aspect patrimonial comme il en est de celles réalisées parl'architecte E. Leenhardt.
N° 1013 : 14 juin 2021 - 10:02
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Bonjour,

Je suis opposée à la révision du PLU et le zonage d'assainissement.
En effet, à mon sens, ce n'est pas en bétonnant de nouvelles terres et en incitant à toujours plus de consommation que nous gagnerons en confort de vie. Ce n'est pas un modèle de société qui m'intéresse.

Saint-Clément de Rivière fait partie de la communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup et à ce titre, j'estime qu'il est primordial d'œuvrer à la défense de notre patrimoine naturel en préservant la nature et la biodiversité.

A la place, je propose que la ville développe des parcours nature ou valorise le patrimoine du Pic Saint-Loup, ce qui permettrait de créer des emplois (avec sûrement de meilleurs conditions de travail que d'être enfermé dans un hangar toute la journée à vendre des gadgets de sport).

En espérant que ma requête sera entendue, je vous souhaite une bonne journée.
N° 1012 : 14 juin 2021 - 09:48
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis très défavorable à la construction d’un centre commercial à st clément de rivière car cela détruirait de nombreux hectares agricoles.
N° 1011 : 14 juin 2021 - 09:31
Auteur : Lise Chaudot
Son avis : Défavorable
Je suis absolument contre ce projet de non sens, en terme de biodiversité, et des conséquences très néfastes pour l’environnement, sans compter que les abords de Montpellier sont déjà débordant de centres commerciaux en tout genre, inutile d’en rajouter !!!!!!
N° 1010 : 14 juin 2021 - 09:22
Auteur : Pascale Chenu
Son avis : Défavorable
A l’heure de l’urgence climatique, le projet de destruction de terres agricoles, 17ha, pour permettre l’émergence d’un nouveau centre commercial me semble inadapté.
Il existe déjà un centre commercial sur la commune de Saint Clément de Rivière.Ce projet est dépassé, il va l’encontre des préconisations de l’Assemblée Citoyenne pour le climat et également du Schéma Régional d’Aménagement de Développement Durable et d’Egalité des Territoires ( SRADDET ) qui vise zéro artificialisation nette des terres d’ici 2040.

Il est impensable de permettre le développement d’un tel projet tout en préservant la bio-diversité, les ressources en eau et de raréfaction des terres agricoles.
N° 1009 : 14 juin 2021 - 09:15
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis opposée à l'urbanisation sur ce secteur, car la majorité du projet a une destination commerciale, et ceci ne représente en aucun cas un projet d'utilité publique. Je souhaite que ces espaces naturels et agricoles demeurent tels qu'ils sont.
N° 1008 : 14 juin 2021 - 09:12
Auteur : anonyme
Son avis : Favorable
Pour le projet.
N° 1007 : 14 juin 2021 - 09:10
Auteur : Catherine Bonnefon
Son avis : Défavorable
je suis totalement opposée à ce projet
Le territoire n'a pas besoin de cette aire au nord de Montpellier
Le secteur de Carrefour Trifontaine est suffisant
C'est important de conserver des poumons verts et des terres nous bétonnées dans ce secteur
N° 1006 : 14 juin 2021 - 08:51
Auteur : Elisabeth FOURNIER
Son avis : Défavorable
Ce projet va à l'encontre des préconisations locales et nationales pour lutter contre le changement global et pour promouvoir la biodiversité. De plus, il existe déjà un complexe similaire à Odysseum, accessible très facilement en transports en commun.
N° 1005 : 14 juin 2021 - 08:51
Auteur : Christine Bonnet
Son avis : Défavorable
Je ne suis pas favorable à l’aboutissement de ce projet
N° 1004 : 14 juin 2021 - 08:48
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Bonjour,

Le maintient du projet de centre commercial qui va amené à sacrifier 16 à 17 hectares de terres agricoles en zone péri-urbaine, attirer des milliers de véhicules par jour, détruire le paysage, menacer les nappes phréatiques proches d’un important captage d’eau potable, perturber la bio-diversité, menacer l’existence de plusieurs commerces déjà existants ne me semble pas des plus pertinent.

Cordialement.
N° 1003 : 14 juin 2021 - 08:37
Auteur : Marie-France Trouvé
Son avis : Défavorable
Ce projet est contraire à la préconisation de la convention citoyenne pour le climat.
Nous ne pouvons pas ignorer l'urgence climatique.
N° 1002 : 14 juin 2021 - 08:23
Auteur : Christophe RAUX
Son avis : Défavorable
Ce projet ne correspond pas au cadre rural que tous les habitants recherchent. La transformation et la destruction de ce paysage naturel ne fera que rajouter pollution et nuisances.
Je m y oppose totalement.
Le schéma capitaliste de nos jours à montré ses limites il faut que l avis de la population garde sa suprématie.
Je demande l ANNULATION IMMÉDIATE DE CE PROJET.
N° 1001 : 14 juin 2021 - 08:17
Auteur : Fabrice Mélet
Son avis : Défavorable
Il y a déjà trop de centres commerciaux et ceux qui sont créés actuellement détruisent de l'emploi au lieu d'en créer. Bâtir ce centre commercial n'entraînerait donc aucun bénéfice mais des inconvénients majeurs, dans un territoire qui subit déjà les dégâts du réchauffement climatique. C'est pourquoi je m'oppose à cette construction, représentative des projets d'un autre siècle, quand on pensait encore que la voiture individuelle était l'avenir et qu'on détruisait les commerces de centre-ville pour construire ces abominations commerciales dans les périphéries.
N° 1000 : 14 juin 2021 - 07:54
Auteur : Fabien Roumanille
Son avis : Défavorable
Bonjour,
Je m’oppose au projet de centre commercial oxylane à Saint Clément de Riviere
N° 999 : 14 juin 2021 - 07:12
Auteur : Vincent Sola
Son avis : Défavorable
Ce projet est contraire aux objectifs de réduction de l’imperméabilisation des sols. Il faut préserver les espaces naturels et reporter ce projet sur des zones commerciales existantes
N° 998 : 14 juin 2021 - 07:01
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Bonjour,
Je m’oppose au projet de centre commercial oxylane à Saint Clément de Riviere
N° 997 : 14 juin 2021 - 06:11
Auteur : gilbert terrisse
Son avis : Défavorable
contre l'artificialisation des sols et le défense de la biodiversité
N° 996 : 14 juin 2021 - 06:10
Auteur : Nathalie Nagot
Son avis : Défavorable
Préservons le peu de terres agricoles et naturelles qui entourent Montpellier. La ville dispose de suffisamment de centres commerciaux de ce type.
N° 995 : 14 juin 2021 - 02:19
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Bonjour, je suggère que nos élus municipaux fassent une ballade découverte Montée du Morastel. Ils y verront un chantier qui bientôt achèvera des dizaines et des dizaines de logements, bien entassés. Le projet dénature complètement le quartier. La voirie, qui ne peut guère absorber plus de 15 véhicules, sera bientôt utilisée par 150 véhicules à la fois (pour finir sur un stop!). Une prouesse à l'heure ou tant de mots-clés si attendus et si démagogiques fusent de toute part, en tout cas jusqu'aux élections; ils sont tous hors-jeu ces jolis mots. Comment une équipe municipale a-t-elle pu autoriser une telle aberration ? Quelle va être la qualité de vie dans cette petite zone ? Réponse : une immense dégradation. A la vue du chantier, certains élus, je l'espère, réagiront pour envisager au plus vite l'aménagement de la voirie qui s'impose. Vous ne pourrez plus dire que vous ne connaissiez pas la Montée du Morastel; avant et après ce saccage.
N° 994 : 13 juin 2021 - 23:54
Auteur : Myriam Galon
Son avis : Défavorable
Défavorable au projet qui est contre nature
N° 993 : 13 juin 2021 - 23:49
Auteur : Jonathan AUGUSTIN
Son avis : Défavorable
Projet inutile et destructeur
N° 992 : 13 juin 2021 - 23:48
Auteur : Anne-Claire COSSE
Son avis : Défavorable
Ce projet est un non sens en terme d'écologie et de valorisation du territoire. L'attractivité de l'Hérault, et les emplois durables qui vont avec, ne repose pas sur une énième zone commerciale.
N° 991 : 13 juin 2021 - 23:25
Auteur : Candice Lesage
Son avis : Défavorable
Je suis fortement opposée à ce projet inutile et destructeur d'espaces naturels.
N° 990 : 13 juin 2021 - 22:31
Auteur : Olga GAILLAT
Son avis : Défavorable
Partie intégrante du PLU, le projet OXYLANE semble à l'heure actuelle un projet dépassé au vu des décisions de l'ETAT, à savoir, diminuer les constructions sur les terres agricoles, voir les supprimer.ST CLEMENT est un village agréable où il fait bon vivre, ne l'abimons pas. Les commerces dans un périmètre proche sont nombreux et suffisants. Installons plutôt sur la zone destinée à OXYLANE des cultures dont nous pourrons profiter tous pleinement.
N° 989 : 13 juin 2021 - 22:28
Auteur : Philippe DAUZIER-ABELLI
Son avis : Défavorable
La suppression de terres agricoles est un non sens.
N° 988 : 13 juin 2021 - 22:27
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Quelle catastrophe faut-il attendre pour que nos politiques puissent vraiment prendre en compte la non artificialisation des sols?
Mesdames et Messieurs nos élus ne laissez plus réaliser de tels projets du passé et vous retrouverez la confiance des citoyens.
Prenez une décision d'avenir qui fasse rêver nos enfants.
N° 987 : 13 juin 2021 - 22:08
Cette observation a été classée comme doublon par le commissaire enquêteur.
N° 986 : 13 juin 2021 - 22:04
Auteur : Camille Doumas
Son avis : Défavorable
Je suis fortement défavorable à ce projet qui va à l'encontre des enjeux de préservation de l'environnement et des terres agricoles. Nous n'avons pas besoin de plus de centres commerciaux !
N° 985 : 13 juin 2021 - 21:59
Auteur : Christine Bonnet
Son avis : Défavorable
Je ne suis pas favorable à l’aboutissement de ce projet
N° 984 : 13 juin 2021 - 21:55
Auteur : GILLES MOREAU
Son avis : Défavorable
Réchauffement climatique, perte de biodiversité, artificialisation des terres agricoles ... Stop au projet inutile et d'un autre temps.
N° 983 : 13 juin 2021 - 21:55
Auteur : Stéphane PONS
Son avis : Défavorable
Bonjour,
Je suis en désaccord avec le projet prévu sur le bois du domaine de Saint Clément de Rivière (Zone 1AU du PLU 2021).Ce projet est en contradiction avec les valeurs de St Clément de Rivière et les engagements du PLU. En effet, ce projet va conduire à la déforestation et au bétonnage d'environ 3 hectares, ce qui est en contradiction avec vouloir préserver les milieux naturels et les corridors écologiques. De plus, d'un point de vue de la circulation, ce projet est un non sens car il engendra des embouteillages supplémentaires sur une avenue déjà très chargée aux heures de pointe. Enfin, ce projet n'est pas aligné avec la volonté de ce nouveau PLU de vouloir préserver la qualité du cadre de vie, que ce soit pour les habitants de l'allée des peupliers comme le reste de la commune. Je souhaite donc que ce projet soit abandonné et que d'autres solutions soient étudiées.
N° 982 : 13 juin 2021 - 21:45
Auteur : Géraldine ZEGRE
Son avis : Défavorable
Je suis opposée au projet de construction de trois immeubles sur le domaine de Saint-Clément, zonage 1AU du PLU de 2021.
En effet, ce projet est un non sens du point de vue de l’écologie et de la biodiversité car cela va détruire un bois pour bétonner un terrain naturel.
D'autre part, c'est un non sens du point de vue de la circulation dans le village car l'avenue du Lez, déjà souvent chargée aux heures de pointes (stop sur la D112) va être davantage embouteillée puisque l'entrée des nouveaux logements s'y fera. De plus cela risque d'entrainer de fortes nuisances sonores.
Ce projet est donc en opposition avec les valeurs de la commune qui dit vouloir préserver un cadre de vie agréable.
D'autres solutions me semble envisageables, je souhaiterais qu'elles soient étudiés avant de se lancer hativement dans une construction qui nuira de manière certaine à la qualité de vie de nombreux habitants du village.
N° 981 : 13 juin 2021 - 21:38
Auteur : HENRI BAK
Organisation : MELGUEIL ENVIRONNEMENT
Son avis : Défavorable
Si la France continue à ce rythme, d’ici la fin du siècle, 18 % de son territoire sera artificialisé contre 9,7 % aujourd’hui. Cela paraît peu mais les conséquences pourraient être terribles .
Les terres agricoles participent principalement à l'autonomie alimentaire, mais aussi à la lutte contre le changement climatique, à la préservation de la biodiversité, …. Elles permettent de capter le carbone mais également l’eau qui recharge les nappes phréatiques.
Le gouvernement a décidé un objectif de zéro artificialisation nette, ambition introduite dans le Plan biodiversité de 2018.
Il est donc nécessaire de considérer les terres agricoles comme des surfaces intouchables, à l’instar des forêts. Aussi le PLU doit préserver le classement des terres convoitées par le projet de « Lotissement multiactivités Oxylane » en terres agricoles.
N° 980 : 13 juin 2021 - 20:48
Auteur : Nicolas BRICAS
Son avis : Défavorable
Je suis opposé à la création du centre commercial Oxylane qui me semble un projet relevant d'une époque révolue à l'heure où la mixité fonctionnelle des quartiers (habitat, activités, services, commerces) est recommandée pour le mieux vivre des habitants et la nécessaire limitation des déplacements en voiture. Ce projet risque de contribuer à la désertification commerciale des villes et quartiers à proximité. Il artificialise des terres et accroît les risques d’inondations dans un contexte de changement climatique qui se traduira par une multiplication et une aggravation des paroxysmes climatiques. Il favorise l'implantation des grandes chaînes commerciales qui favorisent la production de masse et limitent la diversité des productions locales et le maintien d'un tissu artisanal.
N° 979 : 13 juin 2021 - 20:36
Auteur : Hélène Jouvenel
Son avis : Défavorable
Déjà trop de véhicule matin et soir sur cet axe. Encore un peu de voiture? de parking ? de béton, d'argent pour le grand commerce ?
N° 978 : 13 juin 2021 - 20:18
Auteur : Frédéric Roger
Son avis : Défavorable
Bonjour, au vu de la proposition de projet, je pense qu elle va à l'encontre de la vie du sol et de l agriculture locale.
Ce lieu proche de la ville est une belle opportunité d installation agricole bio afin de pouvoir proposer une alimentation locale et de proximité.
Ne pas bétonner et permettre de préserver cette zone agricole.
Donc je ne suis pas favorable à ce projet oxylane. Cordialement.
N° 977 : 13 juin 2021 - 19:46
Auteur : JeanPaul ANDRIEU
Organisation : personne physique
Son avis : Défavorable
Mon avis sur le nouveau PLU de Saint Clément de Rivière est défavorable parce qu'il comporte le projet de zone commerciale Oxylane.
Ce vieux projet est contesté sans relâche, depuis qu'il est apparu, parce qu'il anéantirait un espace agro-naturel emblématique au nord de Montpellier. La zone commerciale de Trifontaine et son immense parking imperméable existent déjà sur le territoire de Saint Clément, sur la limite communale avec Montpellier. Une deuxième zone commerciale viendrait banaliser la commune, l'enlaidir, affecter son équilibre en terme de circulations, de pollutions diverses, et de qualité de vie de ses habitants.

A tous les arguments techniques, écologiques, agro-écologiques, climatiques, économiques, des très nombreux opposants, réfutant légitimement le bien fondé d'Oxylane, s'ajoute celui de la beauté d'un paysage vivant, des émotions positives et de l'apaisement qu'il engendre, même si nous n'avons pas toujours conscience de ces bienfaits.
N° 976 : 13 juin 2021 - 18:31
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Non à ce projet dépassé et destructeur d'une époque maintenant révolue. Les gens ne veulent plus de ces méga centre-commerciaux. Stop au béton, oui à la biodiversité. Retour au centre ville est suffisant.
N° 975 : 13 juin 2021 - 17:56
Auteur : anonyme
N° 974 : 13 juin 2021 - 17:53
Auteur : Bernard GAILLAT
Son avis : Défavorable
Bonjour,
Mon désaccord repose exclusivement sur le maintien du projet OXYLANE. Ce projet s'il pouvait avoir un peu de sens à sa création, est devenu une hérésie en 2021 pour les raisons suivantes :
- ST CLEMENT dispose déjà, à proximité immédiate, du centre commercial Trifontaine : il n'y a aucune nécessité d'extension de la capacité commerciale du secteur,
- L'intérêt du volet développement "nature/loisirs/activités de plein air et sportives", mis en avant par le projet, est fallacieux, eu égard aux espaces et équipements existants déjà (ex UCPA, stade du Pic St Loup, Restinclières, zones de garrigues..),
- Les directives de l'Etat sont désormais, clairement orientées vers une limitation et un regroupement drastiques des zones constructibles et vers la défense des zones naturelles et cultivables : OXYLANE est à l'opposé de cette orientation,
- L'intérêt financier d'OXYLANE, pour la commune ne doit pas être l'argument majeur de décision : plusieurs projet de ce type n'ont pas tenu leurs promesses et rien ne prouve que dans le contexte actuel, ce projet ne sera pas devenu un "boulet financier" pour ST CLEMENT dans quelques années.
- OXYLANE va dans le sens des évolutions aux effets calamiteux des dernières décennies : changement climatique, raréfaction de l'eau, disparition des terres cultivables, etc . Il faut changer d'orientation.
Salutations respectueuses
N° 973 : 13 juin 2021 - 17:52
Auteur : Danielle ELDIN
Son avis : Défavorable
ce projet est un non sens.
N° 972 : 13 juin 2021 - 17:44
Auteur : René BARRAIRON
Organisation : Association Les Gardiens de la Gardiole
Son avis : Défavorable
Depuis plusieurs années on fait des efforts pour protéger au maximum les terres agricoles nécessaires à notre alimentation si possible locale, les espaces naturels...., et sous des prétexte plus financier qu'écologiques on est prêt à valider des projets dont on pourrait très bien se passer.

R. Barrairon
N° 971 : 13 juin 2021 - 17:38
Auteur : Philippe Ruer
Son avis : Défavorable
Certes, on peut comprendre le besoin pour Décathlon de s'implanter sur la zone nord de Montpellier. Cependant, il existe déjà des zones artificialisées plus adaptées pour recevoir ce projet.
La zone faisant l'objet de l'enquête constitue en effet un des derniers poumons verts au nord, une coupure entre les agglos de Montpellier et St Gely en face du plateau de Piquet (exploitation pédagogique du lycée viticole), un espace d'intérêt paysager, faunistique et floristique.
Non à l'artificialisation de nouveaux espaces naturels. Merci pour votre attention.
PR
N° 970 : 13 juin 2021 - 17:28
Auteur : JEAN-LUC SAUMADE
Son avis : Défavorable
Le projet de PLU de la Commune de St Clément semble avoir été construit dans une perspective d'équilibre et de maîtrise du développement à travers laquelle les espaces ruraux et naturels sont largement préservés. A la nuance près de la zone des Fontanelles où le maintien d'un zonage autorisant la poursuite d'un projet commercial d'un autre âge et sa réalisation condamne plus de 20 ha de bonnes terres agricoles. Nous savons tous qu'il faut de toute urgence arrêter une consommation d'espace dévastatrice, et nous avons été rappelés par la pandémie de covid 19 à la nécessité de maintenir dans les zones urbaines et de forte densité de population un réseau efficace d'agriculture vivrière. Les emplois créés et générés par cette activité essentielle sont aussi nombreux que ceux que nécessiterait le parc commercial, mais ils sont d'une toute autre qualité pour ceux qui les exercent et pour les services qu'ils rendent à la collectivité.
N° 969 : 13 juin 2021 - 17:13
Auteur : marion ferraud
Son avis : Défavorable
Tant sur le plan écologique, agricole, social, humain, ce projet ne me semble pas recevable et je m'associe à la demande des riverains et des associations qui demandent son annulation
N° 968 : 13 juin 2021 - 17:09
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis défavorable au Projet Oxylane et toute nouvelle zone commerciale en ce lieu préservé, et calme. Il y a suffisamment de zone commerciale autour de Montpellier. Par ailleurs, en tant que Saint Clementois depuis 21 ans, nous apprécions l’accès fluide à notre village. Ce projet va à l’encontre de la vie sereine et paisible de Saint Clément de Rivière.
N° 967 : 13 juin 2021 - 17:00
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Ces énorme centres commerciaux n'ont plus lieu d'être. Favorisons les commerces de proximité.
N° 966 : 13 juin 2021 - 16:08
Auteur : violaine berry
Son avis : Ne se prononce pas
bonjour,
Je suis contre ce projet, impensable,
A l'heure ou le monde ne se porte pas si bien que cela, pourquoi forcer le déraisonnable.
Nous avons bien assez de de zone active, pour trouver le "pantalon, ou la paire de chaussure"qu il nous faut.
L'horizon de verdure, et bien plus beau, et moins polluant...
Ni je connais parfaitement le projet, ni j'habite st Gely, mais ce que je sais, pour moi c est un non sens...
Les politiques parlent de faire des efforts pour préserver l'environnement, où sont ils ?
V.berry
N° 965 : 13 juin 2021 - 15:50
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Il y a suffisamment de centre commerciaux autour de Montpellier. Reconditionnons les friches industrielles ou les zones commerciales déja existantes
N° 964 : 13 juin 2021 - 15:46
Auteur : Gilles Lechapt
Son avis : Défavorable
Les méga-centres commerciaux sont des aberrations dans le contexte actuel. La consommation d'espaces par une société qui consomme et gaspille trop, doit être limitée au profit des usages agricoles et environnementaux. Il y a d'autres façons de faire du sport que de le faire en espaces fermés et climatisés. Il ne faut pas que la zone urbanisée s'étende au dépens des zones vertes périphériques, qui doivent maintenir une ceinture verte autour de la grande agglomération de Montpellier.
N° 963 : 13 juin 2021 - 15:34
Auteur : Léna SULTAN
Organisation : Mrs.
Son avis : Défavorable
Absolument contre ce PLU qui continue d'intégrer le projet Oxylane. Je suis pour le reclassement de ces 22 hectares en terres agricoles. Je me souci de mon avenir et je ne pense pas que ce soit d'un énième centre commercial dont notre génération "2000" aura besoin mais plutôt bien de verdure et de terres fertiles. Merci
N° 962 : 13 juin 2021 - 15:32
Auteur : thérèse Lechapt
Son avis : Défavorable
inutilité du développement d'immenses centres dédiés au commerce sur des terres que l'on devrait réserver à l'agriculture ou à l'environnement
N° 961 : 13 juin 2021 - 15:19
Auteur : Sara Bourgenot
Son avis : Défavorable
Je m'oppose au projet Oxylane qui va l'encontre du bon sens environnemental et social. Préservons ce qui peut l'être encore !
N° 960 : 13 juin 2021 - 15:04
Auteur : Francois Catzeflis
Son avis : Défavorable
l'extension de zones commerciales en périphérie des grande villes (ici = Montpellier) doit cesser au plus tot. Les zone "vertes" doivent etre préservées notamment cmome terres agricoles.
N° 959 : 13 juin 2021 - 15:03
Auteur : Antonin Cherbonnier
Son avis : Défavorable
Je suis défavorable au complexe Oxylane. L'enjeu essentiel aujourd'hui est de préserver les terres agricoles. Envisager un énième projet de centre commercial est hors sujet par rapport aux réels besoins de nos co-citoyens.
N° 958 : 13 juin 2021 - 14:59
Auteur : laurence Faroud
Son avis : Défavorable
Stoppe à la bétonisation des espaces naturels...il y a assez de zones commerciales....préservons la nature
N° 957 : 13 juin 2021 - 14:55
Auteur : monique MARC
Organisation : Mrs.
Son avis : Défavorable
Bonjour,
Je suis favorable au PLU présenté par la Mairie de St Clément de Rivière MAIS à la condition que les terres destinées au projet Oxylane soient reclassées en zone agricole et que ce projet soit abandonné. Je souhaite que ces terres puissent accueillir un projet agro écologique afin de développer une agriculture de proximité dont nous avons besoin et de relocaliser la production. Il me semble qu'aujourd'hui il est urgent de changer de "braquet" afin de préserver nos sols cultivables de l'appétit de grands groupes privés qui n'y voient que leurs profits au détriment de l'intérêt général. De plus les emplois "promis" par ce nouveau centre commercial me paraissent n'être qu'un leurre quand on sait, preuves à l'appui, que pour un emploi créé dans la grande distribution, c'est 5 emplois perdus dans les petits commerces qui font pourtant la vitalité de nos villes. Le changement climatique et les aléas qui s'y rapportent doivent vraiment nous faire réfléchir à la société que nous voulons et nous aider à prendre des décisions courageuses! Aussi, je vous fais confiance, commissaire enquêteur pour prendre les décisions qui conditionneront notre avenir à tous. Bien cordialement, M.Marc
N° 956 : 13 juin 2021 - 14:53
Auteur : Sophie Locatelli
Son avis : Défavorable
Je suis contre le projet d’immeubles à l’entrée de St clément dans le bois du domaine de St clément
N° 955 : 13 juin 2021 - 14:49
Auteur : Anne Cayron
Son avis : Défavorable
Je suis contre le projet d’immeuble dans le bois du domaine de Saint Clément de Riviere.
N° 954 : 13 juin 2021 - 14:48
Auteur : chantal catzeflis benassy
Son avis : Défavorable
Je suis defavorable a ce projet car nul besoin d'augmenter les grandes surface commerciales autour de Montpellier. Par contre il faut privilegier les terres agricoles ou les espaces de nature pour offrir aux habitants de quoi se nourrir sainement et localement ou se detendre dans des lieux agreables d'espaces naturels qui favorisent l'epanouissement de la personne plutot que consommer des biens qui surchargent notre planete et contribuent au gaspillage et a la surconsommation inutile. Ce projet va totalement a l'encontre de la sauvegarde de notre environnement(circulation routiere, pollution associee, etc..) et de notre bien-etre. Tout elu digne de ce nom devrait mettre ces priorites en avant de son programme, pour le bien de l'homme et de la nature qu'il faut respecter car elle ne nous appartient pas ! Arretons les vues a court terme qui encensent l'economie et le profit !! Non au projet Oxylane.
N° 953 : 13 juin 2021 - 14:34
Auteur : michel begel
Son avis : Défavorable
Contre le projet oxylane:nuisance,aucun respect de l’ environnement
Totalement contre
N° 952 : 13 juin 2021 - 14:26
Auteur : Jacquet Damien
Son avis : Défavorable
Je considère que ce projet est totalement contraire à la logique de développement durable de plus en plus mise en avant par les politiques publiques.
Il sera à mon sens néfaste écologiquement... Il contribuera à réduire une zone agricole fertile, utile et intégrée à l'environnement, au profit d'une zone de consommation de masse inutile et néfaste à l'environnement.
N° 951 : 13 juin 2021 - 14:12
Auteur : alexandre dubost
Son avis : Défavorable
Je suis contre le projet Oxylane car le type de commerces qu'il propose existe déjà aux alentours. Nous n'aurons que des nuisances supplémentaires.
N° 950 : 13 juin 2021 - 13:56
Auteur : Louis Vigneron
Son avis : Défavorable
Je m'oppose à ce grand projet inutile.
N° 949 : 13 juin 2021 - 12:41
Auteur : Patrick Dugué
Son avis : Défavorable
Ma remarque est relative au projet de construction du complexe commercial OXYLANE/DECATHLON sur des terres agricoles de la commune de St Clément.

Remarque 1 : A l'heure de faire face rapidement au changement climatique (cf les 35° C de cette semaine du 7 au 13 juin, encore un record), il est grand temps de revoir la façon dont nous exploitons les ressources naturelles. la zone convoitée par DECATHLON et le groupe Mulliez est une plaine agricole qui pourrait être utilement redynamisée par installation de jeunes agriculteurs en quête de terres maraîchères dès lors qu'on leur fournit l'eau d’irrigation. Sur ce point la nappe souterraine à cet endroit est abondante. ces jeunes n’arrivent pas à trouver du foncier à louer faute d'une politique agri-alimentaire volontariste des communes. A ma connaissance la communauté de grand pic st Loup est trés en retard sur la Métropoloe de MPL qui a réalisé plusieurs projets d'envergure dans ce domaine depuis 10 ans ( Domaine Mirabeau, Domaine entre Jacou et Assas, domaine au sud de MPL etc.). Pensons à nos enfants et petits enfants, si nous ne faisons rien pour le Climat, ils risquent de passer une drôle de vie.

Remarque 2 / ce projet commercial ne semble pas utile et pas indispensable aux citoyens. Il y a déjà un grand Décathlon au Sud de MPL joignable par le Tram depuis Montpellier Nord. il y a aussi deux magasins de sport dans le centre Clairefontaine . Quel interet de construire un nouveau magasin de sport ? Si c'était un lycée, un hopital etc. pourquoi pas mais un centre commercial de plus, NON
N° 948 : 13 juin 2021 - 12:33
Auteur : Roland CLAUDET
Son avis : Défavorable
Les indicateurs environnementaux démontrent aujourd'hui suffisamment la nécessité de préservation des espaces naturels et agricoles à proximité des villes.
Il s'agit ainsi d'une politique publique prioritaire, comme le rappelle le site du Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales:
"La lutte contre l’étalement urbain fait écho à la consommation du foncier comme préoccupation environnementale. L’étalement des villes entraîne l’artificialisation des sols et éloigne les populations de l’accès à l’emploi et aux services. Conscients de ces enjeux la loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) renforce le principe d’une « utilisation économe des espaces »."
Le nouveau projet de PLU de St-Clément-de-Rivière doit être exemplaire à cet égard. Mais concernant le maintien de l'inscription du projet d'OAP "Oxylane", la contradiction avec les objectifs de la loi est manifeste. La zone concernée constitue un "poumon vert" à proximité des limites d'urbanisation de cette commune, de la commune voisine de Grabels à côté également d'un grand axe de circulation.
Cette inscription doit donc être retirée du PLU au profit du maintien sur cet espace des vocations actuelles et de vocations nouvelles comme la création d'itinéraires de déplacement "doux" à proximité des axes de déplacement durs présents en limite du site.
N° 947 : 13 juin 2021 - 12:16
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Bonjour, je m’oppose fermement à la construction du projet oxylane. Un projet de plus de zone commerciale au détriment des terres agricoles et de la biodiversité. Quand on connaît les effets de la betonisation des sols, il serait judicieux d’arrêter ce projet.
De plus, l’offre de magasins sur les communes de st clément de rivière et des communes voisines est largement suffisante et le projet oxylane ferait doublon avec l’existant.
En espérant avoir été entendu.
N° 946 : 13 juin 2021 - 12:03
Auteur : Catherine Baley
Son avis : Défavorable
Je tiens à m'associer aux nombreuses personnes, raisonnables, qui comprennent que ce projet, à visée court-termiste aura pour effet de détruire des terres agricoles de qualité, de mettre en danger encore un peu plus la bio-diversité qui s'y rattache et qui est notre bien commun à tous (les êtres humains ayant évidemment besoin de tous les êtres vivants pour vivre, je n'ai pas constaté que le béton, la pollution soient très nourrissants...).
Ce projet m'apparait comme une décision irréfléchie et dangereuse.
Cela suffit de construire encore et encore des centres commerciaux déshumanisés !
J'espère que les actions menées par le collectif et les citoyens soucieux de l'environnement feront réfléchir les décisionnaires de ce projet, j'espère que l'intérêt de tous l'emportera sur le profit de quelques-uns.
N° 945 : 13 juin 2021 - 12:02
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Inutilité du projet.
Artificialisation des sols.
Emprise sur des terres agricoles inadmissible après la prise de conscience de la dégradation de notre planète.
Aménagement routier nécessaire aussi imposant que la zone commerciale prévue.
Destruction d'une entrée verte majestueuse sur la commune de montferrier sur Lez.
N° 944 : 13 juin 2021 - 11:40
Auteur : Francine Puyau
Son avis : Défavorable
Il est incompréhensible que le nouveau projet de PLU, alors qu'il comporte quelques avancées notables en comparaison avec l'ancien, persiste à maintenir le projet Oxylane dans son tracé !
Plusieurs des institutions publiques et services de l'état consultés avant l'enquête publique, et non des moindres, ont d'ailleurs clairement exprimé des observations défavorables en la matière.
J'ajoute mon avis défavorable en tant que citoyenne.
En effet, le projet Oxylane impacterait 20ha de terres agricoles à fort potentiel agronomique et les commerces de proximité ou professionnels exerçant des activités similaires déjà implantés.
De plus il concourrait à augmenter le flux routier sur l'axe concerné (5000 à 8000 véhicules/jour de l'aveu même des promoteurs du projet), et il enlaidirait irréversiblement l'entrée de la ville et le patrimoine bâti existant.
Enfin, le changement climatique et la crise sanitaire actuelle montrent l'évidence de l'urgence absolue de préserver le vivant et notre indépendance alimentaire. Chaque projet qui vise à artificialiser des terres agricoles est un désastre pour les générations futures.
Il est plus que temps de prendre des décisions politiques fortes et courageuses en renonçant enfin à inscrire le projet Oxylane dans le nouveau PLU !
N° 943 : 13 juin 2021 - 11:24
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
il y a assez d'espaces commerciaux autour de Montpellier . Pas besoin d'en faire un autre .
N° 942 : 13 juin 2021 - 11:05
Auteur : Arnaud Catzeflis
Son avis : Défavorable
Par cet avis je souhaite m'associer au mouvement qui s'oppose au projet Oxylane sur la commune de Saint Clément de Rivière.
En tant qu'habitant de la Communauté de Communes du Grand pic Saint Loup, j'estime ce projet :
. dégradant pour la bio-diversité et le patrimoine paysager
. contraire aux engagements nationaux en matière d'environnement
. économiquement court-termiste et socialement archaïque
Ce projet manque cruellement de vision à long-terme et d'innovation à la hauteur des enjeux actuels.
Il est triste de constater que les élus du territoire sont encore capable d'imaginer imperméabiliser des sols paysans fertiles au profit de grands groupes qui ne respectent pas les engagements sociaux et environnementaux.
N° 941 : 13 juin 2021 - 10:53
Auteur : Charlotte Dancer
Son avis : Défavorable
Je ne suis pas favorable au projet
Inutile
N° 940 : 13 juin 2021 - 10:39
Cette observation a été classée comme doublon par le commissaire enquêteur.
N° 939 : 13 juin 2021 - 10:35
Auteur : BERNADETTE CAIRE
Son avis : Défavorable
Dans un contexte de changement climatique accéléré, il est grand temps de protéger les espaces verts. Non seulement pour notre propre santé mais pour les générations futures.
Je m'oppose totalement au projet Oxylane car nous n'avons absolument pas besoin d'une zone commerciale supplémentaire dans la région qui n'apportera à Saint Clément que des nuisances. Notamment le bétonnage du haut du bassin versant ne pourra que polluer sur le moyen terme la qualité de l'eau de Saint Clément...
Quitte à endetter notre commune, il est préférable qu'elle garde ses précieuses ressources naturelles. A terme, Saint Clément n'en sera qu'enrichie !

Bernadette Caire
N° 938 : 13 juin 2021 - 10:21
Auteur : Audrey Lobbé
Son avis : Défavorable
Moi, Mme Lobbé et Éric Lobbé mon mari, sommes contre le projet Oxylane.
Nous avons la chance d'être dans un environnement encore un peu préservé. Il faut à tout pris maintenir ce privilège.
N° 937 : 13 juin 2021 - 10:04
Auteur : Philippe SIMON
Organisation : /
Son avis : Défavorable
Ces ZONES ne sont pas une fatalité naturelle, derrière ces projets il y a des "gens". Et leur intérêt particulier. Or maintenant tout le monde SAIT, et même comprend de plus en plus, qu'ils nuisent à l'intérêt collectif. Donc entendez la rumeur de colère qui monte de partout et arrêtez ça
N° 936 : 13 juin 2021 - 09:53
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
bonjour, intégrer la santé et le bien-être des populations dans l'élaboration des PLU est désormais incontournable. Vous pouvez consulter le site du ministère de la santé et des solidarités pour vous aider et consulter les associations compétentes en matière d'environnement comme précisé dans la formation destinée aux élu.es et techniciens organisée par l'OFB entre autres sur le thème de la trame verte et bleue. Un centre commercial n'a aucun utilité d'intérêt général -le secteur est déjà bien pourvu- et produit de nombreuses nuisances.Par contre préserver l'environnement et développer des lieux naturels à visée pédagogique ou nutritionnelle est indispensable dès maintenant et pour l'avenir. où et vers quoi veux t-on mener les populations ? quelle éducation pour les enfants ? ; Une qualité de vie en commun ou déambuler comme des moutons en achetant/consommant des produits dont on ne connait ni la provenance ni souvent l'utilité ? MERCI
ps conseil de lecture : bande dessinée LE GRAND A Ed. Futuropolis, satire sur la vie d'un centre commercial
N° 935 : 13 juin 2021 - 09:21
Auteur : didier Jourdan
Son avis : Défavorable
il y a assez de surface commerciale et pas assez de champs a cultiver destiner a nourrir la population pour notre futur.
arrêtons de faire n'importe quoi avec la nature.
merci
N° 934 : 13 juin 2021 - 08:55
Auteur : Emilir David
Organisation : Printemps Héraultais
Son avis : Défavorable
En tant qu'individu et en tant que représentante du Printemps Héraultais sur le canton de Gignac, je m'oppose à ce projet, Oxylane.
N° 933 : 13 juin 2021 - 07:53
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je m'oppose au maintien du projet de centre commercial Oxylane dans le P.L.U. de la commune de Saint Clément de Rivière.
N° 932 : 13 juin 2021 - 07:33
Auteur : Lise Valette
Son avis : Défavorable
Sur le bassin de Thau, où je réside, il y a également un projet de zone commerciale, en l'occurrence là, une extension de surface à Balaruc le vieux. Comme ici, à Saint-Clément, la logique est de l'autre siècle, à croire qu'on est incapable de changer de braquet et qu'aller droit dans le mur est notre destin implacable. Dans l'enquête publique sur Balaruc, le commissaire a estimé que les avis des opposants au projet étaient portés par une "idéologie". Évidemment que nous nous exprimons au nom d'une idéologie, celle de vouloir continuer à vivre sur cette terre et arrêter de la massacrer si on veut avoir une chance de la garder habitable. Ceux qui portent ce genre de projet sont, eux aussi, animés par une idéologie, la consommation effrénée, l'appât du gain, modèle de société dont on sait que, vu le nombre d'habitants de la terre, il faut se détourner d'urgence. Alors, oui, c'est bousculer des dizaines d'années d'habitudes et de conditionnements... Mais courage ! Ayez le courage de regarder les choses en face et de vous opposer à ceux qui ne raisonnent que par l'argent. Quant à l'argument des emplois, il y a tant de manières d'en créer grâce à la transition écologique. Il est certain que ça demandera un peu de réflexion et de belles remises en question. Mais on peut le faire !
N° 931 : 13 juin 2021 - 07:00
Auteur : Brigitte Garrigue
Son avis : Défavorable
Ayant choisi de vivre à saint clément pour avoir un cadre de vie agréable dans les pins il me semble très dommage de bétonner l entrée du village ! De plus cet habitat groupe que vous proposez n est en aucun point conforme à l esprit de ce village issu de trois hameaux qui a été préservé par ses anciens édiles.
N° 930 : 12 juin 2021 - 23:44
Auteur : Anne DEBANT
Son avis : Défavorable
Je suis contre le projet de St Clement de Riviere concernant l'installation d'une nouvelle zone commnerciale pour le projet Oxylane. Ces zones commerciales enlaidissent toutes les banlieues de France. A Montpellier, il y a dejà beaucoup de ces zones commerciales, dont une qui est toute proche, avec déjà un magasin intersport. Il y a un autre intersport à Jacou, et deux magasins decathlon autour de Montpellier. Donc il n'y a aucun besoin de ce thypes de magasin. Ce projet est d'un autre temps, et va à l'encontre d'un développement durable et raisonné. Il faut arreter la bétonisation et il faut sauvegarder les terres agricoles et la faune et la flore présentes.
N° 929 : 12 juin 2021 - 23:30
Auteur : Greg Solinas
Son avis : Défavorable
Contre et absolument contre ce genre de projets destructeurs
N° 928 : 12 juin 2021 - 23:12
Auteur : sabrina dijon
Son avis : Défavorable
a notre époque, détruire des terres agricoles de qualité et la bio-diversité qui s'y rattache m'apparait comme une décision irréfléchie et dangereuse. Pousser les gens à la consommation alors qu'ils sont déjà surendettés l'est également. je m'oppose donc à ce projet insensé et destructeur et j'espère que les actions menées par le collectif et les citoyens soucieux de l'environnement feront réfléchir les décisionnaires de ce projet. espérons que la raison l'emportera sur le profit
N° 927 : 12 juin 2021 - 22:04
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
le projet sur Saint Clément est le nième clonage des zones commerciales qui enlaidissent comme des verrues les banlieues de toutes les villes de France, désertent les centres-villes et imposent un développement contraire aux principes de la transition écologique indispensable à l'avenir des générations futures. Arrêtez de vous conduire comme des apprentis sorciers inconscients et surtout inconséquents. Nous empruntons la Terre aux générations suivantes. Ce projet est une gifle du point de vue environnemental et social à l'intelligence collective. Sortons de ces logiques prédatrices et destructrices: utilisons notre énergie à des projets d'intérêt social qui servent la transition écologique et pas la surconsommation permanente.
La zone est identifiée comme d'intérêt écologique majeur avec nombre d'espèces de la faune et de la flore: ayez pitié de la biodiversité!
N° 926 : 12 juin 2021 - 21:29
Auteur : Guy GUYOT
Son avis : Défavorable
Nous sommes opposés à ce projet car il menace le devenir des commerces de proximité existants et réduit le maintien des terres agricoles, bien nécessaires.
N° 925 : 12 juin 2021 - 20:51
Auteur : Olivier Gelebart
Son avis : Défavorable
Un Intersport sur la commune de St Clement de Rivière, un autre a Jacou, un Decathlon a 11 km 16 min de voiture.
Je pense que ce projet n'a pas de sens !
N° 924 : 12 juin 2021 - 20:04
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis très défavorable au PLU Oxylane, sachant qu'il y a déjà un décathlon à Odysseum et Saint jean de Vedas. Il me semble que cela est bien plus que suffisant pour la ville de Montpellier et ses alentours. Je ne vois donc pas ce qu'apportera de supplémentaire ce Décathlon.
De plus, la région Grand Pic St Loup reste encore heureusement naturelle et résiste à l'urbanisme grandissant. Ma compagne, moi-même et tous les concitoyens avons la volonté de préserver cet endroit naturel et agréable. Ce projet de Décathlon, hormis par la destruction de l'espace naturel et des écosystèmes de St Clément de Rivière qu'il entraînerait, serait lourd de conséquences pour l'agriculture local et donc l'emploi des travailleurs locaux.
Ce projet est donc en totale contradiction avec le courant "écologique" prôné par nos dirigeants.
J'espère que cela pourra convaincre les promoteurs de ce projet de l'abondonner.
N° 923 : 12 juin 2021 - 19:43
Auteur : Claire Balavoine
Son avis : Défavorable
Ce site est composé de terres agricoles et de garrigue qui sont le poumon vert de Montpellier, à préserver de toute urgence. Ce projet est d'autant plus inutile qu'il y a pléthore de zones commerciales autour de Montpellier avec un choix de magasins de sport plus que suffisant, dont déjà des magasins Decathlon.
N° 922 : 12 juin 2021 - 19:32
Auteur : Françoise Meseguer
Son avis : Défavorable
Je suis contre ce projet d'aménagement (Oxylane) qui implique de détruire des surfaces agricoles au profit de grandes entreprises commerciales internationales, ayant pour conséquences :
- la mort de petits commerces dans le même secteur face au lobby des grands groupes dont Décathlon fait partie,
- une augmentation considérable du trafic autoroutier local donc une pollution importante,
- une destruction de la faune et la flore du site,
- et j'en passe...
QUE DU NÉGATIF !!!
N° 921 : 12 juin 2021 - 19:27
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Il faut arrêter de détruire des terres agricoles.
N° 920 : 12 juin 2021 - 19:18
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Il est temps de préserver la terre de l'impermeabilisation des sols et du béton !
Halte aux nouvelles constructions ! Ça suffit les grandes surfaces ! Nous voulons du commerce local !
N° 919 : 12 juin 2021 - 19:04
Auteur : bernard tourriere
Son avis : Défavorable
il est indispensable de conserver les terres agricoles,
N° 918 : 12 juin 2021 - 18:54
Auteur : Alyssia Moret-Bailly
Son avis : Défavorable
Projet Oxylane inutile, voir néfaste dans le contexte environnemental moderne.
A qui profite le crime ?
N° 917 : 12 juin 2021 - 18:51
Auteur : Nubia Moret-Bailly
Son avis : Défavorable
Projet Oxylane inutile, voir néfaste dans le contexte environnemental actuel.
N° 916 : 12 juin 2021 - 18:35
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Avons nous encore besoin de centres commerciaux ; ils pullulent autour de St Clement !!! Et à quelques minutes en voiture du village ..Je ne comprends pas cette commune est appréciée pour sa nature encore quelque peu préservée .
Je suis totalement contre ce projet . de plus les événements climatiques de plus en plus violents nous incitent normalement à ne pas bétonner les sols agricoles . C est complètement surréaliste !!
N° 915 : 12 juin 2021 - 18:30
Auteur : Bruno Caire
Son avis : Favorable
Nous sommes une région attractive, dont la population augmente vite, et le commerce doit bien trouver des lieux pour suivre ce développement...
N° 914 : 12 juin 2021 - 18:14
Auteur : anonyme
Son avis : Favorable
A l'heure actuelle ,avec le rechaufffement climatique évident et incontournable, beaucoup de projets s'orientent vers une mellieure redistribution des terres agricoles etc.......Ce projet va completement à l'encontre de ce qu'il est urgent de mettre en place pour éviter de plus grandes scatastrophes , climatiques etc.........
Beaucoup d'autres alternatives sont possibles
Merci de re-étudier ce projet .
N° 913 : 12 juin 2021 - 17:38
Auteur : Émilie Berlinet
Son avis : Défavorable
La zone impactée est coincée entre deux grandes surfaces commerciales, celle de Saint-Gély-du-Fesc et celle de Saint-Clément-de-Rivière, totalisant plus de cinquante enseignes, et distantes d’environ trois kilomètres. Ne serait-ce pas raisonnable de conserver cet espace naturel situé aux portes de Montpellier ?
A l’heure des magasins virtuels 3D, n’est-il pas urgent de freiner l’appétit sans borne des géants de la distribution internationale pour les terrains naturels ou agricoles ?
En pièce jointe, une photo prise au Danemark où la loi oblige les propriétaires de grandes terres agricoles à planter 5% de leurs terres en fleurs pour les abeilles. Plus "sexy" qu'une surface bétonnée, n'est-ce pas !
Une idée à semer ? Certains pays ont tout compris. Il est grand temps que la France rattrape son retard. Montrons l'exemple localement en refusant ce projet du "monde d'avant" !
Devant la pertinence des arguments présentés par les opposants, on peut s’interroger sur l’acharnement de certains groupes à défendre ce projet nuisible. En dehors des grandes entreprises qui profiteraient directement de l’aménagement puis de l’exploitation du site, y aurait-il des intérêts locaux qui échapperaient au commun des mortels ?
N° 912 : 12 juin 2021 - 17:17
Auteur : Robert COCKX
Son avis : Défavorable
SVP, pensez au potentiel agricole de la région. L'ère de l'industrie du loisir touche à sa fin, il faut prioriser les projets résilients, et non dépendants des importations de pétroles transformés.
N° 911 : 12 juin 2021 - 16:44
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Le maintien du projet « Oxylane » est en contradiction avec l’objectif de « modération de la consommation d’espaces agricoles ». En effet, la réalisation de cette OAP ferait disparaître irrémédiablement 17ha de terres agricoles sur les 20ha qu’elle comporte actuellement. Cette consommation est excessive, surtout dans le contexte actuel de crise environnementale majeure, et il n’est pas admissible que les efforts réels consentis pour les extensions urbaines consacrées à l’habitat soient ainsi contredits par cette extension urbaine au profit d’intérêts commerciaux sans rapport avec les véritables besoins de la commune.
N° 910 : 12 juin 2021 - 16:25
Auteur : marc Lenoir
Son avis : Défavorable
Je suis contre le PLU de Saint-Clément-de-Rivière car ce projet d'aménagement commercial (Oxylane) implique la mise en œuvre d'une vaste artificialisation du sol au détriment de la préservation de terres agricoles péri-urbaines. Sa réalisation induirait sans nulle doute une augmentation considérable du trafic autoroutier local avec son lot de pollution supplémentaire et ses conséquences délétères sur la biodiversité animale et végétale du site.
N° 909 : 12 juin 2021 - 16:25
Auteur : AIME SANJUAN
Son avis : Favorable
Bonjour,
Felicitations pour ce dossier qui est très fouillé et ou l'on peut recueillir de nombreuses informations sur la commune. j'en ai d'ailleurs téléchargé quelques pages.
Très favorable à l'implantation du projet Oxylane qui va amener un surcroît d'activité à la zone nord de Montpellier qui en a bien besoin: Elle se densifie considérablement et nécessite donc localement de zones d'activités pour localiser l'emploi près des habitants et équilibrer les zones de chalandises, réduire les déplacements Nord-Sud sans obérer fortement les zones agricoles qui restent toujours très importantes sur le territoire pic saint Loup.
Aimé SANJUAN
N° 908 : 12 juin 2021 - 16:15
Auteur : Marie-Thérèse LAURENT
Son avis : Défavorable
A l'heure où nombre d'experts et scientifiques démontrent l'urgence absolue du maintien des surfaces agricoles et de la préservation de la biodiversité, la commune de Saint-Clément-de-Rivière se montrerait exemplaire en renonçant au projet "Oxylane" qui est en totale contradiction avec cette urgence, d'autant plus que les préoccupations régionales se portent avec raison sur l'autonomie alimentaire. En abandonnant ce projet tel que prévu au PLU, déjà obsolète, Saint Clément de Rivière entrerait pleinement dans le mouvement des communes d'avant-garde pour le respect de l'environnement et des générations futures.
N° 907 : 12 juin 2021 - 15:57
Auteur : Elodie Vidal
Son avis : Défavorable
l’OAP « Oxylane » s'inscrit en contradiction manifeste avec plusieurs objectifs
vertueux du projet de PLU et m'empêche de donner un avis favorable. Dans la période où nous
nous trouvons,  l'urgence climatique et les menaces pesant sur l'alimentation se placent au centre de mes préoccupations. Dans ces conditions, rien ne peut plus justifier que cette
OAP, issue d'une vision aujourd'hui dépassée,  puisse encore être inscrite dans le PLU. En renonçant
à cette OAP « quoiqu’il en coûte », la commune de Saint-Clément-de-Rivière se montrerait
exemplaire et serait approuvée par nombre de citoyennes, de citoyens, d’organisations
institutionnelles ou associatives, de collectivités, etc., solidaires de cette démarche.
N° 906 : 12 juin 2021 - 15:49
Auteur : Martine MINETTI
Son avis : Défavorable
Je suis contre la création de nouveaux centres commerciaux qui empêchent les petits commerces de vivre ou de survivre.
Je souhaite également laisser la nature en l'état et arrêter de bétonner de nouvelles aires de campagne.
N° 905 : 12 juin 2021 - 15:36
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Bonjour,
Montpellier et ses alentours disposent de trop peu d’espaces verts.
La zone concernée disposent de terres fertiles.
Merci de respecter le vivant.
N° 904 : 12 juin 2021 - 14:15
Auteur : GERALD DAURAT
Son avis : Défavorable
Le projet Oxylane relève d'une conception aujourd'hui dépassée de zone commerciale extra urbaine accessible uniquement en voiture. Ce ne serait que la nième zone de ce type autour de Montpellier, alors qu'il y en a déjà beaucoup trop et que leur fréquentation est en baisse. Ce projet contrevient à toutes les orientations nationales et aux engagements internationaux de la France en matière de préservation des zones agricoles et du développement de l'agriculture de proximité, de lutte contre l'artificialisation des sols, de lutte contre le réchauffement climatique (circulation automobile entre autres) et de lutte contre l'étalement urbain. De plus l'enseigne Décathlon possèdant déjà un immense magasin à Montpellier n'a aucune raison d'en batir un deuxième. Ce point suffit d'ailleurs à rendre caduc tout argument de création d'emploi puisque le chiffre d'affaire serait pris aux commerces existants ou au magasin Décatlhon existant. La valeur ajoutée locale serait au mieux nulle et plus probablement négative par la disparition de commerces spécialisés dont la densité d'emploi par million d'Euros de chiffre d'affaire est bien supérieure.
Au contraire le projet alternatif de valorisation agricole créerait des emplois nets et une valeur ajoutée locale, lutterait contre le réchauffement climatique tout en fournissant des aliments de qualité et de proximité et éviterait les flux automobiles nouveaux dans une zone déjà largement embouteillée.
N° 903 : 12 juin 2021 - 13:44
Auteur : Bastien Louboutin
Son avis : Défavorable
Le projet Oxylane Décathlon n'est pas d'utilité publique et clairement néfaste pour la commune et ses environs (artificialisation des sols, pollution de l'eau et de l'air localement par des déplacements véhiculés accrus). Les ZAC fleurissent partout vidant les commerces des centres-villes et enrichissant les grands groupes et investisseurs. Ces modes sont éphémères et bientôt obsolètes, concurrencées par le commerce en ligne : https://www.courrierinternational.com/article/louer-le-royaume-uni-ne-sait-plus-quoi-faire-de-ses-magasins-vides
N° 902 : 12 juin 2021 - 13:37
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis contre ce projet et refuse l'installation d'unités à but commercial sur des terres agricoles sur un site aujourd'hui naturel
N° 901 : 12 juin 2021 - 13:01
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Bonjour. Je suis opposé à une nouvelle zone commerciale. Montpellier en dispose de suffisamment. Cela va à l encontre de l évolution économique souhaitable pour redynamiser l économie française. Il faut arrêter de favoriser les grands et privilégier les petits. C'est chez les petits que le bon emploi se crée.
De plus écologiquement et d un point de vue urbanistique c'est déplorable.
N° 900 : 12 juin 2021 - 12:11
Auteur : Bernard GLEIZES
Son avis : Défavorable
Je m'oppose catégoriquement à ce projet pour les raisons suivantes:
1) habitant de Montferrier, et ayant en vue les emprises du projet, je subirai directement les nuisances des installations OXYLANE:
- Bruit: notamment lors des campagnes promotionnelles avec annonces par haut-parleur chez Décathlon comme on peut le constater ailleurs. A savoir: les manifestations sportives au centre équestre St Paul sont gênantes certains week-ends mais heureusement rares.
- Augmentation considérable du flux automobile Est-Ouest et inversement au cœur du village déjà saturé aux heures d'affluence notamment le samedi (véhicules venant des villages à l'Est de Montferrier pour évitent le carrefour de la Lyre souvent embouteillé et plus tard les futurs travaux du tramway qui ne manqueront pas de gêner leur trajet).
- la vue actuelle naturelle (de bois, champs...) sera remplacée par des hangars, augmentant la laideur des périphéries commerciales urbaines.

2) La principale partie de la zone urbanisée de St Clément ne subira pratiquement pas les nuisance de ce projet. Ce sont les communes environnantes (notamment Montferrier) qui les subiront. St Clément gagnera le bénéfice fiscal, les autres communes les nuisances.

3) À une époque où le grenelle de l'environnement a démontré les conséquences néfastes de l'augmentation des centres commerciaux et la nécessité de protéger les surfaces agricoles de valeur aux environs de grandes villes, il est complètement anachronique d'envisager un tel projet. De plus, la ceinture verte encore existante au nord de Montpellier serait définitivement fractionnée.

4) les pseudos emplois créés par OXYLANE se feront incontestablement au détriment des emplois existant. LE chiffre d'affaire de Décathlon se faisant principalement autour du textile bas de gamme à bas prix, ce sont toutes les entreprises du même secteur qui en subiront les conséquence, idem pour le matériel de sport (entreprises du Fenouillet dont intersport... petites entreprises locales: cycles Bonnet à st clément...........). Bénéfice net emploi plus qu'hypothétique.

5) étude d'impact sur tous les domaines trop légère.
N° 899 : 12 juin 2021 - 12:05
Auteur : Jocelyne Touati
Organisation : Habitant du quartier
Son avis : Défavorable
Projet néfaste :
pour la qualité de l'air(va occasionner un accroissement important du nombre de voitures
pour l'évacuation des eaux de pluie (artificialisation des sols)
pour l'agriculture de proximité
N° 898 : 12 juin 2021 - 12:02
Auteur : françois Bretagnolle
Son avis : Défavorable
Une zone commerciale gigantesque se trouve déjà à proximité du site. De plus le rythme effrayant de perte de terres agricoles en France, et ce particulièrement en zone méditerranéenne devrait inciter à cesser maintenant toute nouvelles installation sur des terres arables. Ces terres sont un patrimoine national et international précieux pour les générations futures. En tant que citoyen et en tant que professeur d'écologie à l'université, je m'oppose donc avec force à ce nouveau projet de bétonisation d'une zone agricole.
N° 897 : 12 juin 2021 - 11:46
Auteur : Lucie mahaut
Son avis : Défavorable
Il faut conserver les terres agricoles à la périphérie des villes, sources de revenus pour les agriculteurs, réservoir de biodiversité et importantes pour la sécurité et la souveraineté alimentaire. La proximité immédiate d'autres zones commerciales sur la commune de St Clément (notamment le complexe Carrefour avec un Intersport) rend finalement ce projet totalement inutile pour les riverains.
N° 896 : 12 juin 2021 - 11:45
Auteur : Olivier HOIBIAN
Son avis : Défavorable
Ce projet est totalement inadapté et en contraction évidente avec les enjeux du changement climatique en particulier pour l'imperméabilisation des sols, dans un département soumis à des phénomènes cévenols de plus en plus violents et la suppression d'espaces naturels, poumons de la métropole. Il faut arrêter de sacrifier l'avenir de la planète aux intérêts financiers des gros investisseurs qui ne veulent rien entendre et ne qui ne voient que leur intérêts particuliers en cherchant à augmenter indéfiniment le consumérisme ambiant "quoi qu'il en coute" !
N° 895 : 12 juin 2021 - 11:43
Auteur : Corinne Cohen
Son avis : Défavorable
A l'heure où le dérèglement climatique et la crise de la biodiversité s'accélèrent, avec des conséquences dramatiques pour les populations, notamment les plus fragiles, je m'oppose à ce projet. En effet, ce projet va occasionner un surcroît de circulation automobile, donc de pollution et il va nuire à la biodiversité. De plus, il va confisquer des terres arables qui pourraient être avantageusement utilisées pour produire des légumes bio pour les cantines scolaires et les habitants de la zone, une urgence pour permettre aux habitants de mieux affronter les crises sanitaires qui s'annoncent.
N° 894 : 12 juin 2021 - 11:40
Auteur : Clara Franceschini
Organisation : Citoyenne
Son avis : Défavorable
Bonjour,

Je me prononce défavorable à la création d'un centre decathlon.

Cordialement.
N° 893 : 12 juin 2021 - 11:38
Auteur : Michel POMMIER
Son avis : Défavorable
Ce projet en contradiction flagrante avec les recommandations des experts en matière de changement climatique, de préservation des paysages et de développement rural doit être catégoriquement rejeté.
N° 892 : 12 juin 2021 - 11:35
Auteur : MATHIEU LECLAIRE
Son avis : Défavorable
Il n'y a rien de bon dans ce projet d'artificialisation:
- réduit nos terres agricoles
- intensifie les zones de chaleurs dans une région déjà largement touchée par les sécheresses. Les zones humides doivent être protégées et même étendues
- n'apportera aucun emploi (au mieux il en détruira à coté pour les relocaliser ici)
N° 891 : 12 juin 2021 - 11:17
Auteur : Yanis Benekaa
Son avis : Défavorable
Il existe déjà des zones commerciales de ce type à Saint-Clément-de-Rivière, Saint-Aunès, Juvignac, sans compter la méga zone d'Odysseum. Elles se font toutes concurrences entre elles et plus d'emplois ont été détruits dans les commerces des centre-ville des villes et villages avoisinants que d'emplois créés par ces grandes surfaces. Ce projet est un non-sens économique à l'heure du E-Commerce et un non-sens écologique à l'heure du dérèglement climatique. Il serait de meilleure augure de développer des projets artisanaux et solidaires pour retrouver une économie locale et circulaire.
N° 890 : 12 juin 2021 - 11:15
Auteur : Inti COHEN
Son avis : Défavorable
Bonjour. Je suis étonné de la poursuite du projet oxylane, projet inutile et néfaste pour l'environnement. Comment aujourd'hui les intérêts financiers et commerciaux d'une grande entreprise peuvent ils être priorisés face à l'intérêt public et aux enjeux environnementaux? L'abandon de ce projet par les collectivités locales serait une belle preuve de courage politique et d'engagement pour le bien commun.
N° 889 : 12 juin 2021 - 10:32
Auteur : Maryse Calmels
Son avis : Défavorable
Bonjour. Le projet Oxylane est inutile et destructeur et préjudiciable dans de nombreux domaines. Je refuse la bétonisation inutile de sites naturels. La priorité doit être donnée à la préservation d'une vraie qualité de vie et à celle des milieux naturels.
Ce projet génèrerait une grande pollution (rejets carbonés,lumière...). J'emprunte souvent la route de Montferrier et cette route, comme beaucoup d'autres qui mèneraient à ce complexe, verrait son trafic augmenter et deviendrait accidentogène.
C'est donc de ma part un refus complet de ce centre commercial Oxylane.
N° 888 : 12 juin 2021 - 08:22
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
A l'heure où l'environnement est mis à mal par l'activité humaine dans son ensemble, ainsi qu'avec la crise du covid, il me parait primordial de conserver les terres agricoles afin de produire une alimentation locale et de conserver des oasis pour que la faune et la flore se régénèrent.
N° 887 : 12 juin 2021 - 08:05
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis contre ce projet dont les préjudices pour la collectivité dépassent largement l’intérêt financier de quelques uns. Écoutez notre demande.
N° 886 : 12 juin 2021 - 06:40
Auteur : Frédéric Prieur
Son avis : Défavorable
Projet hors d'âge et besoin inexistant sur notre territoire déjà largement pourvu. La richesse de demain seront ces terrains et territoires sauvegardés du béton. Mee
N° 885 : 12 juin 2021 - 06:26
Auteur : Marie BECUWE
Son avis : Défavorable
Je suis contre le projet OXYLANE destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité. Contre un projet générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique.
N° 884 : 12 juin 2021 - 00:20
Auteur : Floriane Frobert
Son avis : Défavorable
Je suis contre le projet de St clément qui va anéantir le domaine du bois de St clément
N° 883 : 11 juin 2021 - 22:31
Auteur : Alexandre Defossez
Son avis : Défavorable
Contre ce projet qui va à l'encontre de la préservation de la biodiversité et la lutte contre le changement climatique.
N° 882 : 11 juin 2021 - 22:26
Cette observation a été classée comme doublon par le commissaire enquêteur.
N° 881 : 11 juin 2021 - 22:24
Auteur : Martine Frobert
Son avis : Défavorable
Je suis opposée au projet d’immeuble dans le bois de saint clément… nous préférons garder nos bois et notre verdure …
N° 880 : 11 juin 2021 - 21:46
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Defavorable
N° 879 : 11 juin 2021 - 21:36
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis défavorable à ce projet de zone commerciale préjudiciable à l environnement et au cadre de vie.Nous avons bien suffisamment de ce type de commerces aux portes de Montpellier et d autres activités plus vertueuses pourraient avoir leur place, des activités ne prônant pas cette surconsommation mais développant par exemple des lieux d échange, d apprentissage autour de l écologie et la culture.Merci pour l attention portée à mon avis,j ai passé toute mon enfance et au delà a St Clément et j espère que ce village aura d autres ambitions qu une zone commerciale supplémentaire.
N° 878 : 11 juin 2021 - 21:31
Auteur : Didier Bogusz
Son avis : Défavorable
Je désespéré à l'idée de voir ce projet de bétonnage d'un autre temps se réaliser. La ceinture verte si précieuse du nord de Montpellier déjà bien malade (le lien, urbanisation galopante,...)sera très gravement atteinte. Ce projet va en l'encontre des politiques publiques affichées de préservation de la biodiversité. A quand les actes des politiques de tout bord en accord avec leurs discours ?
N° 877 : 11 juin 2021 - 21:01
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
A l’heure où nous vivons, le monde à bien plus besoin d’espaces verts et agricoles que de grands espaces commerciaux dévastateurs de faune de flore et d’humanité.
Inciter les gens a consommer et utiliser ces espaces de cette manière participe selon moi à l’ abérration et à la déshumanisation de notre planète.
Votre commune, notre département, notre région, notre pays , notre planète valent mieux que ça.
Cordialement.
Vous souhaitant bonne réception.
N° 876 : 11 juin 2021 - 20:27
Auteur : Caroline Nirman
Son avis : Défavorable
Quel dommage de vouloir encore ajouter du béton, toujours du béton en lieu et place du peu de nature qu’il reste aux abords de Montpellier!
Je suis contre le projet « Oxylane » qui me semble vraiment daté aujourd’hui : nous savons que nous devons réagir de toute urgence pour espérer sauver la planète, et changer nos modes de vie et donc de consommation. Oxylane c’est tout l’inverse!
Merci par avance.
N° 875 : 11 juin 2021 - 20:26
Auteur : PHILIPPE PERRET
Organisation : CNRS
Son avis : Défavorable
encore et toujours! favoriser le bisness, au détriment de l environnement, les générations future nous le reprocheront; Colbert plantait des arbres pour nous!. et nous on fait quoi pour nos enfants ? ils est temps de penser à eux
N° 874 : 11 juin 2021 - 20:20
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis opposé au projet de PLU en raison de l'intégration à celui-ci du projet de centre commercial “Oxylane”, qui est complètement à rebours des enjeux actuels autour de la biodiversité et du changement climatique. Oxylane est générateur de toujours plus de trafic automobile, d’artificialisation des sols et accentue la concurrence faite aux petits commerces qui ont plus que jamais besoin de soutien.
N° 873 : 11 juin 2021 - 19:41
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Bonjour
Je suis un jeune étudiant en biologie écologie, et la création d'un centre commercial dans cette zone me semble absurde.
Tant par la proximité de la zone commerciale de saint gely, et celui de trifontaine qui sont situés à moins de 8km l'un de l'autre.
Tant par la.necessité de conserver la biodiversité environnementale locale qui a la fois rend de nombreux services a l.humain mais qui enchante par sa beauté et son calme.
Diminuer ces zones d'espaces verts; qui font le bonheur de beaucoup et permettent entre autre d'empêcher les glissements de terrains, de fertiliser les sols et de de polleniser les arbres, serait donc une grande folie.
Particulièrement dans le contexte écologique actuel en Europe et ici en occitanie.

Cordialement,
Un citoyen concerné.
N° 872 : 11 juin 2021 - 19:19
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Il y a déjà pléthore de centres commerciaux.
N° 871 : 11 juin 2021 - 19:13
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
La pandémie que nous affrontons a mis en évidence les grands risques des concentrations humaines. Face à cela, on a redécouvert l'importance du commerce de proximité,des circuits courts en s'appuyant sur une agriculture respectueuse et biologique. C'est pour ces raisons que je ne suis pas favorable à ce projet qui prévoit la disparition de zones agricoles pour y installer un énième centre commercial qui va concentrer quotidiennement des milliers de véhicules et de clients.
N° 870 : 11 juin 2021 - 19:08
Auteur : CHRISTIANE GAUZE
Son avis : Défavorable
Merci d'arrêter les bétonisations inutiles et superflues allant à l'encontre de la SAUVEGARDE URGENTE d'une qualité de vie en réel danger !
N° 869 : 11 juin 2021 - 18:59
Auteur : Marion Bessay
Son avis : Défavorable
C'est un projet d'un autre temps.
Nous sommes dans l'urgence climatique, prenez la bonne décision, en votre âme et conscience. Merci pour les générations futures.
N° 868 : 11 juin 2021 - 18:55
Auteur : Yves REYNAUD
Organisation : SCI MYRTILLE
Son avis : Défavorable
Il y a suffisamment de zones commerciales à proximité. Gardons des zones vertes !
N° 867 : 11 juin 2021 - 18:45
Auteur : BARDOU HUGUETTE
Son avis : Défavorable
Ce projet d’un autre temps est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de biodiversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agrobiologie.
N° 866 : 11 juin 2021 - 18:41
Auteur : Pascal SUZANNE
Son avis : Défavorable
Voilà plusieurs années que ce projet est contesté par un grand nombre d'habitants des environ de Saint Clément de Rivière. Cette implantation va confisquer des terres agricoles qui sont aujourd'hui exploitées, la région proche est déjà suffisamment dotée de l'offre que propose ce projet, de plus une grande surface va encore être bétonnée ce qui, dans notre région on le sait, lors de fortes pluies de plus en plus fréquentes provoquera de nouvelles inondations et des coût conséquents importants qui devront être supportés par les citoyens. Non Montpellier n'a pas besoin de ce complexe, l'autorisation de cette immplantation pourrait créer de plus une concurrence dévastatrice pour les centres commerciaux environnants.
C'est un projet passéiste qui s'accroche à une conception du progrès par la consommation dont nous ne voulons plus.
N° 865 : 11 juin 2021 - 18:37
Auteur : Laurence BUDES
Son avis : Défavorable
Ce projet commercial dépendant de St Clément est préjudiciable aux commerces de proximité des autres communes alentours tels que le Boulidou les pépinières sur Saint-Clément (pépinière 1982, Route de Montferrier) – Il y a deja de nombreux centres commerciaux autour de la région géant Trifontaine (3 km à vol d'oiseau), et par Intermarché à St Gely , Géant casino à Grabels, etc.

La nuisance apportée par plus de 5 000 véhicules supplémentaires par jour en semaine, jusqu'à 8 500 le samedi sera insurmontable pour les riverains de la zone. Notre village ne sera plus un village mais un parking géant. De plus ceci va à l’encontre des objectifs des mesures visant à développer les déplacements alternatifs à la voiture individuelle., indispensable enjeu de santé publique.
Ainsi je m’oppose à l’OAP « Oxylane »
N° 864 : 11 juin 2021 - 18:36
Auteur : Bernard Canal
Son avis : Défavorable
Je ne comprends pas, alors que la ville de Montpellier est déjà largement pourvue en grandes surfaces commerciales et enseignes de sport, pourquoi on sacrifie des espaces naturels et des terres cultivables. Suivons l'avis de la Convention Citoyenne pour le climat : moratoire sur la création de nouvelles grandes surfaces commerciales dévoreuses de terres. Oui à une ceinture verte et nourricière autour de Montpellier.
N° 863 : 11 juin 2021 - 18:16
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis contre le projet Oxylane qui détruirait une zone verte et agricole.
La bétonisation va encore accentuer le risque d'inondation.
D'autre part, il y a suffisamment de bétonisation au sud de Montpellier , ce n'est pas souhaitable d'en rajouter au Nord.
N° 862 : 11 juin 2021 - 18:05
Auteur : Huguette Bardou
Son avis : Défavorable
Ce projet d’un autre temps est inacceptable, car il est destructeur et nuisible : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, destructeur de biodiversité, destructeur de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc.
Ce projet est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agrobiologie.
N° 861 : 11 juin 2021 - 17:33
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Vendre des articles outdoor pour le plein air et faire de l'occupation des sols bétonnante c'est un non sens, et incompatible.
Décathlon ne respecte ni l'environnement ni sa clientèle avide de ces espaces.
N° 860 : 11 juin 2021 - 17:12
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis contre ce projet qui va être destructeur de terres agricoles, d'espace naturel, de bio-diversité mais aussi générateur de pollutions. Il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique.
N° 859 : 11 juin 2021 - 17:10
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Après lecture des différents avis, je suis d'accord avec les nombreuses craintes (avis SOS Lez Environnement, communes de Grabels, Prades le lez et Montferrier sur lez). Je ne peux donc que donner un avis défavorable tant que le projet Oxylane sera rendu possible par le PLU.
N° 858 : 11 juin 2021 - 17:06
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
je ne comprends pas l'intérêt.
beaucoup de biodiversité sur ce site sera détruite
il y a déjà 3 décathlon à montpellier
N° 857 : 11 juin 2021 - 17:04
Auteur : Laura CHIARAVIGLIO
Son avis : Défavorable
Ce projet est inacceptable : il est destructeur de notre environnement, ce qui le rend in fine incompatible avec le respect qui est dû à ce dernier (et donc à nous-mêmes). N'oublions pas que les actes irréfléchis comportent de lourdes conséquences pour notre présent sur la planète, sans parler des générations à venir... que je plains sincèrement...
Soyons tou(te)s concerné(e)s ! Merci au collectif Oxygène !
N° 856 : 11 juin 2021 - 16:57
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Comme l'a déjà indiqué le collectif Oxygène (que je soutiens et remercie pour son investissement), ce projet est inacceptable : il est destructeur de l'environnement (dont nous devrions tous se sentir faire partie !) et incompatible avec les valeurs de respect envers ce dernier. Tou(te)s concerné(e)s !!
N° 855 : 11 juin 2021 - 16:57
Auteur : Sandra Le Bissonnais
Son avis : Défavorable
Je suis contre le projet Oxylane qui viendrait à détruire une zone verte et agricole, et contribuerait à l'artificialisation des sols sur un territoire déjà fortement soumis aux inondations de plus en plus fréquentes ces dernières années, et ce en amont de la ville de Montpellier elle même régulièrement sévèrement touchée.
N° 854 : 11 juin 2021 - 16:38
Auteur : Jacques Marzin
Son avis : Défavorable
Au moment où l'on prend collectivement conscience de l'urgence de la lutte contre le changement climatique, ce projet est anachronique. Des alternatives existent : densifier les zones commerciales existantes (on fait bien des immeubles pour les logements, pourquoi ne pas faire des centres commerciaux à étages (les mall anglosaxons) ?

Il est urgent de stopper artificialisation des terres agricoles ou naturelles.

Jacques Marzin
N° 853 : 11 juin 2021 - 16:24
Auteur : Monique Quissol
Son avis : Défavorable
Je suis opposée au projet oxylane car il s'agit de construire un centre commercial de plus qui va détruire un des rares paysages naturels et agricoles aux abords de Montpellier. Les enseignes qui vont occuper l'espace ne vont pas vraiment créer de nombreux emplois car cela va se faire au détriment de ceux existant déjà. Le secteur est bien pourvu en enseignes commerciales,qu'elles soient sportives ou de jardinage. La circulation routière va s'amplifier et la pollution va encore augmenter. Non à tout ce qui tend à remplacer la nature par du béton et à sacrifier notre équilibre écologique au nom de la société de consommation !
N° 852 : 11 juin 2021 - 16:19
Auteur : Simon Bulté
Son avis : Défavorable
Au regard de la nécessité de prioriser l'alimentation des populations environnantes plutôt que la diffusion d'un modèle commercial basé sur une occupation massive du foncier, je suis défavorable au projet.

Une attention toute particulière devrait être portée sur les modèles alternatifs proposés (projets agricoles avec vente direct notamment) qui permettent un développement raisonné de la zone en phase avec des besoins réels et l'impératif de résilience qui devrait prévaloir sur tous les nouveaux projets d'aménagement.
N° 851 : 11 juin 2021 - 16:18
Auteur : Arnaud BACCOU
Son avis : Défavorable
Ce projet est inutile car il existe déjà de nombreuses zones économiques a proximité ; de il sera implanté beaucoup trop proche de la zone naturelle pour que celle ci ne soit pas impactée.

J'ai vu une biche passer là-bas il y a peu de temps, je ne comprendrai pas qu'on décide de la bétonner.

La municipalité de Saint-Clement si elle permet ce projet devra assumer car le mécontentement à Montferrier comme a Saint Clement est profond.
N° 850 : 11 juin 2021 - 16:17
Cette observation a été classée comme doublon par le commissaire enquêteur.
N° 849 : 11 juin 2021 - 16:03
Auteur : Raymond GIMILIO
Son avis : Défavorable
A qui de droit.

Bonsour,

Ce projet a reçu à plusieurs reprises des avis défavorable. Je m'oppose à la bétonisation et à l'imperméabilisation de sols à vocation agricole au nord de Montpellier.

Il ne manque pas de grandes surfaces au sud de Montpellier. Pourquoi en rajouter d'autres au nord !

Salutations distinguées.
N° 848 : 11 juin 2021 - 16:00
Auteur : Bruno Oury
Son avis : Défavorable
Le projet Oxylane d'installation d'une grande surface commerciale ne répond à aucun besoin de développement commercial. Pour preuve, le très grand magasin Décathlon de la zone Odysseum, est loin d'être débordé par la clientèle en dehors des périodes de restriction liée aux mesures prises pour lutter contre la pandémie Covid-19. En effet, force est de constater que l'offre commerciale sur les zones d'activités aux alentours de l'agglomération de Montpellier est supérieure aux besoins de la population. Du constat de leur dirigeant, les entreprises concernées sont en limite de rentabilité. L'extension d'une nouvelle zone où qu'elle soit, aggraverait la survie économique d'entreprises commerciales de tout domaine dont l'alimentaire, l'habillement, le bricolage, l'ameublement et la décoration des intérieurs et extérieurs. Par ailleurs, leur multiplication continuera à mettre en péril, l'installation, le maintien et le développement des commerces de proximité des centre-villes des communes de l'agglomération.
Le projet Oxylane se traduit aussi par une emprise sur les zones agricoles ou naturelles. Deux conséquences impactantes : perte de surfaces agricoles potentielles ou effectives, imperméabilisation des sols, destruction de biotopes. Pour rappel, l'agglomération de Montpellier a été confrontée jusque dans les années 90, à des inondations importantes dans divers secteurs, notamment jusqu'à son centre-ville. La bétonisation des espaces a clairement été identifiée comme la principale cause de ces phénomènes récurrents lors des épisodes cévenoles de l'automne. L'agglomération a investi et procédé à de lourds travaux d'aménagement visant à tempérer les conséquences de ces épisodes, notamment sur le Verdanson et en installant ou modifiant les collecteurs d'eau pluviale sur tout le territoire de l'agglomération, y compris sur les communes de la périphérie. Il convient donc de limiter la bétonisation des zones de la périphérie et à l'intérieur de l'agglomération au regard de cet historique.
Il s'avère aussi que le projet Oxylane concerne une zone propice au maintien de la biodiversité. Il a été montré et déjà reconnu par l'État qu'il porterait atteinte à la préservation de cette biodiversité, notamment vis-à-vis d'espèces animales et végétales protégées. En 2021, il serait irresponsable de donner suite à un tel projet en toute connaissance des causes, à un moment où la communauté nationale prend conscience de la nécessité de limiter notre emprise sur les milieux naturels, à l'origine notamment du réchauffement global.
A ce sujet, il faut aussi noter qu'exceptée les zones commerciales de Boirargues-Lattes et Odysseum, toutes les autres zones commerciales ne sont pas desservies par les transports en commun. Précisons pour autant que ces modes de mobilité ne sont pas non plus adaptés au transport de charges lourdes et/ou encombrantes de ces zones vers les domiciles intra-communaux.
Les impacts attendus et non supposés du projet Oxylane vont donc à l'encontre aujourd'hui de ce type d'installation en périphérie des agglomérations. La sagesse nous conduit donc à renoncer à de tels projets probablement voués à l'échec, de toute façon, du point de vue économique. Autant ne pas tenter l'irréversible dont le coût écologique devra à nouveau être supporté par les futures générations.
N° 847 : 11 juin 2021 - 15:40
Auteur : anonyme
Son avis : Ne se prononce pas
Ce projet est inutile et écologiquement irresponsable.
N° 846 : 11 juin 2021 - 15:36
Auteur : Frédéric Certain
Son avis : Défavorable
Le projet Oxylane est incompatible avec les objectifs de transition écologique qui doit nous permettre de lutter contre le changement climatique, la défense de la biodiversité et assurer le maintien et le développement de terres agricoles à proximité de l'agglomération de Montpellier.
N° 845 : 11 juin 2021 - 15:32
Auteur : Etienne Guyonnet
Organisation : FLNC
Son avis : Défavorable
La zone Oxylane est en contradiction avec de nombreux points du PADD tels que :
– Modérer la consommation d’espaces agricoles, naturels et forestiers;
– Préserver et conforter l’activité agricole;
– Favoriser le maintien et le développement des commerces et services de proximité; – Préserver les milieux naturels d’intérêt;
– Préserver les lignes de force du paysage et les grandes perspectives visuelles;
– Préserver et mettre en valeur l’architecture traditionnelle locale ainsi que les éléments de patrimoine bâti et le « petit patrimoine »;
– Prendre en compte les risques d’inondation;
– Améliorer la qualité de l’air et lutter contre les gaz à effet de serre et les pollutions
N° 844 : 11 juin 2021 - 15:25
Auteur : Raphaël Berthelot
Son avis : Défavorable
De l oxygène pas de l oxylane

Ne pas agir c est être complice de cette exploitation des terres agricoles. Stop à la consommation à outrance.

Justice pour Casti
N° 843 : 11 juin 2021 - 15:24
Auteur : Isabelle MANAC.h
Son avis : Défavorable
Je suis contre le projet Oxylane et aménagement d'une zone commerciale pour les raisons suivantes:
- bétonnage d'une zone agricole sur un territoire qui ne compte pas beaucoup de terres fertiles
- il existe déjà suffisamment de zones commerciales de ce type sur St clement et ses environs ,
- les commerces en projet viennent directement concurrencer des commerces indépendants de centre bourg qui animent le cœur des villages
- la création de cette zone et des voies d'accès qu'elles nécessitent vont venir compliquer la circulation sur l'axe routier permettant d'accéder aux villages de St Clement et de Montferrier.
N° 842 : 11 juin 2021 - 15:23
Auteur : Igor DAVIN
Son avis : Défavorable
Bonjour,
Tout le monde est désormais conscient du changement climatique et de la 6e extinction de masse, tous deux liés à l'Homme.
A l'heure où tout le monde devrait lutter pour la sobriété et le rapprochement à la Nature, c'est une aberration de voir encore des projets comme celui-ci être défendus.
Tout le monde sait que ce projet nuit à la faune, la flore, à la Terre et donc, indirectement à tous les humains.
Les seuls bénéfices de ce projet seront les retombées financières dans la poche de personnes peu scrupuleuses, qui préfèrent l'argent à la vie, l'immédiateté au long terme, le béton à la biodiversité.
Pour nous, pour nos enfants, pour le Vivant, ce projet doit être stoppé.
N° 841 : 11 juin 2021 - 15:21
Auteur : Brigitte GUIBERT
Son avis : Défavorable
Bonjour,
Concernant ce projet, il me semble qu'il est d'un autre temps, tout simplement. Il a été développé nombre de zones commerciales démesurées en périphérie des villes, et que constate-t-on désormais, en particulier depuis la crise sanitaire, les acheteurs choisissent de plus en plus des commerces à taille humaine et privilégient l'artisanal, le local, l'engagement, la relation directe.
Par ailleurs, nous avons à ce stade, davantage besoin d'un équilibre terres agraires-espaces urbanisés : trop de terre cultivable finit sous le béton des constructions et des routes. Il faut ré-inverser le rapport production-consommation.
Et enfin, laisser place à la nature, et aux espèces qui y vivent, sans voir partout la rentabilité et le rendement. Juste laisser être le vivant comme ce biotope dont nous sommes une partie, et non les maîtres.
Mme Guibert. Guzargues
N° 840 : 11 juin 2021 - 15:15
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Stop à l'urbanisation! Protégeons nos terres et la biodiversité. On a assez de zones commerciales !
N° 839 : 11 juin 2021 - 15:06
Auteur : Renée DELPECH née GRAVES
Son avis : Défavorable
Le projet Oxylane est anti-écologique. Il détruirait une surface agricole. Il entraînerait une augmentation de la circulation automobile, notamment à Montferrier sur Lez. Il est inutile car plusieurs centres de ce type existent déjà en périphérie de Montpellier
N° 838 : 11 juin 2021 - 15:01
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis contre le fait de betonner un coin de nature aux portes de Montpellier !
Il y a déjà de nombreux commerces, centres commerciaux présents. Ce projet peut avoir lieu dans un de ces endroits plutôt que de trouver un coin de nature à betonner !
N° 837 : 11 juin 2021 - 14:51
Auteur : Jean Cartellier
Son avis : Défavorable
Le maintien de l’OAP «Oxylane» (qui s’appelait OAP «Le Campus» dans le précédentprojet) est très mauvais : L'OAP est en contradiction avec l’objectif de «modération de la consommation d’espaces agricoles». Sa réalisation ferait disparaître irrémédiablement 17ha de terres agricoles sur les 20ha qu’elle comporte actuellement. Cette consommation est excessive, surtout dans le contexte actuel de crise environnementale majeure, et il n’est pas admissible que les efforts réels consentis pour les extensions urbaines consacrées à l’habitat soient ainsi contredits par cette extension urbaine au profit d’intérêts commerciaux sans rapport avec les véritables besoins de la commune.
N° 836 : 11 juin 2021 - 14:45
Auteur : Amélie Labbé
Son avis : Défavorable
Bonjour,
Je suis contre le projet Oxylane car je trouve important de préserver des espaces naturels et agricoles. Surtout que l'offre commerciale est largement suffisante autour de Montpellier.
N° 835 : 11 juin 2021 - 14:39
Auteur : Jacques DELPECH
Son avis : Défavorable
Le projet Oxilane est non seulement inutile car il existe déjà assez de centre de ce type à Montpellier et sa périphérie mais il est aussi anti-écologique, destructeur de surfaces agricoles, générateur de pollution et d'augmentation de la circulation automobile, notamment à Montferrier avec ses voies étroites et la proximité de l'école.
N° 834 : 11 juin 2021 - 14:32
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis défavorable à ce projet et à l'urbanisation de nouveaux espaces naturels, qui ont déjà été fortement empiétés.
N° 833 : 11 juin 2021 - 14:23
Auteur : Richard Trembley
Son avis : Défavorable
Bonjour,
Ce projet d’un autre temps est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie.
Cordialement
N° 832 : 11 juin 2021 - 14:20
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis contre la destruction des quelques espaces naturels qu'ils nous restent pour vivre
N° 831 : 11 juin 2021 - 14:12
Auteur : Carla Baret
Organisation : Nul
Son avis : Défavorable
Ce serait un énième désastre écologique
N° 830 : 11 juin 2021 - 13:57
Cette observation a été classée comme doublon par le commissaire enquêteur.
N° 829 : 11 juin 2021 - 13:57
Auteur : Ariele BENEZET
Organisation : BENEZET
Son avis : Défavorable
Bonjour,

Je m'oppose au projet DECATHLON sur Saint Clément de Riviere car j'estime qu'il n'apporte que la destruction de l'Ecosysteme alors qu'il existe suffisamment de centres commerciaux à et autour de Saint Clément.
Je vous renvoie à l'Avis de l'Association agréée SOS LEZ ENVIRONNEMENT qui est parfaitement pertinent pour démontrer que le projet est disproportionné et absolument pas nécessaire à la vie de nos communes de Saint Clément et celles limitrophes!

Je compte sur vous , Monsieur l'enquêteur, pour rejeter cette menace de " tout béton"
N° 828 : 11 juin 2021 - 13:51
Auteur : Stéphanie Darrou
Son avis : Défavorable
Je suis contre le projet oxylane afin de préserver la nature et parce que l'offre en magasins de sport est largement suffisante autour de Montpellier
N° 827 : 11 juin 2021 - 13:38
Auteur : Catherine RAFFALLI
Son avis : Défavorable
Madame, Monsieur,
Je participe à l’enquête publique pour émettre un avis défavorable au projet Oxylane pour les raisons suivantes :
- La préservation de la biodiversité est essentielle à la survie de l’humanité. En détruisant la biodiversité se trouvant sur ce lieu, nous hypothéquons l’avenir des générations futures.
- Les dérèglements climatiques provoquent des inondations qui ne sont pas compatibles avec l’artificialisation des sols. Les mesures envisagées dans ce projet pour lutter contre les inondations sont insuffisantes.
- La commune de Saint-Clément-de-Rivière et les communes environnantes ne sont pas dans une situation de désert commercial. Dans l’agglomération de Montpellier, la croissance des surfaces commerciales est beaucoup plus importante que la croissance de la population (cf rapport de l’ADFC – octobre 2019). Je ne vois donc pas l’intérêt de créer à nouveau un complexe commercial.
Nous devons sortir de notre vision court-termiste qui n’a pour but que de satisfaire des intérêts financiers privés au détriment de l’intérêt général et de l’avenir des générations futures. Il n’y a pas d’un côté les humains et de l’autre, l’environnement. Nous formons un tout. Sans la biodiversité, nous ne pourrons pas survivre.
En vous remerciant par avance pour la prise en compte de mes remarques,
Bien à vous,
Catherine Raffalli
N° 826 : 11 juin 2021 - 13:35
Auteur : Hervé Hugot
Son avis : Défavorable
Créer sur un space naturel qui ne demande rien a personne, des zones d'achalandise qui existent déjà en surnombre dans le secteur par des gens qui n'habitent surement pas ici, faire venir du monde avec des véhicules motorisés
pour une opération immobilière certainement très juteuse pour leurs promoteurs. C'est un projet destructeur et inutile seulement motivé par le profit sur le dos de la nature, des populations environnantes, du contribuable, en véhiculant de fausses valeurs. Même protagoniste que le triangle de Gonesse décidément ce monsieur du nord en veut beaucoup à la nature.
N° 825 : 11 juin 2021 - 13:30
Auteur : Claire Durot
Son avis : Défavorable
Le projet de PLU de Saint-Clément-de-Rivière s’inscrit, sur bien des aspects, dans des perspectives
innovantes, que cet avis reconnaît à leur juste valeur. Malheureusement, comme il a été montré à
plusieurs reprises, l’OAP « Oxylane » s'inscrit en contradiction manifeste avec plusieurs objectifs
vertueux du projet de PLU et nous empêche de donner un avis favorable. Dans la période où nous
nous trouvons, l'urgence climatique et les menaces pesant sur l'alimentation se placent au centre de
nos préoccupations, comme le soulignent de nombreux scientifiques et experts, et même les pouvoirs
publics jusqu’au plus haut sommet de l’État. Dans ces conditions, rien ne peut plus justifier que cette
OAP, issue d'une vision aujourd'hui dépassée, puisse encore être inscrite dans le PLU. En renonçant
à cette OAP « quoiqu’il en coûte », la commune de Saint-Clément-de-Rivière se montrerait
exemplaire et serait approuvée par nombre de citoyennes, de citoyens, d’organisations
institutionnelles ou associatives, de collectivités, etc., solidaires de cette démarche.
N° 824 : 11 juin 2021 - 13:28
Auteur : Emmanuelle Van Corven
Son avis : Défavorable
Ce projet d’un autre temps est écocide : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’Urgence Climatique et complètement inutile en favorisant la sur-consommation.
Comment nos élus peuvent-ils encore défendre des projets nuisibles à la Terre et à l'Humain?
N° 823 : 11 juin 2021 - 13:19
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Ce projet me semble inutile et inapproprié. Je préfère que l on sauvegarde les terres agricoles.
Dans quel monde vivront nos enfants avec des grandes enseignes à tous les coins de rue.
S inclus plaît penser à vos enfants et petits-enfants!!!
N° 822 : 11 juin 2021 - 13:14
Auteur : Gulot Olivia
Son avis : Défavorable
Je suis contre le maintien du projet Oxylane dans le PLU
Ce projet d’un autre temps est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie.
N° 821 : 11 juin 2021 - 13:03
Auteur : Sylvie Hart
Son avis : Défavorable
Je m'oppose à la suppression de terrains agricoles. Je m'oppose à la création d'une nouvelle zone commerciale,il en existe déjà beaucoup.
Je suis en parfait accord avec les positions de l'association SOS Lez Environnement. Inutile de recopier ici les arguments mis en avant par cette association, que je partage.
N° 820 : 11 juin 2021 - 12:49
Auteur : Emmanuel calatayud
Son avis : Défavorable
destruction de l'ecosysteme et de la biodiversité. artificialisation des sols...developpez et adaptez ce qui existe déjà!
N° 819 : 11 juin 2021 - 12:47
Auteur : Bruno Manach
Son avis : Défavorable
Avis défavorable sur ce projet Oxylane
Inutile car déjà beaucoup de zones commerciales sur l'agglomération de Montpellier
Nuisible pour le commerce indépendant
Consomme de la terre agricole
Va créer des problèmes de circulation pour accès saint clement et montferrier
N° 818 : 11 juin 2021 - 12:47
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis opposé à ce projet qui n'apporte(ra) aucune plus-value concrète au cadre de vie et aux ressources des habitants du territoire, (St Clément et des communes voisines). La construction de ce projet, dans la veine d'un greenwashing bien huilé, n'est pas souhaitable. Au contraire, ce projet apportera son lot de nuisances, sur le long terme. Parmi les conséquences néfastes à attendre (et connues de l'expérience d'autres projets similaires autour de Montpellier ou ailleurs en France) est d'accentuer le trafic automobile dans cette partie nord de la zone d'influence montpelliéraine. Les objectifs déclarés à l'échelle nationale comme régionale d'artificialisation zéro vont clairement à l'encontre de l'idée même de ce projet. De plus, avons-nous réellement besoin d'une nouvelle surface de commerce de ce genre? NON. Cette époque et manière de consommer et de jeter (les terres en font partie) doit être révolu avec du courage politique et une implication citoyenne forte(ce que j'essaie de faire à ma mesure).
La priorité partout (et en particulier pour cet espace) doit être de préserver les terres agricoles et fertiles, et de les valoriser éventuellement dans des projets ancrés dans la transition écologique de nos territoires métropolitains qui fassent mieux vivre ses habitants (création d'emploi, fourniture de produits alimentaires de qualité et d'espaces verts...) et proposer un cadre de travail sain aux acteurs économiques. Trouvons ensemble d'autres sources de diversification et de création de richesses dans nos territoires, en concertation avec toutes les parties prenantes.
Merci d'avance pour votre écoute et vision au-delà du court terme.
N° 817 : 11 juin 2021 - 12:32
Cette observation a été classée comme doublon par le commissaire enquêteur.
N° 816 : 11 juin 2021 - 12:24
Auteur : Stephane Bonnassies
Son avis : Défavorable
Je suis défavorable à ce projet car nous n'avons pas besoin de centres commerciaux supplémentaires. Nous avons besoin de verdure et nous avons l'obligation de conserver nos espaces verts.
N° 815 : 11 juin 2021 - 12:15
Auteur : Christopher Tasti
Son avis : Défavorable
Candidat moi-même aux dernières élections municipales de 2020 de la commune de Saint Clément de Rivière sur une liste électorale constituée sur le rejet du projet Oxylane, j'ai déjà à titre personnel et collectif à travers nos actions pour sensibiliser la population locale sur les problématiques liées à ce projet d'urbanisme commercial, oeuvré sur le terrain durant de longs mois de campagne pour promouvoir l'abandon de ce projet. C'est donc naturellement que je profite de cette enquête publique pour faire connaitre à nouveau mon opinion défavorable.

Le projet Oxylane est avant tout une aberration environnementale à l'endroit où ses promoteurs entendent le réaliser, en bétonnant en partie cette zone naturelle du nord de Montpellier, il va détruire le cadre de vie de nombreuses espèces animales et végétales constituant l'écosystème nécéssaire au maintien de la précieuse ceinture verte du nord de Montpellier. En plus d'être une atteinte à la nature et à la biodiversité locale, c'est un projet commercial basé sur la présence de grandes surfaces physiques, qui dans un contexte de concurrence désormais extreme avec le commerce en ligne sur certains types de produits ( articles de sports et loisirs ) ou d'autres concurrents historiques implantés sur la même zone, a peu de chance de devenir ou de rester viable à terme. Alors que la tendance générale dans ce secteur aujourd'hui tend plutôt à la réduction de la taille et du nombre de surfaces commerciales, que deviendront ces terres artificialisées en cas de très probable échec de rentabilité ?

Il y a en général très peu d'exemples de retour à la nature ensuite, c'est donc une perte définitive d'espaces naturels à laquelle il faut s'attendre. Une de plus. Est-ce que c'est bien le monde dans lequel les gens souhaitent vivre désormais ? Je n'en suis pas sûr.

Enfin, toutes les études démontrent que même si cette aventure commerciale ne durait qu'un temps, certaines enseignes spécialisées dans les produits de bouche présentes également dans le projet Oxylane auraient un impact fatal pour les petits commerces de proximité du centre des villages de Saint Clément et de Montferrier pour qui selon les experts, une simple baisse de chiffre d'affaires de 10% entraînerait des conséquences sur le maintien même de leur activité.

Pouvons-nous, dans ces petits villages du périurbain, nous passer de l'activité et du lien social entretenus au coeur de nos villages en grande partie par la présence de ces petits commerçants de proximité ?

Je ne suis par principe pas contre l'activité commerciale et les projets de grande distribution permettant parfois aux gens de profiter du bienfait de certaines économies d'échelles, mais devons-nous accepter de vivre dans un monde uniquement gouverné par ce genre de considération économique ?

Je ne le pense pas personnellement, dans la vie tout est affaire d'équilibre, si jusqu'à présent personne ne soulevait ce problème lié à l'équipement commercial de cette zone, c'est sans doute que la plupart y trouvait cet équilibre nécéssaire à leur vie quotidienne, entre bien-être et commodités. Si aujourd'hui ce projet gène autant, c'est qu'il vient probablement illégitimement perturber un équilibre que la plupart des habitants de la zone souhaite préserver.

Cordialement.
N° 814 : 11 juin 2021 - 12:06
Auteur : line ALEXANDRE
Son avis : Défavorable
Défavorable à ce projet. Assez de béton. Suffisamment de commerces aux alentours.
N° 813 : 11 juin 2021 - 12:06
Auteur : claude jahnich
Son avis : Défavorable
Aujourd'hui il faut absolument préserver les espaces agricoles en périphérie de Montpellier, la ceinture verte est indispensable. L'atmosphère et la pollution devient dramatique, arrêtons de bétonner, il y a déjà suffisamment de centre commerciaux aux alentours. Pensons un peu à nos enfants et petits enfants, laissons leur un peu d'espoir de vivre avec plus d'harmonie. L'urgence climatique devrait interdire un tel projet.
N° 812 : 11 juin 2021 - 12:03
Auteur : Isabelle Dangerfield
Son avis : Défavorable
Stop stop stop à la bétonisation. Totalement opposée à ce projet pour les raisons suivantes :
- il y a déjà suffisamment de centre commerciaux et d'espaces bétonnés
- préservation des terres agricoles ou d'espaces verts nécessaires
- maintien de la biodiversité nécessaires
« Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas. »
N° 811 : 11 juin 2021 - 11:53
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je crains que la construction de ce nouveau Centre commercial ne fasse qu'aggraver l'état de congestion automobile de la ville. Il est déjà risqué de prendre mon vélo pour me déplacé à travers la commune, si le nombre de véhicule devrait augmenter, cela limiterait fortement ma pratique de la bicyclette.
N° 810 : 11 juin 2021 - 11:43
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Encore un projet pour bétonner et consommer... Je suis consommateur des produits Decathlon ou Truffaut, lorsque j'ai besoin je me déplace dans les magasins existants pas utile d'en créer d'autres et de sacrifier des espaces naturels !
N° 809 : 11 juin 2021 - 11:37
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Totalement opposée à ce projet pour les raisons suivantes :
- il y a déjà suffisamment de centre commerciaux et d'espaces bétonnés
- préservation des terres agricoles ou d'espaces verts nécessaires
- maintien de la biodiversité nécessaires
Ce projet va à l'encontre des politiques actuelles de protection de l'environnement qui essaient de se mettre en place.
N° 808 : 11 juin 2021 - 11:36
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Stop à la bétonisation des sols !
N° 807 : 11 juin 2021 - 11:35
Auteur : Virginie Leux
Son avis : Défavorable
Ce projet va à l'encontre de l'urgence et la nécessité de préserver l'environnement et la biodiversité. Je suis une habitante du Pic saint loup et je souhaite un autre projet pour ce beau territoire qui valorise les ressources naturelles, les activités respectueuses de l'environnement. Un centre commercial, l'offre est déjà abondante et les commerces de proximité répondent à tous les besoins. Ce projet va générer des déplacements, de la pollution, l'encombrement des routes. Inutile et dangereux.
N° 806 : 11 juin 2021 - 11:33
Auteur : Pascal Forbin
Son avis : Défavorable
Ce projet datant de plusieurs années a été systématiquement combattu par un ensemble de personnes, militantes associatives , habitants ...
En raison d'abord de l'inutilité de ces constructions commerciales dont la région n'a absolument pas besoin. Mais aussi en raison de la destruction de terres agricoles, de la biodiversité, du renforcement du dérèglement climatique qu'il entraine
Il faut donc absolument stopper ce projet;
N° 805 : 11 juin 2021 - 11:33
Auteur : Charlotte Ricaud
Organisation : CREALEAD-CharlottEco
Son avis : Défavorable
projet inutile et qui va clairement à l'encontre de tout le travail concerté effectué par de nombreuses personnes pour conserver la dynamique des écosystèmes en bonne santé
N° 804 : 11 juin 2021 - 11:22
Auteur : Anne FOURCADIER
Son avis : Défavorable
Stop béton, stop consommation, stop véhicules, stop pollution.
Laissez nous du vert
N° 803 : 11 juin 2021 - 11:20
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Ce projet est désuet, imaginé il y a longtemps, il ne répond plus aux besoins et n'est plus en phase avec les grand enjeux sociétaux du 21ème siècle
N° 802 : 11 juin 2021 - 11:12
Auteur : Marion Danton
Son avis : Défavorable
Je ne pense pas nécessaire de construire un énième centre commercial de grande ampleur en zone péri-urbaine, alors même qu'il en existe un tout proche à Odysseum. L'urgence climatique impose de préserver les terres agricoles et de ne pas favoriser des déplacements automobiles polluants.
N° 801 : 11 juin 2021 - 11:04
Auteur : Martin-Blangy Soline
Son avis : Défavorable
Je suis opposée au projet de la commune principalement à cause du projet Oxylane dans le PLU.
Le projet a pour effet d'urbaniser des terres agricoles dans un contexte où nous savons qu'il faut éviter de bétonner de nouveaux espaces, et qu'il vaudrait mieux valoriser les espaces urbanisés actuels. Le modèle commercial prévu pour cette zone n’est plus adapté au regard des nouveaux modes de vie et de consommation. Le projet a un impact environnemental fort sur diverses espèces protégées et sur l'utilisation de terres agricoles. Le projet engendre une imperméabilisation des sols affectant l’écoulement naturel des eaux pluviales du bassin versant dans une zone proche de zones urbaines déjà fortement exposées aux risques d'inondations.
N° 800 : 11 juin 2021 - 11:01
Auteur : Rémi Stoquart
Son avis : Défavorable
Faire disparaître des terres agricoles dans le contexte actuel ne semble pas justifié. Ce projet à vocation commerciale fait déjà doublon avec beaucoup de zones identiques dans la région. En tant qu'urbaniste, l'urgence climatique et les menaces pesant sur l'alimentation se placent au centre de mes préoccupations. Dans ces conditions, rien ne peut plus justifiner que cettreOAP, issue d'une vision aujourd'hui dépassée, puisse encore être inscrite dans le PLU
N° 799 : 11 juin 2021 - 10:50
Auteur : André VAYSSE
Son avis : Défavorable
Je suis opposé au projet Oxylane pour qu'on arrête enfin de bétonner la planète. La biodiversité doit être défendue pour la santé de tous.
La qualité de l’air que j'ai été heureux de trouver ici il y a 17ans suite à ma mutation depuis Toulouse est déjà bien dégradée depuis et je songe encore à m'éloigner de cette pollution.

Nous n’héritons pas de cette terre, nous l'empruntons à nos enfants. Proposer encore aux gens de la consommation pour le profit de quelques-uns est un manque de courage politique, une illusion qui va encore et toujours dans le mur. Il est urgent de se recentrer sur l’essentiel et d'écarter le futile. Des magasins de sport de taille modeste peuvent très bien s'implanter dans les zones existantes et seraient suffisants.

Je pense plus adapté de chercher ailleurs de quoi occuper la population tout en leur faisant plaisir. Par exemple des parcs et jardins ou les gens pourraient venir se ressourcer près de la nature, retrouver calme et repos. Cela ferait le bonheur des enfants et des personnes âgées. Mais il faut du courage politique pour cela.
Les responsables qui prendraient ce genre de décisions pourraient bien séduire beaucoup de personnes.

Les déclarations politiques vertueuses pour l’avenir y trouveraient du sens, le projet Oxylane va à leur encontre.
N° 798 : 11 juin 2021 - 10:46
Auteur : JEAN-LOUIS FELLOUS
Son avis : Défavorable
Je suis opposé à ce projet pour plusieurs raisons :
- il existe déjà un grand nombre de centres commerciaux dans le voisinage, dont le Centre Commercial géant Trifontaine sur la commune de Saint-Clément de Rivière ;
- plusieurs magasins Decathlon sont accessibles en quelques minutes de voiture ou par le tramway ;
- les terrains agricoles se raréfient et permettent de répondre à plusieurs besoins :
- production alimentaire de proximité, un besoin rendu particulièrement évident dans la pandémie en cours ;
- protection de la biodiversité, menacée par l'artificialisation des sols ;
- lutte contre le changement climatique, favorisée par l'absorption de carbone par la végétation ;
- il y a lieu de préserver les espaces naturels indispensables au développement humain et à la pureté de l'air, menacée par les transports de marchandises comme par la circulation périurbaine attirée et multipliée par les centres commerciaux tes que celui proposé, dont l'utilité n'est pas démontrée ;
- la construction d'un centre commercial s'accompagne de nuisances sonores temporaires (bruit lié à la circulation d'engins de chantier) et durables (afflux de véhicules de livraison et de chalandise) et de nuisances visuelles durables (panneaux publicitaires, destruction du paysage).
Pour toutes ces raisons brièvement résumées, je demande l'abandon de ce projet néfaste, en tant que citoyen résidant dans commune limitrophe, entant que conseiller municipal de cette commune, et en tant qu'expert de réputation internationale des questions scientifiques du climat et de la protection de l'environnement.
N° 797 : 11 juin 2021 - 10:42
Auteur : Michel Poirisse
Son avis : Défavorable
Je pense qu il est important de préserver une zone agricole et des espaces verts autour d'une ville comme Montpellier. De plus, il est prefereable de favoriser les petits commmerces locaux plutot que ces grandes chaines déjà accessibles par ailleurs et qui pourraient s'implanter dans des zones deja bétonnées.
N° 796 : 11 juin 2021 - 10:42
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Bonjour,
Ayant deux enfants en bas âge, j’aurais aimé imaginer un avenir un peu plus optimiste pour eux qu’un monde bétonné avec des constructions absolument non indispensables, car déjà existante dans une distance raisonnable. Il semble aberrant que de telles idées puissent encore émerger sachant l’urgence écologique que nous ne pouvons pas nier actuellement ..
Je parle en mon nom et ceux de mes proches, pas de pensées hippies à l’horizon, nous sommes dans mon entourage pour la plupart tous soignants, et consternés qu’une vision à plus long terme ne soit pas portée par nos représentants. Il faut absolument maintenir ces zones et les préserver, il en va du bon sens. Je remercie ceux qui, pendant que nos sommes dans nos bureaux et affairés à nos petites activités, se battent pour des valeurs et un avenir un peu plus radieux que ce qui se profile.
Cordialement.
N° 795 : 11 juin 2021 - 10:39
Auteur : Gérard LOISEAU
Organisation : SupAgro
Son avis : Défavorable
Bonjour, ce projet initié depuis longtemps ne correspond plus du tout aux objectifs initiaux. Il remet gravement en cause les décisions gouvernementales sur l'artificialisation des sols cultivables et la préservation, sur l’environnement avec un afflux de véhicules et la protection de l'eau et des espèces animales et végétales. Enfin, l’intérêt économique est nul du point de vue de la création d'emplois et de la distribution d'aliments produits localement.
N° 794 : 11 juin 2021 - 10:36
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Les terres agricoles sont plus importantes qu'un Décathlon ou tout autre commerce
N° 793 : 11 juin 2021 - 10:34
Auteur : Martine Fellous
Son avis : Défavorable
Compte-tenu qu'il existe déjà tous les magasins et centres commerciaux nécessaires à proximité, compte-tenu également qu'il faut cesser au maximum de remplacer les espaces naturels par des espaces "bétonnés" pour que la biodiversité (qui ne cesse de décroître et qui nous est si utile) soit sauvegardée pour nous, nos enfants et petits enfants à qui on laisse déjà une terre en piètre état. Donc inutile de la saccager davantage.
N° 792 : 11 juin 2021 - 10:30
Auteur : Isabelle Augé
Son avis : Défavorable
On trouve dans et autour de Montpellier suffisamment de zones commerciales et de boutiques Construire dans la zone choisie une grande surface et bétonner encore et encore ne va pas dans le bon sens. Je suis totalement opposée à ce projet.
N° 791 : 11 juin 2021 - 10:28
Auteur : Patrick Vendrin
Son avis : Défavorable
Il y a déjà bien assez de grandes surfaces commerciales correspondant à un modèle de consommation débridée de plus en plus dépassé. Il est plus que temps de changer de façons de produire, d'acheter, de vendre, de s'approvisionner ...et de redonner ou garder des espaces de nature et, ou de cultures biologiques pour l'approvisionnement immédiat des villes. Des espaces boisés séparant les villes entre elles.
N° 790 : 11 juin 2021 - 10:28
Auteur : Jean Loup Claret
Son avis : Défavorable
Le projet Oxylane est une aberration. 1) Il ne propose aucun service à la communauté qui ne soit déjà satisfait par d'autres installations proches, 2) sacrifie des terres agricoles et 3) détruit inutilement des réserves de biodiversité aux portes d'une ville en pleine extension. C'est un projet mal pensé, mal placé, et comme en témoignent les nombreuses protestations des locaux, mal accueilli. Il a au moins le mérite de soulever la question de l'urbanisme débordant et incontrôlé de l'agglomération de Montpellier, qui menace de plus en plus ce qui faisait son charme.
N° 789 : 11 juin 2021 - 10:26
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Projet à visée uniquement économique et dont l'implantation dans cette zone nord de Montpellier est clairement non indispensable. Zone en effet déjà bien "fournie" en centres commerciaux et loisirs...

Par ailleurs, un risque de dénaturation et de pollution du site est incontestable.
N° 788 : 11 juin 2021 - 10:24
Auteur : Jean -louis THIERS
Son avis : Défavorable
Supprimer cet espace exceptionnel serait un désastre quelle beauté ce site
Dans ce monde où plus rien ne fonctionne normalement laissons la nature respirer
Les politiques nous asphyxient empêchons les de nous étouffer et de freiner leurs ambitions qui sont au détriment de l'être humain
N° 787 : 11 juin 2021 - 10:20
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis extrêmement défavorable à ce projet. Destruction de l'environnement, saturation de la circulation dans les villages alentours et pourquoi???
Ce projet n'apporte absolument rien.
N° 786 : 11 juin 2021 - 10:19
Auteur : Merryl ARNAL
Son avis : Défavorable
Bonjour, je suis défavorable au projet oxylane pour plusieurs raisons.

- le "rééquilibrage de l'offre" avancée par décathlon ne se justifie pas car purement commerciale, puisque des concurrents sont installé à Trifontaine et au centre commercial Bocaud. Le nord n'est pas lésé par l'absence de matériel pour pratiquer le sport de plein air.

- Les zones agricoles viennent à manquer, et les habitants de la couronne Nord de Montpellier sont plus sensibles à la production locale de son alimentation. Dans le contexte actuel de restriction de l'eau, et réchauffement climatique, ne serait il pas plus judicieux d'investir dans notre avenir ?

- on oublie trop souvent que des projets respectueux de l'environnement peuvent aussi être bénéfique financièrement et que le bien être de la population locale impacte aussi l'économie. Une fois ce projet accompli, ne verront nous pas la population recherchant justement la nature, le grand air, fuir cette zone? Ne verrons nous pas stress et affluence augmenter ? Si décathlon à besoin de ce projet, ce n'est pas nécessairement le cas de nos communes dont la population recherche la qualité de vie, non l'accès immédiat à des achats ponctuels.

- La destruction de ces zones agricoles contribuerait au morcellement des espaces naturels, déjà bien entamé. Les communes du Nord luttent déjà pour ramener faune et flore dans nos villages en retirant traitements pesticides et en maintenant des espaces forestiers en ville. A cette période charnière qui constitue notre époque, pourquoi ne pas investir sur un avenir nourricier à long terme plutôt que continuer à viser un apport uniquement financier? Pourquoi continuer sur un modèle capitaliste, sciant la branche sur laquelle nous sommes assis, nous coupant l'accès à nos ressources ?

-Dans ce contexte COVID et dans un futur post COVID, il faut faire place à la production locale, pourquoi dépendre de l'importation en masse qui est un luxe, que nous peinons à comprendre, inutile.

- pourquoi ne pas investir sur un terrain déjà bâtit, comme le 610 actuellement en construction à Jacou ?

J'espère que l'avenir sera en faveur de la nature et de notre santé.
N° 785 : 11 juin 2021 - 10:18
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Le maintient de l'OAP Oxylane dans le projet de PLU de Saint-Clément-de-Rivière est une aberration. La périphérie de Montpellier a besoin d'espaces non artificialisés. Les jeunes paysans porteurs de projets agro-écologiques peinent à trouver des terres agricoles, or ici 17 ha vont disparaitre. De plus, les risques liés au changement climatique (canicules, inondations) doivent nous alerter sur les dangers de l'artificialisation des sols et la nécessité absolue de maintenir des espaces végétalisés et des sols couverts. C'st pourquoi il faut reclasser la zone 1AU en zone agricole.
N° 784 : 11 juin 2021 - 10:16
Auteur : Eric Carroll
Organisation : EIC Consultancy
Son avis : Défavorable
Nous avons suffisamment de centres commerciaux autour de Montferrier sur Lez et suffisamment de zones bétonnées.
N° 783 : 11 juin 2021 - 10:16
Auteur : Adele Perez
Son avis : Défavorable
Ce projet d’un autre temps est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie.
N° 782 : 11 juin 2021 - 10:14
Auteur : blandine gauge
Son avis : Défavorable
Mesdames, Messieurs,
Je suis très défavorable au projet de PLU de Saint-Clément-de-Rivière. Celui-ci est en totale contradiction au Projet d’Aménagement et de Développement
Durable. Habitant à deux pas du site je suis opposée à cette nouvelle destruction de la biodiversité.
Recevez mes salutations distinguées.
Blandine Gauge
N° 781 : 11 juin 2021 - 10:13
Auteur : Myriam Pinson
Son avis : Défavorable
Un projet consternant.
N° 780 : 11 juin 2021 - 10:11
Auteur : Bruno Bonté
Son avis : Défavorable
St clément de rivière fait partie des villes où je pourrais venir m'installer. Si le projet se fait ou qu'il reste envisagé je ne viendrai pas.
N° 779 : 11 juin 2021 - 10:01
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis défavorable au maintien du projet de centre commercial “Oxylane” dans le PLU de la commune de Saint-Clément-de-Rivière. Ce projet induit des incidences trop importantes et va à l'encontre des objectifs nationaux de réduction d'artificialisation des sols.
N° 778 : 11 juin 2021 - 09:57
Auteur : Nadia LEBETTRE
Son avis : Défavorable
Je suis domiciliée à Montpellier et suis très sensible à tout ce qui touche l'environnement de cette grande ville. Par conséquent, le projet Oxylane me concerne aussi. Je suis très profondément opposée à ce projet d'installation d'un centre commercial qui va contribuer à saccager les espaces autour de la ville de Saint Clément et les autres communes environnantes. Pourquoi bétonner, détruire des espaces verts et agricoles, enlaidir l'espace avec d'affreux magasins/hangars standardisés, favoriser les déplacements des consommateurs en voiture, affaiblir le commerce de proximité à l'intérieur des centres-villes, et faire fi de toutes les mesures urgentes à prendre pour lutter contre le réchauffement climatique, la destruction de la bio-diversité, les ravages liés à la construction d'établissements commerciaux inutiles ?
Ne peut-on pas accepter de renoncer à ce projet dépassé et obsolète aux lendemains de la pandémie pour envisager un monde meilleur, soucieux de notre belle Nature, où les projets seraient orientés vers l'épanouissement des humains à travers les activités agricoles (pour une alimentation de proximité), les espaces vers (pour des promenades et détentes des familles), les activités culturelles (pour des organisations de spectacles, théâtres de verdure ambulants, festivités collectives ?), activités et lieux propices à la culture et au ressourcement, plutôt que de bâtir des "temples de la consommation" destinés à abrutir les consommateurs en les gavant d'objets matériels, générateurs de pollutions et d'illusions de source de bonheur ?
Soyez courageux, arrêtez ce projet, pensez une autre manière de vivre, pensez une autre manière de construire nos espaces, il est grand temps. Il est temps de considérer l'être humain comme un être pensant, sensible, cultivé, en lien avec la Nature, et non comme un consommateur addict à la seule activité d'acheter pour se croire heureux.
N° 777 : 11 juin 2021 - 09:52
Auteur : Frédéric Tarche
Son avis : Défavorable
Comment peut-on envisager de détruire des terres cultivées ainsi que des terres naturelles pour construire encore plus de ces lieux qui participent à l'augmentation de la pollution ( ici en incitant à la consommation) ?
N° 776 : 11 juin 2021 - 09:47
Auteur : Charlotte Martegoute
Son avis : Défavorable
Modérer la consommation d’espaces agricoles, naturels et forestiers;
– Préserver et conforter l’activité agricole;
– Favoriser le maintien et le développement des commerces et services de proximité; – Préserver les milieux naturels d’intérêt;
– Préserver les lignes de force du paysage et les grandes perspectives visuelles;
– Préserver et mettre en valeur l’architecture traditionnelle locale ainsi que les éléments de patrimoine bâti et le « petit patrimoine »;
– Prendre en compte les risques d’inondation;
– Améliorer la qualité de l’air et lutter contre les gaz à effet de serre et les pollutions,
etc.

Ce projet d’un autre temps est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie.
N° 775 : 11 juin 2021 - 09:45
Auteur : Anne Valois
Son avis : Défavorable
Le projet Oxylane va à l’encontre de la direction que nous devons prendre aujourd’hui pour transmettre à nos enfants une planète qui leur permette de vivre en harmonie : les terres agricoles péri-urbaines doivent être maintenues pour une agriculture de proximité, la biodiversité doit être défendue pour la santé de tous, les déplacements automobiles doivent être limités au maximum pour la qualité de l’air.
Ce projet ne me semble pas répondre à un besoin de la population de Saint Clément, mais plutôt à la recherche de profits toujours plus importants. Il engendrerait des déplacements massifs en voiture de personnes venues pour la seule consommation. Il sacrifierait des terres agricoles et repousserait la production plus à l’écart encore de la métropole. Il se déploierait sans égards pour la biodiversité locale.
Je pense qu’il est urgent de se recentrer sur l’essentiel. Nous ne devons pas sacrifier au profit immédiat et à la consommation effrénée la qualité de vie de nos descendants.
Pour ces raisons, je suis farouchement opposée au projet Oxylane qui va à l’encontre de toutes les déclarations politiques vertueuses pour l’avenir.
N° 774 : 11 juin 2021 - 09:45
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Contre le projet OXYLANE
N° 773 : 11 juin 2021 - 09:45
Auteur : Emilie Massart
Son avis : Défavorable
Je me prononce aujourd'hui contre la mise en oeuvre du projet Oxylane qui provoquerait la disparition irrémédiable de 17ha de terres agricoles.
Nous savons, dans le contexte actuel de crise environnementale majeure, que ces espaces non-artificialisés sont précieux, pour l'équilibre des sols et de la biodiversité.
De plus, ce projet commercial va déstabiliser le commerce de proximité, déjà fragilisé par le centre commercial géant Trifontaine (3 km à vol d'oiseau), et par les nombreux centres commerciaux déjà existants à proximité (moins de 5km): Intermarché et sa galerie à St Gely , Géant casino et sa galerie à Grabels
Ce projet serait responsable de plus de 5 000véhicules supplémentaires par jour en semaine, jusqu'à 8 500 le samedi (source :étude Décathlon pour la CDAC), ce qui augmenterait de façon non négligeable la pollution de l'air et sonore.
En somme, ce projet défigurerait le paysage, et les riverains se retrouveraient privé de cet espace de nature jusque là bien conservé.
N° 772 : 11 juin 2021 - 09:41
Auteur : Marin Bonnassies
Son avis : Défavorable
Bonjour,
J'habite à Montferrier-sur-Lez et je suis défavorable au projet Oxylane. Il y déjà le centre commercial Trifontaine à proximité et dans l'autre direction il y a toute la ville de Saint-Gely du Fesc avec son intermarché et ses nombreuses boutiques. Je pense que ce n'est pas necessaire et ca nuirait à la conservation des terres agricoles, de la campagne et du calme de la zone. L'augmentation du traffic dans la zone serait aussi un grand danger pour tous ceux qui se déplacent à vélo comme le font de nombreux enfants qui doivent aller à leur activités sportives qui sont des fois dans le village d'à côté. Il n'y a nulle besoin pour l'installation d'un Décathlon, d'un Truffaut et d'un O'Terra ici.
N° 771 : 11 juin 2021 - 09:35
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Ne sacrifions pas notre patrimoine naturel et agricole au profit de la surconsommation humaine. Nous ne manquons pas de magasins à Montpellier. Il est favorable de garder des terres agricoles à proximité des grandes agglomération afin de pouvoir privilégier les circuits courts et de garder une biodiversité afin de ralentir ce déclin d'extinction d'espèce.
N° 770 : 11 juin 2021 - 09:33
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je trouve qu’il y a assez de zone commerciale, notamment une très proche : Carrefour trifontaine
En plus du lien prévu il est préférable pour tout le monde de laisser des zones vertes
N° 769 : 11 juin 2021 - 09:28
Auteur : Eva Marion
Son avis : Défavorable
Bonjour,
je dépose cette observation car je tiens à m'opposer au projet d'OAP "OXYLANE".
Avant tout, cette OAP est en contradiction avec l’objectif de « modération de la consommation d’espaces agricoles ». Sa réalisation ferait disparaître irrémédiablement 17ha de terres agricoles ce qui n'est pas admissible, surtout dans le contexte actuel de crise environnementale majeure, et il n’est pas admissible que les efforts réels consentis pour les extensions urbaines consacrées à l’habitat soient ainsi contredits par cette extension urbaine au profit d’intérêts commerciaux sans rapport avec les véritables besoins de la commune.
A noter également que ce projet commercial déstabiliserait le commerce de proximité – à commencer par le secteur du Boulidou - déjà fragilisé par le centre commercial géant Trifontaine (3 km à vol d'oiseau), et par les nombreux centres commerciaux déjà existants à proximité (moins de 5km): Intermarché et sa galerie à St Gely , Géant casino et sa galerie à Grabels, etc. Il va aussi impacter fortement les pépinières déjà présentes sur Saint-Clément (pépinière 1982, Route de Montferrier).
Outre les espaces qui doivent être réglementairement préservés (zone Natura 2000, Espaces Naturels sensibles, zones humides), la mention des espaces naturels et agricoles des vallées alluviales du Lez et de la Lironde est pertinente. Cependant, là aussi, l’OAP Oxylane s’avère incompatible avec cet objectif. Son périmètre ne se situe pas "en bordure" de ce milieu naturel d'intérêt, mais au sein de celui-ci. En brisant sa continuité et en introduisant une grande zone 1AU, la réalisation de cette OAP contredirait totalement l’objectif affiché de « préserver strictement ces espaces à travers le zonage du PLU ».
Sans parler de la prise en compte des risques d'inondation accentué par l'artificialisation des sols.
Le maintien de cette OAP est injustifiable.
Merci de prendre en compte mon avis sur cette question.
N° 768 : 11 juin 2021 - 09:27
Auteur : Laurence Molina
Organisation : Particulier
Son avis : Défavorable
Bonjour
Je suis opposée au maintien du projet de centre commercial “Oxylane pour des raisons environnementales mais aussi économiques. Il existe déjà un centre commercial à peine à 1km avec des commerces et notamment des commerces de sport.
Cordialament
N° 767 : 11 juin 2021 - 09:23
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Ce projet d’un autre temps est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie.
N° 766 : 11 juin 2021 - 09:23
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Il faut arrêter à tout prix de détruire les sites naturels sous de faux prétextes.
N° 765 : 11 juin 2021 - 09:18
Auteur : JEAN-FRANCOIS PLANTEC
Son avis : Défavorable
Originaire de la Bretagne, j'ai du migrer vers la région Parisienne pour raisons professionnelles pendant 13 ans.
Installé sur l'agglomération de Montpellier depuis 20 ans, j'ai choisi le secteur du Nord Est de Montpellier pour sa qualité de vie et ses espaces verts.
Aujourd'hui, il faut arrêter cette urbanisation excessive et la création de zones commerciales au détriment de terres agricoles ou d'espaces naturels.
Il y a suffisamment de sites existants pour commercer.
STOP et NON à ce projet commercial qui n'a pas d'utilité indispensable.
OUI à la sanctuarisation de zones naturelles et à la préservation de notre environnement.
N° 764 : 11 juin 2021 - 09:17
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis totalement contre l'implantation de ce centre commercial dans cette zone agricole. N'y a til pas assez de bétons dans la région? Avez-vous déjà oublié toutes les crues et les inondations à cause de notre folie du béton partout?
Ca suffit, réfléchissons, le premier decathlon est à 15 minutes, c'est bien suffisant.
Un peu de bon sens dans les prises de décisions serait vraiment appréciée par vos enfants!
N° 763 : 11 juin 2021 - 09:14
Auteur : Bernard Simon
Organisation : Retraité
Son avis : Défavorable
Stop à la bétonisation des terres
N° 762 : 11 juin 2021 - 09:12
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
J'habite Montferrier-sur-Lez, travaille à Montpellier, et traverse donc tous les jours ce beau paysage.
Le projet Oxylane me semble scandaleux : l'urgence climatique impose de consommer au maximum des productions agricoles locales, de protéger la nature, d'éviter le ruissellement des eaux de pluie. Il me paraît donc fou de transformer ces belles terres agricoles, dans un beau paysage, en un centre commercial bétonné.
Ce centre serait d'ailleurs superflu puisqu'il en existent déjà d'autres à quelques kilomètres.
Ce projet apporterait-il à certains décideurs des compensations financières ? Je ne pourrais m'expliquer autrement qu'il puisse voir le jour à contre-courant de l'urgence écologique, reconnue aujourd'hui par la plupart des acteurs et partis politiques. Ce serait aller contre toutes les prises de position des pouvoirs politiques, jusqu'au sommet de l'Etat.
Bétonner la nature était une erreur. Continuer alors que l'on en voit les conséquences désastreuses serait une faute sans excuses.
N° 761 : 11 juin 2021 - 09:11
Auteur : Louis Cornette de Saint Cyr
Son avis : Défavorable
Projet inutile et écocidaire. Il est temps de revoir le modèle de développement et de cesser de bétonner à tout va !
N° 760 : 11 juin 2021 - 09:11
Auteur : Renaud Perez
Son avis : Défavorable
Au vu de l'état actuel de l’urgence climatique reconnue par tous il me semble absolument indispensable d'arrêter l’artificialisation des sols pour des projets non essentiels comme des centres commerciaux. Ce constat vaut d’autant plus si ce sont des terrains boisés ou cultivés situés autour de métropoles qui souffrent déjà de températures plus élevées et d’inondations.
N° 759 : 11 juin 2021 - 09:09
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Oxylane : La zone impactée est coincée entre deux grandes surfaces commerciales, celle de Saint-Gély-du-Fesc et celle de Saint-Clément-de-Rivière, totalisant plus de cinquante enseignes, et distantes d’environ trois kilomètres.
Ne serait-ce pas raisonnable de conserver cet espace naturel situé aux portes de Montpellier ?
A l’heure des magasins virtuels 3D, n’est-il pas urgent de freiner l’appétit sans borne des géants de la distribution internationale pour les terrains naturels ou agricoles ?
Quant à la création d’emplois locaux induite par le sacrifice écologique, elle n’est qu’illusion
(https://www.challenges.fr/economie/comment-1700-postes-ont-disparu-en-un-an-chez-decathlon-france_728339).
Devant la pertinence des arguments présentés par les opposants, on peut s’interroger sur l’acharnement de certains groupes à défendre ce projet nuisible. En dehors des grandes entreprises qui profiteraient directement de l’aménagement puis de l’exploitation du site, y aurait-il des intérêts locaux qui échapperaient au commun des mortels ?
N° 758 : 11 juin 2021 - 09:06
Auteur : Vincent Gensollen
Son avis : Défavorable
Construire de nouvelles zones commerciales et en abandonner d'autres est un non sens économique et écologique. Le modèle "commerces en périphérie, voiture, artificialisation des terres" est dépassé et néfaste pour tous (sauf pour les promoteurs et ceux qui profitent des retombées économiques des constructions).
La commune de Saint Clément de Rivière refuse de mutualiser les moyens avec la métropole de Montpellier, mais profite de sa proximité pour construire de nouveaux commerces en double.
N° 757 : 11 juin 2021 - 09:02
Auteur : Frédéric Stachurski
Son avis : Défavorable
J'habite Prades, et je passe régulièrement par Saint-Clément en revenant de Montpellier, notamment du quartier Euromédecine. Je suis d'autre part utilisateur de vélo (pour faire ce trajet, entre autres), mais pratique également le badminton et la voile. J'ai appris qu'un centre commercial avec un magasin Oxylane était projeté à Saint-Clément, près de la route de Saint-Gély et du quartier de Bissy. Bien que client des magasins de sport, je trouve absolument inutile la construction d'un nouveau centre commercial dans cette zone. Il y a déjà bien assez de magasins dans la région (Décathlon, Go Sport, Intersport...) et il est totalement inutile de détruire des zones naturelles pour en construire de nouveaux. Il convient au contraire de préserver toutes les zones vertes encore naturelles et de ne plus favoriser l'extension des zones artificialisées.
N° 756 : 11 juin 2021 - 08:59
Auteur : Sandrine Rodrigues
Son avis : Défavorable
Cet espace doit rester naturel pour préserver la biodiversite ou éventuellement être réservé à des exploitations agricoles biologiques.
N° 755 : 11 juin 2021 - 08:54
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Ce projet va défigurer nos paysages. Il existe en plus déjà une zone pour accueillir ce type de projet à st clement à côté de la grande surface carrefour.
N° 754 : 11 juin 2021 - 08:49
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Contre un projet qui est celui d'un autre siècle et à rebours des enjeux environnementaux de maintien de la biodiversité, des paysages, des terres agricoles, etc.
N° 753 : 11 juin 2021 - 08:45
Auteur : Veronique MACHERET-DOMERGUE
Son avis : Défavorable
Nous avons suffisamment de centres commerciaux mais pas assez de zones vertes pour garder une planète vivante et vivable pour nos enfants
N° 752 : 11 juin 2021 - 08:41
Auteur : Françoise Odoyer Roussel
Son avis : Défavorable
Dans la période où nous
nous trouvons, l'urgence climatique et les menaces pesant sur l'alimentation se placent au centre de
nos préoccupations, comme le soulignent de nombreux scientifiques et experts, et même les pouvoirs
publics jusqu’au plus haut sommet de l’État. Dans ces conditions, rien ne peut plus justifier que cette
OAP, issue d'une vision aujourd'hui dépassée, puisse encore être inscrite dans le PLU. En renonçant
à cette OAP « quoiqu’il en coûte », la commune de Saint-Clément-de-Rivière se montrerait
exemplaire et serait approuvée par nombre de citoyennes, de citoyens, d’organisations
institutionnelles ou associatives, de collectivités, etc., solidaires de cette démarche.
N° 751 : 11 juin 2021 - 08:35
Auteur : Isabelle Berry-Chikhaoui
Son avis : Défavorable
Le projet Oxylane est un projet daté qui est totalement à contresens des évolutions actuelles de l’urbanisme et d’une nécessaire transition vers un modèle d’aménagement plus respectueux de la nature et des hommes. Les crises climatique et sanitaire rendent impérieuse la nécessité de sortir d’une vision productiviste du développement des territoires et devraient amener à réinterroger la pertinence du projet Oxylane. Ce projet nie les enjeux de préservation de l’environnement à l’échelle locale et au-delà, il induira de nouvelles mobilités automobiles inutiles et polluantes, il nie les possibilités de développement d’une agriculture de proximité, il nie la valeur des paysages affectifs. Et sur un plan économique et financier, il est surtout utile pour les actionnaires de Decathlon. Ce projet daté doit être abandonné. (une habitante de Saint-Gély-du-Fesc)
N° 750 : 11 juin 2021 - 08:23
Auteur : Céline Maury-Moragues
Organisation : membre d'EauSecours34
Son avis : Défavorable
L'étalement urbain au détriment de terres arables participe des dommages irréversibles à l'environnement dont nous souffrons tous. L'incitation à la consommation par la multiplication de centres commerciaux y participe également. Donc nous devons refuser ce projet.
N° 749 : 11 juin 2021 - 08:22
Auteur : ANNE LARMET
Son avis : Défavorable
Ce projet d’un autre temps est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie.
N° 748 : 11 juin 2021 - 08:18
Auteur : Christiane THIEBAUT
Son avis : Défavorable
Il y a déjà suffisamment de magasins de sport (Trifontaine est à deux pas, Jacou...)
Sauvegarder des terres agricoles
Éviter l'impermeabilisation des sols
Éviter un afflux de circulation
Préserver cette zone verte aux abords de Montpellier, au lieu de délivrer un permis qui en entraînera d'autres, et une urbanisation par effet domino.
On en a assez de ces grandes surfaces. La consommation à tout prix n'est plus d'actualité, la sauvegarde des milieux naturels est désormais la priorité des priorités !
NON au projet Oxylane !!!
N° 747 : 11 juin 2021 - 08:18
Auteur : Dominique SAUVAT
Son avis : Défavorable
Je suis absolument contre le projet OXYLANE qui va défigurer le paysage avoisinant , éliminer des terres cultivées et générer un bruit considérable
sans parler d'une circulation accrue ( pollution ) et des commerces qui ne manqueraient pas de se greffer à proximité .
N° 746 : 11 juin 2021 - 08:14
Auteur : JULIEN GRANATA
Organisation : 1978
Son avis : Défavorable
Favorable à l'accueil de projets agro-écologiques ou respectueux de l'environnement, l'urgence climatique amène à repenser notre organisation et les collectivités devraient être motrices de projet novateurs.
N° 745 : 11 juin 2021 - 08:05
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je ne suis pas d'accord avec ce projet de no sens. Respectons et protégeons cette biodiversité, il est temps
N° 744 : 11 juin 2021 - 07:58
Auteur : dominique amey
Son avis : Défavorable
Stop à la bétonisation des sols, ça suffit.
N° 743 : 11 juin 2021 - 07:54
Auteur : Stéphanie ponseti
Son avis : Défavorable
non à l'artificialisation des terres agricoles
non à la pseudo Culture
N° 742 : 11 juin 2021 - 07:50
Auteur : René PLARD
Son avis : Défavorable
Ce projet d’un autre temps est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie.
N° 741 : 11 juin 2021 - 07:39
Auteur : Françoise PIN
Son avis : Défavorable
Ce projet est catastrophique car il détruira des terres agricoles, une bio diversité énorme, il va à l'encontre de la lutte contre le réchauffement climatique en enlevant encore des arbres, poumons de la planète, et sera source de pollution inutile,
Nous avons suffisamment de magasins et infrastructures, mais nous avons besoin des agriculteurs et de nous nourrir !!

Cordialement
Pin françoise
N° 740 : 11 juin 2021 - 07:36
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Non à ce projet qui va défigurer le paysage et’polluer.
N° 739 : 11 juin 2021 - 07:36
Auteur : Jean-Paul Bord
Son avis : Défavorable
impact de terres agricoles, impact paysager, renforcement de la circulation automobile, projet à abandonner
N° 738 : 11 juin 2021 - 07:30
Auteur : Cécile Poete
Son avis : Défavorable
Un centre commercial ne compensera jamais la disparition des terres agricoles qui nous nourrissent. Où vont s installer les jeunes agriculteurs ? Que fait on de la proximité producteur consommateur ?
J'ai bon espoir de voir de voir apparaître des agriculteurs citadins.
N° 737 : 11 juin 2021 - 07:30
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Ce projet est absurde à l'heure où l'on prend enfin conscience de l'importance de préserver la planète. Encore une histoire de gros sous...
N° 736 : 11 juin 2021 - 07:29
Auteur : Catherine PUECH
Son avis : Défavorable
Je suis affectivement attachée à St Clément, lieu de dernière résidence de ma mère et c’est à ce titre que je vous transmets cette observation. Le projet de bâtir des immeubles en place d’un espace boisé (zone 1AU du PLU 2021) à l’entrée du village va à l’encontre de ce que le même PLU énonce quant à son intention de préservation de l’environnement et de promotion qualitative de son urbanisation. Aux impactes écologiques certains d’un tel programme immobilier s’ajoutent une dégradation majeure du cadre de vie des riverains qui ont fait le choix de vivre à St Clément pour ce que ce village représentait en terme de qualité de vie déclinée entre des espaces boisés dont on ne peut ignorer aujourd’hui l’importance à y accorder et un art de vivre souligné par sa volonté de ne pas intégrer l’Agglo. St Clément affichait alors sa détermination à rester authentique aux portes de Montpellier. N’est-il pas temps de résister aux sirènes des capitaux privés qui tentent de trouver là une voie d’expansion ? Parce que ce projet est tout autant nocif qu’inutile, je contribue par cette observation à m’opposer à sa réalisation.
N° 735 : 11 juin 2021 - 07:16
Cette observation a été classée comme doublon par le commissaire enquêteur.
N° 734 : 11 juin 2021 - 07:15
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Nous sommes défavorable car ce projet est à l encontre de l environnement préservé jusqu’alors, nous ne comprenons pas que le nouveau maire de Montpellier qui souhaite protéger avec des accès vélos, la baisse des programmes neufs sur l agglomération ne puisse pas arrêter ce projet
N° 733 : 11 juin 2021 - 07:01
Auteur : Jean Hugues
Son avis : Défavorable
une offre sport est déjà existante avec des commerçant locaux.
arrêtons d'urbaniser des zones sauvages, réhabilitons l'existant.
N° 732 : 11 juin 2021 - 06:58
Auteur : Pierre Lehry
Son avis : Défavorable
Il est urgent d’arrêter l’artificialisation des sols.
N° 731 : 11 juin 2021 - 06:58
Auteur : Isabelle Alcalde
Son avis : Défavorable
Sur un plan purement écologique, il paraît bien plus important de garder des terres agricoles plutôt que d installer des centres commerciaux,qui sont déjà largement suffisant dans ce secteur.
N° 730 : 11 juin 2021 - 06:55
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Contre ce projet inutile
N° 729 : 11 juin 2021 - 06:51
Auteur : Diane Peltier
Son avis : Défavorable
C'est un projet impensable et coûteux. Quand est-ce qu'on va arrêter de sacrifier des terres pour construire des temples de la consommation ? Il y a déjà un magasin d'articles de sport à Trifontaine et c'est bien suffisant.
N° 728 : 11 juin 2021 - 06:48
Cette observation a été classée comme doublon par le commissaire enquêteur.
N° 727 : 11 juin 2021 - 06:43
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
les derniers espaces verts autour de Montpellier se doivent de rester sanctuarisés au bénéfice des générations futures.
ce projet s'inscrit par ailleurs à l'encontre des directives visant à réserver l'environnement et les biotopes naturels, alors que la Metropole est déjà suréquipée en grandes surfaces commerciales
N° 726 : 11 juin 2021 - 06:42
Auteur : MARIE-LAURE CRISTOL
Son avis : Défavorable
Il est grand temps de penser concrètement à préserver notre environnement. Alors franchement un centre commercial de plus là où il y en a déjà beaucoup, ce n'est vraiment pas le bonne décision.
Je suis contre et espère que vous agirez en ce sens.
ML Cristol
N° 725 : 11 juin 2021 - 06:20
Auteur : Jean Claude Hoarau
Son avis : Défavorable
Non à ce projet écocides .
Il est impératif que nos élus prennent conscience que notre santé est liée à une bonne santé environnementale.
N° 724 : 11 juin 2021 - 06:10
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Il y a déjà bien assez de centre commerciaux dans ou autour de Montpellier, un de plus n'apportera rien et utiliser ces terres pour de tels projets est un réel gâchis.
N° 723 : 11 juin 2021 - 03:27
Auteur : Bruno Maurer
Son avis : Défavorable
Les terres doivent rester agricoles. L'offre commerciale est suffisante au nord de Montpellier.
N° 722 : 11 juin 2021 - 00:44
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis CONTRE Oxylane! Non à la bétonisation de l'environnement.
N° 721 : 11 juin 2021 - 00:39
Auteur : Alice Guillon
Son avis : Défavorable
Ce projet d’un autre temps est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie.

La Commission d’Enquête Publique peut et doit obliger la commune à retirer ce projet commercial, sans pour autant refuser l’ensemble de son PLU. Les observations déposées pendant l’enquête y contribueront fortement.
N° 720 : 11 juin 2021 - 00:29
Auteur : Fabien Clout
Son avis : Défavorable
Je suis totalement contre ce projet qui consiste à supprimer des espaces verts et les remplacer par des boutiques et du goudron.
On nous parle de réchauffement climatique et d’émissions de CO2 d’un côté, et de l,autre on a des élus qui sont prêt à faire n’importe quoi.
N° 719 : 11 juin 2021 - 00:27
Auteur : Guilhaume Capmal
Son avis : Défavorable
Je suis complètement opposé au projet Oxylane alors car il n'y a pas de besoin sur ce secteur.
Nous avons déjà à disposition dans la zone plusieurs grandes surfaces de sport, plusieurs jardineries etc. Ce projet démesuré risque d'avoir un impact négatif considérable sur la circulation, sur l'artificialisation des sols (avec les conséquences que l'on connait en terme d'inondations notamment au niveau de la Lironde) et n'aura pas d'impact positif réel sur l'économie puisque les consommateurs choisiront leur magasin: d'autres enseignes existantes seront donc mises en danger.
Laissons au contraire la place à la nature et aux zones agricoles raisonnées. La crise récente nous montre qu'il est temps d'arrêter l'extension urbaine alors que dans le même temps les friches commerciales n'ont jamais été aussi nombreuses.
Oxylane est un projet qui obéit à une logique de concurrence entre grands groupes financiers et commerciaux. Mais il ne peux avoir qu'un impact néfaste sur la vie des habitants de la zone, leur cadre de vie et l'environnement.
N° 718 : 11 juin 2021 - 00:18
Auteur : Killian Stefanini
Organisation : Tela Botanica
Son avis : Défavorable
Bonjour,
L'implantation du complexe implique une diminution de la biodiversité due à la bétonisation, ainsi qu'une imperméabilisation des sols, et autres nuisances.
Ce chantier parait inutile et provoquer des effet délétères.
Ainsi il semble important de ne pas y donner suite.
Merci d'avance
N° 717 : 11 juin 2021 - 00:16
Auteur : M OU MME CHEVIN Pierre
Son avis : Défavorable
Il est capital et urgent de préserver les terres agricoles périurbaines et de réduire les grandes surfaces afin que reprennent vie les villages et les villes moyennes.
N° 716 : 11 juin 2021 - 00:15
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Ce projet d’un autre temps est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles.
il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie.
N° 715 : 11 juin 2021 - 00:11
Auteur : NELLY JAMPIERRE
Son avis : Défavorable
Continuer à detruire les terres naturelles et agricoles au profit de nouvelles zones commerciales -alors qu il y en a déjà tant- et en même temps, proposer des terrains toujours plus petits et toujours plus chers pour l habitat ne va aucunement dans le sens d une vision humaniste de l urbanisme.
N° 714 : 10 juin 2021 - 23:49
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Assez de commerces dans les alentours... St Gely et zone Carrefour St Clément Grand Frais en construction... Laissez à nos enfants des bois des champs.. Et du calme
N° 713 : 10 juin 2021 - 23:49
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Assez de commerces dans les alentours... St Gely et zone Carrefour St Clément Grand Frais en construction... Laissez à nos enfants des bois des champs.. Et du calme
N° 712 : 10 juin 2021 - 23:47
Cette observation a été classée comme doublon par le commissaire enquêteur.
N° 711 : 10 juin 2021 - 23:44
Auteur : Marie-Christine Lebon
Son avis : Défavorable
Déjà beaucoup de grandes surfaces et qui dénaturent le site
N° 710 : 10 juin 2021 - 23:39
Auteur : Nathalie Terrien
Son avis : Défavorable
Je pense qu'il y a beaucoup trop de grande surface en France, ce n'est pas bon pour l'écologie d'avoir autant de béton et de goudron.
Les grandes surfaces tuent les petits commerçants! Je suis contre les grandes surfaces et je les évite autant que je peux, je favorise les petits commerces et les producteurs en direct.
Et est-ce qu’on a besoin d’une nouvelle zone commerciale ? Il y a déjà un immense Décathlon à Odyseeum, une zone de commerce située dans l’agglomération, à quelques kilomètres !
Un jour nos enfants diront à nos petits enfants, le dimanche: tu viens on va promener à Oxylane, comme on allait avec nos grands-parents se promener dans les champs !
C'est scandaleux d'oublier que sans nature on est rien, et de ne penser qu'aux actions et dividendes. Quand allons nous ouvrir les yeux sur l'écologie!
N° 709 : 10 juin 2021 - 23:31
Auteur : Lauren DAVID
Son avis : Défavorable
Je suis contre car ça devrait être un terrain protégé. Je ne veux pas ramener du monde dans mon village pour avoir des bouchons et plus de pollution. Saint Clément est un jolie village paisible et il mérite d’être préservé.
N° 708 : 10 juin 2021 - 23:27
Auteur : Vincent FREYCON
Son avis : Défavorable
Ce projet d’un autre temps est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie.
N° 707 : 10 juin 2021 - 23:26
Auteur : Coralie Ortiz
Organisation : C mai
Son avis : Défavorable
Pour notre survie, il est préférable de. cultiver un terrain agricole pour nous nourrir ainsi que nos enfants plutot qu'aller depenser des sous dans des loisirs et des vêtements made in china.
S'il vous plait, un peu de bon sens. Demain nous ne nous nourrirons pas de tee shirt mais bel et bien des fruits de la terre....
Nous regrettons l'ombre et la biodiversité
Du dernier arbre que nous aurons abattus.
Ce jour là, nous nous soutiendrons de nos choix absurdes et pourtant vitaux!
N° 706 : 10 juin 2021 - 23:26
Auteur : Catherine GUILLOU
Son avis : Défavorable
Ce projet d’un autre temps est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie.
N° 705 : 10 juin 2021 - 23:21
Auteur : Roger Bayer
Son avis : Défavorable
Je suis defavorable a tout projet de creation de surfaces ommerciales dont une des consequences serait de faire disparaitre des surfaces vegetales au profit de commerces deja nombreux sur le pourtour de Montpellier
N° 704 : 10 juin 2021 - 23:19
Auteur : Emmanuel Torquebiau
Son avis : Défavorable
Les grandes surfaces de périphérie sont une solution du passé. Seuls les petits commerces locaux auront la faveur des consommateurs dans les années qui viennent.
N° 703 : 10 juin 2021 - 23:16
Auteur : Nadine Canet
Son avis : Défavorable
En tant que citoyenne de la Métropole de Montpellier, j'ai milité contre ce projet que je trouve aberrant au moment où tous les efforts doivent aller vers l'allègement de l'impact humain sur le climat. Nous avons quantité de surfaces commerciales sur la Métropole et tant et tant d'immenses parkings bitumés! À quoi servira-t-il d'en rajouter encore? Un tel projet rendra-t-il les citoyens plus heureux? Le bonheur ne réside pas dans cette consommation à outrance vers laquelle nous sommes poussés encore et encore.
Les effets de "green-washing" de Décathlon ne trompent personne. Pourquoi nous proposer d'évoluer dans des espaces artificialisés? Pour ma part, je préfère me promener dans la nature sauvage. Il y a tant à admirer, à observer dans nos campagnes!
Nous sommes en présence de terres agricoles, donc le projet le plus raisonnable doit être agricole.
Installer des agriculteurs soucieux de l'environnement, produire des fruits et légumes bio de proximité, faire des expériences d'agriculture durable, agroécologie, agroforesterie... assurer une ceinture verte dans notre Métropole afin d'éviter au maximum les importations et donc les norias de camions. Chercher à donner aux citoyens une alimentation de qualité pour une meilleure santé de tous. N'est-ce pas plus positif qu'un parc voué à la consommation et aux loisirs artificiels?
Je vous en conjure, abandonnez ce projet mortifère. L'avenir vous donnera raison!
N° 702 : 10 juin 2021 - 23:10
Auteur : Michele Confais
Organisation : Greenpeace
Son avis : Défavorable
Je suis totalement contre l implantation de Décathlon sur les terres agricoles de Montferrier sur Lez. C est un projet totalement inutile. Nous avons besoin de conserver nos terres agricoles et protéger la nature.
N° 701 : 10 juin 2021 - 23:08
Auteur : Jacques Dornand
Son avis : Défavorable
Çe projet est mal situé sur des terres agricoles et créateur de nuisances environnementales (tout à été dit à ce sujet). Il va engendrer de nombreux problèmes de circulation donc de polution pour lés habitants ?es communes environnantes et en particulier pour les Saint Clémentois sur une route déjà saturée.
N° 700 : 10 juin 2021 - 23:07
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Nous n’avons pas besoin d’un centre commercial sportif supplémentaire dans cette zone. Il y a déjà intersport dans la zone de trifontaine et un autre magasin ouvert récemment sur la montagne. L’offre est déjà présente et large. Plutôt développer cette zone de trifontaine si vraiment vous voulez rajouter encore des zones commerciales. La zone actuellement verte est une zone de transition pour les habitants de Montferrier et saint Gely du Fesc, en plus de ses atouts écologiques. Il y a déjà une exploitation de ses terres. Pourquoi encore et toujours bétonner…
N° 699 : 10 juin 2021 - 23:06
Auteur : Stephane Patry
Son avis : Défavorable
Défavorable car il y a suffisamment de zones commerciales autour de Montpellier et qu' il faut laisser la terre aux agriculteurs Et à la nature
N° 698 : 10 juin 2021 - 22:58
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Assez de centres commerciaux dans notre pays, et dans la région montpelliéraine en particulier.
N° 697 : 10 juin 2021 - 22:53
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Habitante de Montferrier sur Lez, je me promène régulièrement dans ce poumon vert situé entre Grabels, St Gely, St Clément et Montferrier. Nous n'avons pas besoin d'un magasin de sport supplémentaire, mais laissez nous nos espaces verts pour respirer, se nourrir et se dépenser !
N° 696 : 10 juin 2021 - 22:53
Auteur : Marie-Anne Moussou
Son avis : Défavorable
L’OAP « Oxylane » s'inscrit en contradiction manifeste avec plusieurs objectifs vertueux du projet de PLU et nous empêche de donner un avis favorable. Dans la période où nous nous trouvons, l'urgence climatique et les menaces pesant sur l'alimentation se placent au centre de nos préoccupations, comme le soulignent de nombreux scientifinques et experts, et même les pouvoirs publics jusqu’au plus haut sommet de l’État. Dans ces conditions, rien ne peut plus justifiner que cettre OAP, issue d'une vision aujourd'hui dépassée, puisse encore être inscrite dans le PLU. En renonçant à cettre OAP « quoiqu’il en coûte », la commune de Saint-Clément-de-Rivière se montrerait exemplaire et serait approuvée par nombre de citoyennes, de citoyens, d’organisations institutionnelles ou associatives, de collectivités, etc.,
N° 695 : 10 juin 2021 - 22:50
Auteur : jean clarac
Son avis : Défavorable
les espaces agricoles, forestiers et naturels doivent etre preservé. chaque mettre betoné ne serai plus jamais cultivable , et un jour , on regretterea de ne plus avoir de terre et d'espace. alors pourquoi betoner autour de ce projet oxylane dont on n'a pas besoin
merci
N° 694 : 10 juin 2021 - 22:49
Auteur : Nathalie Lafable
Son avis : Défavorable
On ne peut plus toléré des zones industrielles au détriment des espaces naturels ou tout une biodiversité indispensable à notre survie puisse être détruite.

C'est inconscient de croire que l'argent remplacera tout les maillons qui font la vie sur terre.

Sauvons notre belle planète pour le bien de tous.
N° 693 : 10 juin 2021 - 22:48
Auteur : Paul Thomé
Son avis : Défavorable
Je considère ce PLU comme dénaturant entièrement l’endroit choisi, et ne peux qu’exprimer un avis négatif à son égard.
N° 692 : 10 juin 2021 - 22:42
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis contre. Il faut préserver l'espace agricole.
N° 691 : 10 juin 2021 - 22:41
Auteur : Olivier Chalon
Son avis : Défavorable
Bonjour,
Je suis contre le projet Oxylane qui va dénaturer le site et apporter de très grandes nuisances
M. Chalon
N° 690 : 10 juin 2021 - 22:41
Auteur : François DEVIENNE
Son avis : Défavorable
Je suis absolument opposé au projet Oxylane. Protégeons les terres agricoles, laissons la biodiversité faire son oeuvre au lieu de bétonner en reproduisant les erreurs du passé. Assez de centres commerciaux qui ont déjà défiguré Montpellier; il y en a déjà beaucoup trop....Que les élus pensent d'abord à protéger la nature et au changement climatique. Et en laissant des terres à la nature on limite les chaleurs des villes . Il faudrait peut-être s'occuper enfin d'envisager l'avenir au regard de ces changements inéluctables au lieu de prendre des décisions comme avant, comme si on ignorait totalement dérèglement climatique et pandémies.
N° 689 : 10 juin 2021 - 22:39
Auteur : céline cazorla
Son avis : Défavorable
Je m'érige contre un projet d'une telle ampleur.
Après la crise de COVID, ou plutôt pendant, n'avons nous pas encore tiré les leçons de la consommation et des organisations de masse?
N'avons nous pas compris que la consommation ne rend pas plus heureux?

Nous avons de terres, de nature où faire pousser nos enfants, d'agriculture locale, pas d'une énième grande surface qui favorise le commerce.
Stop au béton et à la surconsommation.
N° 688 : 10 juin 2021 - 22:29
Auteur : Elise Huchard
Son avis : Défavorable
Ce projet va contribuer à dégrader le cadre et la qualité de vie des locaux, tout en s'inscrivant dans une dynamique du passé. Nous attendons un aménagement du territoire tourné vers l'avenir et répondant aux enjeux environnementaux actuels. La bétonisation des campagnes péri-urbaines, la promotion des déplacements en voiture, de la consommation, la fragmentation des habitats naturels, la multiplication des panneaux publicitaires et l'augmentation de la pollution lumineuse et sonore qui s'ensuivront vont à l'encontre de tels enjeux.
N° 687 : 10 juin 2021 - 22:28
Auteur : Delphine Bosch
Son avis : Défavorable
Il existe déjà bien suffisamment de zones commerciales à Montpellier et sa périphérie sans aller en rajouter! Absolument contre ce projet de zone commerciale à Saint Clément!!!
N° 686 : 10 juin 2021 - 22:27
Auteur : catherine Delobel
Son avis : Défavorable
Je ne souhaite pas l'installation de centres commerciaux dans la zone choisi. gardons nos terre pour produire de la nourriture et capter du CO2 !!
N° 685 : 10 juin 2021 - 22:22
Auteur : Laurence COLIN
Son avis : Défavorable
Je suis défavorable à ce projet qui nuirait à la biodiversité, contribuerait à la disparition des terres arables, favoriserait les inondations.
N° 684 : 10 juin 2021 - 22:16
Auteur : brazier lionel
Son avis : Défavorable
Je suis opposé au maintien du projet de centre commercial “Oxylane” dans le PLU de la commune de Saint-Clément-de-Rivière, en périphérie de Montpellier.
Ce projet est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles. Il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie par exemple.
N° 683 : 10 juin 2021 - 22:15
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis formellement opposée au projet Oxylane, car assez de grandes surfaqes aux environs.
N° 682 : 10 juin 2021 - 22:14
Auteur : Lucille Colas
Son avis : Défavorable
C'est une honte de bétonner nos terres. Il est primordial de préserver la nature et l'environnement et les espèces qui y vivent. De nos jours avec le digital le développement des centres commerciaux est une ineptie. Montpellier dispose d'assez de grandes surfaces. Que nous restera-t-il quand nous aurons tout bétonné et que la terre sera morte ? Préservons nos espaces, laissons-les aux autres espèces ou à des agriculteurs. Vive les arbres et les plantes, à bas les centres commerciaux !
N° 681 : 10 juin 2021 - 22:12
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Le projet Oxylane ferait disparaître 17 hectares de terre agricole a priori au profit d'intérêts commerciaux ne bénéficiant pas à la commune ,risquant de défavoriser les commerces de proximité déjà bien en concurrence avec d'autres centres commerciaux existant.
Il serait intéressant que le site serve plutôt à maintenir une activité agricole le sol présentant,semble-t-il ,un potentiel agronomique intéressant ce qui ferait sens par rapport à l'objectif de modérer la perte de terres agricoles.
Je souhaite souligner aussi le développement de la circulation automobile qu’induirait cette réalisation ,5000 à 8000 véhicules.
N° 680 : 10 juin 2021 - 22:11
Auteur : Christine Richon
Organisation : Mme.
Son avis : Défavorable
L'urgence climatique impose de repenser l'aménagement du territoire pour tenir compte notamment des risques d'atteinte à la biodiversité. L'OAP est en contradiction directe avec l’objectif de « modération de la consommation d’espaces agricoles » qui a des répercussions sur la biodiversité. En effet, la réalisation de cette OAP ferait disparaître irrémédiablement 17ha de terres agricoles sur les 20ha qu’elle comporte
actuellement.
Par ailleurs, la prise en compte du volet social dans les réflexions sur les objectifs économiques est également essentiel. l’OAP Oxylane va également à l'encontre de cette prise en compte, en déstabilisant le commerce de proximité – à commencer par le secteur du Boulidou - déjà fragilisé par le centre commercial géant Trifontaine (3 km à vol d'oiseau), et par les nombreux centres commerciaux déjà existants à proximité (moins de 5km): Intermarché et sa galerie à St Gely , Géant casino et sa galerie à Grabels, etc. Il va aussi impacter fortement les pépinières déjà présentes sur Saint-Clément (pépinière 1982, Route de Montferrier)
N° 679 : 10 juin 2021 - 22:06
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Un énième centre commercial est il vraiment utile, alors que les terres agricoles sont de plus en plus grignotées par l'urbanisation ? Comment nos enfants se nourriront-ils lorsque l'urbanisation aura pris toute la place ?
Il est temps de réaliser de l'urgence climatique et d'agir raisonnablement.
N° 678 : 10 juin 2021 - 22:02
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis opposée au projet Oxylane pour 2 raisons: la betonnisation des sols, augmentant la vitesse de l'écoulement des eaux de pluie, et par conséquent du risque d'inondations; ensuite la disparition de la faune au profit de bâtiments qui n'ont qu'un seul objectif: enrichir leurs propriétaires. En ce qui concerne le confort des consommateurs, les structures existant en proximité sont suffisantes.
N° 677 : 10 juin 2021 - 21:58
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Vu la situation des écosystèmes naturels et la situation sanitaire et économique actuelle, je suis formellement opposée à la bétonisation-commercialisation des abords de Montpellier où je réside. A fortiori pour un centre commercial vendant des produits fabriqués dans des conditions socialement inadmissibles et polluants à toutes les étapes de leur fabrication. Il y en a bien assez comme ça sans en ajouter.
Si les terrains disponibles à St clément doivent être exploités (ils peuvent aussi continuer à accueillir une nature non travaillée par l'homme et favoriser la biodiversité), alors qu'ils le soient à former la population à une agriculture vivrière et écologiquement responsable, à des modes de construction d'habitats respectueux de la terre, des matériaux et utilisant un minimum d'énergies propres .
un projet comme Tera dans le Lot et Garonne serait des plus utiles près de Montpellier pour inspirer citoyens et institutions locaux.
NB: Je suis psychiatre et je vois chaque jour comme cette société de consommation rend les gens malheureux.
N° 676 : 10 juin 2021 - 21:55
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Stop au béton et aux marchands du temple, on veut du vert pour respirer au sens propre comme au sens figuré !
N° 675 : 10 juin 2021 - 21:55
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Aucunement besoin d’une surface commerciale du type de celle proposée au milieu des champs et à quelques centaines de mètres d’un centre commercial avec déjà une offre suffisante de produits de sport.
Non à la bétonisation de nos sols, non à la destruction d’espaces naturels aérés utiles aux espèces animales qui y vivent, non au remplacement de zones agricoles / vertes utiles au bien-être des riverains par des surfaces stériles et sans intérêt ni pour eux ni pour le chaland, non à l’augmentation de la circulation automobile à cause de ce projet
N° 674 : 10 juin 2021 - 21:47
Auteur : Vincent Poirson
Organisation : Stop beton
Son avis : Défavorable
Cultivons nos terres!
N° 673 : 10 juin 2021 - 21:46
Auteur : Sandrine Thomé
Son avis : Défavorable
il me semble nécessaire de freiner le développement de zones commerciales qui détruisent le petit commerce et qui sont déjà très présentes dans notre agglomération ainsi que de préserver des espaces naturels sauvages à proximité des habitations.
N° 672 : 10 juin 2021 - 21:45
Auteur : marie chantal granat
Son avis : Favorable
Ce projet absolument inutile qui nous fait honteusement miroiter un bassin d'emplois pour les communes environnantes est un projet destructeur de nos collines , de ces champs cultivés , de ces collines encore protégées et verdoyantes .
De plus , ces riches terres agricoles qui seront détruites seront le point de départ d'une urbanisation de nos collines qui sont la richesse et la grande qualité de vie de St Clément De Riviere .
La zone TRIFONTAINE suffit largement pour tout ce qui est sportif , etc ....
Arrêtons ces appétits financiers totalement destructeurs et inutiles sur nos terres!!!!!
N° 671 : 10 juin 2021 - 21:44
Auteur : Dominique Ripert
Son avis : Défavorable
Les terres agricoles et naturelles autour des villes doivent impérativement être protégées. De nombreuses surfaces commerciales defigurent nos villes et leurs abords. Il est nécessaire de dire stop à des projets inutiles et destructeurs,de limiter l'artificiaisation des sols et de preserver les espaces naturels qui sont des biens communs.
N° 670 : 10 juin 2021 - 21:42
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Le projet Oxylane menace la vie économique des villages aux alentours. Leurs centre villes doivent continuer à proposer des services de proximité.
N° 669 : 10 juin 2021 - 21:38
Auteur : Julie Legendre
Son avis : Défavorable
J ai grandi à Saint Clement, village offrant une très grande qualité de vie. Aux portes de Montpellier, on s y sent pourtant au calme du fait notamment de la présence d espaces naturels et de beaux paysages. Je trouve tellement regrettable d envisager de détruire des surfaces agricoles pour y installer une surface commerciale! Les nombreux magasins à proximité permettent de répondre aux besoins de la population et il est indispensable de préserver la nature et la biodiversité. Par ailleurs, dans une période où les gens prennent conscience de la nécessité de privilégier les circuits courts et une alimentation de qualité, pourquoi remplacer des terres agricoles par du bitume?
Ne se doit-on pas de tout mettre en œuvre pour permettre à nos enfants de bénéficier du même cadre de vie que celui que nous avons pu avoir?
N° 668 : 10 juin 2021 - 21:36
Auteur : LUC POURRIER
Son avis : Défavorable
Halte a l artificialisation des sols.Encore un projet qui se fait au détriment de la nature pour un complexe commercial.
N° 667 : 10 juin 2021 - 21:32
Auteur : Myriam Bui-Xuan
Organisation : Generation.s
Son avis : Défavorable
Je suis défavorable au maintien du projet de centre commercial “Oxylane” dans le PLU de la commune de Saint-Clément-de-Rivière. Ce projet ne correspond à aucun besoin , contribuerait à supprimer des terres agricoles utiles pour développer une agriculture de proximité .
N° 666 : 10 juin 2021 - 21:31
Auteur : Daniel Bodilis
Son avis : Défavorable
Ne donnons pas la nature en pâture et préservons notre cadre de vie
N° 665 : 10 juin 2021 - 21:31
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Bonjour

Je trouve ce projet inacceptable car il va à l encontre de ce qu il faudrait faire pour lutter contre le dérèglement climatique. Il est capital de garder des espaces de biodiversité.
N° 664 : 10 juin 2021 - 21:29
Auteur : Michel BOURGUET
Son avis : Défavorable
Je ne comprends pas pourquoi des terres arables disparaitraient au profit d'un projet inutile pour le bien commun puisque Décathlon a déjà plusieurs grandes surfaces commerciales sur l'agglomération. Je considère qu'il faut garder les terres arables comme rempart contre l'artificialisation des sols, génératrice d'inondation notamment et pour ne pas éloigner des métropoles et villes la production de fruits et légumes. Pour des raisons de bon sens écosystémique je suis contre ce projet. Par ce fait je protège le milieu de vie de milliers de gens et de nos enfants.
N° 663 : 10 juin 2021 - 21:29
Auteur : SYLVAIN TOURRIERE
Son avis : Défavorable
Tout ou presque a déjà été dit dans les avis notamment de SOS Lez Environnement.
Qu'ajouter de plus ? Pas grand chose si ce n'est qu'il est grand temps d'avoir des actes en accord avec les paroles.
Donc merci de ne pas autoriser cette nouvelle artificialisation des terres agricoles qui va détruire de la biodiversité et accroître les risques d'inondation.
Ce projet fait l'unanimité politique contre lui (vote à l'unanimité du conseil municipal de Montferrier sur Lez). C'est simple de prendre en compte l'avis des riverains et des communes impactées par le projet non ?
N° 662 : 10 juin 2021 - 21:29
Auteur : Kamalo Lebaillif
Son avis : Défavorable
Je suis contre ce projet qui n'a aucun sens, notamment en terme de services pour le bien commun. On ne manque clairement pas de surfaces commerciales.

NON A CE PROJET !!!
N° 661 : 10 juin 2021 - 21:28
Auteur : Géraldine Caudal
Son avis : Défavorable
Je suis défavorable
N° 660 : 10 juin 2021 - 21:24
Auteur : Dominique DALBIN
Son avis : Défavorable
Le projet d’Oxylane est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de biodiversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agroécologie.
N° 659 : 10 juin 2021 - 21:23
Auteur : Michel Bakalowicz
Son avis : Défavorable
Je suis opposé au projet de PLU de St Clément de Rivière dans la mesure où il prévoit la création d'une zone d'activités commerciales ("projet Oxylane")sur le secteur de Fontanelle. En effet, cette zone constitue une bonne partie de l'aire d'alimentation d'une nappe phréatique, exploitée par forage implanté très près du site envisagé pour Oxylane. Non seulement la création de cette zone commerciale impactera l'alimentation de cette nappe, puisque l'imperméabilisation créera du ruissellement et non de l'infiltration, mais la fréquentation importante ainsi produite sera source de pollutions, en particulier celles des véhicules (hydrocarbures, métaux lourds). Les fortes précipitations, bien connues dans la région sous l'appellation d'évènements cévenols, produiront des lessivages de ces pollutions avec des risques majeurs d'infiltrations locales brutales, favorisées par la nature du terrain calcaire fracturé et poreux.
Pour maintenir en bon état qualitatif et quantitatif cette ressource en eau souterraine dédiée à l'alimentation en eau potable (AEP), ce qui est une obligation imposée par la réglementation européenne, la meilleure solution serait de favoriser l'installation d'un agriculteur ou horticulteur bio, dont la pratique ne présenterait aucun risque de pollution tout en préservant les possibilités de recharge naturelle annuelle de cette nappe en conditions normales.
N° 658 : 10 juin 2021 - 21:22
Auteur : Marie-Hélène GASSELIN
Son avis : Défavorable
Je suis défavorable à la création de l'OAP Oxylane qui ne respecte pas le peu de terres agricoles et ou naturelles qui demeurent dans cette région ainsi qu'à la création de logements sur la zone 1AU1 du PLU à l'entrée de Saint-Clément village pour les mêmes raisons.
N° 657 : 10 juin 2021 - 21:17
Auteur : Claudine GRAVET
Organisation : -
Son avis : Défavorable
Je signe en soutien de la Garenne Colombes.
N° 656 : 10 juin 2021 - 21:14
Auteur : Isabelle Deloor
Son avis : Défavorable
Je ne suis pas favorable à ce projet car il est nocif pour certaines espèces animales endémiques (chauve souris, etc ), il est générateur de nuisances sonores, de pollution (trafic automobiles agrandi) , contraire à la sobriété économique que nous devons atteindre pour nos générations futures ...
N° 655 : 10 juin 2021 - 21:12
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
IL y a assez de centre commercial sur Montpellier et ses environs, stop au béton partout.
N° 654 : 10 juin 2021 - 21:11
Auteur : Isabelle Pages
Son avis : Défavorable
il y a suffisamment de zones commerciales autour de Montpellier
alors que les zones naturelles sont grignottees progressivement par la betonisation (zones commerciales , bureau, lotissement) et les embouteillages qui en découlent.
N° 653 : 10 juin 2021 - 21:10
Auteur : Marylene Mougel
Son avis : Défavorable
Je ne suis pas du tout favorable à l'implantation d'un centre commercial supplémentaire sur la commune de St Cément de Rivière. Nous avons deja tous les commerces dont il nous faut. Il est important de conserver des zones de nature (agricole ou pas).
N° 652 : 10 juin 2021 - 21:10
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je ne comprends pas ce besoin de construire encore et toujours plus, de bétonner encore et encore alors que la crise sanitaire dont nous sortons a peine vient bien de montrer qu’il est grand temps de partager la nature et surtout de la conserver.
Stop à ce projet inutile !!!
N° 651 : 10 juin 2021 - 21:08
Auteur : Caroline Pascal-Deslion
Son avis : Défavorable
Bonjour, je suis contre l’implantation d’un énième centre commercial. Pourquoi ne pas plutôt consacrer ces terres à de l’agriculture biologique ou à de la permaculture, afin d’y préserver la biodiversité sérieusement abîmée depuis tant d’années ?
Merci pour la prise en compte de mon avis, cordialement.
N° 650 : 10 juin 2021 - 21:04
Auteur : Aurélien Grisollet
Son avis : Défavorable
Ce projet est totalement honteux. Il est totalement inacceptable qu'en 2021 certaines personnes sont encore prêtes à détruire l'écosystème pour se mettre de l'argent dans les poches. A tous les dirigeants des lobbys, n'oubliez jamais cela : votre argent ne vous suivra pas dans votre tombe !
N° 649 : 10 juin 2021 - 21:04
Auteur : Patrice LOISEL
Son avis : Défavorable
Ce projet est d’un autre temps et est inacceptable : il provoquerait la destruction de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, il serait générateur de pollutions automobiles, ce projet est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital permettant de nourrir les habitants de la Métropole.

Ce projet participerait activement à la destruction de l'écosystème, serait consommateur d'espace et artificialiserait des sols dont nous avons besoin pour nous nourrir. Au regard des enjeux actuels que les scientifiques décrivent depuis plusieurs années ce projet est une hérésie.
N° 648 : 10 juin 2021 - 21:02
Auteur : Sophie Rivière
Son avis : Défavorable
Montpellier et ses environs disposent déjà de nombreuses aires commerciales, il est inutile d'en rajouter, et de bétonner des zones agricoles.
À l'heure actuelle, la priorité est à la préservation de l'environnement.
N° 647 : 10 juin 2021 - 21:01
Auteur : Olivier Ravel
Son avis : Défavorable
Le projet oxylane s’inscrit dans un schéma de développement économique que je souhaite combattre pour plusieurs raisons.
Dans un premier pour des raisons sociales et dans un second temps écologique, sachant que ces deux temps sont coordonnés par le même métronome, le productivisme accumulateur. Le conglomérat de la famille Mulliez perçoit des subventions publiques au travers du CICE, des aménagements pour desservir leurs magasins, etc.…. Cette grande famille domicilie ses sociétés en Belgique pour payer moins d’impôts alors qu’elle tire ses profits sur le territoire. Cette société familiale importe des produits confectionnés dans des pays où les conditions sociales sont déplorables et les protections environnementales sont quasi inexistantes. Sur le territoire national, elle contribue avec ses grands ensembles à détruire l’emploi local.
Dans un second temps, l’empreinte carbonée de la production jusqu’à la distribution est élevée. Cela se traduit dans nos pays occidentaux par du transport routier et par la construction d’immense entrepôt sur des terres agricoles ou des zones préservées.
Pour toutes ses raisons, je m'oppose à l’implantation de ce projet commercial.
N° 646 : 10 juin 2021 - 21:00
Auteur : Jacques Lucchino
Son avis : Défavorable
Montpellier et ses environs disposent déjà de nombreuses aires commerciales, il est inutile d'en rajouter, et de bétonner des zones agricoles.
À l'heure actuelle, la priorité est à la préservation de l'environnement.
N° 645 : 10 juin 2021 - 20:59
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Les surfaces de terre cultivées ou arborées, pour produire de la nourriture saine, pour assainir l'atmosphère, se réduisent trop autour des villes.
N° 644 : 10 juin 2021 - 20:55
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
ce projet est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie.
N° 643 : 10 juin 2021 - 20:48
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
On as pas besoin d'un autre magasin aussi grand il y a déjà assez il faut arrêter de vouloir tout bétonnée encore et encore faut pas s'étonner si la planète et malade et qu'il y a plein de castatrophe
N° 642 : 10 juin 2021 - 20:47
Auteur : Aude Gruselle
Organisation : SAS AUDÉLIA et OLIVIER
Son avis : Défavorable
Totalement défavorable
N° 641 : 10 juin 2021 - 20:41
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Non au projet.l'artificialisation des sols conduit à une perte évidente de la biodiversite ,accroît les inondations.
N° 640 : 10 juin 2021 - 19:44
Auteur : Oksana Grente
Organisation : OFB
Son avis : Défavorable
Bonjour,
La construction d'une nouvelle zone commerciale à St-Clément-de-Rivière n'a aucun sens. La zone commerciale Trifontaine suffit déjà amplement, avec beaucoup d'enseignes présentes (dont un magasin Intersport et un magasin Approach pour l'offre sportive). Sans compter les autres zones commerciales qui pullulent déjà tout autour de Montpellier (dont Odysseum bien entendu). Préservons cet espace agricole péri-urbain, qui rend de nombreux services à l'ensemble de la population (humaine mais pas que !) qui sont incomparables aux services que rendrait l'actuel projet Oxylane.
N° 639 : 10 juin 2021 - 16:24
Auteur : Stuart Page
Son avis : Défavorable
Je formule un avis défavorable sur ce PLU qui rendrait possible le projet Oxylane, un projet d’une autre ère qui, entre autres, ne prend en compte ni l’urgence climatique, ni l’effondrement de la biodiversité, et bafoue la nécessité de lutter contre ces fléaux.
N° 638 : 10 juin 2021 - 16:04
Auteur : Vinciane Simon
Son avis : Défavorable
Je opposé à la déforestation et à la betonisation du bois du domaine de saint clément
N° 637 : 10 juin 2021 - 13:08
Auteur : Elisa Bousquet
Son avis : Défavorable
Contre le projet Oxylane
Il est important de préserver les espaces verts pour la faune qui y vit. Aussi il est important de maintenir des terres agricoles à proximités des grandes villes pour maximiser l'autonomie alimentaire en cas de besoin. L'agriculture de proximité c'est aussi un moyen de contrôler ce que l'on mange. Montpellier est déjà bien pourvue en espace commerciale, les agriculteurs peinent à trouver des terres...
Merci
N° 636 : 10 juin 2021 - 12:22
Auteur : ber dr
Son avis : Défavorable
il y a déjà assez de centres commerciaux dans le coin , avec odysseum pas loin , pourquoi voilà à tous prix vouloir en construire 1 autre ??? ah oui pour soit disant "créer des emplois" fausse excuse ! c'est surtout pour imperméabiliser les sols , générer de la pollution , réduire la surface des zones agricoles
NON JE NE VOIS PAS L INTÉRÊT
N° 635 : 10 juin 2021 - 10:44
Auteur : Gladys Marcilhac
Son avis : Défavorable
Les forêt sont assez détruites les arbres so t nos poumons sans eux plus d'oxygène donc plus detre vivant
N° 634 : 10 juin 2021 - 10:28
Auteur : CHANTAL AUGIS
Son avis : Défavorable
Bonjour,
le projet Oxylane représente un projet de plus porté par un lobbyiste dont le seul intérêt est de gagner de l'argent au mépris de l'environnement. Malheureusement un certains nombres d'élus sont encore réceptifs à ce genre de projet. Dévoreur d'espaces naturels et contraire à l'exigence du respect de la biodiversité et de l'urgence climatique, ce genre de projet devrait appartenir à une époque révolue. La nature est suffisamment accessible et attractive autour de Saint Clément de rivière pour satisfaire les besoin de nos enfants ou de nos sportifs.
Non, une fois pour toute à ce projet!
N° 633 : 10 juin 2021 - 10:28
Auteur : Sabine Ternon
Organisation : Callisto production vidéo
Son avis : Défavorable
Mon désaccord porte sur les raisons soutenues par le groupe Nature & Progrès Hérault qui a communiqué son avis sur ce PLU et rejoint la position du Collectif Oxygène :
amélioration de l’autonomie alimentaire des agglomérations, protection des terres nourricières, sauvegarde de la biodiversité, freiner l’urbanisation du secteur et pour la préservation des terres agricoles.
De plus, en colère que le PLU ne prenne pas en compte un combat et une mobilisation citoyenne qui dure depuis des années. Ce combat ne s'arretera pas et ne pas l'intégrer dans un processus de démocratie participative risquerait de faire perdre du temps à tous pour ces causes essentielles qui ne seront pas abandonnées par ses défenseurs.
N° 632 : 10 juin 2021 - 10:06
Auteur : Yannick Vialles
Son avis : Défavorable
Je suis contre ce PLU qui prévoit le dénaturement de 24ha de terres agricoles et naturelles.

Ce projet est inacceptable car destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage. Il est générateur de pollutions automobiles et incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital basés sur l’agro-biologie.

Même l'état dans son avis de synthèse à stipulé que le secteur « mériterait d’être maintenu en zone agricole et naturelle, compte-tenu des enjeux agricoles et de biodiversité présents sur le site ».

Il faut suivre l'avis des institutions consultées qui ont donné un avis ou émis des observations défavorables au projet Oxylane : Chambre d’Agriculture de l’Hérault, Commission Départementale de Protection des Espaces Naturels Agricoles et Forestiers (CDPENAF), Autorité Environnementale (MRAe), Institut National de l’Origine et de la Qualité (INAO), Département de l’Hérault, 4 des 6 communes limitrophes (dont la ville de Montpellier).

Il faut retirer ce projet commercial et cessé de s'enfermer dans un modèle de développement d'un autre temps.
N° 631 : 10 juin 2021 - 09:34
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis défavorable parce que j'estime que nous avons plus que jamais besoin d'autonomie alimentaire des agglomérations, de protection des terres nourricières, de la sauvegarde de la biodiversité. Avec le projet Oxylane nous nous dirigeons encore une fois vers une urbanisation au détriment de nos terres.
N° 630 : 10 juin 2021 - 08:58
Auteur : Pierre Ganault
Organisation : CEFE CNRS
Son avis : Défavorable
En tant que docteur en écologie des sols et militant associatif pour la protection de l'environnement, je ne peux me prononcer en faveur du PLU proposé tant que le projet Oxylane n'est pas totalement abandonné. La protection totale des terres agricoles et forestière est une priorité majeure dans la lutte contre le réchauffement climatique, la mitigation des évènements extrêmes (inondations) et l'érosion de la biodiversité. Je ne vais pas lister l'ensemble des arguments ou des organismes qui se sont opposés clairement et distinctement à ce projet qui est d'une autre époque et mensonger. Le site des Fontanelles pourrait être un lieu exceptionnelle d'agriculture de proximité, de lien social et d'emploi. Changeons de logiciel, et protégeons nos sols pour assurer l'avenir, ceux des générations à venir comme le notre.
N° 629 : 10 juin 2021 - 07:56
Auteur : jc guillon
Son avis : Défavorable
Bonjour,ne pourrait on pas à défaut d'interdire ce projet,imposer dans le PLU, voire le SCOTT l'obligation pour les promoteurs et aménageurs fonciers de recréer des surfaces agricoles identiques en superstructure ou autres avec une remise à disposition à d'associations ou maraichers gratuitement ou faible loyer.
L'équilibre entre nature et projet serait en partie retrouvé et l'on pourrait gérer au mieux la problématique de l'imperméabilisation des sols et de l'alimentation de production locale.
N° 628 : 10 juin 2021 - 07:07
Auteur : Valérie Cabanne
Son avis : Défavorable
Preserver nos terres agricoles et notre agriculture pour préserver la vie future de nos enfants. Arrêtons de bétonner et prenons conscience de l'importance de la terre et de l'agriculteur.
N° 627 : 10 juin 2021 - 01:07
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Rien de vertueux ne peut émerger de projets qui artificialisent les sols à l'aide de goudron et de béton...
N° 626 : 9 juin 2021 - 23:50
Cette observation a été classée comme doublon par le commissaire enquêteur.
N° 625 : 9 juin 2021 - 23:21
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Protégeons la biodiversite la nature et les espace vert pour nos enfant des centres commerciaux il y en a partout par contre plus d'espace naturel pour respirer et s'épanouir
N° 624 : 9 juin 2021 - 22:32
Auteur : Alain Del Vecchio
Organisation : Réseau des Semeurs de Jardins
Son avis : Défavorable
On constate le maintient d'une grande zone commerciale sur le domaine des Fontanelles en pleine zone boisée et agricole alors qu'il est important de développer l'agriculture de proximité. A l'heure où l'on s'inquiète des 1ères conséquences du réchauffement climatique il est urgent de penser différemment et de valoriser les espaces agricoles et les espaces de biodiversité. Il est plus important d'aider à l'installation et au développement de zones boisées et fruitières et de conserver et développer les zones agricoles.
N° 623 : 9 juin 2021 - 21:26
Auteur : Catherine Garnier
Son avis : Défavorable
Je suis défavorable à ce projet qui, par sa nature, priverait les agriculteurs locaux et la population de terres agricoles qui doivent donc etre préservées à tout prix.
N° 622 : 9 juin 2021 - 20:39
Auteur : Yves Giraud
Organisation : Collectif des semeurs du Lodévois-Larzac
Son avis : Défavorable
Alors que de plus en plus de communes s'orientent vers des cantines scolaires bio et des produits de proximités, il semble contradictoire de sacrifier des terres arables à des espaces industriels, commerciaux ou pavillonnaires. Il n'y a pas si longtemps, chaque ville avait une ceinture verte de maraîchers qui assuraient une grande partie des légumes frais de la population locale. On ose pas imaginer une catastrophe dans les transports dont les habitants des grandes villes sont tributaires pour leur alimentation...
N° 621 : 9 juin 2021 - 20:39
Auteur : Charli Regol
Son avis : Défavorable
Il faut bétonner, uniquement dans les secteurs déjà urbanisés.Il faut preserver les terres agricoles et sauvages.
N° 620 : 9 juin 2021 - 17:48
Auteur : Odile Pelet
Son avis : Défavorable
Sauver des terres agricoles indispensables pour
1) nourrir les habitants avec des aliments de qualité
2) fournir des postes de travail de qualité à des agriculteurs
3) sauvegarder la bio diversité, contre la pollution
N° 619 : 9 juin 2021 - 17:33
Auteur : karine durand
Son avis : Défavorable
Cultivant moi-même, je mesure les difficulté pour parvenir à produire des quantités suffisantes dans les terres du midi. Il est temps de penser les priorités. Cessons de faire dépendre notre alimentation de zones lointaines. Cessons d'accorder une place démesurée au logement , au commerce. Stop à la bétonisation. Ne la pratiquons qu'en cas d'extrême nécessité. l'eau doit pouvoir s'infiltrer, rejoindre les nappes au lieu de ruisseler et d'inonder. Un merci sincère de prendre conscience de votre pouvoir sur l'avenir et d'user de ce pouvoir en pensant non à court terme mais à l'intérêt du plus long terme et du plus grand nombre.
N° 618 : 9 juin 2021 - 17:10
Auteur : Geneviève SATGER
Son avis : Défavorable
Les projets visant la disparition des terres agricoles à fort potentiel agronomique ne peuvent plus être considérés comme porteurs d'innovation et de création d'emplois. Bien au contraire, aujourd'hui, notre devoir est de préserver ces terres car nous en avons besoin, non seulement pour satisfaire, à notre autonomie alimentaire, mais aussi pour une alimentation produite localement et de bonne qualité. Cette agriculture préserve la nature qui souffre de nos modes de vie et est créatrice de nombreux emplois. Le projet Oxylane de s'implanter sur des terres qui ont, avant tout, vocation à accueillir des porteurs de projets agricoles, va à contre sens de nos besoins actuels et doit donc être rejeté.
N° 617 : 9 juin 2021 - 16:54
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
- Terres agricoles à préserver
- Biodiversité à sauvegarder
- Autonomie alimentaire locale à rechercher et à prioriser.
N° 616 : 9 juin 2021 - 16:23
Cette observation a été classée comme doublon par le commissaire enquêteur.
N° 615 : 9 juin 2021 - 16:23
Auteur : PIERRETTE CRAVERO
Son avis : Défavorable
Je suis vigneronne à Saint Chinian , je fais du vin biologique , engagée dans la revitalisation du sol de mes vignes pour rétablir les cycles biologiques mis à mal par des décennies de pratiques de courts termes. c'est le respect de tous les chainons de ces cycles qui nous permettra d'affronter les chocs du changement climatique déjà en cours .Les sols vivants sont des pièges à carbone et déjà aujourd'hui les taux de CO2 dans l'atmosphère sont inégalés .
La bétonisation est une vision égoiste ,inutile, pour le seul profit de quelques uns
Montpellier est devenue une pieuvre , hors de contrôle semble t-il ,avoir une vrai nature à proximité est un atout certain qu'il faut préserver .

Si ça continue , la campagne même chez nous , ne sera plus qu'un parc "naturel" et nous les paysans ,des aborigènes !!!!!
N° 614 : 9 juin 2021 - 15:54
Auteur : Anne Tassin
Son avis : Défavorable
Le projet oxylane va artificialiser des sols agricoles ce qui est contraire aux orientations nationales. Il faut garder ces sols pour un usage agricole.
N° 613 : 9 juin 2021 - 15:38
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis contre le projet qui va à l'encontre des responsabilités face au dérèglements climatiques, à la préservation des sols agricoles, à la responsabilité face à un environnement toujours plus dégradé (nuisances sonores, pression des véhicules moteurs). il encourage une surconsommation inutile, la ville est assez pourvue, et ce quartier en particulier.
N° 612 : 9 juin 2021 - 14:11
Auteur : Jonathan Bonfanti
Son avis : Défavorable
Résidant à Montpellier depuis plus de 5 ans, impliqué dans la vie locale (professionnelle, associative, culturelle...) et sensible aux enjeux de développement de l'agglomération, ce projet me paraît :
- inutile : le Décathlon d'Odysseum est déjà immense, et rarement saturé (sauf quand la direction préfère fermer des caisses "humaines" et les remplacer par des machines, autre débat), il est de plus très bien desservi par les transports et donc facilement accessible en voiture / tram / bus / vélo ;
- irrespectueux des enjeux environnementaux du XXIème siècle : déboisement, imperméabilisation de terres qui peuvent être à la fois préservées pour les réserves à fort intérêt de biodiversité à certains endroits et utilisées comme des terres agricoles (pourquoi pas en encourageant les pratiques les plus respectueuses de l'environnement et de la santé humaine ?) fertiles, productives, participant à la réappropriation locale de la production de nourriture par l'agglomération, ainsi pourvoyeuses d'autres types d'emplois et de desseins.
Je suis donc défavorable.
N° 611 : 9 juin 2021 - 14:11
Auteur : Aurélie Javelle
Son avis : Défavorable
Bonjour,
Je tiens à exprimer ma forte désapprobation à ce projet destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc. C projet n'est clairement pas en phase avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital plus respectueux de l'environnement.
Ces projets renvoient à un système qui montre toutes ses limites pour l'avenir de notre planète, et d'autres projets plus respectueux de la vie sur Terre tout en offrant des débouchés économiques, peuvent être inventés.
Cordialement,
N° 610 : 9 juin 2021 - 12:57
Auteur : Stanislas Rigal
Son avis : Défavorable
Le maintien du projet Oxylane (sous orientation I.2.1.2) qui ne peut pas se faire en préservant le "caractère agricole et paysager du site" ni la biodiversité (voir le document joint), est en totale contradiction avec l'objectif annoncé moins d'une demi page après : préserver et conforter l'activité agricole (orientation I.2.3) ainsi qu'avec l'orientation I.4.1 (préserver les milieux naturels et les corridors écologiques). D'autres solutions existent pour maintenir réellement une activité agricole sur ces terres et pour préserver le bois classé ainsi que toutes les espèces qui en dépendent. Il est temps de changer de paradigme et de protéger ce qui est primordial, une nature en bon état et des sols de bonne qualité et proches des bassins de vie, capable de nous nourrir. C'est la condition même de l'existance de toutes les autres activités économiques.
N° 609 : 9 juin 2021 - 12:44
Auteur : anonyme
Son avis : Favorable
Bonjour,

Nous nous prononçons sur la parcelle cadastré CC N°42 d'un contenance de 6 688 m2 appelle CAMPUS de BISSY sous le zonage actuel UP.
Nous souhaiterions un Passage de la zone UP à la zone UB ( correspondant au secteur BISSY 1 et BISSY 2) permettant des bureaux et des commerces sous conditions.
L'article UB 2 autorise les commerces dont la surface de vente est inférieure à 300 m2 et ne prend pas en compte les activités de restauration (sauf cas particuliers).
Vous noterez en revanche que le cas des bureaux n’est pas envisagé par les articles UB1 et 2 du projet de PLU. Ceux-ci doivent donc être considérés comme autorisés par le futur PLU.

Nous souhaiterions donc introduire la phrase suivante à la rédaction du PLU sur cette parcelle:
Les constructions destinées au commerce dont la surface de vente est inférieure à 300 m2 à l’exception des construction destinées à la restauration ainsi qu’aux services où s'effectue l'accueil d'une clientèle qui sont autorisées sans condition de surface . Les bureaux devront être autorisés..
N° 608 : 9 juin 2021 - 12:16
Cette observation a été classée comme doublon par le commissaire enquêteur.
N° 607 : 9 juin 2021 - 09:59
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je dépose un avis défavorable au projet de bétonisation du Domaine de Saint Clément.
J'ai grandi à St Clément de Rivière et j'ai toujours été heureuse de voir que c'est un village qui savait s'imposer pour le bien-être de ses habitants. En effet, les maires précédants se battaient pour l' intérêt des habitants et pas uniquement pour céder aux pressions politiques. On se sentait beaucoup plus compris et soutenus, ils avaient à coeur d'améliorer le quotidien de leurs habitants. Malheureusement depuis quelques temps, c'est bien l'inverse qui est en train de se produire. J'ai l'impression que notre parole n'est pas écoutée et encore moins prise en compte. J'ai la désagréable impression que les décisions sont déjà prises et que quoi que nous fassions il est déjà trop tard. J'espère que vous saurez entendre vos habitants et protéger la verdure de notre belle commune.
Bien cordialement
N° 606 : 9 juin 2021 - 09:11
Auteur : faustine declosmenil
Son avis : Défavorable
Nous ne voulons pas de centres commerciaux supplémentaires, Montpellier est déjà surchargée, il est aberrant de ne pas préserver nos terres agricoles et la rare biodiversité qu'elle abrite.
N° 605 : 9 juin 2021 - 08:47
Cette observation a été classée comme doublon par le commissaire enquêteur.
N° 604 : 9 juin 2021 - 05:37
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je ne souhaite pas l'implantation du centre commercial Oxylane à Saint Clément de Rivière. Je souhaite que ces terres restent des terres agricoles et naturelles.
N° 603 : 8 juin 2021 - 22:48
Auteur : Pierre Ehret
Son avis : Défavorable
Le projet de PLU affiche une volonté de développement urbain harmonieux et maîtrisé qui passe par la modération de la consommation des espaces agricoles, naturels et forestiers.
En tant qu’agronome résidant à quelques centaines de mètres de la commune de Saint-Clément, je ne peux que me féliciter d’un tel choix et le soutenir dans le contexte d’incertitudes climatiques et énergétiques à venir.

Par contre je suis particulièrement mécontent de me rendre compte qu’une fois cette résolution annoncée, le PLU permette l’implantation d’une zone commerciale dénommée Oxylane sur un site à fort potentiel agronomique, présentant par ailleurs une qualité paysagère harmonieuse.

Il n’est pas acceptable que le PLU puisse inclure un tel aménagement, en contradiction avec les objectifs annoncés et totalement anachronique à une période où le devenir des zones péri-urbaines doit avant tout être envisagé dans une perspective de résilience des populations des agglomérations.
Si de nouveaux aménagements, si possibles différents des centres commerciaux d'une autre temps, nécessitent une artificialisation des sols, il sera plus logique de les prévoir sur des zones non cultivables à sols superficiels.
N° 602 : 8 juin 2021 - 21:29
Auteur : Isabelle Cabirol
Son avis : Défavorable
ce projet est emblématique des dérives actuelles liées à l'environnement. D'un côté de grands discours (qu'on retrouve dans le dossier de PLU lui-même qui ne cesse de mettre en avant l'environnement préservé de la commune), de l'autre des choix stratégiques qui s'assoient dessus...

Des études d'impact ont été conduites, dont la dernière en 2018 par Biotope mandaté par Décathlon, qui constate effectivement la présence d'espèces protégées (dont de nombreux chiroptères) et propose ensuite une liste de mesures pour tamponner les impacts tout en maintenant le projet. Toute l'ambiguïté des mesures dites compensatoires, qui ne peuvent dans tous les cas compensés d'un côté ce qui a été détruit de l'autre.
N° 601 : 8 juin 2021 - 19:34
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je pense qu'il serait très dommageable de détruire cette zone naturelle. Il est très important de préserver la biodiversité proche des villages.

Merci de préserver cet espace pour les générations futures.
N° 600 : 8 juin 2021 - 19:13
Auteur : Maya Bracher
Organisation : assoc.Escaunes et Cantarelles
Son avis : Favorable
Connaissant St.Clément je suis opposée au projet du centre commercial Oxylane, car déstructeur de terres agricoles, dévastant le paysage et la bio-diversité, et contraire aux urgences climatiques.
N° 599 : 8 juin 2021 - 15:41
Auteur : pierre cantrelle
Son avis : Défavorable
Bonjour,
j'habite Saint Clément depuis bientôt 30 ans, et vu mon âge, 95 ans, je n'en bougerai pas !
J'ai choisi ce village pour la végétation très présente dans les paysages, la proximité de la ville avec le sentiment d'être "à la campagne" ! en tant que médecin chercheur, je défend avant tout la santé dans un environnement sain et non agressif;
en tant qu'homme, j'ai depuis les années 80 opté pour une alimentation bio et la plus naturelle possible, alors vous imaginez Monsieur le Comissaire, comment un projet comme celui de Décathlon est pour moi un non sens, une destruction de la terre et du paysage!
Et pour quel bienfait?? l'emploi créé ? il aura été détruit ailleurs, dans les autres villages ou en ville, car c'est hélas toujours le cas dans les implantations de zones telle que celle ci est prévue.
Si par votre jugement objectif, les élus favorables au projet pouvaient repenser le problème, je serai un arrière grand père heureux, pouvant imaginer que nous allons garder pour tous nos petits une planète encore viable....meilleures salutations, Pierre Cantrelle
N° 598 : 8 juin 2021 - 12:56
Auteur : Gaétan DEPUYPER
Son avis : Défavorable
Il y a déjà deux grands décathlon dans Montpellier et ses alentours, un troisième est inutile, surtout sur des terres agricoles qui seront si importantes dans les années à venir.
N° 597 : 8 juin 2021 - 12:32
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Totalement défavorable à ce projet.
Je souhaite moins de béton, plus de nature, de parc et de réserves naturelles nullement touchées par l homme.
N° 596 : 8 juin 2021 - 11:18
Auteur : Michel Blimer
Son avis : Défavorable
j'ai habité plusieurs années à Fontfroide le Haut.
Le projet d'implantation Oxylane me semble d'un autre temps.
Ce terrain à la porte d'un bassin d'habitation de presque 500 000 personnes doit être conservé en terre agricole.
N° 595 : 8 juin 2021 - 11:06
Auteur : Christian Cayssiols
Son avis : Défavorable
Bonjour,
Il ne m’appartient pas de juger le PLU dans sa totalité.
Cependant, le projet Oxylane concerne, lui, les citoyens au-delà de la commune.
C’est un projet d’un autre temps qui va engendrer une forte circulation au nord de Montpellier. Soit des encombrements et une pollution accrue. A cela s’ajoute une consommation foncière qui sera bétonnée, alors que les terres pouvant être cultivées vont devenir cruciales pour notre alimentation.
Regardons devant nous et ne reproduisons pas les erreurs du passé.
Christian
N° 594 : 8 juin 2021 - 11:01
Auteur : Alice Le Gal
Son avis : Défavorable
Le monde est en pleine évolution, il est temps d'évoluer avec lui. Le Monde va vers un retour à l'essentiel, fuit les monstres en taules, les parking en béton, la masse consommation... Avec un grand pouvoir vient une grande responsabilités. Il est temps de prendre les votre et de regarder en vous quel monde vous souhaitez créer.
N° 593 : 8 juin 2021 - 09:23
Auteur : Guy Schaub
Son avis : Défavorable
Je suis défavorable à la destruction de terrains agricoles pour y implanter de grandes zones commerciales, même sous couvert de loisirs, alors que la puissance publique plaide de plus en plus contre l'artificialisation des sols! Montpellier est déjà littéralement assiégée par d'immenses zones commerciales dont la rentabilité est de plus en plus douteuse en particulier à cause du développement du commerce en ligne.
N° 592 : 8 juin 2021 - 09:12
Auteur : Marie Balmelle
Son avis : Défavorable
Bonjour,

cela fait des années que nous résidons à St Clément de rivière pour la nature et sa quiétude, il est anxiogène de constater que le financier prime pour ce projet inutile, Trifontaine n'est-il pas suffisant ? Arrêtez de construire et de détruire ! La nature est indispensable au bien-être et nous en sommes d'autant plus conscients durant cette période particulière. Espérant que vous respectiez nos avis et nos vies.
N° 591 : 8 juin 2021 - 08:42
Auteur : Piroska Schaub
Son avis : Défavorable
Le projet Oxylane est totalement incompatible avec l'intérêt publique à long terme: la préservation des sols, de la biodiversité, de la production agricole locale et responsable. Ce projet est en plus inutile: il y a déjà des commerces de ce genre à proximité!
La loi même est de plus en plus en faveur de la nature, et contre le bétonnage des sol à outrance! Soyons moderne!
Je suis très défavorable à ce projet!
N° 590 : 8 juin 2021 - 08:22
Auteur : GWENAELLE GUERLAVAIS
Organisation : Conseillère municipale d'opposition aux Matelles
Son avis : Défavorable
Le projet « Oxylane » est présenté par ses promoteurs comme un « village » dédié à la « santé, loisir, sport et  bien-être » sur un espace de 24 hectares, autour d’un magasin DECATHLON. Pour autant le décalage entre cette annonce et la présentation lors de la réunion publique d’octobre 2014 est important. En réalité, il s’agit d’un projet à vocation commerciale autour de quatre grandes enseignes et des activités para-médicales et médicales. Sur les 24ha, il restera à peu près 6 à 8ha en espaces naturels accessible. Aujourd’hui, 20ha sont cultivés et 3,5ha correspondent à un bois classé.
Le Collectif des Matelles ne soutient pas les projets d’artificialisation des terres agricoles dans ce moment de transition écologique. Aujourd’hui nous connaissons les effets du changement climatique dans notre région et en particulier dans notre village : risque inondations plus élevé et cet été pour la première fois, sècheresse forte (puits à sec) et 46° dans le Vieux Village. Le maintien de zones vertes et la végétalisation sont des moyens efficaces pour se préparer à ces changements de températures et à la variation des taux d’humidité. Cette zone de 24ha est donc à préserver pour ces raisons mais également face à l’aggravation de l’imperméabilisation des sols  dans une tête de bassin versant sensible.
D’autre part, l’accès au site Oxylane se fera essentiellement en voiture individuelle. L’aménagement de transports collectifs est assez complexe et demandera des efforts financiers aux collectivités territoriales locales dont la priorité n’est probablement pas celle-ci face à des besoins comme le transport scolaire, l’amélioration de l’offre pour les habitants, des propositions plus engagées vers les publics à mobilité réduite, etc…. Or Le Collectif des Matelles (3 élus au conseil municipal) soutient une réflexion sur les déplacements qui permet de participer activement à la réduction de rejets de CO2.
Souvent l’argument utilisé par les élus pour soutenir ces grands projets, est celui de la création d’emplois. En effet, le projet Oxylane affiche le besoin d’emplois. Mais les retours d’expérience comme par exemple l’installation de la plateforme logistique de SuperU à Clermont-l’Hérault ont démontré que les emplois créés sont moins nombreux que prévu, davantage sous forme de CDD et de temps partiel ou d’emploi saisonniers et détruisent les emplois de proximité, en particulier les emplois agricoles.
Ce projet inscrit dans le SCOT voté par la communauté du Pic St Loup en janvier 2019 est cependant dans aucun document d’urbanisme définitivement validé compte tenu des recours.
En résumé, Le Collectif des Matelles, dans sa volonté de s’inscrire dans les objectifs de développement durable ne soutient pas l’artificialisation des terres et des terres agricoles en particulier, s’inquiète des risques aggravés de ruissellement et d’inondation en aval et ne partagent pas l’idée d’un accès à une zone commerciale uniquement par la voiture individuelle.
N° 589 : 7 juin 2021 - 23:41
Auteur : Bérénice Page
Son avis : Défavorable
Ces terres seraient bien plus propices au développement d'activités permacoles.
N° 588 : 7 juin 2021 - 22:52
Cette observation a été classée comme doublon par le commissaire enquêteur.
N° 587 : 7 juin 2021 - 22:39
Auteur : Dominique Vital
Son avis : Défavorable
Supprimerait une zone naturelle tampon
N° 586 : 7 juin 2021 - 22:23
Auteur : Christine Maurin
Son avis : Défavorable
Je suis favorable à la préservation maximale possible des espaces verts et des espèces animales en pensant à mes enfants et petits enfants.
Ce type de projet de construction d un nouveau grand ensemble commercial me semble aussi inutile que nuisible pour notre environnement à tous
N° 585 : 7 juin 2021 - 22:07
Auteur : Sabine LADRECH
Son avis : Défavorable
J'émets un avis défavorable pour ce PLU qui permet la réalisation du projet Oxylane.

Ce projet d'artificialisation de 20 Ha de terres agricoles pour des intérêts commerciaux me paraît appartenir à un temps révolu d’autant plus qu’on connait bien maintenant les effets dévastateurs du bétonnage à outrance quand arrivent les gros épisodes de pluie.

Mais aussi, il est particulièrement important à notre époque de favoriser l'installation d'agriculteurs et de commerces de proximité ainsi que de préserver les espèces animales présentes sur le site.
De plus, ces commerces vont entraîner un trafic de véhicules important alors que cette « route de Ganges » est déjà très encombrée.
N° 584 : 7 juin 2021 - 21:04
Auteur : Viviane Hélary
Son avis : Défavorable
Je m'oppose purement et simplement au projet Oxylane de Saint Clément de Rivière et donne mon soutien total au collectif Oxygène et toutes celles et ceux qui luttent contre ce projet depuis plusieurs années
N° 583 : 7 juin 2021 - 20:47
Auteur : laurent neyroud
Son avis : Défavorable
La priorité est d’arrêter de bétonner des terres agricoles ou naturelles. Nous avons assez de zones commerciales. La priorité doit être mise sur la protection des zones naturelles avant d'hypothétiques créations d'emplois
N° 582 : 7 juin 2021 - 20:01
Auteur : Marc VINCENT
Son avis : Défavorable
Monsieur le commissaire enquêteur,
Je souhaitais, bien que non riverain, manifester ma désapprobation d'un tel projet. Il me semble en effet, que nous sommes en train de changer de paradigme de société. Partout dans les grandes et moins grandes métropoles mondiales nous allons vers moins de densité de population, une réhabilitation des poumons verts de cœur de ville, moins de bétonnage pour éviter les conséquences parfois terribles de précipitations violentes, plus de respect de la bio diversité pour que le "système" vie continue de s'auto équilibrer...
Il m’apparait donc que se projet est à contre courant du monde que nous souhaitons pour demain, pour nos enfants.
Je ne pense pas qu'un village par ailleurs exemplaire tel que St Clément gagne à s’entêter dans de tels "aménagements".
Bien cordialement
Marc VINCENT
N° 581 : 7 juin 2021 - 18:37
Auteur : alain sabat
Organisation : particulier
Son avis : Défavorable
Gardons des terres cultivables aux abords de Montpellier
merci de votre a
N° 580 : 7 juin 2021 - 18:31
Auteur : jean-patrick MAIGNIER
Son avis : Défavorable
Je suis absolument opposé au projet Oxylane qui est d'un autre temps; il détruirait des terres agricoles, il détruirait l'environnement, la biodiversité; une aberration. Il faut enfin se décider à vivre autrement pour ne pas détruire ce qui reste de nature préservée . Nous n'avons pas besoin d'un énième centre commercial; pensons à ce qui a été fait de Montpellier où l'environnement est détruit par une pléthore de centre commerciaux monstrueux et hideux. Il serait grand temps de se préoccuper de nature d'environnement, de biodiversité et non de satisfaire la consommation à outrance qui d'ailleurs commence à se détourner des grandes surfaces...STOP A OXYLANE STOP Ca suffit !!!
N° 579 : 7 juin 2021 - 17:36
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis opposée à ce projet pour des raisons écologiques: pollution de l’air des sols, de l’environnement en général, , afflux de voitures, pollution sonore. Bon nombre de Saint Clémentois sont venus ici pour vivre à la campagne.
N° 578 : 7 juin 2021 - 16:01
Auteur : Flora Sallembien
Son avis : Défavorable
Je suis opposée à ce grand projet inutile supplémentaire, qui contribue à rogner encore plus sur nos campagnes et nos terres encore préservées du béton. Il est destructeur pour l'environnement et la biodiversité,c'est scandaleux d'envisager ce type de projet en 2021 alors que nous prenons tous conscience de l'urgence climatique à l’œuvre. Il faut arrêter de pousser à la consommation à outrance dans de grands centres périphériques qui tuent nos centre-villes.
N° 577 : 7 juin 2021 - 14:19
Auteur : denis rey
Son avis : Défavorable
Ce projet de PLU est emblématique des dérives actuelles liées à l'environnement.

D'un côté de grands discours qui ne cesse de mettre en avant l'environnement préservé de la commune, de l'autre des choix stratégiques comme la mise en œuvre d'un projet Oxylane très impactant pour la Biodiversité et qui donc permet de s'affranchir de ces grandes idées...

La Compensation n'est aujourd'hui en France qu'un droit à détruire et ne fonctionne pas. Nous devons désormais être dans une logique de 0 artificialisation; hors ce PLU prévoit toujours plus d'emprise sur les sols.
N° 576 : 7 juin 2021 - 14:13
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je reste solidaire dans ce mouvement qui ne fait que trop durer. Je m'oppose à la construction du centre commercial "Oxylane" d'une part pour éviter la bétonisation trop croissante dans l'Hérault et d'autre part pour ralentir le système de la mondialisation qui se fait au travers d'une consommation à profusion et de masse. Pour info, je m'occupe d'une association qui se nomme "CAS D'E@U" - Concernant le mode de facturation de la distribution d'eau dans l'agglomération du Pays de L'Or. Cordialement. Avec Force et Convictions.
N° 575 : 7 juin 2021 - 13:58
Auteur : Francis Debladis
Son avis : Défavorable
L'intégration dans ce PLU d'un projet Oxylane le rend inacceptable en l'état.
Ce projet correspond-t-il à un besoin de la population?
Il semblerait que non: La très grande majorité (pour ne pas dire la totalité) des avis que je viens de lire sont défavorables. Certes s'il était implanté ce centre commercial verrait son public car l'offre entraine la consommation. Mais pourquoi détruire des hectares de nature pour implanter un centre commercial non souhaité?
Si la population n'attend pas ce centre commercial, pourquoi faire tant d'efforts pour l'implanter? Au bénéfice de qui?
Alors que l'on en connait parfaitement les inconvénients: destruction des terres, augmentation du trafic, destruction des commerces de proximité, etc. qui, pour chacun d'entre eux, est déjà éliminatoire au regard de ce projet.
N° 574 : 7 juin 2021 - 13:56
Auteur : camille fraissard
Organisation : LPO Hérault
Son avis : Défavorable
Projet Oxylane de la holding familiale Mulliez emblématique des dérives actuelles liées à l'environnement. D'un côté de grands discours (qu'on retrouve dans le dossier de PLU lui-même qui ne cesse de mettre en avant l'environnement préservé de la commune), de l'autre des choix stratégiques qui s'assoient dessus...

Des études d'impact ont été conduites constatent effectivement la présence d'espèces protégées et propose ensuite une liste de mesures pour réduire les impacts tout en maintenant le projet. Toute l'ambiguïté des mesures dites compensatoires, qui ne peuvent dans tous les cas compenser d'un côté ce qui a été détruit de l'autre.
N° 573 : 7 juin 2021 - 13:00
Auteur : Catherine ROBERT
Son avis : Défavorable
Il est devenu vital de préserver les abords des villes d'une urbanisation commerciale massive néfaste à l'environnement et terreau d'une surconsommation irraisonnée. Oxylane relève d'une démarche d'un autre temps. Nous avons besoin de voir se développer des projets alternatifs liés à l'agriculture de proximité, aux circuits courts, aux besoins vitaux des habitants, respectueux d'une biodiversité dont la diminution s'accélère dangereusement. Les métropoles heureuses de demain, celles où il fera encore bon vivre, sont celles qui pensent dès à présent à préserver et développer leur capital "vert" et à favoriser une autre économie. Allons dans ce sens.
N° 572 : 7 juin 2021 - 12:44
Auteur : ROMAIN ROUBY
Son avis : Défavorable
Je suis défavorable à l'aménagement de nouveaux centre commerciaux destructeurs de paysages. Les entrées de villes sont aujourd'hui, dans leur grande majorité, défigurées par ces zones commerciales. Les sols sont imperméabilisés au profit d'aires de stationnements gigantesques accueillant des véhicules toujours plus nombreux. Alors que les sujets contemporains majeurs tournent autour de l'écologie et du devenir de la planète, on continue de tartiner de l'enrobé sur des espaces agricoles, de garrigue ou de pinèdes. Que devient le caractère et l'image de notre arrière pays? Qu'en est il des mobilités douces, de la proximité? N'est il pas plus intelligent de densifier et de créer de nouvelles polarités à l'échelle des villages? Il faut dire STOP, réfléchir de manière globale à l'échelle du territoire et arrêter de construire des "caisses à savon" destinées à la surconsommation. Favorisons la proximité, l'artisanat, le savoir faire et intégrons les nouvelles activités dans des tissus favorisant l'échange, le dialogue en bref la mixité programmatique. Le zoning a ces limites, il a détruit les coeurs des villes et des villages. Stoppons l'hémorragie.
N° 571 : 7 juin 2021 - 11:38
Auteur : berenice arman
Son avis : Défavorable
Non au bétonnage du domaine de saint clément (zone1AU du PLU), dégradations visuelles, et augmentation du trafic routier sur cette zone deja encombrée.
N° 570 : 7 juin 2021 - 11:28
Auteur : Sally Le Gal
Son avis : Défavorable
Encore un centre commercial qui viendra concurrencer nos petites entreprises locales
N° 569 : 7 juin 2021 - 10:34
Auteur : PIERRE-YVES LE GAL
Son avis : Défavorable
Ce projet d’un autre temps, destructeur d’espaces naturels et agricoles et générateur de pollutions directes et indirectes, n’a plus sa place ici ou ailleurs, face aux graves crises environnementales que nous allons, individuellement et collectivement, devoir affronter à travers le changement climatique et l’effondrement de la biodiversité. Il est urgent de changer de cap et d’être cohérent dans les orientations prises. A cet effet il est curieux de constater que le PLU proposé fait à de nombreuses reprises référence à l’environnement préservé de la commune, tout en maintenant ce projet impactant négativement l’environnement non seulement de la commune mais également des communes environnantes !
N° 568 : 7 juin 2021 - 10:03
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Nous devons préserver le paysage de notre région. Densification, réutilisation d’espaces inoccupés plutôt qu’étalement urbain.
N° 567 : 7 juin 2021 - 07:43
Auteur : REMY CHAIX
Organisation : ST JEAN ENVIRONNEMENT
Son avis : Défavorable
Bonjour,

Voici très rapidement les raisons de mon opposition, en tant que citoyen de la métropole de Montpellier, au projet Oxylane.

Oxylane c’est, sur 20 hectares, la destruction d’un paysage remarquable et de sa riche biodiversité végétale et animale, c’est la destruction d’un sol fertile et d’une partie de la ressource en eau du bassin du Lez, c’est l’accroissement du trafic automobile sur des voies déjà surchargées et des diverses pollutions qu’elle provoque.
Oxylane est un projet d’un autre temps contraire à la politique nationale de lutte contre l’artificialisation des sols.

Notons que les oppositions à Oxylane, venant de particuliers, d’associations, d’instances publiques, se multiplient et sont de plus en plus affirmées.

La Ville de Montpellier et la chambre d’agriculture de l’Hérault se sont en particulier déclarées défavorables au projet Oxylane.

La Ville de Montpellier, dont la délibération défavorable au projet Oxylane est jointe à cet avis, pointe précisément plusieurs aspects cités ci-dessus, de façon très précise, très technique et très argumentée: artificialisation des sols, risques hydrologiques majeurs pour le bassin versant du Lez, trafic automobile intense sur un secteur déjà saturé, etc...

D'autre part, il est très important de maintenir l'attrait des métropoles, dont l'étoile pâlit aujourd'hui. En effet, les villes moyennes sont plébiscitées par des habitants qui n'en peuvent plus de la bétonisation. Il convient donc de créer une ceinture verte autour de Montpellier pour proposer aux habitants toutes les aménités liées à la nature et au patrimoine rural, d'une part et d'autre part, de rapatrier les activités agricoles dans des espaces proches de la ville centre, pour favoriser les circuits courts et par conséquent une alimentation saine, de saison et qui ne soit pas impactée sur le plan écologique par des heures de transport polluant.

Le projet Oxylane est donc exactement le type de projet à bannir de la périphérie montpelliéraine.

Cordialement,

Rémy Chaix
N° 566 : 7 juin 2021 - 00:33
Auteur : David Rongeat
Son avis : Défavorable
Le projet d'aménagement dit Oxylane est une aberration à notre époque. Détruire des terres agricoles pour les remplacer par un centre commercial, vecteur d'une consommation non nécessaire. Cette zone devrait être une zone agricole , pour une consommation locale vers les communes proches, avec une entreprise de transformation "alimentaire" artisanale. Remplissons nos cantines locales plutôt que les investisseurs de multi-nationales
N° 565 : 6 juin 2021 - 22:29
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Au vu de l'urgence climatique ces terres devraient être utilisées pour l'agriculture afin de nourrir les habitants de la métropole et participer à la captation du CO2 dans l'air.
N° 564 : 6 juin 2021 - 22:15
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
A l'heure du covid il est temps de remettre en question la betonisation des zones vertes. Arrêtons la construction de zones commerciales à outrance.
N° 563 : 6 juin 2021 - 22:00
Auteur : Alain ANDRIEUX
Son avis : Défavorable
Cette zone agricole dans le sud de la commune est un vrai régal des yeux et un poumon d’air pur,
tant pour les habitants résidant plus au sud que pour les automobilistes venant de Montpellier par
exemple. Laissez-nous au moins cela, je développe ci-après ce qui nous attend.
La partie sud de la commune possède une densité 4 ou 5 fois supérieure à celle de la commune dans
sa totalité, elle regroupe la quasi totalité des logements sociaux et des activités commerciales de la
commune (en termes de chiffre d’affaires et d’emplois) ; de plus des logements sociaux, nombreux,
sont en construction et d’autres sont prévus à brève échéance, toujours au sud de la commune, en
dépit des recommandations politiques et de bon sens (absence de mixité sociale). D’ores et déjà,
l’OAP sud de la commune prévoit 50 logements dans le prolongement de Bissy2 et 45 logements
prévus sur la zone Hélène de Savoie ; ne figurent pas dans ce document les constructions en cours,
le gros œuvre est en voie d’achèvement, en face du lotissement Bellevue (deux tranches, de 132
logements sociaux a priori).
Est-ce sérieux d’urbaniser ainsi ce secteur, la seule voie d’accès étant la montée du Morastel, large
de 5 mètres. Même en canalisant le fossé, permettant un élargissement de 60 cm tout au plus, la
circulation deviendra dantesque. Ne parlons pas des cyclistes et des piétons !
Il y aura surreprésentation de ce type d’habitat . La concentration de la population qui en résulte va
rendre sous peu la vie un peu plus difficile, alors que la partie nord de la commune, beaucoup plus
étendue, ne sera absolument pas impactée, et cette escalade va certainement se poursuive d’autant
que bien des vignes viennent d’être arrachées le long de la route de Grabels à Montferrier, augurant
fort de nouvelles opérations immobilières.
A moins qu’il s’agisse d’une volonté délibérée d’urbaniser le sud, est-ce ce que l’on appelle le
principe d’égalité et de fraternité ?
Ne pas oublier que la zone sud rapporte une véritable manne à la commune grâce à l’ensemble
Trifontaine (hypermarchés Carrefour et Castorama, plusieurs grands magasins : Intersport, Chêne
vert, Halles aux vêtements....certains vivotent d’ailleurs...que vont devenir ces commerces si un
Décathlon et un magasin Truffaut s’installent (il y a une jardinerie-Botanic- à deux kilomètres
environ), et un pépiniériste local (1984), qui pourra fermer la porte. Un magasin de produits frais et
surgelés était également prévu, ses promoteurs aux dernières nouvelles ont la sagesse de se retirer, il
faut dire qu’un ensemble du même type se construit à Grabels, à moins de 500 mètres.
On parle toujours du projet Oxylane, en fait ce ne sera plus une zone de sports et de détente mais
une zone strictement commerciale, Décatlhon étant le chef de file de cet ensemble. Si le projet ne se
révèle pas rentable ou pas assez rentable, il sera aisé pour la marque de revendre en terrain
constructible ce qu’elle aura acquis comme zone agricole à petit prix. Alors la transformation en
zone concentrationnaire de ce petit paradis, se réalisera comme le désirait, dans un passé pas si
lointain, un certain maire de Montpellier. La marque a déjà fait une telle opération juteuse dans le
nord de la France. Je crains une énorme déconvenue pour les finances de la commune, pour la
population de la zone et pour l’ensemble des Saint-Clémentois...
Quand l’on rentre dans le magasin Décatlhon de Lattes, des rayons sont totalement déserts :
l’épidémie a renforcé la tendance actuelle de vente par Internet permettant de limiter la surface au
sol, et, il ne faut pas oublier qu’il existe un second magasin de la marque à Saint-Jean de Védas, de
taille plus modeste que celui de Lattes (il y avait d’ailleurs à l’origine deux magasins peu éloignés
l’un de l’autre, l’un se trouvait dans la zone commerciale de Fréjorgues), le retrait de l’un des deux
n’a pas été une mauvaise opération pour la marque, tant s’en faut !
Des emplois, en nombre ridicule, seront créés de façon très marginale, car les magasins concurrents
seront asphyxiés et leur personnel ira tout naturellement vers le nouvel ensemble.
Pour conclure, si ce projet Oxylane voit le jour, la commune bénéficiera à peine de la manne
financière apportée par lui, par contre les habitants de la commune (tous) devront supporter les fraisconsidérables occasionnés par le transport des enfants vers les écoles, le collège, et le lycée de
Saint-Clément-de-Rivière, ces deux derniers établissements se situant à une dizaine de kilomètres
de la zone sud. Et tous subiront à brève échéance le coût économique et social non estimé pour
l’instant de cette répartition abusive de l’espace.
N° 562 : 6 juin 2021 - 21:26
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Il faut arrêter de bétonner les zones agricoles et sauvages. Refaire la part belle à la nature, pas au commerce polluant, urgence climatique ! Allons, changeons un peu de logique !
N° 561 : 6 juin 2021 - 21:19
Auteur : Veronique Vedel-Defrance
Son avis : Défavorable
En tant que riveraine du Domaine de St Clément je suis totalement opposée au projet de declassification de cette zone verte pour permettre la construction d’immeubles (zone 1AU du PLU). Ce projet de dégradation d’une des entrée de notre village, réputé justement pour ses espaces verts et sa qualité de vie, n’est pas en accord avec les attentes des habitants. Par ailleurs, l’intensification du trafic liée à ce projet est incompatible avec les infrastructures existantes. Les nuisances et les risques ( inondations, circulation, dégradation du cadre de vie,…) générés par un tel projet impacteront l’ensemble des st clémentois.
N° 560 : 6 juin 2021 - 21:18
Auteur : Bastien Cousin
Son avis : Défavorable
Il est temps de changer de trajectoire, nous n'avons pas besoin d'un Decathlon. Privilégions la verdure.
N° 559 : 6 juin 2021 - 21:03
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Bonjour,
Ce projet de PLU n'est pas acceptable, car il ne respecte pas l'ambition de zéro artificialisation nette qui doit guider le développement de la commune aujourd'hui, comme partout en France.
Le "Lotissement multi-activités Oxylane", qui fait l'objet de l'OAP n°4, consiste en l'urbanisation de 23 ha aujourd'hui agricoles et naturels, pour un projet qui ne mérite pas une telle consommation d'espace.
Cet aménagement viendra nécessairement imperméabiliser les sols, détruire les milieux écologiques, nécessitera la constructions d'une grande quantité d'infrastructures (voies, réseaux) et génèrera un trafic routier, source de nuisance sonores et de pollution...
Or, les ambitions de cet aménagement, en termes de programmation et de qualité urbaine, sont totalement insuffisantes et ne justifient pas les atteintes sur l'environnement citées plus haut.
- En effet, un tel complexe tertiaire et commercial, de grandes surfaces, aura nécessairement pour effet la périclitation des commerces et services de proximité, et à terme l'appauvrissement des cœurs de bourgs des environs, et ce sur un grand périmètre.
- De plus, nous savons, avec le recul que nous avons sur de nombreux aménagements similaires, que ces quartiers tertiaires, uniquement fréquentés de jour, sont vides la nuit, avec d'un côté tous les problèmes d'insécurité que cela peut générer, et de plus un gros paradoxe : la mise en oeuvre d'une débauche de moyens au fort impact sur l'environnement, pour ne faire fonctionner cet aménagement que la moitié du temps.
- Autre problème dans cette OAP : la hauteur maximum des constructions limitée à 9,5m : si l'on vient détruire des espaces naturels et agricoles, cela ne peut se justifier que par un gros besoin de construction neuve de la commune, et si tel est le cas, alors pourquoi ne pas construire des bâtiments plus hauts, R+3 / R+4 afin d'urbaniser une plus faible emprise au sol ?
Pour conclure, ce projet et par extrapolation ce PLU, est tout à fait dépassé, et certainement pas à la hauteur des enjeux actuels.
Il faut revoir la copie, ou alors le tribunal administratif s'en chargera, comme cela s'est passé pour Toulouse cette année.
Merci pour votre attention
N° 558 : 6 juin 2021 - 20:35
Auteur : Philippe DEFRANCE
Son avis : Défavorable
Bonjour,
Nous avons choisis de nous installer à St clément car le village était très agréable avec beaucoup d’espace et de verdure. Le projet de PLU semble vouloir densifier les constructions et pour cela détruire des espaces boisés.De plus je ne comprends pas là déclassification d’un espace boisé en plein cœur de village (Domaine St Clément).Projet au profit d’un particulier qui va cependant impacter tout le village ....
Je suis déçu et inquiet pour l’avenir de notre espace de vie.
Cordialement.
N° 557 : 6 juin 2021 - 19:13
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Bonjour,

Ce projet de centre commercial ne répond pas aux enjeux de préservation des sols ni de commerces de proximité accessibles en transports en commun ou mobilité douce. C'est un projet dépassé comme nous en avons déjà trop construit. En plus de détruire des emplois dans les commerces des villes et village de la région et de détruire des zones naturelles, il défigurera le paysage avec ses bâtiments, ses parkings, ses amamenagements routiers.

L'abandon de ce projet est une question de bon sens. Plus personne ne veut de ces zones commerciales xxl, héritage du 20ème siècle.

Merci
N° 556 : 6 juin 2021 - 18:51
Cette observation a été classée comme doublon par le commissaire enquêteur.
N° 555 : 6 juin 2021 - 18:51
Auteur : Raphael Romanens
Son avis : Défavorable
Dans le cadre du PLU, on peut lire :

MODERER LA CONSOMMATION D’ESPACES AGRICOLES, NATURELS ET FORESTIERS ET LUTTER CONTRE L’ETALEMENT URBAIN (OBJECTIFS CHIFFRES)
Entre 2009 et 2020, la consommation d’espace en extension a été d’environ 18,6 ha à Saint-Clément-de Rivière, exclusivement pour de l’habitat.
Dans le cadre du PLU, la commune souhaite limiter les ouvertures à l’urbanisation, dans un souci de modération de la consommation d’espaces agricoles et naturels et de lutte contre l’étalement urbain, notamment dans le respect des orientations du SCOT qui octroie un maximum de 14 ha en extension pour la production de logements sur la période 2013-2030. Sur ces 14 ha maximum, environ 10 ha ont déjà été consommés.
A l’horizon 2030, le PLU s’attache donc à :
I.1.3.1. Modérer l’étalement urbain
Dans le cadre de son projet de PLU, la commune souhaite modérer la consommation d’espaces agricoles, naturels et forestiers, dans le respect des orientations du SCOT. Ainsi, les nouvelles ouvertures à l’urbanisation en extension de l’enveloppe urbaine à l’horizon 2030 seront d’environ :
Ø 3 ha au maximum pour l’habitat, soit une réduction d’environ 80% des surfaces consommées par rapport à la période 2009-2020.
Ø 20 ha au maximum pour les activités économiques (liés au projet Oxylane, voir la sous-orientation n°1.2.1.2)
Même si je suis favorable aux orientations du SCOT, je ne souhaite néanmoins pas ou plus d'étalement urbain (mitage) sur notre commune, cela tient du bon sens et de la préservation de notre environnement.
Aussi, l'hypocrisie de consommer 23ha en étalement urbain sous 2 critères n'est pas supportable. Pensez vous que la nature différentie HABITAT et ACTIVITE ECONOMIQUE ? NON, il ne faut plus faire comme cela, ces pratiques datent des années 80-90, il faut à 100% densifier et préserver coûte que coûte notre nature.
Sur la base des études des plans de prévention PPRIF et PPRI, on s’aperçoit que l’OAP d’OXYLANE présente aussi un risque majeur ou de précaution forte.
On doit supprimer : I.2.1.2. Poursuivre la réalisation du projet « Oxylane » !
Ce projet est contraire aux points développés dans le PADD , encore une hypocrisie d'écriture puisque on ne peut réaliser un centre commercial sur un espace naturel et inscrire les principes ci dessous :
1-2-2 : FAVORISER LE MAINTIEN ET LE DEVELOPPEMENT DES COMMERCES ET SERVICES DE PROXIMITE ( Comment préserver le commerce de proximité avec l’implantation d'Oxylane – DECATHLON (commerce de cycle BOULIDOU et INTERSPORT à TRIFONTAINE), O'TERRA ( Boucherie, Boulangerie, Restaurant au BOULIDOU), etc … c'est la fin du CC le BOULIDOU qui n'a jamais été pris en compte dans les études d'impact économiques )
1-2-3 : PRESERVER ET CONFORTER L’ACTIVITE AGRICOLE ( mitage de plus de 20ha de zone agricole!!!)
1-4-1 : PRESERVER LES MILIEUX NATURELS ET LES CORRIDORS ECOLOGIQUES (Oxylane sacrifie 2 corridors secondaires écologiques )
1-4-2 : PRESERVER ET METTRE EN VALEUR LES QUALITES PAYSAGERES ( je précise que pour le dossier OXYLANE, au début seul 5% devait être construit, et il avait été annoncé en conseil municipal que ce serait 40% qui sera urbanisé + parking et circulation. Il se méfie par expérience de ce genre de prise en compte de l’environnement. Saint Clément de Rivière se situe à la charnière de 2 unités de paysage que sont l’agglomération de Montpellier et les plaines et garrigues autour de Saint Mathieu de Tréviers . Ou se situe l'unité paysagère d'OXYLANE ?
1-4-4 : FAVORISER UNE APPROCHE ENVIRONNEMENTALE QUALITATIVE (Préserver la ressource en eau : Oxylane est en partie en zone proche du captage de la bufette pour l'eau potable & 1-4-2 Améliorer la qualité de l’air avec une prévision de 3500 véhicules jour sur le centre commercial).

Le PLU ne doit pas être complaisant vis à vis d'OXYLANE ( contraire en tout aux orientations générales) et favoriser à 100% la densification urbaine.
N° 554 : 6 juin 2021 - 18:47
Auteur : Caroline REBOURG
Son avis : Défavorable
Je ss opposée au projet oxyylane, trop de béton pour notre environnement et aussi engendrerai beaucoup trop circulation dans le secteur st Clément, et st gely du fesc occasionnant d autres part de la pollution en plus ! ( pots d échappement) donc je ss contre.
N° 553 : 6 juin 2021 - 15:03
Auteur : Thanh TRUONG
Son avis : Défavorable
J'ai un avis très défavorable sur le PLU de Saint-Clément.
Il faut retirer de votre PLU le projet Oxylane et proposer à la place un projet de valorisation des terres agricoles, par exemple du maraîchage en circuit court qui pourra profiter aux habitants du nord de Montpellier.
Nous n'avons pas besoin d'un Decathlon ni d'un Truffaut alors que nous avons tous les commerces de sport à proximité (vélocistes à Saint-Clément, à Grabels, Intersport...) et un Botanic à Clapiers. En faisant un tel projet destructeur de l'environnement, vous allez en plus condamner des petits commerçants si nécessaires dans nos petites communes.
Madame le maire, il vous faut écouter l'opinion des riverains afin d'éviter ce projet catastrophique et l'installation d'une ZAD.
N° 552 : 6 juin 2021 - 14:34
Auteur : Hérault Nature & Progrès
Organisation : N&P 34
Son avis : Défavorable
Peut-on encore en 2021 ne pas se préoccuper de l’amélioration de l’autonomie alimentaire des agglomérations, de la protection des terres nourricières, de la sauvegarde de la biodiversité, etc.
A ce titre le projet de « Lotissement multiactivités Oxylane » est totalement déraisonnable.
Les bonnes terres agricoles qui seraient ainsi bétonisées doivent par contre être protégées pour constituer une zone de production agroécologique contribuant à l’alimentation des habitants de la zone urbaine de Montpellier et de la Communauté de communes du Grand Pic St Loup.
Quelles satisfactions pour les enfants fréquentant les cantines scolaires des écoles du secteur, pour les malades en soin dans les cliniques situées à proximité de savoir qu’une partie des légumes de qualité proposés dans leurs assiettes proviendrait des Fontanelles.
Il importe que les parcelles des Fontanelles soient à nouveau classées agricoles dans le futur PLUI.
N° 551 : 6 juin 2021 - 14:27
Auteur : Pierre Deltour
Son avis : Défavorable
Parmi les multiples raisons qu’il y a à s’étonner de l’urbanisation du secteur dévolue au « Lotissement multiactivités Oxylane », je pense qu’il ne faut pas négliger l’aspect paysager. Ce secteur, pour l’instant agricole et boisé, constitue route de Ganges la plus belle sortie / entrée de la de l’agglomération montpelliéraine.
Pourquoi détruire ce paysage remarquable en créant une nouvelle zone commerciale telle que celles qui défigurent déjà toute la périphérie de la ville ?
Je suis donc défavorable au projet de PLUI de la commune de St Clément de Rivière tel qu’il est actuellement envisagé.
N° 550 : 6 juin 2021 - 11:09
Auteur : Francesca Vidussi
Son avis : Défavorable
Je suis défavorable au projet Oxylane car il occuperà des terres agricoles et des espaces verts et il changera la configuration paysagère et l’utilisation de la zone
N° 549 : 6 juin 2021 - 10:17
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Inutilité totale de doubler de type de magasin sur St Clément. Perte de travail pour les commerces de centre village et des villages autour. Comment imaginer notre cadre de vie défiguré par un énième centre commercial.
N° 548 : 6 juin 2021 - 00:11
Auteur : Corine Ducournau
Son avis : Favorable
Bonjour,
Je souhaite vous alerter par rapport au projet Oxylane que je dénonce. Je suis surprise que ce projet soit toujours d actualité, il semble évident que les espace de nature doivent être préservés et que de nouveaux grands complexes commerciaux n ont plus lieu d être créer. Vous avez la chance d habiter dans ce superbe cadre, vous avez le devoir de le préserver. Une citoyenne.
N° 547 : 5 juin 2021 - 22:56
Auteur : Pierre becquart
Son avis : Défavorable
Je demande le retrait du projet Oxylane du PLU de St Clément et le classement de la zone à urbaniser en zone agricole A2.

Alors que chacun aspire à préserver et améliorer notre environnement au Pic St Loup, ce projet est pour moi une aberration. Un 'Décathlon' (qui n'est vraiment pas un modèle d'esthétisme dans un paysage rural) serait une balafre dans le paysage de notre ville et n'engendrera que des nuisances. Sans compter tout ce qui est prévu d'être construit autour. La communication sur ce projet est d'ailleurs curieusement muette dans le journal mensuel de la ville.

Ce projet est également en contradiction avec les engagements de Madame le Maire et de son équipe pour les régionales.
N° 546 : 5 juin 2021 - 21:22
Auteur : Laura Le Gal
Son avis : Défavorable
Il faut vraiment que la betonisation et la consommation à outrance cesse! Ayez le courage de proposer une alternative favorable à la bio-diversité et au vivant! Les projets comme Oxylane me mettent en colère et m’attristent. Il est temps de changer de paradigme!
N° 545 : 5 juin 2021 - 19:18
Auteur : frederic ortiz
Organisation : maraichons a sablassou
Son avis : Défavorable
bonjour,

le projet d'implantation d'une énorme zone commerciale dans au sud de ST Gély est une aberration, laissez cette terre agricole devenir un exemple de d'agro écologie afin de contrebalancer le trafic et la pollution sur le centre commercial Carrefour st clément. Vous aurez toute possibilité de faire évoluer le projet à l'entrée de st Gély à coté du nouveau cinéma par exemple
N° 544 : 5 juin 2021 - 18:04
Auteur : Christian vallet
Son avis : Défavorable
Le projet de PLU de Saint-Clement de Rivière apparaît plombé et déséquilibré dans sa partie sud par l'intégration du projet Oxylane ,qui vient en contradiction des bonnes intentions et des arbitrages plutôt bien pesés par ailleurs. Un projet daté,pour lequel les élus actuels s'arrêtent au permis d'aménager délivré en 2015 .
L'avis des services de l'Etat est assez clair sur cette situation: affichant que si les recours encore à juger contre ce permis d'aménager venaient à le bloquer, cela "mériterait de maintenir les espaces concernés en espaces agricoles et naturels". C'est bien cette contradiction que je relève.
Je rejoins en ce sens tout à fait L'avis du président de la Chambre d'agriculture : à l'heure de la recherche de préservation des espaces agricoles suburbains, le classement contraint de ces 16ha en espaces à aménager n'est plus acceptable.
Enfin, en tant que citoyen d'une commune proche sur la métropole de Montpellier méditerranée, je partage aussi l'avis bien argumenté du maire de Montpellier via sa délibération de février 2021:
-des impacts sur le régime hydraulique et sur le régime des eaux
- des impacts sur le régime des déplacements sur ce secteur nord-ouest de la métropole déjà forcément marqué par le centre commercial de Trifontaine, très important et sans accès en transports collectifs.
Cet avis devrait être pris en compte avec le poids de la population qu'il représente.
N° 543 : 5 juin 2021 - 15:49
Cette observation a été classée comme doublon par le commissaire enquêteur.
N° 542 : 5 juin 2021 - 11:30
Auteur : karine dezeuze
Son avis : Défavorable
L'histoire vient de nous montrer que quand les surfaces sont démesurées, c'est elles qui ferment en premier. alors commençons peut être par ne pas les ouvrir !!!! Laissons une chance à nos enfants de développer autre chose que cette course à la consommation.
Et si on privilégiait, un retour à échelle humaine pour nos commerces, qu'on maintenait nos espaces verts agricoles, nos enfants seront biens lotis quand ils pourront avoir des shorts et des chaussures mais plus rien dans leur assiette de sain qui pousse en terre plutôt que dans de l'eau avec des solutions de forçage.
De nombreux métiers vont pouvoir voir le jour avec l'évolution de notre monde, de nos besoins, des nouvelles technologies qui émergent, avoir pléthore de paires de chaussures et un tee shirt ne me semble pas être de l'ordre de l'évolution indispensable. Manger oui, bien vivre dans un environnement agréable "naturel" oui,
N° 541 : 4 juin 2021 - 20:35
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Le maintien de l’OAP «Oxylane» est injustifinable ! Cette OAP est en contradiction avec l’objectif de «modération de la consommation d’espaces agricoles». Constater que les avis défavorables émis par la Chambre d’Agriculture de l’Hérault, la Direction Départementale des Territoires et de la Mer, Service Agriculture et forêt, le Département de l’Hérault et autres, ne suffisent pas à faire abandonner ce projet inutile est navrant ! Faire fi de la mobilisation citoyenne contre ce projet est tout aussi navrant ...
Le modèle "Oxylane" est révolu ...
N° 540 : 4 juin 2021 - 20:07
Auteur : Eliot Sotty
Son avis : Défavorable
Ce projet ne rentre pas dans ce que je considère être les valeurs de Saint-Clément. Ces dernières reposent d'une part sur une petite population à proximité de Montpellier, sans être membre de l'agglomération, et d'autre part sur la protection de l'environnement et la conservation des espaces verts. Le dit projet détruira un mas à l'entrée de Saint-Clément, augmentera le trafic, et donc, la pollution. Je suis totalement défavorable à ce projet et espère que vous prendrez en compte mes considérations.
Bien à vous.
N° 539 : 4 juin 2021 - 19:09
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Les habitants du nord de Montpellier n'ont pas besoin d'un énième projet de bétonisation mais de terres agricoles à investir.
Une bétonisation de cette ampleur n'est pas réversible.
Arrêtons de foncer dans le mur, essayons autre chose ! Ces terres pourrons donner du travail à de dizaines de jeunes. Pensez à la jeunesse, pour une fois.
N° 538 : 4 juin 2021 - 18:52
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Bonjour,
en début d'année, une publication historique a été faite par l'Académie des Sciences, sur le besoin urgent de protéger la biodiversité, chiffrant les dommages induits par la perte de celle-ci à plusieurs centaines de milliards d'euros à l'échelle mondiale. C'est la première fois que cette institution prend une position catégorique sur le sujet.
Consulter: https://www.academie-sciences.fr/fr/Rapports-ouvrages-avis-et-recommandations-de-l-Academie/declin-insectes-urgence.html
D'autre part, le projet porté ne correspond pas à l'attente des habitants, puisque des services similaires sont déjà fournis à proximité.
Au vu de ces éléments, il semble donc pertinent de prendre une position défavorable sur ce projet.
Cordialement
N° 537 : 4 juin 2021 - 18:21
Auteur : danièle JOYEUX
Son avis : Défavorable
Bonjour,
Le projet de bâtir sur le bois du domaine de Saint Clément (zonage 1AU du PLU de 2021) ne satisfait pas les riverains du domaine ainsi que d'autres habitants de Saint Clément.
Ce projet n'est absolument pas en accord avec les promesses énoncées dans le PLU tant d'un point de vue écologique que sécuritaire et de la qualité de vie.
Il menace la sécurité automobile, incendie, et va augmenter le risque d'inondations. L'augmentation du passage automobile sur une voie inadaptée sur laquelle la circulation est déjà dense va créer un surrisque d'accident.
Tous ces éléments ont déjà été évoqués à la mairie lors de plusieurs réunions dont les comptes rendus leur ont été envoyés. De nombreux écris sur le cahier de concertation et sur le site internet de la mairie sont la preuve de ces désaccords.
Je vous remercie de bien vouloir prendre note de cette observation.
N° 536 : 4 juin 2021 - 15:57
Auteur : Brigitte JAMES
Son avis : Défavorable
St Clément de Rivière est une commune que je traverse régulièrement. Le PLU prévoit le projet OXYLANE sur 20 hectares de terres agricoles. Ce projet va complètement à l'encontre des enjeux de réduction de l'artificialisation des sols et il impacte la biodiversité. Egalement, aucun accès par TRAM n'est prévu et ce projet va entrainer de nombreux déplacements en voiture et par conséquence un engorgement du secteur, déjà, embouteillé à certaines heures.
Il est impensable de vouloir maintenir un tel projet. Stoppons cette hérésie. Je donne un avis DEFAVORABLE.
N° 535 : 4 juin 2021 - 15:54
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Imaginer cette belle parcelle agricole de 24ha finir sous le béton est un véritable crève cœur!
La crise économique et environnementale majeure que nous vivons doit privilégier des projets plus "raisonnables", c'est impératif!
N° 534 : 4 juin 2021 - 12:12
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
La crise COVID nous a appris une chose, la population veut de retrouver des espaces verts à proximité de son lieu d'habitation et de pouvoir se nourrir de façon locale. De plus, l'extension exponentielle de couronnes périurbaines en zone industrielle est devenue un modèle obsolète, ce type de centre ne font plus le plein de fréquentation tout en saturant des réseaux routier inadaptés, il est plus pertinent de revoir l'existant et de l'optimiser afin de répondre à une nouvelle demande. La création d'emploi de ce type structure est ridicule au regard de ceux détruits car ils ne touchent que de l'emploi tertiaire. A force de développer les centres de consommation nous avons standardiser des produits fabriqués non plus en France mais dans des pays en développement et accélérer le déclins des petits commerces et des fabricants français.
Il est temps d'avoir le courage d'apporter une réflexion systémique à notre mode consommation plutôt que de dupliquer un modèle de l'ancien temps.
Et je ne parle même pas de l'aspect esthétique de de ces zones qui malgré les efforts de quelques cabinets d'architecture reste des verrues avec lesquelles nous vivons tels des avatars.
N° 533 : 3 juin 2021 - 22:11
Auteur : Manu chevalier
Son avis : Défavorable
Ca suffit le béton, il faut preserver la nature et les terres agricoles autours des villes§...Ya en marre du tout profit du tout consommation...
N° 532 : 3 juin 2021 - 21:40
Cette observation a été classée comme doublon par le commissaire enquêteur.
N° 531 : 3 juin 2021 - 18:44
Auteur : CORALIE MEVEL
Son avis : Défavorable
L’OAP « Oxylane » s'inscrit en contradiction manifeste avec plusieurs objectifs vertueux du projet de PLU et m'empêche de donner un avis favorable. Dans la période où nous nous trouvons, l'urgence climatique et les menaces pesant sur l'alimentation se placent au centre de nos préoccupations, comme le soulignent de nombreux scientifiques et experts, et même les pouvoirs publics jusqu’au plus haut sommet de l’État. Dans ces conditions, rien ne peut plus justifier que cette OAP, issue d'une vision aujourd'hui dépassée, puisse encore être inscrite dans le PLU. En renonçant à cette OAP « quoiqu’il en coûte », la commune de Saint-Clément-de-Rivière se montrerait exemplaire et serait approuvée par nombre de citoyennes, de citoyens, d’organisations
institutionnelles ou associatives, de collectivités, etc., solidaires de cette démarche.
N° 530 : 3 juin 2021 - 18:41
Auteur : Clémence REY
Son avis : Défavorable
Nous n'avons pas besoin d'un espace commercial supplémentaire. Totalement contre ce projet qui nuit à la biodiversité, augmente la circulation routière etc etc
N° 529 : 3 juin 2021 - 18:30
Auteur : Catherine Bonne-Andrea
Son avis : Défavorable
Le projet de lotissement commercial « Oxylane » situé sur la commune de Saint-Clément-de-Rivière, le long de la route de Ganges à la sortie de Montpellier ne doit absolument pas aboutir. Ces terres à forte valeur agricole ne doivent pas être sacrifiées pour un projet commercial de plus mais être préservées pour être cultivées comme toutes les terres agricoles de la métropole et du département car nous avons vraiment besoin d’une ceinture verte, de trames vertes dans la métropole et autour de la métropole.
N° 528 : 3 juin 2021 - 18:15
Auteur : Anne Beauchamps
Son avis : Défavorable
Conformément au rapport détaillé du Collectif Oxylane,dont l'association SOS Lez Environnement et pour toutes les raisons développées je ne suis pas favorable au projet de PLU arrété tant que l'Oap Oxylane n'aura pas été retirée et que la Zone 1 AU impactée n'aura pas été intégralement reclassée en Zone A
-consomation excessive de terres agricoles dans un contexte de crise environnementale majeure
-Contradiction entre les efforts consentis quant aux extensions urbaines et celui d'extension urbaine au profit d'intérêts commerciaux sans rapport avec les véritables besoins de la commune
-et enfin contradiction avec l'objectif de favoriser le maintien et développement des commerces et services de proximité au profit d'un gros centre commercial ,qui va augmenter les nuisances de circulation automobile,de surconsommation de produits issus de l'industrie mondialisée et délocalisée
N° 527 : 3 juin 2021 - 17:55
Auteur : francoise da procida
Son avis : Défavorable
Je souhaite que ces terres restent des terres agricoles et qu il y ait le moins possible de betonnisation dans notre monde!
N° 526 : 3 juin 2021 - 16:56
Auteur : / BERTI
Son avis : Favorable
Bonjour Monsieur le Commissaire-enquêteur,

Je vous prie de recevoir plusieurs observations et questions au sujet du projet de PLU :

1. La voirie et la circulation douce

Pourquoi le PLU ne prévoit pas d'élargissement de voies existantes ou à créer pour les voies mode-doux (piétons et cycles) sur des axes de desserte stratégiques par exemple ? Liaisons vers les écoles, le Boulidou, zones de loisirs et quartiers d'habitat à densifier ou à créer.

Il me semble qu'il serait opportun d'imposer dans le règlement du PLU lors de la création de voies nouvelles, au delà des 2 trottoirs prévus, une voie pour cycles obligatoires. La Commune de Saint Clément de Rivière est très étendue, la sécurité des usagers en vélo me semble importante à mettre en œuvre pour l'avenir aussi bien sur des voies existantes où cela est possible et surtout dans le cadre de création de toute nouvelle voie.

2. Les espaces libres et les emprises au sol des constructions en zone UD

L'emprise au sol des constructions en Ud1 =40%, UD2= 25% et UD3= 15 % prévoit-elle d'intégrer la surface de la piscine et sa margelle dans ce pourcentage puisque la piscine constitue de l'emprise au sol d'après le code de l'urbanisme ? Je n'ai pas trouvé de précision à ce sujet. Je souhaite formuler une demande de non prise en compte de l'emprise de la piscine dans le pourcentage des zones Ud2 et UD3, car ils sont faibles (15% et 25%). Le règlement écrit pourrait indiquer que l'emprise au sol des constructions s'entend hors piscine. Il s'agit pour les habitants de pouvoir disposer de possibilités d'aménagement mineures sur leur propre terrain.

Le règlement écrit des mêmes zones UD prévoit, si je comprends bien le texte, d'imposer 65 % d'espace libre en pleine terre.
Au regard de l'emprise au sol de 40 % maximum imposé en zone UD1, comment le pourcentage de 65% d'espaces libres plantés est possible ?
En zone UD2, l'emprise au sol maximum étant de 25% , cela supposerait qu'il resterait uniquement 10% d'espaces libres non plantés ce qui est très restreint ? La Commune a-t-elle vérifié la faisabilité de ces deux règles ?
Je partage la volonté de la Commune de protéger son caractère boisé, mais il me semble que le taux d'espace libre planté est peu réaliste et devrait se situer aux alentours de 50 à 55% maximum. Les espaces libres non plantés ne sont pas forcément bétonnés, il peut s'agir d'allées en gravier ou de surface utilisant des matériaux filtrant les eaux de pluie.

3. Présentation du règlement du PLU

Même si la Commune a engagé sa révision du PLU depuis plusieurs années, elle aurait pu prendre une délibération pour recourir, en cours d'élaboration, au contenu modernisé du règlement écrit du PLU, possibilité existante depuis décembre 2015.
Pourquoi ne l'a t-elle pas fait ?
Il est regrettable qu'un PLU de 2021 ne soit pas réalisé avec un règlement écrit modernisé depuis le décret de 2015 et qui offre des possibilités d'écriture bien plus vastes et qualitatives que la formule retenue par la Commune.

En vus remerciant par avance pour les réponses que vous pourrez m'apporter,
Bien cordialement,
BV
N° 525 : 3 juin 2021 - 16:21
Auteur : Jean-Luc Chotte
Son avis : Défavorable
Le maintien du projet « Oxylane » dans le PLU de la commune de Saint Clément qui impacterait un domaine de 24ha de terres agricoles et naturelles est une incohérence avec les priorités de développement durable et d'écologie
Ce projet d’un autre temps est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie.
N° 524 : 3 juin 2021 - 16:05
Auteur : anonyme Detruiseux
Son avis : Ne se prononce pas
Monsieur le Commissaire-enquêteur,

Sauf erreur de ma part, il ne semble pas qu'il existe un zonage d’assainissement des eaux pluviales dans le dossier d'enquête publique, seul un zonage d’assainissement des eaux usées y figure et une annexe de schéma directeur du pluvial dans le PLU. Pourquoi n'est-t-il pas prévu une enquête publique sur un zonage pluvial en même temps que la révision du PLU ?

Le schéma directeur des eaux de pluie figurant en annexe du PLU indique de nombreux désordres liés à un réseau pluvial non adapté. Comment le PLU prend en compte ces désordres et quelles propositions d'amélioration sont prévues ?
Quels sont les travaux notamment envisagés sur l'existant et particulièrement sur le boulevard de la Colline où le réseau pluvial n'a jamais été achevé ? Avec la densification possible sur le quartier de la colline, le réseau existant est-il dimensionné correctement ? Quels sont les travaux d'amélioration du réseau existant qui sont prévus au PLU et au budget de la commune ?

Je vous remercie par avance pour vos réponses,

Bien cordialement
GD
N° 523 : 3 juin 2021 - 15:29
Auteur : Jean Christophe BERNARD
Son avis : Défavorable
Le besoin pour la population d'un énième magasin d'articles de sport reste à demontrer.
Alors que la sauvegarde des terres agricoles est une lutte vitale pour le développement des cultures vivrières locales.
L'intérêt commun est aujourd'hui de conserver ces terres agricoles et de ne surtout pas les polluer à jamais en les couvrant de béton ou de goudron.
N° 522 : 3 juin 2021 - 14:45
Auteur : Janet Caire
Son avis : Défavorable
Je suis totalement contre le projet d'Oxylane qui entraine la bétonisation d'une belle parcelle de terrain agricole.

Jan Caire
Saint-Clément-de-Rivière
N° 521 : 3 juin 2021 - 14:30
Auteur : Sylvain Delerce
Son avis : Défavorable
Je suis contre ce projet qui n'amène rien de nouveau et aura des impacts très négatifs sur notre communauté.
Il y a déjà deux Decathlon à Montpellier, c'est plus que nécessaire.
Ce nouveau projet n'est pas desservit par les transports en commun = tout voiture et des parking immenses qui imperméabilisent plus de sols dans notre région déjà fortement exposée au risques d'innondations, et contribueront encore plus à l'eefet d'îlot de chaleur dont nous souffrons l'été.
Il faut arrêter de créer ces zones commerciales en périphérie. Au contraire laissons prospérer l'agriculture périurbaine pour avoir des fruits et légumes locaux, et cherchons à relocaliser les commerces dans le centre qui lui est très bien desservi.
N° 520 : 3 juin 2021 - 14:23
Auteur : Sylvie DESQ
Son avis : Défavorable
Le maintien de l’OAP «Oxylane» est injustifiable. Avant tout, cette OAP est en contradiction avec l’objectif de «modération de la consommation d’espaces agricoles». En effet, la réalisation de cette OAP ferait disparaître irrémédiablement 17ha de terres agricoles sur les 20ha qu’elle comporte actuellement. Cette consommation est excessive, surtout dans le contexte actuel de crise environnementale majeure, et il n’est pas admissible que les efforts réels consentis pour les extensions urbaines consacrées à l’habitat soient ainsi contredits par cette extension urbaine au profit d’intérêts commerciaux sans rapport avec les véritables besoins de la commune. En tant qu'habitant de communes avoisinantes nous n'avons absolument pas besoin d'une nouvelle zone commerciale, les magasins de Trifontaine sont amplement suffisants pour nos besoins de consommation.
N° 519 : 3 juin 2021 - 13:02
Auteur : Marie-Laure Rodriguez
Son avis : Défavorable
Je suis contre l'utilisation de terres agricoles au profit d'intérêt privé et commercial. Le projet de Decathlon est à bannir expressément afin qu'une agriculture durable et responsable puisse voir le jour dans une zone qui a de plus en plus besoin d'alimentation de circuit court
N° 518 : 3 juin 2021 - 12:18
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Contre le projet oxylane, dépassé et délétère sur les plans environnementaux, sociaux et économiques.
N° 517 : 3 juin 2021 - 12:14
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Défavorable pour la poursuite de ce projet, loin d'être en phase avec les préoccupations écologiques et économiques du moment.

Ce projet passe par la destructionde terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, et il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique; les super magasins de masse existent déjà dans la zone considérée et très sincèrement des applications en agro-écologie seraient plus utiles que ce projet.
N° 516 : 3 juin 2021 - 12:11
Auteur : sebastien estaran
Son avis : Défavorable
Laisser le paysage, vert fleuri et agréable
N° 515 : 3 juin 2021 - 10:29
Auteur : Bruno Michel
Son avis : Défavorable
Le modèle économique des grandes surfaces est obsolète. La protection du milieu est devenue une priorité absolue pour conserver la biodiversité et l'habitabilité de notre planète. En bétonisant et en asphaltant des hectares de terrain, le projet Oxylane va à l'encontre de cette nécessité en participant à la destruction de notre environnement. Donc, NON à ce projet qui enlaidira le paysage et fera peser le risque de voir un jour s’étendre une zone commerciale continue entre Montpellier et Saint Gély du Fesc.
N° 514 : 3 juin 2021 - 08:58
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Il est primordial de respecter les terres arables en évitant de les substituer par des ZAC imperméabilisantes et destructrices. Ce modèle ne tient pas la route, c’est une fuite en avant consumériste. Il faut te localiser au portes des villes une agriculture responsable et résilience.
Décathlon est déjà suffisamment implanté à Montpellier. Une nouvelle Zac c’est encore + de trafic et de consommation. La surconsommation tue la biodiversité et dérègle le climat. STOP. Merci
N° 513 : 2 juin 2021 - 23:59
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
le plus grand Decathlon de france est a Odysseum accessible en transport de plus la conservation d'espace végétale et plus que requis pour reduire notre impact sur le climat et la santé de la population
N° 512 : 2 juin 2021 - 22:40
Auteur : HELOISE PENDINO
Son avis : Défavorable
Je ne pense pas que l'ouverture de nouvelles zones commerciales soient nécessaires aux alentours de Montpellier, il y en a déjà tant! Aucune demande, aucune expression de besoin n'émanent des citoyens eux-mêmes pour réclamer de nouveaux centres commerciaux. En revanche ils réclament des espaces verts, des pistes cyclables...etc.
Les 16 hectares agricoles, précieux, doivent être préservés et mis à disposition de jeunes agriculteurs qui souhaitent s'installer en AB, pour produire des emplois. La souveraineté alimentaire et la préservation des espaces naturels sont vitaux pour l'avenir mais ce projet va à l'encontre de ces objectifs. L'imperméabilisation massive des sols prévue va à l'encontre d'une bonne gestion des sols et des eaux. D'autres projets, plus résilients et plus utiles pourraient voir le jour sur ces terres....
N° 511 : 2 juin 2021 - 21:42
Auteur : Jean-Bernard MAS
Son avis : Favorable
Objet Révision PLU – requêtes de modification


Madame, Monsieur,

A la lecture du Projet de PLU de Décembre, j’aurai 2 requêtes de modifications du projet.
Mes requêtes ne portent pas sur les constructions nouvelles, mais sur les rénovations et agrandissements des maisons existantes.
Comme vous le savez, le village dénombre un très grand nombre de maisons vieillissantes appelées à être rénovées.
De plus suite aux confinements, les habitations sont amenées à être ré agencé pour améliorer le confort du télétravail.


1/ dans l’article ci-dessous vous mentionnez une végétalisation des toits plats.

Page 49 de Projet PLU
« Dans l’ensemble de la zone UD, excepté dans le secteur UD2f :
Les toits plats (toitures terrasses) sont autorisés à condition qu’ils fassent partie intégrante du projet et qu’elles soient traitées en harmonie architecturale avec l’ensemble de la construction ou sous forme de toiture terrasse végétalisée, dans les conditions suivantes :
• Pour les constructions d’une surface inférieure à 20 m2 : pas de limitation.
• Pour les constructions d’une surface supérieure à 20 m2 : le toit plat ne doit pas représenter plus de 30% de la surface totale de la toiture et il doit avoir une fonction soit d’élément de raccordement entre toits, soit de terrasse plantée et / ou accessible. Toutefois, les toitures terrasses sont admises jusqu’à 100% de la surface de la toiture, uniquement lorsqu’elles sont végétalisées.
Uniquement dans le secteur UD2f : les toitures terrasses sont admises sans condition »


Vous avez dans le village quelques vielles maisons (rénovées ou non) qui sont 100% toit plat. (dont la mienne)
Si l’on souhaite réaliser une grosse rénovation ou un agrandissement la végétalisation peut devenir très complexe dut par exemple au poids de la mise en œuvre, et ainsi rendre impossible le projet.
Pour exemple : les fondations existantes n’ont pas été prévu pour - les nouvelles contraintes dut aux argiles - etc.
Lors de la rénovation de notre maison il y a 15 ans, nous avions étudié cette possibilité, que nous avons dut écarter techniquement suite à la recommandation de l’architecte.

Serait-il possible d’inclure une exception à la végétalisation dans le projet de PLU pour les maisons 100% toits plats déjà existantes ?


2/Implantation des maisons par rapport aux limites séparatives
Toujours pour les maisons existantes
Les reculs étaient de 3 mètres dans le passé. Si l’on souhaite réaliser une surélévation sur du bâti existant, avec le nouveau recul à 5 mètres cela devient impossible. L’agrandissement se fera donc sur du terrain et imperméabilisera une partie de celui-ci.
A mon sens s’il est possible de diminuer cette imperméabilisation au maximum par un choix d’agrandissement en surélévation, cela ne peut être que bénéfique sachant que notre village à une carence en évacuation pluviale.

Serait-il possible d’inclure une exception au recul des 5 mètres si la surélévation conserve l’emprise au sol déjà existante.


Souhaitant de ma demande soit retenu favorablement.

Veuillez agréer Madame, Monsieur, mes respectueuses salutations.

Jean-Bernard MAS
N° 510 : 2 juin 2021 - 20:48
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Ce projet est totalement aberrant à l'heure ou nous avons plus que besoin de préserver notre environnement, nos terres agricoles !
N° 509 : 2 juin 2021 - 20:36
Auteur : Michel AUTES
Son avis : Défavorable
Je tiens à exprimer mon opposition à l'implantation de ce nouveau site Décathlon à Saint Clément de Rivière.
Pour la population de Montpellier et ses environs l'intérêt représenté par cette implantation serait à peu près nul dans la mesure où l'"hyper" Décathlon d'Odysséum est facilement accessible y compris en tram depuis Montpellier.
Par contre, cela représenterait une surface importante de sol artificialisée mais aussi la destructiion d'une terre agricole de qualité, sans oublier le non respect de la préservation de la bio-diversité particulière de cette zone et une circulation automobile accrue. En résumé un choix contraire aux options qui s'imposent dans le monde actuel.
N° 508 : 2 juin 2021 - 19:47
Auteur : Laure Cordesse
Son avis : Défavorable
Je pense qu il est temps d arreter le massacre des commerces de centre ville et la betonisation des espaces naturels qui nous restent. Le zones commerciales autour de montpellier gachent la vie des habitants de toute l agglomeration. Cette artificialisation des territoires a un cout ecologique incalculable que devront payer nps enfants.stop. Il est temps de passer au monde d aprés!
N° 507 : 2 juin 2021 - 17:31
Auteur : christian FAURE
Organisation : Alternatiba
Son avis : Favorable
La zone concernée serait beaucoup plus utile en terre agricole qu'en supermarché du sport alors qu'un autre supermarché du sport existe deja à proximité.
N° 506 : 2 juin 2021 - 14:51
Auteur : Béatrice Hurtrel
Son avis : Défavorable
Ce type d'infrastructure n'est pas nécessaire, il y a bien assez de centres commerciaux dans la Métropole. Il ne faut plus artificialiser les sols, d'autant plus ici car il s'agit de terres agricoles à bon potentiel, qu'il faudrait au contraire cultiver pour rendre la métropole de Montpellier plus résiliente sur le plan alimentaire.
N° 505 : 2 juin 2021 - 13:00
Auteur : Vincent Perret
Son avis : Défavorable
La métropole de Montpellier est déjà largement dotée de grandes surfaces de toutes enseignes et notamment celles qui souhaitent s'implanter dans le secteur nord de Montferrier ou Saint-Clément. Ce secteur a été relativement préservé de ce développement destructeur de terres agricoles et de paysages, comparé aux autres secteurs de la métropole de Montpellier et partout ailleurs. Lorsqu'on traverse la France, on est affligé de voir à quel point ces zones commerciales ont massacré notre pays. Déambulez dans les zones commerciales de la métropoles (y compris celle du Fenouillet) et vous observerez à quel point la nature y est méprisée. Même le minimum n'est pas imposé : des déchets divers et variés provenant souvent des emballages croupissent autour des enseignes et se retrouvent dans les terrains en friche des contrebas, dans les fossés, les marres et contribuent à polluer l'eau et la vue.
Il y a bien sûr des réglementations, des belles paroles qui inondent les dossiers obligatoires mais on sait tous qu'ils ne seront pas suivis des faits au-delà de quelques années. La preuve étant ce que je viens de décrire.
Le paysage visé par ce projet Oxylane est remarquable et naturellement riche de nombreuses espèces et de terres agricoles qui feront tant défaut à l'alimentation de nos villes. Par pitié, ne massacrez ce qui reste territoires préservés ! Ne nous spoliez pas de leur beauté pour permettre une consommation insensée au regard des enjeux environnementaux colossaux auxquels nous devrons faire face très rapidement ! Nous sommes nombreux à pousser ce cri : Respectez nos paysages, respectez-nous ! Vincent Perret
N° 504 : 2 juin 2021 - 12:32
Auteur : Maryse Carin
Son avis : Défavorable
1)préservation du paysage et des terres agricoles
2)arrêt de la bétonisation nuisible à la planète
3)arrêt des zones commerciales,donc survie du commerce de proximité
4)limitation de la pollution qu'engendrerait l'augmentation du trafic
N° 503 : 2 juin 2021 - 12:19
Auteur : ADRIENNE DESQUILBET
Son avis : Défavorable
je suis défavorable à ce projet qui va à l'encontre de la préservation de terres agricoles pour favoriser un nième centre commercial qui n'est absolument pas utile dans ce secteur. J'espère que nos élus sauront entendre nos voix.
N° 502 : 2 juin 2021 - 11:31
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Merci tout d'abord de recueillir mon avis.
Je suis défavorable au projet Oxylane, malgrès les promesses d'emploi pour certains (secteur commercial toujours...)

Je trouve dommage de bétonner et bitumer encore des espaces et territoires paysagers qui actuellement offrent à notre vue un véritable
poumon de verdure aux portes de Montpellier. Je pense qu'il faut absolument préserver et entretenir ces niches de vie.

Ces lieux se font de plus en plus rares, les populations sont plus sensibles à la nature et les politiques aussi, alors pourquoi continuer
à proposer des centres commerciaux grands formats, qui dénaturent tout ?
Pour seulement enrichir les promoteurs aux dents longues et continuer dans la voie de l'hyper-consommation?...
Vision à court terme et dégradante. Ce n'est pas ça une politique intelligente!

Il existe déjà moultes centres commerciaux, je prends déjà ma voiture si besoin, comme tout le monde.
Ce projet n'est pas indispensable au nord pic-St Loup.

MERCI de nous entendre !
Eléonore
N° 501 : 2 juin 2021 - 11:10
Auteur : veronique lelievre
Son avis : Défavorable
Je suis totalement opposée à ce projet destructeur de terres agricoles dont nous avons tant besoin.
Il existe déjà à proximité des zones commerciales, à Jacou,et à St Clément de Rivière, il n'y a donc aucun intérêt à en construire de nouvelles.Il est en plus temps de moins consommer si on veut préserver notre planète. Ce projet va à l'opposé des préconisations de la convention citoyenne pour le climat sur la non bétonisation des terres qui doivent servir à pouvoir installer les futurs jeunes agriculteurs.
Il est grand temps d'agir dans le bon sens!
N° 500 : 2 juin 2021 - 10:20
Auteur : Séverine Lafon
Son avis : Défavorable
Ce projet "oxylane" est inutile, il va encore réduire les terres agricoles et espaces naturels. Aucun retour en arrière n'est possible une fois que le béton est installé. Stop à la consommation à outrance, visons plutôt la décroissance et encourageons les petits entrepreneurs, maraichers et agriculteurs.
N° 499 : 2 juin 2021 - 09:51
Auteur : Luc Bazin
Son avis : Défavorable
L'aménagement des Fontanelles d'une zone "commerciale de loisirs" est tout à fait inutile étant donné la proximité de la zone de Trifontaine (moins de 700 m) et constitue une nouvelle emprise destructive de la ceinture verte nécessaire à un bassin d'habitats déjà très dense autour de l'agglomération.
Ce projet est au moins en contradiction avec trois orientations inscrites dans le projet de PLU :
- C'est une consommation d'espace agricole importante
- Cela ne favorisera pas le commerce local et les activités agricoles
- Ce n'est pas un projet de maintien d'un cadre de vie et d'environnement apaisés
Ce projet constitue bel et bien une nouvelle bétonisation et privatisation environnementale pour quelques actionnaires privés sous couvert d'une idéologie désuète du toujours plus de consommation.
On préconisera plutôt l'installation dans ce secteur de jeunes agriculteurs et maraichers et non pas d'étranges agriculteurs céréaliers vivant de recherche de primes européennes et de ventes immobilières...
N° 498 : 2 juin 2021 - 09:23
Auteur : Christiane FERRARIS
Son avis : Défavorable
Habitante de Saint Clément de Rivière, je suis très défavorable au projet oxylane :
1-Parce que nous n’avons aucun besoin d’un nouveau complexe commercial,nous avons déjà tous les commerces et services nécessaires sur notre commune
2-Parce que ce projet détruirait des terres agricoles fertiles au seul profit d’intérêts mercantiles
3-Parce que le bétonnage à outrance est mauvais pour l’écologie, plus de trafic routier c’est plus de pollution de l’air, sans oublier les nuisances sonores et visuelles liés à ce projet

L’intérêt général est de préserver notre nature pour ne pas aggraver davantage l’état de notre planète.
N° 497 : 2 juin 2021 - 09:06
Auteur : Bruno PALLARES
Organisation : citoyen
Son avis : Défavorable
Gavé de ces immenses temples de la consommation, je ne suis pas favorable à une nouvelle implantation de grosse société pas franchement utile dans ses activités...
N° 496 : 2 juin 2021 - 07:33
Auteur : Isabelle Chanal
Son avis : Défavorable
Je suis défavorable au PLU car il intègre le projet Oxylane contre lequel je suis
N° 495 : 1 juin 2021 - 23:12
Auteur : Pedro Leoz
Son avis : Favorable
Mon observation concerne le projet Oxylane, sur lequel diverses associations et services de l'Etat se sont déjà prononcés signalant notamment les contradictions avec des nombreux objectifs du PADD.
Personnellement, j'exprime mon rejet de ce projet pour les raisons principales suivantes:
- le temps des grands centres commerciaux est révolu, il faut redonner la place au petits commerces et services de proximité
- il y a déjà, pas très loin du site prévu pour Oxylane, un grand centre commercial, Trifontaine
- transformer des terres agricoles en zone urbanisée, et donc bétonnée, même avec des espaces verts, c'est aller à contre-courant: l'urgence climatique doit être présente prioritairement en toute action d’aménagement territoriale
- les confinements suite à la Covid-19 ont montré clairement le besoin d'espaces naturelles,il faut donc les préserver
N° 494 : 1 juin 2021 - 22:47
Auteur : Jean-Christophe Avarre
Son avis : Défavorable
Le maintien du projet Oxylane est insensé à l'heure où toutes les études montrent qu'il est indispensable de réaugmenter les surfaces agricoles à la périphérie des villes, car elles favorisent les circuits courts, le commerce de centre-ville et de centre-village, le maintien de la biodiversité, le rafraichissement urbain, la rétention des eaux pluviales... Cette artificialisation des sols, couplée à une augmentation du trafic automobile, contribuera incontestablement à une dégradation du cadre de vie dans nos communes: inondations, pollution atmosphérique et sonore, danger pour nos enfants... Il est temps de se projeter à plus long terme et de mettre en œuvre des solutions plus durables pour le développement de nos territoires.
N° 493 : 1 juin 2021 - 22:38
Auteur : danielle FICAT
Son avis : Défavorable
Je m'oppose au projet Oxylane pour les raisons suivantes :
- disparition des terres agricoles pour une création d'une énième surface commerciale aux portes de Montpellier.
- La crise du covid a montré que les gens se tournaient vers les commerces de proximité.
- Les commerces des centres ville subissent de plein fouet la concurrence des grandes surfaces commerciales. Veut on la mort de ce commerce de proximité beaucoup plus humain?
- Préservation du paysage et besoin de voir du vert aux portes des villes : on a envie de voir des paysages harmonieux et non pas de la bétonisation à n'en plus finir. Sinon quand peut on se retrouver dans la nature sans faire des dizaines de kms ?
N° 492 : 1 juin 2021 - 22:28
Auteur : Eddie Anoufa
Son avis : Défavorable
Totalement opposé à ce projet de bétonisation.
N° 491 : 1 juin 2021 - 22:12
Auteur : Marion Sidawy
Organisation : Collectif Oxygène
Son avis : Défavorable
Arrêtons de bétonniser sans cesse nos terres qui vont devenir si rare à l'avenir. Privilégions les projets porteurs de sens, de vie et de richesse humaine. Je souhaite le meilleur pour notre planète et pour les générations à venir, ce n'est pas le projet Oxylane qui y contribuera. Merci et bonne chance à tous ceux qui s'engagent dans ce dure combat!!
N° 490 : 1 juin 2021 - 22:07
Auteur : Isabelle Anoufa
Son avis : Défavorable
Quelle tristesse de vouloir détruire la beauté de cet espace naturel ! En ce printemps, c'est un véritable tableau de Monet qui s'offre à notre vue lorsqu'on prend la voie rapide de Saint Gély à Montpellier. Les champs couverts de coquelicots ressemblent à un tableau impressionniste...
N° 489 : 1 juin 2021 - 21:40
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Un espace vert aux portes de Montpellier est un bien commun inestimable. Il faut le garder ainsi, c'est notre volonté.
N° 488 : 1 juin 2021 - 19:33
Auteur : Dominique VERDIER
Son avis : Défavorable
Madame le Maire,
Alors que le projet Oxylane a divisé profondément les locaux (Montferrier et Saint-Clément essentiellement), nous sommes effrayés que vous ayez décidé de le maintenir dans votre PLU. Etes-vous consciente des conséquences pour les riverains ? En tant que maire, vous vous devez d'apaiser les tensions en retirant ce projet. Je sais que la commune est très endettée avec le complexe de Bissy, mais vous avez déjà un centre commercial immense (Trifontaine). Alors est-ce bien nécessaire d'en construire un deuxième ? Est-ce nécessaire de détruire 24 ha de terres aux bonnes potentialités agricoles alors que vous pourriez les utiliser pour nourrir nos enfants dans nos écoles ? A l'heure actuelle, alors que la loi climat va interdire tout projet de centre commercial de superficie supérieure à 10 000 m2, comment pouvez-vous maintenir ce projet dans votre PLU ? La quiétude et la qualité de votre commune ne vous préoccupent-elles pas ? Pourquoi implanter un temple de la consommation avec des produits bas de gamme ?
Je vous en conjure, retirez ce projet néfaste de votre PLU, sinon je crains que nous ayons droit à une ZAD ; ce qui serait regrettable pour tout le monde.
Bien cordialement
N° 487 : 1 juin 2021 - 19:12
Auteur : Danelle Gerber
Son avis : Défavorable
Habitante de Montpellier depuis 28 ans,j’ai vu l’urbanisation rapide de la ville et de ses proches environs.
Si certaines structures et infrastructures sont nécessaires, la bétonisation de ce paysage preservé et le projet Oxylane dans son ensemble ne répondent pas aux urgences écologiques et sociales d’aujourd'hui.
Ce projet ne respecte ni le paysage. ni les lieux de cultures essentiels proche d’une grande agglomération.
Il participe à la destruction de la biodiversité.
Il réduit les zones d’absorption des eaux.
Il me paraît peu conforme aux principes de trames verte et bleue solides et diversifiées.
Quand à l’emploi qu’il est sensé générer, y ne s’inscrit pas dans un long terme, dans un avenir de consommation plus raisonné.
Merci de prendre en compte cette série d’avis défavorables
N° 486 : 1 juin 2021 - 18:15
Auteur : Michel Garcia
Son avis : Défavorable
Ça suffit tout ce béton!! ce projet est totalement inutile! Entièrement dirigé vers le profit, il détruit des terres agricoles en bordure de la ville! Trop d'impact sur la biodiversité! Cela représente trop le mode de vie auquel j'ai envie de tourner le dos! Totalement défavorable au projet oxylane!
N° 485 : 1 juin 2021 - 18:12
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
La nature autour de Montpellier diminue à vue d'oeil. Si nous voulons préserver un environnement de qualité pour les habitants de la région et les touristes nombreux attirés aussi par l'environnement naturel autour de Montpellier, il faut arrêter de construire des "temples de la consommation" qui sont obsolètes à l'heure actuelle.
N° 484 : 1 juin 2021 - 17:24
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
La demande pour ce type de zone commerciale n'est pas présente sur la zone, ou bien elle est déjà satisfaite par les magasins existants.
La zone naturelle que représente ce site est essentielle pour la préservation de la faune et la flore ainsi que l'absorption des eaux par le sol et in fine les nappes phréatiques. L'eau va devenir le nouvel or (plus que les euros Oxylaniens), avoir une vision de l'avenir c'est préserver ce site.
N° 483 : 1 juin 2021 - 16:47
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Projet à trop fort impact environnemental négatif !
N° 482 : 1 juin 2021 - 16:34
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je ne souhaite pas que ce projet voit le jour !
N° 481 : 1 juin 2021 - 16:27
Auteur : SOPHIE BAZIN
Son avis : Défavorable
Ce projet Oxylane est en contradiction totale avec l'impératif de maintenir des ceintures vertes , constituées de terres agricoles autour des métropoles. Ce projet va contribuer à artificialiser de bonnes terres, il va détruire le paysage, générer des flux supplémentaires d'automobiles pour créer une énième zone commerciale qui n'a de "sportive et de récréative" que le slogan marketing de ses promoteurs. L'urgence écologique nécessite d'avoir le courage de stopper ce type de projet d'un autre âge.
N° 480 : 1 juin 2021 - 16:21
Auteur : cathy valat
Son avis : Défavorable
La révision d’un PLU engage une commune pour les années à venir .

Or, au milieu d’objectifs vertueux de ce projet de PLU, nous retrouvons le projet Oxylane de création d’un centre commercial sur des terres agricoles !!!

Est ce cela que la commune de St Clément veut léguer aux générations futures ? Plus de béton et de commerces, plus de voitures et donc de pollution ? Moins de biodiversité, d’oiseaux et d’espaces naturels où pouvoir respirer ? Moins de terres agricoles certainement indispensables dans l’avenir ?

Je ne le crois pas et demande donc que ce projet (hallucinant en 2021) et en contradiction avec le reste du PLU en soit retiré .
N° 479 : 1 juin 2021 - 16:14
Auteur : Fabienne Imperiale
Son avis : Défavorable
Il y a déjà le magasin intersport et un autre magasin de sport à St Clément de rivière .
N° 478 : 1 juin 2021 - 15:35
Auteur : Frederic Rouviere
Son avis : Défavorable
Ce projet d’un autre temps est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie.
N° 477 : 1 juin 2021 - 15:14
Auteur : florence remy
Son avis : Défavorable
Je suis opposée à ce projet qui porte atteinte à des terres agricoles et riches en biodiversité, tout cela pour un centre commercial de plus...
N° 476 : 1 juin 2021 - 15:14
Auteur : ARNALDO CAPRI
Son avis : Défavorable
Bonjour, Je ne suis pas favorable pour deux raisons essentielles. La première : je pense qu'à l'heure ou même au plus haut niveau de l'Etat, on se pose la question de l'opportunité de continuer à construire des zones commerciales (même si les concepteurs d'OXylane prétendent que cela n'en n'est pas une ...) dévoreuses de zones agraires, il serait plus propice d'envisager un projet plus "raisonnable" d'habitation (style "primo-accédant" et social) beaucoup moins densifié. D'autant plus, dans le contexte de forte pression démographique que connaît notre région. Les quelques emplois créés par ce projet seront très probablement un simple leurre (le miroir aux alouettes que font briller les promoteurs de tels projets !) : en effet, il est prévu un nouveau pépiniériste (Truffaut) alors qu'à moins de 5 KM nous avons déjà un Botanic et un pépiniériste local. La majorité des emplois ne seront, pour l'essentiel, que des transferts d'emploi. Idem pour le Décathlon : je sui pourtant un sportif pratiquant mais je ne pas pas mes journées dans un tel magasin : celui qui se trouve au sud de Montpellier me sugffit amplement ainsi que le magasin sans la zone Trifontaine. Ce projet date d'il y a plus de 10 ans, et depuis les choses ont beaucoup changé. A la limite, si l'on s'en tenait à une logique purement mercantile, il serait plus rentable de mon point de vue, de faire venir un entrepôt AMAZON : cela répondrait plus aux besoins des consommateurs actuels !. Seconde raison : j'habite dans un lotissement qui est à moins de 400 mètres de la zone convoitée, sur la 4 Voies : ce lotissement est déjà engorgé à l'heure ou j'écris ces lignes. Et malgré les nombreuses concertations effectuées avec les mairies successives, aucune solution n'a été trouvée pour contrer l'augmentation de trafic liée à la pression urbaine. Si demain un tel projet voyait le jour : ce lotissement deviendrait d'une dangerosité extrême. Respectueusement. A. CAPRI
N° 475 : 1 juin 2021 - 15:05
Auteur : Luc Meynard
Organisation : Ecole du Jardin Vivrier ECOJARVI
Son avis : Défavorable
Le projet oxylane use parmi les dernières terres profondes des alentours de Montpellier, ces terres se trouvent de plus au dessus d'une zone de circulation des eaux souterraines importante, installer des agriculteurs bio, qui pratiquent le circuit court serait beaucoup plus "tendance" et répondrait mieux aux besoins de la population locale.
De plus il semblerait que l'offre est déjà importante au niveau proche avec le centre commercial de trifontaine et que la coordination de circulation des véhicules avec la métropole de Montpellier est inexistante, malgré l'enclave territoriale que représente St Clément de Rivière dans le territoire de la métropole.
Luc Meynard Président de l'association ECOJARVI
N° 474 : 1 juin 2021 - 14:49
Auteur : François JACQUET
Son avis : Défavorable
Je souscris pleinement à l'avis défavorable de l’association SOS Lez Environnement sur ce projet de PLU, tant que l’OAP « Oxylane » n’aura pas été retirée et que la zone 1AU impactée par cette OAP n’aura pas été intégralement reclassée en zone A.
N° 473 : 1 juin 2021 - 14:44
Auteur : patricia mourgues
Organisation : PARTICULIER
Son avis : Défavorable
Bonjour, je souhaites préserver ce site, indispensable pour préserver notre diversitée, évité la pollution, imaginez des parkings, la chaleur que ça dégage, la pollution des voitures qui vont circulés, la livraison des camions qui pollueront encore plus, le bruit pour notre environnement, les bouchons d'embouteillages qui vont s'étallés du SUPER-MARCHE Carrefour, au super-marché INTER de ST gely, la pollution sera encore plus toxique .Depuis le temps que nous contestons cet absurde projet qui bétonnerait les sols, alors qu'il est nécessaire de préserver notre terre, de la cultivé .
J'éspére que l'avenir restera bien vert de ce côté .

Cordialement
N° 472 : 1 juin 2021 - 13:38
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Projet peu essentiel et dégradant la biodiversité
N° 471 : 1 juin 2021 - 13:00
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Que la commune de Saint-Clément-de-Rivière souhaite construire de nouveaux logements, soit.

Mais je suis sceptique quant à la pertinence et l'intérêt de la zone d'activité dite "Oxylane". Si j'en crois le nom et la description du type d'activité, il s'agit d'une zone commerciale composée de magasins et de services majoritairement liés au groupe Décathlon (matériel de sport et de loisirs).
En connaissance de ce point et du projet d'aménagement décrit dans le dossier, je suis défavorable à la construction de cette zone selon trois problématiques.
Fonte de la biodiversité: Malgré la volonté, dans le projet, de renforcer l'habitat de certaines espèces animales (chiroptères), une installation d'une telle surface (35000 m2) implique forcément la destruction d'habitats pour nombre d'autres espèces (animales, végétales et autres). Si ce n'est en aucun cas souhaitable, cela me semble d'autant plus injustifié par le type d'activité auquel le projet souhaite répondre (commerce d'équipement de sport et loisirs).
Pollution et dérèglement climatique: On peut dans un premier temps s'interroger sur la pollution que causerait la simple construction d'une telle zone. Mais c'est ensuite son activité régulière qui est davantage préoccupante. Je pense notamment à la pollution lumineuse et sonore, la production de déchets (emballages, invendus...) qu'engendrerait l'activité des futurs magasins. Mais surtout, l'implantation d'une nouvelle zone d'activité implique l'apparition d'un nouveau foyer de circulation motorisée quasi-ininterrompue (visiteurs, travailleurs, livraisons...)et donc d'émissions de gaz à effet de serre. Une fois encore, est-il pertinent de créer une foyer de pollution lorsque l'objectif principal du projet est de promouvoir le sport?
Je ne m'attarderai pas sur le bilan carbone des produits qui y seraient vendus (pour la plupart fabriqués dans les pays "ateliers" d'Asie), mais cela reste également un vrai sujet qui mérite d'être questionné.
La troisième problématique est d'ailleurs liée aux produits vendus puisqu'il s'agit de l'éthique. J'invite les porteurs de ce projet à s'interroger profondément sur le sens du système qu'il encourage. Je pars ici du postulat que seraient vendus dans les magasins de cette zone, des produits pour la plupart fabriqués dans des usines délocalisées là où la règlementation du travail est franchement laxiste et où la main d’œuvre est moins chère. (Pour me permettre une digression, favoriser des produits fabriqués à l'étranger ne me semble pas très cohérent avec l'obsession de l'emploi pour tous, dont nombre de nos responsables politiques font pourtant leur cheval de bataille.) Je parle d'éthique, puisque, vous l'aurez compris, la question se pose ici des conditions de vie des travailleurs qui fabriquent ces produits. Mais je vois également un problème éthique à favoriser l'activité d'une multinationale qui n'a pas de souci à se faire pour son chiffre d'affaire quand les commerces et autres services implantés localement peinent à survivre (surtout après trois confinements).
Soit, pour résumer:
Parce que le projet "Oxylane" implique de détruire des écosystème (dont, je le rappelle, nous dépendons), parce qu'il implique la formation d'un nouveau foyer de pollution, parce qu'il profite à un groupe dont les méthodes de production sont plus que contestables et parce que son activité économique ne profitera que minoritairement au bassin de Saint-Clément-de Rivière, je suis fermement défavorable à sa réalisation.

Enfin, pour aller plus loin, je questionnerais même la nécessité d'une telle zone commerciale dans la vie des communes alentours.
N° 470 : 1 juin 2021 - 11:40
Auteur : Jean-philippe MOLHO
Son avis : Défavorable
Je partage l exigence de la conservation des terres agricoles
Un enieme centre commercial n est pas souhaitable , la France dispose déjà d un nombre de m2 > moyenne européenne !
A l heure ou l écologie impose des mesures stricts sur la circulation des véhicules comment cautionner la destruction des terres agricoles et les m3 de béton pour des activités non essentielles ?
N° 469 : 1 juin 2021 - 10:14
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Ce projet ne semble pas suffisamment respecter les milieux naturels et l’intérêt de la faune et de la flore environnante
N° 468 : 1 juin 2021 - 09:45
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Non! bien-sûr à cette artificialisation et imperméabilisation inutiles et toxiques pour tous! Tout ça, encore, pour servir les intérêts financiers des plus gros! C'est un modèle économique complétement périmé et destructeur. Prendre soin de nous tous et de notre planète passe par la sauvegarder, sauvegarder nos beaux paysages, notre terre nourricière, nos animaux et notre flore. Son impact sur la vie aurait été dévastateur.
Aussi, au nom du monde sensible, nous vous demandons de retirer votre projet.
Vous en remerciant infiniment par avance.
N° 467 : 1 juin 2021 - 08:28
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Non au projet Oxylane et à tous les projets immobiliers s’en rapprochant
Nous avons l’une des plus belles routes au nord de Montpellier
Avec des paysages magnifiques
Des terres agricoles fertiles
Une faune et une flore remarquable
Pourquoi détruire tout cela ??
À qui cela profite ??
N° 466 : 1 juin 2021 - 08:17
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Protégeons le vivant flore et faune existant
Pas de nouvelles zones à construire
N° 465 : 1 juin 2021 - 08:16
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Pas de commerces en plus
Pas de nouvelles grandes constructions
Zones vertes existantes à protéger et à respecter
N° 464 : 1 juin 2021 - 08:14
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Non aux constructions de supermarchés
N° 463 : 1 juin 2021 - 08:13
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis totalement défavorable à une nouvelle implantation de grandes surfaces de commerces sur la commune
N° 462 : 1 juin 2021 - 06:52
Auteur : Stéphane Moulins
Son avis : Défavorable
Merci de ne pas dénaturer un espace vert pour betonner celui ci
Les terres agricoles sont importantes, les projets de Centre commerciaux n'ont plus lieu d'être, la crise covid nous montre très bien que l'essentiel de nos achats peuvent se faire autrement
Il en va aussi de la survie du centre ville de Montpellier qui a besoin de retrouver son intérêt d'antan
N° 461 : 31 mai 2021 - 21:47
Auteur : Olivier GLEIZES
Son avis : Défavorable
Madame le Maire,

En tant qu'administré de Saint-Clément-de-Rivière, je vous demande de retirer du PLU le projet écocide Oxylane. Ce projet est suranné et je ne comprends nullement comment vous souhaitez porter à votre passif ce projet du passé qui n'a plus sa place au XXIème siècle, qui plus est, après la pandémie que nous vivons et dont il vous faudrait tirer quelques leçons (fin des grands centres commerciaux, place des petits commerces de proximité).

Personnellement, si je suis venu m'installer à Saint-Clément-de-Rivière, c'est pour son cadre de vie, sa quiétude et sa nature environnante dont je peux profiter à vélo par exemple. J'emprunte tous les jours cette belle route entre terres agricoles et vignes qui nous amène jusqu'à Fontfroide-le-Bas avant d'arriver à Saint-Clément. À la place, je devrai donc supporter les 5 000 m2 de tôle et une circulation intense juste pour qu’une multinationale puisse vendre ses produits bas de gamme très carbonés made in Asia ? Détruire un paysage magnifique, artificialiser des terres agricoles si rares au nord de Montpelier, faire fermer plusieurs petits commerces de sport sur Grabels et Saint-Gély-du-Fesc, engendrer des embouteillages et des nuisances pour les riverains... C'est donc cela votre projet pour nous, les saint-clémentois ? Ne méritons-nous pas mieux ?

Pour quelles raisons pouvez-vous cautionnez cela alors que les instances publiques compétentes — association SOS Lez Environnement, le service agriculture et le service urbanisme de la DDTM 34, le Département de l'Hérault, l'INAO, la Chambre d'agriculture de l'Hérault, les communes de Montpellier, de Grabels, de Montferrier-sur-Lez, de Prades-le-Lez qui vous entourent — se sont toutes prononcées contre ? Pourquoi n'écoutez-vous pas les aspirations citoyennes des riverains qui vont être impactés ? Pourquoi ne sollicitez-vous pas l'avis de vos administrés pour un projet aussi clivant ?

Sachez Madame le Maire que les administrés de Saint-Clément s'en souviendront longtemps si vous décidiez de maintenir un tel projet écocide.

Olivier Gleizes
N° 460 : 31 mai 2021 - 19:37
Auteur : Christelle Coignard
Son avis : Défavorable
Je ne souhaite pas voir le projet Oxylane et les autres projets verdissant l'installation de cette enseigne se développer sur le territoire choisi par Decathlon. Ce sont de bonnes terres agricoles que l'on pourrait réinvestir pour la résilience alimentaire territoriale, si possible en bio. Le lieu ne s'y prête pas (accès routes, surcharge des bretelles proches). Cela va encore conduire à une artificialisation des sols. De plus, ce projet sonnerait le début d'autres installations commerciales sur les terres agricoles alentours. Nous avons assez de surfaces commerciales sur Montpellier et alentours. Stop à Oxylane
N° 459 : 31 mai 2021 - 16:28
Auteur : Michel Raymond
Son avis : Défavorable
Etant les enjeux agricoles et de biodiverstié qui se jouent actuellement, il est important de promouvoir une action de conservations des zones agricoles. Ce projet de centre commercial en périphérie de Montpellier est d'une autre époque. Il entraînerait une dénaturation des terres agricoles et naturelles actuelles, dont plus de la moitié serait alors imperméabilisés. Montpellier bénéficie déjà de nombreux centre commerciaux sur toutes ses périphéries, les réels besoins d'un centre commercial supplémentaire ne semblent pas évidents. Ce projet Oxylane ne semble pas émaner d'une étude objective des besoins réels, et relève plutot d'un calcul d'opération financière, sans prendre en compte les pertes écologiques et agricoles que cela fera subir à la communauté.
N° 458 : 31 mai 2021 - 15:12
Cette observation a été classée comme doublon par le commissaire enquêteur.
N° 457 : 31 mai 2021 - 15:10
Auteur : anonyme
Son avis : Favorable
Comment mes observations n° 456 (favorables) ont elle pu être classées comme doublon non publiées alors que je n'ai encore jamais écrit ?. Ce classement " doublon " a eu lieu en un centième de seconde, automatiquement, sans être lues, dès que j'ai cliqué sur " envoyer" . ? Le commissaire enquêteur peut il répondre ??
N° 456 : 31 mai 2021 - 15:03
Auteur : anonyme
Son avis : Favorable
Passionnante concertation. Les présentateurs de conceptions de modes de vie, opposants ou partisans, sont bien sur, toujours légitimes: ils présentent des arguments qui doivent imposer, avec la force de lois bientôt votées, l’obligation du « comment vivre maintenant pour survivre demain ». D’autant plus que sinon, nos enfants vont mourir. Ils ont pour cela une arme redoutable largement utilisée dans cette concertation, le « copié collé ». C’est dommage, car le copié collé, un peu lassant, limite la présentation de solutions en assenant toujours les mêmes arguments qui consistent à demander aux autres de faire ce qui, selon eux, devrait être fait et aussi ne devrait pas être fait. Un argument n’est pas une démonstration.
Aucun ne dit « je vais faire cela », sauf pour prendre son vélo ( électrique, souvent, avec batteries bien polluantes ! ) et trier ses déchets. Il est toujours question de fixer, figer, telle qu’elle est, la situation qui est donc mortelle, sans rien changer personnellement et immédiatement à son mode de vie. Ce qui relativiserait bien un argumentaire éreinté. Si la survie de mes – futurs
- enfants et petits enfant est en jeu, que suis-je, que sommes nous prêts à faire ? Et surtout avec réflexion et intelligence. Nous sortons, grâce au virus, de 18 mois d’imbécillité inculte télévisuelle et « réso » -tiste, refusant toute réflexion pour garder des solutions simplistes, dans tous les camps, ou des affirmations trop péremptoires mal présentées, dans tous les camps, pour contrer les bêtises proférées de toutes parts. Mais chacun sait ce qu’il faut faire, surtout à courte vue et sans trop de contrainte, n’est ce pas ?.
Je suis étonné que les opposants à l’artificialisation des sols, (ce qui n’est raisonnablement pas un but en soi), et que les partisans légitimes de la production locale d’aliments en circuit court ne proposent jamais de combler toutes leurs piscines avec de la bonne terre pour en faire des îlots de cultures maraîchères de proximité, qui en plus absorberaient bien l’eau des orages, ( super drainage par la bonde de fond) plutôt que de gaspiller de l’eau pour faire trempette 4 mois par an, eau pure potable qu’ils assaisonnent de chlore, sel, brome ou javel, eau presque aussi précieuse que l’air respirable. Bien sur, vite !, un PLU correct, et on interdit les piscines et on ferme immédiatement tout ce qui ressemble à un constructeur de piscine ou un vendeur d’article de piscine sur la commune. Et pas de rayons de maillots de bains chez Décathlon. Un millier de piscines de 10m x 5m dans une commune moyenne sympathiquement bourgeoise, branchée, cultivée, terriblement altruiste et dynamique représentent 5 hectares cultivables. Vous ne trouvez pas que ça aurait de la gueule, comme exemplarité ? Vous imaginez ce que peut produire cinq hectares de légumes et fruits pour nourrir les Saint Clémentois ?? Ca ferait plaisir à Greta, en plus, qu’on nommerait citoyenne d’honneur. Tous les Saint Clémentois en famille deviennent producteurs de beaux légumes, et vendent leurs surplus sur le marché du Boulidou le dimanche, ou à la sauvette sur un étal devant le portail de leur maison, étal tenu par les enfants qui apprennent ainsi la vraie vie.. , et étal non enlevé par les policiers municipaux, car les parents de ces enfants…votent… Bien sur, cela se fera au détriment de vos amis commerçants du Boulidou qui en vendent aussi, mais bon, il faut agir, non ? Donc aussi un PLU sans piscine. Celles-ci sont d’un autre âge, comme disent les copiés collé, d’une autre époque. Comme la climatisation des maisons. Stop ! Interdit sur la commune ou sur le territoire du Grand Pic Saint Loup. D’ailleurs, tout comme il est , si j’ai bien lu, absurde de créer un autre magasin d’articles de sports alors qu’il y en a d’autres pas loin, n’est ce pas un non sens d’avoir au Boulidou deux commerçants qui vendent des fruits et légume ? je propose au nom de la lutte contre le dédoublement absurde des commerces, d’en fermer un. Qui a laissé en place ce doublon inutile.> ??? on veut des noms ! Même raisonnement pour les boulangeries. Une seule suffisait, et si son four était trop petit pour nourrir la population, qu’elle ne fasse cuire que des pains (bios bien sûrs) et laisse tomber ces pâtisseries superflues qui consomment de l’énergie pour les cuire et nous engraissent de sucres perfides. Petit sacrifice pour la planète. Pourquoi tous ceux qui sont installés sur plus de 1000 m² de terrain ne proposent pas, spontanément bien entendu, et immédiatement pour l’intégrer au PLU, au nom de l’urgence climatique, et sans spéculer, de diviser leur terrain en lots de 500 m² pour densifier l’urbanisme existant au nom de la lutte contre l’étalement urbain qu’ils dénoncent légitimement. Là ou il existe actuellement une villa, on peut en construire au moins trois, voire un petit immeuble de deux étages. Et, ouf, voilà, on a sauvé les bonnes terres agricoles. Tellement bonnes que, c’est bien connu, les agricultures sont opulents, sans soucis et toujours en vacances quand ils ne sont pas occupés à souiller les terres , les rivières et les océans. Euh…où sont tous ces agriculteurs que vous fantasmez à vos portes pour vous fournir ? Avez-vous vu les bilans comptables des exploitations agricoles de la commune ? Êtes vous prêts par vos impôts municipaux à sponsoriser les futurs agriculteurs qui ne vivront pas de leur travail, mais sont prêts à le faire si la commune leur assure un revenu minimum , renouvelé chaque années avec indexation des impôts locaux sur leurs besoins ? Pour que vous ayez des produits sains, et aussi une belle entrée de commune dans un beau vallon… Eh oui, ce n'est pas gratuit, mais c'est mieux si les autres payent... J’aime bien aussi le discours disant que tel magasin ne répond pas aux besoins ou aux demandes de la population. Vous avez assisté à des rassemblements exigeant autrefois l’ouverture d’un magasin de vélos au Boulidou ? Non, personne, jamais. Et pourtant, il y a en a eu un. Toujours vaillant des années après. Ou exiger un magasin de fleurs qui existe, toujours au Boulidou, que personne n’a jamais réclamé, et qui devrait être fermé puisqu’il concurrence le pépiniériste, et que vendre des fleurs coupées est non seulement aussi stupide que décorer un arbre mort à noël, mais est complice d’une industrie pseudo agricole néfaste à la planète. Tuer des fleurs pour les mettre sur la table chez soi, non mais quoi encore ?? Et ce magasin a beaucoup de clients ! Incroyable. Vous verrez qu’un jour des gens amoureux et respectueux de la vie et de la nature se promèneront en entravant les mouvements de splendides animaux, comme s’il était imaginable d’enfermer ou de mettre une laisse à un chien. Mais non, c’est impensable, voyons, pas à Saint Clément ni dans les communes autour !. Qui a réclamé un cordonnier au Boulidou ?? Qui a distribué des tracts pour que les commerces soient en adéquation avec les pensées profondes de la population, motivation princeps acceptable pour accepter ou refuser un commerce selon certain… Personne. Pourquoi existe- il une échoppe de cordonnier dont la venue n’a pas été sollicitée par la population ? Alors qu’un mister minit existe depuis des années à Trifontaine ! Ou sont nos planificateurs aux solutions si simples ? ?? Pourquoi personne n’a protesté dans Saint Clément pour chasser ce cordonnier ??? Dont l’échoppe reste bien appréciée…Pourtant, c’est un double emploi local évident, deux cordonniers dans la même commune.. Alors oui, pourquoi deux magasins de sport dans la même commune, et demandés par personne, c’est tellement logique et pertinent…Comment peux –t- on tolérer une agence immobilière complice et profiteuse éhontée des spéculations foncières ? Qui en a demandé une dans cette belle commune ? Comment tolère-t-on la production de vin dans notre commune, alors que l’alcool est un fléau médical et social. Bon, là, c’est un mauvais argument vu les partisans du cannabis qui militent ouvertement pour sauver la planète avec en même temps un joint aux lèvres et des solutions toujours simples (par effet du cannabis !) Et la Poste ! Non mais ! Complice du commerce en ligne, assurément. Et le distributeur de billets, symbole du monde triomphant de l’argent qui a détruit la planète. Saint Clémentois, labourez vite tous les terrains de tennis, publics ou privés, modèles si anciens de l’artificialisation des sols. D’où sortez vous que ne doit exister selon vous que ce qui aurait été désiré par les habitants ? Je me contre fiche des spectacles de football, mais ne proteste pas contre la construction des stades gigantesques, verrues urbanistiques défigurant ville et quartiers dans un contexte économique spécifique souvent étrange . Je devrais ?? Vous êtes opposés aux stades, vous ??
Ils sont nombreux ceux qui disposent des terres des autres, des envies des autres, des projets des autres pour que surtout rien ne change dans leur vie. Leur vie dans laquelle planter un arbre est une source de bonne conscience, mais s’ils voulaient bien travailler le sujet, oui, planter, c’est bien, c’est mieux que rien mais n’est ce pas un peu plus complexe ? En voilà des gens qui protestent contre ce PLU parce qu’ils veulent …quoi ? En fait, ne veulent ils pas que surtout rien ne change chez eux mais que ca change chez les autres ? Ils sont si bien comme est le monde dans leur commune, monde qu’ils ont bâti, les autres feront les efforts. Oui, mais eux, maintenant, ils sont devenus ceux qui Savent, qui crient leur Savoir et leurs certitudes,très actifs, et que les paresseux de la connaissance écoutent en disant oui de la tête. Ils savent ( ? )que les éoliennes, les panneaux solaires, l’hydrogène, la perma culture, les phases de la lune, les voies « douces », les médecines « douces », voilà notre avenir, bien sur sans nucléaire qui augmente le Co2 comme chacun sait. Ils nous y entraînent malgré les évidences. Ils savent tout, et tellement, qu’ils n’ont plus besoin de lire et se cultiver sur les chimères décortiquées par l’expérience de la science, et de la confrontation des savoirs et des idées. Il leur suffit maintenant de répéter leurs mantras.
Personnellement, je ne trouve pas qu’Oxylane soit une bonne idée. Mais je préfère que la commune se prépare dès maintenant à le voir sortir de terre puisque 99 pour cent des recours ont échoués, et échoueront car telle est la loi. Je préfère contrôler et prévoir l’inéluctable plutôt que les incantations peu crédibles car sans engagement personnel. La non construction coûtera des pénalités de dédit insupportables. Personne ne prendra la responsabilité du refus de construction , car nous sommes dans un état de droit qui fera exploser les impôts communaux, régionaux ou nationaux, nos impôts, les plus élevés du monde. Alors demandez à l’équipe municipale de garder la main haute avec toute la force de son pouvoir communal, de sa conviction, pour obtenir des contraintes de construction terribles, des servitudes exemplaires, de tout contrôler pour un résultat le mieux possible. Plutôt que de rêver étroit. Rien n’empêche de créer un parking, si nécessaire, largement végétalisé avec ambition , recouvert de concassé ou de gravier qui permet à l’eau de s’infiltrer ? Comme devraient l’être les cours d’école, de lycée, de collège sur le territoire de la commune, comme aurait du l’être le parking du Boulidou refait bien imperméable alors que l’occasion était trop belle. Mais, ça fait de la poussière sur les chaussures, tout ça, on n’est pas des paysans, la terre ne doit pas salir l’intérieur de nos voitures, nos maisons, nos classes. Les Saint Clémentois savent ils, réalisent ils, ou plutôt acceptent ils moralement de réaliser que leurs magnifiques maisons dans des pinèdes étaient autrefois dans des bois sauvages, avec une faune bien méditerranéenne, des insectes, des oiseaux, quelques sentiers étroits, quelques propriétés agricoles, quelques dizaines d’habitants, parfois un incendie ravageur, puis la nature revenait, intacte et inchangée depuis des siècles, jusqu’à ce qu’ils arrivent, eux, même pas méridionaux souvent, envahir ces pinèdes, construire des maisons avec des baies vitrées qui n’ont jamais existé dans les régions chaudes, pour bien chauffer l’intérieur des maisons l’été, donc y ajouter la clim pour ne pas étouffer, ouvrir et goudronner des routes pour que l’eau coule là ou elle n’avait jamais coulé, planter gazon, fleurs en pots, piscine et arrosage à gogo, cimenter ou goudronner les allées d’accès à la maison et au garage ! Regardez la commune sur google map…Toutes ces protestations sans évoquer jamais, que ce soit pour la planète ou pour la commune, ou la région, un facteur soigneusement occulté.. La démographie. Les Saint Clémentois réalisent – ils que « leur » village est passé en 40 ans en gros de 500 à 5000 habitants. Quarante ans, la moitié d’une vie ici actuellement ! Un tel projet qui a créé leur cadre de vie serait refusé aujourd’hui car dévastateur. Assurément les Saint Clémentois défileraient pour empêcher cela. Là où ils vivent , eux, maintenant. Mais il ne faut plus y toucher, ils sont bien comme cela. L’égoïsme des arguments est stupéfiant : mon vallon, mon entrée de village, mes espaces verts, mon mode de vie, mon jogging. Ils disent : On s’est installé à St Clément parce qu’il n’y avait pas de densification des habitats, mais on exige maintenant pour les autres un habitat dense. Tout ceci bien sur pour sauver la planète. Totale obscénité de la pensée. Votre entrée de vallon a impérativement besoin d’un grand rond point au bas de la montée du Morastel pour absorber et réguler en sécurité la circulation des zones bissy/bellevue. Allez vous vous y opposer ? Oxylane n’est pour rien dans cet afflux de voitures. Pourquoi Saint Clément nord ne réclame – t- il pas avec urgence ce rond point à St Clément sud ? Pourquoi la commune ne le construit-elle pas ? On en parle depuis 10 ans , non ? Quelques morts par franchissement de stop, exaspérés d’attendre pour s’engager, ne sont pas encore là, ils viendront, patientez. Mais chaque année, on compte et recompte le débit de voitures sur cette route du vallon..
Je ne parle pas des fausses pistes cyclables crées à coup de pot de peinture verte sans élargir les voieries … ca s’appelle donc des voies douces…surtout avant des élections. des voies pour des voix. Oui, je sais, c’est facile.
Le danger n’est pas l’implantation d’un Oxylane tel qu’il est depuis vingt ans dans les cartons, mais dans le refus de prendre et garder la main sur ce dossier que nous devons absolument maîtriser.
Tout refuser en bloc en récitant des dogmes serait la pire des impréparations, terriblement coupable de voir le monde tel que certains le rêvent et non tel qu’il est.
J’habite maintenant loin vers le nord de la France, mais ai bien connu et connais encore bien Montpellier et Saint Clément et les villages autour. L’agressivité des réseaux prétendument sociaux m’interdit de me dévoiler,ce qui n'apporterait rien mais est plus convenable. Mais je ne suis pas fou, aussi je vais rester anonyme pour éviter le vomi du style « traître à la cause » et autres « complice profiteur ». J’ai compté : seuls 20 % des commentaires sont anonymes, c’est un très bon militantisme. Dommage, même si cela ne fera pas plaisir à leurs auteurs, que 95 % des avis négatifs identifiés soient de peu de poids car dogmatiquement tous issus de la même source, donc non percutants. Et sans projection vers le futur pour imaginer des plans B, ou C. Car bien sur, depuis 40 ans, tous les habitants de ces maisons ont transformé les bois sauvages en jardins… dit écolos. Jardins étranges,plantés et décorés en allant régulièrement se garer sur les parkings goudronnés des jardi- machins, jardins nécessitant arrosage inepte, fleurs pré -cultivées en pépinière, engrais et pesticides. Non, ils n’ont évidemment jamais eu, eux une attitude dite aujourd ’hui irresponsable. Pesticides, engrais, arrosage dans mon jardin ?? NON ! jamais utilisé tout cela chez moi ! Chez les voisins peut être… même sûrement… Un peu de modestie dans la réflexion, un peu d’absurde dans mes démonstrations qui parodient les arguments trop répétés destinés aux cerveaux poreux, et surtout une méfiance pour les solutions simples et indolores connues de tous mais comme par hasard jamais appliquées par personne… Surtout en étant en permanence dans une campagne électorale ou une autre, locale, régionales, nationale, européenne, ce qui autorise à promettre en permanence, et à écouter ces promesses. D’où qu’elle viennent. Donc, ce n'est pas si grave qu'un oxylane maîtrisé et repensé sorte de terre. Qui a dit que le projet n'était pas amendable ?
N° 455 : 31 mai 2021 - 14:42
Auteur : Pascal Dugénie
Son avis : Défavorable
La protection de la biodiversité est devenu une priorité. L'artificialisation des sols et le développement des zones commerciales en France est le principal fléau sans parler de la dégradation de nos paysages.

Ce projet n'est donc d'aucune utilité car il existe déjà une grande zone commerciale à proximité et des espaces en friche.
N° 454 : 31 mai 2021 - 13:15
Auteur : Marie Sellier
Son avis : Défavorable
Préservons la biodiversité ! Priorité à l'écologie et aux projets alternatifs !
N° 453 : 31 mai 2021 - 12:29
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
24 ha de terres agricoles aux bonnes potentialités à 500 m au nord de Montpellier pour construire une immense temple de la consommation.

Le site est riche 63 espèces de chiroptères et oiseaux à "forte" et "très forte" valeur patrimoniale, artificialisation des terres, augmentation de la pollution liée au trafic, les abords sont en zone inondable à aléa fort !

AVIS DÉFAVORABLE.
N° 452 : 31 mai 2021 - 11:28
Auteur : Florian PRUDHOMME
Organisation : Centre National de la Propriété Forestière
Son avis : Défavorable
Bonjour,

Je suis technicien forestier au Centre National de la Propriété Forestière et je réside à St Gely du Fesc. J'émets un avis très défavorable au projet Décathlon/Oxylane qui est prévu sur 24 ha de terres agricoles.
Ce projet sur cette zone stratégiques va avoir des conséquences très néfastes : Diminution de la biodiversité, destruction de terres agricoles rares, augmentation du trafic routier,augmentation de la consommation de produits industriels non éthiques et non locaux issus majoritairement d'Asie, drainage d'une clientèle populaire peu respectueuse des règles et de l'environnement.
Comment une ville huppée et préservée comme St Clément de Rivière peut vouloir développer un tel projet qui drainera une population pas forcément respectueuse du territoire, qui fera de la concurrence à des petits magasins très appréciés, qui favorisera la consommation de masse ?...
Il y a déjà un des plus gros Décathlon d'Europe à Odysseum. Il y a Intersport et Approach dans la zone commerciale Carrefour Trifontaine. Il y a épic cycle très proche de la zone du projet. N'est-ce pas suffisant ? Quel est le but de ce projet ?
Ne serait-ce pas plus vertueux d'installer des agriculteurs sur ces 24 hectares afin de produire notamment les légumes pour les cantines et les Ehpad du territoire ? Si ce projet n'est pas abandonné, ça sera l'occasion d'installer une ZAD...

Cordialement,
Florian PRUDHOMME
N° 451 : 31 mai 2021 - 10:40
Auteur : Alexandra MAUDUIT
Son avis : Défavorable
Les surfaces de vente de Decathlon ne sont-elles déjà pas suffisantes ? L'esprit du e-commerce ne devrait-il pas nous pousser à revoir notre occupation des sols ?
Faisons des choix cohérents avec les contraintes climatiques qui s'imposent à nous.
N° 450 : 31 mai 2021 - 10:12
Auteur : Alexandre Laizé
Son avis : Défavorable
Bonjour,

Voici pour quoi je suis fermement contre le projet Décathlon/Oxylane :

> Destruction dde plus d'une soixantaine d'espèces de chiroptères et oiseaux à "forte" et "très forte" valeur patrimoniale, artificialisation des terres, augmentation de la pollution liée au trafic routier, les abords sont en zone inondable à aléa fort, etc. ;

> Les communes de Montpellier, Prades, Montferrier et Grabels ont toutes donné un avis défavorable à ce projet inutile ;

> Les services compétents ont également demandé de retirer ce projet du PLU : DDTM 34, Département 34, Chambre d'agriculture de l'Hérault, Institut national de l'origine et de la qualité (INAO).

Il est temps d'en finir avec ce genre de projet incohérent avec les enjeux de transistion écologique en plein contexte de changement climatique.

Cordialement,

Alexandre Laizé
N° 449 : 31 mai 2021 - 09:32
Auteur : Prisca Rabearizafy
Organisation : Indépendant
Son avis : Défavorable
Préserver les milieux naturels, favoriser le circuit court pas les GMS ni les temples de consommation.
N° 448 : 31 mai 2021 - 09:25
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Il y a déjà suffisamment de magasins de cette enseigne et la possibilité de se faire livrer. Pourquoi encore un magasin ?
N° 447 : 31 mai 2021 - 08:38
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Nous n'avons pas besoin de zones bétonnées supplémentaires, surtout pour de la consommation, surtout sur des espaces qui doivent être protégés.
N° 446 : 31 mai 2021 - 01:25
Auteur : anonyme
N° 445 : 30 mai 2021 - 20:30
Cette observation a été classée comme doublon par le commissaire enquêteur.
N° 444 : 30 mai 2021 - 19:52
Auteur : Aida Gradenigo
Son avis : Défavorable
Je suis totalement contre ce projet d'urbanisme. N'y a t-il pas assez de centre commerciaux en périphérie de Montpellier ? Je suis pour que vivent les commerces du centre ville. Je suis pour une agriculture aux portes des villes. Ne pas céder des terrains aux multinationales au mépris de la vie !
N° 443 : 30 mai 2021 - 19:14
Auteur : paul leclercq
Son avis : Défavorable
Ce projet va à l'encontre de la stratégie bas carbone de l'état français, en deboisant et en construisant. Il ne comblera pas les besoins des citoyens. Il va aussi faire mal aux commerçants de nos villes, Olivier Razemon (Le monde) explique dans "Comment la France a tué ses villes" comment les projets commerciaux en périphérie des villes accessible qu'en voiture font plus de mal que de bien : il crée des emploies précaires pour en supprimer des correctes en ville.

En bref, c'est un beau projet, mais pour les années 1980, pas pour 2020.
N° 442 : 30 mai 2021 - 17:05
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Oxylane : Pas de constructions commerciales sur des terres potentiellement maraîchères SVP ! Ce serait léser et notre planète et les générations futures.
N° 441 : 30 mai 2021 - 15:41
Auteur : gilbert terrisse
Son avis : Défavorable
Comment ne pas réfléchir à l'artificialisation des terres ? en France l'équivalent de la superficie d'un département disparait en tant que terre tous les huit
ans ? est ce monde sans forêt, sans faune ni flore que nous souhaitons ? La destruction de la bio diversité est la cause des grandes pandémies.
Que des élus défendent ce projet est un acte irresponsable.
N° 440 : 30 mai 2021 - 09:13
Auteur : anonyme
N° 439 : 30 mai 2021 - 09:06
Auteur : Laurenr Fagni
Son avis : Défavorable
Je considère ce projet comme une pure ineptie car inutile et polluant.
N° 438 : 30 mai 2021 - 08:35
Auteur : GERARD FERRARIS
Son avis : Défavorable
Bonjour.
Sur St Clément de Rivière nous avons déjà un magasin d'articles de sports, une jardinerie très proche , donc la présence d'autres distributeurs dans le même domaine est inutile. Mais surtout détruire une zone agricole serait du massacre pour la biodiversité et une aggravation de la pollution aux portes de Montpellier.
Merci de préserver l'avenir de nos enfants.
Gérard Ferraris.
N° 437 : 30 mai 2021 - 08:34
Auteur : Pablo REÑE
Son avis : Défavorable
Le temps des Grands Projets Inutiles et Imposés (GPII) est révolu !

Pour le maintien des écosystèmes et de l'agriculture paysanne !
N° 436 : 30 mai 2021 - 08:29
Auteur : Christophe Thiebaut
Son avis : Défavorable
Je reste totalement opposé à ce projet qui vise à augmenter toujours davantage les surfaces commerciales au détriment des surfaces agro-forestieres.
Pas de besoin de ce projet !
N° 435 : 30 mai 2021 - 07:37
Auteur : Clotilde Heusse
Son avis : Défavorable
Pas de décathlon ni autre projet commercial a st Clément
N° 434 : 30 mai 2021 - 06:13
Auteur : LINDA ZREHEN
Son avis : Défavorable
Montpellier et les villages alentours sont déjà pourvues de nombreuses ZAC , dont les commerces ne tournent pas à plein rendement. Ainsi le décathlon d'Odysséum est souvent vide, je ne vois pas l'opportunité d'en ouvrir un nieme magasin....Pour combattre le réchauffement climatique, nous avons d'avantage besoin de coulées vertes que de zones de béton. D'autant que les personnes qui ont choisi d'habiter cette zone, sont toutes mobiles , peuvent donc faire quelques kilomètres de plus pour atteindre leur magasin.
Multiplier les services de transports en commun pourrait répondre à leurs besoins.
N° 433 : 29 mai 2021 - 23:00
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Comment peut on meme si ce n’est que proposer un tel projet... c’est tellement l’ancien monde... Reveillez vous élus de la Republique ! Où sont passés vos ideaux et votre sens du bien commun, de l’interet general...
N° 432 : 29 mai 2021 - 21:23
Auteur : valerie garcia
Son avis : Défavorable
Nous ne sommes pas des marchandises. Acheter plus,travailler plus,dépenser plus,c'est absurde ...La planète doit garder des espaces sauvages et des terres cultivables. De plus, La betonisation accentue les risques d'inondation
N° 431 : 29 mai 2021 - 18:47
Auteur : anonyme
N° 430 : 29 mai 2021 - 16:53
Auteur : Monique PORTE
Organisation : Prades environnement
Son avis : Défavorable
protection de l'espace agricole, protection des commerces de proximité
N° 429 : 29 mai 2021 - 15:22
Auteur : Nicolas PETRY
Son avis : Défavorable
Je suis défavorable à ce projet car je considère qu'il est primordial de préserver les terres agricoles périurbaines et stopper les projets destructeurs de l'environnement et ne visant qu'à exacerber la consommation d'objets superflus.
N° 428 : 29 mai 2021 - 15:15
Auteur : philippe mouyon
Son avis : Défavorable
Trop de terres cultivables disparaissent au profit de projets immobiliers discutables
D'un point de vue ecologique de lutte contre le rechauffement climatique il faut produire local et consommer grace aux circuits courts et donc toutes les surfaces de terres sont necessaires a la production agricole
D'autre part il existe deja 3 magasins decathlon sur l'agglo de montpellier;pas donc de besoins imperieux d'en rajouter un autre qui en plus ne creera pas de nouveaux emplois car la firme procedera a une redistribution des autres postes des autres magasins
De plus le procedé d'installation de ces structures n'est accompagné d'aucunes modifications des axes routiers de communications; ce projet n'a donc pas d'utilité sociale comme la construction d'immeubles de logement par exemple
voici pourquoi je suis opposé a ce projet en tant que citoyen responsable
N° 427 : 29 mai 2021 - 15:13
Auteur : Pierre Reynaud
Son avis : Défavorable
J'habite à Saint Clément pour sa proximité avec la nature, pas pour me retrouver au milieu de centres commerciaux. Il y a largement assez de choix sur la commune et dans les communes voisines. Ce projet va transformer le village en une inutile annexe bétonnée de Montpellier et va faire fuir sa paisibilité et ses habitants. C'est bien triste.
N° 426 : 29 mai 2021 - 12:10
Auteur : Yannick Jobert
Son avis : Défavorable
Aberration pure et simple qui relève d'une démarche d'un autre temps, autre temps où elle était d'ailleurs déjà absurde. Mercantilisme ravageur et consommation outrancière comme seuls mots d'ordre, ça suffit!
N° 425 : 29 mai 2021 - 07:50
Auteur : didier TARDIEU
Son avis : Défavorable
Monsieur le commissaire enquêteur,
j'ai obtenu un permis de construire le 27 Juillet 2020, pour une habitation sur la parcelle BO 226 B. ce PC a été accordé sous le RNU car la commune ne disposé pas de PLU et à reçu un avis favorable des services de la Préfecture (cf arr^t PC page 4 ci joint), je m'étonne que 7 mois plus tard la commune lors de la présentation du PLU classe la moitié de cette parcelle en zone agricole et, oppose un sursis à statuer de 24mois sur une demande de modification de ce permis qui concerne la construction d'une piscine et d'un garage car cette modification aurait du être instruite dans le cadre du RNU comme le permis initial j'ai donc pris un conseil et une requête va être adressé au tribunal administratif. Je demande donc que ce projet prenne en compte ce problème et révise la limite de zone agricole au niveau de la parcelle B0 226B.
N° 424 : 28 mai 2021 - 22:35
Auteur : Michel SALOM
Son avis : Défavorable
Bonjour,
Ce projet pour moi ne respecte en aucun cas la nature près de notre métropole déjà bien trop urbanisé.
La ville de Montpellier a signé le Pacte de Milan comme seulement 200 villes dans le Monde , et il faudrait assumer ce genre de chose et essayer tout au moins d'atteindre un minimun de souveraineté alimentaire et sauvegarder aussi notre biodiversité si maltraité.
L'humanité seulement est en péril, il faut bien se le dire et NON pas se cacher...
Cordialement
N° 423 : 28 mai 2021 - 21:33
Auteur : Alexandre Gourcerol
Son avis : Défavorable
Je suis défavorable au projet oxylane
N° 422 : 28 mai 2021 - 20:22
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Courir en forêt, c’est bien aussi non?
N° 421 : 28 mai 2021 - 20:13
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Bien évidemment contre ce projet, qui ne tient encore une fois pas compte de la biodiversité et de la préservation des espaces naturels et agricoles.
N° 420 : 28 mai 2021 - 18:38
Auteur : virginie motte
Son avis : Défavorable
Ce projet est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc...
Le réaliser serait un acte écocide (dénoncé par plusieurs institutions) qui je l'espère n'entachera pas par sa réalisation le mandat de l'équipe en place.
L’urgence climatique exige l'arrêt immédiat de l'artificialisation des terres, non leur bétonisation.
N° 419 : 28 mai 2021 - 16:21
Auteur : Frédérique Reynaud
Son avis : Défavorable
Le projet Oxylane est non seulement d'aucune utilité mais surtout et avant tout une grave atteinte à la vie, à l'écologie.
Ce projet est un manque de respect pour les saint clémentois et la population environnante, pour les actions écologiques menées par les communes et les associations et tous ceux qui ont conscience du besoin d'agir pour le bien de notre planète.
En tant que saint clémentoise je me sens particulièrement concernée et mon droit de décision doit compter.
N° 418 : 28 mai 2021 - 16:12
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Comment peut on envisager à l'heure où nous connaissons tous les dangers écologiques qui menacent la planète de sacrifier des terres arables au profit d'une bétonisation inutile ?
N° 417 : 28 mai 2021 - 15:56
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Alors que le covid et autres nouveaux virus et maladies ont enfin fait comprendre à l'Homme le très grave risque sanitaire qu'il fait peser sur lui en détruisant la nature et en maltraitant la planète,
Saint-Clément en est resté à la frénésie destructrice des décennies passées, préférant le bétonnage, la mort des terres et des espaces verts aux bienfaits d'un environnement naturel si nécessaire
en ces temps trop pleins de bruit,de pollution et de mal-être.
Oxylane est le centre commercial de trop en cette région. À 3 mn à peine de l'immense et si laide zone de Carrefour, il est inutile, et sa nocivité ( béton faisant obstacle à l'infiltration des eaux de pluie, pollution par le bruit et la corruption de l'air dus à la densité accrue de la circulation routière, danger de contamination des nappes desservant les villages, propreté menacée du fait de la
négligence trop souvent vue dans ce type d'endroit...) va sacrifier à la rapacité des grandes enseignes et au consumérisme si justement remis en cause aujourd'hui un lieu de vie de grande qualité.
N° 416 : 28 mai 2021 - 15:35
Auteur : Philippe Lucas
Son avis : Défavorable
Totalement défavorable au projet Oxylane. Ces terres doivent rester sauves de tout aménagements commerciaux et urbanistiques. Il faut en finir avec ces pratiques destructrices de l'environnement. En finir avec toujours plus de béton, de commerces, de goudron, de bruit, pour notre bien et pour celui des générations futures. NON à OXYLANE.
N° 415 : 28 mai 2021 - 15:03
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis totalement contre le projet Oxylane qui va à l'encontre du bon sens.
C'est un projet qui n'a plus sa place dans le contexte social et environnemental actuel !
Pour un fois, donnez à une enquête publique un vrai poids à la parole citoyenne pour faire annuler cet aberrant projet dont personne ne veut et qui enrichira les industriels mais dont la commune et les habitants seront perdants.
Cordialement.
N° 414 : 28 mai 2021 - 14:32
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Comment est-il encore possible de promouvoir de tels projets en ayant aujourd'hui la connaissance, la conscience de l'urgence climatique et du besoin de protection environnementale pour notre survie ?

Que vont devenir nos enfants et nos petits enfants si les pouvoirs publics engagent encore ainsi nos vies et l'avenir de la jeunesse qui nous succède, sans tenir compte des conséquences de leurs décisions à moyen et à long terme ?

Les cris d'alerte des scientifiques ne servent-ils à rien ? Nous avons absolument toutes les cartes en main, des intelligences collectives de coopération, de réflexion, et de nombreux outils déjà aboutis pour inverser cette tendance dévastatrice qui pousse encore certain.e.s à imposer leur vision de l'économie et de la société à toute la diversité biologique du vivant. C'est effarant, incompréhensible, inacceptable et effrayant ! Même la jeunesse commence à hésiter à devenir parents.

C'est pourquoi je suis absolument contre ce projet et tous ceux qui vont à l'encontre du bon-sens.

Merci de percevoir la grande inquiétude que cela engendre, mais aussi de réfléchir aux véritables alternatives respectueuses qui nous permettront de vivre ensemble et en cohérence avec l'environnement généreux que cette planète nous fournit.

NOUS N'AVONS PLUS LE TEMPS DE FAIRE DES ERREURS.
N° 413 : 28 mai 2021 - 13:38
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Les centres commerciaux sont en surnombre,par contre il faut préserver les terres agricoles et naturells
N° 412 : 28 mai 2021 - 12:35
Auteur : Guillaume LAVILLE
Son avis : Défavorable
Je suis défavorable au projet "Oxylane" prévu dans le cadre du nouveau PLU de Saint Clément de Rivière.


Ce projet, selon moi, fait partie des anciennes visions qui confisquent des espaces naturels, qui détruisent la biodiversité, qui promeuvent une augmentation de la consommation, qui augmentent la circulation automobile.

Tout ceci est à l'opposée des nécessités écologiques visant à répondre à l'urgence climatique.

Il est temps de réellement promouvoir d'autres types de visions qui mettent en valeur les terres péri-urbaines, préservent la bio-diversité et qui contribuent au mieux vivre.
N° 411 : 28 mai 2021 - 11:08
Auteur : jacques berger
Organisation : sos lez environnement
Son avis : Défavorable
je suis contre la disparition de cette zone verte agricole dont nous avons tous besoin pour notre bien être.
les nuisances nombreuses: pollution bruits eau ne manqueront pas de rendre cette zone INFERNALE!!!!
Ce concept de grande surface est devenu obsolète ARRETEZ
N° 410 : 28 mai 2021 - 11:00
Auteur : Eric MILLOT
Son avis : Défavorable
En tant que citoyen et résident de Montpellier-Nord, je souhaiterais indiquer mon opposition argumentée au projet Oxylane et demande la requalification de la zone concernée sur le PLU.
En effet, face à la chute drastique du vivant en cours (dont une grande majorité est liée à l'artificialisation des sols), il me paraît suicidaire et irresponsable de donner suite à un tel projet. Cette position est notamment appuyée par la Convention Citoyenne pour le Climat et par de nombreuses associations et groupements dont la viabilité de notre environnement immédiat est une préoccupation majeure.
Concernant l'argument de l'emploi, c'est un chantage fallacieux trop longtemps utilisé et que les statistiques démontent depuis de nombreuses années maintenant ; les centres commerciaux détruisent bien plus d'emplois qu'ils n'en créent.
Concernant l'accès aux "services proposés", Montpellier et la région ont déjà de nombreuses zones commerciales équivalentes. Et, par ailleurs, est-ce vraiment le modèle de société que nous souhaitons ?
Enfin, et c'est selon moi le principal argument, nous pourrions avoir, en tant que collectif humain, un usage de ces terres plus approprié aux enjeux et risques qui sont déjà à l'ordre du jour ; oeuvrer pour une alimentation plus seine et locale dans le respect de la biodiversité.
Je veux croire que vous prendrez en considération ces arguments et aurez le courage, tout à votre honneur, de renoncer à ce projet mortifère.
Car, "Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire." (A. Einstein)
Je vous demande de NE PAS LAISSER FAIRE.
Merci !
N° 409 : 28 mai 2021 - 09:56
Auteur : HERVÉ Rabineau
Son avis : Défavorable
Le projet de PLU prévoit le maintien du projet « Oxylane »Hors impacter 24ha de terres agricoles et naturelles, dont la majeur partie seront imperméabilisées est un projet d’un autre temps qui est inacceptable en 2021. Destruir de terres agricoles péri-urbaines de qualité, la bio-diversité, les paysages. Générer de pollutions automobiles, etc., est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique Alors que ces terres peuvent porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie.
Plusieurs institutions consultées avant l’enquête publique (les « Personnes Publiques Associées ») ont donné un avis ou émis des observations défavorables au projet Oxylane : Chambre d’Agriculture de l’Hérault, Commission Départementale de Protection des Espaces Naturels Agricoles et Forestiers (CDPENAF), Autorité Environnementale (MRAE, ex-DREAL), Institut National de l’Origine et de la Qualité (INAO), Département de l’Hérault, 4 des 6 communes limitrophes (dont la ville de Montpellier).
Même les services de l’État, dans leur avis de synthèse – pourtant globalement favorable à ce PLU – reconnaissent que le secteur « mériterait d’être maintenu en zone agricole et naturelle, compte-tenu des enjeux agricoles et de biodiversité présents sur le site ».
Alors non, arrétons de commetre de type d'erreur.
Hervé
N° 408 : 28 mai 2021 - 08:02
Auteur : Julien VIGOUROUX
Son avis : Défavorable
Bonjour,

La commune de Saint-Clément-de-Rivière vit elle encore au XXe siècle, à disposer de l’espace sous sa juridiction pour artificialiser d’aussi grandes surfaces naturelles et y installer des activités destructrices d’emplois ?

Viser la création d’un centre commercial, c’est plusieurs conséquences directes : supprimer davantage d’emplois des petits commerces de centres-villes et centre-villages aux alentours.
Qui plus est, c’est aussi participer au réchauffement climatique (les températures augmenteront sur toute la surface du centre commercial et c’est sans parler de ce qu’engendreront les activités).

Permettre au Vivant de continuer sa présence sur cet espace, et encourager une agriculture vivrière seraient de biens meilleurs projets pour cette commune proche d’une aussi grande métropole qu’est Montpellier.

Un projet aberrant.

Bien cordialement,
M. Vigouroux
N° 407 : 27 mai 2021 - 23:29
Auteur : Zoé Foulon
Son avis : Défavorable
Je me prononce défavorable au PLU tant qu'il maintient le projet Oxylane.
Etudiante en aménagement du territoire, j'estime que la zone 1AU impactée par cette OAP soit reclassée en zone Agricole.
N° 406 : 27 mai 2021 - 23:05
Auteur : eric De Winter
Son avis : Défavorable
C'est complètement contre l'urgence écologique actuelle. En quelques années, une implantation pareille (avec les conséquences néfastes que ça va engendrer) en plein nature sera ahurissante.
Ce n'est plus l'époque pour penser à des profits à court terme. Il faut agir contre encore plus de produits asiatiques ou d'autre continents lointains qui submergent déjà trop notre pays. Il me semble que nous n'avons autour de Montpellier pas de problème du tout pour se procurer n'importe quel produit commercial sans voyager loin ou longtemps, voir sans quitter sa maison.
Cordialement
N° 405 : 27 mai 2021 - 22:45
Auteur : Vincent MEYNIER
Organisation : DECIDONS L'HERAULT
Son avis : Défavorable
Les candidats de “Décidons l’Hérault” sont totalement opposés à ce type de projet, consommateur de terres pouvant accueillir (et accueillant actuellement) une agriculture péri-urbaine. Certains d’entre nous ont participé (entre autres, Vincent Meynier en tant que conseiller municipal, Cathy Aberdam en tant que citoyenne engagée) à la quasi-totalité des rassemblements contre le projet Oxylane, tout comme certains des soutiens de notre candidature (tel que Christophe Coillot, élu EELV à Clapiers). 

Nous pensons proposer la création d’un PAEN (Projet d’Aménagement des Espaces Naturels) qui permet le maintien de l’agriculture vivrière. Il y a d’autres exemples dans le Département de l’Hérault (Verdisses, Rouviège et plateau de Vendres). Une telle démarche suppose l’adhésion au projet des communes concernées, ici Saint Clément de Rivière, et comprend donc un réel travail d’échange entre le département, la commune et ses habitants.

La prégnance du changement climatique, et les risques qu’il fait peser sur notre sécurité alimentaire doivent nous amener à sanctuariser les terres agricoles et à favoriser une agriculture vivrière, dans des pratiques bio et/ou agroécologiques, qui seraient destinées à la restauration collective et aux populations locales. Nous nous engageons fermement à protéger les terres agricoles en général et à lutter contre le projet Oxylane en particulier. Nous mettrons en œuvre tout ce qui sera en notre pouvoir pour empêcher ce projet écocide d’une autre époque. Pour tenir ces engagements, nous saurons nous appuyer sur les expertises associatives (telle celle du Collectif Ceinture Verte auquel une des associations que je co-préside adhère) et coopératives locales. En plus d’être vertueuses pour l’environnement, ces politiques seront aussi productrices d’emplois locaux faisant partie des 5000 emplois verts que nous ambitionnons de créer. 
N° 404 : 27 mai 2021 - 22:11
Auteur : Francine Moulin
Son avis : Défavorable
Je ne peux pas imaginer que malgré des avis défavorables et argumentés il soit possible de continuer à défendre un projet aussi contraire à l’urgence écologique que nous sommes en train de vivre : bétonner 17 hectares de terres agricoles alors que rien ne manque dans cette zone.
N° 403 : 27 mai 2021 - 21:57
Auteur : Stéphane Deruaz
Son avis : Défavorable
Objet ::: Arrêt du Plan Local d’Urbanisme de Saint-Clément-de-Rivière – Avis des personnes consultées à leur demande
Madame le Maire,
Conformément à l’article L.153-16 du Code de l’urbanisme, vous avez bien voulu nous transmettrre le projet de PLU de la Commune de Saint-Clément-de-Rivière qui a été arrêté par délibération du Conseil Municipal du 16 décembre 2020, pour avis en tant que personne consultée à sa demande (association agréée pour la protection de l’environnement).
Conformément aux objectifs de notre association, définnis dans ses statuts, et reconnus par l’agrément préfectoral au titre de la protection de l’environnement sur le territoire du département de l’Hérault qui nous a été renouvelé en 2019, cet avis portera essentiellement sur les aspects environnementaux de ce projet de PLU.
1. Comme il est rappelé dans le préambule du Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD), ce document définnit les orientations générales et objectifs fondamentaux du
territoire. Il doit être en cohérence avec le Rapport de Présentation qui explique les choix retenus, et conditionne le contenu des autres documents composant le dossier de PLU, notamment le règlement et ses documents graphiques, ainsi que les opérations d’aménagement et de programmation et leurs documents graphiques.
Nous notons avec satisfaction que, dans chacune des 4 orientations du PADD il y a au moins un objectif qui rentre dans le champ de préoccupations environnementales que nous défendons :::
1. 2.
3.
4.
Poursuivre un développement urbain maîtrisé et harmonieux, dans lequel s’inscrivent «Modérer la consommation d’espaces agricoles, naturels et forestiers et luttrer contre l’étalement urbain » mais aussi « Promouvoir la qualité urbaine »
Renforcer l’activité économique locale, avec « Préserver et conforter l’activité agricole » mais aussi « Favoriser le maintien et le développement des commerces et services de proximité »
Développer les équipements et améliorer les déplacements, avec « Développer les modes de déplacements doux et les transports collectifs »
Préserver le cadre de vie et l’environnement, avec tous ses objectifs.
Ces objectifs étant posés, il nous appartient d’examiner de quelle manière ils sont mis en œuvre à travers le PADD, le zonage et les règlements, à l’aune d’un principe de non-régression environnementale par rapport à l’état actuel tel qu’il est décrit dans le Rapport de Présentation.
1/7

Modérer la consommation d’espaces agricoles, naturels et forestiers et luttrer contre l’étalement urbain (I.1.3)
On peut noter de manière très positive que les consommations d’espaces naturels et agricoles prévues dans le précédent projet de PLU sur la partie Sud de la commune dans les secteurs de Bellevue et de Fontfrège aient été abandonnées. Cet abandon a été rendu nécessaire suite au refus des services de l’État de valider cettre artifincialisation de 15ha en partie Sud de la commune, qui aurait en outre provoqué le morcellement de cettre magnifinque unité paysagère et réservoir de bio- diversité du « plateau de la Lironde ».
Cependant, l’affirrmation du PADD (I.1.3.1, page 11) ::: « plus de 20 ha de terrains (I.1.3) anciennement classés constructibles dans le cadre de l’ancien POS sont reclassés en zone agricole ou naturelle dans le cadre du PLU, en particulier dans la partie Sud de la commune (secteur de Fontfroide et Bellevue) » mériterait d’être précisée. Queelles sont ces zones qui étaient constructibles dans l’ancien POS :::H N’y aurait-il pas confusion – pour partie – avec les 15ha de la zone Bellevue- Fontfrège qui ont du être reclassés en zone A ou N dans le présent projet (voir plus haut) :::H Si c’est le cas, la phrase citée est erronée et susceptible de tromper le public ::: ce n’est pas dans l’ancien POS qu’elles étaient constructibles, mais dans le précédent projet de PLU et elles ne sont redevenues inconstructibles dans le projet actuel qu’à la suite des observations négatives des services de l’État sur le précédent projet abandonné.
Plus globalement, il y a lieu de relever de manière positive la limitation à 3ha en extension de l’enveloppe urbaine pour l’habitat, et qui se fera pour l’essentiel en préservant les espaces agricoles, avec toutefois une réserve sur l’OAP Bissy III qui va impacter un hectare de bois, sur un terrain en pente qui surplombe la RD 127E3.
Par contre, le maintien de l’OAP « Oxylane » (qui s’appelait OAP « Le Campus » dans le précédent projet) est injustifinable, pour les raisons qui ont été maintes fois expliquées, et qui seront reprises brièvement à difféérents passages de cet avis. Avant tout, cettre OAP est en contradiction avec l’objectif de « modération de la consommation d’espaces agricoles ». En efféet, la réalisation de cettre OAP ferait disparaître irrémédiablement 17ha de terres agricoles sur les 20ha qu’elle comporte actuellement. Cettre consommation est excessive, surtout dans le contexte actuel de crise environnementale majeure, et il n’est pas admissible que les efféorts réels consentis pour les extensions urbaines consacrées à l’habitat soient ainsi contredits par cettre extension urbaine au profint d’intérêts commerciaux sans rapport avec les véritables besoins de la commune.
Promouvoir la qualité urbaine (I.1.4)
Les règlements des zones U devraient permettrre de maintenir le caractère végétalisé de la commune.
La liberté laissée dans le choix des matériaux bioclimatiques et de toits terrasses végétalisés est positive du point de vue des performances énergétiques. Au niveau patrimonial et esthétique, le non respect de la tradition architecturale de la région serait ainsi « compensé » par la végétalisation.
Les restrictions sur les clôtures sont positives, notamment en interdisant les clôtures en « lisses », qui occultent totalement la vue et remplacent les traditionnelles clôtures végétalisées largement dominantes dans les rues des quartiers pavillonnaires. Les séparations végétalisées, sous forme de haies, voire de plantes grimpantes participent très activement à la biodiversité et à l’aspect esthétique du village (fleeurs, baies, gîtes pour la faune en particulier). En période de canicule cettre présence de
2/7

volumes de végétaux importants participe au rafraîchissement nocturne. Ces séparations végétalisées doivent donc être privilégiées.
Cependant, la création de nouveaux espaces publics de qualité n’est pas assez précisée. Le seul exemple mentionné - au demeurant très intéressant – est le « parc de l’Aqueduc », mais qui n’est pas nouveau puisque qu’il est déjà créé.
Favoriser le maintien et le développement des commerces et services de proximité (I.2.2)
Cet objectif, tout à fait justifiné, est lui aussi contredit par le maintien de l’OAP Oxylane. Ce projet commercial va déstabiliser le commerce de proximité – à commencer par le secteur du Boulidou - déjà fragilisé par le centre commercial géant Trifontaine (3 km à vol d'oiseau), et par les nombreux centres commerciaux déjà existants à proximité (moins de 5km)::: Intermarché et sa galerie à St Gely , Géant casino et sa galerie à Grabels, etc. Il va aussi impacter fortement les pépinières déjà présentes sur Saint-Clément (pépinière 1982, Route de Montferrier)
Préserver et conforter l’activité agricole (I.2.3)
L’objectif de préservation des espaces agricoles (I.2.3.1) n’est pas assez étayé. Il se contente de reprendre la définnition de la hiérarchie des espaces agricoles élaborée dans le SCOT, sans autre précision. En efféet, il n’est fait mention d’aucun critère permettrant la protection efféective d’espaces agricoles, qui rendrait notamment impossible leur classement en zone constructible.
Il est regrettrable qu’il ne soit fait aucune mention d’outils de protection plus forts que sont, par exemple, les ZAP ou les PAEN1.
L’objectif d’accompagner la diversifincation des activités agricoles (I.2.3.2) cite notamment les possibilités de changements de destination de certains mas et domaines pour permettrre le développement d’activités en lien avec les pratiques agricoles. Ces dispositions sont intéressantes. La liste nominative des domaines concernés est fournie en annexe du Règlement. Parmi les trois domaines cités fingure le « domaine de l’ancienne ferme des Fontanelles ». Or le maintien de l’OAP « Oxylane », dont le périmètre inclut la majeure partie de ce domaine, à l’exception du mas lui- même, ôterait tout son sens à ce domaine agricole, qui se verrait ainsi amputé de la majeure partie de son territoire. Ce serait en outre contradictoire avec cet objectif de diversifincation, qui ne s’appuierait plus que sur deux domaines au lieu des trois prévus. La zone faisant l’objet de l’OAP serait beaucoup mieux utilisée pour attreindre pleinement l’objectif de diversifincation annoncé.
Sur ce sujet, le Rapport de présentation présente un diagnostic agricole très important (pages 68 à 105). Il comporte beaucoup de points intéressants plaidant pour le maintien de l’activité agricole de la zone du vallon de Fontfroide (dont font partie les exploitations « SCEA de Fontfroide » et « indivision Castelnau » dont une partie du domaine constitue l’OAP « Oxylane ») 
* « Les sols présentant le meilleur potentiel agronomique sont situés à l’Est de la commune [...] ainsi que dans le Sud (vallon de Fontfroide et bordure de la Lironde) » p.86. Le secteur bénéfincie en outre d’une nappe phréatique peu profonde (présence de puits) ce qu’attreste la toponymie (Fontanelles, Fontfroide, etc).
1 Zone Agricole Protégée, Périmètre de protection et de mise en valeur des espaces Agricoles Et Naturels
3/7

* « dynamique et opportunités engendrées par la proximité urbaine, ce que relève notamment la Chambre d’Agriculture » p. 87
* « Potentiel de redéploiement » notamment en partie Sud « ces terres à « potentiel » agricole pouvant être revalorisées, et permettrre, sous réserve d’une animation foncière permettrant de remobiliser les terrains concernés, de conforter les exploitations subsistant sur la commune, ou d’accueillir de nouveaux projets d’installation », p.88
* « Projet Alimentaire Territorial [...] Ces difféérentes initiatives en faveur d’une alimentation locale et d’un approvisionnement de proximité représentent une opportunité pour l’activité agricole à Saint Clément de Rivière. » p.91
* « l’élaboration d’un schéma directeur de l’eau brute [...] (notamment pour l’agriculture, dans une perspective d’adaptation au changement climatique), étudier les difféérentes possibilités en approvisionnement (eau du Bas-Rhône, réutilisation des eaux usées traitées, retenues collinaires, etc.) » p.92
Ces éléments positifs justifinent pleinement l’engagement fort d’accompagnement pour maintenir l’activité agricole dans cettre zone, exprimé dans ce point du PADD.
Cependant, dans ce contexte, certains points de ce Rapport posent question :::
* La carte des enjeux agricoles (page 101) identifine des périmètres permettrant de développer une agriculture vivrière. Sur le secteur Sud, elle retient deux zones de culture ::: autour de Fontfroide le Bas, et la zone Bellevue-Fontfrège. Mais alors pourquoi exclue-t-elle la zone des Fontanelles (OAP « Oxylane »), pourtant contiguë et de même nature que celle de Fontfroide-le-Bas, et ceci sans aucune justifincation puisque c’est toujours une zone d’exploitation agricole :::H
* Dans la carte de hiérarchisation des espaces agricoles (page 103), pourquoi la zone des Fontanelles est-elle classée « espace agricole ordinaire », alors que la zone contiguë (de l’autre côté de la RD127) ayant les mêmes caractéristiques, est classée – à juste titre - en « espace agricole à enjeux forts » :::H La zone restée agricole dans l’OAP « Oxylane » est d’ailleurs classée A2 dans le zonage du PLU, c’est-à-dire « espace agricole à enjeux forts » (comme la zone située de l’autre côté de la RD117), ce qui est conforme à la carte des potentialités agronomiques de la page 85 (source ::: DRAAF) où il apparaît que le terrain de l’OAP « Oxylane » est de classe 1 ou 2 ( densité de bon sol forte à très forte).
Il semble donc que le Rapport de Présentation ait minimisé le potentiel agronomique du périmètre de l’OAP « Oxylane » qui fait pourtant pleinement partie du vallon de Fontfroide, sans qu’aucun élément objectif ne puisse l’étayer. Ceci n’est pas non plus justifinable par le fait que le projet « Oxylane » serait un « coup parti », car la valeur d’une terre agricole ne saurait s’évaluer en fonction de l’existence d’un projet – non réalisé – d’urbanisme commercial, mais en fonction de la nature des sols, des cultures présentes et potentielles, et de la présence d’activité agricole.
Valoriser les potentialités liées au tourisme et aux loisirs (I.2.4)
On ne peut qu’être d’accord avec l’objectif de valoriser les patrimoines naturels, paysages et architecturaux, en développant une activité de tourisme et loisirs, à condition que celle-ci soit respectueuse de ces environnements à la fois riches et fragiles. A cet égard, la réaffirrmation du rôle de l’aqueduc Saint-Clément, à la fois comme élément patrimonial, comme réservoir de biodiversité, et comme support d’itinéraire piétonnier à aménager, est un élément très positif.
Par contre, contrairement à la Base nature de Saint-Sauveur dont c’est la vocation « historique » (voir I.3.1.2) , le fait que l’OAP « Oxylane » puisse aussi jouer ce rôle est hautement contestable. En
4/7

efféet, ce projet à vocation commerciale ne prévoit aucune activité sportive de plein air, hormis un hypothétique accrobranche (mais il en existe déjà un à moins de 20km), et l'aménagement du terrain, avec ses grands espaces commerciaux, ses parkings étalés en surface, ses bassins de rétention inesthétiques par nature, et ses voiries de desserte, ne correspond que de très loin à une zone aménagée pour la pratique sportive et le loisir.
Équilibrer le développement de la commune et assurer une desserte effircace des nouveaux quartiers (I.3.2.1)
La problématique énoncée dans le PADD ::: « modérer le développement de l’habitat dans la partie Sud de la commune qui a concentré une grande partie des dernières opérations et qui est concernée par une problématique importante en matière de circulations de par sa proximité immédiate avec Montpellier » va évidemment être aggravée par l’OAP Oxylane ::: plus de 5 000 véhicules supplémentaires par jour en semaine, jusqu'à 8 500 le samedi (source  étude Décathlon pour la CDAC). Ce projet va donc clairement à l’encontre de l’objectif de modération affirché dans cettre section.
Poursuivre le développement des modes de déplacements doux (cheminements piétons et cyclables) (I.3.3.1)
Les intentions sont louables, mais cettre section manque de projets concrets. La carte de synthèse des orientations du PADD (page 24) n’est pas assez précise. Il faut aller chercher le document de Règlements pour voir qu’il n’y a que deux emplacements réservés pour les déplacements « doux », situés sur le linéaire de l’aqueduc (qui de toute façon est inaliénable, car propriété de la ville de Montpellier). Concernant l’aqueduc, il est cependant appréciable que les efféorts déjà entrepris soient confinrmés et que l’objectif d’aménagement de ce linéaire en liaison piétonne soit réaffirrmé.
De plus, il est dommage que le document ne mentionne pas la moindre ébauche de schéma directeur cyclable.
Enfinn, concernant le stationnement des vélos, l’espace prévu par le règlement des zones U est très insuffirsant ::: l’espace d’1m2 par logement et/ou par bureau permet à peine de loger un vélo. En efféet, il faut au moins 2m de long et 90cm de large par vélo pour avoir l'espace de dégagement suffirsant. De plus, un logement ou un bureau peut avoir plusieurs personnes. Il faut donc prévoir au moins deux vélos par logement (comme pour les voitures) et une place de vélo par tranche de 50m2 de surface de plancher pour un bureau. De plus, les réhabilitations ne devraient pas être exclues de cettre règle.
Préserver les milieux naturels d’intérêt (I.4.1.1)
Outre les espaces qui doivent être réglementairement préservés (zone Natura 2000, Espaces Naturels sensibles, zones humides), la mention des espaces naturels et agricoles des vallées alluviales du Lez et de la Lironde est pertinente. Cependant, là aussi, l’OAP Oxylane s’avère incompatible avec cet objectif. Son périmètre ne se situe pas "en bordure" de ce milieu naturel d'intérêt, mais au sein de celui-ci. En brisant sa continuité et en introduisant une grande zone 1AU, la réalisation de cettre OAP contredirait totalement l’objectif affirché de « préserver strictement ces espaces à travers le zonage du PLU ».
5/7

Maintenir et restaurer les corridors écologiques constituant la Trame Verte et Bleue (TVB) du territoire (I.4.1.2)
La TVB du territoire et ses corridors écologiques est représentée graphiquement dans le Rapport de Présentation (fingures 25 page 186 et 27 page 192) et dans le PADD (carte de synthèse des orientations du Padd page 24). Force est de constater que cettre TVB est en régression par rapport à celle qui était présentée dans le projet de PLU de 2017 ::: le document d’« Évaluation Environnementale – volet Biodiversité » réalisé par les Écologistes de l’Euzière avait identifiné des « corridors secondaires » (carte page 21 de ce document). Il est surprenant que ces corridors aient disparu, non seulement des documents graphiques de l’actuel projet, mais aussi, en tant que notion, de l’analyse du Rapport de Présentation (III.3.4 pages 183 à 195). Cettre « disparition » est d’autant plus discutable que deux de ces corridors , fingurant dans le projet de PLU de 2017, traversaient l’OAP « Oxylane » (domaine des Fontanelles) et s’y rejoignaient.
Plus généralement, il est étonnant que la fingure 25 du Rapport de Présentation, qui prétend présenter la TVB du SRCE sur la commune de Saint-Clément-de-Rivière, ne soit pas conforme à la carte n°I6 de ce même SRCE ::: l’élément de trame verte Ouest-Est reliant la Mosson au Lez (et au-delà) est étrangement « coupée » au niveau de la commune, là aussi au niveau de l’OAP « Oxylane ».
Préserver les lignes de force du paysage et les grandes perspectives visuelles (I.4.2.2)
Le PADD met l’accent sur les paysages viticoles, qui sont importants à préserver, ce qui est incontestable. Mais ces paysages viticoles ne sont pas les seuls à contribuer à « l’attrractivité et [le] rayonnement du territoire ». La carte de synthèse des orientations du Padd page 24 pointe plusieurs positions permettrant de « Préserver les lignes de force du paysage et les grandes perspectives visuelles », et ce ne sont pas tous des paysages viticoles. Un de ces points, situé aux abords immédiats du domaine des Fontanelles, constitue un des éléments essentiels de ces paysages (secteur de vue ouverte) et contribue à la qualité de cettre entrée de ville. On retrouve aussi un point de co- visibilité et panorama en bordure de l’OAP (fingure 63)
Un grand nombre d'habitants de la commune et des communes voisines sont très attrachés à ce paysage et accepteraient très mal qu'il soit sacrifiné par l’OAP « Oxylane », projet non essentiel.
Préserver et mettrre en valeur l’architecture traditionnelle locale ainsi que les éléments de patrimoine bâti et le « petit patrimoine » (I.4.2.3)
L’objectif de préservation des ces éléments du patrimoine est important. Les bâtiments du domaine de Fontanelle (la Ferme et la Grande Maison), ainsi que le domaine de Fontfroide le Bas – et le manoir de Piedmarche, qui n’est pas mentionné – s’inscrivent dans un ensemble cohérent ::: leur valeur patrimoniale ne tient pas seulement au bâti, certes remarquable (ce sont des œuvres du grand architecte montpelliérain Edmond Leenhardt), mais aussi à l’environnement paysager dans lequel ils ont été construits et qui s’est maintenu à peu près intact jusqu’à maintenant (malgré la route RD 986). Toute personne de bonne foi, de passage dans ce secteur, ne peut que constater l’harmonie qui se dégage de cet ensemble paysager et bâti, qui forme un tout et qui, de surplus, constitue l’une des principales entrées de la Communauté de Communes du Grand Pic Saint-Loup.
Cet environnement mérite d’être préservé et valorisé, conformément aux orientations du PADD.
Les bâtiments perdraient beaucoup de leur intérêt historique et de leur attrrait si le projet de centre commercial permis par l’OAP se réalisait, banalisant irrémédiablement ce qu’il y avait d’unique et de singulier dans ce lieu auquel plusieurs artistes ont su se montrer sensibles.
6/7

Prendre en compte les risques d’inondation (I.4.3.1)
Parmi les quatre OAP prévues, seule l’OAP « Oxylane » inclut une zone inondable identifinée au PPRI. Concernant la luttre contre les ruissellements, seul le plan de l’OAP « Oxylane » fait fingurer l’emplacement des bassins de rétention. Il faut toutefois mentionner que cettre OAP est soumise à autorisation préfectorale au titre de la loi sur l’eau (article L 214-3 du code de l’environnement). L’autorisation préfectorale accordée le 23 juin 2015 est actuellement contestée auprès de la cour administrative d'Appel de Marseille, notamment pour une prise en compte insuffirsante des ruissellements, déjà importants en l'absence d'artifincialisation, et une insuffirsance des mesures de compensation. Les épisodes pluvieux « exceptionnels », comme celui d’octobre 2014, ont causé de graves inondations sur toute la zone entre Lez et Mosson, incluant le périmètre de cettre OAP, et dépassant largement les limites finxées par le PPRI, ainsi que le SAGE l’avait constaté. Or, on sait désormais que de tels épisodes sont susceptibles de se reproduire avec des périodes de retour plus rapprochées.
Améliorer la qualité de l’air et luttrer contre les gaz à efféet de serre et les pollutions (I.4.4.2)
La réalisation de cet objectif, indispensable enjeu de santé publique, est conditionnée par la mise en place efféective des mesures visant à développer les déplacements alternatifs à la voiture individuelle. Il est donc regrettrable que l’OAP « Oxylane » prévoie attrirer de 5 500 à 8 500 véhicules supplémentaires par jour selon les jours de semaine (estimation fournie par le porteur de projet).
En conclusion,
Le projet de PLU de Saint-Clément-de-Rivière s’inscrit, sur bien des aspects, dans des perspectives innovantes, que cet avis reconnaît à leur juste valeur. Malheureusement, comme il a été montré à plusieurs reprises, l’OAP « Oxylane » s'inscrit en contradiction manifeste avec plusieurs objectifs vertueux du projet de PLU et nous empêche de donner un avis favorable. Dans la période où nous nous trouvons, l'urgence climatique et les menaces pesant sur l'alimentation se placent au centre de nos préoccupations, comme le soulignent de nombreux scientifinques et experts, et même les pouvoirs publics jusqu’au plus haut sommet de l’État. Dans ces conditions, rien ne peut plus justifiner que cettre OAP, issue d'une vision aujourd'hui dépassée, puisse encore être inscrite dans le PLU. En renonçant à cettre OAP « quoiqu’il en coûte », la commune de Saint-Clément-de-Rivière se montrerait exemplaire et serait approuvée par nombre de citoyennes, de citoyens, d’organisations institutionnelles ou associatives, de collectivités, etc., solidaires de cettre démarche.
Association agréée pour la protection de l’environnement sur le département de l’Hérault
1943, Boulevard de la Lironde 349980 Montferrier-sur-Lez Tel/Fax ::: 04 67 92 80 74 mail ::: soslez@neuf.fr Site ::: httrp//sos.lez.free.fr
C’est pourquoi l’avis de l’association SOS Lez Environnement sur ce projet de PLU arrêté ne peut être que défavorable, tant que l’OAP « Oxylane » n’aura pas été retirée et que la zone 1AU impactée par cettre OAP n’aura pas été intégralement reclassée en zone A.
7/7
N° 402 : 27 mai 2021 - 21:46
Auteur : Patrick Gendre
Son avis : Défavorable
Je suis défavorable à ce projet car il faut protéger les zones non urbanisées surtout dans une commune comme St Clément de Rivière.
Le projet est peut être rentable mais il n'y a pas de besoin, il y a déjà ce qu'il faut à Odysseum et même à St Clément comme surfaces commerciales. Pour le loisir sportif, St Clément est aussi bien doté.
Je viens des Bouches-des-Rhônes où un Oxylane a été construit à Bouc Bel Air, qui fonctionne bien mais prend une surface immense de zones agricoles alors qu'il y a une zone commerciale immense à proximité, et des espaces naturels. Pour ce genre de projets mieux vaut recycler des zones existantes.
N° 401 : 27 mai 2021 - 21:06
Auteur : DANIEL CANDAS
Son avis : Défavorable
Le projet Oxylane est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie.
N° 400 : 27 mai 2021 - 20:07
Auteur : Emmanuel Boury
Son avis : Défavorable
Ce projet d’un autre temps est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie.
N° 399 : 27 mai 2021 - 19:28
Auteur : anonyme
Son avis : Favorable
Bonjour!
Continuer comme si de rien n'était en éradiquant des surfaces libres de toutes constructions, au détriment de la faune, de la flore, de la détérioration de la qualité de vie des riverains et de la dégradation du climat est une hérésie qui portera atteinte aux générations futures.
Notre région, notre département et nos communes sont envahies de projets, inutiles pour la plupart, en raison de la poussée inflationniste des promoteurs immobiliers et/ou d'investisseurs qui vivent ailleurs sans se préoccuper des populations concernées au premier rang.
La mission de nos élus est bien d'œuvrer au bien être de l'intérêt général, pas au profit d'investisseurs pollueurs qui réduisent les chances de survie de nos enfants dans un environnement sain.
N° 398 : 27 mai 2021 - 14:06
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis defavorable
N° 397 : 27 mai 2021 - 13:53
Auteur : Raphaelle TUR
Son avis : Défavorable
Habitant à St Clément de Rivière depuis plus de 20 ans, je suis désolée de voir la destruction de notre si belle nature. Je ne suis pas opposée au PLU dans son ensemble, mais je demande le retrait du projet Oxylane de ce PLU, qui est une hérésie et le classement de la zone à urbaniser en zone agricole A2.
N° 396 : 27 mai 2021 - 12:16
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis opposée au projet de centre commercial “Oxylane” à Saint-Clément-de-Rivière.
Ce projet est inutile, voué à s'implanter sur des terres arables et destructeur de l'environnement.
Le projet Oxylane est en total contradiction avec l'impératif de préserver la biodiversité.
Tirons des enseignements de la crise sanitaire : la pandémie de Covid-19 est un triste révélateur de la destruction de la biodiversité à l'échelle mondiale (cela est prouvé scientifiquement).
Merci aux citoyens et aux élus de cesser rapidement le projet Oxylane.
N° 395 : 27 mai 2021 - 12:06
Auteur : henri saudecerre
Son avis : Défavorable
je m'oppose à toute réduction de surface végétalisée par principe dans le seul but de réduire l'impact des activités humaines sur l'environnement; A plus forte raison quand elle l'est pour des surfaces commerciales.
N° 394 : 27 mai 2021 - 12:03
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
ce PLU prévoit le maintien du projet « Oxylane », qui impacterait un domaine de 24ha de terres agricoles et naturelles, dont plus de la moitié seront imperméabilisées, le reste étant irrémédiablement dénaturé par cet environnement artificialisé.Ce projet d’un autre temps est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie.
Plusieurs institutions consultées avant l’enquête publique (les « Personnes Publiques Associées ») ont donné un avis ou émis des observations défavorables au projet Oxylane : Chambre d’Agriculture de l’Hérault, Commission Départementale de Protection des Espaces Naturels Agricoles et Forestiers (CDPENAF), Autorité Environnementale (MRAE, ex-DREAL), Institut National de l’Origine et de la Qualité (INAO), Département de l’Hérault, 4 des 6 communes limitrophes (dont la ville de Montpellier).
Même les services de l’État, dans leur avis de synthèse – pourtant globalement favorable à ce PLU – reconnaissent que le secteur « mériterait d’être maintenu en zone agricole et naturelle, compte-tenu des enjeux agricoles et de biodiversité présents sur le site ».
un recours est encore en instruction par la Cour Administrative d’Appel de Marseille. Rien n’est donc joué sur le plan juridique.
N° 393 : 27 mai 2021 - 11:37
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Ce projet est à mon sens inacceptable car il est : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, enrichira des structures commerciales tentaculaires, etc. Enfin, il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique et les enjeux du siècle. Cela, d'autant plus dans la métropole de Montpellier qui, par son climat et sa localisation, sera amenée à faire face à des évènements climatiques très importants par le futur (sécheresse, inondations, montée des eaux etc)tout en étant loin aujourd'hui de pouvoir prétendre à une certaine autonomie alimentaire et en eau.

Il est par ailleurs en complète contradiction avec les objectifs du PADD:
– Modérer la consommation d’espaces agricoles, naturels et forestiers;
– Préserver et conforter l’activité agricole;
– Favoriser le maintien et le développement des commerces et services de proximité;
– Préserver les milieux naturels d’intérêt;
– Préserver les lignes de force du paysage et les grandes perspectives visuelles;
– Préserver et mettre en valeur l’architecture traditionnelle locale ainsi que les éléments de patrimoine bâti et le « petit patrimoine »;
– Prendre en compte les risques d’inondation;
– Améliorer la qualité de l’air et lutter contre les gaz à effet de serre et les pollutions,
etc.

Pour résumé, je suis très défavorable à ce projet, car je pense que sur ces 24 ha de terres agricoles et d'espace boisés, de réels projets de société sont réalisables au lieu de ce projet commercial teinté de green washing.

En espérant que vous prendrez la bonne décision, bien cordialement.
N° 392 : 27 mai 2021 - 11:27
Auteur : Claude CAUSSIDIER
Son avis : Défavorable
Je suis très défavorable à ce projet. La zone qui s'étend de l'embranchement prévu pour le projet à l'entrée de Saint Gély du Fesc est une zone essentiellement verte, le premier "poumon" vert à la sortie de Montpellier. Elle est déjà encadrée par deux grandes zones commerciales importantes: l'une contenant l'hypermarché Carrefour, l'autre le supermarché Intermarché et le cinéma Mégarama. Installer une 3ème zone commerciale au niveau Montferrier-Saint Clément ne pourrait donc qu'engorger le passage entre ces 2 zones existantes dont la circulation n'est déjà plus fluide aux heures de pointe et très soutenue en dehors de celles-ci.
Par ailleurs, il existe déjà deux magasins de sport sur le centre "Carrefour" (Intersport et Approach) qui suffisent aux besoins d'équipement courant, dont l'un à des prix abordables.
N° 391 : 27 mai 2021 - 11:01
Auteur : Marion Demesse
Son avis : Défavorable
J'émets un avis défavorable concernant ce PLU par rapport au projet Oxylane. Ce projet est un non-sens au regard des enjeux actuels de préservation de la biodiversité et des espaces naturels. Si l'année 2021 est placée sous le signe de la transition écologique comme le revendique le gouvernement, alors une commune ne peut permettre la mise en place d'un projet aussi destructeur.
N° 390 : 27 mai 2021 - 10:51
Auteur : Guy BONNET
Organisation : Année
Son avis : Défavorable
Le projet de PLU prévoit le maintien du projet « Oxylane », qui supprimerait des terres agricoles et naturelles. En plus de ces effets directs, auxquels il faut ajouter la réduction de la bio-diversité, la dénaturation du paysage, ce projet contribue à l'augmentation des déplacements routiers, au gaspillage énergétique, à la dépendance de notre pays à des productions agricoles éloignées. Cela est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie.
Ce projet est inacceptable, aussi bien pour des raisons locales que pour des raisons plus globales.
N° 389 : 27 mai 2021 - 10:09
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
J’émets un avis défavorable à ce PLU en raison du maintien du projet OXYLANE. C'est la destruction irréversible de terres agricoles et d'un cadre naturel encore préservé aux portes de l'agglomération montpelliéraine. Je préfèrerais que l'accent soit mis sur des aménagements permettant aux gens de se balader dans la nature, la vraie, plutôt que de les attirer dans un but purement mercantile dans une zone totalement artificielle.

A l'heure des circuits courts et d'une consommation responsable ce centre commercial n'a aucun sens.
A l'heure de la montée en puissance de la nécessité d'un virage écologique rapide, ce projet n'a aucun sens.
N° 388 : 27 mai 2021 - 09:12
Auteur : PASCAL BRUNET
Son avis : Défavorable
J' émet un avis défavorable à ce PLU en raison du projet OXYLANE. Ce projet est inutile et destructeur comme cela a été maintes fois exposé par les associations de défense de l'environnement. En tant qu'habitant de la zone concernée, je n'ai aucun besoin d'un nouveau centre commercial. L'offre commerciale autour de Montpellier est largement suffisante. La destruction de terres agricoles et l'urbanisation anarchique d'immenses portions de notre territoire est un problème majeur en France et ce projet monstrueux (20ha) en est une nouvelle preuve. NON au béton, aux parkings, aux grandes enseignes qui nous refourguent de la camelote et des produits souvent inutiles.
N° 387 : 27 mai 2021 - 09:02
Auteur : Richard Reisman
Son avis : Défavorable
Lorsque l'argent entre en jeu, il peut amener les gens à prendre simplement de mauvaises décisions et à faire des choses vraiment irrationnelles.
C'est pourquoi, mon avis, et en accord avec l'association SOS Lez Environnement ne peut être que défavorable sur ce projet de PLU.
N° 386 : 27 mai 2021 - 08:35
Auteur : anonyme
Son avis : Favorable
Mon épouse et moi sommes favorables au PLU dans son ensemble à l'exception du projet Oxylane qui va défigurer l'entrée sur un territoire encore bien protégé.
N° 385 : 27 mai 2021 - 08:07
Auteur : Kim WENZEL
Son avis : Défavorable
Contre le projet Oxylane
Détruit un espace naturel sans apporter d’éléments qui soient nécessaires
N° 384 : 27 mai 2021 - 07:57
Auteur : Xavier Lugol
Son avis : Défavorable
Bonjour,
Ma remarque concerne le projet "Oxylane" à proximité de la commune de Montferrier sur Lez.
Beaucoup d'arguments peuvent être opposés à ce projet (destruction de terres agricoles et de biodiversité, pollution automobile, ...). Le plus important à mon sens est la laideur. Ce projet est situé à la sortie de Montpellier. Actuellement quand on arrive à son niveau en venant de Montpellier, tout d'un coup l'horizon s’éclaircit, on respire. Avec ce projet ce sera du moche, du hideux, du laid. L'effet sur les populations locales pourrait être sous évalué.
Cordialement
Xavier Lugol
N° 383 : 27 mai 2021 - 07:40
Auteur : Caroline WENZEL
Son avis : Défavorable
Nécessite de préserver l’environnement.
Il y a déjà des commerces de ce type sur une zone voisine . Ce ne sont pas des logements sociaux prévus.
N° 382 : 27 mai 2021 - 07:31
Auteur : Raphaelle TUR
Son avis : Défavorable
Habitant à St Clément de Rivière depuis plus de 20 ans, je suis désolée de voir la destruction de notre si belle nature. Je ne suis pas opposée au PLU dans son ensemble, mais je demande le retrait du projet Oxylane de ce PLU, qui est une hérésie et le classement de la zone à urbaniser en zone agricole A2.
N° 381 : 27 mai 2021 - 07:05
Auteur : CATHY CAUSSE MAROLLEAU
Son avis : Défavorable
hALTE à l'urbanisation de nos campagnes !!!!

il faut
– Préserver et conforter l’activité agricole;
– Favoriser le maintien et le développement des commerces et services de proximité; – Préserver les milieux naturels d’intérêt;
– Préserver les lignes de force du paysage et les grandes perspectives visuelles;
– Préserver et mettre en valeur l’architecture traditionnelle locale ainsi que les éléments de patrimoine bâti et le « petit patrimoine »;
– Prendre en compte les risques d’inondation;
– Améliorer la qualité de l’air et lutter contre les gaz à effet de serre et les pollutions,
N° 380 : 27 mai 2021 - 06:47
Auteur : Frédéric Mouveaux
Son avis : Défavorable
Pourquoi l'argent règne t-il sur l'environnement.
N° 379 : 27 mai 2021 - 05:11
Auteur : Laurent ICARD
Organisation : Exploitant agricole
Son avis : Favorable
Bonjour,
Le règlement du PLU mentionne, pages 117 et 118, un périmètre de protection de 100 mètres autour de la station d'épuration, faisant référence à l'arrêté du 21 juillet 2015 relatif aux systèmes d'assainissement collectif et aux installations d'assainissement non collectif[..].
Toutefois, cet arrêté a été modifié par l'arrêté du 24 août 2017 qui supprime la mention à un périmètre de protection.
Ainsi, la suppression du périmètre de protection de 100 mètres couplé à un zonage A3 d'une plus grande ampleur dans cette plaine du Lez, respectant les prescriptions du PPRI, permettrait d'accueillir des bâtiments agricoles avec un petit logement et éventuellement à vocation pédagogique, recevant donc du public.

Cordialement.
Laurent ICARD
Apiculteur Saint Clémentois
N° 378 : 27 mai 2021 - 00:48
Auteur : anonyme
Son avis : Favorable
Je suis très favorable à ce PLU surtout si cela permet l'implantation d'activités et de commerces dans le nord de l'agglomération montpelliéraine. Le projet OAP « Oxylane » entre autres permettra enfin aux habitants de ces régions "nord" un accès plus proche aux commerces et activité actuellement majoritairement dans les zones sud de l'agglomération.
N° 377 : 27 mai 2021 - 00:16
Auteur : bernard fiefvet
Son avis : Défavorable
bonjour l installation d un tel projet ne peux que contribue a la degradation du departement de l herault. tout le sud du departement est deja degrade par les autoroutes ainsi que la ligne tgv. si vous toucher au nord de montpellier que restera t il du dernier poumon vert proche de montpellier car si construction de ce centre il s en suivra des lotissements ainsi qu une zone artisanale. faudrat t il aller a 50km de montpellier pour trouver des zones vertes. ce serait bien dommage. sans parler du betonnage de ces zones et de ces toitures qui ne sont meme pas prevu d etre vegetalisees. je m oppose fermement a ces constructions et a la destruction de ces terres agricoles au moment ou il est plus que temps de prendre conscience de la dregradation de notre Terre. pensons au generations futures nous ne sommes que locataires de notre Terre .
N° 376 : 27 mai 2021 - 00:16
Auteur : Laure Lavigne Delville
Son avis : Défavorable
Montferrieraine diplômée en urbanisme et aménagement et actuellement étudiante de sciences po sur les transitions écologiques territoriales, mon avis défavorable au projet de PLU de Saint-Clément-de-Rivière repose sur le maintien de l’OAP «Oxylane» en son sein. Ce projet entre en contradiction totale avec le PADD et ses objectifs majeurs, tels que la "modération de la consommation d’espaces agricoles, naturels et forestiers", la lutte contre l’étalement urbain, le renforcement de l'économie locale, la préservation et le confort de l'activité agricole, ou le maintien des commerces et services de proximité. Pour être cohérent et répondre aux enjeux du territoire, ce PLU doit évacuer définitivement le projet Oxylane et reclassée la zone 1AU touchée en zone A.
N° 375 : 26 mai 2021 - 23:43
Auteur : NATHALIE LEGENDRE
Son avis : Défavorable
Le projet de PLU de notre commune a des aspects qui répondent à des besoins comme les logements ou la résidence séniors, donc positifs Mais il conserve le projet Oxylane auquel je suis très opposée.
Habitant Saint Clément depuis 32 ans, je suis particulièrement attachée au paysage harmonieux qui nous acceuille à la sortie de Montpellier,à cet espace vert, de cultures et petit bois.
Ce projet commercial va déstabiliser le commerce de proximité, à commencer par le Boulidou, alors qu'il existe déjà une offre plus que suffisante dans un rayon de quelques kilomètres autour de notre commune.( Trifontaine,3 km à vol d'oiseau, Intermarché et sa galerie à St Gely, Intermarché Prades le lez, Géant casino et sa galerie à Grabels, celui du rond point de la lyre, Botanic et tous les autres magasins Bio des environs, donc nul besoin d'un autre supermarché O Terra comme il est prévu sur la zone Oxylane.
Le projet Oxylane va aussi impacter fortement les pépinières déjà présentes sur Saint-Clément, Montferrier, Saint Gély et Clapiers puisque qu'il prévoit aussi l'installation de la pépinière Truffaut.
Et l'argument de l'emploi est trompeur, puisqu'il est reconnu maintenant que ces zones commerciales de périphérie détruisent des emplois de centre ville et les petits commerces !
Nous avons besoin plus que jamais de ces terres agricoles, qui ont vocaton à nous nourrir, de ces espaces vivants et non bétonnés.
La dégradation de ces hectares sera irrémédiable, alors je demande instamment à nos élus d'abandonner ce projet inutile, qui ne rapportera qu'un profit à court terme et de reclasser la zone à urbaniser en zone agricole A2.
Notre qualité de vie et celle de notre futur ne s'achète pas au supermarché.....
Nathalie Legendre
N° 374 : 26 mai 2021 - 23:09
Auteur : Magali Dechesne
Son avis : Défavorable
Je suis très défavorable au maintien du projet « Oxylane », qui va détruire des terrains agricoles et naturels. Ce projet n'a plus aucun sens à l'heure actuelle, luttons contre le changement climatique, et maintenons des systèmes naturels aux portes de nos villes.
N° 373 : 26 mai 2021 - 22:54
Auteur : Thomas Valding
Son avis : Défavorable
Offre suffisante de magasins sur cette partie de Montpellier. Déjà assez d embouteillage à cet endroit.
N° 372 : 26 mai 2021 - 22:09
Auteur : Joël PHILIPPE
Son avis : Défavorable
Ce projet ne se justifie pas. Il est bien plus utile de maintenir des zones agricoles ou naturelles que de créer de nouveaux espaces dédiés à la consommation de produits déjà répandus dans d'autres centres commerciaux. A notre époque, la bétonisation de terres propices à l'agriculture, autour des centres urbains, apparaît comme un gaspillage archaïque voire criminel des ressources naturelles. Quelle que soit la pression d'intérêts privés, l'intérêt collectif doit primer. C'est pourquoi ce projet doit être abandonné.
N° 371 : 26 mai 2021 - 21:39
Auteur : Philippe RICHARD
Son avis : Défavorable
Dans le contexte actuel le projet Oxylane est totalement aberrant. Il me semble qu'il est prévu à l'échelle nationale de limiter la bétonisation des sols notamment lorsqu'il s'agit de terres agricoles. En outre pourquoi réaliser un ensemble commercial qui proposera ce qu'on trouve déjà d'équivalent de l'autre côté de Montpellier! ce projet est consternant!
N° 370 : 26 mai 2021 - 21:12
Auteur : Élisabeth Blanes
Son avis : Défavorable
Bonjour,

Il semble invraisemblable qu'on persiste à bâtir de tels projets qui induisent un mode de vie dont beaucoup de citoyens ne veulent plus, qui défigurent le paysage, agressent l'environnement et font double emploi avec des structures déjà existantes. Beaucoup, même des officiels, l'ont fait remarquer.
N° 369 : 26 mai 2021 - 19:15
Auteur : Helene ARTIERES
Son avis : Défavorable
nouveau PLU qui serait destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie.
N° 368 : 26 mai 2021 - 18:31
Auteur : Caroline Peyre
Son avis : Défavorable
Au regard des enjeux environnementaux actuels liés notamment à la disparition de terres arables, la bétonisation des sols, la baisse de la biodiversité, le PLU tel que présenté avec le projet Oxylane apparait comme une aberration privéligiant encore et toujours le volet économique dans une vision court-termiste au détriment d'une vision globale et à long terme de notre environnement. Un complexe commerciale n'a pas sa place sur ces terres pour toutes les raisons environnementales citées mais aussi au regard de la multiplicité des zones commerciales déjà présentent aux alentours.
N° 367 : 26 mai 2021 - 18:30
Auteur : Raymonde Valls
Son avis : Défavorable
Je suis profondémment défavorable au projet OXYLANE, car il est obsolète et inutile pour les citoyens que nous sommes.
N° 366 : 26 mai 2021 - 18:26
Auteur : NATHALIE DUMONT
Son avis : Défavorable
inutile cher ,pas prioritaire , d'autres projets plus humains sont en cours ,les terres sont à la Nature, pas aux business.
N° 365 : 26 mai 2021 - 18:16
Auteur : andre genissieux
Organisation : activiste MRAP
Son avis : Défavorable
ce projet pognon, bouffe terre, n'amènera rien de grandiose à la multinationale en question, si ce n'est que de la désolation
N° 364 : 26 mai 2021 - 17:49
Auteur : mieke schelstraete
Son avis : Défavorable
Favoriser le maintien et le développement des commerces et services de proximité (I.2.2) : Cet objectif, tout à fait justifié, est lui aussi contredit par le maintien de l’OAP Oxylane. Ce projet commercial va déstabiliser le commerce de proximité – à commencer par le secteur du Boulidou - déjà fragilisé par le centre commercial géant Trifontaine (3 km à vol d'oiseau), et par les nombreux centres commerciaux déjà existants à proximité (moins de 5km): Intermarché et sa galerie à St Gely, Géant casino et sa galerie à Grabels, etc. Il va aussi impacter fortement les pépinières déjà présentes sur Saint-Clément (pépinière 1982, Route de Montferrier). Non seulement, ces grandes enseignes augmentent constamment des pressions impossibles à tenir pour les commerces de proximité, souvent garants de consommation raisonnée et respectueuse des valeurs durables et environnementalement/socialement justifiés. Augmenter encore l'offre de grande consommation, selon le schéma typiquement français de concentration et de centralisation y compris de la consommation, augmentera de manière exponentielle, les déchets (avec tout cela comporte à tout point de vue), renforcera des usines d'exploitation humaine (Bangla Desh, Tibet, Ethiopie etc.), augmentera la pression sur les matières premières (coton et autres fibres synthétiques, et de nombreuses autres matières première) et, pour faire court, augmentera les indicateurs de la "déforestation importée", des lieux de production pollués, des droits de femmes spoliés sur l'autel de la production ... alors que les commerces de proximité valorisent le travail localement, l'innovation, respectent les règles nationales, locales et européennes et leurs bilan en matière de gestion délétères sur les lieux d'importation est bien moindre que ces TEMPLES de rentabilité concentrés. Aussi, l'offre en grandes enseignes est suffisante dans un périmètre de 5 à 10 km et ne souffre aucune augmentation à impact délétère localement, nationalement, et à l'échelle globale !!!


Mobilité :
Les intentions sont louables, mais cette section manque de projets concrets. La carte de synthèse des orientations du PADD (page 24) n’est pas assez précise. Il faut aller chercher le document de Règlements pour voir qu’il n’y a que deux emplacements réservés pour les déplacements « doux », situés sur le linéaire de l’aqueduc (qui de toute façon est inaliénable, car propriété de la ville de Montpellier). Concernant l’aqueduc, il est cependant appréciable que les efforts déjà entrepris soient
confirmés et que l’objectif d’aménagement de ce linéaire en liaison piétonne soit réaffirmé. De plus, il est dommage que le document ne mentionne pas la moindre ébauche de schéma directeur cyclable.
Enfin, concernant le stationnement des vélos, l’espace prévu par le règlement des zones U est très insuffisant : l’espace d’1m2 par logement et/ou par bureau permet à peine de loger un vélo. En effet, il faut au moins 2m de long et 90cm de large par vélo pour avoir l'espace de dégagement suffisant. De plus, un logement ou un bureau peut avoir plusieurs personnes. Il faut donc prévoir au moins deux vélos par logement (comme pour les voitures) et une place de vélo par tranche de 50m2 de surface de plancher pour un bureau. De plus, les réhabilitations ne devraient pas être exclues de cette règle.

Préserver et conforter l’activité agricole (I.2.3) : J'adhère totalement au paragraphe ayant trait à ce sujet dans le document joint, dont : "Cependant, dans ce contexte, certains points de ce Rapport posent question :
* La carte des enjeux agricoles (page 101) identifie des périmètres permettant de développer une
agriculture vivrière. Sur le secteur Sud, elle retient deux zones de culture : autour de Fontfroide le
Bas, et la zone Bellevue-Fontfrège. Mais alors pourquoi exclue-t-elle la zone des Fontanelles (OAP
« Oxylane »), pourtant contiguë et de même nature que celle de Fontfroide-le-Bas, et ceci sans
aucune justification puisque c’est toujours une zone d’exploitation agricole ?
* Dans la carte de hiérarchisation des espaces agricoles (page 103), pourquoi la zone des Fontanelles est-elle classée « espace agricole ordinaire », alors que la zone contiguë (de l’autre côté de la RD127) ayant les mêmes caractéristiques, est classée – à juste titre - en « espace agricole à enjeux forts » ?
La zone restée agricole dans l’OAP « Oxylane » est d’ailleurs classée A2 dans le zonage du PLU, c’est-à-dire « espace agricole à enjeux forts » (comme la zone située de l’autre côté de la RD117), ce qui est conforme à la carte des potentialités agronomiques de la page 85 (source : DRAAF) où il apparaît que le terrain de l’OAP « Oxylane » est de classe 1 ou 2 ( densité de bon sol forte à très forte).

Il semble donc que le Rapport de Présentation ait minimisé le potentiel agronomique du périmètre de l’OAP « Oxylane » qui fait pourtant pleinement partie du vallon de Fontfroide, sans qu’aucun élément objectif ne puisse l’étayer. Ceci n’est pas non plus justifiable par le fait que le projet « Oxylane » serait un « coup parti », car la valeur d’une terre agricole ne saurait s’évaluer en fonction de l’existence d’un projet – non réalisé – d’urbanisme commercial, mais en fonction de la nature des sols, des cultures présentes et potentielles, et de la présence d’activité agricole.
N° 363 : 26 mai 2021 - 17:31
Auteur : Brigitte Nuss
Son avis : Défavorable
Madame, Monsieur,
Je ne suis pas défavorable à la réalisation du PLU. Par contre, je suis franchement opposé à la mise en œuvre, au sein de ce PLU, du projet Oxylane qui prévoit l'installation d'un centre commercial sur des terres agricoles et conduira à une dégradation notable et un enlaidissement de l'environnement sur la commune de Saint Clément. Cela sans pour autant apporter en contrepartie de réel bénéfice pour la population.
Cordialement.
N° 362 : 26 mai 2021 - 17:26
Auteur : Séverine HUE
Organisation : Habitante
Son avis : Défavorable
Bonjour,
Je suis absolument contre le projet Oxylane.
Je n'ai pas besoin d'un Decathlon, il y en a un à Odysséum et un Intersports à St-Clément.
Je n'ai pas besoin d'un Truffaut ou autres, il y a déjà Botanic à Clapiers.
Je n'ai pas besoin d'un accrobranche, il y en a déjà un à Saint-Jean-de-Cuculles.
Je n'ai pas besoin d'autres offres de soins et bien-être que ce qu'il y a déjà sur le territoire.
Je n'ai pas besoin de surfaces bétonnées pour garer les voitures qui vont encombrer les routes d'accès à mon domicile.
Par contre, j'ai besoin de l'espace et du calme de la Nature pour vivre,
Et nous aurons peut-être même besoin, dans un avenir pas si lointain, de cette parcelle de terre, parmi d'autres, pour nous nourrir.
Cordialement,
Séverine HUE
N° 361 : 26 mai 2021 - 16:43
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
La région croule sous les projets immobiliers et nous payons déjà les conséquences de la "surbétonnisation", innondations, disparition de la biodiversité, recul de la vie sauvage, autant de choses que nous laisserons derrière nous à nos enfants avec regret. Face aux enjeux climatiques qui s'annoncent, il est primordial de sauver les arbres et de limiter le béton. Nous avons un City Sport à 2 km, quel besoin d'avoir un Décathlon ?
N° 360 : 26 mai 2021 - 15:53
Auteur : Jacky CHANTON
Organisation : CIDES-34 (Collectif de 8 associations environnementales indépendantes)
Son avis : Défavorable
Défavorable par rapport à l’importance des surfaces bâties et les conséquences de l’artificialisation des sols lors des inondations (épisodes Cévenol). Elles représentent un véritable danger pour les populations en aval, en particulier Montpellier sud, Lattes, Pérols et Palavas.
La France est le deuxième pays d’Europe le plus concerné par les catastrophes naturelles, la France recense 180 évènements naturels dommageables survenus entre 1900 à 2017.
Deux cinquièmes de ces évènements naturels très graves (soit 123 évènements) sont survenus au cours de la dernière décennie. Leur fréquence annuelle a quasi quadruplé ces deux dernières décennies par rapport aux quatre précédentes. Elle passe d’un évènement par an entre 1950 et 1996, à 3,6 entre 1997 et 2017. Pratiquement les deux tiers correspondent à des inondations.
N° 359 : 26 mai 2021 - 15:51
Auteur : Marc Legendre
Son avis : Défavorable
Madame, Monsieur,
Je ne suis pas défavorable à la réalisation du PLU tel que prévu dans son ensemble.
En revanche, je suis franchement opposé à la mise en œuvre, au sein de ce PLU, du projet Oxylane qui prévoit l'installation d'un centre commercial sur des terres agricoles et conduira à une dégradation notable et un enlaidissement de l'environnement sur la commune de Saint Clément. Cela sans pour autant apporter en contrepartie de réel bénéfice pour la population.
Cordiales salutations
N° 358 : 26 mai 2021 - 15:47
Auteur : Franck Bernon
Son avis : Défavorable
Je suis contre le projet Oxylane : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie.
N° 357 : 26 mai 2021 - 15:36
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Contre le project Oxylane.

Ces espaces naturels, nourriciers, riches en biodiversités ne doivent pas être remplacés par la construction d'un centre commercial.

Les dégâts causés par le bétonnage sont trop importants. Nous sommes dans un état d'urgence climatique.
N° 356 : 26 mai 2021 - 15:36
Auteur : Emeline Sebert
Son avis : Défavorable
Le PLU que votre municipalité prévoit le maintien du projet « Oxylane », qui impacterait un domaine de 24ha de terres agricoles et naturelles, dont plus de la moitié seront imperméabilisées, le reste étant irrémédiablement dénaturé par cet environnement artificialisé.

En tant qu'habitante du Grand Pic Saint Loup, je suis consternée par ce projet d'un autre temps : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc. Il est incompatible avec les risques liés à l'urgence climatique, alors que cette terre peut porter d'autres projets d'intérêt vital, basés sur l'agro-biologie.

De plus, à en croire vos préoccupations, "la volonté de maintenir un village à échelle humaine pourrait sembler une gageure (…) avec le maintien des perspectives paysagères autour d’un Cœur de Village densifié à l’architecture douce, articulé sur deux hameaux issus du Moyen Age, La Clastre et Bouzenac ; avec ses garrigues, pinèdes, vignes et vergers accompagnant le cours du Lez."

Ainsi, la modernité aujourd'hui est la capacité à faire face aux enjeux climatiques et alimentaires du 21° Siècle.
En espérant que ce projet soit définitivement banni du PLU, pour un avenir harmonieux.

Bien cordialement
N° 355 : 26 mai 2021 - 15:07
Auteur : STEPHANE HERB
Organisation : CITOYENS POUR LE CLIMAT MONTPELLIER
Son avis : Défavorable
Je donne un avis défavorable à cette enquête publique tant que l’OAP «Oxylane» n’aura pas été retirée et que la zone
1AU impactée par cette OAP n’aura pas été intégralement reclassée en zone A.
N° 354 : 26 mai 2021 - 14:47
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
A t'on, en 2021, plus besoin de centres commerciaux pour acheter des gadgets, que d'un climat vivable, de terres agricoles pour nous nourrir, d'un paysage agréable ?
N° 353 : 26 mai 2021 - 14:47
Auteur : jeanfrançois- Roche
Son avis : Défavorable
je m'élève contrez ce projet de zone commerciale, il va à l'encontre de la modernité et de l'avenir, il ne peut apporter que pollution, désagréments, laideur, atteinte à la biodiversité à la beauté du paysage (oui cette patie entre montpellier et St gely est belle) bétonnisation, la liste des atteintes à l'environnement est longue, tout ceci pourquoi? pour apporter des commerces qui existent déja, pour inciter les gens à dépenser plus d'argent, pour enrichir les actionnaires et les promoteurs qui ont déjà trop d'argent, trop c'est trop, on ne peut pas crier dans tous les médias la priorité est à la lutte contre le réchauffement climatique, à la protection de la biodiversité, plaider pour l'agriculture durable, la production de proximité et dans le même temps mettre en place un projet qui va à l'encontre de toutes ces déclarations, un projet qui va augmenter le trafic automobile , bétonner et polluer, réduire les terre agricole.
Non à la destruction, non à la laideur, non à la cupidité, non à la bêtise, non au projet Oxylane.
N° 352 : 26 mai 2021 - 14:43
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
il me semble que les réflexions actuelles sur l’environnement nous inclineraient plutôt contre ce genre de projet peu écologique
N° 351 : 26 mai 2021 - 14:41
Auteur : Cyril Arnoult
Son avis : Défavorable
L'étalement urbain décrié depuis de nombreuses années a enfin été reconnu comme véritablement incohérent et d'autant plus avec la mise en place de l'objectif de zéro artificialisation. Cela ne signifie plus que l'on ne peut plus rien faire en matière urbanisme, au contraire, mais en réutilisant l'espace déjà urbanisé. Et toutes nos villes possèdent des espaces laissés au presque abandon dans les ceintures urbaines qui reprendront de la valeur à l'issue de nouveaux projets.
N° 350 : 26 mai 2021 - 14:36
Auteur : Jean-Jacques MESGUICH
Son avis : Défavorable
Continuer comme si de rien n'était en éradiquant des surfaces libres de toutes constructions, au détriment de la faune, de la flore, de la détérioration de la qualité de vie des riverains et de la dégradation du climat est une hérésie qui portera atteinte aux générations futures.
Notre région, notre département et nos communes sont envahies de projets, inutiles pour la plupart, en raison de la poussée inflationniste des promoteurs immobiliers et/ou d'investisseurs qui vivent ailleurs sans se préoccuper des populations concernées au premier rang.
La mission de nos élus est bien d’œuvrer au bien être de l'intérêt général, pas au profit d'investisseurs pollueurs qui réduisent les chances de survie de nos enfants dans un environnement sain.
N° 349 : 26 mai 2021 - 14:02
Auteur : Evelyne Dovis
Son avis : Défavorable
Maintenir des terres agricoles et des espaces naturels autour de Montpellier (et ailleurs) me paraît vital.
N° 348 : 26 mai 2021 - 13:04
Auteur : Cedric Libert
Son avis : Défavorable
Bonjour,

je réside à St Clément depuis 2014 avec mon épouse et mes deux enfants ou nous sommes propriétaire et je suis totalement opposé au projet Oxylane et au bétonnage qu'il va engendrer. En aucun cas nous ne fréquenteront cette structure qui ne représentera qu'une nuisance pour nous! Ce sont les décisions et les actes en faveur d'un développement durable et plus vert qui sont attendus pour les générations futures et pas de donner toujours plus d'accès à une consommation inutile...
Cordialement
N° 347 : 26 mai 2021 - 12:22
Auteur : Daniel ROULLE
Son avis : Défavorable
Cette OAP est en contradiction avec l’objectif de «modération de la consommation d’espaces agricoles». Cette réalisation fera disparaître irrémédiablement 17ha de terres agricoles sur les 20ha qu’elle comporte actuellement. Cette consommation est excessive, surtout dans le contexte actuel de la crise environnementale majeure, et il n’est plus admissible que les efforts réels consentis pour les extensions urbaines consacrées à l’habitat soient ainsi contredits au profit d’intérêts commerciaux sans rapport avec les véritables besoins de la commune.

Dans la période où nous nous trouvons, l'urgence climatique et les menaces pesant sur l'alimentation se placent au centre de nos préoccupations, comme le soulignent de nombreux scientifiques et experts ainsi que les pouvoirs publics jusqu’au plus haut sommet de l’État. Dans ces conditions, rien ne peut plus justifier que cette OAP, issue d'une vision aujourd'hui dépassée, puisse encore être inscrite dans le PLU.
N° 346 : 26 mai 2021 - 11:57
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
bonjour, je souhaite que le projet Oxylane soit retiré. Cet espace doit rester naturel ou à usage d'agriculture. Les espaces commerciaux qui vont aller en se réduisant du fait des achats par correspondance doivent être exploités là où ils existent aujourd'hui.
Merci. Cdt.
N° 345 : 26 mai 2021 - 11:49
Auteur : Mathieu Gervais
Son avis : Défavorable
En tant que citoyen d'une commune voisine de Saint Clément de Rivière je m'oppose fermement à la construction de se nouveau complexe commercial et de loisir, en raison essentiellement de la dénaturation du site sur lequel sont implantation est prévue. Ce nouveau complexe ne répond pas à un besoin des collectivités alentour envers leur besoin de commerces ciblés sur le sport. La zone est actuellement une zone agricole ou à potentiel agricole. Je propose, en accord avec les orientations voulues du Projet d’Aménagement et de Développement Durable pour ce territoire, une nouvelle réflexion sur le maintient de ce corridor écologique dans une logique de trame verte et bleue à plusieurs couloirs des zones aux abords du Lez. Enfin, dans une logique de maintient d'une agriculture locale et des circuits courts voulus par la région et le département, le reclassement des terrains concernés en zone A.
N° 344 : 26 mai 2021 - 11:39
Auteur : catherine baliteau
Son avis : Défavorable
La commune de Saint-Clément-de Rivière affiche dans son PADD (plan d'aménagement et de développement durable) des objectifs de préservation et confortement de l'activité agricole, de maintien et développement des commerces de proximité et de développement des déplacements doux et des transports collectifs. Comment peut-elle prétendre atteindre ces objectifs alors qu'elle maintient, sous forme d'OPA (orientation d'aménagement et de programmation), le projet Oxylane qui ferait disparaître 17 ha de terres agricoles, menacerait gravement le commerce de proximité ( déjà cerné par de nombreux centres commerciaux ) et entraînerait plus de 5 000 véhicules supplémentaires par jour en semaine, et jusqu'à 8 500 le samedi? Les menaces que font peser sur notre environnement la dégradation du climat et l'artificialisation des sols, sur lesquelles les scientifiques ne cessent de nous alerter, ne seront pas conjurées par des déclarations d'intentions aussitôt démenties par les actes.
N° 343 : 26 mai 2021 - 11:31
Auteur : Raphael Leblois
Son avis : Défavorable
pas besoin d'artificialiser encore plus de sols naturels, zone humide a proteger
N° 342 : 26 mai 2021 - 11:14
Auteur : PERRINE BRANDEHO
Son avis : Défavorable
Une zone commerciale additionnelle n'est nullement nécessaire, Montpellier et ses alentours en sont déjà trop largement pourvus.
Les aménagements qui y seraient faits seraient irreversibles
N° 341 : 26 mai 2021 - 11:09
Auteur : Isabelle Lucas
Son avis : Défavorable
Bonjour, je suis totalement opposée au projet Oxylane qui va saccager un paysage magnifique. Nous n’avons pas besoin d’un centre commercial de plus, mais plutôt de terres agricoles pour faire de l’agriculture de qualité!
N° 340 : 26 mai 2021 - 11:04
Auteur : Eric Durand
Son avis : Défavorable
Conserver en totalité les zones agricoles et naturelles est aujourd'hui non seulement une nécessité mais un impératif.
Partout en France ici comme ailleurs il faut zéro artificialisation nouvelle.
Ne serait-ce que pour ces 2 raisons je suis contre le projet OXYLANE.
Le site est déjà beaucoup trop "mité", l'urbanisation récente est bien trop étalée : arrêtons le massacre.
N° 339 : 26 mai 2021 - 10:57
Auteur : Hervé SIDROT
Son avis : Défavorable
Madame la Maire,
l’OAP «Oxylane» s'inscrit en contradiction manifeste avec plusieurs objectifs vertueux du projet de PLU et nous empêche de donner un avis favorable. Dans la période où nous nous trouvons, l'urgence climatique et les menaces pesant sur l'alimentation se placent au centre de nos préoccupations, comme le soulignent de nombreux scientifinques et experts, et même les pouvoirs publics jusqu’au plus haut sommet de l’État. Dans ces conditions, rien ne peut plus justifiner que cette OAP, issue d'une vision aujourd'hui dépassée, puisse encore être inscrite dans le PLU. En renonçant à cette OAP «quoiqu’il en coûte», la commune de Saint-Clément-de-Rivière se montrerait exemplaire et serait approuvée par nombre de citoyennes, de citoyens, d’organisations institutionnelles ou associatives, de collectivités, etc., solidaires de cette démarche.
En vous remerciant de votre aimable attention, je vous prie de recevoir, Madame la Maire, mes salutations les plus respectueuses.
H. Sidrot
N° 338 : 26 mai 2021 - 10:53
Auteur : Robert RICHARD
Son avis : Défavorable
Le maintien du projet Oxylane ne peut se justifier.

Le nombre de centres commerciaux fragilisent déjà les commerces de proximité.

Il est urgent de préserver l'activité agricole.

L'urgence du changement climatique, nous oblige à prendre la seule décision qui s'impose.

Ce projet doit etre abandonné.
N° 337 : 26 mai 2021 - 10:32
Auteur : Jean CHEVILLON
Son avis : Défavorable
préservons les terres agricoles ! pour les générations futures, sortir du consumérisme à tout prix !
N° 336 : 26 mai 2021 - 10:17
Auteur : Patricia Fabre
Son avis : Défavorable
Ce projet est destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie. Les modes de consommation changent et il faut en tenir compte.
N° 335 : 26 mai 2021 - 09:40
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Ce projet d’un autre temps est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique,
N° 334 : 26 mai 2021 - 09:39
Auteur : françoise chevalier
Son avis : Défavorable
cette zone doitd’être maintenu en zone agricole et naturelle, compte-tenu des enjeux agricoles et de biodiversité présents sur le site
N° 333 : 26 mai 2021 - 09:07
Auteur : laurence libert colas
Son avis : Défavorable
Contre le projet oxylane, une hérésie de nos jours d'un point de vue environnemental.
Retrait du projet Oxylane de ce PLU et classement de la zone à urbaniser en zone agricole A2.
N° 332 : 26 mai 2021 - 09:01
Auteur : nadine pradeau
Son avis : Défavorable
Dans le contexte de crise climatique majeure, qui va impacter plus fortement les régions méditerranéennes, une priorité absolue doit être donnée à la préservation des espaces naturels.
Ce sont eux qui vont permettre d'absorber les eaux de pluie en cas d'inondation, ce sont eux qui préservent la biodiversité, ce sont eux qui contribuent à absorber le C02. Ils sont la vie, ils contribuent à la beauté de notre territoire.

En revanche, dans un avenir plus ou moins proche, les espaces commerciaux tomberont dans le désenchantement, laissant des espaces en friche inutiles, nuisibles, tristes et coûteux.

Il est temps de nous projeter dans un avenir qui dépasse les petits profits d'aujourd'hui liés à un consumérisme qui doit disparaître.

Je compte sur la sagesse de nos hommes politiques, des décideurs : soyez visionnaires. Merci.

Mme Pradeau
N° 331 : 26 mai 2021 - 08:31
Auteur : Pierre Malard
Son avis : Défavorable
Bonjour,

En ces temps de remise en cause de notre mode de vie due à l'impact négatif de nos transports et autres utilisations de notre terre visible par l'impact sur notre climat est-il judicieux d'encore accélérer le bétonnage de nos terres agricoles proche de la métropole ?
Dans cette agglomération déjà fort bien dotée en super-marchés divers et variés qu'est-il besoin d'en ajouter un ?
Ne serait-il pas plus visionnaire de faciliter l'installation d'une agriculture raisonnable proche de Montpellier créant ainsi autant d'emplois stables et valorisants que les pauvres employés de ces structures ?

Cordialement
N° 330 : 26 mai 2021 - 08:19
Auteur : David PALPACYER
Son avis : Défavorable
Contre le projet "Oxylane" qui impacterait un domaine de 24ha de terres agricoles et naturelles, dont plus de la moitié seront imperméabilisées, le reste étant retiré à la fonction agricole. Une terre cultivable est un bien précieux qu'il faut préserver.
Cordialement.
N° 329 : 26 mai 2021 - 08:12
Auteur : Meili Baragatti
Son avis : Défavorable
Ce projet d’un autre temps est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie.
N° 328 : 26 mai 2021 - 08:10
Auteur : Jerome ANDRE
Son avis : Défavorable
je suis totalement opposé à ce projet qui dénature l'environnement qui m'a incité à m'installer dans mon quartier, et qui ne se justifie pas au plan économique, étant déjà saturés par l'offre marchande des zones commerciales du nord de Montpellier.
N° 327 : 26 mai 2021 - 08:07
Auteur : Estelle Jacques
Son avis : Défavorable
Arrêtons de bâtir à tout va pour créer des besoins d’achat. Nous avons surtout besoin de préserver notre environnement et de préserver un peu de nature pour nos enfants et petits enfants. Les terres non bâties ont un grand rôle dans la régulation du climat. Nous sommes déjà soumis à des risques d’inondations. Rajouter du béton n’est pas sans risque. Sans parler de la destruction du paysage.
Je n’ai pas besoin d’un nouveau magasin décathlon. Il existe déjà intersport sur la même commune. D’autant plus que Decathlon ne vend quasiment plus que ses propres marques et limite les choix. Et si je veux faire du sport je préfère le faire en pleine nature.
Non à ce projet
N° 326 : 26 mai 2021 - 07:42
Auteur : Dominique Marin
Son avis : Défavorable
Cette implantation serait une vrai catastrophe environnementale. La consommation d'espace des centres commerciaux ne peut s'explique que par une courte vue. On a déjà transformé tout l'espace des villages entourant Montpellier en un vaste lotissement entrecoupé de zones commerciale dont les profits semblent primer sur toue autre considération. Une fuite en arrière qui est incapable d'estimer l'avenir.
N° 325 : 26 mai 2021 - 07:21
Auteur : nadine ramade
Son avis : Favorable
sacrifier des terres agricoles pour des grandes surfaces de plus, c'est un vrai scandale. à l'heure actuelle, les personnes qui veulent s'installer dans l'Hérault, ont dû mal à trouver des terres. De plus, ces terres sont situées à un endroit stratégique pour lutter contre les inondations.
N° 324 : 26 mai 2021 - 05:00
Auteur : Benoît Sollier
Son avis : Défavorable
Il n'y a déjà que trop de centres commerciaux dans la région, je ne fréquente que de petits commerces, sauf pour les matériaux de bricolage et de jardinage, où là je n'ai pas le choix.

Cordialement.
N° 323 : 26 mai 2021 - 04:47
Auteur : anonyme
N° 322 : 25 mai 2021 - 23:59
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Bonjour, les espaces naturels devenant de plus en plus rare, il me semble important de les préserver pour la faune et la flore et les générations à venir. Je ne pense pas qu'il y ait la potentialité de pouvoir d'achat espéré dans le coin, le centre carrefour n'étant pas loin. Ce projet va à l'encontre de valeurs que partagent beaucoup de cevenols, qui n'hésiterons pas à boycotter la grande surface implanté. Est ce que le seul village de St Mathieu pourra suffire à faire fonctionner une grande surface d'une telle envergure ?
N° 321 : 25 mai 2021 - 23:49
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
La France a assez perdue de terre cultivable.
Il est temps d'arrêter de construire ces grandes surfaces qui betonnent nos fils et n'ont aucun avenir.Nous avons besoin de terre pour nourrir les français.
N° 320 : 25 mai 2021 - 23:18
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Il me semble judicieux pour la santé de tous et toutes de préserver notre nature, essentielle à notre qualité de vie sur terre.
Il me semble également important de souligner que nous avons assez de grandes surfaces dans cette région. Nous préférons consommer mieux et donc acheter dans nos commerces de proximité.
J'ajoute que ces grandes surfaces entraînent des bétonisations importantes et peuvent générer des inondations à répétition sur une zone qui de plus est , est déjà fragile.
Bref... non à un décathlon implanté sur une surface agricole
N° 319 : 25 mai 2021 - 23:08
Auteur : Lucas Wenzel
Organisation : Collectif Oxygene
Son avis : Défavorable
Clementois depuis maintenant 17 ans, je suis attaché à mon village et à son environnement naturel. Je m’oppose de manière ferme au projet Oxylane de ce PLU et demande le classement de la zone en zone agricole A2. Je m’oppose à l’artificialisation des sols, et à la betonisation. Saint clément de rivière doit rester une commune dans laquelle la qualité de vie est très bonne, la présence de nature au sein du village et à ses abords en est une condition sine qua none!!!
N° 318 : 25 mai 2021 - 22:49
Auteur : anonyme
N° 317 : 25 mai 2021 - 22:42
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Bonjour
J'habite à plusieurs centaines de km, mais je suis sidérée qu'un tel projet puisse voir le jour !
C'est maintenant qu'il faut agir autrement pour le futur (préserver les espaces naturels, diminuer les sources de pollution, ne pas inciter les personnes à toujours plus consommer, etc).
J'espère de tout coeur que ce projet sera abandonné et que ses auteurs arrêterons de s'entêter.
Merci à toutes les personnes qui se battent contre ce projet.
N° 316 : 25 mai 2021 - 22:22
Cette observation a été classée comme doublon par le commissaire enquêteur.
N° 315 : 25 mai 2021 - 22:17
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Les terres agricoles près d'une grande agglomération comme celle de Montpellier doivent être absolument préservées ! Tous les chiffres le prouvent, la bétonnisation des sols augmentent les risques d'inondations !
N° 314 : 25 mai 2021 - 22:10
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
le projet Oxylane est un projet qui va artificialiser des terres agricoles, alors que l'accès au foncier est un problème dans notre région. Ce projet d'infrastructure commerciale se fera au détriment du commerce local alors qu'il existe déjà des zones commerciales à proximité (trifontaine par exemple). le développement d'une zone commerciale engendrera également des flux de véhicules qui accentueront le problème de la qualité de l'air et la consommation de ressources fossiles.
Les règles du PLU ne sont pas assez claires pour interdire de développement du projet Oxylane. C"est la raison pour la quelle, je ne suis pas en accord avec ce projet de révision du PLU.
N° 313 : 25 mai 2021 - 21:56
Auteur : Raphaël Segura
Son avis : Défavorable
Aberrant que après une orientation qui se voudrait écologique les autorités autorisent un tel détournement des terres agricoles
A quoi servent les promesses du gouvernement ?
C'est désespérant si un tel projet est validé
N° 312 : 25 mai 2021 - 21:34
Auteur : Daniel Allix
Son avis : Défavorable
Bonjour,
La métropole de Montpellier nécessite plus une ceinture verte qu'une zone commerciale de grande envergure. Il y a une volonté sur d'autres communes de laisser s'installer des producteurs bio qui cherchent désespérément des terrains cultivables. Mais ces projets sont phagocytés par des gros investisseurs qui empêchent le développement de ces nouveaux agriculteurs.
De grâce, arrêtons cette course poursuite à la rentabilité des territoires, et redonnons un souffle de vie là où la nature a besoin d'être respectée !
N° 311 : 25 mai 2021 - 21:16
Auteur : Luc Farez
Son avis : Défavorable
Au vu du projet, de son obsolescence économique et écologique ainsi que de son impact sur l agriculture locale, je suis tout à fait défavorable à sa réalisation
N° 310 : 25 mai 2021 - 20:59
Auteur : Jacques Tassin
Son avis : Défavorable
Je ne suis pas favorable au maintien de l'OAP "Oxylane", qui entre en contradiction avec la nécessité de réduire l'étalement des espaces urbains et l'artificialisation des sols au détriment des espaces ruraux ou naturels.
N° 309 : 25 mai 2021 - 20:44
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
L'artificialisation des terres est une abbération à l'heure des dérèglements climatiques. Seule la terre peut nous nourrir.
N° 308 : 25 mai 2021 - 20:41
Auteur : Claire Carrara
Son avis : Défavorable
Dans les circonstances actuelles où il est nécessaire de préserver des zones agricoles, réduire l'impact sur l'environnement, passer à une consommation plus raisonnée, limiter la circulation automobile, le projet Oxyliane semble à des années lumières de ces préoccupations ! Il s'agit plutôt de bétonner, augmenter la fréquentation automobile, créer des espaces dédiés à la consommation sans aucun souci pour l'environnement. Dans ce cas, comment être favorable à un tel projet qui détruirait une bonne partie du dernier poumon vert de cette entrée sur Montpellier ?
N° 307 : 25 mai 2021 - 20:13
Auteur : CHRISTINE LAMBERT
Son avis : Défavorable
Projet archaïque et dépassée. Sur le plan formel il est contraire aux orientations du SCOT (schéma de cohérence et d'orientation territoriale)lequel schéma a été approuvé à l'unanimité par toutes les communes de la communauté de communes du Pic St Loup dont St Clément fait partie.Sur le plan environnemental, il ne tient nullement compte des enjeux actuels majeurs car( bétonisation et imperméabilisation des sols,destruction de terres agricoles (contradictoire avec le contenu du SCOT) et de la biodiversité,augmentation de la circulation des véhicules..) sur le plan économique déstabilisation des nombreux commerces présents à proximité.
N° 306 : 25 mai 2021 - 20:12
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Ce projet est une aberration ! Ces terres sont des terres agricoles, faites pour nourrir, porteuse de faune et de flore qui participent à la biodiversité L implantation de Décathlon est la mort annoncée d Intersport à proximité et entraînera la mise au chômage de dizaine de personnes De plus Décathlon ne se porte pas bien financièrement que se passera t il s il devait disparaître ??? Qui viendra à la place ?? La sortie Nord de Montpellier est une des dernière voir verte à proximité de l agglo.. Ce projet ne peut et ne doit pas aboutir sans faire énormément de dégâts humains et environnemental Il ferait du mal à notre notre vie
N° 305 : 25 mai 2021 - 19:41
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
L'essentiel d'un tel projet, mettre à disposition un Décathlon de plus autour de Montpellier ? il en existe déjà 2. Est-ce dans ce cas justifié ? Une étude de marché le justifie-t-elle ? En fait, à qui profite ce projet, outre la famille Mulliez ? La municipalité va-t-elle engranger de la taxe supplémentaire ? Cela justifie-t-il de priver nos concitoyens de terres fertiles et d'espaces naturels qui visent à protéger et conserver un biotope dont on sait qu'il participe à notre équilibre naturel ? Quelle vision à long terme, intégrant les données de santé, d'environnement, de nutrition d'une population en expansion privilégierait un bétonnage de plus, sinon fondée sur une logique d'intérêts financiers contraire au bien-être des populations et à l'intérêt public au sens large ?
N° 304 : 25 mai 2021 - 19:31
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Concernant le projet Oxylane: pour des raisons écologiques évidentes (l'urgence climatique est avérée), je vous encourage à suivre les nombreux avis défavorables à ce projet et de consacrer ces terres au maintien de la vie.
Bien à vous
N° 303 : 25 mai 2021 - 19:14
Auteur : laure PALUSZEK
Son avis : Défavorable
Ce projet d’un autre temps est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie.
N° 302 : 25 mai 2021 - 19:00
Auteur : JEAN BARROT
Son avis : Défavorable
Il y a déjà pléthore de centres commerciaux aux entrées de Montpellier : en rajouter un à 3km de celui de Trifontaine me parait une aberration. D'autant que ce type de magasin semble actuellement un modèle en crise profonde et dépassé pour un très proche avenir.
La conservation de terres agricoles exploitées en maraichage comme pour le domaine de Viviers à Clapiers me parait une solution autrement intelligente qu'un goudronnage de plus d'une quinzaine d'hectares quand on nous vante les circuits courts et la réduction des transports au bilan carbone détestable.
N° 301 : 25 mai 2021 - 18:51
Auteur : Annie CABURET
Organisation : ASSOPIC
Son avis : Défavorable
Monsieur le Commissaire Enquêteur,

Veuillez trouver ci-joint un commentaire de l'association ASSOPIC, association environnementale agréée par la Préfecture au niveau départemental.
Bien cordialement
N° 300 : 25 mai 2021 - 18:38
Auteur : Terry Page
Son avis : Défavorable
La destruction de terres fertiles aux portes de Montpellier dans la bassin versant du Lez est stratégiquement inopportun. Ce projet doit être abandonné et ces terres doivent rester cultivables. L'actualité nous démontre que nous avons d'avantage besoin de ressources locales, de proximité plus que d'une grande surface commerciale sportivo-ludique de plus pour nous fournir en produits d'importation asiatique.
N° 299 : 25 mai 2021 - 18:22
Auteur : Marie-Claude WEY
Son avis : Défavorable
Nous avons choisi Saint-Clément-de-Rivière il y a 20 ans car dès la sortie de Montpellier nous pouvions accéder à un immense espace vert (précisément à l'endroit où OXYLANE va défigurer ce magnifique paysage). Alors, NON, nous ne voulons pas de ce cette nième centre commercial. A fortiori, après cette pandémie qui nous incite à moins consommer dans les grandes surfaces et à mieux consommer des produits issus de la terre locale. Préservons nos commerces locaux devenus si précieux lors des confinements. Tous les jours, OXYLANE défigurera mon chemin pour aller travailler, encombrera cette route si agréable entre les vignes et les champs bien verts. Saint-Clément-de-Rivière perdra définitivement une partie de ce qui fait son charme : cette belle voie d'accès quand on tourne à droite en sortant de Montpellier.
N° 298 : 25 mai 2021 - 18:18
Auteur : Karen Plateau
Son avis : Défavorable
Je ne suis pas opposée au PLU dans son ensemble mais je suis contre le projet OXYLANE et je voudrais voir son retrait du PLU. Je voudrais voir également le classement de la zone prévue pour ce projet en zone agricole A2.
N° 297 : 25 mai 2021 - 18:01
Auteur : Simon Letan
Son avis : Défavorable
Madame le Maire,Conformément à l’article L.153-16 du Code de l’urbanisme, vous avez bien voulu nous transmettrr e leprojet de PLU de la Commune de Saint-Clément-de-Rivière qui a été arrêté par délibération duConseil Municipal du 16 décembre 2020, pour avis en tant que personne consultée à sa demande(association agréée pour la protection de l’environnement).Conformément aux objectifs de notre association, définn is dans ses statuts, et reconnus par l’agrémentpréfectoral au titre de la protection de l’environnement sur le territoire du département de l’Héraultqui nous a été renouvelé en 2019, cet avis portera essentiellement sur les aspects environnementauxde ce projet de PLU.1. Comme il est rappelé dans le préambule du Projet d’Aménagement et de DéveloppementDurable (PADD), ce document définn it les orientations générales et objectifs fondamentaux duterritoire. Il doit être en cohérence avec le Rapport de Présentation qui explique les choix retenus, etconditionne le contenu des autres documents composant le dossier de PLU, notamment lerèglement et ses documents graphiques, ainsi que les opérations d’aménagement et deprogrammation et leurs documents graphiques.Nous notons avec satisfaction que, dans chacune des 4 orientations du PADD il y a au moins unobjectif qui rentre dans le champ de préoccupations environnementales que nous défendons::: 1.Poursuivre un développement urbain maîtrisé et harmonieux, dans lequel s’inscrivent«Modérer la consommation d’espaces agricoles, naturels et forestiers et luttre r contrel’étalement urbain» mais aussi «Promouvoir la qualité urbaine»2.Renforcer l’activité économique locale, avec «Préserver et conforter l’activité agricole»mais aussi «Favoriser le maintien et le développement des commerces et services deproximité»3.Développer les équipements et améliorer les déplacements, avec «Développer les modes dedéplacements doux et les transports collectifs»4.Préserver le cadre de vie et l’environnement, avec tous ses objectifs.Ces objectifs étant posés, il nous appartient d’examiner de quelle manière ils sont mis en œuvre àtravers le PADD, le zonage et les règlements, à l’aune d’un principe de non-régressionenvironnementale par rapport à l’état actuel tel qu’il est décrit dans le Rapport de Présentation.1/7
Modérer la consommation d’espaces agricoles, naturels et forestiers et luttre r contre l’étalement urbain(I.1.3)On peut noter de manière très positive que les consommations d’espaces naturels et agricolesprévues dans le précédent projet de PLU sur la partie Sud de la commune dans les secteurs deBellevue et de Fontfrège aient été abandonnées. Cet abandon a été rendu nécessaire suite au refusdes services de l’État de valider cettre arti finc ialisation de 15ha en partie Sud de la commune, quiaurait en outre provoqué le morcellement de cettre magnifinq ue unité paysagère et réservoir de bio-diversité du «plateau de la Lironde». Cependant, l’affirr mation du PADD (I.1.3.1, page 11)::: «plus de 20 ha de terrains (I.1.3)anciennement classés constructibles dans le cadre de l’ancien POS sont reclassés en zone agricole ounaturelle dans le cadre du PLU, en particulier dans la partie Sud de la commune (secteur deFontfroide et Bellevue)» mériterait d’être précisée. Queelles sont ces zones qui étaient constructiblesdans l’ancien POS:::H N’y aurait-il pas confusion – pour partie – avec les 15ha de la zone Bellevue-Fontfrège qui ont du être reclassés en zone A ou N dans le présent projet (voir plus haut):::H Si c’est lecas, la phrase citée est erronée et susceptible de tromper le public::: ce n’est pas dans l’ancien POSqu’elles étaient constructibles, mais dans le précédent projet de PLU et elles ne sont redevenuesinconstructibles dans le projet actuel qu’à la suite des observations négatives des services de l’Étatsur le précédent projet abandonné.Plus globalement, il y a lieu de relever de manière positive la limitation à 3ha en extension del’enveloppe urbaine pour l’habitat, et qui se fera pour l’essentiel en préservant les espaces agricoles,avec toutefois une réserve sur l’OAP Bissy III qui va impacter un hectare de bois, sur un terrain enpente qui surplombe la RD 127E3.Par contre, le maintien de l’OAP «Oxylane» (qui s’appelait OAP «Le Campus» dans le précédentprojet) est injustifina ble, pour les raisons qui ont été maintes fois expliquées, et qui seront reprisesbrièvement à difféé rents passages de cet avis. Avant tout, cettre OAP est en contradiction avecl’objectif de «modération de la consommation d’espaces agricoles». En effée t, la réalisation de cettreOAP ferait disparaître irrémédiablement 17ha de terres agricoles sur les 20ha qu’elle comporteactuellement. Cettre consommation est excessive, surtout dans le contexte actuel de criseenvironnementale majeure, et il n’est pas admissible que les efféo rts réels consentis pour lesextensions urbaines consacrées à l’habitat soient ainsi contredits par cettre extension urbaine aupro fint d’intérêts commerciaux sans rapport avec les véritables besoins de la commune.Promouvoir la qualité urbaine (I.1.4)Les règlements des zones U devraient permettrr e de maintenir le caractère végétalisé de la commune.La liberté laissée dans le choix des matériaux bioclimatiques et de toits terrasses végétalisés estpositive du point de vue des performances énergétiques. Au niveau patrimonial et esthétique, le nonrespect de la tradition architecturale de la région serait ainsi «compensé» par la végétalisation. Les restrictions sur les clôtures sont positives, notamment en interdisant les clôtures en «lisses»,qui occultent totalement la vue et remplacent les traditionnelles clôtures végétalisées largementdominantes dans les rues des quartiers pavillonnaires. Les séparations végétalisées, sous forme dehaies, voire de plantes grimpantes participent très activement à la biodiversité et à l’aspect esthétiquedu village (flee urs, baies, gîtes pour la faune en particulier). En période de canicule cettre présence de2/7
volumes de végétaux importants participe au rafraîchissement nocturne. Ces séparations végétaliséesdoivent donc être privilégiées.Cependant, la création de nouveaux espaces publics de qualité n’est pas assez précisée. Le seulexemple mentionné - au demeurant très intéressant – est le «parc de l’Aqueduc», mais qui n’est pasnouveau puisque qu’il est déjà créé.Favoriser le maintien et le développement des commerces et services de proximité (I.2.2)Cet objectif, tout à fait justifiné, est lui aussi contreditpar le maintien de l’OAP Oxylane. Ce projetcommercial va déstabiliser le commerce de proximité – à commencer par le secteur du Boulidou -déjà fragilisé par le centre commercial géant Trifontaine (3 km à vol d'oiseau), et par les nombreuxcentres commerciaux déjà existants à proximité (moins de 5km)::: Intermarché et sa galerie à St Gely ,Géant casino et sa galerie à Grabels, etc. Il va aussi impacter fortement les pépinières déjà présentessur Saint-Clément (pépinière 1982, Route de Montferrier)Préserver et conforter l’activité agricole (I.2.3)L’objectif de préservation des espaces agricoles (I.2.3.1) n’est pas assez étayé. Il se contente dereprendre la définn ition de la hiérarchie des espaces agricoles élaborée dans le SCOT, sans autreprécision. En e ffée t, il n’est fait mention d’aucun critère permettra nt la protection effée ctive d’espacesagricoles, qui rendrait notamment impossible leur classement en zone constructible.Il est regrettra ble qu’il ne soit fait aucune mention d’outils de protection plus forts que sont, parexemple, les ZAP ou les PAEN1.L’objectif d’accompagner la diversifinc ation des activités agricoles (I.2.3.2) cite notamment lespossibilités de changements de destination de certains mas et domaines pour permettrr e ledéveloppement d’activités en lien avec les pratiques agricoles. Ces dispositions sont intéressantes. Laliste nominative des domaines concernés est fournie en annexe du Règlement. Parmi les troisdomaines cités fing ure le «domaine de l’ancienne ferme des Fontanelles». Or le maintien de l’OAP«Oxylane», dont le périmètre inclut la majeure partie de ce domaine, à l’exception du mas lui-même, ôterait tout son sens à ce domaine agricole, qui se verrait ainsi amputé de la majeure partie deson territoire. Ce serait en outre contradictoire avec cet objectif de diversifinc ation, qui ne s’appuieraitplus que sur deux domaines au lieu des trois prévus. La zone faisant l’objet de l’OAP serait beaucoupmieux utilisée pour attre indre pleinement l’objectif de diversifinc ation annoncé.Sur ce sujet, le Rapport de présentation présente un diagnostic agricole très important (pages 68 à105). Il comporte beaucoup de points intéressants plaidant pour le maintien de l’activité agricole dela zone du vallon de Fontfroide (dont font partie les exploitations «SCEA de Fontfroide» et«indivision Castelnau» dont une partie du domaine constitue l’OAP «Oxylane») * «Les sols présentant le meilleur potentiel agronomique sont situés à l’Est de la commune [...] ainsique dans le Sud (vallon de Fontfroide et bordure de la Lironde)» p.86. Le secteur bénéfinc ie en outred’une nappe phréatique peu profonde (présence de puits) ce qu’attre ste la toponymie (Fontanelles,Fontfroide, etc).1Zone Agricole Protégée, Périmètre de protection et de mise en valeur des espaces Agricoles Et Naturels3/7
* «dynamique et opportunités engendrées par la proximité urbaine, ce que relève notamment laChambre d’Agriculture» p. 87 * «Potentiel de redéploiement» notamment en partie Sud «ces terres à « potentiel » agricolepouvant être revalorisées, et permettrr e, sous réserve d’une animation foncière permettra nt deremobiliser les terrains concernés, de conforter les exploitations subsistant sur la commune,ou d’accueillir de nouveaux projets d’installation», p.88* «Projet Alimentaire Territorial [...] Ces difféé rentes initiatives en faveur d’une alimentationlocale et d’un approvisionnement de proximité représentent une opportunité pour l’activitéagricole à Saint Clément de Rivière.» p.91* «l’élaboration d’un schéma directeur de l’eau brute [...] (notamment pour l’agriculture, dans uneperspective d’adaptation au changement climatique), étudier les difféé rentes possibilités enapprovisionnement (eau du Bas-Rhône, réutilisation des eaux usées traitées, retenuescollinaires, etc.)» p.92Ces éléments positifs justifine nt pleinement l’engagement fort d’accompagnement pour maintenirl’activité agricole dans cettre zone, exprimé dans ce point du PADD.Cependant, dans ce contexte, certains points de ce Rapport posent question:::* La carte des enjeux agricoles (page 101) identifine des périmètres permettra nt de développer uneagriculture vivrière. Sur le secteur Sud, elle retient deux zones de culture::: autour de Fontfroide leBas, et la zone Bellevue-Fontfrège. Mais alors pourquoi exclue-t-elle la zone des Fontanelles (OAP«Oxylane»), pourtant contiguë et de même nature que celle de Fontfroide-le-Bas, et ceci sansaucune justifinc ation puisque c’est toujours une zone d’exploitation agricole:::H* Dans la carte de hiérarchisation des espaces agricoles (page 103), pourquoi la zone des Fontanellesest-elle classée «espace agricole ordinaire», alors que la zone contiguë (de l’autre côté de la RD127)ayant les mêmes caractéristiques, est classée – à juste titre - en «espace agricole à enjeux forts»:::HLa zone restée agricole dans l’OAP «Oxylane» est d’ailleurs classée A2 dans le zonage du PLU,c’est-à-dire «espace agricole à enjeux forts» (comme la zone située de l’autre côté de la RD117), cequi est conforme à la carte des potentialités agronomiques de la page 85 (source::: DRAAF) où ilapparaît que le terrain de l’OAP «Oxylane» est de classe 1 ou 2 ( densité de bon sol forte à trèsforte).Il semble donc que le Rapport de Présentation ait minimisé le potentiel agronomique du périmètre del’OAP«Oxylane» qui fait pourtant pleinement partie du vallon de Fontfroide, sans qu’aucunélément objectif ne puisse l’étayer. Ceci n’est pas non plus justifina ble par le fait que le projet«Oxylane» serait un «coup parti», car la valeur d’une terre agricole ne saurait s’évaluer enfonction de l’existence d’un projet – non réalisé – d’urbanisme commercial, mais en fonctionde la nature des sols, des cultures présentes et potentielles, et de la présence d’activité agricole.Valoriser les potentialités liées au tourisme et aux loisirs (I.2.4)On ne peut qu’être d’accord avec l’objectif de valoriser les patrimoines naturels, paysages etarchitecturaux, en développant une activité de tourisme et loisirs, à condition que celle-ci soitrespectueuse de ces environnements à la fois riches et fragiles. A cet égard, la réaffirr mation du rôlede l’aqueduc Saint-Clément, à la fois comme élément patrimonial, comme réservoir de biodiversité,et comme support d’itinéraire piétonnier à aménager, est un élément très positif.Par contre, contrairement à la Base nature de Saint-Sauveur dont c’est la vocation «historique»(voir I.3.1.2) , le fait que l’OAP «Oxylane» puisse aussi jouer ce rôle est hautement contestable. En4/7
effée t, ce projet à vocation commerciale ne prévoit aucune activité sportive de plein air, hormis unhypothétique accrobranche (mais il en existe déjà un à moins de 20km), et l'aménagement du terrain,avec ses grands espaces commerciaux, ses parkings étalés en surface, ses bassins de rétentioninesthétiques par nature, et ses voiries de desserte, ne correspond que de très loin à une zoneaménagée pour la pratique sportive et le loisir. Équilibrer le développement de la commune et assurer une desserte effirc ace des nouveaux quartiers (I.3.2.1)La problématique énoncée dans le PADD::: «modérer le développement de l’habitat dans la partieSud de la commune qui a concentré une grande partie des dernières opérations et qui estconcernée par une problématique importante en matière de circulations de par sa proximitéimmédiate avec Montpellier» va évidemment être aggravée par l’OAP Oxylane::: plus de 5 000véhicules supplémentaires par jour en semaine, jusqu'à 8 500 le samedi (source  étude Décathlonpour la CDAC). Ce projet va donc clairement à l’encontre de l’objectif de modération affirc hé dansce ttre section.Poursuivre le développement des modes de déplacements doux (cheminements piétons et cyclables)(I.3.3.1)Les intentions sont louables, mais cettre section manque de projets concrets. La carte de synthèse desorientations du PADD (page 24) n’est pas assez précise. Il faut aller chercher le document deRèglements pour voir qu’il n’y a que deux emplacements réservés pour les déplacements «doux»,situés sur le linéaire de l’aqueduc (qui de toute façon est inaliénable, car propriété de la ville deMontpellier). Concernant l’aqueduc, il est cependant appréciable que les efféo rts déjà entrepris soientcon finr més et que l’objectif d’aménagement de ce linéaire en liaison piétonne soit réaffirr mé.De plus, il est dommage que le document ne mentionne pas la moindre ébauche de schéma directeurcyclable.Enfinn , concernant le stationnement des vélos, l’espace prévu par le règlement des zones U est trèsinsu ffirs ant::: l’espace d’1m2 par logement et/ou par bureau permet à peine de loger un vélo. En effée t,il faut au moins 2m de long et 90cm de large par vélo pour avoir l'espace de dégagement su ffirs ant.De plus, un logement ou un bureau peut avoir plusieurs personnes. Il faut donc prévoir au moinsdeux vélos par logement (comme pour les voitures) et une place de vélo par tranche de 50m2 desurface de plancher pour un bureau. De plus, les réhabilitations ne devraient pas être exclues de cettrerègle.Préserver les milieux naturels d’intérêt (I.4.1.1)Outre les espaces qui doivent être réglementairement préservés (zone Natura 2000, Espaces Naturelssensibles, zones humides), la mention des espaces naturels et agricoles des vallées alluviales du Lezet de la Lironde est pertinente. Cependant, là aussi, l’OAP Oxylane s’avère incompatible avec cetobjectif. Son périmètre ne se situe pas "en bordure" de ce milieu naturel d'intérêt, mais au sein decelui-ci. En brisant sa continuité et en introduisant une grande zone 1AU, la réalisation de cettre OAPcontredirait totalement l’objectif affirc hé de «préserver strictement ces espaces à travers le zonage duPLU».5/7
Maintenir et restaurer les corridors écologiques constituant la Trame Verte et Bleue (TVB) du territoire (I.4.1.2)La TVB du territoire et ses corridors écologiques est représentée graphiquement dans le Rapport dePrésentation (fing ures 25 page 186 et 27 page 192) et dans le PADD (carte de synthèse des orientationsdu Padd page 24). Force est de constater que cettre TVB est en régression par rapport à celle qui étaitprésentée dans le projet de PLU de 2017::: le document d’«Évaluation Environnementale – voletBiodiversité» réalisé par les Écologistes de l’Euzière avait identifiné des «corridors secondaires»(carte page 21 de ce document). Il est surprenant que ces corridors aient disparu, non seulement desdocuments graphiques de l’actuel projet, mais aussi, en tant que notion, de l’analyse du Rapport dePrésentation (III.3.4 pages 183 à 195). Cettre «disparition» est d’autant plus discutable que deux deces corridors, fing urant dans le projet de PLU de 2017, traversaient l’OAP «Oxylane» (domaine desFontanelles) et s’y rejoignaient. Plus généralement, il est étonnant que la fing ure 25 du Rapport de Présentation, qui prétend présenterla TVB du SRCE sur la commune de Saint-Clément-de-Rivière, ne soit pas conforme à la carte n°I6de ce même SRCE::: l’élément de trame verte Ouest-Est reliant la Mosson au Lez (et au-delà) estétrangement «coupée» au niveau de la commune, là aussi au niveau de l’OAP «Oxylane».Préserver les lignes de force du paysage et les grandes perspectives visuelles (I.4.2.2)Le PADD met l’accent sur les paysages viticoles, qui sont importants à préserver, ce qui estincontestable. Mais ces paysages viticoles ne sont pas les seuls à contribuer à «l’a ttrr activité et [le]rayonnement du territoire». La carte de synthèse des orientations du Padd page 24 pointe plusieurspositions permettra nt de «Préserver les lignes de force du paysage et les grandes perspectivesvisuelles», et ce ne sont pas tous des paysages viticoles. Un de ces points, situé aux abordsimmédiats du domaine des Fontanelles, constitue un des éléments essentiels de ces paysages (secteurde vue ouverte) et contribue à la qualité de cettre entrée de ville. On retrouve aussi un point de co-visibilité et panorama en bordure de l’OAP (fing ure 63)Un grand nombre d'habitants de la commune et des communes voisines sont très attra chés à cepaysage et accepteraient très mal qu'il soit sacrifiné par l’OAP «Oxylane», projet non essentiel.Préserver et mettrr e en valeur l’architecture traditionnelle locale ainsi que les éléments de patrimoine bâti et le « petit patrimoine » (I.4.2.3)L’objectif de préservation des ces éléments du patrimoine est important. Les bâtiments du domainede Fontanelle (la Ferme et la Grande Maison), ainsi que le domaine de Fontfroide le Bas – et lemanoir de Piedmarche, qui n’est pas mentionné – s’inscrivent dans un ensemble cohérent::: leurvaleur patrimoniale ne tient pas seulement au bâti, certes remarquable (ce sont des œuvres du grandarchitecte montpelliérain Edmond Leenhardt), mais aussi à l’environnement paysager dans lequel ilsont été construits et qui s’est maintenu à peu près intact jusqu’à maintenant (malgré la route RD986). Toute personne de bonne foi, de passage dans ce secteur, ne peut que constater l’harmonie quise dégage de cet ensemble paysager et bâti, qui forme un tout et qui, de surplus, constitue l’une desprincipales entrées de la Communauté de Communes du Grand Pic Saint-Loup.Cet environnement mérite d’être préservé et valorisé, conformément aux orientations du PADD.Les bâtiments perdraient beaucoup de leur intérêt historique et de leur attrr ait si le projet de centrecommercial permis par l’OAP se réalisait, banalisant irrémédiablement ce qu’il y avait d’unique etde singulier dans ce lieu auquel plusieurs artistes ont su se montrer sensibles.6/7
Prendre en compte les risques d’inondation (I.4.3.1)Parmi les quatre OAP prévues, seule l’OAP «Oxylane» inclut une zone inondable identifiné e auPPRI. Concernant la luttre contre les ruissellements, seul le plan de l’OAP «Oxylane» fait fing urerl’emplacement des bassins de rétention. Il faut toutefois mentionner que cettre OAP est soumise àautorisation préfectorale au titre de la loi sur l’eau (article L 214-3 du code de l’environnement).L’autorisation préfectorale accordée le 23 juin 2015 est actuellement contestée auprès de la couradministrative d'Appel de Marseille, notamment pour une prise en compte insuffirs ante desruissellements, déjà importants en l'absence d'artifinc ialisation, et une insuffirs ance des mesures decompensation. Les épisodes pluvieux «exceptionnels», comme celui d’octobre 2014, ont causé degraves inondations sur toute la zone entre Lez et Mosson, incluant le périmètre de cettre OAP, etdépassant largement les limites finx ées par le PPRI, ainsi que le SAGE l’avait constaté. Or, on saitdésormais que de tels épisodes sont susceptibles de se reproduire avec des périodes de retour plusrapprochées.Améliorer la qualité de l’air et luttre r contre les gaz à effée t de serre et les pollutions (I.4.4.2)La réalisation de cet objectif, indispensable enjeu de santé publique, est conditionnée par la mise enplace effée ctive des mesures visant à développer les déplacements alternatifs à la voiture individuelle.Il est donc regrettra ble que l’OAP «Oxylane» prévoie attri rer de 5 500 à 8 500 véhiculessupplémentaires par jour selon les jours de semaine (estimation fournie par le porteur de projet).En conclusion, Le projet de PLU de Saint-Clément-de-Rivière s’inscrit, sur bien des aspects, dans des perspectivesinnovantes, que cet avis reconnaît à leur juste valeur. Malheureusement, comme il a été montré àplusieurs reprises, l’OAP «Oxylane» s'inscrit en contradiction manifeste avec plusieurs objectifsvertueux du projet de PLU et nous empêche de donner un avis favorable. Dans la période où nousnous trouvons, l'urgence climatique et les menaces pesant sur l'alimentation se placent au centre denos préoccupations, comme le soulignent de nombreux scientifinq ues et experts, et même les pouvoirspublics jusqu’au plus haut sommet de l’État. Dans ces conditions, rien ne peut plus justifine r que cettreOAP, issue d'une vision aujourd'hui dépassée, puisse encore être inscrite dans le PLU. En renonçantà ce ttre OAP «quoiqu’il en coûte», la commune de Saint-Clément-de-Rivière se montreraitexemplaire et serait approuvée par nombre de citoyennes, de citoyens, d’organisationsinstitutionnelles ou associatives, de collectivités, etc., solidaires de cettre démarche
N° 296 : 25 mai 2021 - 17:59
Auteur : Francis Pujol
Son avis : Défavorable
Habitant de Saint Gély du Fesc, je suis concerné par l'élaboration du PLU de Saint Clément car comme celui de notre ville, il doit s'inscrire dans le schéma de cohérence territoriale de notre communauté de communes du Grand Pic St Loup.
Et ce schéma s'appuie sur trois principes : plus de cohérence, plus de concertation et le développement durable (citant notamment le Grenelle de l'Environnement).
C'est surtout avec ce dernier point que le projet dit "Oxylane" me paraît entrer en contradiction.
"Protéger les paysages sensibles, préserver les terres cultivables, protéger la biodiversité..." ce projet va à l'encontre des contingences climatiques actuelles.
Et que penser de la bétonisation des terres, de l'augmentation du trafic routier induites par ce projet ?
Ce projet peut avec certitude dans la catégorie des projets inutiles. Visant uniquement une activité consumériste alors que l'offre existe déjà avec une enseigne Intersport à 8 km de St Gély sur ce même territoire communal de St Clément mais surtout deux enseignes Décathlon dans un périmètre de 20 km.
Démarche donc uniquement consumériste ! Résolument contre ce genre de projet qui partout en France sont aujourd'hui remis en cause.
Projet anachronique.
N° 295 : 25 mai 2021 - 17:58
Auteur : Sylvie Berger
Son avis : Défavorable
Cette réalisation sans aucune nécessité ferait disparaître un paysage auxquels nous sommes attachés, ainsi qu'une zone agricole de qualité, ce qui n'est pas si courant par ici. Elle porte atteinte à tous les objectifs de modération de la circulation. Elle affecte le plein milieu d'une zone naturelle qu'il convient de protéger. Elle détruirait l'indispensable respiration verte entre Montpellier et les communes avoisinantes. Elle porterait atteinte aux commerces locaux.
N° 294 : 25 mai 2021 - 17:54
Auteur : Péré Pierre
Son avis : Défavorable
Je pense que l'agglomération de Montpellier est déjà très bien dotée en Zone commerciale/d'activité... Il faut garder des terres pour de l'agriculture et la préservation de la biodiversité
N° 293 : 25 mai 2021 - 17:51
Auteur : Muriel Naudin
Son avis : Défavorable
Je suis défavorable au projet pour deux raisons : tout d'abord, un magasin Intersport et une jardinerie (Botanic) + un pépiniériste (Saint-Gély) se trouvent à proximité de la zone commerciale envisagée. Il n'y a donc nul besoin de commerces de ce type au Nord de Montpellier. Quant à un accrobranche, il en existe un aux Matelles, donc à proximité.
Par ailleurs, la construction de la zone commerciale aboutirait à la disparition d'espaces verts, et la bétonnisation accroitrait les risques d'inondation. Cela provoquerait également une augmentation de la circulation automobile car Saint-Clément n'est pas relié aux transports en commun de la métropole. Dans le contexte actuel de réchauffement climatique, ce projet est donc un non-sens.
N° 292 : 25 mai 2021 - 17:43
Auteur : Christophe COLLET
Son avis : Défavorable
La destruction des sols cultivables, pudiquement appelée "anthropisation" comme si la seule action possible de l'homme était de détruire, est catastrophique. Au moment où la loi Climat a été adoptée et où la loi EGALIM peine depuis 2 ans à trouver sa concrétisation il est essentiel de protéger les sols cultivables pour approvisionner les villes en produits de qualité et de proximité.
N° 291 : 25 mai 2021 - 17:42
Auteur : Jean-Marie Feurtet
Son avis : Défavorable
La priorité est de rendre l'agglomération montpelliéraine vraiment résiliente et de conserver ou redeployer les terres agricoles à cet usage. Cessons de créer les conditions des faux besoins que sous-tend la course à la croissance économique et cessons d'artificialiser les terres.
N° 290 : 25 mai 2021 - 17:35
Auteur : Micheline Vaillancourt
Organisation : Citoyenne
Son avis : Défavorable
Trop de béton.Priorite à l’espace vert voire à l’agriculture si le sol le permet
N° 289 : 25 mai 2021 - 17:30
Auteur : Michelle PEYRE
Son avis : Défavorable
La volonté affichée de promouvoir la qualité urbaine et de préserver le cadre de vie est antinomique avec une vision court-termiste conduisant au maintien d'un projet commercial -Oxylane- qui détruit l'environnement, favorise une importante circulation de véhicules automobiles, accepte d'enlaidir le paysage par des entités commerciales dont nous n'avons pas besoin -nous avons déjà les commerces suffisants à proximité-.
Pour nous et pour les générations à venir je ne peux me résoudre à contribuer à une telle aberration.
N° 288 : 25 mai 2021 - 17:20
Auteur : Marie_France BERLINET
Son avis : Défavorable
J'habite à Saint-Clément-de-Rivière depuis plus de trente ans. Je m'oppose fermement au projet de la zone commerciale Oxylane complétement inutile et destructrice de terres agricoles qui nous seront de plus en plus vitales. Je demande le reclassement de la zone en zone agricole A2.
N° 287 : 25 mai 2021 - 17:17
Auteur : NICOLAS KROTOFF
Son avis : Défavorable
Bonjour, je souhaite que l'on arrête de saccager les périphéries de villes et villages par d'atroces ZIC/ZAC... et que sais-je encore ! qui sont autant de furoncles installés sans aucun sens ni respects d'un urbanisme intégré et respectueux d'un paysage, d'un développement en rapport avec notre qualité de vie et celle de l'environnement.
Apprenons à mieux et moins consommer. Interrogeons-nous ensemble et prenons les bonnes décisions.
N° 286 : 25 mai 2021 - 17:16
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
bonjour

il me semble que ce projet de développement urbain va à l'encontre des aspirations de habitants de la métropole et que les quelques emplois qui devraient en découler ne peuvent pas justifier:
la non modération de la consommation d’espaces agricoles, naturels et forestiers;
la non préservation de l’activité agricole
l'inutilité d'un 3eme decathlon
...
tout ceci ne faisant que renforcer l'impression que les aspirations à un modèle de développement de notre territoire ne sont absolument pas prises en compte par nos élus.
N° 285 : 25 mai 2021 - 17:05
Auteur : A Marie Hamann
Son avis : Défavorable
Je souhaite préserver cette verdure , cet air de campagne à la sortie d'une ville qui ne cesse de grandir .Je suis contre ce projet de centre commerciale alors qu'à deux kilomètres il existe déjà la zone commerciale de st gely et celle de trifontaine....STOP Stop à ces zones de consommations...
N° 284 : 25 mai 2021 - 16:58
Auteur : MURIEL MAGNIN
Son avis : Défavorable
le maintien de l’OAP « Oxylane » est injustifiable, pour les raisons suivantes : Avant tout, cette OAP est en contradiction avec l’objectif de « modération de la consommation d’espaces agricoles ». En effet, la réalisation de cette OAP ferait disparaître irrémédiablement 17ha de terres agricoles sur les 20ha qu’elle comporte
actuellement.
Cette consommation, au profit de zones commerciales et de la bétonisation qu'elles entraîneront, est insupportable dans le contexte actuel de crise environnementale majeure : nous avons besoin de terres agricoles car, en tant que consommateur, nous souhaitons de la nourriture saine, cultivée près de chez nous. Or ces terres deviennent rares, elles sont précieuses pour l'avenir de la biodiversité (humains compris), objectif MAJEUR à côté duquel l'insatiable soif de profit de la famille Mulliez, 6ème fortune de France (Challenge 2020) avec 26 milliards d'euros, est simplement INDECENTE.

Foin d'un 3ème Décathlon à Montpellier, d'artificialisation massive des sols, aux dépens du futur de nos enfants !
N° 283 : 25 mai 2021 - 16:57
Auteur : Aude Brocard
Son avis : Défavorable
Bonjour,

Ce projet qui anéantirait des hectares de zones naturels ne devrait même pas être envisagé.
Il est contraire à l’intérêt général, inutile face aux enjeux environnementaux et même aggravant la situation.
Les enquêteurs publiques ont pour mission d'anéantir ce projet et de ramener lobbyistes et politiques les pieds sur terres...
N° 282 : 25 mai 2021 - 16:55
Auteur : Jean-Claude carcenac
Organisation : non
Son avis : Défavorable
Elus et citoyens prennent conscience qu'il faut préserver les terres agricoles, notamment en périphérie des grandes agglomérations. Le PLU de St Clément ne peut pas accepter que 24 ha de terres naturelles ou agricoles encore cultivées, disparaissent pour laisser place à un nouveau centre commercial dont l'utilité est particulièrement contestable. Le projet Décathlon / Oxylane, est un projet périmé. Au moment où l 'Assemblée nationale a adopté un "principe général" d'interdiction de création de nouvelles grandes surfaces commerciales pour lutter contre "l'artificialisation" des sols, il serait incompréhensible que le PLU de St Clément aille à l'encontre de cette interdiction.
N° 281 : 25 mai 2021 - 16:43
Cette observation a été classée comme doublon par le commissaire enquêteur.
N° 280 : 25 mai 2021 - 16:39
Auteur : Grégoire Prost Lamour
Son avis : Défavorable
Bonjour, en 30 ans le paysage de la France a été défiguré par la prolifération des zones commerciales.

Ce projet prévu sur des terres agricoles et un espace boisé classé est une erreur stratégique majeure sur le long terme.

Il n'est soutenu que par la perspective de profits économiques quasi-immédiats, guidée par une idéologie irrationnelle.

L'urgence climatique nous exhorte à changer de paradigme.
N° 279 : 25 mai 2021 - 16:23
Auteur : Gildas Loirand
Son avis : Défavorable
Ayant eu l'occasion de diriger une thèse de sociologie relative à la réaffectation d'anciennes zones agricoles ou de friches industrielles en zones de commerce ou de loisirs soit-disant "de nature", thèse dont l'un des cas étudiés concernait précisément un centre Oxylane, il m'apparaît que l'adoption par la commune de Saint-Clément-de-Rivière d'un PLU prévoyant la construction d'un tel commerce serait parfaitement aberrante. Les services de l’État, censés s'exprimer au nom de l'intérêt général indépendamment des circonstances politiques et économiques locales à courte vue se sont d'ailleurs prononcé sur la question en avançant des arguments de bon sens que je partage personnellement au nom même du bien public. Le secteur concerné par le projet Oxylane « mériterait d’être maintenu en zone agricole et naturelle, compte-tenu des enjeux agricoles et de biodiversité présents sur le site ». On ne saurait être plus clair !
N° 278 : 25 mai 2021 - 16:23
Auteur : Marc David
Son avis : Défavorable
Je suis totalement défavorable à ce projet d'installation d'une zone purement commerciale du géant Décathlon. Je ne peux me consoler à l'idée de voir disparaître cette zone de verdure pour laisser place à des bâtiments commerciaux et des zones de parking. Revenons à la raison, la maison brûle!
N° 277 : 25 mai 2021 - 16:22
Auteur : Laurent Mana
Organisation : Ici londres
Son avis : Défavorable
Pour survivre à l’avenir, l’humain a besoin de terres agricoles et il n’a pas besoin de bétonnage pour consommer encore plus de plastique !
N° 276 : 25 mai 2021 - 16:00
Auteur : Hanka HENSENS
Son avis : Défavorable
Je suis absolument contre le projet Oxylane qui porterait atteinte à un domaine de 24ha de terres agricoles et naturelles, dont plus de la moitié seront imperméabilisées, le reste étant irrémédiablement dénaturé par un environnement artificialisé.

Ce projet ddestructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, et générateur de pollutions automobiles, est incompatible avec la lutte contre le réchauffement climatique.

Cette terre pourrait porter d’autres projets, basés sur l’agro-écologie, par exemple.
N° 275 : 25 mai 2021 - 15:57
Auteur : Audrey Griot
Son avis : Défavorable
Il m’apparaît évident que bétonner une nouvelle zone commerciale en périphérie de montpellier (ville déjà disposant de multiples commerces de toute dimension !) est une aberration à l’heure où notre combat devrait se porter davantage sur la protection de notre planète.
Un intersport se situe à moins de 5 min de cette zone qui devrait héberger un décathlon..... quel est l’interêt et le sens d’un tel projet ?
Cette course à la surconsommation doit cesser.
Je suis formellement opposée à ce projet.
Merci
N° 274 : 25 mai 2021 - 15:45
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
La préservation de terres agricoles et de réserves de biodiversité est essentielle ; son importance est sans commune mesure avec celle de l'implantation d'une nième zone commerciale. Nous sommes en 2021! Cessons de commettre indéfiniment les mêmes erreurs.
N° 273 : 25 mai 2021 - 15:33
Auteur : anne cislo
Son avis : Défavorable
Ce projet qui condamne 24 hectares de terres agricoles un projet générateur de pollution qui va à l'encontre des directives écologiques qui sont recommandées afin de préserver les espaces naturels ou agricoles. Ce projet est complétement obsolete et ne doit pas voir le jour. Arrêtons de bétonner la planète !
N° 272 : 25 mai 2021 - 15:26
Auteur : Sylvia Hansmann
Son avis : Défavorable
Bonjour,
je suis très défavorable à ce projet. je pense l'année passé nous a montré, qu'il est essentiel d'être capable de nourrir la population en s'appuyant sur les ressources local. Donc ne détruisant pas le peu de terre agricole qui nous reste encore à proximité. Nous avons déjà assez de grandes surfaces et Décathlons autour de Montpellier. Merci d'arrêter ce projet.
N° 271 : 25 mai 2021 - 15:25
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je ne suis pas favorable à un énième centre commercial. Il faut plutôt soutenir et valoriser les petits commerces, facteurs essentiels pour une résilience urbaine et la sécurité alimentaire.
Les impacts néfastes écologique, sociaux et économiques à l'échelle du territoire ne sont plus à discuter.
N° 270 : 25 mai 2021 - 15:22
Auteur : Thibaut Jarrosson
Son avis : Défavorable
Le projet de PLU de Saint-Clément-de-Rivière s’inscrit, sur bien des aspects, dans des perspectives innovantes, que cet avis reconnaît à leur juste valeur. Malheureusement, comme il a été montré à plusieurs reprises, l’OAP «Oxylane» s'inscrit en contradiction manifeste avec plusieurs objectifs vertueux du projet de PLU et nous empêche de donner un avis favorable. Dans la période où nous nous trouvons, l'urgence climatique et les menaces pesant sur l'alimentation se placent au centre de nos préoccupations, comme le soulignent de nombreux scientifiques et experts, et même les pouvoirs publics jusqu’au plus haut sommet de l’État. Dans ces conditions, rien ne peut plus justifier que cette OAP, issue d'une vision aujourd'hui dépassée, puisse encore être inscrite dans le PLU. En renonçant à ce titre OAP «quoiqu’il en coûte», la commune de Saint-Clément-de-Rivière se montrerait exemplaire et serait approuvée par nombre de citoyennes, de citoyens, d’organisations institutionnelles ou associatives, de collectivités, etc., solidaires de cette démarche.
N° 269 : 25 mai 2021 - 15:19
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis contre ce projet. Les critères mis en avant sont défavorables à la biodiversité, à la pratique d'une gestion des terres favorables à l'environnement et aux personnes proches du lieu.
N° 268 : 25 mai 2021 - 15:13
Auteur : Marie-Josèphe Ballandras
Son avis : Défavorable
Bonjour, bien que n'habitant pas vers Montpellier, je suis sensible à tous les projets commerciaux qui détruiront définitivement des lieux riches naturellement, soit dans leur naturalité, soit pour des projets de culture paysanne biologique, pour les locaux.
Je demande donc l'abandon de ce projet destructeur pour l'environnement, et tous les êtres vivants! Merci, MJBallandras
N° 267 : 25 mai 2021 - 15:10
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
J'habite la commune de St Clément de Rivière, et je me suis déclarée défavorable dans l'avis porté sur le PLU, car j'estime que le projet de l'OAP "Oxylane", qui va à l'encontre de l'objectif de modération de la consommation d'espaces agricoles, et qui ne répond pas aux besoins de la commune, déjà dotée d'une large zone commerciale offrant quantité de prestations, doit être retiré, et la zone reclassée en Zone A.
N° 266 : 25 mai 2021 - 14:57
Auteur : Françoise HUBERT
Son avis : Défavorable
Ce projet d’un autre temps est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie
N° 265 : 25 mai 2021 - 14:43
Auteur : Boromir Bogumil
Son avis : Défavorable
Arrêtons de détruire les périphéries de nos villes et leurs espaces naturels. Ce projet est une catastrophe pour notre environnement social comme naturel, et sur le long terme ne peut que contribuer de maniere négative au developpement de la périphérie de Montpellier.
N° 264 : 25 mai 2021 - 14:37
Auteur : Christophe CELIE
Son avis : Défavorable
CONSERVER UN DES DERNIER POUMON VERT DE LA METROPOLE
N° 263 : 25 mai 2021 - 14:32
Auteur : RENAUD LACHENAL
Organisation : Grabels en Transition
Son avis : Défavorable
Ce projet est une aberration et n'est plus adapté à la nécessité de changer nos modes d'aménagement et de consommation avec le changement climatique. il va en outre détruire de nombreux hectares agricoles aux portes de la Métropole alors qu'il devient urgent de penser économie circulaire et non plus développement d'hypermarché même autour du sport. Enfin cela va aussi poser de gros problèmes de circulation routière et de pollution de l'aire. Les aspects environnementaux ne sont pas non-plus pris en compte dans ce projet. Des sources et zones de captages future pourraient être endommagées.

Je suis contre ce projet inutile.
N° 262 : 25 mai 2021 - 14:28
Auteur : Stéphan ESCALANTE
Son avis : Défavorable
Je suis clairement opposé à ce projet pour 2 raisons essentielles :

- Le passé a montré que des inondations importantes pouvaient se produire dans notre région lors des épisodes cévenoles. Il n'est pas utile de bétonner encore et encore.

- Aucune utilité majeure à avoir un magasin de sport et une jardinerie dans cette zone. Ces types de commerces existent déjà dans ou à proximité de St Clément.
N° 261 : 25 mai 2021 - 14:27
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis défavorable à ce projet. A l'époque à laquelle nous vivons, il est aberrant de penser encore à détruire des écosystèmes si important pour notre planète, le futur, nos enfants .. alors que tout existe déjà à quelques kilomètres.
N° 260 : 25 mai 2021 - 14:25
Auteur : Lucas Wenzel
Organisation : Collectif Oxygene
Son avis : Défavorable
Clementois depuis maintenant 17 ans, je suis attaché à mon village et à son environnement naturel. Je m’oppose de manière ferme au projet Oxylane de ce PLU et demande le classement de la zone en zone agricole A2. Je m’oppose à l’artificialisation des sols, et à la betonisation. Saint clément de rivière doit rester une commune dans laquelle la qualité de vie est très bonne, la présence de nature au sein du village et à ses abords en est une condition sine qua none!!!
N° 259 : 25 mai 2021 - 14:25
Auteur : Nicole Bandelier
Son avis : Défavorable
si le MLU nouveau peut apporter des changements intéressants, reste cependant un gros handicap concernant le projet OAP "oxylane" qui consomme beaucoup trop de terres agricoles de qualité mettant en danger la biodiversité et l'exploitation bio maraichères -agricoles dont nous avons tant besoin. Des centres commerciaux bien trop nombreux sont à l'opposé de ce qui est recommandé dans la loi climat et en contradiction avec les leçons tirées dernièrement avec tous les excès vérifiés par la crise Coronavirus. Il est temps de changer de modèle de gestion urbaine et économique ; ce serait à l'honneur de la commune de le respecter.
N° 258 : 25 mai 2021 - 14:09
Auteur : anonyme
N° 257 : 25 mai 2021 - 13:48
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Avis défavorable à ce projet
N° 256 : 25 mai 2021 - 13:45
Auteur : claire gondran
Son avis : Défavorable
bonjour, les terres agricoles doivent être protégées. ces deux terrains sont une respiration au nord de Montpellier et permettent en plus à toutes sortes d'espèces animales de vivre et de se nourrir. De plus, le réseau routier n'est pas fait pour recevoir autant de gens, il faudrait faire une déviation car le pont de la route de Ganges est déjà très fréquenté. l'imperméabilisation de ces sols risquent aussi de créer des inondations. Enfin, le centre commercial Trifontaine à coté pâtira de ces nouveaux concurrents. Un nouveau magasin Décathlon est prévu à Gignac donc au nord de Montpellier (à 25 mns en voiture de Grabels) cela est suffisant!!
N° 255 : 25 mai 2021 - 13:38
Auteur : Guillaume Lumens
Son avis : Défavorable
Ce projet d’un autre temps est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie.
N° 254 : 25 mai 2021 - 13:19
Auteur : Mélanie Dunand
Son avis : Défavorable
Bonjour,

Je suis défavorable à ce PLU incluant Oxylane, un projet inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie.

Je vous remercie pour la prise en compte de cet avis,
Cordialement,
Mélanie
N° 253 : 25 mai 2021 - 13:06
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je suis, comme un grand nombre d'habitants de la commune et des communes voisines, très attaché au paysage du vallon de Fontfroide et je n'accepte pas qu'il soit sacrifié par l’OAP « Oxylane », projet non essentiel.
L’OAP « Oxylane » s'inscrit en contradiction manifeste avec plusieurs objectifs vertueux de votre projet de PLU et ce projet commercial va déstabiliser le commerce de proximité de la commune et des communes voisines.
Dans la période où nous nous trouvons, l'urgence climatique et les menaces pesant sur l'alimentation sont fondamentales, comme le soulignent de nombreux scientifiques et experts, et même les pouvoirs publics jusqu’au plus haut sommet de l’État. Dans ces conditions, rien ne peut plus justifier le maintien de ce projet issu d'une vision aujourd'hui dépassée et inadaptée aux enjeux qui impacteront les générations futures.
N° 252 : 25 mai 2021 - 13:04
Auteur : Julien Coudsi
Son avis : Défavorable
L’OAP «Oxylane» s'inscrit en contradiction manifeste avec plusieurs objectifs vertueux du projet de PLU et m'empêche de donner un avis favorable. Dans la période où nous nous trouvons, l'urgence climatique et les menaces pesant sur l'alimentation se placent au centre de nos préoccupations, comme le soulignent de nombreux scientifinques et experts, et même les pouvoirs publics jusqu’au plus haut sommet de l’État. Dans ces conditions, rien ne peut plus justifier que cette OAP, issue d'une vision aujourd'hui dépassée, puisse encore être inscrite dans le PLU. En renonçant à cette OAP «quoiqu’il en coûte», la commune de Saint-Clément-de-Rivière se montrerait exemplaire et serait approuvée par nombre de citoyennes, de citoyens, d’organisations institutionnelles ou associatives, de collectivités, etc, solidaires de cette démarche
N° 251 : 25 mai 2021 - 13:02
Auteur : PATRICK EID
Son avis : Défavorable
Ce projet d’un autre temps est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie. Nous avons besoin d'une politique ambitieuse afin de préserver notre terre,l'air et l'eau remettant en question la société de consommation que l'on nous vend!
Cordialement
P.EID
N° 250 : 25 mai 2021 - 13:01
Auteur : pascale williams
Son avis : Défavorable
ARRETONS DE TOUT DETRUIRE SANS RAISON MAJEURE
Destruction de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, le projet est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie. Il faut arrêter la bétonnisation et changer de politique d'occupation des sols !!
N° 249 : 25 mai 2021 - 13:00
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je réside à Prades-le-lez.
Je me positionne contre le projet Oxylane.
Nous n'avons pas besoin de nouveaux centres commerciaux dans une zone déjà très fournie en tous types de commerces. Qui a besoin d'un nouveau Decathlon? (entreprise qui ne produit pas des produits issus du commerce équitable et qui ne se préoccupe pas de l'impact environnemental de ses produits. Comment et par qui sont produits les articles vendus en magasin?)

Ces centres commerciaux artificialisent les sols (ce qui est contre la politique d'arrêter l'artificialisation des sols à l'échelle nationale), défigurent les paysages, ont un impact considérable sur l'environnement. Notre belle région gagnerait à conserver ses zones agricoles pour relocaliser davantage l'agriculture et conserver la biodiversité encore présente sur les sites.
Des projets alternatifs ont été proposés.
Les décisions concernant l'aménagement devraient davantage impliquer les citoyens et prendre en compte leurs préoccupations.
Bien à vous
N° 248 : 25 mai 2021 - 12:56
Auteur : jean pierre becquemin
Son avis : Défavorable
Je suis favorable a l organisation de cette enquête et défavorable au projet oxilane qui va a l' encontre des mesures nationales et régionales de protection de la nature et qui ne répond pas a un besoin des habitants compte tenu de nombreux centres déjà installés a proximité.
N° 247 : 25 mai 2021 - 12:43
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
le secteur mériterait d’être maintenu en zone agricole et naturelle, compte-tenu des enjeux agricoles et de biodiversité présents sur le site.
N° 246 : 25 mai 2021 - 12:34
Auteur : Bernard Fallery
Son avis : Défavorable
Ce projet, à ranger dans ce qu'on peut ranger dans les GTI Grands Projets Inutiles, est devenu complètement caduc depuis la signature par notre pays des accords de Paris de la COP-21.
Il s'agit d'une vulgaire opération financière sur des terres de la "ceinture verte" autour de Montpellier-Nord, terres à protéger absolument parce que tous les projets industriels ou commerciaux peuvent s'installer dans les zones déjà prévues (et votées) à cet effet.
N° 245 : 25 mai 2021 - 12:26
Auteur : Sara MOYRET
Son avis : Défavorable
Bonjour
Je ne suis pas favorable à la construction du centre commercial Oxylane.
- nous avons déjà assez de lieux pour acheter le nécessaire et le superficiel dans et autour de la métropole ;
- 24ha de terres agricoles et naturelles à détruire revient à réduire encore plus nos capacités de survie ;
- Montpellier vit à flux tendus, plus on éloigne les terres agricoles de la métropole et plus on vivra en insécurité alimentaire et énergétique.
Respectons les biens communs.
Cordialement
Sara
N° 244 : 25 mai 2021 - 12:17
Auteur : Thomas-Xavier METRO
Son avis : Défavorable
Le projet Oxylane est d’un autre temps et inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie. Les services qu'ils proposeraient sont déjà largement proposé dans l'entourage proche (et notamment par le centre commercial Trifontaine).
N° 243 : 25 mai 2021 - 12:13
Auteur : Viviane Merlin
Son avis : Défavorable
Domiciliée à Assas durant 12 ans, je reste sensible aux projets d'aménagements de ce territoire. Je me permets d'émettre un avis défavorable en raison du maintien du projet d'aménagement "Oxylane" dans le PLU. Je concidére qu'il y a suffisamment de surfaces commerciales dans un rayon très proche de cette zone, et que le maintien de l'activité agricole est prioritaire.
N° 242 : 25 mai 2021 - 12:09
Auteur : Marc Moret-Bailly
Son avis : Défavorable
Bonjour. Projet Oxylane inutile, voir maintenant complètement "déplacé" et inacceptable dans le contexte du respect de l'environnement. Franchement, qui en a besoin dans ce "monde d'après" ?
Merci pour votre lecture.
Cordialement
N° 241 : 25 mai 2021 - 12:07
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Bonjour, nous n'avons pas besoin d'un centre commercial supplémentaire car nous avons le centre Trifontaine et avec le covid, tout le monde commande sur internet. Laissez nous un peu de verdure et des vignobles. Merci
N° 240 : 25 mai 2021 - 12:07
Auteur : Alice Caire
Son avis : Défavorable
Je réside à Saint Clément de Rivière et j'empreinte très régulièrement la route situé à côté du terrain du projet Oxylane. Nous n'avons pas besoin de plus d'urbanisation mais de la préservation des espaces verts et de l'agriculture. De plus nous ne voulons pas congestionner les routes et créer plus de dérangement sonores. Merci de respecter le souhaits des habitants!
N° 239 : 25 mai 2021 - 12:04
Auteur : Odile KADOURA
Son avis : Défavorable
L’OAP «Oxylane» s'inscrit en contradiction manifeste avec plusieurs objectifs affichés dans le projet de PLU de St Clément de Rivière, à commencer par une modération de la consommation d’espaces agricoles et la préservation des activités agricoles. Cette opération va s'effectuer sur des terrains à fort potentiel agronomique, et va renforcer l’artificialisation des sols, avec la création de parkings et de voiries supplémentaires. L'urgence climatique et les menaces pesant sur l'alimentation sont des enjeux qui priment sur les éventuelles retombées économiques d’une activité commerciale privée, contraire à l’intérêt général. En retirant cette OAP du PLU, la commune de Saint Clément de Rivière fera preuve de raison et oeuvrera à préserver un avenir vivable aux générations futures.
N° 238 : 25 mai 2021 - 12:02
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Totalement défavorable à cette bétonisation d'un autre temps, qui ne servira pas la population locale mais les intérêts d'un grand groupe et leurs actionnaires. A noter que j'ai lu avec attention les différents dépôts d'observations et je note que les observations repérés sous les numéros 94, 129, 175, 236 manifestent clairement leurs oppositions alors que par erreur leurs auteurs ont cliqué sur la case "favorable". Je pense que l'observation 144 notée "NSPP" est aussi suffisamment claire pour être reclassée en "défavorable". Puisse, celles et ceux qui vont faire l'analyse de ce registre tenir compte en ces erreurs manifestes. Donc à ce jour sur 238 observations aucune n'est favorable à ce désastreux projet d'une autre époque.
N° 237 : 25 mai 2021 - 11:49
Auteur : THIERRY COURBIS
Organisation : LEADER HEALTH
Son avis : Défavorable
La convention citoyenne pour le climat a rappelé l'intérêt de ne pas artificialiser les sols pour des activités commerciales non dictées par des impératifs précisés dans la Loi Climat et résilience. L'objectif d'une écologie responsable doit être décliné par chacun d'entre nous, pour notre avenir commun. Le projet Oxylane n'est en rien une priorité d'activité pour ce bout de territoire : présence sur la commune dans la zone Trifontaine d'une grande surface d'articles de sport, présence sur la commune de zones d'activités vertes (Saint Sauveur). La commune a plusieurs fois exprimé son attachement à son histoire agraire et son refus d'entrer dans une Communauté d'agglomération éloignée de sa vision. Reproduire des schémas d'urbanisation aux dépens de nos zones vertes, humides pour y installer une surface commerciale de plus n'est pas conforme à ce que nous sommes venus cherché ici. On voit malheureusement avec la laideur de la zone Trifontaine ce que nous aurons à perdre à transformer ce paysage et cette activité agricole en un affreux complexe (Cf. photo pièce jointe d'un Village Decathlon présenté comme "respectueux du développement durable"), tôt ou tard abandonné comme d'autres projets du Groupe Decathlon ou régulièrement occupés par des roulotes (Cf. article sur le Decathlon Village de Bordeaux Merignac envahie par des gens du voyages). Nous ne voulons pas de cela aux portes de notre village. Imaginons ensemble un autre avenir.
N° 236 : 25 mai 2021 - 11:46
Auteur : anonyme
Son avis : Favorable
Je viens par ce présent message signifier mon opposition à la prise en compte dans le nouveau PLU de St Clément de rivière, la réalisation d'un centre commercial en lieu et place de terres agricoles. Au delà de la bétonisation, de l'artificialisation des sols qui conditionneront les écoulements d'eau que ce soit de pluie ou naturelle existante, c'est toute une biodiversité à laquelle il sera porté atteinte.
De plus cette réalisation qui vient en concurrence d'un centre commercial situé plus en amont près de Montpellier, génèrera une circulation automobile plus importante source de pollutions diverses: sonore, aérienne, visuelle...
Ne serait-il pas plus judicieux de rendre cet endroit fertile à l'usage de maraîchages, arbres fruitiers... qui un jour ou l'autre nous manqueront inévitablement.
N° 235 : 25 mai 2021 - 11:38
Auteur : Stéphane Thiers
Son avis : Défavorable
Me ralliant à l'analyse et aux conclusions de l'association SOS Lez Environnement, je suis défavorable au projet d'évolution du PLU de la commune de St Clément de Rivière en ce sens qu'il maintient l'OAP "Oxylane" alors que cette OAP contrevient à de nombreuses orientations du PADD de la commune de St Clément de Rivière. En tant que citoyen vivant à Montpellier, je souhaite que les terres agricoles, la biodiversité, les trames vertes et bleues soient préservés sur la commune voisine de St Clément de Rivière et non soumises à une artificialisation liée à un motif purement commercial et non indispensable. Il est indispensable de ne pas autoriser cette artificialisation pour le bien des habitants actuels et à venir de la commune de St Clément de Rivière et des communes alentours, qui aujourd'hui, comme demain, ont besoin de se nourrir, de boire de l'eau potable, de respirer un air sain. Pour cela, préserver le caractère naturel de la zone correspondant au projet de l'OAP "Oxylane" est indispensable.
N° 234 : 25 mai 2021 - 11:36
Auteur : Christine Cleizergues
Son avis : Défavorable
Ce projet est incompatible avec les risques liés à l'urgence climatique : destructeur de terres agricoles , de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles. Il faut au contraire soutenir pus que jamais l'agriculture biologique, l'agro-forêsterie ...
N° 233 : 25 mai 2021 - 11:29
Auteur : Vanesse Labeyrie
Son avis : Défavorable
Il est absolument scandaleux que de tels projets soit soutenus par les municipalités alors que l'artificialisation des terres a des conséquence environnementales dramatiques. En tant que résidente de Montferrier sur Lez et chercheure dans le domaine agricole, je m'oppose fermement à ce PLU qui inclue notamment le projet OXYLANE.
N° 232 : 25 mai 2021 - 11:27
Auteur : Valérie Grouillet
Son avis : Défavorable
Je suis contre le projet Oxylane qui va détruite des zones agricoles et naturelles importantes.
N° 231 : 25 mai 2021 - 11:19
Auteur : Alesia GUERINI
Son avis : Défavorable
Mesdames, Messieurs.

Préservons la nature, nos bois, nos forêts, notre biodiversité, le chant harmonieux des oiseaux, nos terres cultivables.
Arrêtons de massacrer notre environnement pour y construire des centres commerciaux, remplis d'objets inutiles et eux-mêmes coûteux pour l'environnement.
Réalisons que l'espèce humaine est la seule espèce à détruire son environnement et ainsi à sacrifier ses chances de continuer à vivre bien sur cette planète.
Il n'y a qu'un planète Terre. Respectons-là.

Stop à ce projet démesuré et écocide.

Merci d'agir pour les générations futures et celles déjà présentes.

GUERINI Alesia
N° 230 : 25 mai 2021 - 11:11
Auteur : Bruno GIRARDOT
Son avis : Défavorable
Ce projet est inutile et nuisible à notre environnement.
N° 229 : 25 mai 2021 - 11:02
Auteur : claudine garcia
Organisation : citoyenne lamda
Son avis : Ne se prononce pas
Il y a déjà bien assez de magasins sportifs et de grandes surfaces dans les environs.
Ras le bol de toute cette surconsommation qui conduit la planète à sa perte. Que les politiques agissent une fois pour toutes et arrêtent de parler dans le vide; cela fait des années que l'on aurait déjà fait des sommets de la terre pour au contraire constater les bienfaits des actions enfin réalisées et bénéfiques pour tous et non pour ressasser les même discours, et tout ce que l'on devrait avoir fait depuis le fameux Sommet de Rio déjà très alarmant.
N° 228 : 25 mai 2021 - 10:58
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Citoyenne, habitante de la commune voisine, après consultations des diverses opinions émises par les différents acteurs (associations environnementales, scientifiques, politiques représentant le peuple) il parait abérant qu'un tel projet comme Oxylane soit encore maintenu.
Dans une zone où, si l'on y vit évidemment, nous connaissons les risques climatiques : les épisodes cévenoles sévissant sur notre région et sur la zone en question, provoquant des risques matériels (maisons, routes inondées et dangereuses) et pour nos vies.
Un tel projet viendrait imperméabiliser les sols qui le sont déjà trop sur cette zone.
En 2014, les fortes pluies ont inondées totalement la route en contrebas du terrain visé par le projet Oxylane, l'eau de pluie ne pouvant s'évacuer, bon nombre de personnes se sont retrouvées coincées, prises au piège et en danger. Or, ce projet prévoit la bétonisation de toute une partie agricole qui est aujourd'hui une des zones restantes encore "verte" et libre de béton... Est-ce vraiment raisonnable ?
De plus, 4 zones commerciales de la même ampleur se trouvent à proximité, avec les mêmes types de commerces (sport, alimentation bio,etc). Il ne s'agit donc pas d'un besoin pour les populations.
Nous sommes à un stade où il faut défendre les petits commerces, les emplois de proximité, les emplois d'avenir...non les caisses automatiques des chaines commerciales.
Et bien évidemment, notre cadre de vie, l'environnement qui nous entoure ainsi que les terres agricoles que nous nécessitons plus que tout, bien plus qu'une chaîne commerciale que nous avons déjà à 30 min en voiture, pour le même nom d'enseigne, et à 2 minutes en voiture pour son concurrent, si nous le souhaitons !
Modérons la consommation des sols agricoles. Limitons l'étalement urbain. Prenons en compte les risques climatiques de notre territoire. Protégeons nos emplois de proximité des grandes chaines.
Enfin, si la démocratie est respectée, avec les avis de tous ces acteurs (associacions environnementales, professionnels scientifiques, collectifs citoyens, structures publiques, de l'Etat,...) le projet devrait prendre la bonne voie, celle du bon sens.
N° 227 : 25 mai 2021 - 10:57
Auteur : Flora Losch
Son avis : Défavorable
Le maintien de l'OAP "Oxylane" dans le projet de PLU est inacceptable et en contradiction avec plusieurs de ses objectifs vertueux. Comme cela a été largement démontré dans les avis de nombreuses Personnes Publiques Associées (dont la Chambre d'agriculture de l'Hérault, la CDPENAF, la Mrae, l'Inao, le Département de l'Hérault, la ville de Montpellier et les autres villes limitrophes, SOS Lez Environnement et les autres associations membres du collectif Oxygène), ce projet commercial est injustifiable dans le contexte actuel de crise environnementale majeure et doit impérativement être retiré pour le bien commun et les générations futures.
N° 226 : 25 mai 2021 - 10:51
Auteur : Christian ELEBORO
Son avis : Défavorable
Il faut arrêter l'artificialisation des terres cultivables ou naturelles.
La planète en a besoin.
N° 225 : 25 mai 2021 - 10:50
Auteur : Jacques TREVILLOT
Organisation : TREVILLOT
Son avis : Défavorable
Je suis solidaire du Collectif Oxygene qui a développé ses arguments de longue date, auxquels je vous renvoie.
La zone concernée doit être préservée pour l'écologie , la culture bio et les espaces publics .Nous n'avons que faire d'un nouveau centre commercial car nous sommes suffisament dotés. L'argument du promoteur du projet, contre lequel nous militons, qui brandit la création d'emplois est usé. Nous préférons la création d'emplois à partir de plusieurs petits projets individuels !
N° 224 : 25 mai 2021 - 10:49
Auteur : Pierrik Avonde
Son avis : Défavorable
Bonjour,
je suis saint clémentois depuis 4 ans, habitant le lotissement de la clémentide. je me sens directement impacté par ce projet Oxylane.
Ayant vécu les averses cévenoles des années précédentes, je me suis aperçu de la quantité d'eau qui reste deja rien que sur les zones impactées par la bétonisation. Il ne me semble pas judicieux de laisser faire un tel projet pour une véritable sauvegarde de l'environnement. En effet il serait tellement plus favorable de permettre et de soutenir l installation d'une chèvrerie ou autre bâtiment agricole tourné vers une agriculture raisonnée.
De plus depuis quelques jours un immense bâtiment est en cours de construction de l'autre côté de la voie rapide pour l'ouverture d'un 'Grand Frais', ce qui est un pendant économique au magasins de frais qui veut s'implanter également sur cette zone Oxylane.
De plus suite au grand incendie de la fin de l'été 2017 sur la commune de Grabels et la zone de la valsière, puis à l'incendie de la zone du lotissement des pins, le secteur de Bissy et le lotissement 'la clémentide' se trouvent avec une voie d'évacuation très peu praticable en voiture et très vite engorgée même en temps normal. la création de cette zone commerciale rendrait ce secteur encore plus compliqué à la circulation.
Aujourd'hui le lotissement la clémentide est déjà impacté par les véhicules cherchant à prendre un raccourci leur permettant de rejoindre la route qui mène à saint clément de Rivière, hors ce lotissement qui était une zone de présentation pour des constructeurs immobilier et ayant changé de fonctionnalité, n'est pas du tout prévu pour voir la circulation de véhicules de façon si intense certaines voies ne permettant pas le passage de deux véhicules à la fois. De plus les véhicules ne respectent pas la zone classée zone de rencontre car les contrôles de vitesse ne peuvent y être effectués car les portions de routes sont trop court.
J'espère que ces points de vues seront écoutés et entendus.
Bien cordialement.
N° 223 : 25 mai 2021 - 10:43
Auteur : genevieve carut
Son avis : Défavorable
Une zone d'activité existe déjà avec Trifontaine . Une bétonisation des terres agricoles n'est pas juste . Ce concept des grosses zones commerciales est obsolète. On revient à des zones commerciales plus petites . Les enseignes de la grande distribution l'ont bien compis et réinvestissent dans de plus petites structures de centre ville
Il est urgent de prendre conscience que les terres agricoles sont indispensables pour se nourrir !
N° 222 : 25 mai 2021 - 10:38
Auteur : sergio magnani
Son avis : Défavorable
Bonjour,

c'est un vrai scandale de continuer à détruire l'environnement pour alimenter des projets spéculatifs de construction de zones commerciales par ailleurs inutiles. En effet, elles sont déjà bien nombreuses dans la métropole (Poligone, Odysseum, S. Jean de Vedas, Trifontaine, etc.). En revanche les terres agricoles deviennent de plus en plus rares à cause de la cementification en totale contradiction avec les impératifs de transition écologique qui s'imposent actuellement. Par ailleurs, le bassin du Lez est une aire particulièrement sensible dont la préservation est essentielle pour réduire les risques d'inondation sur le territoire de la métropole. Jouez votre vrai rôle de représentation de l'intérêt public comme vous demandent des milliers de citoyens depuis des années et arrêtez ce projet.

Sergio Magnani
N° 221 : 25 mai 2021 - 10:33
Auteur : Sophie THOMAS
Son avis : Défavorable
Bonjour,

Il va bien valoir un jour arrêter de faire n'importe quoi avec la nature.
Ce projet n'est pas "vital" pour la population et il apporte plus de désagréments que d'agréments (pollution, saturation du réseau routier, destruction de la faune et la flore, destruction de l'environnent...)tout ça pour vendre du Made in China.

Cordialement,
S.T
Pour info, je ne suis pas du tout écologiste
N° 220 : 25 mai 2021 - 10:31
Auteur : Hervé Cassagnau
Son avis : Défavorable
Pour se faire une idée précise de l'urgence absolue de protéger la biodiversité, lire ou écouter Marie-Monique Robin au sujet de "La fabrique de pandémie".
Ceux qui bétonnent à tout va condamnent leurs enfants aux pires conditions de survie.
N° 219 : 25 mai 2021 - 10:30
Auteur : Gilles VANDENHOVE
Organisation : Particulier
Son avis : Défavorable
Bonjour,
Je suis en total accord avec l’avis de l’association "SOS Lez Environnement", agréée pour la protection de l’environnement sur le département de l’Hérault, consultée en tant que Personne Publique Associée, exprimé dans son rapport transmis à Madame le Maire, en date du 26 février 2021.
Et en particulier ses conclusions reprises ci-dessous.
Cordialement

"Le projet de PLU de Saint-Clément-de-Rivière s’inscrit, sur bien des aspects, dans des perspectives innovantes, que cet avis reconnaît à leur juste valeur. Malheureusement, comme il a été montré à plusieurs reprises, l’OAP «Oxylane» s'inscrit en contradiction manifeste avec plusieurs objectifs vertueux du projet de PLU et nous empêche de donner un avis favorable. Dans la période où nous nous trouvons, l'urgence climatique et les menaces pesant sur l'alimentation se placent au centre de nos préoccupations, comme le soulignent de nombreux scientifiques et experts, et même les pouvoirs publics jusqu’au plus haut sommet de l’État. Dans ces conditions, rien ne peut plus justifier que cette OAP, issue d'une vision aujourd'hui dépassée, puisse encore être inscrite dans le PLU. En renonçant à cette OAP «quoiqu’il en coûte», la commune de Saint-Clément-de-Rivière se montrerait exemplaire et serait approuvée par nombre de citoyennes, de citoyens, d’organisations institutionnelles ou associatives, de collectivités, etc., solidaires de cette démarche. C’est pourquoi l’avis de l’association SOS Lez Environnement sur ce projet de PLU arrêté ne peut être que défavorable, tant que l’OAP «Oxylane» n’aura pas été retirée et que la zone 1AU impactée par cette OAP n’aura pas été intégralement reclassée en zone A."
N° 218 : 25 mai 2021 - 10:30
Auteur : Yoann Anciaux
Son avis : Défavorable
La destruction d'espaces agricoles et naturels au profit de développement de zones commerciales ne répond pas aux attentes des personnes vivant à St Clément de Rivières et alentours. Elle engendrera une pollution importante et une dégradation irrémédiable. De plus l'impermeabilisation des sols dans la région multiplie les risques de crues et d'inondations durant les épisodes cevenoles. Ce projet n'a donc d'intérêt qu'au près des investisseurs financiers de la zone commerciale et doit, par conséquent, être annulé.
N° 217 : 25 mai 2021 - 10:30
Auteur : Vincent Dezeuze
Son avis : Défavorable
Ce PLU prévoit le maintien du projet « Oxylane », qui impacterait un domaine de 24ha de terres agricoles et naturelles, dont plus de la moitié seront imperméabilisées, le reste étant irrémédiablement dénaturé par cet environnement artificialisé. Ce projet d’un autre temps est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie.
Il existe déjà plusieurs magasins du type du projet « Oxylane » dans un rayon de moins de 10km.
Le secteur mérite d’être maintenu en zone agricole et naturelle, compte-tenu des enjeux agricoles et de biodiversité présents sur le site, c'est une évidence que seul la commune refuse de voir pour des raisons financières comme toujours.
N° 216 : 25 mai 2021 - 10:23
Auteur : Laurent MERCAT
Son avis : Défavorable
Bonjour,
Ce projet d'une nouvelle zone commerciale Oxylane n'a aucun sens avec la proximité de la zone commerciale de Clairefontaine qui accueille déjà plusieurs magasins de Sport. L'imperméabilisation de terres agricoles est un fléau contre lequel nous devons tous lutter à une époque où le commerce se digitalise. Le service rendu à la population sera nul, Oxylane n'offrant AUCUNE plus-value, ne participant qu'à altérer les zones agricoles péri-urbaines de Montpellier. Développer l'agriculture péri-urbaine plutôt de nouvelles zones commerciales inutiles ! LM
N° 215 : 25 mai 2021 - 10:23
Auteur : hubert SOUN
Son avis : Défavorable
Non à la poursuite de bétonisation des terres agricole. Le consumérisme au delà du nécessaire est dépassé par d'autre considération bien plus importante comme la protection de notre planète.
N° 214 : 25 mai 2021 - 10:22
Auteur : Françoise HERAULT
Son avis : Défavorable
Préservons la biodiversité et les terres agricoles, indispensables mais devenues rares aux abords des villes !
Notre santé, notre équilibre et notre avenir dépendent de ces ressources naturelles en voie de disparition.
N° 213 : 25 mai 2021 - 10:21
Auteur : Christine Pujol
Son avis : Défavorable
Dans ce PLU est prévu le maintien du projet Oxylane, dans ces conditions je ne puis émettre qu'un avis défavorable. Un tel projet est une aberration dans le contexte actuel. Non seulement cela implique le bétonnage de terres agricoles, mais également des risques d'inondations, la destruction de la biodiversité présente sans compter les nuisances au niveau de l'accroissement de la circulation automobile... Aux heures de pointe, les Saint Gillois.e.s en sont témoins tous les jours, la route de Ganges est saturée, ce serait pire si un tel projet voyait le jour.
Deux Décathlon existent déjà dans le Montpelliérain, nous n'avons pas besoin d'un troisième !
Laissez-nous ce bel espace intact.
N° 212 : 25 mai 2021 - 10:20
Auteur : Béatrice Bouffort
Son avis : Défavorable
Oxylane est un projet d'un autre temps, il serait plus judicieux de maintenir cet espace comme poumon vert pour les citoyens et apporter une paysannerie territoriale capable de nourrir ces habitants,donner une autonomie alimentaire à sa région,doit faire partie des priorités de nos élus.De plus ce dispositif créer des emplois dans le milieu agricole.Nos élus se doivent d'avoir une vision guidée par le bon sens,car nous connaissons maintenant les conséquences du bitumage sur la biodiversité,en découle notre survie.
Courage et bon sens
N° 211 : 25 mai 2021 - 10:15
Auteur : marc lelievre
Son avis : Défavorable
il faut utiliser des terrains ou des locaux vacants avant de detruire des terres agricoles.Ce projet d’un autre temps est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie.
N° 210 : 25 mai 2021 - 10:14
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
il faut arrêter de bétonner à tout va, d'imperméabiliser les sols, et de supprimer toujours plus de terres agricoles.
N° 209 : 25 mai 2021 - 10:12
Auteur : Chantal Jousse
Son avis : Défavorable
Bonjour,

Je pense que continuer à "bétonner" les terres agricoles est totalement déraisonnable au jour d'aujourd'hui.
Je pense que ce modèle est celui du monde "d'avant" et qu'il est temps de penser au monde "d'après"...
Les intérêts "économiques" ne doivent pas être les seuls à être pris en compte, le bien être des sociétés futures et notamment la souveraineté alimentaire sont désormais plus importants que des emplois liés à la surconsommation et destructeurs de ressources.
Il est temps de revoir les priorités pour nos enfants et petits enfants.
Merci d'y penser avant de prendre toute décision.
Pensez "long terme" et non plus "court terme" s'il vous plaît.
Avec mes sentiments les meilleurs.

Chantal Jousse
N° 208 : 25 mai 2021 - 10:12
Auteur : Marie-Paule Mayer
Son avis : Défavorable
Bonjour, il me semble évident qu'un tel projet destructeur d'une zone agricole de 24 hectares ne soit pas souhaitable. L'expansion de zone bétonnée n'apporte que des inconvénients en terme écologique et de drainage des eaux pluviales. Montpellier est déjà plus que cernée par ces zones commerciales de moins en moins fréquentées. Des enseignes ferment tous les jours. Que va apporter une nouvelle zone alors qu'il nous faut trouver des solutions pour se réinventer une qualité de vie digne et respectueuse de l'environnement. À l'heure du réchauffement climatique et des bouleversements qui en découlent, il est de notre devoir de préserver de telles zones vertes. Pour la santé et le bien être collectif, je m'oppose catégoriquement à ce projet en l'état actuel. J'ose espérer qu'une issue respectueuse du territoire, des habitants, des lois et du bon sens sera trouvée dans ce dossier. Bien cordialement, Marie-Paule Mayer
N° 207 : 25 mai 2021 - 10:07
Auteur : CLAUDE MIAUD
Organisation : EPHE
Son avis : Défavorable
bonjour
la première cause de dégradation ou disparition de la biodiversité sur laquelle j'ai l'expertise (amphibiens et reptiles) est la dégradation ou disparition de leurs habitats (à l'échelle mondiale, et en particulier en Europe et en France, nombreux rapports d'ONG type IUCN et publications scientifiques sur ce constat). La stratégie française de reconquête de la biodiversité à bien identifié cette pression. Le projet présenté ici sur la commune de Saint Clement de Rivière contribue a accentuer cette pression, allant à l'encontre de toutes les recommandations actuelles. La sauvegarde de la biodiversité ne peut passer que par la réduction de ces pressions et concernant l'utilisation de l'espace nécessite la densification des villes (pour éviter le mitage périurbain) et le développement des activités commerciales dans des secteurs déjà complètement dégradés par les aménagements de centres commerciaux historiques.
N° 206 : 25 mai 2021 - 10:01
Auteur : anonyme
Son avis : Ne se prononce pas
Merci de préconiser le bon sens plutôt que les intérêts économiques d'une multinationale qui va déjà très bien financièrement, notamment grâce à la vente d'articles low-cost produits en Chine et en Asie du Sud-Est pour la vaste majorité. Rappelons que leur chiffre d’affaires pour l’année 2020, qualifiée par beaucoup de « catastrophique », était seulement de 6% inferieur a l’année précédente qui se chiffre bien sûr en milliards.

Leur logistique et chaine d'approvisionnement polluent déjà bien assez. Pourquoi ne pas leur demander un engagement en contrepartie de faire fabriquer en France une partie quantifiée de leurs articles, à la limite. La politique de management "libéré" de Decathlon est base sur l'humain avant tout, alors qu'ils joignent le geste à la parole
N° 205 : 25 mai 2021 - 09:57
Auteur : Monique PLANTÉ
Son avis : Défavorable
Ce projet est destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, générateur de pollutions automobiles.

Il faut poursuivre un développement urbain maîtrisé et harmonieux, améliorer la qualité de l’air, lutter contre les gaz à effet de serre et les pollutions.


Ce secteur doit donc être maintenu en zone agricole et naturelle.
N° 204 : 25 mai 2021 - 09:53
Auteur : Claude ZURBACH
Son avis : Défavorable
je suis totalement opposé à ce projet Oxylane, hors du temps et typique de politiques dont nous n'avons que trop souffert au cours du temps. Bétonisation de terres agricoles, promotion de rituels consuméristes à courte vue qui impactent gravement l'état de notre planète... Monferrier aura-t-il le courage d'innover et de dire non à cette horreur ?
N° 203 : 25 mai 2021 - 09:53
Auteur : Sylvie BARBASSAT
Son avis : Défavorable
Il est primordial de conserver cette grande terre agricole. La bétonisation à outrance entraine les conséquences climatiques que l'on connait. Il faut définitivement arrêter ce projet néfaste à l'environnement.
N° 202 : 25 mai 2021 - 09:50
Auteur : Cyrille Triozon
Son avis : Défavorable
Ce projet est le symbole même de ce qu'il ne faut plus faire et de ce qui se faisait au nom de la croissance économique dans les années 80 à 2000.
Et on ne peut plus dire qu'on ne savait pas...
Où se situe notre avenir ? Dans un nouveau complexe économique avec des magasins démesurés qui existent déjà ailleurs ? Ou dans la préservation de terres pour nourrir pourquoi pas nos enfants dans les catines dans une logique de circuit-court ?
Et quel sera alors le paysage devenu ? Béton et de ferraille ? Va-t-on mieux respirer ?
Quelle trace laisseront ces bâtiments dans le futur ?
Une cicatrice indélébile de plus à cause d'un choix politique aberrant...
N° 201 : 25 mai 2021 - 09:45
Auteur : Carole Burban
Son avis : Défavorable
à vous les élus : un peu de bons sens ne nuit pas.
faites chauffer vos méninges pour trouver d'autres moyens de créer des emplois et valoriser le territoire dont vous avez la responsabilité temporaire. vous ne le regretterez pas !
N° 200 : 25 mai 2021 - 09:42
Auteur : sauveur ferrer
Son avis : Défavorable
dans cette affaire nous constatons encore une fois que l'argent passe au dessus des interets des populations.

non a ce projet .
N° 199 : 25 mai 2021 - 09:34
Auteur : Philippe Reuliaux
Son avis : Défavorable
Vu l'urgence climatique actuelle il est inconcevable d' aboutir à un projet pareil
N° 198 : 25 mai 2021 - 09:29
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Bonjour,
Je suis opposé à la construction de cette zone commerciale.
Cordialement,
N° 197 : 25 mai 2021 - 09:18
Auteur : Michel Chéron
Son avis : Défavorable
Le territoire de l'OAP Oxylane mérite d’être maintenu en zone agricole et naturelle, compte-tenu des enjeux agricoles et de biodiversité présents sur le site: mon avis est défavorable tant que l’OAP « Oxylane » n’aura pas été retirée
et que la zone 1AU impactée par cette OAP n’aura pas été intégralement reclassée en
zone A.

Préserver les milieux naturels d’intérêt (I.4.1.1)
Outre les espaces qui doivent être réglementairement préservés (zone Natura 2000, Espaces Naturels
sensibles, zones humides), la mention des espaces naturels et agricoles des vallées alluviales du Lez
et de la Lironde est pertinente. Cependant, là aussi, l’OAP Oxylane s’avère incompatible avec cet
objectif. Son périmètre ne se situe pas "en bordure" de ce milieu naturel d'intérêt, mais au sein de
celui-ci. En brisant sa continuité et en introduisant une grande zone 1AU, la réalisation de cette OAP
contredirait totalement l’objectif affiché de « préserver strictement ces espaces à travers le zonage du
PLU ».

Préserver les lignes de force du paysage et les grandes perspectives visuelles (I.4.2.2)
Le PADD met l’accent sur les paysages viticoles, qui sont importants à préserver, ce qui est
incontestable. Mais ces paysages viticoles ne sont pas les seuls à contribuer à « l’attractivité et [le]
rayonnement du territoire ». La carte de synthèse des orientations du Padd page 24 pointe plusieurs
positions permettant de « Préserver les lignes de force du paysage et les grandes perspectives
visuelles », et ce ne sont pas tous des paysages viticoles. Un de ces points, situé aux abords
immédiats du domaine des Fontanelles, constitue un des éléments essentiels de ces paysages (secteur
de vue ouverte) et contribue à la qualité de cette entrée de ville. On retrouve aussi un point de covisibilité et panorama en bordure de l’OAP (figure 63)
Un grand nombre d'habitants de la commune et des communes voisines sont très attachés à ce
paysage et accepteraient très mal qu'il soit sacrifié par l’OAP « Oxylane », projet non essentiel.
Préserver et mettre en valeur l’architecture traditionnelle locale ainsi que les éléments de patrimoine
bâti et le « petit patrimoine » (I.4.2.3)
L’objectif de préservation des ces éléments du patrimoine est important. Les bâtiments du domaine
de Fontanelle (la Ferme et la Grande Maison), ainsi que le domaine de Fontfroide le Bas – et le
manoir de Piedmarche, qui n’est pas mentionné – s’inscrivent dans un ensemble cohérent : leur
valeur patrimoniale ne tient pas seulement au bâti, certes remarquable (ce sont des œuvres du grand
architecte montpelliérain Edmond Leenhardt), mais aussi à l’environnement paysager dans lequel ils
ont été construits et qui s’est maintenu à peu près intact jusqu’à maintenant (malgré la route RD
986). Toute personne de bonne foi, de passage dans ce secteur, ne peut que constater l’harmonie qui
se dégage de cet ensemble paysager et bâti, qui forme un tout et qui, de surplus, constitue l’une des
principales entrées de la Communauté de Communes du Grand Pic Saint-Loup.
Cet environnement mérite d’être préservé et valorisé, conformément aux orientations du PADD.
Les bâtiments perdraient beaucoup de leur intérêt historique et de leur attrait si le projet de centre
commercial permis par l’OAP se réalisait, banalisant irrémédiablement ce qu’il y avait d’unique et
de singulier dans ce lieu auquel plusieurs artistes ont su se montrer sensibles.

Prendre en compte les risques d’inondation (I.4.3.1)
Parmi les quatre OAP prévues, seule l’OAP « Oxylane » inclut une zone inondable identifiée au
PPRI. Concernant la lutte contre les ruissellements, seul le plan de l’OAP « Oxylane » fait figurer
l’emplacement des bassins de rétention. Il faut toutefois mentionner que cette OAP est soumise à
autorisation préfectorale au titre de la loi sur l’eau (article L 214-3 du code de l’environnement).
L’autorisation préfectorale accordée le 23 juin 2015 est actuellement contestée auprès de la cour
administrative d'Appel de Marseille, notamment pour une prise en compte insuffisante des
ruissellements, déjà importants en l'absence d'artificialisation, et une insuffisance des mesures de
compensation. Les épisodes pluvieux « exceptionnels », comme celui d’octobre 2014, ont causé de
graves inondations sur toute la zone entre Lez et Mosson, incluant le périmètre de cette OAP, et
dépassant largement les limites fixées par le PPRI, ainsi que le SAGE l’avait constaté. Or, on sait
désormais que de tels épisodes sont susceptibles de se reproduire avec des périodes de retour plus
rapprochées.
Améliorer la qualité de l’air et lutter contre les gaz à effet de serre et les pollutions (I.4.4.2)
La réalisation de cet objectif, indispensable enjeu de santé publique, est conditionnée par la mise en
place effective des mesures visant à développer les déplacements alternatifs à la voiture individuelle.
Il est donc regrettable que l’OAP « Oxylane » prévoie attirer de 5 500 à 8 500 véhicules
supplémentaires par jour selon les jours de semaine (estimation fournie par le porteur de projet).
En conclusion,
Le projet de PLU de Saint-Clément-de-Rivière s’inscrit, sur bien des aspects, dans des perspectives
innovantes, que cet avis reconnaît à leur juste valeur. Malheureusement, comme il a été montré à
plusieurs reprises, l’OAP « Oxylane » s'inscrit en contradiction manifeste avec plusieurs objectifs
vertueux du projet de PLU et nous empêche de donner un avis favorable. Dans la période où nous
nous trouvons, l'urgence climatique et les menaces pesant sur l'alimentation se placent au centre de
nos préoccupations, comme le soulignent de nombreux scientifiques et experts, et même les pouvoirs
publics jusqu’au plus haut sommet de l’État. Dans ces conditions, rien ne peut plus justifier que cette
OAP, issue d'une vision aujourd'hui dépassée, puisse encore être inscrite dans le PLU. En renonçant
à cette OAP « quoiqu’il en coûte », la commune de Saint-Clément-de-Rivière se montrerait
exemplaire et serait approuvée par nombre de citoyennes, de citoyens, d’organisations
institutionnelles ou associatives, de collectivités, etc., solidaires de cette démarche.

C’est pourquoi mon avis sur ce projet de PLU
arrêté ne peut être que défavorable, tant que l’OAP « Oxylane » n’aura pas été retirée
et que la zone 1AU impactée par cette OAP n’aura pas été intégralement reclassée en
zone A.
N° 196 : 25 mai 2021 - 09:18
Auteur : Guy Ripoll
Son avis : Défavorable
Je suis opposé à ce type de projet. Il existe en France assez de centres commerciaux dont nombre d'entre eux ne répondent plus aux attentes des consommateurs. On continue à perdre chaque année des terres qui pourraient servir notamment pour une agriculture et une consommation locales.
La pandémie a montré de nouveaux besoins en termes d'alimentation plus proches, plus sains. De nombreux centres commerciaux périclitent et leurs rachats par un grand groupe britannique n'y pourra rien changer. Gardez cette belle zone sans centre commercial.
Remerciements
N° 195 : 25 mai 2021 - 09:17
Auteur : bérénice martineau
Son avis : Défavorable
S'il vous plaît, arrêtons le massacre de la terre.
Il est urgent de prendre soin des lieux qui restent encore fertiles pour la faune et la flore.
Pensons à nos enfants et arrêtons la surconsommation

Merci pour votre attention
N° 194 : 25 mai 2021 - 09:17
Auteur : Bonnici Iago
Son avis : Défavorable
Le projet est démesuré, archaïque et inutile. Il sert des intérêts privés plutôt que ceux de la commune. C'est régression qui fait tâche sur les plans d'avenir de la commune. Le futur est au respect des environnements agricoles, naturels, et de la biodiversité, pas au respect du bon vouloir des entreprises et de leurs aveugles stratégies commerciales. Le projet est inacceptable.
N° 193 : 25 mai 2021 - 09:16
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Il est inconcevable, à mon sens d'élaborer de tels projets sachant toutes les nuisances qu'ils génèrent et s'abriter derrière "l'emploi" est une utopie car

on est bien conscient que les chiffres avancés ne seront jamais "vrais" vu qu'il y aura probablement du transfert de personnel d'un site à un autre pour

limiter la masse salariale car ce qui me dépasse, en dehors du fait de "ce massacre naturel" c'est d'imaginer que les éventuels acheteurs ont un pouvoir d'achat

leur permettant de dépenser sans compter et il en découle que cette enseigne serait amenée tôt ou tard à fermer un autre point de vente, faute de profits suffisants!

Alors ne permettons que soit sacrifié ce bout de nature vierge et raisonnons sainement s'il vous plait!
N° 192 : 25 mai 2021 - 09:14
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Stop à ce projet inutile et destructeur de l'environnement
N° 191 : 25 mai 2021 - 09:13
Auteur : Léo Garcia
Son avis : Défavorable
Ce PLU prévoit le maintien du projet « Oxylane », qui va détruire un domaine de 24ha de terres agricoles, de biodiversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles. Ce projet est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agroécologie.

Plusieurs institutions consultées avant cette enquête ont donné un avis ou émis des observations défavorables au projet Oxylane : Chambre d’Agriculture de l’Hérault, Commission Départementale de Protection des Espaces Naturels Agricoles et Forestiers (CDPENAF), Autorité Environnementale (MRAE, ex-DREAL), Institut National de l’Origine et de la Qualité (INAO), Département de l’Hérault, 4 des 6 communes limitrophes (dont la ville de Montpellier).

Les services de l’État, dans leur avis de synthèse reconnaissent que le secteur « mériterait d’être maintenu en zone agricole et naturelle, compte-tenu des enjeux agricoles et de biodiversité présents sur le site ».

Le projet Oxylane n’a pas lieu d’être et doit donc être abandonné.
N° 190 : 25 mai 2021 - 09:08
Auteur : Marie Joly
Son avis : Défavorable
Montpellier et son agglomération dont déjà pourvus de multiples espaces commerciaux, entre Odysseum, Lattes-Pérols, Saint Jean de Védas, Vendargues-Saint Aunès...
Nous sommes à un tournant où il est important de voir plus loin que le profit immédiat. Nous, habitants de l'agglomération, ainsi que nos enfants, nous avons besoin de nature et non d'un énième lieu dédié à la consommation ! Nos élus doivent prendre cela en compte.
N° 189 : 25 mai 2021 - 09:07
Auteur : DIDIER STUPFLER
Son avis : Défavorable
Madame Le Maire
Je souhaite vous signifier mon opposition au PLU de la commune de St Clément de Rivière et notamment au projet de centre commercial "Oxylane"
Il est temps de prendre conscience que la protection environnementale (terres agricoles, faune, flore, bio diversité...etc)est une donnée essentielle pour l'avenir de nos enfants, la qualité de vie actuelle et future
Vivant depuis 40ans proche du " futur site Oxylane" je ne comprends pas l'utilité de celui-ci. Tous les services nécessaires sont actuellement assurés en proximité de la commune.
S'il vous plait, laissez nous le poumon vert de Montpellier
Tirons les leçons de cette pandémie en cours
Stop au bétonnage inutile et au profit permanent, ouvrons des emplois plus sains pour nous tous et l'avenir de nos jeunes
Cordialement
Didier STUPFLER
N° 188 : 25 mai 2021 - 09:04
Auteur : Thierry DE MEEUS
Son avis : Défavorable
Madame,
Monsieur,
Le maintien de l’OAP «Oxylane» (qui s’appelait OAP «Le Campus» dans le précédentprojet) est injustifiable, pour les raisons qui ont été maintes fois expliquées. Avant tout, cette OAP est en contradiction avec l’objectif de «modération de la consommation d’espaces agricoles». En effet, la réalisation de cette OAP ferait disparaître irrémédiablement 17ha de terres agricoles sur les 20ha qu’elle comporte actuellement. Dans le contexte actuel de crise environnementale majeure, cette extension urbaine au profit d’intérêts commerciaux sans rapport avec les véritables besoins de la commune, n'est pas acceptable.
Ce projet commercial va déstabiliser le commerce de proximité – à commencer par le secteur du Boulidou -déjà fragilisé par le centre commercial géant Trifontaine (3 km à vol d'oiseau), et par les nombreux centres commerciaux déjà existants à proximité (moins de 5km): Intermarché et sa galerie à St Gely , Géant casino et sa galerie à Grabels, etc. Il va aussi impacter fortement les pépinières déjà présentes sur Saint-Clément (pépinière 1982, Route de Montferrier).
En matière de circulation automobile, de par sa proximité immédiate avec Montpellier, la situation va évidemment être aggravée par l’OAP Oxylane: plus de 5 000 véhicules supplémentaires par jour en semaine, jusqu'à 8 500 le samedi (source étude Décathlon pour la CDAC). Ce projet va donc clairement à l’encontre des tendances actuelles et des aspirations des citoyens.
L’OAP «Oxylane» inclut une zone inondable identifiée au PPRI. Le plan de l’OAP «Oxylane» fait figurer l’emplacement de bassins de rétention. Il faut toutefois mentionner que cette OAP est soumise à autorisation préfectorale au titre de la loi sur l’eau (article L 214-3 du code de l’environnement). L’autorisation préfectorale accordée le 23 juin 2015 est actuellement contestée auprès de la cour administrative d'Appel de Marseille, notamment pour une prise en compte insuffisante des ruissellements, déjà importants en l'absence d'artificialisation, et une insuffisance des mesures de compensation. Les épisodes pluvieux «exceptionnels», comme celui d’octobre 2014, ont causé de graves inondations sur toute la zone entre Lez et Mosson, incluant le périmètre de cette OAP, et dépassant largement les limites fixées par le PPRI, ainsi que le SAGE l’avait constaté. Or, on sait désormais que de tels épisodes sont susceptibles de se reproduire avec des périodes de retour plus rapprochées.
De nombreux autres arguments ont été avancés par le collectif Oxygène qu'il n'est pas nécessaire de reprendre ici.
J’émets donc un avis défavorable à l'ncontre de ce ce projet.
SincèrementThierry de Meeûs
N° 187 : 25 mai 2021 - 08:57
Auteur : florence malafosse
Son avis : Défavorable
Mon avis est défavorable pour ce qui concerne la "consommation" des terres agricoles pour implanter la zone commerciale "Oxylane". En effet, le discours développé dans le PLU concernant l'utilisation des terres est orienté : "ces terres ne peuvent servir à rien d'un point de vu agricole" sans eau point de salut... C'est oublier qu'aujourd'hui il est possible de faire des petites exploitations et qu'il existe autre chose à produire que du vin. vu le réchauffement climatique des citronniers - orangers iraient bien, ces cultures peuvent résister au gel, il faut bien choisir ses plants et sont économe en eau. L'eau tombe du ciel et peut se conserver dans des plans d'eau artificiels.

je suis pour la densification des habitats sur les parcelles "dents creuses" mais aussi envisager une solution de partage des parcelles très grandes pour construire ou re-construire plus dense. Des habitats des années 70 sont des passoires énergétiques. Favoriser la rénovation écologique.
N° 186 : 25 mai 2021 - 08:44
Auteur : Sylvie DALLOT
Son avis : Défavorable
Le projet oxylane est d'un autre temps. A l'heure où le réchauffement climatique s'accélère et où la biodiversité s'effondre, ce projet de développement d'une énième zone commerciale est inacceptable. Je vis dans la communauté de communes du Grand Pic St Loup depuis plusieurs décennies. L'urbanisation y est galopante et la protection des zones non urbanisées au profit de projets favorisant l'agriculture locale et le bien être des habitants est essentielle. La zone commerciale déjà existante et attenante au projet propose déjà de nombreux services, y compris des boutiques de sport. Je suis CONTRE ce projet complètement à l'opposé des enjeux actuels.
N° 185 : 25 mai 2021 - 08:41
Auteur : Pascale Hassan
Son avis : Favorable
Convaincue de la dégradation rapide et irrémédiable de la biodiversité je pense déraisonnable l'ambition d'acteurs économiques à porter des projets contribuant à accélérer ce processus. Le projet oxylane au nord de Montpellier ne respecte pas l'environnement naturel de la métropole et je souhaite qu'il soit suspendu.
N° 184 : 25 mai 2021 - 08:41
Auteur : Thierry Gallin
Son avis : Défavorable
Il faut cesser de détruire des terres agricoles au profit de centres commerciaux qui ne vendent que des produits importés de pays exploitants les minorités et l'environnement!
N° 183 : 25 mai 2021 - 08:40
Auteur : Nadine FORESTIER
Son avis : Défavorable
Monsieur le commissaire enquêteur,
Je suis contre l'artificialisation de 24 ha de terres pour le projet Oxylane. L'Evaluation Environnementale affirme à tort que le projet de PLU aura des effets positifs sur l'agriculture, or, le projet Oxylane induit l'urbanisation de terres agricoles de qualité, qui seront perdues définitivement.
En ce qui concerne la biodiversité et les paysages, si le projet Oxylane fait effectivement l'objet d'une OAP visant à éviter et réduire les effets du projet, on relève que le projet de PLU ne prévoit aucune mesure de compensation environnementale, alors que des effets négatifs persisteront.
Je vous demande d'intégrer des réserves sur cette zone lors de la rédaction de votre avis, et reste défavorable au maintien de cette zone dans le PLU :(artificalisation des sols (émission de CO2 par relarguage et effets induits liés au trafic, imperméabilisation empêchant l'infiltration des eaux pluviales sur place...), dégradation de la matrice agricole et perte de terres de qualité, fragmentation des milieux, risques de mortalité accrus pour la faune...
Bien cordialement,
N° 182 : 25 mai 2021 - 08:31
Auteur : Eric Coeffier
Son avis : Défavorable
Bonjour
Je réside à St Clement et Je suis fermement opposé au projet Oxylane qui n’apportera aux st clementois aucune satisfaction écologique
Merci de tenir compte de mon avis
Bonne journée
N° 181 : 25 mai 2021 - 08:29
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
A l'heure où on parle de souveraineté alimentaire, de perte de la biodiversité et d'érosion des sols, je pense que chaque centimètre de sol vivant perdu ne fait que ternir les années à venir. En effet nous allons faire face à des événements climatiques de plus en plus extrêmes (sécheresse et inondations) et dans les deux cas de figures un sol artificialisé ne permet pas de répondre à l'urgence à savoir : absorber les excès d'eau et agir comme réservoir pour la flore qu'elle soit sauvage ou cultivée.
N° 180 : 25 mai 2021 - 08:27
Auteur : Katelyne Ostyn
Son avis : Défavorable
Bonjour, je ne suis pas opposée aux changements PLU dans son ensemble, mais en tant qu'habitante à St Clément de Riviere, je demande le retrait du projet Oxylane de ce PLU et le classement de la zone à urbaniser en zone agricole A2. J'habite à St Clement de Riviere depuis 1997. Les dernières années, la qualité de vie à St Clement à diminué. Beaucoup plus de voitures qui traversent le village là où j'habite, des camions qui passent trop vite sur les dos d'ânes et cela fait un bruit énorme, des motos qui traversent le village en faisant un bruit infernales, de la pollution et de la puanteur la nuit...quelle tristesse!
Si vous décidez d'autoriser Decathlon, qui n'est qu'un supermarché de grands consommation de plus(et qui va tuer Intersport)et un étouffement d'une magnifique parcelle de nature de plus, cela provoquera inévitablement encore PLUS de pollution de voiture qui vont traverser le village...plus de pollution =PLUS DE CANCERS et de maladies.
Il y a d'autres solutions plus respectueuse de l'environnement qui pourraient s'appliquer sur les terres de St Clement de Riviere. Beaucoup d'autres villages en France et ailleurs ont déjà montré l'example. Pourquoi pas St Clement de Riviere? Soyons un example de ce monde qui, au lieu de faire primer la consommation et les gains, est respectueux de la nature, de l'humain, de nos enfants, de la vie! Merci.
N° 179 : 25 mai 2021 - 08:27
Auteur : Nathalie Torrebruno
Organisation : Atelier de Taly
Son avis : Défavorable
Je travaille dans mon association avec la Nature et développe l'art thérapie avec la bienveillance que nous apporte notre planète par le règne végétal et animal...Observons et protégeons tous ces supers pouvoirs de notre planète Terre!
Laissons des coins de paradis autour de chez nous.

Évitons de sur- bétonner construire des zones commerciales ,
Montpellier et des environs sont déjà assez équipés!

Torrebruno N
N° 178 : 25 mai 2021 - 08:25
Auteur : Philippe MOREAU
Son avis : Défavorable
J'espère sincèrement que le projet Oxylane sera abandonné.
Cet espace naturel est précieux.
Cordialement
N° 177 : 25 mai 2021 - 08:21
Auteur : Alain VEYRET
Son avis : Défavorable
Je suis opposé au projet de bétonisation de cet espace agricole.
Il est urgent d'intégrer la biodiversité dans nos paysages.
Il est très important de changer nos modes de vie et de consommation.
N° 176 : 25 mai 2021 - 08:15
Auteur : PHILIPPE CECCHI
Organisation : Particulier
Son avis : Défavorable
Je suis opposé au projet Oxylane, redondant avec des infrastructures commerciales déjà existantes à Montpellier, et dévoreur d'espaces précieux. La zone concernée est de grande importance écologique et les compensations annoncées... ne compenseront en rien l'irréversibilité des inévitables destructions écologiques associées à ce projet inutile.
N° 175 : 25 mai 2021 - 08:14
Auteur : anonyme
Son avis : Favorable
Je ne comprends pas l’intérêt de bétonner encore et encore pour construire une énième zone commerciale et massacrer une zone verte... des magasins, il y en a à gogo, on n’en veut plus!
N° 174 : 25 mai 2021 - 08:10
Auteur : Anne Grenier
Son avis : Défavorable
Il est très important de garder la biodiversité et les terres agricoles. Nous en avons besoin pour vivre. Les magasins existent déjà aux alentours et sont beaucoup moins indispensables.
N° 173 : 25 mai 2021 - 08:10
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
préservation nécessaire des derniers espaces naturels et leur biodiversité autour de Montpellier.
l'édification de nouveaux centre commerciaux ne se justifie pas au vu de leur densité sur Montpellier et les environs. il serait préférable de sanctuariser les zones encore préservées du bétonnage au bénéfice des générations futures
N° 172 : 25 mai 2021 - 08:06
Auteur : Thomas VIDAL
Son avis : Défavorable
Arrêtons de bétonner ! Il y a largement suffisamment de centre commerciaux sur la région de Montpellier !
N° 171 : 25 mai 2021 - 07:59
Auteur : Armelle Dongois
Son avis : Défavorable
Je suis défavorable au projet Oxylane de St Clément, à la fois en qualité de citoyenne et d'ingénieure agronome. Les raisons ont été maintes fois évoquées à juste titre; il est urgent de relocaliser la production alimentaire et notamment dans notre région qui s'assèche. C'est contradictoire avec le fait de bétonner et donc d'imperméabiliser les sols, qui par ailleurs sont fertiles. De nombreuses solutions existent pour valoriser ces terres. Je comprends l'enjeu économique, mais une fois qu'on aura un entrepot Amazon de 14ha à Fournès, 24ha de béton à Saint Clément, une nouvelle route sur le Lien Nord et j'en passe, que mangerons-nous ? Ces endroits regroupent une biodiversité inégalée ailleurs. C'est un trésor et une richesse pour la région. Il faut aller dans ce sens là pour créer de la richesse et faire devenir la région résiliente. Si nous vendons nos terres, serons-nous à la botte des importations de pays producteurs de moindre qualité ? Où est le terroir et l'air sain? Pensez aux conséquences, la pollution, et l'économie mondialiste qui est opposée à l'Humain.
N° 170 : 25 mai 2021 - 07:57
Auteur : Martine Gensollen
Son avis : Défavorable
Urgence climatique sociale et écologique. Nous avons davantage besoin de terres agricoles que d'un centre commercial supplémentaire
N° 169 : 25 mai 2021 - 07:55
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
A la Commission d'enquête,
L'artificialisation des sols est un réel problème dans le département. Les surfaces agricoles disparaissent. Les nouveaux projets ne devraient voir le jour que sur des terres déjà artificialisées. Comment peut-on à la fois déplorer les suicides des agriculteurs et leur prendre des terres ? Pouvoir exproprier des paysans, c'est leur montrer qu'ils sont quantité négligeable, alors que ce sont eux qui nous nourrissent. Le SCOT du Pic Saint Loup est déjà trop permissif en lui-même et une grosse partie de l'enveloppe est dans le projet St Clément de Rivière. Nous devons tendre à une artificialisation zéro et les projets objets de cette enquête vont dans le sens inverse des préconisations nationales. Ce n'est pas parce qu'on transforme parci parlà des terres agricoles en EBC ou qu'on stoppe enfin la possibilité d'installer des panneaux photovoltaïques en plein champ qu'on protège la nature. Notre région mérite mieux que ce genre de projet destructeur de foncier.
N° 168 : 25 mai 2021 - 07:49
Auteur : Thierry LERCH
Son avis : Défavorable
Madame, Monsieur

Je demande le retrait du projet "Oxylane"
Ce projet d’un autre temps est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie.
Il faut en finir avec le bétonnage et l'utilisation des véhicules polluants pour ses courses et ses loisirs.
Cordialement
Thierry Lerch
N° 167 : 25 mai 2021 - 07:43
Auteur : Michael Magnier
Son avis : Défavorable
Il existe déjà bien assez de zones commerciales aux alentours. Assez de ces projets consumériste, stop aux ecocide !
N° 166 : 25 mai 2021 - 07:33
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Ce projet n'a aucun sens car il y a déjà des zones d'activité similaires dans les environs. Il est générateur de pollutions et pousse à la surconsommation dans un monde qui vient à cours de ressources naturelles. Ce projet est destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité et de paysage. Il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agrobiologie et l'agroécologie.
N° 165 : 25 mai 2021 - 07:26
Auteur : Alexandra Ottogalli
Son avis : Défavorable
Bonjour,

Je m oppose à la construction d oxylane, svp, pensez à l avenir de vos enfants: auront ils besoin de magasins supplémentaires ou d air et d eau pure pour s epanouir en bonne santé? C est la fin des ressources naturelles, svp ne les gaspillez pas en defendant un projet nuisible aux espèces vivantes. Seuls quelques actionnaires beneficieront d un tel projet. Alors entre le bien du futur de l humanite ou celui d une seule personne déjà riche, le choix est vite fait: c est non, non et non!!!
Cordialement,
Alexandra.
N° 164 : 25 mai 2021 - 07:18
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Défavorable à ce projet.Notre région à été suffisamment bétonnée. Arrêtons d'envahir les terres agricoles,cultivons les au lieu d'aller chercher notre nourriture à l'étranger
N° 163 : 25 mai 2021 - 07:06
Auteur : Claude Cizek
Son avis : Défavorable
projet « Oxylane »
Ce projet d’un autre temps est inacceptable : destructeur de terres agricoles péri-urbaines de qualité, de bio-diversité, de paysage, générateur de pollutions automobiles, etc., il est incompatible avec les risques liés à l’urgence climatique, alors que cette terre peut porter d’autres projets d’intérêt vital, basés sur l’agro-biologie.

Plusieurs institutions consultées avant l’enquête publique (les « Personnes Publiques Associées ») ont donné un avis ou émis des observations défavorables au projet Oxylane : Chambre d’Agriculture de l’Hérault, Commission Départementale de Protection des Espaces Naturels Agricoles et Forestiers (CDPENAF), Autorité Environnementale (MRAE, ex-DREAL), Institut National de l’Origine et de la Qualité (INAO), Département de l’Hérault, 4 des 6 communes limitrophes (dont la ville de Montpellier).

Même les services de l’État, dans leur avis de synthèse – pourtant globalement favorable à ce PLU – reconnaissent que le secteur « mériterait d’être maintenu en zone agricole et naturelle, compte-tenu des enjeux agricoles et de biodiversité présents sur le site ».

Et pourtant, face à ces avis nombreux et très argumentés, la commune fait la sourde oreille en affirmant que « Le PLU ne sera pas modifié sur ce point », et ne fournit aucune réponse sur le fond , restant bloquée sur des positions anciennes, refusant de prendre en compte le caractère obsolète de ce type de projets. De plus, elle donne une information erronée en affirmant que tous les recours juridiques ont été épuisés : or, au moins un recours est encore en instruction par la Cour Administrative d’Appel de Marseille. Quel déni de démocratie !

La Commission d’Enquête Publique peut encore obliger la commune à retirer ce projet commercial, sans pour autant refuser l’ensemble de son PLU. Les observations déposées pendant l’enquête y contribueront fortement.
N° 162 : 25 mai 2021 - 06:39
Auteur : Anne ROUSTAN
Son avis : Défavorable
En tant qu habitant de la commune et voisin direct du projet, je suis formellement opposée au maintien du projet oxylane dans le PLU. Je souhaite son retrait définitif. Je souhaite également le classement de la zone en zone agricole A2 pour les générations futures.
N° 161 : 25 mai 2021 - 06:30
Auteur : Patricia JULLIEN
Son avis : Défavorable
Sacrifier 16 à 17 hectares de bonnes terres agricoles en zone péri-urbaine (à trois kilomètres de Montpellier !), attirer jusqu’à 8500 véhicules par jour(!), porter une atteinte irréversible à un paysage en harmonie totale avec son environnement (présence des beaux bâtiments du Mas des Fontanelles, du « château » Leenhardt, de la colline de Piedmarche, etc.), augmenter les risques d ‘inondation mal compensés par les 10 000m2 occupés par 7 bassins de rétention – qui n’ajoutent aucune valeur esthétique et ne sont pas d’une fiabilité à toute épreuve, de l’avis même des hydro-géologues -, menacer les nappes phréatiques proches d’un important captage d’eau potable prévu pour alimenter près de 60% de la population de Saint-Clément-de-Rivière, perturber gravement une bio-diversité comportant plusieurs espèces protégées (chauve-souris, batraciens et autres amphibiens, reptiles, oiseaux tels que le Rollier, etc.), menacer l’existence de plusieurs commerces déjà existants aux environs (donc détruire des emplois),... ce n'est pas nécessaire en 2021.
N° 160 : 25 mai 2021 - 06:22
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
St Clement de riviere accueille deja un grand centre commercial. Deacthlon dispose d'une zone confortable et aménageable au sud de Montpellier.
La pandemie actuelle nous lontre queble modele du centre commercial est amené a se modifier pour eviter les brassages umportants de population. Les commerces du centre ville souffrent....
A montpellier ce qui mansue ce n'est pas les grandes surfaces et jardineries ce sont les espaces verts, des jacheres pour preserver la biodoversité et les terres agricoles
N° 159 : 25 mai 2021 - 06:21
Auteur : PHILIPPE JEANJEAN
Son avis : Défavorable
Bonjour,
Il n'y a pas de nécessité de création d'une zone commerciale supplémentaire. Celle-ci détruirait des emplois existants pour un bilan mitigé, détruirait une zone verte que nous souhaitons conserver ; n'arrangerait que les vendeurs et les acheteurs, ces derniers mettant ainsi la main sur du foncier en quantité en espérant, je pense, dans quelques décennies le voir passer en zone urbaine et effectuer ainsi un gros profit avec des projets immobiliers.
Ce projet n'a rien de bon pour les habitants du secteur, nous voulons garder du vert autour de nous pour pouvoir y courir, faire du vélo, se promener dans un cadre naturel ...
Donc pour nous et ceux qui nous suivrons, il faut refuser ce projet.
Merci
Philippe JEANJEAN
N° 158 : 25 mai 2021 - 06:12
Auteur : Philippe laborie
Son avis : Défavorable
Bonjour,

Non seulement , je suis défavorable, mais je suis opposé à toute artificialisation des sols , destruction de l'environnement, et de la biodiversité . De tels projets , où qu'is soient , n'ont plus lieu d'être , car nous en connaissons les conséquences .
N° 157 : 25 mai 2021 - 06:11
Auteur : ALAIN HEBRARD
Son avis : Défavorable
Projet d'un autre temps : il est urgent de donner la priorité à la conservation des terres agricoles sur toutes formes d'artificialisation
N° 156 : 25 mai 2021 - 02:23
Auteur : anonyme
N° 155 : 25 mai 2021 - 01:27
Auteur : Maurice MAILLET
Son avis : Défavorable
Quel qu'en soit le lieu, il est vital pour notre économie de conserver un maximum de terres cultivables qui contribueront à garantir notre autonomie alimentaire dans des temps plus difficiles, comme l'alerte que nous avons eue en début de pandémie. D'autre part, l'imperméabilisation croissante des sols favorise le ruissellement au lieu de permettre à l'eau de s'infiltrer, cause d'inondations soudaines de plus en plus fréquentes, en bloquant toute végétation elle crée une absence de biodiversité qui sera le plus gros problème écologique des décennies à venir; l'absence de pollinisateurs freinera la productivité des cultures et la suppression d'éléments dans la chaîne de prédation favorisera l'émergence de nouveaux virus, on l'a vu pour le covid 19.
La création de nouveaux centres commerciaux ne se justifie plus de nos jours. Le commerce doit être relocalisé en ville dans de plus petites unités, moins polluantes et moins inductrices de consommation. Vivons avec notre époque!
N° 154 : 25 mai 2021 - 01:14
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
L'urbanisation de cette zone serait néfaste à la gestion des eaux pluviales
N° 153 : 25 mai 2021 - 01:02
Auteur : Jean ARRAOU
Organisation : Place Publique
Son avis : Défavorable
Bonjour, Je pense qu'il est temps de stopper l'artificialisation des sols (1/3 pour l'urbain, 1/3 pour les espaces agricoles, 1/3 pour les espaces naturels) . La société industrielle et commerciale telle que nous la connaissons depuis deux siècles a pour effet d'artificialiser, d'imperméabiliser et de détruire les terres les plus fertiles, au lieu de réutiliser les friches industrielles et de construire la ville sur la ville . Plutôt que de détruire les espaces naturels et agricoles au détriment de la biodiversité et d'une agriculture urbaine, il faut réintroduire une agriculture urbaine locale en circuit court, limiter l’imperméabilisation des sols qui favorisent les inondations lors d'épisodes cévenols de plus en plus violents, socialiser les sols comme dans certains pays européens . Bref changer notre modèle de développement afin que la transition écologique devienne une réalité qui redonne souffle et espoir à un monde dépressif (augmentation de la consommation des anxiolytiques, et du nombre des suicides) On assiste à un début d' exode urbain pour une vie rurale plus saine , plus sobre et plus joyeuse. Le projet Oxylane est dépassé et doit être repensé afin les acheteurs des produits DECATLHON ne soient pas obligés d'aller chercher toujours plus loin leurs terrains de jeux que sont les espaces naturels de loisirs de plein air. Il faut changer la ville et le rendre plus respectueuse de l'environnement et des équilibres écologiques . Détruire notre environnement c'est détruire notre vaisseau, la Terre, c'est couler notre embarcation,et sacrifier les générations futures. Sincères Salutations.
N° 152 : 25 mai 2021 - 00:36
Auteur : anonyme
N° 151 : 25 mai 2021 - 00:26
Auteur : Corinne Seguin
Son avis : Défavorable
Je m’oppose au projet Oxylane sur la commune
Préservons notre environnement et notre qualité de vie
N° 150 : 25 mai 2021 - 00:21
Auteur : olivier vidou
Son avis : Défavorable
Preservons nos espaces naturels et agricoles. il y a deja un complexe commercial a trifontaine dans lequel Decathlon peut s'implanter.
N° 149 : 25 mai 2021 - 00:13
Auteur : VERONIQUE DAUMOND
Son avis : Défavorable
Que la raison l'emporte sur le profit.
Préservons nos zones naturelles et agricoles, pour la planète, nos enfants et les vôtres.
Nous avons suffisamment de grandes surfaces et commerces non essentiels proches.
J’émets un avis défavorable au projet Oxylane suite aux troubles aux personnes, à la faune et aux écosystèmes,
et gaspillage énergétique (loi grenelle) que ce projet engendrerait.
Ecologiquement vôtre et bien à tous.
N° 148 : 24 mai 2021 - 23:40
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je choisi la nature, l' het la vie
N° 147 : 24 mai 2021 - 23:25
Auteur : STEPHAN BARRON
Organisation : Association Rien de Spécial
Son avis : Défavorable
bonsoir,
je suis très défavorable à ce projet.
En effet avec le réchauffement climatique : des terres agricoles, de plus pratiquement DANS la ville seront vitales. Car les rendements vont baisser, imaginons que nous soyons en zone semi desertique... et hélas nous en prenons le chemin.
En plus avec l'augmentation constante de la population ! Ce serait une folie que de détruire ces terres.

Et puis assez de ces centres commerciaux ! On a déjà Decathlon à Odysseum, alors quel sens cela peut-il avoir?

Merci à vous
N° 146 : 24 mai 2021 - 23:18
Auteur : anonyme
N° 145 : 24 mai 2021 - 23:09
Auteur : Gérard PARLANT
Son avis : Défavorable
L’OAP Oxylane est en contradiction avec l’objectif de “mode?ration de la consommation d’espaces agricoles”.

L’OAP Oxylane se fait au profit d’inte?re?ts commerciaux, sans rapport avec les ve?ritables besoins de la commune, ni des communes environnantes.

L’OAP Oxylane va de?stabiliser le commerce de proximite? de St Clément et des communes environnantes.

L’OAP Oxylane et ses grands espaces commerciaux, ses parkings e?tale?s en surface, ses voiries de desserte, semble loin de la pratique sportive et de loisir.

L’OAP Oxylane pose des problèmes majeurs en matie?re de circulation (5000 à 8500 ve?hicules supple?mentaires par jour -- e?tude De?cathlon) qui vont impacter Grabels et Montferrier.

L’OAP Oxylane va gravement altérer un remarquable ensemble paysager et ba?ti, aux portes de la Communaute? de Communes du Grand Pic Saint-Loup.

En conclusion, l’OAP Oxylane, qui va en partie profiter (avec les réserves ci-dessus) à la commune de St Clément, va considérablement nuire aux communes environnantes, “qui n’ont rien demandé” !
N° 144 : 24 mai 2021 - 23:01
Auteur : Martine Nicouleau
Son avis : Ne se prononce pas
Je trouve totalement fou et irresponsable de détruire des terres agricoles (dans une zone où déjà elles font défaut )
dans le seul but de construire une énième zone commerciale INUTILE pour se remplir les poches !
Je ne comprends pas pourquoi la population n'est pas consultée .
On n'a pas donné aux élu(e)s un blanc-seing pour faire N'IMPORTE QUOI .
Ces façons de disposer sont des méthodes de voyous !!!!
N° 143 : 24 mai 2021 - 22:59
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
L'urgence est là! Notre climat nous le montre. Il est important de respecter la nature et pas le capitalisme et la société de consommation qui ne nous aide en rien sinon à polluer et détruire notre environnement. Pour valoir ce que de droit.
N° 142 : 24 mai 2021 - 22:57
Auteur : Paul Sidawy
Son avis : Défavorable
Encore un hyper temple de la consommation,un parking,de l’asphalte pour que les voitures qui occupent déjà en France des hectares de terre en occupent un peu plus;quand s’arrêtera le massacre?A-t-on vraiment besoin d’un supermarché