PLU de la Commune d'Aussois

Liste des observations
N° 61 : 26 janvier 2020 - 11:44
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
- La station d'Aussois est contingente d'un domaine skiable limité ce qui conditionne le nombre de skieurs acceptables quelles que soient les infrastructures qui seraient développées pour y remédier
- De ce fait, les investissements qui seraient engagés risquent de générer un niveau de dettes difficilement supportable si les rentrées escomptées ne sont pas au rendez-vous, et elles ne peuvent l'être compte tenu des limites évoquées ci-dessus
- L'augmentation du nombre de lits conduira à la fermeture de certains d'entre eux, à l'abandon des immeubles dans lesquels ils se trouvent et au final à la qualité du parc immobilier.
- L'extension du parc de logements risque de nuire à l'équilibre entre le village historique et les places résidentielles de vacances
- Aussois est relié avec Modane par une route confortable et praticable, y compris lors de fortes précipitations neigeuses (l'indisponibilité la plus longue que nous avons connue en plus de vingt ans de séjours à Aussois ne dépasse pas 48h); aussi, le développement local passerait plutôt prioritairement par la réhabilitation du parc immobilier de Modane.
N° 60 : 26 janvier 2020 - 11:16
Auteur : Nicolas CONDOM
Son avis : Défavorable
Nicolas CONDOM
23 avenue St Lazare
34000 Montpellier
06 50 59 29 95

Je me rends Aussois depuis plus de 25 ans plusieurs fois par an. Aussois s'est positionné comme une station village c'est-à-dire un lieu authentique avec des activités économiques agricoles et qui s’est positionné depuis toujours sur l’accueil des familles (centres de vacances, animations ciblées).
Depuis 10 ans un autre modèle économique semble animer la municipalité avec la construction de projets immobiliers clé en main orienté loisirs et neige avec une rentabilité fragile. Le projet des flocons d'argent montre bien que ce modèle économique atteint sa limite puisqu après 10 ans d’exploitation on constate que :
• le taux de remplissage en saison d'hiver est loin d’être maximal,
• les bâtiments extrêmement massifs et compacts ont dégradé la qualité de vie des résidents et vacanciers des bâtiments plus aval
• Les bâtiments sont déjà très dégradés de l'extérieur car pas entretenus par des propriétaires individuels
• le taux de remplissage des logements chez les particuliers et les autres aussoyens a chuté.

Dans ce contexte et dans un contexte de changement climatique qui réduit les périodes de neige sur la station, le projet Cordaz qui vise à installer 800 lits sur une surface agricole très petite en contrehaut du Genevrey B rendue constructible par la révision du PLU (Suppression des parcelles 0D50 et0D5) aura des impacts négatifs majeurs sur le voisinage (Genevrey et flocons d'Argent) et la vie économique du village :

• Obstruction totale de la vue montagne pour le Genevrey B
• Pollutions du fait des flux de voitures sur une zone escarpée
• Perte de valeur des appartements du Genevrey
• Perte de surface agricole
• Perte de fréquentation des logements chez l’habitants et du gain économique associé.
J'ai participé et dans une logique de co construction à la réflexion sur le projet des flocons d'argent et cette fois-ci sur les projets aménagements futurs d’Aussois (concertation, réunions en mairie).
Il apparaît clairement que le projet Cordaz qui entraîne la révision du PLU n'est pas un projet collectif pour Aussois mais une opération privée dans le modèle économique dont la viabilité économique n'a absolument pas été démontré et dont les impacts écologiques et financiers sur l’existant seront majeurs.
Nous avons toujours encouragé les développement harmonieux de la station village et avons été force de proposition pour l'aménagement des voiries l'animation, … . Le projet Cordaz n'est pas du tout élaboré dans une logique de bonification et d'intérêt collectif. Nous enclencherons toutes les procédures nécessaires pour stopper ce projet sur les parcelles 0D50 et0D5 tel qu'il a été présenté la et notamment les procédures d'indemnisation de perte des valeurs du bâti des résidences déjà en place en contrebas. Ainsi l’ensemble des copropriétaires des 60 appartements du Gevenevrey est déjà organisé pour déposer des recours d’indemnisation. Il est de même de pour les flocons d'argent. Les évaluations déjà faites montre à ce jour une décote des logements face projet de 40%.
Il serait temps au niveau de la commune de rentrer dans une logique avec plus de qualité et moins de qualité de favoriser le développement économique, sociale et écologique au sein du village en faisant par exemple la promotion des logements vacants chez l'habitant ce qui aurait un impact économique direct sur la station sans dommage écologique.
Si à Aussois, il y a besoin de lits supplémentaires et que c'est démontré par rapport à une situation existante, il m'apparait beaucoup plus cohérent d'installer les bâtiments nécessaires le long de la route au-dessus de la maison d ‘Aussois puisque les voiries sont déjà prévues. L’accès en voiture est facile et le retour à ski des résidents possible.

Cordialement, Nicolas CONDOM
N° 59 : 26 janvier 2020 - 08:54
Auteur : anonyme
Son avis : Favorable
Un village qui ne construit pas est un village qui se meurt, il faut continuer à se développer, la demande est là. Il suffit de voir que la semaine du jour on manquait de place pour loger tout le monde. Si tous les propriétaires louaient leur appartement on aurait pas ce problème de manque de lit. Il faudrait obliger tous ces propriétaires à louer leur appartement quand ils sont absent.
N° 58 : 25 janvier 2020 - 19:10
Auteur : JEAN PIERRE THOMAS
Son avis : Défavorable
Propriétaire d'un appartement au Genevrey, je suis contre le projet de modification du PLU à Aussois et surtout le projet Cordaz qui va apporter des nuisances pendant la construction des bâtiments, ces bâtiments qui vont enterrés les appartements au nord du Genevrey, encercler, couper la vue et la lumière de ceux situés à l'ouest. Les appartements du Genevrey vont perdre de la valeur et les propriétaires ne voudront pas rénover alors que la rénovation de l'existant hôtels, gîtes, particuliers limiterait les lits froids.
la création de 1200 lits sur la station entraînera la fermeture de structures existantes, les gens du village seront les perdants et ce n'est pas l'aménagement de certaines remontées mécaniques, à gros frais, qui vont amener les clients pour occuper ces nouveaux lits.
Aussois doit rester une station, village familiale et il faut plutôt réfléchir à ce qu'elle vive 4 saisons.
N° 57 : 25 janvier 2020 - 18:05
Auteur : Yoann Hermanche
Son avis : Défavorable
Je suis contre
N° 56 : 25 janvier 2020 - 16:37
Auteur : Jeannine ROCHE
Son avis : Défavorable
TROP DE TOURISTES - Perdra de son authenticité
N° 55 : 25 janvier 2020 - 11:47
Auteur : NICOLE COZ
Son avis : Défavorable
Nous sommes proriétaires d'un logement à la résidence "les flocons d'argent".Aussois est un village a taille humaine,il est inutile de vouloir lui donner des allures de "grande station"en multipliant les immeubles.
Les logements ne manquent pas à Aussois,il est inutile de vouloir en rajouter,la place n'est pas extensible.
N° 54 : 25 janvier 2020 - 11:42
Auteur : LENA BERTHOLOM
Organisation : LES FLOCONS d'ARGENT
Son avis : Défavorable
Bonjour,
AUSSOIS Station Familiale, Il serait vraiment dommage de construire encore plus..
Il manque certes des aménagements culturels peut-être mais en aucun cas de lits..
Et si Réhabilitation valait mieux que Construction ?
Pourquoi "boucher la vue " de certains? Pourquoi dévaloriser certains biens ?
Nos enfants vous diront : assez, pensez à nous, nous voulons profiter de cette belle montagne sans être enfermés dans du béton!!
Je suis défavorable.
Lena Bertholom
N° 53 : 25 janvier 2020 - 11:39
Auteur : LENA BERTHOLOM
Organisation : LES FLOCONS d'ARGENT
Son avis : Défavorable
Bonjour,
AUSSOIS Station Familiale, Il serait vraiment dommage de construire encore plus..
Il manque certes des aménagements culturels peut-être mais en aucun cas de lits..
Et si Réhabilitation valait mieux que Construction ?
Pourquoi "boucher la vue " de certains? Pourquoi dévaloriser certains biens ?
Nos enfants vous diront : assez, pensez à nous, nous voulons profiter de cette belle montagne sans être enfermés dans du béton!!
Je suis défavorable.
Lena Bertholom
N° 52 : 24 janvier 2020 - 20:59
Auteur : Evelyne HERMANCHE
Organisation : flocons d'argent
Son avis : Défavorable
bonjour monsieur ,
Je suis propriétaire à Aussois depuis 14 ans et , à ce titre , je viens vous signifier mon désaccord concernant le PLU et les projets de construction de 1200 lits à Aussois .
Car, il est extravagant de construire ENCORE à AUSSOIS, simplement pour répondre à un" semblant besoin" durant 2 semaines dans l'année, en Février . quel gaspillage !
Le projet de la Cordaz est une ignominie : En effet, le village est étendu, et ce projet prévoit d'imbriquer un immeuble entre 2 résidences existantes sur très très peu de surface ....(les Genevrays et les Flocons d'argent.)
Outre les problèmes de circulation et de stationnement , déjà difficiles les jours d'arrivées et de départs , c'est la valeur de nos biens qui est mis en péril . Et ç'est INADMISSIBLE, alors que d'autres endroits pourraient tout autant convenir , si tant est qu'il y ai une réelle nécessité de rajouter des lits dans le village .....
Ce qui est bien moins sûr , si on envisage l'avenir proche, en tenant compte du réchauffement climatique , déjà visible et qui menace le tourisme d'hiver.
Soyons sérieux et justes .! Ajouter à ces immeubles, la nécessité d' investir dans de nouvelles remontées mécaniques engage des dépenses qui vont endetter le village et les habitants .
Il est reconnu, d'année en année, que les touristes aiment Aussois, pour sa tradition , son aspect typique de la Savoie, et parce qu'il apporte des vacances familiales .
Alors , je dis NON ; ARRETONS LE GASPILLAGE, pour enrichir certains propriétaires terriens( une minorité) qui voient là une occasion de gagner plus d'argent , et tant pis pour les mécontents (la majorité).

Comme je ne veux pas QUE voir le négatif, et que j'aime mon village, j'ai réfléchi avec beaucoup d'autres personnes depuis des mois.
Au lieu de CONSTRUIRE, de planter encore du béton, il faudrait commencer par rénover l'existant, redonner de la valeur aux biens plus anciens.
Et surtout, récupérer le bâtiment des belges, vide et immense , qui n'a pas encore trop de travaux de réhabilitation à entreprendre . (puisque, actuellement il est occupé par le CNRS, durant leurs propres travaux) COMBIEN DE LITS, ici ?
Et puis , il est important d'investir dans des activités de toutes saisons pour les jeunes ( salle de billards, flippers, etc .... quitte à en donner la gestion à un privé)
Et puis professionnaliser une VRAIE ANIMATION : depuis la création de la communauté de communes, l'animation est nulle ou inexistante .C'est vraiment un manque à gagner ... Les ados et jeunes couples vont fuir Aussois s'ils s'ennuient .... (jeux de rue, bal à la salle des fêtes, activités à des prix raisonnables etc ....)

En résumé , je suis CONTRE le projet de construire encore et encore .... je suis pour une valorisation de l'existant et une nouvelle dynamique du village traditionnel .
Cherchez à qui profite le projet , pas aux habitants ....

Je vous remercie, monsieur le commissaire enquêteur, d'entendre ma voix parmi tant d'autres , pour sauver le village

Cordialement
Evelyne et Jean Jacques HERMANCHE
N° 51 : 24 janvier 2020 - 14:53
Auteur : Eric PEDREGOSA
Son avis : Défavorable
Bonjour,

Défavorable au PLU.

Propriétaire au Genevray, la construction de nouveaux bâtiments va évidemment avoir des conséquences directes :
- perte de vue, ensoleillement
- probable dépréciation immobilière
- nuisances durant les travaux...

mais plus globalement, il ne parait pas raisonnable de créer de nouveaux lits sur la station et dans cette zone en particulier, quand on regarde le taux de remplissage plutôt faible et la saturation des zones de stationnements.
N° 50 : 24 janvier 2020 - 12:34
Auteur : Jean-François CAILLEUX
Son avis : Défavorable
Je suis Propriétaire d'un appartement de trois/quatre pièces sur le Front de Neige de la résidence de tourisme "'Les Flocons d'Argent". Ce qui m'a conduit, il y a un peu plus de 10 ans, à investir à Aussois plutôt que dans une autre station des Alpes, était, outre la beauté du site, le caractère très préservé du village. De nouvelles constructions me paraissent de nature à altérer gravement ce qui fait le principal attrait d'Aussois. Leur réalisation bouleverserait le ratio touristes/population autochtone et viendrait accroître le nombre de ces lits froids ou tièdes qui font de certaines stations des Alpes des lieux fantomatiques sans âme et sans grâce. Pour que vive Aussois, j'y suis donc fermement opposé.
N° 49 : 24 janvier 2020 - 11:23
Auteur : Olivier Collet
Organisation : 1963
Son avis : Défavorable
Avis défavorable pour la modification du PLU à Aussois.

Les amoureux d’Aussois n’ont pas envie d’asphyxier ce village ! Pitié !

Gardons une vie de village compatible avec la vie agricole !

Une station agréable à vivre été comme hiver!

Arrêtons le massacre avant que cette station ne perde son âme !
N° 48 : 24 janvier 2020 - 10:06
Auteur : anonyme
Son avis : Ne se prononce pas
Au delà des observations contenues dans les différentes interventions écrites en défaveur du PLU proposé, et qui le sont, pour la plupart, à juste titre.
Et plutôt que de se lancer dans une course effrénée au toujours plus, il parait plus raisonnable d'envisager le développement d'Aussois à partir de l'existant et des caractéristiques spécifiques de cette station-village.

C'est ainsi que la commune souffre d'un certain manque d'équipement qui pourrait cependant améliorer l'accueil et la fréquentation de la station et limiter la prolifération de lits froids ou tièdes.

Voici quelques idées:

- en lieu et place du projet de la Cordaz, pourquoi ne pas envisager une extension des pistes de ski jusqu'au niveau de la route en face du parking actuel situé à l'entrée de la station. Cela aurait pour avantage (sous réserve d'équipement) de prolonger la piste réserver aux débutants, d'offrir un second accès aux pistes de ski et d'augmenter les possibilités de stationnement (si aménagement d'un parking en face de celui existant actuellement à l'entrée d'Aussois).

- le front de neige, comme il a été dit dans plusieurs observations précédemment déposées,souffre cruellement d'un manque d'équipements, entre-autres, plateforme omnisports comme il en existe une aux environs de la piscine et du camping, patinoire ....

- enfin, un cinéma/salle de spectacles ou de conférences pouvant accueillir environ 400 personnes ne serait pas du luxe, la salle actuelle situé au dessus du local pompier ayant fait son temps.

Voilà en résumé quelques projets qui pourraient permettre à Aussois d'améliorer sa fréquentation sans pour autant, dans un premier temps recourrir à une augmentation des constructions dont on n'est pas certain des retombées économiques qu'elle pourrait éventuellement engendrer.
N° 47 : 23 janvier 2020 - 20:02
Auteur : louis fourriquet
Organisation : 1960
Son avis : Défavorable
BONJOUR MONSIEUR LE COMMISSEUR ENQUETEUR

Ayant été le premier à me prononcer sur le PLU , c'est bien la mention défavorable que je qualifie dans mes observations et non favorable comme indiqué.

Je vous prie dans prendre note et de m'excuser.

Salutations distinguées.

Monsieur Fourriquet
N° 46 : 23 janvier 2020 - 16:49
Auteur : marielle cornuau
Son avis : Défavorable
Nous sommes propriétaire depuis l'origine (appt 195 batiment aigle les flocons d'argent dont la mise en location est assurée aujourd'hui par la centrale de réservation ). Nous avons été séduits lors de notre investissement par ce village de montagne à taille humaine , station à caractère familial aussi agréable l'hiver que l'été ;
les nouveaux projets de création de lits dont celui à proximité de notre résidence vont accentuer les difficultés de stationnement générées (parking actuel de 90 places saturé régulièrement ) , engorger le domaine skiable qui reste limité et venir accroître l'offre de lits face à une demande qui se restreint (ex prix cassés par Goelia pour remplir la résidence), avec à terme le risque de dégrader encore davantage la valeur de notre bien .
La carte d'Aussois est d'investir plus dans le qualitatif que dans le quantitatif..
N° 45 : 23 janvier 2020 - 16:21
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Non à la fuite en avant. Un nouveau projet immobilier tous les dix ans n'est pas un axe sain de gestion
N° 44 : 23 janvier 2020 - 15:42
Auteur : Philippe ROSA
Son avis : Défavorable
Défavorable en raison de la perte d'identité familiale de la station. Aussois n'est pas Val Thorens.
N° 43 : 23 janvier 2020 - 13:58
Auteur : SERGE CHATELAIN
Son avis : Défavorable
propriétaire aux flocons d'argent; un des arguments du vendeur était la vue imprenable sur les montagnes et le fort Marie-Christine. Et effectivement elle l'est. Sauf que maintenant on propose d'urbaniser juste devant !!!
N° 42 : 23 janvier 2020 - 11:06
Auteur : Jean-claude rouviere
Organisation : DCFA
Son avis : Défavorable
Ce PLU nuit à l'esprit du village qui est doit rester familial et authentique à taille humaine.
La création et la multiplication du nombre de résidences va dans le sens de cet état d'esprit, cela va de plus impliquer des investissements supplémentaires en termes de remontées mécaniques, de voieries et parkings, d'alimentation électriques et sanitaires qui vont aller à l'encontre de la protection nature et de l'environnement si préservé aujourd'hui à Aussois.
N° 41 : 23 janvier 2020 - 10:50
Auteur : Agnès Wilbois
Organisation : Le Devenir d'Aussois
Son avis : Défavorable
A l'attention de Mr le Commissaire enquêteur.
Monsieur,
Par la présente, nous manifestons notre opposition au projet de modification du PLU à Aussois dans sa globalité pour les raisons suivantes :
Projet Cordaz
Nous sommes totalement opposés à ce projet qui comprend les parcelles OD50, OD58 et 3707 voisines de notre copropriété. Si ces parcelles deviennent constructibles, nous subirons de nombreux préjudices :
-enterrer tous les appartements situés au nord du Genevrey : constructions en surplomb de notre bâtiment, le RDC des constructions futures étant au niveau de notre dernier étage. 12 appartements concernés.
-encercler nos bâtiments à l'ouest.Soit un minimum de 20 appartements impactés.
-engendrer une perte de vue totale au vu de la taille des constructions prévues.
-occulter tout ensoleillement et laissant très peu de lumière passer.
-dévaloriser la valeur foncière des nos biens, nous perdons 30% de la valeur des biens situés au nord, et ces appartements deviennent invendables, seulement à l'annonce du projet!!!
-diminuer voir rendre inexistantes les possibilités de locations, alors que la majorité de ces appartements sont proposés à la location.
-reporter ou même annuler les projets de rénovation des bâtiments au vu des pertes subies par les copropriétaires.
-densifier une zone déjà chargée en terme d'urbanisation, où il n'y a pas de mitage immobilier.
-rendre le stationnement et la circulation extrêmement complexes avec des problématiques déjà très présentes lors des pics de fréquentation et des chassé-croisés.
-trop de proximité même si on prévoit une bande non constructible dont on ne connaît pas les dimensions et qui ne change pas grand chose au problème.
-Il y a trop de préjudices au bâti existant.
A noter que la copropriété des Flocons d'Argent serait également fortement impactée et s'oppose à ce projet. Une motion a été remise à Mr le Maire lors de la 3ème réunion publique.
Nous n'acceptons pas d'être sacrifiés, sachant que nous avons déjà subi la construction des Flocons d'Argent et que sur cette zone il y a une forte densité de constructions.

Ensemble du projet de 1200 lits
Nous sommes également opposés à l'ensemble du projet pour les raisons suivantes :
Construire 1200 lits pour 2 semaines en février est un projet démesuré, inapproprié. De plus, au vu des projets dans les autres stations de la vallée, l'offre sera beaucoup plus importante que la demande, il y aura un remplissage insuffisant.
le potentiel de lits tièdes est important. Il faudrait une personne à Aussois, dédiée à travailler avec les conseils syndicaux. Une seule personne pour toute la vallée, c'est insuffisant.
Les structures existantes, hôtels, centres de vacances, meublés dans le village et résidences de tourisme perdront une partie importante de leurs locataires. Ceci pourrait entrainer la fermeture de certaines structures. Une perte importante pour le village sachant qu'un hôtel ouvert une très grande partie de l'année est un atout pour la fréquentation sur les 4 saisons.
le stationnement et la circulation sont déjà saturés en haute saison, le parking publique des Flocons est complet du fait de la non gratuité des parkings souterrains.
La commune utilise en totalité son quota de retraitement des eaux usées, et même si Modane peut revendre ce qu'elle n'utilise pas, ce ne sera pas suffisant.

Pour conclure sur les projets de nouveaux lits, de nouveaux bâtiments n'apporteront pas ou peu de clients supplémentaires. Cela va siphonner les structures existantes, bloquer les projets de rénovation, contribuer à la désertification des certaines zones, peu être engendrer des fermetures de structures d'accueil. L'existant n'est pas un jouet cassé que l'on jette. On le valorise.

Remontées mécaniques "Col des Hauts" et "Grand Chatelard"

Ces projets touchent à un environnement exceptionnel et vont impacter de façon irrémédiable des sites fragiles.
TS du Col des Hauts : zone d'avalanches, travaux très complexes et couteux, piste noire qui attire une minorité de skieurs, site naturel majestueux plus adapté à la randonnée à pieds ou à skis.
TK du Grand Chatelard : accessible par la piste du Grand Stella ouverte tardivement du fait de l'enneigement ou du risque avalancheux, site naturel fragile, risque important pour le glacier fossile qui alimente la source d'eau potable d'Aussois.
Même si le directeur de la SPL assure pouvoir financer ces travaux, ce sera forcément avec des emprunts. A noter qu'Aussois est actionnaire de la SPL à hauteur de 80%, et par conséquent que les contribuables d'Aussois, habitants et propriétaires de résidences sont solidaires des emprunts contractés par la SPL. Nous nous interrogeons sur la rentabilité à long terme(les amortissements se font sur trente ans).

Pour conclure, nous réaffirmons notre opposition à un projet qui
-favorise le court terme,
-va endetter la commune,
-va dénaturer l'authenticité d'Aussois
-va irrémédiablement endommager des sites naturels fragiles et remarquables.
Nous déplorons le fait que l'équipe municipale n'ait pas informé ni associé les acteurs principaux(résidences, hôtels, centres de vacances et particuliers loueurs) à ce projet.
Nous nous interrogeons sur les premiers plans disponibles où figurent des plans de bâtiments, ce n'est pas le rôle du cabinet chargé de l'élaboration du dossier de PADD de projeter des constructions.
Nous pouvons en déduire que les choses sont déjà faites avant les conclusions de l'enquête publique et la validation par les services d'état.
Ce projet est un plan à court terme, qui laisse la possibilités de revenus immédiats pour peu d'Aussoyens. Faire croire qu'il y aura 400 emplois immédiats, c'est un leurre. Non seulement ce seront des emplois précaires, mais les possibilités de recrutement pour ce genre d'emplois sont limitées. Avoir un projet de développement raisonné, qui inclut les données climatiques et les motivations des touristes qui fréquentent Aussoi, est une réponse aux changements qui vont s'opérer de façon ineductable. C'est plus difficile. Est-ce dans les valeurs de l'équipe qui mène le projet?

Nos suggestions :
Travailler sur l'existant grâce à un vrai projet associant tous les acteurs de la station et du village : conseils syndicaux des résidences, hôtels, centres de vacances, loueurs de meublés et de gîtes, commerçants.
Rénover le TS de la Fournache tout en respectant un environnement fragile.
Développer les activités hiver en essor : ski de randonnée, raquettes, ski joering...
Travailler sur les 4 saisons, 2ème quinzaine de Pâques, juin, septembre, Toussaint...

Préserver Aussois, c'est se différencier, ce n'est pas parce que d'autres stations construisent à tout va que l'on doit le faire.
Toutes les personnes que nous rencontrons nous disent qu'elles aiment cet environnement protégé, familial à dimension humaine.
La différence, la rareté et un village protégé seront plus attractifs que des barres d'immeubles sans âme.

Agnès Wilbois présidente
Nicole Condom vice présidente
Le devenir d’Aussois
Association loi 1901
Greffe des associations S/Préfecture St Jean de Maurienne
N° W733 000 981
ledevenirdaussois@gmail.com
N° 40 : 23 janvier 2020 - 09:29
Auteur : anonyme
Son avis : Favorable
Tout à fait pour, il faut supprimer le plu au villeret et agrandir la cordaz au dessus de l'hotel des mottets et jusqu'à la route.
Il faut agrandir le domaine skiable et arriver au 100km de piste ce qui fera venir plus de touriste.
Il faut créer une pharmacie et une boucherie, voir même une nouvelle boulangerie puisque l'actuelle pourrait être transformer en pizzeria
N° 39 : 23 janvier 2020 - 07:40
Auteur : Jacques Bombled
Son avis : Défavorable
Vocation de la station - village
Rapport lits nouveaux / lits froids/ capacité d'accueil de la station.
Capacité des remontées mécaniques
Réflexion sur l'aménagement harmonieux du front de neige.
Propositions de constructions de trois zones concernées par le PLU


1- Aussois est un village rural qui conserve une activité agricole et d'élevage importante. Par cette activité, les habitants contribuent fortement à l'approvisionnement en produits locaux de qualité des habitants de la vallées (permanents et occasionnels), de la Savoie et d'un territoire beaucoup plus vaste notamment par la diffusion de ses produits laitiers qui sont un éléments important pour le renom de la vallée.
Situé sur un plateau plein sud, aux portes du parc de la Vanoise et environné de monuments et de sites exceptionnels, Aussois est parfaitement adaptée pour l'accueil d'un tourisme estival pouvant s'étendre de juin à octobre.
En revanche, son domaine skiable, de modestes dimensions, avec un accès limité aux pistes les mieux enneigées qui souffrent, malgré la présence de canons à neige, de l'exposition sud à basse altitude et d'une forte présence de vent en haute altitude, ne peut pas accueillir un grand nombre de pratiquants. Sa vocation reste le ski familial avec une offre d'activités variées qui peuvent satisfaire grands et petits, décentrée de la seule activité sport d'hiver.

Ainsi donc, Aussois a tout intérêt à maintenir son effort de créativité pour le développement de son attrait estival. Elle doit également diversifier son offre hivernale en proposant notamment un aménagement à destination des accompagnateurs de skieurs sur le front de neige. Différemment des vacanciers fréquentant les grands domaines (les trois vallées par exemple) qui pratiquent leur sport sur des journées voire des semaines pleines, ceux d'Aussois pratiquent le ski pour beaucoup à la demi-journée. Tout le monde ne vient pas pour le ski mais pour le soleil, l'air pur, la nature et la vie de village.

2- Avec 33% de lits froids, Aussois se situe dans le niveau supérieur de fréquentation des stations. Avec Valfréjus, ce sont les deux stations de Haute Maurienne qui ont le moins de lits froids. Si l'on compare le profil de chacune des deux stations, on comprend qu'Aussois fasse un score légèrement supérieur à Valfréjus (33% et 25%). Si l'on compare des stations village comme Valloire ou Montgenèvre à Aussois, cette dernière à le meilleure taux d'occupation avec 67% de lits chauds et tièdes.
On peut dire qu'il n'y a pas de problème crucial de lits froids sur Aussois bien qu'il reste que 33% de lits froids demandent une attention particulière et des actions pour leur utilisation.

Avec un taux de remplissage moyen de 34,2% sur l'année 2018, Aussois se situe au dessus de la moyenne du secteur mais ce taux montre que la fréquentation pourrait augmenter aisément sans avoir recours à de nouvelles offres de logements. Le taux de remplissage maximum atteint pendant les vacances d'hiver ne dépasse pas 70%. Il est en régression de 2,5% par rapport aux années précédentes.

Ainsi donc, l'augmentation de la capacité d'hébergement n'est pas une nécessité.
Si la question est d'augmenter la fréquentation de la station en évitant les lits froids, la solution des résidences hôtelières semble la plus pertinente. Mais est-elle une véritable solution alors que les résidences existantes, non seulement, ne font pas le plein, mais voient une baisse de leurs réservations pour l'année 2018.
La question de la fréquentation devrait être pensée en terme d'offre de loisirs et de services.

3 – Les remontées mécaniques : ( je manque d'éléments chiffrés)
On peut dire que pendant les périodes de forte fréquentation (vacances de fin d'année et d'hiver), le seul télésiège menant au pistes supérieures est tout juste suffisant.

4 – Le front de neige : C'est certainement le niveau d'aménagement le moins bien réussi de la station. La commune semble prise dans une contradiction : maintenir la fréquentation du centre village et développer les activités périphériques.
Si la préoccupation première est de drainer les vacanciers, après leurs loisirs sportifs, vers le centre village, il faut développer les capacités d'accueil du plateau et éviter de construire dans des zones qui auront tendance à maintenir les vacanciers éloignés du centre.
La solution envisagée avec la construction des flocons d'argents est insatisfaisante depuis le début. Cette résidence est éloignée des commerces et, ceux qui tentent de s'installer dans la résidence, sont si mal positionnés qu'ils ont beaucoup de mal à perdurer.
Du coup, les résidents sont insatisfaits : le ski est de proximité, mais le para-ski ou l'après ski, sont éloignés et le résident se retrouve isolé, hors du cocon d'ambiance festive qui caractérise es stations qui ont fait le choix d'aménager leur front de neige en front de loisir.
A l'arrivée des pistes, au dessus de la résidence des Flocons d'argent, il n'existe aucun espace aménagé pour s'asseoir et consommer une boisson chaude en regardant les skieurs. Le bord du champ de la résidence jusqu'au centre technique est un espace vide.
C'est à cet endroit que devraient être prévus des aménagements en terme de logements et de commerces.
Ainsi, la commune aurait deux centres d'attractions : le centre village et le front de neige.

5- Ainsi, le projet de PLU pourrait être relu de la façon suivante :

a- Maintenir les aménagements prévus à La Villette.
b- Etendre la zone d'aménagement « le Villeret » sur l'amont de la route, de la station télésiège au virage. Mette en valeur l'oratoire Notre dame de la paix en lui dédiant un espace et un aménagement particuliers.
c- Repenser l'aménagement de la Cordaz en terme d'espace dédié au lien entre le haut et le bas de la commune notamment en pensant à une piste artificielle permettant aux skieurs, lugeurs et autres engins de glisse de rejoindre le centre village directement. Y associer un téléphérique ou assimilé permettant l'accès piéton à la station et la fréquentation ludique du site.
N° 38 : 23 janvier 2020 - 07:28
Auteur : Véronique SAGOT
Son avis : Défavorable
Lors de ma dernière connexion j'ai du qualifiez Ne se prononce pas, mais aujourd'hui je confirme mon avis "DEFAVORABLE"
Propriétaire à Aussois depuis 2006 au sein de la résidence "Les Flocons d'Argent" Quand nous avons acheté nous avons choisi Aussois parce que c'était une petite station familiale et typique si aujourd'hui ce projet se concrétise, l'environnement risque d'en pâtir, la beauté du village va se voir dénaturé, de plus il semble dommageable de bâtir un nouveau complexe alors que ceux en lieu et place ne se remplissent pas à 100%. L'argent pour l'argent n'est pas une solution sereine et pérenne, il faut utiliser et améliorer les ressources existantes soit par de nouvelles attractions soit par un complexe sportif plus étoffé soit par des offres de venues plus attractives. Cordialement
N° 37 : 23 janvier 2020 - 07:14
Auteur : hugues DEREGNAUCOURT
Son avis : Défavorable
Bonjour

étant propriétaire à la résidence des Flocons d'argent et compte tenu du taux de remplissage des locations qui est très faible en dehors du mois de février je ne comprends pas l'intérêt, de rajouter des constructions, il faut plutôt s'attacher à embellir notre offre existante locative et développer les activités proposées en jouant l'esprit famille.

Hugues DEREGNAUCOURT
N° 36 : 23 janvier 2020 - 05:33
Auteur : Frédéric Salvan
Son avis : Défavorable
Je suis défavorable au PLU d’Aussois
N° 35 : 22 janvier 2020 - 22:12
Auteur : JEAN SIMON
Son avis : Défavorable
Pour justifier une augmentation du nombre de lits, il faut d'abord améliorer l’attractivité de la station (nouvelles remontées mécaniques, nouveaux commerces, ...) pour attirer de nouveaux vacanciers et parvenir à diminuer le nombre de lits froids.
Tant que le nombre de lits froids n'aura pas diminué, la construction de nouveaux appartements ne fera qu'augmenter le nombre de lits froids et diminuer la valeur foncière des appartements actuels.
C'est pour ces raisons que nous donnons un avis défavorable à l'opération envisagée. Aussois doit garder son authenticité de station famille où il fait bon vivre et se retrouver pour ses paysages magnifiques.
N° 34 : 22 janvier 2020 - 19:23
Auteur : Raymond et Chantal CHABIRAND
Son avis : Défavorable
Bonjour,
Propriétaire aux flocons d'argent depuis sa création ,nous sommes défavorables au nouveau PLU et au projet de construction de la CORDAZ .
Aux vues des taux de remplissage actuels, il semble incongru de prévoir plus de couchages alors que le nombre de lits froids augmente.
Ce qui nous a attiré dans notre achat aux flocons d'argent c'était l'authenticité d'un vrai village de montagne.
Le problème de stationnement déja difficile en saison en sera amplifié;
Ces appartements ont déja perdu une certaine valeur marchande et ce phénomène s'en trouvera amplifié .
En conclusion nous sommes d'un avis très défavorable
Chantal et Raymond CHABIRAND
N° 33 : 22 janvier 2020 - 09:26
Auteur : anonyme
Son avis : Favorable
Pensons à nos enfants

Oui il faut un club med à Aussois, en effet cela apportera du travail à nos enfants.
Il ne faut pas oublier, un club med c'est:

400 emplois direct
400 emplois indirecte
L'embauche de 80 moniteurs de ski.

De plus se sera une aubaine pour agrandir le domaine skiable qui en a bien besoin.

Donc oui à de nouvelle construction à Aussois
N° 32 : 22 janvier 2020 - 09:20
Auteur : François COURRIER
Son avis : Défavorable
François COURRIER DIE, le 22 janvier 2020
300, Parc AUDRA
26150 DIE
Tél : 04 75 22 03 87
Mob : 07 81 22 60 68
Courriel : reginetfrancois@yahoo.fr

Monsieur Christian DELETANG
Commissaire Enquêteur Révision PLU AUSSOIS
Mairie d’AUSSOIS – 4, rue de l’EGLISE
73500 AUSSOIS

Monsieur le Commissaire Enquêteur,

Je viens vers vous aujourd’hui relativement à la Révision du PLU de la commune d’AUSSOIS pour lequel vous avez été mandaté.
Cette révision de PLU comporte trois secteurs de modifications :
- Le secteur de LA VILLETTE : la révision porte sur la création de 25/30 logements qui devraient permettre aux AUSSOYENS de se loger. Je n’ai pas d’observations à formuler sur ce point.
- Le secteur de LA CORDAZ : la révision porte sur la création de 760 lits,
- Le secteur de LE VILLERET : la révision porte sur la création de 780 lits.
Ces deux derniers points appellent quelques observations de ma part ; vous les trouverez ci-après.
*
* *
La station d’AUSSOIS compte aujourd’hui près de 6.500 lits. Sur ces 6.500 lits, aujourd’hui 1/3 d’entre eux soit 2.150 sont des lits froids, c'est-à-dire occupés moins de 4 semaines/an et 16% d’entre eux soit un bon millier sont des lits tièdes donc occupés entre 4 et 12 semaines/an. On peut donc considérer que seule la moitié des 6.500 lits de la station d’AUSSOIS est convenablement occupée. Le taux de remplissage est modeste : de l’ordre de 32 % seulement.
Comment peut-on imaginer dans ces conditions que l’on veuille créer à AUSSOIS 1.550 lits supplémentaires ? « Préparation de l’avenir » diront certains ; « Gabegie et irréalisme politiciens », « Aberration économique» diront d’autres !
Irréalisme total d’autant plus que la Haute Maurienne compte déjà 20.000 lits froids et plus de 8.200 lits tièdes sur les 47.600 dont elle dispose.
Par ailleurs, il faut noter que le manque de neige de ces dernières années, les difficultés économiques des ménages ont déjà amené une baisse de la fréquentation de la station et l’on ne voit pas bien ce qui pourrait aujourd’hui inverser la tendance. L’augmentation du nombre des lits froids et tièdes ne peut que se confirmer.

IL N’EST DONC PAS NECESSAIRE DE CONSTRUIRE DE NOUVEAUX LITS de TOURISME A AUSSOIS (1). …/…
Les remontées mécaniques de la Station d’AUSSOIS sont modestes. Une augmentation de la fréquentation de ces remontées en lien avec l’augmentation du nombre de lits poserait un grave problème. En effet, l’extension alors inéluctable de ces remontées mécaniques ne pourrait se faire qu’en direction du Parc Naturel National de LA VANOISE.
Or aujourd’hui, la « frontière» du Parc se situe à la limite du sommet des remontées mécaniques et l’on sait bien que personne ne touchera jamais aux limites de ce Parc. Cette affirmation, plus forte aujourd’hui qu’hier est bien moins forte aujourd’hui que demain avec la protection de plus en plus forte et véhémente de l’environnement et de la nature.

L’EXTENSION IMPOSSIBLE DES REMONTEES MECANIQUES VIENT A CONTRARIO DE LA CONSTRUCTION DE NOUVEAUX LITS (1).


La vocation de Village-Station est très forte à AUSSOIS. On y trouve une activité agricole et une activité d’élevage importantes. Par ces activités, la population locale contribue fortement à l’approvisionnement en produits locaux de qualité de la station et de la région.
C’est aussi un des aspects forts de la station d’accueillir des familles soucieuses de la bonne qualité de leur approvisionnement et des activités familiales de la station. Sa vocation reste le ski familial en hiver et les activités de montagne l’été avec une offre familiale. C’est aussi pour cela que la station d’AUSSOIS a recherché et obtenu le label « FAMILLE PLUS ».

IL APPARAIT EVIDENT QU’IL Y A ANTAGONISME ENTRE CETTE SITUATION ET LA CONTRUCTION DE 1.500 NOUVEAUX LITS (1).


Sur le projet d’aménagement du secteur LA CORDAZ d’autres considérations sont aussi à prendre en compte. La circulation est aujourd’hui très difficile entre les bâtiments des Flocons d’Argent et les bâtiments situés sous la route. Faute de place disponible et disponibilisable aucune possibilité d’aménagement n’est possible. La circulation dans ce secteur sera tout bonnement impossible si l’on tient compte de la circulation supplémentaire engendrée par la construction de 660 lits supplémentaires dans ce secteur.
Le stationnement sur le parking de PRA CARRAZ est aujourd’hui déjà largement insuffisant en haute saison d’hiver comme en haute saison d’été. Dans le projet aucun emplacement de stationnement supplémentaire n’est prévu malgré la construction de 660 lits supplémentaires. Ce sera la galère permanente pour tous dans un secteur impossible à aménager.
Par ailleurs, la construction sur l’angle de l’actuel parking d’un bâtiment de 5 étages plus la toiture à moins de 20 mètres de bâtiments existants est tout simplement inadmissible et insupportable. Cela s’appelle se moquer du monde !


IL EST DERAISONNABLE D’IMAGINER LA CONSTRUCTION DE LITS SUPPLEMENTAIRES (1) DANS CETTE ZONE DEJA SATUREE.

…/…

Sur le projet d’aménagement du secteur LE VILLERET, il n’est pas nécessaire de construire des lits supplémentaires; je viens d’en faire démonstration.
Je note cependant que le secteur FRONT DE NEIGE est celui qui de loin est le moins bien traité et il est nécessaire de prendre en compte le besoin des familles ou tout simplement celui des skieurs. En effet, la faiblesse des commerces dans cette zone péjore la vie des familles, des visiteurs et des skieurs. Il n’existe pas d’espace aménagé pour s’assoir et consommer une boisson en regardant évoluer les skieurs. Il n’existe pas de zone d’activité qui permettrait à notre jeunesse de « s’éclater » sur des activités de neige en hiver ou des activités de divertissement l’été.
C’est bien un comble car cette zone existe et elle est disponible dans le grand espace constitué par le télésiège du GRAND JEU (côté OUEST), le parking de la route des Barrages (au Sud), le Centre Technique (à l’Est) et la route des barrages (au NORD) et en plus, elle est située à côté d’un grand parking existant jamais saturé.
*
* *
(1) – Pas de constructions nouvelles de lits, mais réhabilitation possible des appartements comportant des lits froids. La station de LES MENUIRES conduit depuis plusieurs années une expérience très intéressante dans ce domaine. Ces éventuelles réhabilitations constitueraient ainsi une réserve de lits si la nécessité s’en faisait sentir à l’avenir.

*
* *

En conclusion de mon propos, le contribuable AUSSOYEN que je suis :
- s’oppose à toute construction de lits supplémentaires à AUSSOIS, mais propose une éventuelle réhabilitation des appartements comportant des lits froids,
- propose de développer la station autour du concept village-station,
- propose d’aménager la zone proche de LE VILLERET en zone de commerce et d’activités en direction de notre jeunesse et des familles.


Espérant vous avoir convaincu, je vous prie d’agréer, monsieur le Commissaire Enquêteur mes salutations les plus distinguées.



François COURRIER
N° 31 : 22 janvier 2020 - 09:11
Auteur : jean claude fonfrede
Son avis : Défavorable
Monsieur
Nous présentons ici notre opposition au projet de modification du PLU à Aussois.
En effet cette modification du PLU prévoit la création de 1200 lits touristiques ce qui nous semble totalement en désaccord avec le village d'Aussois et qui entrainera pour notre résidence du Genevrey et plus particulièrement pour nous des conséquences néfastes.
Tout d'abord d'une façon générale les conséquences pour Aussois
- Aussois est et doit rester un village à taille humaine et non une "station" . La majorité des vacanciers qui viennent à Aussois le font justement parce que ils y trouvent la tranquillité et non la cohue des grandes stations.
- le domaine skiable est et restera limité du fait de l'exposition sud et ce domaine est déjà très encombré durant les vacances scolaires
- lors d'épisodes neigeux il y a déjà un gros problème de circulation et de stationnement
- le remplissage des lits touristiques n'est presque complet que 2 semaines en février
Les conséquence pour nous propriétaire d'un appartement au Genevrey B impacté par le parcelles OD50 et OD58
- Nuisances sonores obligatoires en raison d'une fréquentation plus importante
- difficultés de stationnement
- Dévalorisation de la valeur foncière même pour les appartements situés au sud à cause des 2 points évoqués ci-dessus
- perte du charme de la résidence actuellement entourée de prés , nous avons déjà beaucoup perdu par la construction des flocons d'argent.
-perte de vue sur la vallée à au niveau du parking
Pour toutes ces raisons nous émettons un défavorables à la modification du PLU.
Nous vous remercions de l'attention portée à ce courrier.
M et Mme Fonfrède
N° 30 : 21 janvier 2020 - 16:33
Auteur : Françoise Robert
Son avis : Défavorable
Bonjour,
C'est la première fois que j'écris à une mairie pour dire mon mécontentement. Aussois est une des dernières stations familiales avec un vrai village et à taille humaine. Pourquoi vouloir construire ces quatres bâtiments qui vont tout d'abord :
Défigurer la station
Obstruer toute la vue sur la montagne.
Dévaloriser complètement les bâtiments situés devant.
Diminuer les balades à pied ou en raquettes.
Quatres bâtiments qui ne seront habité qu'un ou deux mois dans l'année !

À l'heure où toutes les autres stations s'inquiètent pour leur avenir, Aussois fait le Choix inverse en augmentant sa capacité d'accueil alors qu'elle n'est pleine que 2 semaines dans l'année !!

Et je ne vous parle pas de l'Ecologie, destruction de terre, donc de biodiversité, augmentation des déchets, augmentation de la consommation d'eau et d'énergie.
Voilà, s'il vous plaît, pensez à votre belle montagne!
N° 29 : 21 janvier 2020 - 10:26
Auteur : Françoise CORDELIER
Son avis : Défavorable
Arrêtons cette course en avant pour développer l'offre touristique en dénaturant, défigurant notre village. A l'heure de la prise de conscience, enfin, des retombées plus que négatives sur la planète de notre façon de l'habiter il est encore temps de miser sur le côté "naturaliste", préservé de notre petit coin de montagne.
Proposer des logements neufs et modernes pour les vacanciers du mois de février ne fera pas remplir les autres structures le reste du temps. Réfléchir pour pouvoir innover sur le panel de propositions touristiques, bannir les voitures dans le village afin d'y instaurer un climat bon enfant, développer les stages d'artisanat, de techniques sportives spécifiques ... enfin, donner une orientation "proche de la nature" à notre village me semble une meilleure option.
N° 28 : 20 janvier 2020 - 17:40
Auteur : Dominique Berthet
Organisation : Particulier/locataire
Son avis : Défavorable
Monsieur le commissaire enquêteur,
Je viens par ce mail exprimer mon opposition au projet de construction Cordaz, notamment sur les parcelles situées en face des bâtiments du Genevrey B ( OD 50 et OD 58 ).
Je loue depuis plusieurs années un appartement situé au Genevrey B et j'apprécie la vue splendide sur les montagnes et l'ensoleillement au retour d'une journée de ski.
Je n'imagine pas avoir un bâtiment juste en face du balcon, qui va masquer cette vue et entraîner une perte totale du soleil. Par conséquent, louer un appartement dans ces conditions ne sera plus envisageable.
À plus long terme, je m'interroge sur la gestion de cet afflux de vacanciers en période de vacances scolaires pour une station qui était jusque-là à dimension humaine et familiale. Le stationnement est parfois problématique hors saison touristique, qu'en sera-t-il lors des pics d'affluence?
Je réitère donc mon opposition à ce projet pour toutes les conséquences néfastes et les préjudices que subirait le bâtiment existant.
N° 27 : 20 janvier 2020 - 13:03
Auteur : André Steinmetz
Son avis : Ne se prononce pas
En 2006 nous avons investi dans un appartement à la résidence "Les Flocons d'Argent" dont nous avons pu profiter pleinement, mais qui a également contribué dans une certaine mesure, à la prospérité et au développement du village d'Aussois. Or, depuis quelques temps, on constate, pour des raisons diverses, l'existence de nombreux "lits froids". Phénomène qui risque d'être aggravé par des projets de constructions résidentielles supplémentaires.
Pour nous, le risque est grand d'une perte de valeur de l'appartement à sa revente éventuelle.
Pour Aussois, il y a le risque de la perte du caractère exceptionnel de village savoyard au profit d'une station "moules-frites" !
N'oublions pas non plus le risque d'apparitions de multiples incivilités liées à une population trop importante incompatible avec le caractère de village typique et les problèmes de stationnement, ainsi que de la dégradation du milieu naturel et paysagé.
Pour toutes ces raisons, nous faisons part de notre inquiétude en espérant que vous ne donnerez pas une suite favorable à un projet d'extension au niveau des résidences des "Flocons d'Argent" ou ailleurs dans la vallée.
(notre appartement : 197 Bât. Aigle)
N° 26 : 20 janvier 2020 - 09:16
Auteur : FABRICE MARGUERON
Son avis : Favorable
Bonjour

Pour faire suite à nos précédents échanges téléphoniques, et par courriel, nous validons le nouveau PLU et en particulier la création de nouveaux lits touristiques.

Cela permettra à la station de maintenir une activité économique, qui par ce biais permettra de conserver les emplois sur la commune d'AUSSOIS.

Ce nouvel élan doit être accompagné par la modernisation de certains aménagements du domaine skiable.

Je pense notamment au télésiège de la FOURNACHE.

Je reste à votre disposition pour tous compléments d'informations,

Meilleures salutations.

Fabrice MARGUERON

TEL : 06 30 09 19 03
N° 25 : 19 janvier 2020 - 21:39
Auteur : Régis Berthet
Organisation : Particulier
Son avis : Défavorable
Bonjour,
Message à l’intention de M le commissaire enquêteur
Je viens d’apprendre l’existence d’un projet de construction (Cordaz) sur les parcelles OD50 et 58 en vis à vis de la façade nord du bâtiment Genevrey B.
Depuis de nombreuses années, je loue un appartement dans cet immeuble, car j’apprécie particulièrement la vue sur le Rateau d’Aussois et les montagnes environnantes.
Je me rappelle ces moments de tranquillité, appuyé sur la rambarde du balcon à regarder ce magnifique paysage et j’ai du mal à imaginer la construction d’un immeuble, si proche qu’il masquera totalement la vue, en même temps qu’il obscurcira l’intérieur de l’appartement.
Dans ces conditions, je ne vois pas comment je pourrais continuer à faire une location dans ce bâtiment et j'imagine le désarroi des propriétaires qui vont voir dévaluer leur bien.
Il me semble que le but de cette nouvelle construction doit servir à terme à augmenter la capacité d’accueil du village et j’avoue ne pas comprendre l’intérêt de construire, si cette construction se fait au détriment d’une autre, qui risque à terme de se dépeupler.
On peut d’ailleurs avoir quelques doutes sur la nécessité de construire toute une série d’immeubles agglutinés les uns aux autres dans un petit village, qui aura du mal à augmenter son domaine skiable.
Peut-être serait-il judicieux de faire moins et de jouer sur la qualité plutôt que la quantité afin de fidéliser la clientèle.
Pour toutes ces raisons, je suis complètement opposé à ce nouveau projet.
Cordialement.
M, Berthet Régis.
N° 24 : 19 janvier 2020 - 21:18
Auteur : Bernard Dessaigne
Son avis : Défavorable
Tombés sous le charme d'Aussois il y a 30 ans, nous y passons depuis plusieurs semaines par an. Tout d'abord locataires, nous sommes maintenant propriétaires d'un appartement au Genevray B.
Nous sommes particulièrement défavorables à plusieurs points de ce PLU.
Premièrement, la construction de 1200 nouveaux lits paraît absolument aberrante.
« Ces projets sont indispensables au maintien, voire au développement, de la vie économique de la station d’Aussois, mais aussi au financement de la réorganisation et des extensions prévues sur le domaine skiable. »
Cet argument nous semble disproportionné, au regard des statistiques qui montrent qu'actuellement la barre des 7O% de lits “chauds” (proposés à la location ou en résidence de tourisme) occupés n'est atteinte que 4 semaines par an (cf statistiques saison été 2018 et hiver 2018-2019 : 70% au nouvel an, entre 80 et 85% aux vacances de février).
Le projet Cordaz notamment, va complétement dévaloriser les bâtiments existants, et le Genevray en premier lieu : en obstruant vue et lumière, tous les appartements nord seront totalement inlouables/invendables et peu à peu abandonnés au profit des nouveaux bâtiments.
« Dans le cas de La Cordaz, une zone non aedificandi est prévue le long du bâtiment du Genevray, afin de conserver une zone de tranquillité, un certain ensoleillement et une certaine vue ». Une telle formulation semble presque ironique face à notre inquiétude ! De plus, la concentration des bâtiments dans ce secteur ne peut que renforcer les problèmes actuels de circulation et de stationnement, surtout dès que la neige est présente sur les trottoirs. Il devient chaque hiver de plus en plus difficile et dangereux de circuler à pied dans cette partie du village.
Augmenter le nombre de lit n'augmente pas la clientèle mais la déplace : cela a été prouvé par le passé, notamment par la baisse de fréquentation des bâtiments « la Combe » à l'ouverture des « Flocons d'argent ». Des bâtiments comme le Genevray B perdront de leur valeur, et cesseront donc d'être ouverts régulièrement, entretenus, rénovés... pour peu à peu décrépir. C'est toute l'image de la station qui est en jeu. L'aspect « village » a toujours été le principal argument de la station : le dénigrer met en péril l'identité même d'Aussois.
Deuxièmement, le développement de la station de ski est également un argument discutable sur le long terme, au vu des prévisions scientifiques quant à l'avenir de l'enneigement de nos massifs (cf rapport du GIEC 2019). Ouvrir plus de pistes, pour plus de monde, avec moins de neige naturelle, c'est une équation insoluble d'un point de vue environnemental. D'ailleurs, le nombre de forfaits vendus ces dernières années augmente peu, et l'avenir du ski de piste est très incertain.
Ce que nous souhaitons aujourd'hui, c'est qu'Aussois puisse avoir un avenir durable. Pour cela, il nous semble primordial de consolider les activités et l'habitat existant : entretenir, rénover, promouvoir... Et surtout, il faut arrêter de jouer notre avenir sur les 4 semaines des vacances de février ! Aussois vit 12 mois par an, et pourtant la fréquentation estivale décline. Nous souhaiterions que la commune travaille sur ces aspects en premier lieu, en redéveloppant l'offre sportive et culturelle (reprendre les séances de cinéma, les spectacles qui se faisaient il y a quelques années), en diversifiant les activités au delà du ski (randonnée, escalade, etc) et en promouvant le parc national et l'environnement exceptionnel.

En vous remerciant.
Famille Dessaigne
N° 23 : 19 janvier 2020 - 19:56
Auteur : Marie Noelle LUCAS
Son avis : Défavorable
Je suis contre les projets de construction à Aussois. pour la bonne raison que celui ci doit rester un village de taille humaine et non pas une station immeubles . J'apprécie Aussois l'été et l'hiver justement pour son calme ; je viens au Genevrey et la vue est déjà bouchée d'un coté ! laissez nous de l'air et la vue sur les montagnes et du soleil. Il y a suffisamment de logements !! il faudrait juste essayer de tous les remplir hiver et été !! il y aurait autant de monde qui viendrait à Aussois sans construire encore !!! pensez aussi aux personnes qui vivent ici à l'année et qui voient leur village se transformer en cité à touristes.
N° 22 : 19 janvier 2020 - 16:04
Auteur : Dominique Berthet
Organisation : Particulier/locataire
Son avis : Ne se prononce pas
Monsieur le commissaire enquêteur,
Je viens par ce mail exprimer mon opposition au projet de construction Cordaz, notamment sur les parcelles situées en face des bâtiments du Genevrey B ( OD 50 et OD 58 ).
Je loue depuis plusieurs années un appartement situé au Genevrey B et j'apprécie la vue splendide sur les montagnes et l'ensoleillement au retour d'une journée de ski.
Je n'imagine pas avoir un bâtiment juste en face du balcon, qui va masquer cette vue et entraîner une perte totale du soleil. Par conséquent, louer un appartement dans ces conditions ne sera plus envisageable.
À plus long terme, je m'interroge sur la gestion de cet afflux de vacanciers en période de vacances scolaires pour une station qui était jusque-là à dimension humaine et familiale. Le stationnement est parfois problématique hors saison touristique, qu'en sera-t-il lors des pics d'affluence?
Je réitère donc mon opposition à ce projet pour toutes les conséquences néfastes et les préjudices que subirait le bâtiment existant.
N° 21 : 19 janvier 2020 - 15:12
Auteur : Bruno Gaffet
Son avis : Défavorable
Les services ayant étudié les différentes composantes de ce PLU ont fait un travail remarquable …. sauf que, dès le départ, les dés étaient « pipés »
L’attrait de la commune d’Aussois repose sur le fait que ce « petit » village de montagne a su conserver son caractère authentique de village de montagne et que la création du Parc de la Vanoise lui a permis de garder sa faune et sa nature « presque » intactes.
Vouloir amener 1200 vacanciers supplémentaires semblent une aberration :
- Le domaine skiable n’est pas extensible
- L’afflux de touristes sur les chemins de randonnée est contraire à l’idée même de la création de ce parc.
Ecrire que :
- Le nouveau document d’urbanisme permet d’avoir un impact favorable sur l’usage des énergies renouvelables
- Les incidences sur : la qualité de l’air restent négligentes
la gestion des déchets restent modérée
les déplacements restent modérés
(alors que le Lyon Turin va supprimer de nombreux arrêts de train)
est très « orienté »
- Le risque de manquement d’eau potable est évoqué « brièvement » et peut nécessiter, à terme une nouvelle ressource.
- Nulle part n’est pris en compte le réchauffement climatique et le manque d’enneigement
Sur 6491 lits que compte la commune, 2800 lits sont considérés comme froids ou tièdes. En créer 1200 supplémentaires va obligatoirement faire chuter les tarifs de location et attirer une clientèle non compatible avec la montagne.
Le motif de ce nouveau PLU est très clair, il est inscrit à de nombreux endroits, il a pour but de rapporter, à court terme, de l’argent…. au détriment du bien-être de la commune, de ses habitants et de ses vacanciers traditionnels. Mais sur le long terme, n’est-ce pas « une bombe à retardement » que vous allez laisser aux générations futures ?
Vouloir faire d’Aussois une grande station industrielle est absolument contraire à l’esprit de station familiale qui nous attire depuis des années.
Je suis absolument opposé à ces nouvelles constructions à vocation touristique
N° 20 : 19 janvier 2020 - 15:10
Auteur : Caroline MAMALET
Son avis : Défavorable
Bonjour,

Nous sommes propriétaires d'un appartement en résidence secondaire à Aussois que nous ne louons pas car nous en profitons très régulièrement, été comme hivers. Nous avons fait connaitre Aussois à nos familles et amis qui reviennent souvent et apprécient le cadre bucolique de cet écrin de nature.

Le nouveau PLU d'Aussois concernant la construction de résidences à la Cordaz et au Villaret nous parait disproportionné par rapport à la taille du village; cela risque d'occasionner des embouteillages très importants au front de neige en hivers.
Toutes les études sur les changements climatiques montrent un grand risque de réchauffement et de diminution de l’enneigement, donc une diminution de la pratique du ski en hivers.
Le village est trop petit et perdrait son authenticité.Le domaine skiable est aussi trop petit pour accueillir des centaines de skieurs supplémentaires même avec les extensions des pistes prévues.C'est une course sans fin au profit immédiat qui risque d'ici 20 à 30 ans de créer des friches industrielles désertées par les touristes.
De plus, la station n'est jamais remplie à 100 % même durant les semaines de février. Nous voulons que notre village "d'adoption" ne soit pas défiguré par ces constructions énormes et préférerions que la Mairie poursuive sa réflexion sur la construction de maisons-appartements(afin d'économiser le foncier)pour les jeunes couples et les séniors à la retraites et sur l'aide à la rénovation de l'existant.

En vous remerciant de prendre nos remarques en considération.

M et Mme Mamalet
N° 19 : 18 janvier 2020 - 23:10
Auteur : Mathieu SAVAGNER
Son avis : Défavorable
Bonjour,

Je suis propriétaire à Aussois depuis bientôt 4 ans et j’y séjourne très régulièrement.
Jusqu’ici je ne regrette pas d’avoir choisi cette commune en raison de sa situation à proximité du parc de la Vanoise et de son ambiance tranquille éloignée des « usines à ski ». Je loue actuellement mon appartement environ 12 semaines par an. Mes locataires et moi-même recherchons avant tout le calme dans une station proche de la nature. Le domaine de ski de piste est modeste, mais très appréciable et les possibilités de randonnées sont nombreuses en été

Le projet de création de nouveaux immeubles me paraît aberrante dans le contexte actuel.
Ce projet est une fuite en avant qui risque de sacrifier le précieux équilibre qu’Aussois a su trouver et préserver. Il risquerait de rendre cette station semblable à la majorité des stations. Les changements produits seraient irréversibles à l’échelle humaine alors qu’on peut sérieusement s’interroger sur l’avenir des stations de ski « classiques ». (Suffisamment de stations le prouvent).
Ce qui fait la richesse d’Aussois ne doit pas être sacrifié pour une vue à court terme qui me paraît déjà très discutable (il suffit de voir le taux d’occupations actuel …) et je pense qu’Aussois à une autre carte à jouer pour son avenir avec ses nombreux atouts qui font son caractère unique (situation au versant sud, proximité du Parc, village authentique …). J’espère que l’intérêt général évident prévaudra à des considérations économiques douteuses qui de toute façon ne retomberont pas à longs et moyens termes aux habitants locaux (il suffit de voir le développement de la majorité des stations). Espérant que ce courrier ne soit pas vain je vous prie d’accepter ma considération.
N° 18 : 18 janvier 2020 - 18:55
Auteur : Marie-José DEGALISSE
Son avis : Défavorable
Je viens d'apprendre la modification possible du PLU en zone constructible au lieu dit La Cordaz et m'en vois quelque peu stupéfaite, d'autant qu'il s'agirait de la possible construction d'immeubles!!!!!Le Genevrey a déjà été impacté par la construction des Flocons d'Argent il y a une dizaine d'années et nous revoilà une nouvelle fois touché par un éventuel projet de construction et de nuisances alors qu'au lieu dit Le Villeret il n'y aurait aucun vis à vis.Stupéfaite également de cette fuite en avant de toujours construire...construire...sans trouver des solutions plus judicieuses et surtout plus intelligentes...que de bétonner ce village station que tout le monde apprécie justement par le peu d'immeubles construits et par sa tranquillité.De nombreux touristes(avec qui j'ai eu l'occasion de discuter) viennent à Aussois pour se ressourcer,mais s'ils rencontrent les mêmes inconvénients qu'en ville....bruit,problèmes de stationnement,queue aux remontées.....ils n'auront plus envie de revenir.Propriétaire d'un appartement que je prête régulièrement à mes enfants qui viennent avec des amis et qui skient,ainsi qu'à nos amis ,tous trouvent la vue et l'ensoleillement magnifiques ,malheureusement tout sera beaucoup moins magnifiques avec quelques immeubles devant nos fenêtres et ils ne voudront plus venir sur Aussois....En achetant à Aussois je pensais pouvoir trouver un endroit respectueux de la nature et de la tranquillité mais je m'aperçois qu'il n'en est rien....et qu'Aussois tombe dans le même piège que beaucoup d'autres villages et villes....l’appât du gain et de la spéculation.
N° 17 : 18 janvier 2020 - 11:51
Auteur : Dominique / Marie LE BAS / FICHTEN
Son avis : Défavorable
Bonjour, avec environ 700 lits de plus, nous ne voyons vraiment pas comment la station village d'Aussois peut gérer, intégrer ces nouveaux arrivants.
-Le stationnement des nouveaux vacanciers. Les places existantes ne sont pas suffisantes.
-Le déneigement : il empiète sur les...places de parking et les trottoirs,
-La circulation : dangereuse puisque les trottoirs ne sont pas utilisés car non déneigés.Bus, automobile et surtout piétons utilisent la même voie.
-La neige : le domaine skiable sera t-il agrandi ( remontées, pistes etc, etc...)
-Quelle seront les retombées financières concernant notre belle station village ?
-Quelle seront les charges d'exploitation pour les Aussoyens avec la nouvelle construction ?
-Garderons nous cet esprit station village cher à notre choix de vie ?
-L'animation : inexistante depuis quelques années ne sera pas déterminant dans le choix des futurs résidents
N° 16 : 17 janvier 2020 - 12:17
Auteur : Marc RENOU
Son avis : Défavorable
J'ai un appartement au Gennevray (214) que je désire vendre mais la prévision du PLU m'en empêche. Les acheteurs ne donnent pas suite car ils sont inquiétés par les prévisions.
Je l'avais acheté car la vue était dégagée sur la montagne mais nous avons du subir la construction des flocons d'argents. Un été sans location et une imputation de 90° de notre vue qui était de 180°. Il a déjà perdu de la valeur a cause de cette construction et du parking devant ma fenêtre.
Le projet prévoit des immeubles devant ma fenêtre et prendrait donc le reste de la vue et l'appartement ne pourra donc plus loué.
Le soleil ne pourra plus nous arriver et nous ne pourrons plus utiliser le balcon.
Dans un contexte, ou il faudrait remplir les lits froids, ce projet en amènera de nouveaux et fera que cet appartement sera inutilisable.
Ou se garerons les véhicules quand on sait que déjà il n'y a plus de place en saison ?
J'ai acheté cet appartement un bon prix car il avait des atouts mais avec les constructions passées et a venir il ne vaudra plus grand choses. Avez vous pensé a dédommager les propriétaires qui bien sur demanderons réparations des pertes causées.
Avec l'opération de la haute Maurienne pour réhabiliter les appartements pour qu'ils deviennent plus attractifs, j'aurais engagé des travaux de rénovation mais avec les menaces et projet je ne ferai rien.
Cordialement
RENOU
N° 15 : 17 janvier 2020 - 09:47
Auteur : Marc Dao
Son avis : Défavorable
Suite à ma rencontre avec l’enquêteur public du 10janvier dernier je confirme ma position :

Je suis propriétaire d’un appartement au Genevray À appartement 16 depuis mars 2018, nous avons été séduits par le petit village d’Aussois, une station familiale qui ne vit pas au dessus de ses moyens avec des gens souriants. Nous avons découvert avec étonnement les projets de construction de très nombreux logements
Pourquoi nous sommes étonnés, la fin 2019 a bénéficié d’un enneigement exceptionnel qui a assuré un taux important de remplissage des locations disponibles RÉSULTÂT impossible de se garer même le parking haut débordait embouteillage sur l’espace trottoirs (non déneigés comme d’hab)
Comment donc penser augmenter les capacités de couchage sur Aussois, il faudrait commencer par assurer le remplissage des logements existants et où vont être aménagés les parkings nécessaires, 1000 logements 1200 ou 1300 places de parkings nécessaires
Évidemment je suis personnellement concerné, perte de valeur de mon appartement, perte de vue, nuisances pendant les travaux,donc complètement hostile à ce projet
Comme d’habitude on va argumenter que les nouveaux veulent conserver les acquis et que les pays sont pour le progrès, il me semble que les précédents responsables ont réussi à faire une station village exemplaire
Alors la question se pose à qui profite le crime ? À qui sont les terrains qui vont devenir constructibles et donc voir leur valeur multipliée, n’y a t il pas conflit d’intérêt
Je m’interroge
N° 14 : 15 janvier 2020 - 14:29
Auteur : Michel LEPICIER
Son avis : Défavorable
Bonjour
Je suis tout à fait opposé à l’extension du PLU et à la construction d’autres immeubles pour toutes les raisons déjà évoquées en particulier la perte de la spécificité d’AUSSOIS en tant que station familiale et village montagnard, l’inutilité d ‘accroître le nombre de lits alors qu’il existe déjà une inoccupation partielle et un contexte économique plutôt défavorable et enfin une conséquence très péjorative sur les immeubles déjà installés.
N° 13 : 15 janvier 2020 - 09:33
Auteur : patrick martineau
Organisation : 1958
Son avis : Défavorable
Bonjour,
Je ne pense pas qu'il soit véritablement intéressant de multiplier les offres de location de logement en construisant de nouveaux batiments,dans le but de faire venir plus de touristes l'hiver :
- alors que tous les existants ne sont pas remplis de façon optimale
- que la station d'Aussois est labellisée famille plus comme station village et risque de perdre de son charme et de son originalité en multipliant les infrastructures, cela risque de détourner la clientèle habituelle
- que de plus en plus de stations de moyenne montagne ont des difficultés financières et ferment
- que globalement le marché des sports d'hiver stagne mais n'est pas en augmentation.
Le domaine skiable actuel qui est adapté au village d'Aussois deviendrait trop petit si vous construisez de nouveaux logements et le développer entrainerait des investissements lourds très difficile à rentabiliser et à supporter par la commune.
Il me semble plus opportun de travailler sur l'attractivité du village sur les périodes non hivernales pour attirer des touristes à venir tout au long de l'année et à faire connaitre les possibilités actuelles de VTT, Via ferrata, chateaux, randonnées, etc... et de développer de nouvelles activités.
Je vous remercie de prendre en compte ces remarques
Cordialement
N° 12 : 15 janvier 2020 - 07:18
Auteur : Véronique SAGOT
Son avis : Ne se prononce pas
Bonjour,
Merci de prendre le temps de lire nos doléances;
L'environnement risque d'en pâtir, la beauté du village va se voir dénaturé, de plus il semble dommageable de bâtir un nouveau complexe alors que ceux en lieu et place ne se remplissent pas à 100%. L'argent pour l'argent n'est pas une solution sereine et pérenne, il faut utiliser et améliorer les ressources existantes soit par de nouvelles attractions soit par un complexe sportif plus étoffé.
Cordialement,
N° 11 : 14 janvier 2020 - 19:53
Auteur : DANIELLE BUQUEN
Son avis : Défavorable
Bonsoir,
Quant j'ai découvert Aussois pour la première fois, j'ai été séduite par ce joli petit village, et ai été agréablement surprise de découvrir une station à taille humaine. La station des familles! On y est tellement bien! Ce serait dommage de la transformer en station surchargée et sans âme.
A court terme il est évident que l'enneigement de cette station va diminuer! Il serait certainement préférable d'entretenir l'existant, de l'améliorer. Car à quoi servirait ces nouveaux logements s'il n'y a plus de neige!!

Je suis contre la modification du PLU d'Aussois. Gardons cet esprit de bien être et de convivialité! Gardons notre petite station dans sa taille actuelle .
N° 10 : 14 janvier 2020 - 18:21
Auteur : ANDRE BEAL
Son avis : Défavorable
Au moment où les communes voisines fusionnent, Aussois doit retrouver son identité d’antan et se différencier par son offre en valorisant ses atouts par rapport aux autres communes, dont les principaux sont son cœur de village et son exposition.
A quel projet répond le nouveau PLU ?
En quoi le PLU est t’il cohérent avec un projet ?
Aussois a t’il défini son projet pour les années à venir en complémentarité des autres communes ?
Aussois est la seule commune en face sud de la haute Maurienne lui garantissant un ensoleillement propre à une offre sur les 4 saisons.
Il n’y a aucune justification voir aberrant à vouloir avoir des lits supplémentaires quand le taux de remplissage n’est optimal que deux semaines par an si ce n’est que de créer des bâtiments qui seront la plus part du temps vide sans vie et de défigurer le site en perdant toute identité.
Il est plutôt prioritaire de revitaliser le cœur du village en favorisant la revalorisation de l’existant, en incitant les gens à consommer localement grâce à des services attractifs, et en aidant à la rénovation de bâtiment ancien, parfois en état de ruine.
Trop de volets sont maintenant fermés, trop de trottoirs détériorés, une voirie délabrée…
Aussois doit se focaliser sur les jeunes et les familles en recherche de calme et d’authenticité, mais aussi les groupes, les entreprises avec une offre tarifaire raisonnée.
Il est fini le temps de la construction à tout va ne répondant à aucuns critères de développement durable.
Il faut valoriser l’existant pour recréer le cadre d’hier et redonner un charme au village qui a bien disparu ces 10 dernières années…
Donc non à ce PLU du passé favorisant un développement anarchique ne s’appuyant pas sur une réflexion collective « Que voulons-nous pour le futur ensemble ? »
N° 9 : 14 janvier 2020 - 16:00
Auteur : Jean-Luc FOUILLADE
Son avis : Défavorable
Bonjour,
J'ai investi il y a 10 ans dans le cadre d'une défiscalisation en ZRR en devenant propriétaire-loueur d'un appartement sur le front de neige, géré par GOELIA. Je ne le regrette pas, ayant séjourné chaque année été comme hiver.
Outre l'attrait historique pour la montagne, j'apprécie le caractère humain du village : taille familiale, caractère rural, proximité des lieux, attractivités historiques, culturelles ...
L'orientation n°3 visant à augmenter le nombre de lits marchands est contradictoire avec la 4 (modérer l'occupation de l'espace et étalement urbain) et la 5 (maintenir des activités agricoles). Par contre, améliorer la station de ski est un bon élément d'attractivité. En effet, les hivers actuellement plus doux réduisent la surface enneigée plus faible, et l'activité ski en pâtît.
En outre, avant de chercher à augmenter le nombre de lits marchands, il convient de vérifier le taux d'occupation des lits en service. Il s'avère qu'il est relativement bas. A ce sujet, GOELIA a une politique depuis plusieurs années de se séparer des appartements insuffisamment loués (qu'en est-il des autres résidences de vacances ?) ; ce qui est catastrophique pour les propriétaires de mon genre, car ce type d'appartement se revend très mal, ou plus de 50 % en-dessous de leur valeur d'achat.
En conséquence, plutôt que de chercher à remplir ou proposant plus de lits, je pense préférable et salutaire de chercher à mieux remplir :
- en améliorant l'attractivité du domaine skiable
- en conservant le caractère du village
- en améliorant les déplacements autour du village. Il y a de nombreux chemins côté montagne, mais très peu vers les forts
- il y avait eu un projet de télécabines vers le Val d'Ambin : cela serait un excellent complément pour diversifier les activités dans un proche rayon autour d'Aussois (lac d'Ambin, chemin d'Hannibal ...)
- en investissant dans la rénovation du bâti existant non occupé. Ce qui permet sa sauvegarde et d'offrir des logements sans s'étaler.
Merci
N° 8 : 14 janvier 2020 - 15:27
Auteur : Dominique REMAUD
Organisation : 1958
Son avis : Défavorable
Je trouve qu'il serait dommage de dénaturer un si joli village par l'ajout de nouvelles constructions. Une "station village" se doit de garder cet esprit familial, et l'appât du gain, si tentant il est vrai, ne doit pas gâcher ce si bel endroit.
N° 7 : 14 janvier 2020 - 14:15
Auteur : André PERROS
Organisation : DCFA les flocons d'Argent
Son avis : Défavorable
Je suis opposé à la construction de nouveaux immeubles à proximité de la résidence "les flocons d'Argent".
La station d'Aussois doit préserver son label "famille plus" .
celui ci risque d'être remis en cause par la multiplication des constructions à usage exclusivement touristique.
N° 6 : 13 janvier 2020 - 11:52
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Propriétaires à Aussois depuis 1977 et y séjournant un peu plus de 4 mois par an, nous sommes profondément attachés à Aussois dont nous apprécions le caractère de station-village familiale.

En multipliant les constructions d'immeubles, Il serait très dommageable de lui faire perdre ce caractère apprécié des touristes. Il faut donc être très mesuré dans les projets immobiliers de peur de faire ressembler Aussois aux stations bétonnées.

De nombreuses locations sont inoccupées surtout l'été mais aussi dans une moindre mesure l'hiver. Alors ne faut.-Il pas, avant de construire de nouveaux immeubles, être sûrs de remplir la station. Que faire pour rendre Aussois plus attractif ?

Les touristes sont, certes, plus exigeants qu'autrefois mais ne doivent -ils pas être accompagnés jusqu'à leur location ? L'occasion de faire un état des lieux à l'arrivée et au départ, c'est peut-être un effort payant, rassurant pour les propriétaires qui finissent par se décourager de louer à cause des dégradations, et un plus pour le locataire qui se sent accueilli.
Les commissions de la Centrale de réservation assez élevées ne se justifient que si la qualité du service est là. Ne faut -il pas revoir le stationnement à certains endroits ? Aux entrées des immeubles des Fleurs, il est impossible de stationner le temps de décharger les bagages ou les provisions depuis que l'on laisse stationner les voitures en double file sur la partie centrale de la route des Barrages.

Améliorer l'attractivité du village est une priorité :
- nettoyer les décharges sauvages d'objets non utilisés autour de certaines habitations ou jardins. Quel navrant spectacle pour le touriste qui arrive dans le village par la route des Forts !
- fleurir davantage ( la commune fait déjà beaucoup d'efforts mais n'est pas toujours suivie par les habitants )
-renouveler les animations qui ne changent pas beaucoup d'une semaine à l'autre et même d'une année à l'autre
- améliorer le déneigement des voies et des parkings qui constitue un handicap sérieux pour les retraités d'un certain âge
- faire un effort pour prolonger la saison au-delà du début septembre où tout s'arrête

L'oratoire de Notre Dame de la Paix est un lieu historique chargé d'émotion et de sens. Il est fréquenté par tous ceux qui cherchent un lieu calme en dehors de l'agitation du village pour venir s'y recueillir, méditer ou simplement lire ou jouir de la vue magnifique qu'offre ce belvédère sur le village. Ce serait vraiment dommageable de l'entourer d'immeubles. Aussois y perdrait incontestablement un atout -charme.
D'autre part, quand on constate les problèmes de stationnement actuels sur la route des Barrages, on peut craindre sérieusement pour l'avenir si 400 lits supplémentaires voyaient le jour au Villeret.
N° 5 : 10 janvier 2020 - 19:08
Auteur : Eric DEGALISSE
Son avis : Défavorable
Suite à mon passage en compagnie de mon épouse, ce dix janvier vers 16h00, à votre permanence en mairie d'Aussois je viens vous rapporter les arguments qui m'amènent à m'opposer au projet de modification de PLU et plus particulièrement aux constructions envisagées au lieu dit La Cordaz par l'actuelle municipalité.

1) D'un point de vue environnemental :

Attaché au site et au village d'Aussois que je fréquente assidument depuis trente ans j'ai vu le village se développer les bâtiments, lotissements et autres immeubles apparaître.

D'un village nous sommes passés à un village-station puis à une station village et l'avenir semble s'orienter vers une station "tout court". Ce concept est en totale contradiction avec le positionnement officiel d'Aussois et tout ce qui fait jusqu'à présent son charme.

Ces constructions nouvelles seraient construites sur des terrains jusqu'alors réservés à l'agriculture. Il en serait de même des voies d'accès et nouveaux parkings indispensables tant le stationnement est déjà problématique en période de vacances scolaires l'hiver.
Cet agrandissement de l'hébergement amènerait à très court terme une extension du domaine skiable avec tous ses impactes négatifs sur la faune, la flore et les paysages au profits de quelques milliers de clients et rares commerçants/artisans quelques semaines par an.


2)D'un point de vue économique :

L'argument servi tendant à affirmer que le développement économique sinon la survie du village tiendrait à la création de centaines de nouveaux lits me semble un peu court.
En effet mis à part, peut-être, 4 à 6 semaines l'hiver la capacité d'hébergement n'est jamais saturée. De nombreux lits dits froids ou tièdes sont répertoriés.
Toutes les études nationales sérieuses s'accordent à tirer la sonnette d'alarme : la situation du ski et des stations de moyenne altitude serait en péril en raison d'un désamour (coût, accès, non renouvellement des tranches d'âge, réchauffement climatique, émergence de nouvelles modes et pratiques…)

En dehors des quelques semaines de très forte affluence déjà citée ces constructions nouvelles draineraient par transfert une partie de la population hivernante ce au détriment des actuels loueurs professionnels ou particuliers. La nouvelle configuration d'Aussois pouvant aussi dégoûter quelques amateurs traditionnels qui iraient chercher ailleurs ce qu'ils trouvaient auparavant ici !

Enfin la création de "village-vacances" offrant du tout inclus n'aurait que peu d'impact sur les commerces locaux ces structures fonctionnant en circuit fermé (moniteurs/encadrants, matériel) et avec de grands groupes d'approvisionnement. Le seul bénéfice réel tiendrait aux forfaits vendus mais après quelles remises au vu des achats groupés et là encore avec en corolaire qu'elle déperdition de clientèle traditionnelle ?


3 A titre personnel :

Propriétaire d'un appartement (108 Genevray B, 3 route des barrages) exposé sud et ouest (village et vallée aval) je serais directement impacté par :
-Les nuisances liées aux travaux (la construction des flocons d'argent à déjà amenée à l'époque l'apparition de fissures dans mes cloisons) bruit, poussière…
-la perte de vue du côté ouest,
-la perte d'ensoleillement à l'ouest,
-les inévitables bruits et troubles divers liés passages sous mes fenêtre des résidents, livreurs et personnels
-l'accroissement quelques semaines par ans des difficultés de circulation et de stationnement
-la diminution de la valeur locative de mon bien liée à la concurrence accrue,
-la dépréciation immobilière consécutive à l'ensemble de ces nuisances.


4) d'un point de vue éthique :

Alors même que d'autres possibilités d'implantation existent sur la commune (Le Villeret...) et semblent, bien qu'elles auraient impactés négativement beaucoup moins de monde, avoir été rejetées sans réelle concertation, ce projet initié par quelque personnes à la fois décideurs et futurs bénéficiaires me parait de nature à nourrir des interrogations quant à d'éventuels conflits d'intérêts.


La diffusion il y a quelques mois d'un document dit de travail faisant état du projet d'implantation des futurs bâtiments laissent à penser que les décisions sont entérinées et que tant la phase de concertation que celle d'enquête publique n'auront aucune influence sur les décisions finales. D'autant que l'argument d'intérêt général que je récuse en raison des développés supra me semble moins réel que les bénéfices escomptés sur la vente de terrains agricoles devenus constructibles.

Par contre l'intérêt particulier de quelques dizaine de familles ayant déjà eut à subir les conséquences de la construction des Flocons d'Argent et la préservation d'un village jusqu'alors à peu près épargné par la "bétonisation" spéculative me paraissent dignes de considération.
N° 4 : 10 janvier 2020 - 18:47
Auteur : Marie Francoise De bernieres.
Son avis : Défavorable
En tant que propriétaire à Aussois , rue d En Haut, depuis plus de quarante ans et mes enfants et petits-enfants continuant à y venir souvent , je demande à Monsieur le Maire et au Conseil Municipal d abandonner le projet de modification du PLU en cours qui occasionnerait d énormes désagréments aux habitants , particulièrement à ceux de notre quartier de La Chapelle, depuis la Place jusqu au Genevray et au delà.

J espère être lue et entendue sur cette opposition dont tous les éléments opposables ont déjà été exprimés par de nombreuses personnes et Association d Aussois.

Fait le 10 janvier 2020. MF. De Bernieres. 25 rue d En Haut a Aussois. Merci
N° 3 : 4 janvier 2020 - 08:42
Auteur : Eugenio Marino Muzio
Son avis : Défavorable
Je suis un engineur agé de 75 ans, donc je suis un petit peu un expert d'urbanisme. Il sont 25 ans que je suis le proprièraire de l'appartement route des Barrages 34/63. A l'époque j' avais achété avec entusiasme l'appartement en tenant compte de la beauté du village parfaitement en bon ordre mème du point de vue de l'archictecture anctienne et moderne. Or, en toute franchise, je retien absurde le projet d'elargir avec la creation de 1.200 nouveau lits touristiques.Je crois que Aussois est deja suffisantement bien organisé au jour d'hui special modo pour l'accueil potentiel des touristes. Si vous voulez elargir l'offre il serait mieu créer des nouveaux hotels! A ce propos est logique se demander pourquoi la majorité des anciens hotel ont été cloturés ou ont été modifiés en mini appartements. En plus du point de vue du domain skiable Aussois doit imperativement tenir compte de sa place vis à vis di Parc de la Vanoise et donc combien de nouvelles pistes est possible construir? A mon opinion une quantité vraiment minimale. L'augmentation des nouveaux lits touristiques, si trouveront l'interet du marché, comme se place avec le potentiel des telesieges et des pistes. A mon opinion on assistera à un forte congestionement que ennervera beaucoup les touristes à cause des queues croissantes et donc un effet contraire au desideratà.

Pour conclure pour sauveguarder la beauté d' Aussois, realité très rare, je vous suggere de renoncer à des nouvelles appartements, de reflechir si est le cas de batir quelque nouveau hotel et d' eviter de faire la betise d'elargir le potentiel accueil avec des nouveaux lits ( en France vous avez l'exemple mauvais de Les Karellis, la Toussuire, Tignes ecc.).

Je pense que si votre proposition sera realisé j'irai reflechir de vendre mon appartement car le contexte ne sera plus comme je le souhaite.

Aussois comm potentiel n'est pas comme Val Cenis ou les Trois Vallées. En plus encore deja au jour d'hui la presance des touristes residentielles pendant l'été est plutot faible et la nouvelle configuration ira augmenter ce realité.

Cordialités Eugenio Muzio
N° 2 : 3 janvier 2020 - 14:35
Auteur : Sandra DELECAMBRE
Son avis : Défavorable
À l’intention de Mr le Commissaire Enquêteur
C’est lors de la première TransMaurienne de vtt l’été 1988 que ma famille découvre Aussois et la Vanoise...Et voila comment l’hiver suivant, en février 1989, à l’âge de 17 ans, je découvre les sports d’hiver avec mes parents et que nous sommes tombés sous le charme de ce village savoyard si familial et authentique.
Depuis 30 ans , pas un hiver sans venir à Aussois.
D’abord avec mes parents , puis avec des amis et ensuite mon mari (qui lui avait l’habitude d’aller skier ailleurs) et enfin avec nos 4 enfants désormais ...
Notre fidélité à ce village a fait que nous nous sommes décidés en 2016 à nous lancer, mon époux et moi, dans l’acquisition d’un appartement à Aussois.
Nous travaillons tous les deux , avons encore un crédit immobilier pour notre résidence principale et pourtant avons décidé de faire un nouveau crédit sur 20 ans pour l’achat de cet appartement dans la résidence Le Genevray B, quitte à faire des sacrifices sur autres choses...
Nous sommes tellement heureux avec les enfants de venir à Aussois, d’y ouvrir nos volets sur ce paysage de montagnes, cette vue, cette lumière et cette tranquillité nous ressourcent.
Nous étions tellement ravis et enthousiastes suite à notre achat en avril 2016 , nous avons invités des amis , de la famille, à découvrir ce si joli village à taille humaine.
C’est alors que fin 2017, nous sommes surpris d’apprendre ce projet de PLU qui surgit !
Cette possibilité de rendre des terrains constructibles derrière chez nous est une véritable MENACE.
Nous avons bien compris que le projet de La Cordaz est une hypothèse pour le moment mais si les terrains devenaient constructibles alors cela serait une menace réelle qui s’abattrait sur nous, propriétaires récents de l’appartement 116 Genevray B, situé Nord-ouest.
Et cela nous cause de fortes inquiétudes et angoisses importantes.
Rendez-vous compte des conséquences néfastes et des terribles préjudices qui nous seraient imposés si des constructions se bâtissaient proches du bâtiment Le Genevray ?
La perte de la vue depuis les 3 fenêtres de notre appartement serait immense, inimaginable !
La perte de lumière en découlerait évidemment dans toutes les pièces.
Cela équivaut à construire un mur devant nos fenêtres.
Ce projet de Cordaz en hauteur derrière notre bâtiment entraînerait l’enterrement et l’encerclement du Genevray.
Que dire de la perte de quiétude tant recherchée en venant à Aussois.
En effet, les perturbations durant les travaux seront insupportables et la densification de cette zone autour des flocons d’argent est déjà problématique....
Et que dire du stationnement ?
Il est déjà très très compliqué actuellement, les véhicules garés sur le trottoir de la route des barrages obligent les piétons à marcher sur la route( cf photos jointes ).
Mes enfants ont été particulièrement ennuyés avec leurs skis sur les épaules à devoir partager la route avec les voitures ou navettes ...
Je trouve cela très dangereux !
Et vous voulez ajouter de la circulation et des véhicules dans cette zone déjà très dense, qui manque déjà de stationnement.
L’orientation numéro 6 du PADD n’est-il pas de « sécuriser les déplacements doux et améliorer les conditions de stationnement » ?
Et pour finir parmi tous les préjudices mais pas le moindre, c’est la dépréciation de la valeur immobilière et locative de notre appartement !!!
Il n’y a pas que le préjudice Moral mais aussi celui de la perte financière .
Nous qui mettons en location pour nous aider à réduire les charges , alors cela deviendra impensable si l’appartement est cloîtré.
Nous supposons également que la construction entraînera des préjudices importants aux bâtis existants ...
N’est-il pas possible de travailler sur l’existant à Aussois ?
Il y a sûrement d’autres sites où des constructions ne porteront pas atteinte au bâti existant .
Et où la zone de circulation n’est pas aussi restreinte.
J’espère sincèrement que vous prendrez en compte mon message et ma vive émotion .
Cordialement
Mr et Mme DELECAMBRE -GRAVE
Appt 116 Le Genevray B 73500 Aussois
Ou
1960 Grand Voie 62136 Lestrem
N° 1 : 30 decembre 2019 - 18:59
Auteur : louis fourriquet
Son avis : Favorable
La bande prévue le long du Genevray monte beaucoup trop haut et va emmurer des dizaines de propriétaires aux flocons d’argent, en occultant la vue sur la vallée. Goelia risque de ne plus renouveler les baux pour les appartements concernés, étant moi-même propriétaire.

L’impact économique pour la commune serait catastrophique puisque c’est plus de 500 lits qui risquent à terme de sortir de l’exploitation de Goelia.
Il convient donc de revoir l’OAP sur le site de la Cordaz (à minima sous le Genevray) voir l’annuler puisque cette zone à son intérêt pour l’agriculture et respecte la loi montagne.

De ce fait, l’OAP SUR LE VILLERET a moins d’impact environnemental pour de nouvelles constructions et se doit d’être retenue en priorité.

Voilà, Monsieur le commissaire enquêteur, ce dont je voulais vous faire part en tant qu'élu et propriétaire dans ce magnifique village, qui doit garder son authenticité.
En espérant que ma requête retiendra toute votre attention ainsi que celles des élus d'AUSSOIS.
Respectueusement,
Mr fourriquet.