PLU de la Commune de Béziers

Liste des observations
N° 76 : 14 novembre 2020 - 09:56
Dépôt par mail
Monsieur,
veuillez trouver ci-joint ma contribution (document word ) concernant le domaine de Bayssan le bas à Béziers ainsi que des vidéos
(son crapaud , inondation octobre 2019) pour certifier mes observations .
Cordialement.
Michel Palmié.
Provenance : Courrier pour Windows 10


Mail receptionné le 04/11/2020 à 13:32
N° 75 : 14 novembre 2020 - 09:55
Dépôt par mail
?
?A l'attention de Mr Serge OTTAWY, Commissaire Enquêteur,
Monsieur le Commissaire Enquêteur,Je vous prie de bien vouloir trouver en pièce jointe, notre requête de maintien en zone OAU du PLU des parcelles EO, numéros 62, 120 et 121.Nous vous avons remis les plans correspondant le 28 octobre dernier et vous prions de bien vouloir joindre la présente au dossier déposé ce jour là.Je vous invite à cliquer sur la présente page sur l'adresse, ci-dessous : https://www.klapty.com/tour/zYe0gqkiVN
Vous pourrez vous faire une idée plus précise de l'objet de notre démarche.Vous remerciant pour l'attention que vous voudrez bien porter à notre requête,Je vous prie d'agréer, Monsieur le Commissaire Enquêteur, l'expression de mes sentiments distingués.
Fabienne POUDOU-SALAMEROeurl-salamero@orange.fr06-75-60-27-93
La Bastide de Bel-Air, l'authenticité Languedocienne au c?ur du Golf Saint-ThomasLocations à la semaine ou plus
https://www.klapty.com/tour/zYe0gqkiVN

??

Mail receptionné le 07/11/2020 à 10:10
N° 74 : 14 novembre 2020 - 09:53
Dépôt par mail
> Monsieur le Commissaire-Enquêteur,
>  
> Nous souhaitons compléter la partie 4 de notre requête n° 20 déposée le 06/11/20 au sujet de notre protection contre les inondations.
>  
> L'article du Midi Libre du 06/11/2020, celui du 14/04/2019 et le document émanant de l'établissement public territorial de bassin Orb et Libron (voir pièces jointes) nous amènent à formuler les questions suivantes :
>  
> - pourquoi n'y a-t-il pas la même volonté à Béziers ?
>  
> - pourquoi le mur Jardi n'est-il pas rebâti et consolidé aux mêmes références de crue : inondation centennale de 1953 (15m70 NGF au Pont Neuf)?
>  
> - Pourquoi la mairie de Béziers ne fait-elle pas la même démarche que les mairies de Sauvian et Sérignan ?
>  
> - Pourquoi chaque municipalité fait-elle cavalier seul alors que la gestion du risque inondation relève de l'Agglomération, que l'Orb en traverse plusieurs communes, que de nombreuses études coûteuses ont déjà été diligentées, et qu'une synergie dans la lutte contre les débordements du fleuve semble relever du bon sens ?
>  
>  Avec nos remerciements pour l'attention que vous aurez portée à nos observations.
>  
> Familles : Bellon - Toussaint - Guibbert - Vialette - Peltier et Trillas - Clavel - Cogen et Renouard


Mail receptionné le 08/11/2020 à 20:36
N° 73 : 14 novembre 2020 - 09:49
Dépôt par mail
Bonjour,

Habitante de la rue des Sœurs Grises et soucieuse d’embellir un quartier où j’ai choisi d’habiter pour son côté familiale et calme, j’aimerais par ce mail vous faire part des souhaits d’un grand nombre d’habitants de ce quartier.

Nous aimerions garder ce côté familiale et surtout éviter que l’on démolisse des maisons pour les remplacer par de nombreux logements. Il serait peut-être plus judicieux de faire des espaces verts pour aérer le quartier.

Il est important également de ne pas laisser les maisons à l’abandon et demander aux propriétaires de les entretenir. Que chaque petite maison soit destinée à une famille et non à 4 ou 5 studios dont certains sont semi-enterré ou sous les
toits pas toujours en bon état.

Serait-il possible d’envisager de rendre les rues piétonnes avec un accès par bornes électriques comme dans le centre ville ?
Ce qu’il faut s’est éviter d’appauvrir le quartier mais plutôt le tirer vers le haut.

Il serait dommage de démolir des maisons et de reconstruire du contemporain, l’âme de ce quartier y perdrait beaucoup.

En espérant que nos voix seront entendues.

Cordialement

Myriam Jamotte
12 rue des Sœurs Grises







Mail receptionné le 09/11/2020 à 14:45
N° 72 : 14 novembre 2020 - 09:49
Dépôt par mail
A l'attention de M. Serge OTTAWY, Commissaire Enquêteur pour l'enquête publique de l'arrêté n°2038 du 15/09/2020.
Bonjour M.OTTAWY,
En tant qu'établissement Médico-Social, nous saisissons l'opportunité de cette enquête publique ayant pour but entre autres la révision du Plan Local d'Urbanisme (PLU) pour vous soumettre deux problématiques qui touchent des terrains qui nous appartiennent. Le premier terrain comprend le Siège social de notre Association qui se situe au 10 rue Evariste Galois, le deuxième est accolé au premier et se situe au cadastre : Section IP, numéro 13, lieudit 12 Rue Evariste Galois.
Nous avons différents projets de construction pour ce deuxième terrain et nous nous rendons compte que le classement actuel du PLU ne nous permet pas de les mener à bien. En effet, le terrain tel qu'il a été reclassé à la dernière mise à jour du PLU est défini en tant qu'Espace Boisé Classé (EBC) et en tant que Zone UX (zone à vocation économique) dans le prolongement des terrains du CAPISCOL. Ces changements apparus après acquisition de ce bien nous empêchent de réaliser les projets que nous avions prévus, soit : la construction d'un établissement inclusif destiné aux personnes âgées et aux personnes en situation de handicap et si les conditions le permettent la mise en place d'une crèche. Nous souhaitons aussi créer des logements sur le terrain qui seront réservés aux personnes en situation de handicap que nous accueillons dans un soucis d'autonomisation et d'inclusion dans la vie sociale.
Au sujet du respect des espaces boisés, sachez qu'il s'inscrit pleinement dans nos projets de construction car ces extérieurs contribueront au bien-être des occupants. Nous nous engageons donc à intégrer au maximum les éléments naturels, le respect de la biodiversité et du paysage dans nos propositions d'aménagements.
Concernant le classement en Zone UX, nous ne comprenons pas cette modification qui englobe aussi le terrain du Siège Social de l'Association et du Pôle Hébergement accolé. Nous étions auparavant définis en zone UD1 (Zone de Développement Pavillonnaire Périphérique), classement qui était cohérent avec les activités de notre Association.
Ce constat étant fait, nous vous demandons dans le cadre de la révision du PLU de bien vouloir prendre en compte notre demande de reclassement de ces deux parcelles en zone UD1 uniquement et de reconsidérer le classement en Espace Boisée Classé.
Veuillez agréer, Monsieur, l'expression de nos sentiments respectueux.
[cid:image001.jpg@01D6B74E.6DBC08E0]


Mail receptionné le 10/11/2020 à 10:44
Pièce jointe : image001.jpg
N° 71 : 14 novembre 2020 - 09:45
Dépôt par mail
Monsieur le commisaire enquêteur,
 
Je suis sensible et attachée à la pérservation du patrimoine, je vous demande de faire évoluer le plan local d'urbanisme car il ne préserve pas les immeubles et maisons qui sont dans le périmètre du secteur sauvegardé. 
Je vous demande d'interdire dans le PLU la démolition des maisons et immeubles en secteur sauvegardé.
D'interdire la réalisation de nouvelles constructions en secteur sauvegardé.
Et aussi, d'interdire le changement de destination des maisons en secteur sauvegardé (une habitation reste une habitation).
De ne pas augmenter le nombre de logements (une maison c'est une famille pas plusieurs studios).
On ne peut pas diviser une maison de 70m2 en trois ou quatre appartements.
Je vous remercie de demander de restaurer et conserver les vieux immeubles et les anciennes maisons de ville qui apportent du charme et font la renommée de Béziers.
De préserver la qualité et la quiétude des habitants en ne détruisant pas les maisons.
Les amménagements doivent être concertés avec les habitants, ce qui n'est pas le cas.
Dans le quartier Capnau, personne ne veut d'une maison de retraite ni d'un centre de service social. Le Capnau est un quartier d'habitations calmes avec un beau patrimoine bâti. Je vous demande de préserver le patrimoine historique du secteur sauvegardé de manière homogène. 
Les propriétaires peuvent ravaler leur bien, l'entretenir. Les réseaux peuvent être enterrés. 
 
Vous remerciant, monsieur le comissaire enquêteur.
 
Famille BERGER et CARDENAS.


Mail receptionné le 11/11/2020 à 16:20
N° 70 : 14 novembre 2020 - 09:44
Dépôt par mail
Bonjour,
 
Plusieurs habitants du quartier du Capnau seront présents  à la réunion du vendredi 13 novembre à 14 heure, pour le projet du PLU.
 
- circulation et stationnement
- aérer et moderniser le quartier
- maisons fermées, insalubres
- aménagement de la sortie sur le Bd d'Angleterre
- réfection des places P.Bès et Bellevue...
 
 
cordialement
 
R.Rus-Paganoni


Mail receptionné le 11/11/2020 à 17:35
N° 69 : 14 novembre 2020 - 09:43
Dépôt par mail
 
A l'attention de Monsieur Serge OTTAWY, commissaire enquêteur, au siège de l'enquête, Caserne Saint-Jacques, Département de l'Urbanisme, Rampe du 96ème Régiment d'infanterie 34500 Béziers.
 
CI-JOINTES OBSERVATIONS, PROPOSITIONS ET CONTRE-PROPOSITIONS EN DATE DU 11 NOVEMBRE 2020
 
GROUPEMENT FONCIER AGRICOLE DU DOMAINE DE LA DRAGONNE
 
Société civile au capital de 378. 505 euros
 
Siège social : Domaine de La Dragonne Route de Sérignan 34 500 BEZIERS
 
                  Adresse courriel de la Gérante : germaine.d-abbadie@orange.fr
 
 
EN VOUS PRIANT D'ACCUSER RECEPTION DE CET ENVOI.

 


Mail receptionné le 11/11/2020 à 18:12
N° 68 : 14 novembre 2020 - 09:41
Dépôt par mail
A l'attention de Monsieur Serge OTTAWY, commissaire enquêteur, au siège de l'enquête, Caserne Saint-Jacques, Département de l'Urbanisme, Rampe du 96ème Régiment d'infanterie 34500 Béziers.
 

REVISION DU PLU DE LA VILLE DE BEZIERS
ENQUETE PUBLIQUE
DEBUT D?ENQUETE : 12/10/2020
FIN D?ENQUETE : 13/11/2020
DEPARTEMENT : HERAULT (34)
 
CI-JOINTES OBSERVATIONS, PROPOSITIONS ET CONTRE-PROPOSITIONS
ASSOCIATION POUR L?AMENAGEMENT URBAIN DU SECTEUR DES HAUTS DE FONSERANES
 
Association déclarée de la loi du 1er juillet 1901
 
Siège social : Domaine de La Dragonne Route de Sérignan 34 500 BEZIERS
 
Adresse courriel du Président : guillaume.dabbadie@wanadoo.fr
 
 
EN VOUS REMERCIANT D'ACCUSER RECEPTION DU PRESENT ENVOI


Mail receptionné le 11/11/2020 à 18:23
N° 67 : 14 novembre 2020 - 09:37
Dépôt par mail
Monsieur le commissaire,

je vous écris ce jour, au sujet de l'enquête publique concernant le P.L.U.. Ma compagne et moi sommes propriétaires d'un bien situé chemin de la Capelière à Béziers. Ma compagne vous a déjà rencontré, au sujet de la zone géographique de celui-ci. 

Nous avons une autre interrogation, concernant cette fois-ci, les clôtures. Nous sommes en secteur agricole, et sommes contraints à des clôtures de 2 mètres de haut maximum et 1 mètre en bâti. Est ce que cette règle s'applique aussi pour la clotûre entre notre voisin et nous ? Nous aimerions occulter la vue des voisins sur notre terrain. Est-il possible de construire une clôture pleine ? Même démontable type panneau de bois ? 

Je vous remercie d'avance pour votre considération. 

Veuillez recevoir, Monsieur le commissaire Ottawy, l'expression de mes sentiments distingués.   


Mr Gayraud et Mlle Soun.   




Mail receptionné le 12/11/2020 à 17:17
N° 66 : 14 novembre 2020 - 09:36
Dépôt par mail
Madame, Monsieur,
Je vous prie de trouver ci-joint un courrier à l'attention de M. Serge
OTTAWY Commissaire enquêteur.
Cordialement
--
*OLIVIER GOURBINOT*
*COORDINATEUR FEDERAL*
39 RUE GIROUX ? 34080 MONTPELLIER
09 72 62 18 15 - 06 89 56 04 84 coordination.fnelr@gmail.com
www.fne-languedoc-roussillon.fr
- Facebook

- Twitter @Fne_Lr




Mail receptionné le 13/11/2020 à 10:41
N° 65 : 14 novembre 2020 - 09:30
Dépôt par mail
Monsieur le Commissaaire Enquêteur,
Je vous prie de trouver ci-joint notre lettre d' observation que je viens
de déposer sur le site numérisé sous le n° 64.
En vous remerciant de l'attention que vous y porterez, je vous adresse mes
sincères salutations,




* Joan-Loís Escafit secrétaire de l'ASSECO-CFDT des Pays du Grand
Buterrois 4, carrièra Paul Valéry, 34500 Besièrs Còr de Lengadòc
region Occitània Pirenèus Mediterranèa tel. 04 67 31 04 55 corrièl
jl.escafit@gmail.com *


Mail receptionné le 13/11/2020 à 17:09
N° 64 : 13 novembre 2020 - 16:57
Auteur : Jean-Louis ESCAFT
Son avis : Défavorable
Veuilllez trouver ci-joint le courrier d'observations de l'ASSECO-CFDT des PGB.
Avec nos sincères salutations
N° 63 : 13 novembre 2020 - 16:48
Auteur : Benoit HAUTEFEUILLE
Organisation : BH agencement
Son avis : Défavorable
Monsieur Commissaire Enquêteur,
je suis le gérant de la sarl BH agencement située Montée des Noyers route de Narbonne à Béziers. Je suis actuellement locataire du bâtiment que j'occupe. J'ai trouvé un accord avec le propriétaire de la parcelle KZ 126, actuellement en zone AUE. Le prochain PLU prévoit de repasser cette parcelle en zone Agricole.
Sachant que cette parcelle est accolée à des parcelles avec des constructions qui passeront en zone UXa.
Pouvez-vous laisser la parcelle KZ 126 en zone constructible ?
Je vous prie de croire, Monsieur Commissaire Enquêteur, en l’expression de mes sentiments les plus dévoués.
Benoit HAUTEFEUILLE
N° 62 : 13 novembre 2020 - 16:38
Auteur : François MARC-ANTOINE
Organisation : Comité de Défense des Hauts de Badones - Montimas
Son avis : Défavorable
Monsieur le commissaire enquêteur,
Veuillez trouver en pièces jointes la lettre et les observations du Comité de Défense des Hauts de Badones - Montimas que je représente.
Vous en souhaitant bonne réception, je vous prie d'agréer, Monsieur le commissaire enquêteur, l'expression de ma considération distinguée.
F.MARC-ANTOINE
N° 61 : 13 novembre 2020 - 16:00
Auteur : Alexandra SOBCZAK
Organisation : Urgences Patrimoine
Son avis : Défavorable
Le PLU jusqu’alors en vigueur témoignait d’ores et déjà d’une particulière faiblesse dans la mise en œuvre du Secteur Sauvegardé dont la commune de Béziers s’est pourtant targuée qu’il s’agissait de l’un des plus importants de France. Passée la loi du 7 juillet 2016 par laquelle il est devenu Site Patrimonial Remarquable, on attend toujours l’entrée en vigueur de sa règlementation concrète par le plan de sauvegarde et de mise en valeur, règlementation qui pour l’heure apparaît davantage arlésienne que biterroise …

Alors que la protection du patrimoine du centre ancien de Béziers, pourtant fleuron d’architecture et d’urbanisme méridional, a longtemps connu des insuffisances telles que des pans entiers de ville ont été supprimés au profit d’ambitions immobilières menées sans égard pour les problématiques d’insertion paysagère dans le respect de la cohérence, de l’esthétique et de l’Histoire, voilà que la vile (retranchons à regret l’un des deux « L » par anticipation) ouvre grand la porte de sa politique d’aménagement à un flux continu de démolitions par îlots entiers, sous prétexte de renouvellement, pour asseoir des projets immobiliers maquillés d’une surcouche architecturale au mépris total de l’unité et de la valeur remarquable que représente le centre historique comme du cadre de vie de ceux qui y résident.
N° 60 : 13 novembre 2020 - 15:57
Auteur : CYRIL DUCRU
Organisation : SARL GOLF DE BEL AIR ST THOMAS
Son avis : Défavorable
Bonjour,

En tant que Gérant de la SARL BEL AIR GOLF DE ST THOMAS, je tiens à vous faire part des observations suivantes.
Dans le cadre de la révision du PLU, il est prévu de modifier le périmètre de la Zone UL2 dont nous sommes propriétaire (EO, j'attire votre attention que nous sommes en ZAC et que ce périmètre à été défini par DCM du 16/04/1992, déclasser ces terrains portera un coup fatal à notre programme, pour mémoire nous disposons de 17 Ha de ZAC accordé et à l'origine du programme 44 ha supplémentaire étaient prévu, 32,5 Ha nous ont été enlevé lors de la dernière révision du POS, dans l'actuel révision du PLU il est prévu la suppression des 11.5 Ha restant, ce qui, compromet déjà l'équilibre financier du programme.
La modification du périmétre de la ZAC accordée et existante porterai un coup fatal à notre développement,
La totalité des infrastructures ont été conçues en fonction de l'emprise initial de cette ZAC (et de la zone classée en 0AU),

Vous remerciant par avance, veuillez agréer, Monsieur le commissaire enqueteur, l'expression de mes salutations distinguées
N° 59 : 13 novembre 2020 - 15:49
Auteur : LAURENCE GAUGET
Organisation : SARL GAUGET BAYSSAN
Son avis : Ne se prononce pas
Bonjour Monsieur Le Commissaire Enquêteur,
Je vous remercie de bien vouloir prendre connaissance du courrier ci-joint.
Vous souhaitant bonne réception,
Cordialement
Laurence Péroche-Gauget
N° 58 : 13 novembre 2020 - 15:46
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Bonjour

Ce PLU ne peut pas permettre de concertation; il s'agit d'une suite de slogans vagues et sans contenus concrets. Comment donner un avis éclairé dans ces conditions? Organisez une réelle concertation, au lieu de demander un blanc-seing sur des vagues orientations. Il est très dangereux de cautionner des démarches qui vident la démocratie de son sens et de ses moyens d'exercice.
N° 57 : 13 novembre 2020 - 15:36
Auteur : anonyme
Son avis : Favorable
Monsieur Ottawy,

Ce jour lors du rendez-vous, vous nous avez démontré que le trac « protégeons notre quartier » relatait de fausses informations sur le quartier du capnau en Secteur Sauvegardé depuis 1992.

A savoir que pour l'aménagement et la rénovation, le service Urbanisme de la Ville travaille de concert avec les Bâtiments de France.

Les habitants de ce quartier aimeraient être informé des aménagements futur - notamment - sur les questions récurrentes sur :

- le devenir des maisons fermées/ insalubres
sur le « guettos » rues des Soeurs Grises / de la Vierge /Capnau / l'Airette.
- circulation / stationnement
- réfection des places P.Bès / Bellevue
- aménagement de la sortie Bd d'Angleterre/ Sacré Cœur.

Cordialement
une ancienne habitante du Capnau
N° 56 : 13 novembre 2020 - 15:32
Auteur : James Grant
Organisation : Habitant du Capnau
Son avis : Défavorable
Monsieur le commissaire enquêteur,

Je vous adresse en pièce jointe mes observations. Je vous remercie pour la prise en compte de mes demandes pour la non démolition des maisons dans le quartier du Capnau.

Sincèrement.

James GRANT
N° 55 : 13 novembre 2020 - 14:30
Auteur : Muriele Therry
Son avis : Ne se prononce pas
Bonjour
Dans le cadre de la révision du PLU (Aménagement quartier rue des Soeurs Grises, de la Vierge, du Capnau, de l'Airette), en tant qu'habitante de la rue des Soeurs grises, je demande à être associée au projet d'aménagement de l'ilôt des Soeurs grises.
Je refuse les démolitions et demande la rénovation des maisons anciennes dans le respect du patrimoine.
Merci
Murièle Therry
N° 54 : 13 novembre 2020 - 14:20
Auteur : TONY LOPEZ
Son avis : Favorable
Monsieur le commissaire enquêteur,

Je suis propriétaire du domaine le Clos Saint Amand, parcelles cadastrées KT 61,64,65,66,67,69,70 et 71. Suite à des nuisances importantes causées par une circulation excessive de véhicules desservant les scènes de Bayssan, je souhaite une fermeture du chemin rural 144 au niveau du domaine de Jaussan.
Si cela n’est pas possible, je ne suis pas réfractaire par la pause d’une signalisation mentionnant sens interdit sauf riverains. Donc, cette demande faite par nous-même et le domaine de Jaussan est tout à fait justifiée et non pas une demande privative, pour la tranquillité et surtout la sécurité des riverains.
En 2014, dans le cadre de notre logement insolite, cabane dans les arbres du Clos Saint-Amand, j’ai fait une demande de modification du PLU auprès de l’urbanisme. Le 20 février 2020, le service aménagement de l’urbanisme accuse réception de ma requête et m’informe par courrier, que tous les moyens ont été mis en œuvre pour prendre en compte les demandes dont la faisabilité est avérée.
En effet, les parcelles cadastrées nommées ci-dessus passent en zone Nl, zone à vocation d'hébergement touristique, ce qui me convient et ne fera que pérenniser mon activité d’écotourisme.

Très cordialement,
Tony Lopez
Domaine le Clos Saint-Amand
06 27 59 04 53
N° 53 : 13 novembre 2020 - 14:04
Auteur : Michaël Bruneau
Son avis : Défavorable
Monsieur le Commissaire enquêteur,



Je vous sollicite pour cette observation dans le registre d’enquête pour que le Capnau, dans le secteur Patrimoine remarquable a préservé soit réellement préservé et restaurer.

Je souhaite vivement qu’il n’y ait pas de démolition(s) dans le quartier du Capnau. La valeur patrimoniale du quartier doit être conservée intacte. Comme monsieur Menard le maire, nous l’avait juré lors de la réunion publique de fin 2019 « Je vous le jure, il n’y aura pas de démolition ! ».

De plus, les maisons de villes d’un siècle et demi se tiennent toutes, elles sont imbriquées, leurs caves sont parfois communes. S’il y a des démolitions ces travaux risquent de fragiliser nos maisons, le passage d’un engin de chantier sera également un risque dans ces ruelles étroites et fines (2 à 3 mètres) aujourd’hui à double sens de circulation.

Le quartier du Capnau est concerné par le plan de prévention des risques naturels inondations et mouvements de terrain. Il est classé en risque mouvement de terrain en 1 et en 2. La stabilité du sol est incertaine, tous travaux risquent de modifier cet équilibre précaire et engendrer des désordres de structures dans nos maisons. Je ne suis pas favorable à des démolitions, ni à de nouvelles constructions. Le quartier Capnau est un petit village à part entière (comme Montmartre à Paris).

Dans un quartier Patrimoine remarquable, les maisons ou immeubles modernes n’ont pas leur place. Le touriste ne viendra pas pour photographier une maison de retraite ou une maison de service public en béton, alors qu’il viendra pour l’ambiance de tout un quartier du 19ème siècle préservé et homogène.

J’ai choisi d’acheter une maison ancienne, dans le secteur sauvegardé pensant être tranquille et non concerné par d’importantes modification de mon environnement proche. Bien sûr, il serait mieux mis en valeur par de belles restaurations. Les propriétaires, privés et publics ont leurs rôles à jouer en entretenant leurs patrimoines bâtis, ce qui n’est malheureusement pas le cas depuis plusieurs années pour certaines maisons de ville se qui dégrade l’image du Capnau. Ainsi par exemple, au 13 rue du Capnau a le toit fortement dégradé ce qui implique une détérioration forte de l’intérieur de la maison qui est en train de s’écrouler, comme un grand nombre de maisons qui appartiennent à la mairie.

Les propriétaires au Capnau ont choisi d’y habiter parce qu’ils aiment « les vieilles pierres » et l’ambiance qui en découle. De plus en plus de nouvelles familles s’installent et sont des classes moyennes. Le quartier attire par son attrait patrimonial et l’ambiance « village ».

Démolir des bâtiments va nuire à la préservation et son homogénéité. Le futur PLU dans son règlement indique des opérations de requalification et de rénovation urbaine, ce qui implique de nouvelles constructions.

Bien dense aujourd’hui, le quartier ne peut devenir plus dense sans risquer des tensions entre habitants, usagers et touristes. Cf. article 4 du futur PLU porté à l’enquête publique « Des dispositions différentes peuvent être autorisées si le projet de construction intéresse la totalité d’un îlot ou d’un ensemble d’îlot ».



Les maisons de villes au Capnau ont de petites surfaces (de 20m² à 80m² pour les plus grandes). Les diviser pour que des investisseurs spéculent en créant de tout petits studios génèrent des tensions entre locataires qui sont « tassés » dans un immeuble, parfois les combles et l’entre-sol deviennent aussi des studios ex. deux maisons Rue des Sœurs grises. Il faudrait préserver les maisons de ville en un ensemble unique d’habitation. Le maire est il informé de ces division qui paupérisent et détruisent le patrimoine ? Il faut une maison pour loger une famille. Pour préserver le patrimoine bâti, limiter les conflits de voisinage, la paupérisation en encourageant la location, et les problèmes de stationnement. Le PPRNMT interdit pourtant la division des maisons en appartement en augmentant la vulnérabilité des personnes tout comme le changement d’affectation.

Le Capnau est résidentiel, créer un service public dans ce quartier est un changement d’affectation non conforme au PPRNMT, qui va amener de la voiture et du squat de rues, dont des fumeurs de joints, et consommateur de bières, la police se déplace déjà très fréquemment.



Les ruelles petites, devraient être piétonnes, avec accès pour les voitures et secours par bornes automatiques. Aujourd’hui il n’y a pas de trottoir, les ruelles mesurent de 2 à 3 mètres. Il faudrait pour tranquilliser le quartier qu’il devienne piéton et permettent ainsi la déambulation des touristes de la Cathédrale Saint Nazaire – Aux Halles – La place de la Madeleine – Le quartier Capnau Patrimoine remarquable. Cela ferait un beau circuit patrimonial.



Pour ce qui est de la propreté du quartier, le nettoyage n’est pas assuré quotidiennement, ni hebdomadairement… Le suivi du nettoiement des rues devrait être plus rigoureux. Je nettoie l’impasse devant chez moi pour éviter que les déchets s’accumulent. Les habitants du centre ville viennent faire déféquer leurs canidés dans nos rues du Capnau. Ce ne sont pas les habitants du Capnau qui sont sales comme nous l’entendons dire.

Enfin, il serait bien d’autoriser les terrasses tropéziennes. En retrait, l’ouverture du toît préserve la façade et apporte un « extérieur » appréciable dans notre région ensoleillée.

De même il serait positif, que les maisons de ville puissent avoir en toiture des panneaux solaires photo-voltaique. Même si les maisons de ville ont la possibilité d’être raccordé au gaz de ville, avoir un apport d’énergie solaire va dans le sens des économies d’énergie.

Les espaces publics mériteraient d’être améliorés, mais en concertation avec les habitants. Devant chez moi, rue de l’airette il est question d’installer des jeux d’enfants. L’impasse mesure 50m² grand maximum. Il n’y a pas d’espace pour un lieu public sauf a créer des nuisances pour les riverains. Vraiment la concertation permettrait de prendre en compte ce qui est nécessaire et souhaité plutôt que ce soit un bureau d’études qui propose des solutions calquées sur Béziers sans prendre en compte ni les habitants ni la trame foncière du quartier. La rue de l’airette, dans sa partie haute est une impasse qui dessert deux habitations. Aujourd’hui en fond d’impasse il y a deux places de stationnement. Je profite de l’enquête publique du PLU pour indiquer que je ne souhaite pas de place publique devant chez moi. Je souhaite pouvoir acheter cette impasse pour assurer ma tranquillité et celle du voisinage.





Je vous remercie, Monsieur le commissaire enquêteur.



Michaël Bruneau
N° 52 : 13 novembre 2020 - 12:55
Auteur : Virginie Rippinger
Organisation : habitante Biterroise
Son avis : Défavorable
Monsieur le commissaire enquêteur,

Je vous adresse en pièce jointe mes observations. J'ai pris rendez-vous pour vous rencontrer le 13 novembre à 15 heures.
Je vous remercie vivement pour la prise en compte de mes demandes et souhaits pour la préservation, la restauration (et non démolition) des maisons de ville dans le quartier du Capnau.

Sincèrement.

Virginie Rippinger
N° 51 : 13 novembre 2020 - 11:25
Auteur : anonyme
Son avis : Favorable
Bonjour
Dans votre projet de révéler les qualités paysagères patrimoniales et environnementales du territoire biterrois et par la préservation et la mise en valeur du patrimoine écologique du territoire, envisagez vous de procéder à l enfouissement des lignes à hautes et basses tension du secteur bonaval et pech de la galiniere Cayrou ,Chevalière et puech de la pieule.
Dans l affirmative dans quel délai l envisagez vous ?
Je vous remercie.
N° 50 : 13 novembre 2020 - 11:11
Auteur : Claire Blanc
Organisation : Habitante du Capnau
Son avis : Défavorable
Bonjour

Monsieur le commissaire enquêteur,
Je vous demande que le secteur sauvegardé secteur UA labellisé Patrimoine remarquable ne soit pas abîmé par des ou même une seule démolition. Le projet du PLU permet de démolir, permet de construire des nouvelles constructions dans notre petit quartier du Capnau.
Je vous demande que le quartier du Capnau inclût dans le secteur sauvegardé soit protégé, mis en valeur, restauré mais pas démolit. Les habitants ont fait le choix de l ancien et tiennent à la préservation du patrimoine.
Il ne devrait pas comporter d immeubles en béton qui casseront l identité historique.

Merci d interdire les démolitions des maisons de ville. Il faut les restaurer.
L identité historique porte sur un ensemble de maisons de ville.
La quartier Capnau est concerné par le risque mouvement de terrain (plan de prévention des risques naturels et mouvements de terrain PPRNMT dont les règles doivent être en conformité avec le PLU) toute démolition risque de créer des fissures et plus dans les maisons environnantes.
Il y a de quoi s inquiéter.
Habitant le Capnau depuis bien longtemps ne veux pas de changements, pas de maisons de services publics ANPE, CAF... pas de maison de retraite dans ce quartier pavillonnaire du capnau. Mon quartier est calme on se connaît tous il y a une bonne ambiance il ne faut pas le casser.
Un cloître a déjà été démolit pour construire une maison de retraite la construction dénote dans le quartier.

Les maisons de villes sont habitées généralement par une famille il faut maintenir l esprit quartier résidentiel familial occupé par des propriétaires. Je vous demande de proposer la non division des maisons pour de la location pour respecter le patrimoine et la qualité du quartier.
Je vous remercie pour notre génération et celle de nos enfants.
Béziers est une belle ville il faut l embellir pas la démolir surtout son centre ville.

Je vous remercie, Monsieur le commissaire enquêteur.
Je n au pas eu la possibilité de venir vous rencontrer pendant cette période de confinement. J espère que mon message est clair j aurai voulu venir vous voir mais le confinement m en a empêché car il ne m a pas été possible de prendre rendez-vous par mail.
Très sincèrement.
N° 49 : 13 novembre 2020 - 09:47
Auteur : alain richard ESTEVE
Son avis : Ne se prononce pas
Suite aux échanges intervenus entre mes neveux Christophe et Cyril TROISE et Monsieur L'Enquêteur public, et si cela convient à la mairie, nous acceptons une permutation des zonages entre les parcelles EX37 et EX4, respectivement projetées UD3a et A. Ceci à la conditions exclusive que quatre lots constructibles puissent être créés sur la parcelle EX4.
Cf remarque N°3 : 23 octobre 2020 - 14:07 Auteur :Cyril Troise
N° 48 : 12 novembre 2020 - 21:59
Auteur : Hadrien, Étienne Ginouvez
Organisation : APPB
Son avis : Ne se prononce pas
Bonjour,

Je me permets de laisser un commentaire en ce qui concerne le volet patrimonial du PLU que je trouve toujours léger en matière de protection du patrimoine biterrois.
En effet, la liste proposée des immeubles remarquables est courte et ne confère aucune protection claire. Elle ne fait que les énumerer. Rien de plus. Or depuis quelques temps, ces biens sont menacés comme l'a récemment été la villa Rey ou la villa Palot. Un rapport de la DRAC précisait même à la ville de se doter d'un PLU de qualité sur ce sujet : "Pour l’ensemble de ces raisons, l’UDAP [...] encourage la ville à se doter d’un volet patrimonial lors de la révision de son PLU, en ayant recours notamment à l’article L151-19 du code de l’urbanisme, afin de protéger de telles entités, afin de maîtriser l’évolution de ce que nous devrions appeler le « monument urbain » qu’est Béziers".
Serait-il possible d'améliorer cela car le charme de Béziers est son principal atout.

Merci de l'attention que vous porterez à ce message,
Cordialement.
N° 47 : 12 novembre 2020 - 20:30
Auteur : CYRIL DUCRU
Organisation : SARL GOLF DE BEL AIR ST THOMAS
Son avis : Défavorable
Monsieur,

Gérant de la SARL GOLMF DE BEL AIR ST THOMAS, je souhaite apporter des observations et vous fair part de mon désroie sur le passage de zone AU en N des terains dont ma société est propriétaire,(plan III.2b ZAC GOLF SAINT THOMAS)

1- 30 Ha de zone à urbaniser ont déjà été retiré à l a Sarl Golf de Bel Air St Thomas lors de la dernière révision du PLU en 2008
2- La zone devant être déclassée est le coeur du programme touristique et hôtellier tel qu'il était prévu au programme initial
3- La zone est déjà ouverte à l'urbanisation et la totalité des VRD ont été réalisés en prévision de l'aménagement de cette zone, l'ensemble des réseaux sont en attente au centre de la dite zone
4- Le frein principal au développement du programme était l'alimentation en eau potable par un réseau publique. Nous attendons ce raccordement depuis presque 30 ans !!(depuis 1992), Or, cet obstacle majeur devrait être levé en juin 2021, puisque le domaine va pouvoir être raccodé au réseau d'eau potable dans le cadre de l'alimentation de la commune de Montblanc, ce réseau passant à 5 m de la tête du réseau du domaine.
5- Le projet envisagé est en droite ligne avec les orientations du POS à savoir :"Offrir de nouvelles opportunités d'emploi et de développement économique et touristique : * en affirmant la vocation touristique de Béziers".

En conclusion le programme du Golf Saint Thomas a été lancé en tenant compte d'un foncier à urbaniser de 57 ha, 30 ha nous ont déjà été retiré, avec le déclassement envisagé, l'équilibre financier de l'opération se trouve trés fortement compromis et l'avenir de notre domaine s'assombrirait considérablement,

Espérant avoir retenu votre attention,

Veuillez agréer, Monsieur le Commissaire enquêteur, l'expression de mes sentiments les meilleurs.

Cyril DUCRU
N° 46 : 12 novembre 2020 - 18:33
Auteur : Jean-Michel MATEO
Organisation : "Collectif Chemin de l'Oasis"
Son avis : Ne se prononce pas
Monsieur le commissaire enquêteur,

Bonjour,

Nous vous prions de prendre en considération les remarques suivantes du collectif « Chemin de l’oasis », situé entre l’Avenue Préfet Erignac et l’Ancienne route de Bédarieux.

Ces quinzaines dernières années de nombreuses constructions ont été réalisées :
-Lotissement Val de la Reille
-Lotissement Rue Brocéliande
-Lotissement Rue Cardabelle
-Logement collectif Ancienne route de Bédarieux
-Logement collectif Rue des Lutins
-Développement ZAC MERCORENT…

Pour 2021 les permis de construire suivants ont été délivrés :
-PC 3403219T0075 T01 Ancienne route de Bédarieux 100 logements
-PC 3403218T0078 T01 Rue André Chamson 54 logements
-PC 3403219T0074 T01 Boulevard Colette besson 106 logements
-PC 3403218T0078 t01 Chemin rural N°3 (phase terminale d'achévement)

Suite aux perspectives de croissance démographique mentionnée dans les documents du P.L.U, il est légitime de proposer de nouveaux logements, en créant et /ou en améliorant les accès existants pour ces futures constructions.
Actuellement, seul le chemin rural Oasis, une bande de goudron usé de 3ml de large, dépourvu de trottoir, d’éclairage, de réseau pluvial permet de desservir les zones pavillonnaires existantes, celles à venir ? ainsi que la ZAC de Mercorent en extension.
Quotidiennement il est emprunté par un flux de véhicules incessants à vitesse excessive, VL, PL,moto,tracto-pelle,toupie-béton,…, malgré une signalisation limitant la vitesse à 30 km/h et interdisant les 3t5, générant inconfort et insécurité.
Nous souhaitons que ce chemin rural ne soit plus une voie de liaison, de contournement, et desserve uniquement les résidences accolées.
Nous vous remercions par avance de l'attention que vous voudrez bien porter à notre demande, et nous vous prions d’agréer, Monsieur le Commissaire-Enquêteur, l'expression de nos salutations les plus distinguées.
N° 45 : 12 novembre 2020 - 18:02
Auteur : anonyme
Son avis : Favorable
Bonjour
Dans votre projet de révéler les qualités paysagères patrimoniales et environnementales du territoire biterrois et par la préservation et la mise en valeur du patrimoine écologique du territoire, envisagez vous de procéder à l enfouissement des lignes à hautes et basses tension du secteur bonaval et pech de la galiniere Cayrou ,Chevalière et puech de la pieule.
Dans l affirmative dans quel délai l envisagez vous ?
Je vous remercie.
N° 44 : 12 novembre 2020 - 16:50
Auteur : Geneviève et Alain Oliva
Son avis : Favorable
Monsieur le Commissaire Enquêteur,

Nous souhaitons que le nouveau PLU intègre l'autorisation de rénover/reconstruire en logement ou gîte rural avec garage agricole en rez-de-chaussée, un vieux bâtiment agricole dont nous sommes propriétaires, cadastré DV0285 dans la zone agricole où nous demeurons et maintenons une activité viticole (DV290)(ancienne campagne Passebosc), à proximité du CR 61 (nord par la route de Pézenas). C'est une ancienne cave avec cuves qui n'est plus utilisée depuis des décennies, en raison de l'apport des récoltes en cave coopérative. Cette autorisation de construction viendrait compléter les constructions possibles prévues dans le projet du PLU pour les grands domaines du CR 61 nord (Libouriac, Cabrials, Clos de Maussane,St-Bauzille...) ainsi que pour les autorisations de construction sur certaines parcelles situées vers les écoles de Montimas du CR 61.

Nous vous remercions de l'attention que vous porterez à notre demande.

Cordialement,

Alain et Geneviève OLIVA
N° 43 : 12 novembre 2020 - 15:55
Auteur : VINCENT PUGIBET
Organisation : DOMAINE DE LA COLOMBETTE
Son avis : Défavorable
Monsieur le Commissaire,

Veuillez trouver en pièce jointe un courrier relatif à mon avis défavorable à l'emplacement réservé n°60 du PLU.
Cordialement
Vincent Pugibet
N° 42 : 12 novembre 2020 - 12:32
Auteur : France SIMON
Son avis : Favorable
Madame, Monsieur,

Je vous sollicite car je souhaite que la parcelle HL34 soit rattachée à la zone constructible avec la parcelle HL36. Notre parcelle HL34 est située en zone non inondable, desservie par l'eau potable de la commune et le branchement électrique, le raccordement sur la départementale n°28 est fait.

Je vous remercie pour votre retour

Cordialement

France SIMON
Tél. 03 83 98 54 10

Adresse postale : 62, avenue de La Malgrange - 54 140 JARVILLE LA MALGRANGE
N° 41 : 12 novembre 2020 - 12:14
Auteur : dominique gobeaux
Son avis : Favorable
Bonjour,
Habitant au 392 chemin des costes de Bayssan, nous demandons l'installation du tout-à-l'égout ainsi que l'assainissement du pluvial.
Cordialement.
Docteur Gobeaux
N° 40 : 12 novembre 2020 - 11:44
Auteur : josyane GUIBBERT
Son avis : Ne se prononce pas
Monsieur le Commissaire-Enquêteur,
nous avons déposé une observation par courriel le 8.11.20 qui n'apparaît toujours pas sur le site à ce jour.Donc nous préférons l'envoyer à nouveau (voir ci-dessous) . De plus nous en avons déposé une version papier à l'accueil caserne St Jacques le 09.11.20 qui n'apparaît pas non plus sur le registre papier.

Monsieur le Commissaire Enquêteur,

Nous souhaitons compléter la partie 4 de notre requête n° 20 déposée le 06/11/20 au sujet de notre protection contre les inondations.

L'article du Midi Libre du 06/11/2020, celui du 14/04/2019 et le document émanant de l'établissement public territorial de bassin Orb et Libron (voir pièces jointes) nous amènent à formuler les questions suivantes :

- Pourquoi n'y a-t-il pas la même volonté à Béziers?

- Pourquoi le mur Jardi n'est-il pas rebâti et consolidé aux mêmes références de crue : inondation centennale de 1953 (15m70 NGF au Pont Neuf)?

- Pourquoi la mairie de Béziers ne fait-elle pas la même démarche que les mairies de Sauvian et Sérignan ?

- Pourquoi chaque municipalité fait-elle cavalier seul alors que la gestion du risque inondation relève de l'Agglomération, que l'Orb en traverse plusieurs communes, que de nombreuses études coûteuses ont déjà été diligentées, et qu'une synergie dans la lutte contre les débordements du fleuve semble relever du bon sens ?

Avec nos remerciements pour l'attention que vous aurez portée à nos observations.

Familles : Bellon - Toussaint - Guibbert - Vialette - Peltier et Trillas - Clavel - Cogen et Renouard- Guiraud
N° 39 : 12 novembre 2020 - 10:03
Auteur : PATRICK LES RIVERAINS DE BAYSSAN
Son avis : Ne se prononce pas
Bonjour Monsieur le commissaire enquêteur,

Je vous adresse ce courrier concernant la révision du PLU au nom de l’association « Les Riverains de Bayssan » qui regroupe à ce jour 22 foyers adhérents.
Notre association s’est constituée afin d’être entendue suite aux multiples projets en cours sur le site de Bayssan qui vont impacter fortement notre environnement immédiat et cadre de vie que nous avons choisi.

Pour rappel ou information, voici les impacts environnementaux auxquels nous allons faire face :

SCENES DE BAYSSAN (+ un amphithéâtre extérieur de 1000 p)

Les JARDINS DE LA MEDITERRANEE (500 000 visiteurs /an attendus)

Le PARC DU CINEMA (1.5 M à 2 M de visiteurs attendus)

La ligne LGV (voire une gare)

La CARRIERE qui s'est étendue

Le doublement à venir de la D64

Le parcours sportif et le parc enfants sur Bayssan qui génèrent déjà des nuisances

(sans compter les aménagements annexes d'artificialisation totale des espaces naturels en parkings géants)

Face à cette multitude de projets qui vont bouleverser notre cadre de vie, nous avons définis 3 axes d’action dont celui d’une sanctuarisation des espaces… restants - objet de cette contribution -, entre ces projets et nos espaces de vie.

A la vision du PLU dans son évolution actuelle :

Nous actons en points positifs,

. La suppression du C38 (route entre Bayssan et la route de Lespignan passant au milieu d’une zone agricole faisant partie de l’espace de sanctuarisation demandé),

. Le passage en zone agricole du terrain dit des « Amandiers » KV 71/KV72/KV15/KV14/KV2)

Ce terrain longeant la D64 a été l’objet d’incendie cet été.

Nous ne voulons pas acter et contestons

. Le passage sur BAYSSAN le BAS en zone UXa (zone à vocation économique – assainissement autonome) des parcelles KV 47 en totalité et KV 84 et KV 21 en partie.
Nous comprendrez que nous ne pouvons tolérer des zones d’aménagements « économiques » supplémentaires sans en plus de certitude de destination réelle.


Il vous faut savoir que ce classement est une réplique de ce que nous avons déjà subi il y a 6 ans. Un parking hideux (une casse ?) en pleine zone agricole sorti de nulle part et d’un hangar assorti d’un parking défigurant le paysage. Tout cela en partie en zone inondable ! et sans la moindre concertation avec les riverains.

Reste un point qui nous questionne :

. Le passage du lotissement des Terres Volées de zone naturelle à zone agricole.

Pourriez-vous nous en donner la raison et les conséquences pour ses habitants ?

Notre association aura rendez-vous avec le maire de Béziers, Robert Ménard, vendredi soir pour exposer nos observations sur cette révision du PLU et plus largement sur les projets sur le site de Bayssan.

Dans l’attente de vos remarques, précisions et observations, notre association vous remercie par avance de votre bienveillance et vous prie de croire en ses meilleures salutations.
N° 38 : 11 novembre 2020 - 20:26
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Demande la non démolition des bâtiments existants, la non réalisation de bâtiments neufs au sein d'un secteur sauvegardé et la rénovation des immeubles existants qui se doivent d'être sauvegardés.
N° 37 : 10 novembre 2020 - 20:47
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Monsieur le Commissaire Enquêteur,

Nous sommes propriétaires de plusieurs terrains qui ont fait l’objet d’un reclassement dans le cadre du projet de révision du PLU de la ville de Béziers. Les terrains concernés sont les suivants :
- DN 32 La Daumasse: 0,8657 ha
- DN 48 La Daumasse: 0,3554 ha
- DN 155 Bailheron: 1,4682 ha
- DN 57 Bailheron 0,2702 ha
- DN 62 La Daumasse 1,3300 ha
- DN 128 Badonnes 1,8112 ha

Le projet de révision reclasse nos terrains en zone agricole alors qu’ils étaient précédemment classés en zone 0AU.
Nous ne comprenons pas les motifs de ce reclassement considérant que :

1) D’après le PLU révisé, ces terrains sont situés à proximité de zones bâties ou à bâtir. En effet, outre les habitations situées dans la zone, nos terrains sont pris en étau entre une zone d’activité commerciale, Mazeran Technopole et la future caserne des pompiers ;

2) La situation des terrains semble peu apte à l’agriculture étant donné leur proximité aux zones urbanisées et notamment vis à vis du risque environnemental généré par d’éventuels traitements agricoles ;

3) Les terrains concernes disposent d’accès à l’eau et l’électricité facilitant leur constructibilité ;

4) Nous avons été expropriés de terrains mitoyens (notamment DO 12 Mazeran : 2,2112 ha, procédure en cours), ce qui confirme la vocation urbaine de la zone ;

5) Les terrains ont suscité l’intérêt des promoteurs locaux (compromis de vente signe avec un consortium composé des sociétés Angelotti, Buesa, FSI) ce qui confirme une fois de plus la vocation urbaine des terrains.

Aussi, nous demandons la reclassification des terrains en zone UZ ou le maintien de ces terrains en zone AU.

Je me tiens a votre disposition pour en discuter.

Je vous prie d’agrée Monsieur le commissaire enquêteur, l’expression de mes sincères salutations.

B.B.
N° 36 : 10 novembre 2020 - 20:40
Auteur : Marie-Agnès VALIGNY
Organisation : Société des Etablissements CASTILLE
Son avis : Ne se prononce pas
Bonjour Monsieur le Commissaire-Enquêteur,

Suite à notre entrevue lors de votre permanence du 28 Octobre 2020 en Mairie de Béziers, et conformément à mon annotation manuscrite déposée à cette occasion dans le registre "papier" des observations du public vous signifiant le dépôt d'un courrier à venir, je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint le document que je vous remercie de bien vouloir considérer.
Il s'agit de vous présenter dans ce tableau synthétique les propositions de modifications et de compléments que la Société des Etablissements Castille souhaiterait voir apportés aux divers articles du règlement écrit de la zone N. Notre document a été élaboré dans le but de garantir la sécurité juridique des activités que nous exerçons déjà et /ou projetons sur le site de notre carrière dite de La Galiberte. Ce site est en effet inclus dans la future zone Nc du PLU de Béziers, laquelle convient à notre secteur d'activité, mais il est pour nous important que nos activités actuelles comme futures y soient dument autorisées, leur apportant ainsi la nécessaire et bonne compatibilité au document d'urbanisme en vigueur.

Je vous remercie par avance de l'attention que vous voudrez bien porter à notre demande, et de la transmission que vous voudrez bien en faire au service de la ville de Béziers en charge de la révision du PLU, et vous prie d'agréer, Monsieur le Commissaire-Enquêteur, l'expression de mes salutations les plus distinguées.

Mme VALIGNY, pour la Société des Etablissements Castille - Site de la Carrière de la Galiberte.
N° 35 : 10 novembre 2020 - 10:35
Auteur : JACQUES PELAN
Son avis : Favorable
Bonjour,

Etant propriétaire de la parcelle cadastré sous le numéro DX 115 situé dans le Domaine St Jean de Libron à Beziers et vu les changements prévus du PLU , je souhaiterais vous exposer mes inquiétudes .
En effet, sur ma parcelle , il se trouve une magnifique chapelle que je souhaite réhabiliter pour en faire un lieu de réception ( Mariage, baptême, vernissage …), que deviendra mon projet avec la nouvelle configuration du PLU ?
Ce sont des travaux lourds financièrement et étalés sur plusieurs mois, voire des années , j aimerais avoir la certitude que mon engagement sur cette bâtisse ne soit pas vaine .

Dans l attente de votre réponse, je vous prie d agréer, mes respectueuses salutations

Mr Pelan Jacques
N° 34 : 9 novembre 2020 - 17:54
Auteur : François BERTRAND
Organisation : AB METAL
Son avis : Ne se prononce pas
Monsieur le Commissaire Enquêteur,
Dans le cadre de l'enquête publique du PLU sur la commune de Béziers,
je vous remercie de prendre connaissance du courrier ci joint.
Cordialement.
N° 33 : 9 novembre 2020 - 11:06
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Je vous écrit au sujet de la requalification du quartier du Capnau. Ce secteur est sauvegardé, et à donc pour vocation d'être restauré et non démoli.Ce travail de protection et de valorisation demande une étude approfondie et non de simples démolitions remplacées la plupart du temps par des immeubles à l'architecture insignifiante et banale, faites de béton et qui sont vouées à devenir obsolescentes et LAIDES dans un avenir proche. Il est impératif de conserver ce qui fait NOTRE patrimoine régional et non pas ces constructions standardisées qui fleurissent partout en France.
Je m'oppose à des destructions et surtout à des constructions neuves dans un quartier qui à déjà une identité forte " un village" dans la ville et qui mérite mieux que d'être bradé aux aménageurs. Le premier projet face au chevet de la Madeleine montre déjà le dérive bétonnière des entreprises de construction.
Béziers est aux biterrois et non aux aménageurs.
N° 32 : 9 novembre 2020 - 10:26
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Monsieur le Commissaire enquêteur, j'aime le patrimoine ancien et je m'oppose à des démolitions au CAPNAU qui se situe en secteur sauvegardé.
Je vous demande d'interdire les constructions nouvelles en zone UA.
Vous remerciant pour les générations futures.
Sincèrement.
N° 31 : 8 novembre 2020 - 14:35
Auteur : marie christine HELARI
Son avis : Favorable
dans le cadre de la réalisation de la zac des vignes qui va toucher la commune de Boujan sur Libron, notamment l'entrée du village pres de la voie ferrée, je souhaiterai faire quelques remarques: il y aura de nombreux logements collectifs et individuels, ainsi que des projets de construction artisanales ou commerciales.
dans ce cas précis, si l'on souhaite garder une qualité d'environnement et une qualité de vie pour les habitants il faut privilégier au maximum le maintien des arbres existeants ainsi que prevoir des espaces verts suffisants pour avoir un poumon vert en ville car la ville s'etend de plus en plus grignotant les surfaces de cultures et forestieres. Ce qui est egalement une garantie de réduire les effets de la chaleur les periodes d'été dues au rechauffement climatique.
il faut egalement privilégier des aires de covoiturage et des pistes cyclabes dignes de ce nom,il est tres difficile de circuler a velo dans la ville de Béziers, il faudrait donc profiter de ce nouveau quartier pour prevoir au maximum des transports propres et non polluants, assurant la liaison avec le centre ville et la possibilité de rejoindre la voie verte en vélo...et pourquoi pas un acces a la gare sncf avec possibilité de laisser son vélo a la gare.
Nous avons pris beaucoup de retard dans la conception des villes a developpement durable, aussi il est temps de s'y mettre et de privilégier l'écologie et la qualité de vie en pensant a long terme et non a court terme.Si l'on souhaite que ces nouveaux quartiers soient vivants et créent du lien social, il faut prévoir des espaces communs de convivialité et de mixite au niveau des générations afin de ne pas isoler les aînés et de creer des liens entre les générations dont tout le monde peut profiter.
N° 30 : 8 novembre 2020 - 13:48
Auteur : Christelle Wolff
Son avis : Défavorable
Je demande la non-démolition des bâtiments en secteur sauvegardé. Je demande la non-construction d'immeubles neufs en secteur sauvegardé. Je demande enfin la restauration des immeubles anciens en secteur sauvegardé.
N° 29 : 8 novembre 2020 - 12:36
Auteur : anonyme
Son avis : Favorable
Monsieur le commissaire enquêteur,
Il y a fort à faire à craindre de la disparition du centre historique de Beziers.
Je vous demande d'interdire de démolir les maisons et immeubles en secteur sauvegardé.
Et je vous remercie de demander de restaurer et conserver les vieux immeubles et les anciennes maisons de ville qui apportent du charme et font la renommée de Beziers.
N° 28 : 8 novembre 2020 - 11:39
Auteur : Bernard TOMBU
Son avis : Défavorable
- Clos de St Amand desservi par le chemin rural 144 (parcelles KT 60-61-64-65 et partie 68). Il passe en N1 (hébergement touristique). Cela revient à « légaliser » des aménagements (cabane dans les arbres, changement de destination d'hangars, de gîtes ruraux) qui ont été réalisés en l'absence d'autorisation, avec semble-t-il une extension possible.
En l'état actuel (à réétudier dans le cas de la réalisation du parc cinéma de Bayssan), la fermeture - une privatisation cachée - du CR144 ne se justifie pas.

- Bayssan le Bas : même remarque que ci-dessus au sujet du changement de destination en UXa (zone à vocation économique).
Un aspect primordial : les parcelles concernées sont situées en zone soumise au risque inondation (R) par le ruisseau de Bayssan. Aucun aménagement susceptible d'augmenter ce risque (débordements de 2 à 3 m sur le CR148 lors de fortes pluies ou épisodes méditerranéens) ne doit pouvoir être possible.

- Route de Lespignan, RD14 au niveau face à Poussan le Haut (parcelle KT 54 – Rec de Poussan). Cette parcelle passe de zone agricole à emplacement réservé (C57). Il semblerait qu'elle soit destinée à l'aménagement d'un nouveau cimetière. Ce n'est pas la peine de modifier la destination du secteur du Contrôle pour artificialiser ailleurs d'excellentes terres agricoles.
De plus, il y aurait une imperméabilisation du terrain. Les eaux se déverseront dans le ruisseau de Bayssan et augmenteront les dégats des inondations.
Cette parcelle doit rester en zone agricole ; des agriculteurs sont prêts à l'exploiter par achat ou fermage.

- Domaine de Montjoie sur la route de Lespignan (parcelle LM1). Je m'oppose au nouveau classement (bâtiments autorisés à un changement de destination), sans consultation des voisins avant tout changement. On ne peut pas s'opposer à la création de gîtes dans les locaux existants. Par contre, comme cela semble envisagé, la modification du hangar en salle de réception n'est pas acceptable. Cela entraînera d'importantes nuisances sonores (musique, ballet de voitures en pleine nuit, klaxons,...) et surtout d'énormes risques d'accidents au carrefour de la RD14 et du CR154. Si cela était réalisé, la responsabilité de la Mairie pourra être engagée, car elle aura été informée de ce risque. Il n'est pas envisageable que la collectivité paye des aménagements pour sécuriser ce croisement au seul bénéfice d'intérêts particuliers.
N° 27 : 7 novembre 2020 - 17:16
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Ce secteur est sauvegarde, il y donc lieu de le restaurer et non de le démolir.svp ne pas détruire ce que l'ont ne vois pas ailleurs pour construire ce qu'on vois partout.c'est à dire du béton. Merci. As
N° 26 : 7 novembre 2020 - 16:41
Auteur : Florence Carre
Organisation : citoyenne
Son avis : Défavorable
Monsieur le Commissaire enquêteur,

Je suis favorable à la préservation du patrimoine et émets donc un avis défavorable. En particulier, les bâtiments situés dans le quartier du Capnau, qui est un secteur sauvegardé, doivent faire l'objet d'entretien obligatoire par leur propriétaire en imposant les travaux nécessaires. le Capnau est un quartier historique et situé dans un secteur patrimonial qui se doit d'être protégé. Je vous demande donc d'y interdire le projet de nouvelles constructions.

Bien cordialement
N° 25 : 7 novembre 2020 - 12:54
Auteur : anonyme
Son avis : Favorable
Monsieur le Commissaire Enquêteur,

Je viens vers vous en ma qualité de riveraine du Port Neuf faisant l'objet d'un projet de requalification. Il est à noter qu'actuellement, très peu de commerces de proximité sont implantés dans ce quartier. Il serait utile d'y favoriser l'implantation : d'une pharmacie, d'une boulangerie, d'une boîte aux lettres de La Poste afin de poster facilement nos courriers , d'un bureau de tabac, presse .... Cela serait une réelle valeur ajoutée à la vie du quartier et permettrait de réduire les déplacements véhiculés.
Bien cordialement.
N° 24 : 7 novembre 2020 - 11:55
Auteur : Jean Pascal Pelagatti
Organisation : Domaine Les Graviers
Son avis : Favorable
Bonjour Mr le commissaire enquêteur,

Au vu de la situation sanitaire, je vous fais ma demande ici.

Je suis vigneron (Domaine Les Graviers) sur Béziers (siret 81860765700017) et je suis en train de créer un projet agrotouristique autour du vin et de la truffe. J'ai déposé un dossier de subvention au conseil régional en juillet 2020, intégrant les plans et devis du premier volet de ce projet.

Je vous contacte aujourd'hui car j'ai vu que les parcelles cadastrées KT 61,64,65,66,67,69 et 68 en partie vont passées en zone Nl (Zone à vocation d'hébergement touristique).
Il y a actuellement sur cette zone une seule "maison dans les arbres" qui accueille du public, pour le reste ce sont des hébergements permanents construits pour la plupart sans permis.
Donc cette zone pourra créer de nouveaux hébergements touristiques.

Je me permets donc de vous demander l'extension de cette zone Nl pour que mon projet puisse lui aussi se faire.
Je souhaiterais donc faire passer les parcelles KX 56 et Kx 57 en zone Nl du PLU. Sur ces parcelles il y a actuellement mon domaine viticole et des chênes truffiers. Elles représentent la première partie de mon projet agrotouristique.
Je vous demande aussi d'étendre légèrement la zone Nl déjà prévue ( KT 61,64,65,66,67,68,et 69) sur la partie inférieure de la parcelle Kv 88. Cette parcelle est le second volet de mon projet avec la mise en place d'hébergement touristiques écoresponsables de type yourte au milieu des vignes (mais jouxtant une zone déjà Nl).

Je trouverai normal que je puisse, moi aussi, créer de nouveaux hébergements touristiques qui sont liés à un projet global d'agrotourisme autour de la vigne, du vin et des truffes. Projet actuellement absent sur le biterrois et qui pourrait faire briller notre territoire.

Cordialement
Jean Pascal Pelagatti
Domaine Les Graviers
N° 23 : 7 novembre 2020 - 07:03
Auteur : anonyme
Son avis : Ne se prononce pas
Bonjour , je tenais à attirer votre attention sur le changement de zonage de certains secteurs.
Le domaine du grand mazeran est accolé à la zone activité mazeran , il était classé en zone d urbanisation future car cet endroit est une dent morte , bloque entre la bretelle d accès à l A75 , les bassins de rétention , le ruisseau mazeran , et la ZAE mazeran .
De ce fait il n a pas pu être classé comme les autres domaines du biterrois d intérêt patrimonial et bénéficier d un micro zonage puisque ceci n était possible que sur les domaines situés en zone agricole .
Ne serait il pas judicieux de rattacher ce domaine à la zae ?
D après le nouveau PLU , ce domaine repasse en zone agricole . Donc faut il refaire un référencement des domaines dans un soucis d équité ?
Il n y a plus aucune terre agricole autour (zae , autoroute ...), donc le choix de stopper l étalement urbain est compréhensible, mais quid des bâtiments existants ?
Permettre les changements de destination me paraît judicieux, voir un rattachement à la zone mazeran .
Cordialement
N° 22 : 6 novembre 2020 - 21:36
Auteur : anonyme
Son avis : Ne se prononce pas
Il est, en effet, très important de renover la ville, toutefois pas n'importe comment (sous prétexte de modernisme le plus souvent de mauvais goût et anachronique). Béziers a une longue longue histoire et son architecture, malmenée ces dernières années, cache des trésors du XIXe et XXe siecles à travers ses hotels particuliers, ses maisons bourgeoises voire certains établissements tel l'honorable Lycée Henri IV qui mériterait d'être MIS EN VALEUR, car cet établissement historique qui fut extrêmement prisé lors des siècles passés est devenu, à l'image de son quartier immédiat, un lieu triste et enclavé dans des rues étroites où la circulation hasardeuse, les déchets jonchés un peu partout... font davantage penser à un quartier oublié à peine sorti de l'époque moyennageuse. Prévoir, par exemple, un circuit allant de la cathedrale au lycée (qui pourrait être visité pour beneficier de sa vue imprenable !) pour aller ensuite aux halles et à l' église de la Madeleine ou à la place de la Mairie. Le quartier mériterait d'être réellement végétalisé accompagné de jeux d'eau ET de lumières pour mettre en valeur les batiments de jour comme de nuit. Donner envie de visiter Béziers, de mieux connaître et apprécier son patrimoine culturel incitera les gens à venir admirer la ville et, qui sait, de s'y installer. Susciter un véritable coup de coeur pour le centre historique en réhabilitant le centre ville au delà des allées et de la place Jean Jaurès, voilà un défi à se lancer pour redorer le blason d'une ville très mal connue et victime de préjugés bien enracinés (ville sale, malfamée, pauvre et dont les gens fuient le centre ville). Que les splendeurs d'une ville prospère où il fait bon vivre surgissent du passé et viennent chuchoter aux oreilles de M. Le Maire : "Ne m'oubliez pas car ma splendeur et mon destin sont entre vos mains grâce aux Biterrois qui croient en vous et vous font confiance !" M. L.
N° 21 : 6 novembre 2020 - 16:54
Auteur : anonyme
Son avis : Défavorable
Merci de sauvegarder le patrimoine bâtit. C'est ce qui fait le charme d'une ville de garder son histoire. Béton et verre est tellement vu...mais des quartiers entiers anciens c'est plus rare. Toute une ville c'est magique.
Je demande l'impossition de la non démolition des batiments en secteur sauvegardé.
Je demande la restauration des immeubles en secteur sauvegardé.
Je demande la non réalisation d'immeuble neuf en secteur sauvegardé.
Merci de protéger le patrimoine historique pour Les génerations futures
N° 20 : 6 novembre 2020 - 16:38
Auteur : Isabelle VIALETTE
Son avis : Ne se prononce pas
Monsieur Le Commissaire-Enquêteur,
Comme convenu lors de notre entretien du 23 octobre 2020 dans le cadre de la procédure d'enquête publique, vous trouverez en pièce jointe le courrier rédigé par les riverains des rues René Boyer et Le Notre ainsi que du quai Commandant Yves Cousteau.
Nous vous remercions de l'intérêt porté à nos observations et vous prions de recevoir, Monsieur, nos respectueuses salutations.
Familles : Bellon, Toussaint, Guibbert, Vialette, Peltier et Trillas, Gossard, Meschel, Clavel, Pomarede, Ruiz, Cogen et Renouard, Guiraud, Esther et Faivre, Raulet, Taurines, Lauretta, Deruel, Lardry et Braillon, Garatin
N° 19 : 6 novembre 2020 - 15:06
Auteur : GERARDCITOI TESSIER
Organisation : SIMPLE CITOYEN
Son avis : Défavorable
Concernant le secteur sauvegardé, les demolitions et les nouvelles construction ne soient pas autorisées. Ce secteur est une zone protégée de BEZIERS. il doit etre mis en valeur, par une véritable restauration, et ne pas avoir de nouvelles constructions comtemporaines, et ainsi conservé son identité historique. Ainsi ce quartier participera après restauration à la valoristion de l'histoire de notre belle ville de Beziers. Il s'agitblà de l'identité historique de Béziers.
N° 18 : 6 novembre 2020 - 12:16
Auteur : Delphine Chappis peron
Son avis : Favorable
En 3 mots nous espérons au nom de certains résidents du quartier des 9 écluses de fonseranes pouvoir à terme être raccordé au réseau d’assainissement de la ville.
Mon adresse : 31 chemin des costes de bayssan- CR 137
Merci
N° 17 : 6 novembre 2020 - 06:25
Auteur : Michele Hamada
Son avis : Ne se prononce pas
Il est très satisfaisant de voir l'amélioration Du cœur de ville .
Toutefois , depuis la deuxième mandature de R. Couderc nous demandons que l'entrée De la ville par Boujan soit aménagé car:
- pas d'éclairage , sur 300 m,
-bas-cotés à l’etat Sauvage sale plein de détritus ,
-pas de trottoirs alors que nombreux jeunes se déplacent à pied vers le «  Pech du soleil » où sont dispensés plusieurs formations
- De la terre battue et bas cotes envahis par un stationnement gênant de voitures . Plusieurs accidents évités à la sortie du stop....
- pas de balisage et marquage au sol de la chaussée
- pas de piste cyclable rejoignant celles établies par la commune de Boujan
- pas d’amenagement Des fossés ou les roseaux et autres végétaux envahissent l’espace et où s’accumulent les détritus
- pas de plantations....rien ! (comme les aménagements ont été harmonieusement faits lors de la création du quartier de la Courondelle
..............mais on est venu planter un poteau pour contrôler la vitesse des entrants depuis ...!!!...?,..!!!!
Les riverains des « Hameaux du Garissou «  implantés depuis 1990 sont laissés à l’abandon dans les différentes impasses et les taxes d’habitation oh! Combien onéreuses n’ont apportées aucune amélioration de circulation sur les 300 mètres incriminés .....30 ans déjà ...et ces 300 m sont figés dans l’abandon et c’est une entrée de la ville !!!!!!!!
Merci de nous avoir lu jusqu’au bout...et espérons que nous ne serons pas une fois de plus ....laissés pour compte!
Cordialement d’une citoyenne biterroise
N° 16 : 5 novembre 2020 - 12:00
Auteur : CHARLES BRILLET
Son avis : Favorable
Bonjour Monsieur le commissaire enquêteur, je suis propriétaire de la parcelle BD135 situé au 820 route de Maureilhan – 34500 BEZIERS (en face du centre pénitentiaire).
A préalable, Je suis ravi du maintien en zone A de l’environnement de notre parcelle dans le cadre du nouveau PLU afin de préserver les espaces agricoles.
Cependant notre parcelle est grevée d’une zone réservée C23 (anciennement C40) au vu du tracé. L’objet de notre demande n’est pas de remettre en cause cette zone réservée dans le cadre d’un élargissement d’une des artères d’entrée de BEZIERS avec un aménagement piéton ou cyclable éventuels. Nous souhaiterions que cette zone soit ressortie de notre parcelle afin de maintenir en l’état les éléments architecturaux du 19ème (piliers en pierre de taille, portail et clôture en fer forgée) et la barrière végétale (grands arbres). Tout ceci contribuant à limiter la vue du mirador, à l’accueil et à la quiétude de nos hôtes car nous avons un gîte classé 3 étoiles sur notre propriété. Je vous laisse le soin d’analyser notre requête. Vous remerciant par avance de votre écoute et sa prise en compte dans son nouveau tracé.
Cordialement
Charles BRILLET
N° 15 : 5 novembre 2020 - 09:50
Auteur : Thierry MENTION
Organisation : VIATERRA
Son avis : Défavorable
règlement p.65 - secteur UZ3a - Hauteur des constructions :
la règle qui limite à 5,5m de hauteur les constructions implantées en 1ère ligne sur la limite du secteur UZ3c se comprend là où le secteur UZ3c accueille les bassins de rétention et qu'un merlon anti-bruit a été édifié pour protéger des nuisances sonores de la rocade, car d'une part elle contribue à maintenir les construction à l'abri du merlon et d'autre part a organiser une transition de hauteur bâti entre les bassins et les zones plus élevée.
En revanche, elle ne se justifie nullement sur le tiers Ouest du secteur, où la rocade se trouve très en contre-bas du terrain naturel et où des aménagements paysagers et des plantation arborées assurent l'intégration des bâtis, même de hauteur supérieure à 5,5m.
Je suggère donc que la règle de hauteur habituelle du secteur UZ3a soit applicable même en 1ère ligne en bordure du secteur UZ3c lorsque celui-ci n'est pas occupé par les bassins de rétentions.
N° 14 : 4 novembre 2020 - 18:34
Auteur : VALERIAN PAGES
Organisation : PAGES SA
Son avis : Défavorable
Monsieur le commissaire enquêteur , je suis propriétaire de la parcelle 000 PT 677 située 45 route de corneilhan , cette parcelle est constructible , j'y ais mes bureaux et dépôts dessus , sur le nouveau PLU vous passez cette parcelle et celle de 2 de mes voisins en zone naturelle se qui implique que nous ne pourrions plus rien faire dessus , ni agrandissement ni construction ce qui peux poser un soucis au développement de ma société , de plus cette parcelle est en zone urbaine , je vous demande de bien vouloir réintégrer cette parcelle en constructible comme elle l'est à ce jour et comme le son tous les autres voisins à part 3 parcelle c'est incompréhensible.
cordialement
N° 13 : 4 novembre 2020 - 17:22
Auteur : NICOLE LESCURE
Son avis : Ne se prononce pas
Monsieur le Commissaire Enquêteur, ayant une propriété 2045 ancienne route de Bédarieux, je m'inquiète de l'arrêt de l'entretien du CR 27 sur une partie de celui-ci, le rendant inutilisable.
J'avais fait part de cette inquiétude auprès de certains services, du département, la circulation douce ne peut plus s'y faire, les vélos et piétons cheminent dangereusement sur l'ancienne route de Bédarieux, entre les camions des entreprises de Mercorent et les voitures rejoignant travail ou villages.
Ce chemin était dans le MIL (maillage intercommunal de loisirs) adopté en conseil municipal en 2000.
Vous remerciant par avance.
N° 12 : 4 novembre 2020 - 17:12
Auteur : NICOLE LESCURE
Son avis : Ne se prononce pas
Monsieur le commissaire enquêteur, en matière de climat, je n'ai pas vu de rapport, notamment sur le sens des vents. Nous connaissons pourtant les vents dominants, leurs conséquences et ce que cela peut apporter à la ville. Il est à noter que certaines zones boisées à l'ouest modèrent la violence de la tramontane, mais que rien ne protège vraiment ces zones en matière d'urbanisme. Il serait pourtant important de prévoir une fonctionnalité à ces espaces boisés, notamment en intégrant la filière bois dans l'économie biterroise, nous aurions aussi intérêt de boiser conséquemment une grande zone à l'Est (Mazeran), ce qui aurait pour fonction de rafraîchir la ville au passage de l'air marin, dans une large période d'avril à octobre.
Je voudrais insister sur l'ouest de Béziers, et que vous portiez la plus grande attention à la concertation qui se déroule actuellement sur la zone de Bayssan. Il serait préjudiciable que le projet prévu, ne permette pas de développer un espace boisé suffisamment bien étudié pour la protection et même l'amélioration du climat de Béziers, qui est indéniablement une force pour notre économie. Et nous n'en avons pas tant que cela des forces en la matière, il conviendra d'éviter des erreurs difficilement rattrapables dans le futur.Vous remerciant de votre écoute.
N° 11 : 3 novembre 2020 - 23:07
Dépôt par mail
Monsieur le Commissaire Enquêteur bonjour
Dans le cadre de l'enquête publique du PLU sur la commune de Béziers,
je vous remercie de prendre connaissance du courrier ci joint.
Cordialement.
Gilbert Oulés
24 rue François Truffaut 
34500 BEZIERS
Tél : 06 07 91 14 00
E-mail : gilbert.oules@orange.fr 


Mail receptionné le 31/10/2020 à 16:24
N° 10 : 3 novembre 2020 - 23:07
Dépôt par mail
Monsieur le Commissaire Enquêteur,
Comme convenu lors de notre entretien du 23 octobre dernier en mairie de
Béziers dans le cadre de la procédure d?enquête publique, vous trouverez
en pièce jointe le courrier que je vous adresse pour formaliser ma demande.
Vous en souhaitant bonne réception,
Bien cordialement.

Laurent MONTAGNER
06 34 75 88 03



Mail receptionné le 28/10/2020 à 22:20
N° 9 : 3 novembre 2020 - 21:28
Auteur : GEORGES SOULE
Son avis : Ne se prononce pas
Bonjour,
Je suis propriétaire des parcelle BC166 et BC167. A ce jour, je ne dispose toujours pas de raccordement à l'eau potable et à l'assainissement collectif.
Je ne vois pas d'aménagement dans ce sens dans le nouveau PLU.
Cordialement,
G. SOULE
N° 8 : 3 novembre 2020 - 21:15
Auteur : ERIC DALOU
Son avis : Ne se prononce pas
Bonjour,
Je suis propriétaire des terrains cadastrés AI66, AI70, AI69, AI22 et AI64.
Je m'aperçois que vous envisagez de placer les parcelles AI70, AI69, AI22 et AI64 en zone AUX sauf la parcelle AI66 qui passe en zone Agricole. Il me semble plus logique que toute ma propriété soit classé de la même façon pour simplifier de futures démarches. La parcelle AI66 peut elle passer en zone AUX?
Dans l'attente,
Cordialement,
Eric DALOU
N° 7 : 28 octobre 2020 - 11:36
Auteur : ALAIN BOULET
Organisation : AB Métal SCI LES FARGUETTES 34
Son avis : Ne se prononce pas
Nos terrains impactés par l'activité de la société AB Métal sont à ce jour en zone OUA, et pourquoi nous ne sommes pas en zone UXA comme la société POINT S très proche de nous.
N° 6 : 27 octobre 2020 - 15:45
Dépôt par mail
Bonjour, nous nous permettons de vous contacter suite à l'ouverture de l'enquête publique unique relative à la révision générale du Plan Local d'Urbanisme de BEZIERS.
Nous sommes propriétaires d'une maison située : 205 Allée Gabriel LIPPMAN - 34500 BEZIERS (ILOT E2 - LOT 15) figurant au cadastre sous les références suivantes : DH-63-205 ALL GABRIEL LIPPMAN-339
En effet nous souhaiterions pour des raisons sécuritaires, que l'article AUZ11 - ASPECT EXTERIEUR du PLU de la ZAC de la Courondelle soit modifié, afin de nous donner la possibilité d'enlever les grilles à barreaudage vertical imposées lors de la construction pour les remplacer par un mur de clôture d'une hauteur totale de 2 mètres comme stipulé sur le règlement.

Vous remerciant par avance pour l'intérêt apporté à notre requête.

Nous restons à votre disposition pour plus de précisions.

Cordialement. 

Christine VALETTE - 0622495833
Maxime CHENUT - 0614100613






Mail receptionné le 26/10/2020 à 19:23
N° 5 : 26 octobre 2020 - 15:00
Auteur : COLETTE DE LASSERRE / CROS
Son avis : Ne se prononce pas
Les parcelles CL012, CL110, CL47 appartenant à Messieurs GUIRAUD Denis, BD de Larminat à Beziers, Monsieur Roffes Michel au Clapier 12540 ainsi qu'à moi même, forment une "excroissance" de la zone verte classifiée (N).
A notre point de vue le maintient de cette excroissance n'apporte rien, ni du point de vue esthétique ni environnemental.
Je me permet donc d'attirer votre attention sur le fait que mes voisins partageants cette opinion, nous aurions souhaiter avec l'aide d'un aménageur, intégrer au mieux ces parcelles au zones constructibles du PLU.
Il m'a été expliqué que pour plusieurs raison, notamment de délais, de légalité et administratives, il était trop tard, chose tout à fait compréhensive.
Je me permet donc de prendre date afin qu'a l'occasion d'une prochaine révision, nous puissions faire valoir en temps et heure notre point de vue à Monsieur l'adjoint à l'urbanisme.
Cordialement
Colette De Lasserre Cros.
N° 4 : 23 octobre 2020 - 19:25
Auteur : sylvie ibanez
Son avis : Favorable
Ma maison porte le numéro cadastral LW 0085 au 2 quai commandant jacques Yves Cousteau Béziers.
Je souhaite qu'elle soit raccordée au réseau d'assainissement collectif.

Avec mes remerciements, cordiales salutations
N° 3 : 23 octobre 2020 - 14:07
Auteur : Cyril Troise
Son avis : Favorable
Dans le cadre le la consultation publique notre famille installée à Montimas 1969 avait demandé le changement de zonage de la parcelle EX36. Cette demande n'a pas reçu l'avis favorable de la commune.
Après avoir consulté le rapport de pré-étude nous avons compris que la volonté de la commune est de retreindre le changement de zonage le long du Chemin rural n°61 sur la zone déjà urbanisée dans les années 70, en préservant l'espace agricole.
A la lumière du rapport, notre famille a revu sa demande et propose désormais l'affectation de zonage de la parcelle EX4 en UD3a (document ci-joint).
Ce terrain autrefois constructible, avait été viabilisé (photo §3). En attendant que cette parcelle redevienne constructible, ce terrain est resté en friche pendant plus de 30 ans (photos IGN remonter dans le temps $2).
Nous demandons à la commune par l'entremise de Monsieur le commissaire enquêteur, d'envisager favorablement notre demande.
N° 2 : 19 octobre 2020 - 16:38
Auteur : Jean Pierre Richard
Son avis : Favorable
Monsieur le commissaire enquêteur,
il serait souhaitable de revoir l'implantation des piscines enterrées et hors sol qui sont autorisées sur la commune de Béziers à proximité des murs mitoyens ce qui occasionne des éclaboussures, des nuisances sonores et visuelles (3 à 5 mètres serait un minimum)

cordialement

MR Richard
N° 1 : 12 octobre 2020 - 21:39
Dépôt par mail
Monsieur le commissaire
enquêteur,

C'est une bonne chose que l'intégralité du dossier soumis à
l'enquête publique soit accessible sur internet, en plus de la
possibilité de le consulter sous forme papier.

Je vous signale néanmoins un problème relatif à la consultation et
au téléchargement de certains documents :
les fichiers au format odt ou ods ne peuvent être ni ouverts ni
téléchargés.

Le message suivant s'affiche : "Vous n'êtes pas autorisé à
télécharger ce fichier, merci de contacter votre administrateur".

Voir, par exemple, avec le lien suivant pour le fichier
"certificat d'affichage Arrêt PLU.odt" :
https://www.democratie-active.fr/actions/telecharger.php?file=..%2Fdocuments%2Fregistres%2F400%2Fdossier%2F%2FDOSSIER%20EP%20UNIQUE%20-%20PLU%20et%20ZONAGE%20EU%20Bz%2FARRET%20PLU%20JANV%202020%20DOSSIER%20EP%2F0%20-%20PIECES%20ADMINISTRATIVES%2FD%C3%A9lib%C3%A9rations%2FCertificat%20affichage%20Arr%C3%AAt%20PLU.odt&espace_client=1&democratie_active=1&bibliotheque=&id_parent@0&media=

Comme le problème ne semble pas lié aux dispositifs de sécurité de
mon ordinateur, je suppose qu'il y a un problème au niveau de la
plateforme de téléchargement.
Le mieux serait, sans doute, de mettre en ligne ces fichiers au
format pdf, après les avoir convertis au besoin.

Par ailleurs, au vu du nombre de documents composant le dossier
(118 pour le PLU), il serait utile de disposer de liens permettant
de télécharger en une opération plusieurs fichiers, comme cela est
proposé pour le "règlement graphique", avec un fichier compressé
au format zip (bien qu'il ne soit pas clair que ce fichier
regroupe les fichiers suivants).

Faute d'un tel dispositif, il est fastidieux de télécharger tous
les documents un à un, surtout lorsqu'on ne dispose pas d'une
connexion à très haut débit (dans ce cas, le téléchargement
complet du dossier demande plus d'une heure).

S'il était encore possible d'améliorer le dispositif de mise en
ligne du dossier de l'enquête publique, je pense que plusieurs
citoyens vous en sauraient gré.

Avec mes remerciements pour la suite donnée à ces remarques, je
vous prie d'agréer, Monsieur le commissaire enquêteur,
l'expression de mes sentiments très distingués.

François MARC-ANTOINE
(tél. 04 67 21 48 45)




Mail receptionné le 12/10/2020 à 9:48